Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 juillet 2009

Filippo et Filippino Lippi : la Renaissance à Prato, exposition au musée du Luxembourg jusqu’au 2 août 2009

 L'exposition rassemble une soixantaine de tableaux et sculptures du XIVe au XVIe siècle, encore jamais présentés en France (et pour certaines oeuvres jamais sorties d'Italie), provenant en partie du musée municipal de Prato, situé dans le Palazzo Pretorio et fermé pour cause de travaux, ainsi que d'autres institutions de la région. (Située en Toscane, à 15km au nord de Florence, la ville de Prato a connu un essor économique considérable du milieu du XIVe au début du XVe siècle, avant de tomber, conquise par les troupes des Médicis, sous la domination de sa rivale Florence.)

annonciation.jpgLippi, Filippo (Florence, c.1406 ? Spolète, 1469) et son fils Filippino (Prato, c.1457? Florence, 1504), figurent parmi les artistes les plus respectés à Prato au XVe siècle. Chapelain du couvent de sainte Marguerite de Prato, Filippo mène une vie pourtant particulièrement dissolue que seul le patronage de son mécène Côme de Médicis met à l'abri de la justice florentine. En effet, Filippino est né de l'union de Filippo avec une religieuse, Lucrezia Buti; tous deux furent libérés de leurs vœux par le Pape Pie II grâce à l'intercession de Côme de Médicis.

(Donatello, autel) sculpture_donatello_autel.jpgCette exposition permet d'apprécier l'influence des Lippi dans l'avènement d'un style novateur, la Maniera, développée avec leurs plus proches collaborateurs (Fra Diamante et Domenico di Zanobi), puis relayée par leurs suiveurs (Tommaso di Piero dit Il Trombetto, Luca Signorelli, Zanobi Poggini, Raffaellino del Garbo, entre autres).

 Je vous conseille vivement la visite :

Cette exposition, de dimensions réduites, offre des œuvres absolument magnifiques que l'on peut voir et revoir avec autant de plaisir, cela permet de s'attarder sur une vierge, un détail....

Et, comme le moine Filippo Lippi, le visiteur est séduit par cette ravissante Lucrezia, aux traits si fins et purs, qui incarne aussi bien la Vierge que sainte Marguerite !

Certaines œuvres commencées par Filippo et ses collaborateurs et terminées par le fils Filipinno sont particulièrement marquantes : « La Vierge à la ceinture » et  une splendide Nativité , « l'Annonciation » ....

Ici l'art religieux est très « humain » : l'œil est flatté par l'élégance des proportions, la magnifique composition des scènes, la beauté des couleurs, des drapés...On peut admirer aussi des Vierges à l'enfant sculptées.

En effet, sont exposées des œuvres d'autres artistes contemporains des Lippi et le rôle prépondérant des sculpteurs y est également mis en lumière dans une section consacrée aux autels de dévotion privée.

Ce musée est tout proche de notre quartier ce qui donne l'occasion aux visiteurs qui viennent du 14ème de faire une très jolie promenade !

Musée du Luxembourg, 19, rue de Vaugirard, 75006 Paris - M°Saint Sulpice, Odéon, Rennes - RER B Luxembourg - Bus 58, 84, 89 -Ouvert tous les jours. Lundi et vendredi de 10h30 à 22h - mardi, mercredi, jeudi, samedi de 10h30 à 19h - dimanche de 9h30 à 19h
Plein tarif 11 € - Tarif réduit 9 € - Gratuit pour les moins de 10 ans

Pour plus de renseignements vous pouvez consulter les sites suivants : http://www.museeduluxembourg.fr/

http://www.artscape.fr/exposition-filippo-filippino-lippi...

19 juillet 2009

Un ciel, un monde : 100 cerfs-volants exposés à la bibliothèque Forney jusqu’au 1er août 2009

expo de cerfs volants bibliothèque Forney affiche.jpgApparu en Asie du sud-Est avant de survoler aujourd'hui tous les continents, le cerf-volant reste pourtant encore largement méconnu du grand public. Symbole de liberté, de paix et de rêve, le cerf-volant est une invitation au voyage qui nous transporte de la Corée au Japon en passant par la Chine, l'Indonésie, la Malaisie, le Guatemala, la Grèce... Un voyage à découvrir du 12 mai au 1er août à la bibliothèque Forney.

expo cerf volants à la bibliothèque forney.jpg

Gérard Clément : collectionneur et commissaire de l'exposition
Vice-président de la fédération internationale de cerf-volant et organisateur des Rencontres Internationales de Berk-sur-mer, Gérard Clément possède une collection rare de plus de 500 pièces et de nombreux documents originaux, constituée depuis plus de 20 ans. Il est le chef d'orchestre de la Maison du cerf-volant à Paris et transmet sa passion en organisant des ateliers didactiques tout en faisant circuler son exposition en France et en Europe. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet et du catalogue qui paraîtra à l'occasion de cette exposition.

