Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 avril 2010

la Librairie " Arcane Livres " annonce...

Le Samedi 10 avril de 11h à 13h et de 15h à 18h Nicole Tourneur dédicacera son dernier livre au 183 boulevard Brune 75014 Paris (01 45 42 11 69) -- le 23/02/2010

Nombre d'entre vous ayant regretté de n'avoir pas eu la possibilité de venir rencontrer Nicole le 18 mars, celle-ci a très gentiment accepté de revenir un Samedi, le 10 avril pour dédicacer son dernier livre « Terre Brulante » des éditions Gunten et vous présenter ses autres livres.
A travers cette saga familiale qui prend ses origines en Bretagne, l'auteur parvient à faire partager sa passion pour le Mexique où elle a vécu 7 ans. On voyage à travers les continents et les époques, celle de Maximilien en passant par Pancho Villa et Zapata à celle du 20ème siècle. On découvre la vie de Marcel le breton qui s'expatrie par chagrin et celle de Fernando le descendant mexicain qui connaitra enfin l'histoire de ses origines, et, en parallèle, celle de la révolution mexicaine, grâce à Maïa la française, qui lui traduira les lettres de sa mère indienne.
Nicole Tourneur a également publié aux éditions Gunten :
En 2001 « Laurie ou le souffle du papillon » Roman d'inspiration autobiographique, c'est l'histoire du combat émouvant, livré sans drame ni gémissement, d'une adolescente asthmatique qui décide un jour d'inverser le rapport de force avec sa maladie. Déjà, avec ce sujet grave, Nicole transporte le lecteur dans un tourbillon d'époques, de lieux et de situations des années 50, avec en toile de fonds une extraordinaire volonté de vivre.
En 2002 « Les fenêtres » : Une douzaine de nouvelles qui nous content la vie de personnages de tous les jours. De courts récits, originaux, mêlant mélancolie, cruauté, espoir et ironie
En 2004 « Passé compliqué » nous fait voyager au Maroc. Thibault part à la recherche de la vérité sur un père décédé à la double personnalité, à la double vie. De Lyon à Ouarzazate avec escale au Pérou, on y parle de la souffrance morale, de la désunion familiale mais aussi de la course au bonheur
En 2006 « les Dieux sont servis » : Ecrit dans un style réaliste ce roman, teinté d'humour noir, traite des dérives d'une jeune femme qui, après une dispute, se retrouve seule car elle a refusé à son compagnon l'enfant qu'il souhaitait avoir. Roman douloureux de la déchéance d'une héroïne désaxée, déjantée qui s'enferme chez elle, ne sort plus, ne se lave plus et vit avec son odeur qu'elle appelle Gaspard
Aux éditions du Bout de la Rue, 4 livres pour enfants de 6 à 10 ans
- « Clara et les nuages » Une petite histoire toute simple mais instructive et pleine de poésie, un appel à l'imagination avec de jolies illustrations de Carine Racine
- « Girouette la chouette » Très joli conte instructif et philosophique ou les aventures de la chouette des champs qui va voir sa copine la chouette des villes
- « Les péripéties d'Antoine » à qui on doit faire son rappel de vaccin et qui va faire preuve de beaucoup d'imagination pour y échapper ... en vain bien sûr
- « Le lama vert qui n'avait pas d'oreilles » ou l'imagination au pouvoir de Mamie qui, grâce à ses dons d'écrivain-magicienne vaincra la malédiction de Limonadus la sorcière

12 mars 2010

« Terre Brûlante », Nicole Tourneur à la librairie ARCANE

Le Jeudi 18 mars à partir de 16h30 Nicole Tourneur dédicacera son dernier livre « Terre Brûlante » des éditions Gunten.

A travers cette saga familiale qui prend ses origines en Bretagne, l'auteur parvient à faire partager sa passion pour le Mexique où elle a vécu 7 ans. On voyage à travers les continents et les époques, celle de Maximilien en passant par Pancho Villa et Zapata à celle du 20ème siècle. On découvre la vie de Marcel le breton qui s'expatrie par chagrin et celle de Fernando le descendant mexicain qui connaitra enfin l'histoire de ses origines, et, en parallèle, celle de la révolution mexicaine, grâce à Maïa la française, qui lui traduira les lettres de sa mère indienne.

Lire la suite

09 mars 2010

la librairie le Livre Ecarlate présente Thomas Buergenthal

La librairie : le Livre Ecarlate et les Editions le Mercure de France ont le plaisir de vous faire rencontrer

Thomas Buergenthal

pour la parution de son dernier ouvrage : "L'enfant de la chance"

le jeudi 11 mars 2010 à partir de 19h. à la librairie : le Livre Ecarlate, 31, rue du Moulin Vert - 75 014- Paris -

Tél : 01 45 42 75 30 du mardi au samedi, de 10h à 20h et le dimanche de 10h à 13h.

08 mars 2010

La Bouquinerie Alésia annonce...

-          samedi 13 mars, nous nous retrouverons pour une soirée lecture-discussion autour de : «América», de T.C. Boyle (éd. Le livre de poche).

«Un soir, regagnant le lotissement où il réside, loin du centre de Los Angeles,   Delaney manque écraser un passant, un "chicano" entré clandestinement en Californie, et qui vit dans une misérable cabane avec América, sa femme.

Cet incident va mettre en contact deux mondes: une petite bourgeoisie protégée, paisible, et les parias du Sud.... Ou comment un couple d'américains moyens « humanistes libéraux » se laisse aller à ses peurs, dans le désir de préserver son existence dorée... Ou comment un couple d'immigrés clandestins mexicains tente désespérément de survivre, à défaut d'accéder à la "terre promise".

«América» a été couronné par le prix Médicis étranger 1997.

-    vendredi 26 mars, nous vous espérons nombreux à l'Assemblée Générale de l'association, avec vos suggestions pour enrichir la vie d'Alba.

Toutes ces soirées se tiendront à 20h30, à la Bouquinerie. Afin de permettre une meilleure organisation, n'oubliez pas de vous inscrire au plus tard le vendredi.

N'oubliez pas de noter sur vos tablettes ces différents rendez-vous qui pour certains sont encore lointains. Ou de faire un tour régulier sur le site de l'association.

 

 

 

22 février 2010

la Librairie " le Livre écarlate" présente

Les Editions de l'Olivier et la librairie Le Livre Ecarlate vous invitent à rencontrer

Véronique Ovaldé,

pour son roman : « Ce que je sais de Véra Candida », prix France Télévision roman et Prix Renaudot des lycéens 2009. Cette rencontre aura lieu le jeudi 25 février à partir de 19 heures à la Librairie Ecarlate, 31 rue du Moulin Vert - 75014, Paris.

Tél : 01 45 42 75 30     courriel : lelivreecarlate@wanadoo.fr

16 février 2010

la Librairie "le Livre écarlate" annonce...

Après l'obtention du Goncourt des lycéens : 150 000 exemplaires vendus, Jean-Michel Guenassia revient sur les traces du Club des incorribles Optimistes, le jeudi 18 février à partir de 19h

La librairie : le Livre Ecarlate, 31, rue du Moulin Vert sera heureuse de vous y accueillir.  Tél : 01 45 42 75 30

lelivreecarlate@wanadoo.fr

14 février 2010

Alberto Moravia: l'Arbre à lettres et les Editions Flammation présentent ...

René de Ceccatty pour : Alberto Moravia, le jeudi 18 février à 19h.

Moravia ou le courage : antifasciste, persécuté par les lois raciales, surmontant la maladie, se battant pour la liberté et l'anormalité ( « l'anormal c'était moi »).

Ecrivain précoce et fécond, grand reporter, hommes à femmes (de tempérament !) et grand ami de Pasolini, sa vie est celle d'un « destin assumé dans sa liberté, mais aussi le reflet du 20e siècle en Italie et dans le monde ».

-    L'Arbre à lettres : 14, rue Boulard - Tél : 01 43 22 32 42.

27 janvier 2010

Pierre Albertini, poèmes

Pierre Albertini.jpgA l'occasion de l'anniversaire de François Gailledrat, pilier de la solidarité dans le 14ème (colis alimentaire, collecte de la banque alimentaire,  etc...), Pierre Albertini, autre membre très actif des actions de solidarité, lui a dédié l'un des ses poèmes, que nous nous faisons un plaisir de publier ici.

Vous retrouverez l'ensemble de ses poèmes dans un livre « Le Damier n°22 », de la série Damier des éditions Bénévent. A commander chez un libraire, Internet n'étant pas très au point chez Bénévent !

François

Mais c'est quoi cette histoire

Et ces chuchotements

Rue de La Tombe lssoire

François dis-moi vraiment

Ici et maintenant

Tu as quatre-vingts ans

J'ai du mal à le croire

C'est que tu rajeunis

En secourant les autres

Sans jouer les bons apôtres

Mais parc'que ça fait mal

De les voir avoir mal

A leur vie à leur âme

Les autres

Des hommes et des femmes

Maquillant leur misère

De rires trop déployés

Ou d'accès de colère

Quand tu veux les aider

Mon fraternel François

Franciscain par ton âme

Et patron partageux

Mais oui ça existe travailleuses travailleurs

Les patrons partageux

Aussi

Dieu que la vie est belle

Quand elle s'écoule ainsi

Bleue comme un coin de ciel

Qu'on partage entre amis

Pour trinquer avec toi

Et boir' jusqu'à la lie

Un coup qui vaut le coup

Nous tourne vers les autres

Un coup qui d'un seul coup

Ensoleill' notre vie

Comme un petit caillou

Qui brille et qu'on ramasse

Venu Dieu sait comment

Du Chemin de Damas

Pas un coup que l'on donne

Pas un coup qu'on reçoit

Mais un clin d'œil du ciel

Le coup du père François

19 janvier 2010

Inaam Kachachi à la librairie Ecarlate

invit-kachachi.jpg

Saveur du temps, de Jean d'Ormesson

saveurdutemps_.jpgSaveur ? Ce mot nous renvoie à celui de parfum, à l'odeur  née au siècle passé et qui se prolonge de nos jours. Le premier chapitre, qui est dédié à l'avenir du roman, date de décembre 1962 et a été publié dans le journal Arts, aujourd'hui disparu. Une autre chronique, écrite à propos de cette question : « Mais qu'est-ce donc qu'un bourgeois » , publiée dans le Monde , date d'octobre 1948 !.. Et le livre de jean d'Ormesson s'achève sur un écrit présenté dans le Figaro de juillet 2009, à propos d'un « Grand bond pour l'humanité » : l'alunissage du module «  Columbia », sur la lune en 1969 ...