Alors, prêts pour le décollage ? Une exposition haute en couleurs et susceptible de plaire beaucoup aux enfants.

Bibliothèque Forney 1, rue du figuier, Paris 4e - Du mardi au samedi de 13h à 19h Entrée : 4 euros / 2 euros (tarif réduit).

12 juillet 2009

Né dans la rue - graffiti -

A la Fondation Cartier pour l'art contemporain

14-508x364.jpg
La Fondation Cartier, présente jusqu'au 29 novembre 2009 une grandiose exposition consacrée à l'art du graffiti et des tags.

Art de la rue ? On ne peut qu'être impressionné par l'imagination toujours foisonnante de cet art né dans les rues de Manhattan , du Bronx et de Brooklyn, en ce New-York, au début des années 1970.

Ce mouvement new-yorkais a connu un développement exceptionnel, lié à une vitalité de création peu commune, car à partir des années 1980, il commença à émigrer dans le monde entier, et s'appropria peu à peu le monde de l'art et des médias.

L'exposition retrace tout l'historique du graffiti, démontre les différentes techniques retenues,  ainsi que les styles. Certaines figures majeures du mouvement sont ici représentées, et continuent à mieux faire comprendre l'évolution et la diffusion de cet art, essentiellement urbain,  à travers les grandes métropoles mondiales.

Exhaustive, et particulièrement bien illustrée par la programmation journalière de films de reportage qui montrent les différents acteurs de ce mouvement en pleine action, cette exposition réconciliera sans doute le néophyte et le détracteur avec cet art de rue, essentiellement éphémère jusqu'à une époque récente, mais qui peu à peu tend à s'installer en plein jour, pour revendiquer la consécration progressive des cimaises.

A noter un film sur le sujet d'Agnès Varda : « mur murs », diffusé le mardi à 20h 30 et le dimanche à 20h 30.

- Fondation Cartier : 261, Bd Raspail - 75 014 - Tél : 01 42 18 56 50. fondation.cartier.com

09 juillet 2009

"Open See" : exposition Jim Goldberg à la Fondation Henri Cartier-Bresson, jusqu’au 26 juillet 2009

_expophoto Jim Goldberg Bangladesh_20071e.jpgJusqu'au 26 juillet, La Fondation HCB présente "Open See", destinées migratoires vers l'Europe, le projet du photographe américain Jim Goldberg lauréat du Prix HCB 2007.

"Open See" fait partie du vaste projet de Jim Goldberg, "The New Europeans", sur l'exode de réfugiés, d'immigrants et de populations victimes de trafic humain venus en Europe pour y refaire leur vie.

En 2007, le Prix HCB est décerné à Jim Goldberg. Cette bourse lui permet de poursuivre ses projets en s'intéressant aux pays d'origine des migrants, à leurs conditions de vie au moment du départ et aux raisons qui les poussent à fuir : la chute de l'Union Soviétique et l'esclavage sexuel en Ukraine, les violences intercommunautaires en Inde, le désordre politique au Bangladesh, la guerre civile au Liberia, les conflits en République Démocratique du Congo, la pauvreté au Sénégal et en Mauritanie...

_expophoto_jim goldberg rep démocratique du congo 20081d.jpgL'exposition présente sur deux étages, les histoires de ces migrants à travers des portraits, polaroids, vidéos et notes inscrites sur les photos pour témoigner de leur vie et de leur voyage vers un avenir meilleur. Jim Goldberg collabore activement avec les sujets de ces photographies en leur demandant de laisser un message, un dessin, un souvenir de leur vie passée ou future. La scénographie, conçue par l'artiste présentera une centaine de photographies, alternant polaroids, grand format et collages. Ces images sont un témoignage de la volonté humaine, de l'énergie qui permet de concrétiser les rêves de liberté, quelle que soit la nationalité, la religion ou la classe sociale.

expophotogoldberg fondation Cartier Bresson grèce.jpgPlus généralement, l'exposition traite des problématiques liées à la mondialisation et soulève les questions du racisme, de l'intégration et de la persécution culturelle. Malgré les réalités douloureuses auxquelles ces individus doivent faire face, leurs histoires sont empreintes d'espoir et d'héroïsme.