A travers ce panorama d'une immense étendue, l'auteur fait défiler devant nos yeux étonnés, de multiples personnages et des événements reliés entre eux par une succession de faits de société particulièrement choisis, pour nous faire comprendre la complexité de notre monde contemporain.

Nous assistons ici à une sorte de globalisation de ce que représente tous les aspects de l'esprit humain à travers des personnalités qui ont toutes leur originalité. Ainsi, Jean d'Ormesson est capable de nous parler à la fois de Ronsard, puis de Chateaubriand, de Pierre Louÿs ou du marquis de Custine avec la même veine,  ses connaissances encyclopédiques apparaissant alors comme inépuisables.

Il peut évoquer Montherlant, ou l'écrivain brésilien Borges, il se cache dans les plis de l'âme de Soljenitsyne ou de Sadate, et nous fait rencontrer Simone Veil, sans oublier de Gaulle et même Edith Piaf... Il aborde Plutarque et Julien l'Apostat... Les snobs, les dandys du jour, les Parisiennes, les bourgeois n'ont pas de secrets pour lui, et en fin de compte pour nous aussi !

Nous sommes éblouis par tant d'intelligence, de culture, de perspicacité à vouloir démontrer les mécanismes intellectuels qui animent et irriguent les arcanes de l'esprit. Il nous livre le tableau des passions, il nous éclaire sur les élans, le ridicule, la mesquinerie, les faux-semblants, l'hypocrisie, le courage ou simplement le message prémonitoire que délivrent certains de nos  contemporains : hommes politiques, artistes, philosophes, écrivains, aventuriers, ou poètes parfaitement inconnus...

Oui, vraiment ce livre est une somme, la chronique du temps qui passe, où la vie du monde nous inonde d'images, les unes sublimes, les autre plus quotidiennes et personnelles, mais toutes brûlées au feu toujours régénérateur de l'esprit, l'esprit libre, l'esprit naviguant en haute mer, celle où se rassemblent les soleils flamboyants de l'âme humaine.

Une merveille d'écriture, un livre à lire de toute urgence, pour notre plus grand plaisir !

R.R

- Editions Héloïse d'Ormesson - www.editions-héloïsedormesson.com

15 décembre 2009

Noël à la Librairie Ancienne et Moderne Bernard Faure

Dans le temps de Noël, la librairie présente une vitrine autour du livre d'Eliane GONDINET-WALLSTEIN « Noël sous le regard des peintres », Mame, 1996.

vitrine faure.JPG

Outre l'ouvrage de l'historienne de l'art sont exposés et en vente les titres suivants :

·  L'Art religieux du XIIIème siècle en France, par E. Mâle,  A.Colin, Livre de poche, 1968.

·  Exposition Georges de LA TOUR, Paris, 1972, nombreuses ill.

·  Hugo VAN DER GOES, par R. REY, l' Abeille, 1936.

·  Jours de la Nativité, Zodiaque, 1960, Collection Les Points cardinaux, nombreuse ill. en noir et en coul.

·  Marie mère de Dieu, par S.BONNET, Fayard, 1981, nombreuse ill. en coul.

·  Les Symboles chrétiens primitifs, par J. DANIELOU, Seuil, 1961.

·  La Theotokos à la mandorle de Lythramkomi (Chypre), par M. SACOPOULO, Maisonneuve et Larose, 1975.

Sont également disponibles divers opuscules sur la peinture catalane, les madones italiennes, les icônes.

3, rue de l'abbé Carton - tel 01 45 41 27 39 et mail liberfaure@orange.fr

10 décembre 2009

François et le Lépreux écrit par Véronique Val et illustré par Marie-Laure Viney

François.jpgCet ouvrage est inspiré d'un épisode célèbre de la vie de saint François d'Assise : la rencontre de François avec un lépreux. Véronique Val en adaptant le récit à un jeune public, présente un enfant atteint de cette maladie qui fait peur à cause de son aspect répugnant. Cet enfant est donc exclu : on n'ose même pas le regarder. Il souffre physiquement il a des démangeaisons épouvantables, il est seul, ce qui le rend triste et replié sur lui-même. Il fait donc fuir tous ceux qui cherchent à l'approcher. Ce récit, repris des « Fioretti » par Véronique Val, est actualisé : Même avec ses copains, l'enfant est affronté au mépris, au dégoût de l'autre et au rejet, ce qui provoque en retour sa colère et sa méfiance.

C'est ce sentiment de méfiance et de peur réciproque qui est évoqué ici jusqu'à la venue d'un certain François qui, par son regard bienveillant, sa patience, et surtout sa manière d'accepter l'enfant, tel quel, va lui permettre de  formuler, enfin, sa souffrance. Alors, François peut le soigner et le sortir de sa solitude.

Dans ce récit, c'est la force de la patience, de la constance, de la confiance réciproque qui sont mises en évidence, seules ces qualités qui sont de l'amour permettent de sortir de situations insupportables.

Je recommande vraiment ce livre car le récit est écrit avec une grande intelligence et avec un style très alerte par Véronique Val. Les illustrations de Marie-Laure Viney  sont  tout à  fait suggestives : la maladie y est montrée ainsi que le regard et les attitudes de méfiance de l'entourage de l'enfant. Mais il y a aussi les très beaux paysages de Toscane et les détails gracieux, fleurs, oisillons, papillons... tout est exprimé sans dureté. Je crois que ce livre peut permettre une réelle réflexion pour les enfants avec leurs parents ou grands-parents.

Monique Garrigue

Prix : 15 € aux Editions Franciscaines. 9 rue Marie Rose 75014 Paris 14ème. - 01 45 40 73 51 Courriel : editions-franciscaines@wanadoo.fr http://www.editions-franciscaines.com

02 décembre 2009

la Bouquinerie Alésia annonce...

Samedi 5 décembre, nous aurons le plaisir de recevoir la philosophe, historienne et auteur Mona Ozouf, pour une soirée lecture/débat autour de son livre le plus personne : Composition française - Retour sur une enfance bretonne ( éd. Gallimard).

Revenant sur sa propre histoire, Mona Ozouf nous livre un essai sensible sur la délicate question de l'identité française. Fille d'un militant de la culture bretonne, Mona Ozouf se construit dans le même temps à l'école française républicaine. Sa réflexion se poursuit sur l'affrontement actualisé entre universalisme et communautarisme. En d'autres termes, comment vivre heureusement la composition française ?

Pour respecter la tradition, nos soirées débuteront à 20h 30. Le nombre des places étant limité, nous vous prion de prévenir la veille au plus tard de votre présence.

- Bouquinerie Alésia : 17, rue Alphonse Daudet - 75 014 - Tél : 01 45 40 74 46.

12 novembre 2009

« La Fureur des mots » : 36 rendez-vous pour petits et grands dans le 14ème arrondissement, du 13 au 29 novembre 2009

fureur des mots.jpgLa mairie du 14e, en partenariat avec les librairies et bibliothèques de l'arrondissement, organise deux semaines de festivités autour des mots, du 13 au 29 novembre.

Pas moins de 36 rendez-vous sont prévus pour partager le plaisir de lire et d'écrire. Vous pourrez danser lors d'un bal littéraire créole, écouter des contes, vibrer avec des slameurs, faire dédicacer des livres, rencontrer des auteurs, partir à la chasse au trésor...

L'édition 2009 de la Fureur des mots rend hommage Aimé Césaire, poète et homme politique antillais, qui participa à forger le concept de « négritude ».

Tous les rendez-vous sont gratuits.

Voilà un ensemble de manifestations autour de la littérature dans le 14ème, pour les petits et les grands.

Cela débute dès demain, vendredi 13 novembre 17h à la librairie " L'Herbe Rouge" rencontre avec Emmanuelle Houdar pour les enfants et pour les adultes, un bal littéraire créole à la salle des fêtes, annexe de  Mairie du 14ème à partir de  20h le samedi 14 novembre.

Le programme Fureur des mots - 1.67 Mo

Participez à la chasse au trésor - 0.62 Mo

Renseignements complémentaires : http://www.mairie14.paris.fr

Librairie : le Livre écarlate

La Librairie : le Livre écarlate, présente le dimanche 15 novembre 2009, à 11h. : Percival Everett pour son nouveau roman : "le supplice de l'eau"

Le 19 novembre à 19h sera présenté Christian Grondahl et le 26 novembre à 19h : John Berger.

Librairie : le Livre écarlate , 31 rue du Moulin Vert - 75 014- Tél : 01 45 42 75 30

29 octobre 2009

La Bouquinerie Alésia annonce...

Alors que les frimas s'installent sur la capitale, nous vous proposons de nous retrouver pour deux soirées dans la « douce chaleur » de la Bouquinerie :

-   Samedi 7 novembre, nous vous convions à la lecture des trois nouvelles primées lors de notre concours annuel. Nous vous rappelons que cette année, nous avons choisi un incipit :

" Nous avions tous attendu cet instant avec impatience  "

-    Samedi 5 décembre, nous aurons le plaisir de recevoir la philosophe, historienne et auteure Mona Ozouf pour une soirée lecture/débat autour de son livre le plus personnel : Composition française - Retour sur une enfance bretonne (éd. Gallimard).

Revenant sur sa propre histoire, Mona Ozouf nous livre un essai sensible sur la délicate question de l'identité française. Fille d'un militant de la culture bretonne, Mona Ozouf se construit dans le même temps à l'école française républicaine. Sa réflexion se poursuit sur l'affrontement actualisé entre universalisme et communautarisme. En d'autres termes, comment vivre heureusement la « composition française » ?

Pour respecter la tradition, nos soirées débuteront à 20h30. Le nombre des places étant limité, nous vous prions de prévenir la veille au plus tard de votre présence.

Nous espérons vous retrouver nombreux à ces deux soirées. Et nous vous rappelons que vous pouvez retrouver toutes ces informations (et quelques autres) sur le site encore balbutiant de l'association.

 

 

 

30 septembre 2009

Lyonel Trouillot à la librairie Ecarlate

Les éditions Actes Sud et la librairie Le livre Ecarlate vous invitent à rencontrer Lyonel Trouillot pour son nouveau roman :

Yamalou pour Charlie

Le jeudi 1er octobre à partir de 19h.