"Open See", Jim Goldberg, jusqu'au 26 juillet 2009  Fondation Henri Cartier-Bresson  2, impasse Lebouis 75014 Paris

Le catalogue, publié par Steidl regroupe, dans un coffret, quatre volumes présentant chacun, un des pays photographiés par Jim Goldberg   : la Grèce, l'Inde, l'Ukraine et les pays d'Afrique.

Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 18h30, le samedi de 11h à 18h45, nocturne le mercredi jusqu'à 20h30. Fermé le lundi et entre les expositions.  6 € plein tarif - 3 € tarif réduit. M°Gaité - Bus 28, 58, 88

24 juin 2009

Exposition des Peintres et sculpteurs témoins du 14e à la Galerie du Montparnasse du 17 au 30 juin,

Cette association qui a maintenant 22 ans réunit des artistes confirmés qui se réunissent pour « témoigner de la vie du 14e arrondissement de Paris par l'art en rassemblant des techniques et des talents artistiques divers. »

Pour découvrir l'histoire de cette association et ses activités, vous pouvez consulter : http://apst14-asso.fr/ Galerie du Montparnasse 55 rue du Montparnasse. Entrée libre M° Vavin.

Tous les jours de 11h30 à 20h, nocturne jusqu'à 22h les 19, 20, 26 et 27 juin

 

18 juin 2009

Derniers jours jusqu’au 21 juin : Exposition « De Sienne à Florence... Les Primitifs Italiens » Collection d'Altenbourg. Une très émouvante exposition dans un musée magnifique! A ne pas manquer !

Considérée comme l'une des plus importantes collections de Primitifs Italiens hors d'Italie, ces œuvres exceptionnelles réunies au XIXe siècle par Bernard von Lindenau sont présentées pour la première fois à Paris au Musée Jacquemart-André.

saints et Vierge à l'enfant.jpg

Constituée entre 1840 et 1850, la collection des primitifs italiens du baron Lindenau, aujourd'hui conservée au Musée d'Altenbourg n'est peut-être pas la plus ancienne du genre, mais certainement l'une de celles qui a été conservée intégralement en l'état, elle comporte un ensemble unique de panneaux peints de la fin du XIIIe siècle au début du XVe siècle. Cette période correspond, non à la peinture de la première renaissance mais à celle du Moyen Âge si rarement présentée dans nos musées.

la preuve par le feu de Saint François.jpgLe parcours proposé retient comme fil directeur la simple chronologie depuis les années 1280 jusqu'au début du XVe siècle, un parallèle à notre « temps des cathédrales » qui trouve en Italie un mode d'interprétation particulièrement original. Cette exposition présente pour la plupart des panneaux peints de petit format des « les écoles » de Sienne et de Florence.

Cette exposition est tout à la fois émouvante et passionnante : des représentations que je n'avais encore jamais vues : le Christ qui monte sur la croix avec une échelle. La présentation chronologique permet de faire découvrir l'évolution de l'art des premières œuvres à la fois symboliques, et naïves, très proches des icônes vers un art plus humain, plus expressif. En effet, c'est souvent au travers de la représentation des saints ou de personnages secondaires qui entourent la Vierge ou le Christ que les artistes expriment des réactions, des sentiments, un état d'esprit: l'incompréhension , la révolte, la méditation, la souffrance, l'adoration devant le Christ...

Primitifs-Italiens-Madeleine_.jpgLes Vierges à l'Enfant évoluent de la Vierge en Majesté, mère du Sauveur du monde, à des mères qui expriment leur tendresse, les mains de Marie deviennent protectrices, les joues se touchent, l'enfant entoure le cou de Marie ....peu à peu on voit aussi apparaître la perspective, des paysages....les couleurs éclatantes, les fonds or sont très proches des enluminures.

La seule difficulté pour les visiteurs c'est qu'il faut pouvoir s'approcher des tableaux pour découvrir toute leur richesse car les œuvres sont surtout des petits formats.

Vous pourrez prolonger votre visite par les salles qui exposent les collections permanentes très riches du musée où vous pourrez retrouver (entre autres) des œuvres de la même époque et de la Renaissance Italienne.