31, rue du Moulin Vert, 75014 Paris

prochaines rencontres:

Michèle Lesbre le jeudi 8 octobre à partir de 19h

Soirée Jazz autour du Jazz Quiz le vendredi 9 octobre à partir de 19h

Philippe Routier le jeudi 29 octobre à partir de 19h

23 septembre 2009

La langue dans la poche

Delphine Gaston

Vous les connaissez toutes, ces expressions de langage que l'on emploie de façon spontanée et qui, du quotidien, enjolive notre savoir-parler. Elles fleurissent à tout propos. Ainsi : « qui dort dîne », « prendre la mouche », « virer sa cuti », ou « un oiseau de mauvais augure ».

Leur histoire populaire nous renvoie au passé de notre langue et parfois bien au-delà ; mais souvent, ces expression sont issues de notre parler d'aujourd'hui, dont les images traduites sont parfois surprenantes, insolites, mais toujours efficaces pour marquer notre surprise, notre humour ou notre humeur... bonne ou mauvaise.

Ce livre possède des trésors d'inventivité. Il vous surprendra par son côté éclectique, ludique où l'ironie accompagne soit l'aigreur soit la bonhomie de notre condition. Il vous fera sourire, ne faisons pas la fine bouche.

Ainsi, ce livre nous met « l'eau à la bouche », il vous rendra « malin comme un singe » et si « tous les chemins mènent à Rome », rien ne vous empêchera de « filer à l'anglaise » avant de « voir Venise et mourir » et d'entendre ainsi « le chant du cygne ».

Bonne lecture, « ce n'est pas de l'hébreu ».     R.R.

City Editions 2009 -  Collection Remue-Méninges -www.city-editions.com

Quelque chose en lui de Bartleby

Philippe Delerm

Devenir transparent , invisible au regard des autres, pourrait être toute la philosophie de vie d'Arnold Spitweg, modeste employé de poste qui a l'outrecuidance de paraître hors du monde, hors du mouvement général et de l'agitation des « affaires »  de ce monde. Sa vie  réglée ne se laisse pas déborder par la modernité ambiante qui veut que chacun doit absolument « réussir »  pour se sentir exister, en gonflant par moult artifices la baudruche de son ego.

Mais lorsque Arnold Spitweg, soumis à la pression du Net, décide de créer son propre blog, où il relate les péripéties de son quotidien et fait l'éloge de la lenteur et de la paresse, alors, tout bascule, il devient célèbre, on le « connaît ». Tout se complique, tout se dérègle dans sa vie.

A travers des promenades faites dans divers quartiers de Paris, le récit que fait Delerm de son héros, questionne le lecteur à plus d'un titre. La recette du bonheur ne serait-elle pas dans la reconquête du temps, notre temps qui nous est volé, saccagé par un monde mécaniste où le « progrès » n'est qu'artifice et mensonge ?

Jolie fable en vérité qui nous rapproche de la sagesse antique et du « Carpe diem » épicurien. Combien cela est-il apaisant de redécouvrir une sérénité de vie que cette attitude nous procure. Un récit à lire en méditant sur la possible recherche du bonheur. Pour vivre heureux, devons-nous rester caché, invisible aux autres, refuser le monde et tout mouvement superflu ? Etre aveugle et immobile sont-elles les solutions pour refuser la lumière ?

R.R.

Edition Mercure de France - 14,50 € -

16 septembre 2009

Concours de nouvelles à la Bouquinerie Alésia

L'ALBA ( Association des Lecteurs de la Bouquinerie Alésia ) et la Bouquinerie Alésia organisent un concours de nouvelles à partir de l'incipit suivant :

« Nous avions tous attendu cet instant avec impatience »... A vous d'imaginer la suite... Modalités du concours : 7 pages maximum (ex  Arial 12) - en 3 ou 4 exemplaire. Coordonnées personnelles sur une feuille séparée - Dépôt ou envoi limite des textes à la librairie le samedi 3 octobre 2009. Pour tout renseignement complémentaire, on doit s'adresser à la Bouquinerie Alésia : 17 rue Alphonse Daudet 75 014 Paris Tél/fax 01 45 40 74 46. Courriel : bouquineriealesia@free.fr

07 septembre 2009

la librairie, le Livre écarlate présente Marylinn Robinson

La librairie « le Livre écarlate », présente le jeudi 10 septembre, à partir de 19h, l'écrivain Marylinne Robinson, qui sera présente pour la présentation de son dernier ouvrage :

Chez Nous, édité par Actes Sud.

L'auteur présentera également ses deux derniers ouvrages : la Maison dans la dérive , et Gilead.

Le livre écarlate est située au 31, rue du Moulin vert - 75 014 - Paris.-Tél : 01 45 42 75 30 . Courriel : lelivreecarlate@wanadoo.fr

30 août 2009

A la recherche du dieu de Darwin

 

 

de Kenneth R. MILLER

Ecrit par un grand biologiste américain, ce livre attaque autant les créationnistes et l'Intelligent Design  que les « nouveaux athéistes » pour qui le darwinisme permet de rejeter les religions et de renforcer le matérialisme. Défendant avec force le darwinisme, il montre également comment celui-ci peut être compatible avec une vision religieuse du monde.

Cet ouvrage est d'abord une défense de l'évolution en général et du darwinisme en particulier. Il démonte tout aussi bien les affirmations des tenants du créationnisme que de l'Intelligent Désign. Sa thèse centrale est qu'il n'y a pas besoin d'une violation des lois de la nature pour expliquer comment les formes de vies complexes ( y compris les bases biochimiques de la vie ) ont pu se constituer. Mais l'auteur montre aussi comment le darwinisme a été « kidnappé » par les biologistes et des philosophes adeptes d'un matérialisme voulant laisser le minimum de place à la religion dans la société et dans l'esprit des hommes.

Il explique ainsi comment on peut concevoir l'évolution comme étant la voie utilisée par Dieu pour créer l'homme. Cela lui apparaît cohérent à la fois au plan théologique ( Dieu ne viole pas ses propres lois, il est donc normal que l'évolution de la vie puisse se produire uniquement à partir de ses lois ) et au plan scientifique. En effet, la physique quantique rend en partie inaccessible la cause des événements au niveau atomique. Ainsi, la notion de hasard ne recouvre que notre ignorance, une ignorance due aux lois de la nature elle-même. Et si le hasard était le moyen que Dieu a choisi pour voyager incognito ? L'auteur est chrétien, amis en quel Dieu croit-il ? lui demande-t-on régulièrement. Au même Dieu que Darwin ! répond-il.

Darwin a écrit à la fin de L'Origine des espèces - dont nous fêtons cette année le 150e anniversaire de la publication : «  Il y a de la grandeur dans cette vision de la vie avec toutes ses potentialités introduites à l'origine par le Créateur dans un petit nombre de formes ou dans une seule. » Une conclusion surprise pour le public français sachant que le mot « Créateur » a été subrepticement retiré de cette phrase dans la traduction française la plus diffusée actuellement !

En publiant cet ouvrage en même temps que la Boîte noire de Darwin de Michael Behe, les Presses de la Renaissance donnent au public français tous les éléments pour juger sur pièces une des controverses essentielles de notre époque, portant sur nos conceptions de la vie et des mécanismes qui ont mené jusqu'à nous.

Kenneth Miller, biologiste cellulaire , est professeur à l'université de Brown. Il est aux Etats-Unis l'une des principales figures publiques ( sinon la principale) en ce qui concerne la critique du créationnisme et de l'Intelligent Design

- Presses de la Renaissance . Parution de l'ouvrage : le 3 septembre 2009 . Prix : 21 €

 

 

27 août 2009

l'âme des prénoms

 

Ce livre pratique révèle le sens de quelque 6 500 prénoms, à travers leurs origines, leur symbolisme ou leur influence sur les personnes qui les portent. De quoi éclairer judicieusement les parents dans leur choix.

Mettre au monde un enfant est un des moments les plus importants de la vie, et lui donner un prénom comme on confie un secret, comme on transmet un héritage, un acte capital puisqu'il ou elle portera ce prénom toute sa vie. Ce guide recense quelque  6 500 prénoms et patronymes. Il révèle leurs significations exactes et leurs origines : araméennes, hébraïques, chaldéennes, grecques, latines, celtes ou anglo-saxonnes ;  leurs symbolismes, leurs différentes formes et leurs influences sur les personnes qui les portent. De quoi éclairer dans le choix du prénom de l'enfant à naître. Ce livre pratique, fruit d'un travail rigoureux, est un outil inestimable.

- Presses de la Renaissance - parution le 27 août 2009 - Prix : 15€

 

la boîte noire de Darwin, de Michael B.Behe

Dans ce premier  livre -« darwiniquement incorrect », un grand biologiste américain - le père de l'Intelligent Design, démontre, en s'appuyant sur les dernières découvertes en biochimie, que les mécanismes de base de la vie ne sont pas issus d'un processus aveugle, mais témoignent d'une conception intelligente.

Jusqu'à Darwin, l'existence des êtres vivants prouvait celle d'un concepteur intelligent de la vie. Darwin a montré que des forces aveugles comme le hasard et la sélection naturelle étaient capables d'expliquer une série de caractéristiques de ces êtres vivants. Dès lors, l'hypothèse d'un concepteur intelligent disparaissait du champ de la science. Mais alors, on ignorait tout des mécanismes de base de la vie, qui sont mieux connus depuis quelques décennies.

L'auteur multiplie les exemples montrant que des mécanismes aveugles et non programmés ne peuvent rendre compte des bases de la biochimie.

Eliminée provisoirement par Darwin et ses successeurs, l'hypothèse selon laquelle la vie, comme toute technologie, serait le résultat d'une conception intelligente, est réintroduite. Il ne s'agit en aucune façon de soutenir un créationnisme naïf, l'auteur croit totalement en l'existence d'un ancêtre commun à tous les êtres vivants, et rejette l'idée de création séparée des différentes espèces. Il ne s'agit pas non plus d'une retour en arrière, puisque cette conclusion est fondée sur les résultats les plus récents des sciences de la vie, et non pas sur leur négation comme chez les créationnistes.