Dépêchez-vous, il ne vous reste que 4 jours !

Monique Garrigue Viney

Musée Jacquemart-André : 158, bd Haussmann 75008 Paris - Tél. : 01 45 62 11 59- Fax : 01 45 62 16 36- message@musee-jacquemart-andre.com

Accès : RER Charles de Gaulle - Etoile, Métro Miromesnil ou Saint Philippe du Roule. Autobus : 22, 28, 43, 52, 54, 80, 83, 84, 93

Si vous voulez avoir des explications et un aperçu de l'exposition, consultez les sites suivants :

http://www.lefigaro.fr/culture/2009/03/12/03004-20090312D...

http://www.culturespaces culturespaces -minisite.com/primitifsitaliens/ ce site permet même d'examiner à la loupe certaines des œuvres exposées !

http://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/jacquemart/ ou http://catholique-paris.cef.fr/415-Art-Culture-et-Foi-cin...

 

 

17 juin 2009

La galerie Camera Obscura présente :

Exposition camra obscura.jpg

La Galerie : "Camera Obscura", située au 268, boulevard Raspail - 75 014 - présente jusqu'au 1er aout  une série de photographies : en Crimée avec Claudine Doury, au Japon avec Sholi Ueda Yamamoto, dans le Montana avec Raymond Meeks, à Lanesvillle avec Saul Leiter, à Paris avec Sarah Moon, en Sicile avec Patrick Taberna, en Provence avec Willy Ronis et ailleurs encore...

- Galerie Camera Obscura : tél : 01 45 45 67 08. www.galeriecameraobscura.fr

15 juin 2009

Le dernier voyage d'André Malraux en Haïti

Jean DIGNE
Président du Musée du Montparnasse

et

Jean-Marie DROT
Commissaire de l’exposition et auteur-réalisateur des 13 films de la série
Journal de voyage avec André Malraux à la recherche des arts du monde entier


ont le plaisir de vous inviter à l’inauguration de l’exposition


Le dernier voyage d’André Malraux en Haïti
ou la découverte de l’art vaudou

le jeudi 18 juin 2009 à partir de 19h

projection du film Malraux-Haïti à 21h

Cocktail créole offert par le Service Culturel de l’Ambassade d’Haïti en France
en partenariat avec les Rhums Barbancourt (Port-au-Prince)

Exposition ouverte tous les jours sauf lundi, de 12h30 à 19h
du 19 juin au 31 décembre 2009

Projection quotidienne de 13h à 19h (sauf lundi) d’un des 13 films de la série Malraux.


Musée du Montparnasse
21, avenue du Maine 75015 Paris
tél : 01 42 22 91 96
www.museedumontparnasse.net



Vous trouverez en pièce jointe :
l’invitation au vernissage, la programmation des films Malraux,
le programme des événements  proposés par le Service Culturel de l’Ambassade d’Haïti et le Collectif 2004 Images
LE DOSSIER DE PRESSE DE L’EXPOSITION

 

06 juin 2009

Expo Ingar Krauss

Krauss1.jpg

05 juin 2009

17 artistes exposent des oeuvres sur papier (petits et moyens formats) à la Galerie Expression Libre, jusqu’au 7 juin 2009, du mercredi au dimanche de 12h à 19h30

Cette exposition est très intéressante car elle permet d’avoir un panorama de ces artistes qui ont déjà exposé dans la galerie. Vous pourrez découvrir les œuvres exposées en consultant la page Internet : http://artexpressionlibre.free.fr/sitepage1.html
Galerie internationale Expression Libre, 41 rue Hippolyte Maindron 75014 PARIS. Tél : 0145423699 http://artexpressionlibre.free.fr/

01 juin 2009

Témoignages de vies de femmes (1940 - 1944)

Le mémorial du Général Leclerc – Musée jean Moulin –situé gare Montparnasse au niveau du jardin "Atlantique", présente une exposition intéressante à plus d’un titre. De quoi s’agit-il ? D’un sujet a priori frivole : « la mode », mais qui replacé dans le contexte de la période de l’Occupation allemande durant la Seconde guerre mondiale prend une tout autre dimension. Il s’agit de faire comprendre aux générations qui n’ont pas connu cette époque, comment les femmes et plus particulièrement les Parisiennes ont traversé cette sombre période.