En développant ainsi la thèse que les systèmes de base de la vie n'ont pas pu être le résultat d'un processus aveugle, Behe a donné naissance au mouvement de l'Intelligent Design. Vendu a des centaines de milliers d'exemplaires, cet ouvrage a créé un débat qui n'est pas prêt de s'arrêter. Pour informer le public de façon complète, il sera publié en même temps que l'ouvrage de Kenneth Miller, A la recherche du Dieu de Darwin, qui défend avec force le darwinisme et montre comment celui-ci peut être compatible avec une vision religieuse du monde.

Michael Behe est biochimiste et professeur de biologie à l'Université Lehigh de Pennsylvanie. C'est le premier scientifique de ce niveau à avoir affirmé que les mécanismes de la biochimie dévoilés par la science moderne indiquaient que la vie était le résultat d'une conception intelligente, contribuant ainsi à créer le mouvement de l'Intelligent Design, dont il est la principale figure sicentifique.

 

Ed. de la Renaissance - 420 pages - prix : 22 €  . Parution prévue le 3 septembre.

 

Darwin aux jardins

Pour fêter l’anniversaire du père de la théorie de l’évolution, le jardin botanique de la Ville de Paris mobilise ses quatre sites . Au parc Floral (12e), suivez « le chemin de l’évolution », un plongeon dans la préhistoire de la botanique à travers 500 millions d’années d’évolution du règne végétal. Dans le jardin des serres d’Auteuil (16e), l’expo « Darwin et la botanique » dévoile quelques-uns de ses thèmes favoris d’expérimentation ; l’Ecole du Breuil (12e) présente : « Plantes invasives et sélection naturelle », pour sensibiliser le public à la préservation de la biodiversité francilienne. Le parc de Bagatelle (16e) enfin, met en scène « Darwin et l’évolution des espèces » : sa vie est retracée dans le Trianon, tandis que dans la cour d’honneur des installations végétales évoquent les étapes de son voyage de cinq ans à bord du H.M.S Beagle ; la galerie côté Seine est consacrée à son œuvre scientifique, notamment à l’écriture de l’Origine des espèces et à son immense retentissement. Visites guidées sur rendez-vous.

Jardins.paris.fr – jusqu’au 1er novembre

25 août 2009

Une lecture estivale

Souvenirs du père, souvenirs  de l'enfance, passé recomposé à la lumières d'impressions, d'anecdotes où l'intime joue le rôle de révélateur , Toi, mon père, est un livre à conseiller à toutes celles et à tous ceux qui désirent  découvrir ou redécouvrir la relation privilégiée ou non, qu'un enfant conserve de son père.

Les récits et les témoignages recueillis par Anne-Marie Schneider, auprès d'écrivains, d'artistes et de comédiens, sont toujours émouvants par les confidences qui sont offertes à notre sensibilité. Elles sont comme autant de ballons venant exploser sur la vitre dépolie de la mémoire, mémoire qui joue le rôle de catalyseur, de réservoir d'émotions intenses, où les frustrations, l'absence de relation filiale ou le trop plein d'amour ressentis, sont les signes vivants d'une approche toujours exceptionnelle entre un père et son enfant.

Les quelques réflexions  transcrites en tête de chaque intervention, sont là pour rétablir avec force, toute la vérité dans la relation  filiale. Ainsi : « le désespoir de n'avoir pas su plus tôt la place qu'il tenait », « il m'est arrivé de chercher mon père comme on cherche un mot oublié...», « cette porte qui ne s'est jamais vraiment ouverte... », « le père est le seul visage d'homme qui soit donné à une femme... »

Ce livre sera pour le lecteur attentif et sensible la source qui lui fera découvrir ou redécouvrir l'inestimable capacité de « connaître » son père, au-delà des apparences simplificatrices, souvent grossières, qui finissent par occulter l'essentiel : le don d'amour,  parfois masqué par la distance, la pudeur, la retenue dans l'expression des sentiments, sans oublier, hélas, l'indifférenc et parfois le mépris, la haine...

Toi , mon père, est un livre qui nous fait accéder à une méditation salvatrice, où chacun revivra avec profit, son expérience personnelle et pourra ainsi, faire en toute objectivité, la part des choses.

R.R

-Toi, mon père - Anne-Laure Schneider - Ed. Albin Michel - 21,5 €

07 août 2009

la Boîte noire de Darwin

 

( l'Intelligent Design)

de Michael  B. BEHE

Dans ce premier  livre -« darwiniquement incorrect », un grand biologiste américain - le père de l'Intelligent Design, démontre, en s'appuyant sur les dernières découvertes en biochimie, que les mécanismes de base de la vie ne sont pas issus d'un processus aveugle, mais témoignent d'une conception intelligente.

Jusqu'à Darwin, l'existence des êtres vivants prouvait celle d'un concepteur intelligent de la vie. Darwin a montré que des forces aveugles comme le hasard et la sélection naturelle étaient capables d'expliquer une série de caractéristiques de ces êtres vivants. Dès lors, l'hypothèse d'un concepteur intelligent disparaissait du champ de la science. Mais alors, on ignorait tout des mécanismes de base de la vie, qui sont mieux connus depuis quelques décennies.

L'auteur multiplie les exemples montrant que des mécanismes aveugles et non programmés ne peuvent rendre compte des bases de la biochimie.

Eliminée provisoirement par Darwin et ses successeurs, l'hypothèse selon laquelle la vie, comme toute technologie, serait le résultat d'une conception intelligente, est réintroduite. Il ne s'agit en aucune façon de soutenir un créationnisme naïf, l'auteur croit totalement en l'existence d'un ancêtre commun à tous les êtres vivants, et rejette l'idée de création séparée des différentes espèces. Il ne s'agit pas non plus d'une retour en arrière, puisque cette conclusion est fondée sur les résultats les plus récents des sciences de la vie, et non pas sur leur négation comme chez les créationnistes.

En développant ainsi la thèse que les systèmes de base de la vie n'ont pas pu être le résultat d'un processus aveugle, Behe a donné naissance au mouvement de l'Intelligent Design. Vendu a des centaines de milliers d'exemplaires, cet ouvrage a créé un débat qui n'est pas prêt de s'arrêter. Pour informer le public de façon complète, il sera publié en même temps que l'ouvrage de Kenneth Miller, A la recherche du Dieu de Darwin, qui défend avec force le darwinisme et montre comment celui-ci peut être compatible avec une vision religieuse du monde.

 

Michael Behe est biochimiste et professeur de biologie à l'Université Lehigh de Pennsylvanie. C'est le premier scientifique de ce niveau à avoir affirmé que les mécanismes de la biochimie dévoilés par la science moderne indiquaient que la vie était le résultat d'une conception intelligente, contribuant ainsi à créer le mouvement de l'Intelligent Design, dont il est la principale figure sicentifique.

Ed. de la Renaissance - 420 pages - prix : 22 €  . Parution prévue le 3 septembre.

 

15 juillet 2009

Poètes à vos plumes ! Envoi des poèmes avant le 30 juillet.

Laissez libre cours à votre imagination et participez au concours de poésie organisé par le Conseil de quartier Montsouris-Dareau. Le thème choisi est « l'étranger ».
Le Conseil de quartier Montsouris-Dareau organise un concours de poésie dont le thème est : « L'étranger ». Gratuit et ouvert à l'ensemble des habitants du 14e arrondissement, le concours est divisé en deux sections : juniors (12-18 ans) et adultes.

Quelques règles à observer :

Le style et la forme du texte sont libres mais la composition devra être dactylographiée et ne pas excéder 35 lignes.

Le poème sera présenté en deux exemplaires au format A4 avec mentionné au dos de la feuille : votre nom, prénom, date de naissance et adresse e-mail.

Les poèmes  ne seront pas retournés à leur expéditeur.

Le jury sera composé de poètes et de personnes du monde littéraire. Des prix seront remis aux lauréats et ces derniers pourront voir leur texte publié dans un recueil.
Envoyez vos poèmes avant le 30 juillet au Bureau de la démocratie locale, Mairie du 14°, 2 place Ferdinand Brunot 75014 Paris.

13 juillet 2009

L'Arbre à lettres Denfert

Les horaires d'été de L'Arbre à Lettres Denfert :

En juillet, du lundi au samedi : 10 h - 19 h 30

Fermés les lundis 13, 20 et 27 juillet et les dimanches 19 et 26 juillet, fermé le mardi 14 juillet

En août, du mardi au samedi : 10 h - 13 h /15 h 30 - 19 h 30

Fermé les lundis 3, 10, 17, 24 août, les dimanches 2, 9, 16 et 23 août et le samedi 15 août

Bonnes vacances à ceux qui en prennent !

29 mai 2009

Humaniser l'économie de jean-Paul Maréchal

Alors que nous n’avons jamais produit autant de richesses, les besoins élémentaires de centaines de millions d’hommes sont ignorés partout dans le monde. Parallèlement, tout concourt à entretenir des désirs de consommation que l’immenses majorité, y compris les plus aisés, ne pourra jamais assouvir. Face à cette explosion des inégalités, comment fonder une logique économique ayant pour objet la satisfaction de tous ? C’est l’objet du présent essai, couronné par l’Académie des sciences morales et politiques, qui contribue à l’élaboration du volet social de l’exigence de développement durable .

-Ed  - Desclée de Brouwer- 276 pages – 25 €

27 mai 2009

Sciences humaines : le travail en question. Démocratie et associations

Le travail, une nouvelle question politique, Jean-Louis Laville

« Travailler moins pour travailler tous », « travailler plus pour gagner plus » : la succession des formules emblématiques témoigne du changement d’époque. L’auteur, sociologue de renom, établit une rétrospective des diverses formes d’institutionnalisation du travail depuis deux siècles, pour mieux comprendre les controverses, les ruptures et les continuités dans le débat politique, confronté aux réalités sociales. Un regard tourné vers l’avenir pour repenser le travail en profondeur.

Editions Desclée de Brouwer, 234 pages, 23 €.

La démocratie, un enjeu pour les associations d’action sociale, sous la direction de Joseph Haeringer

En France, les associations tiennent une place centrale. Mais elles sont questionnées sur leur manière de mettre en œuvre la solidarité, dans un contexte historique marqué par la dilution de ses formes institutionnelles. Ancré sur des études de cas du champ social et médico-social, cet ouvrage, collectif de chercheurs et de responsables d’associations, s’interroge sur la crise de régulation de ces organisations traversées par une pluralité de logiques d’actions et de légitimités. C’est la recherche d’un nouvel équilibre entre administrateurs, professionnels et usagers.

Editions Desclée de Brouwer – 324 pages – 27 €