250 accessoires de mode sont ainsi présentés ici : sacs, chapeaux, foulards, chaussures, bijoux, ainsi que robes et vêtements divers offrent un inventaire quasi exhaustif de cette période où la rareté dans l’approvisionnement développait une inventivité et une pratique du système D mis à l’honneur dans tous les domaines.

Ne sont pas oubliées, les activités culturelles, même si celles-ci étaient soumises à la propagande nazie. Théâtre, cinéma, music-hall, donnaient le change dans un Paris affamé, où le quotidien n’offrait que de rares instants de détente.

L’exposition montre également l’engagement des femmes dans la Résistance à l’occupant, ainsi que l’arrestation et la déportation des femmes et enfants juifs.

Ces témoignages ne peuvent que conforter le souvenir d’une époque, où chaque femme, essayait de survivre et d’adoucir la dureté des temps, en cultivant l’espoir d’un avenir lumineux.

R.R

28 mai 2009

Exposition d’Ingar Krauss "Davao" à la Galerie Camera Obscura : prolongée jusqu’au 4 juin 2009.

Ingar Krauss expo 2009 coq.jpgVoilà la présentation que Ingar Krauss fait de ses photos:« Ces images ont été réalisées à l'automne 2006 et au printemps 2007 dans la ville de Davao, dans le sud-est des Philippines. Davao est, après Manille, la seconde ville du pays, mais ressemble plus à un énorme conglomérat de villages qu'à une métropole, et reste donc dominée par une vie agricole et campagnarde. Le catholicisme espagnol et le style de vie américain sont des legs de l'histoire coloniale de ce pays, mais les gens de la campagne ont conservé les cultes animistes et la mythologie traditionnelle, antérieure à la présence étrangère.
J'ai ramené de Davao une série de portraits et de natures mortes inspirées par cet esprit animiste. J'ai tiré ces images sur papier argentique noir et blanc et je les ai rehaussés de peinture à l'huile pour leur donner quelque chose de l'atmosphère tropicale dans laquelle ils ont été réalisés.


Ingar krauss portrait de jeune écolière .jpgC’est une série de portraits surprenants aussi bien de personnages humains que de huttes, de plantes ou d’animaux (des coqs étonnants, en particulier) qui est présentée par Ingar Krauss.
Ce qui saisit particulièrement ce sont ses portraits de petites filles ou de très jeunes adolescentes à l’attitude volontairement un peu figée ce qui permet de faire ressortir leur regard grave inoubliable. Le contraste du noir et blanc accroche magnifiquement la lumière, tout en étant adouci par des rehauts de couleur gris-bleu pour quelques éléments des vêtements, ou de légers virages tirant sur le brun-vert pour les feuillages, ce qui donne une grain original aux portraits et une netteté étonnante…
Il ne vous reste plus que quelques jours pour aller voir ces photos singulières et remarquables !
Monique Garrigue-Viney

Galerie ouverte du mardi au samedi, de 13h à 19h, ou sur rendez-vous. Galerie Camera Obscura. 268 boulevard Raspail. Tel 01 45 45 67 08. Pour plus de renseignements, consultez : http://www.galeriecameraobscura.fr/

20 mai 2009

Atelier d'icônes d’EVA VLAVIANOS, exposition à Notre Dame du Travail

Une exposition d’icônes contemporaines a été organisée à Notre Dame du Travail . Les Icônes sont le produit d’un atelier que dirige Eva Marova Vlavianos à l’œuvre hagiographique immense. Ces icônes nous aideront à mieux comprendre la spiritualité orientale comme nous le rappelait le Cardinal Joseph Ratzinger dans « L’esprit de la liturgie » en 2000.

IconeMariePassion-Tracts.jpg

L’exposition aura lieu du 2 au 7 juin 2009 dans la salle Soulange Bodin 36 rue Guilleminot 75014 Paris. (de 10h à 18h30).

Lire la biographie de Eva Marava-Vlavianos:

Lire la suite

18 mai 2009

Lumières d'encre

Calligraphies et peintures chinoises

L’Association CED 13 dont le siège est situé au 18 square Dunois 75013 Paris expose les œuvres des élèves de l’atelier dirigé par l’artiste taiwanais : Shu-Ling Ling.

Née en 1965 à Taiwan et résidant en France depuis 1999, Shu-Ling Ling est artiste peintre et calligraphe, diplômée de l’école nationale des Beaux Arts de Taiwan. Elle travaille la peinture et la calligraphie chinoise mais également la peinture à l’huile et l’acrylique abstraites. Elle a participé à de nombreuses expositions depuis vingt ans. Son but est de faire connaître, partager et transmettre la calligraphie et la peinture chinoise auprès d’un large public. Après avoir exercé au centre culturel chinois, elle anime depuis 2005, les ateliers de la SCD et de l’Encrier Chinois.

La peinture chinoise se nourrit de l’observation de la nature et invite à rentrer dans le paysage. La calligraphie chinoise est une discipline qui vise à la concentration et à l’équilibre personnel.

Shu-Ling Ling fait partager sa culture pour expliquer les différences de conception artistique entre l’Orient et l’Occident. Afin d’approfondir la technique, une solide base est donnée dès le début : connaissance des matériaux (les quatre trésors du lettré : pinceau, encre, papier, encrier), travail de la posture et des traits élémentaires.

L’exposition est visible jusqu’au 26 mai 2009, de 10 h 30 à 12 heures et de 15 h à 18 heures. - 18 square Dunois, 75013 Paris – entrée par la rue Dunois et le boulevard Vincent Auriol. Métro Chevaleret – www.encrierchinois.fr

16 mai 2009

Bernard Descamps, photographe, à Camera Obscura

Signature, samedi 16 mai de 15h à 17hDescamps.jpg

12 mai 2009

GIOTTO - FRANÇOIS, L’HUMILITÉ RADIEUSE : exposition prolongée jusqu’au 24 mai 2009

2505489[1].jpg

Chapelle du Val-de-Grâce, 227 bis, rue Saint-Jacques - Paris 5ème
Exposition ouverte tous les jours de 13h 30 à 19h, le samedi de 13h30 À 18h.
En soirée projection sur la façade de la chapelle
(Voir article du 4 mars 2009 dans la Voix du 14ème)

09 mai 2009

54e Salon d’Art Contemporain de Montrouge, du jeudi 30 avril au mercredi 20 mai à La Fabrique - 51, avenue Jean Jaurès, Montrouge

Tous les jours de 12h à 20h, nocturnes jusqu’à 22h30 les mercredis 6, 13 et 20 mai.
Informations au 01 46 12 75 70 http://www.ville-montrouge.fr/actualites/culture/54e-salon-de-montrouge/

salon montrouge.jpgBeaucoup d'innovations pour ce nouveau Salon de Montrouge avec notamment un nouveau lieu et un nouveau commissaire artistique...
Nouveau lieu, nouveau commissaire artistique, nouvelle sélection, nouvelles animations…
Du 30 avril au 20 mai, les amateurs d’art contemporain vont découvrir les futurs artistes que la ville a choisi d’encourager, dans un lieu étonnant au nom prometteur : La Fabrique.
Le salon renforce sa vocation de révélateur de talents. La démarche du nouveau commissaire artistique du salon, Stéphane Corréard, a participé à étendre les réseaux de prospection. Au-delà des écoles, centres d’art, Fonds Régionaux d’Art Contemporain ou fondations, il a encouragé les candidatures d’artistes issus d’ateliers et de lieux alternatifs.
Cette année, la sélection est plus restreinte (97 exposants au lieu de 200 : plasticiens, photographes et vidéastes…). L’exercice s’est avéré difficile face à tant de foisonnement créatif. Stéphane Corréard a été aidé dans cette tâche par un jury composé de critiques d’art reconnus. Chaque membre de ce jury a aidé l’artiste choisi à sélectionner en moyenne trois de ses œuvres reflétant le mieux son travail, mais il a aussi rédigé un texte le présentant. Une véritable caution pour ces jeunes artistes !
Pour apprécier au maximum le salon, des visites guidées sont organisées tous les dimanches de 15h à 17h tandis que trois mercredis soirs seront nocturnes, jusqu'à 22h30.

07:04 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montrouge |  Facebook | |  Imprimer |

Exposition d’œuvres des artistes de l’association Personimages du 11 au 16 mai, de 11h à 20h à la mairie du 14ème

masquebleu Personimages.jpgNe manquez pas cette exposition!  A chaque fois que j’ai pu voir les œuvres réalisées dans les ateliers Personimages, j’ai été éblouie devant leur grande variété et leur beauté.

Vous pouvez aussi acheter le livre d'art bilingue qui vient de recevoir le prix d'honneur Handi-livre de la Mutuelle Intégrance, est consacré aux oeuvres picturales de personnes handicapées mentales réalisées au fil du temps dans ses ateliers d'expression artistique. Le livre est accompagné d'un DVD présentant les activités des autres ateliers.
En quadrichromie de 150 pages (français-anglais), il regroupe une sélection des tableaux les plus représentatifs reconnus comme des oeuvres de qualité par les professionnels de l'art contemporain et notamment lors d'une récente exposition à la Galerie du Montparnasse à Paris. Renseignements http://www.personimages.org/
Les ateliers proposés par l’association Personimages sont très variés : peinture, modelage,  musique, théâtre, danse, marionnettes, expression corporelle...Ils permettent de faire découvrir là des personnes handicapées e plaisir de l'acte créatif. Animés par de véritables artistes, ils débouchent sur des réalisations de grande qualité.

fondssousmarin GRACIELA MARCENARO PERSONIMAGES.jpg


PERSONIMAGES , Association reconnue d'utilité publique (décret du 19.2.1999)
91 rue Vercingétorix - 75014 Paris - tel : 01 45 41 34 44 - fax : 01 45 45 40 23
E-mail
: courriel@personimages.org
EXPOSITION à la mairie du 14ème 2 square Ferdinand Brunot ou  12 rue Durouchoux ;
M° Mouton Duvernet ou Denfert Rochereau Bus 28-58- 38-68
M.G.V.

05 mai 2009

William Eggleston à la Fondation Cartier

Depuis 2006, et à l’initiative de la Fondation cartier, William Eggleston mène un intéressant projet consacré à Paris. Les photos présentées ont toutes été réalisées au cours de quatre séjours faits dans cette ville.

William Eggleston-c5edc6cbd-200.jpgNé à Memphis en 1939, W.E a grandi à Summer dans le Mississipi. Il découvre l’œuvre d’Henri Cartier-Bresson et de Walter Evans  lors de ses études universitaires. Il s’essaie à la photo dès 1960 .William Eggleston a régulièrement photographié dans le monde entier . Durant ses multiples séjours à Paris, il a exploré la ville afin d’y saisir les multiples aspects. Renouvelant la tradition des promenades photographiques, il s’inscrit dans le sillage d’Eugène Atget ou d’Henri Cartier-Bresson.

William Egglestonc2b977ef-200.jpgW.E marque son intérêt pour le quotidien. Pour lui, tout peut être photographié, les images devant être toutes de même importance et susciter le même intérêt. La beauté est en toute chose, en tout objet le plus banal ou hors d’usage, abandonné au cœur de la vie urbaine. L’artiste capte l’instant, en créant des cadrages originaux. Avec spontanéité et une apparente ingénuité, il révèle les aspects les plus inattendus du quotidien.

Fondation Cartier, 261 Boulevard Raspail -  Exposition jusqu’au 21 juin 2009. ouvert tlj de 11h à 20h, le mardi à 22h. – Tél : 01 42 18 56 50

La Voix vous rappelle la belle exposition de la plasticienne brésilienne Beatriz Milhazes qui a lieu en même temps - voir la note

04 mai 2009

D'un visage à l'autre, « Regards de femmes vers la paix » : Exposition du 6 au 29 mai au FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis

Vernissage le mercredi 6 mai 2009 à 19h.
myrtille-blog.jpgC’est à Jérusalem en mars 2007 que l’idée de ce projet lui est venue…
A l’origine, un carnet de voyage puis la rencontre avec des femmes palestiniennes du village d’Artas.
Pour Myrtille, c’est une évidence que de prendre  en  photo ces femmes palestiniennes dans leur cadre de vie.
Après ce premier travail, tout aussi naturellement, elle ira photographier le quotidien des femmes israéliennes. Au delà du conflit qui a priori les sépare, Myrtille révèle leur point de rencontre : elles sont femmes avant tout.« Myrtille a ce don qui ne s’apprend dans aucune école : elle sait donner confiance à ses modèles et révélerleur vérité sensible et secrète » (J-L de Sauverzac, photographe).www.myrtille-photographe.fr
Entrée libre de 10h à 20h au FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis. M° Saint- Jacques

02 mai 2009

Titus-Carmel : étonnante et belle exposition aux Bernardins

Suite Grünewald est une série de 159 dessins réalisée de juin 1994 à juin 1996, inspirée de la Crucifixion, panneau central du célèbre retable Issenheim à Colmar, peint par Mathias Grünewald, au début du 16ème siècle.

titus calmel1.jpg

Titus-Carmel s’est livré à une véritable étude et une interprétation, élément par élément, de l’œuvre, en explorant dans le détail tous les fragments de la scène de la Crucifixion. Il emploie différentes techniques de dessin : fusain, mine de plomb, encre, pastel, craie, aquarelle ou acrylique, et quelque fois du papier collé. Titus-Carmel  propose cette série comme une méditation. Elle devient une sorte de chemin initiatique des enjeux de la représentation.titus calmel2.jpg
Plus précisément, il a abordé le panneau central du retable en présentant les personnages, titus-calmel3.jpgcomme dans une mise en scène, Marie-Madeleine, la Vierge Marie, saint Jean, saint Jean-Baptiste et enfin le Christ., terminant par le centre du tableau. Tous les dessins sont au même format 70x60, choisi.
Ancien élève de l’école Boulle, Titus-Carmel travaille par séries, a réalisé une œuvre riche, présente dans une centaine de musées, et a publié une quarantaine de livres, de poésies ou d’essais sur l’art et la littérature.
Une bonne raison de se rendre au Collège des Bernardins !
Jusqu’au 7 juin 2009. Tous les jours 10 à 18h, dimanche 14 à 18 h et mardi jusqu’à 22h. Entrée libre

26 avril 2009

DESERT CAMP, Rencontres sous les tentes sahariennes

Charbonnier350.jpgL’exposition Desert Camp, Rencontres sous les tentes sahariennes offre au public une parenthèse dans un campement imaginaire, qui pourrait se trouver au coeur du désert du Sahara.
Avec comme porte d’entrée la thématique centrale de l’habitat nomade, les photographes, vidéastes et chercheurs participants ont pour ambition de transmettre au public leurs rencontres sous la tente avec les peuples du désert.
Sur leurs routes, tous ont été accueillis avec chaleur par les touaregs, peuls, toubous, maures, au Mali, Niger, Tchad, Mauritanie, Algérie.
Leurs oeuvres interprètent, au travers d’un prisme artistique, cette hospitalité, nomade, interpellent le spectateur sur les forces et fragilités de ces cultures, l’intelligence de leur habitat.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre du Festival International de la Diversité Culturelle organisé par l’UNESCO, et marque le lancement du projet Habitat Nomade. Des événements culturels, tables rondes, conférences, concerts privés seront associés à cette exposition.

Les participants : Nadia Belalimat, Jean-Philippe Charbonnier, Arnaud Contreras, Raymond Depardon, Jean-Marc Durou, Yvan Gherman, Nadia Nid El Mourid, Gilles Perrin

Commissaires de l’exposition : Arnaud Contreras - Serge Calka, en partenariat avec l’UNESCO, l'Association des Amis de la Fondation des Déserts du Monde
Le Musée du Montparnasse et À 360 Productions,du 28 avril au 24 mai 2009, 21, av du Maine

20 avril 2009

Beatriz Milhazes à la Fondation Cartier

Beatriz Milhazes26912.jpgVous serez surpris par la magnificence, le baroque, le foisonnement des couleurs et des formes exprimées par les peintures de Beatriz Milhazes, artiste brésilienne. Ici, le gigantisme des oeuvres surprend avant tout. Elles exaltent l’espace, et l’ensemble des peintures présentées s’intègre bien et est en harmonie parfaite avec les volumes du bâtiment conçu par jean Nouvel. Ainsi, l’artiste précise : «  Cette exposition m’a donné l’occasion d’utiliser les vastes parois vitrées du bâtiment.. . C’est pourquoi je voulais que le jardin environnant et la lumière naturelle qui pénètre dans le bâtiment participent d’une certaine façon à l’exposition…. Les couleurs et les formes de la façade ont une relation plus immédiate avec le bâtiment et le jardin, créant ainsi un « dialogue en transparence » avec l’espace environnant ainsi qu’un effet magique immatériel»…

beatriz-milhasez_237.tif.jpgBeatriz Milhazes s’appuie sur la tradition latino-américaine qu’aurait traversé l’Occident et ses influences modernes. Kandisky et Delaunay, Klee, Léger et Kupka sont présents en filigrane, tandis que Mondrian et Matisse chantent en sourdine leur plastique respective.
On sent ici une approche fascinée par l’exubérance des fleurs et végétaux tropicaux. On est au Brésil. L’art populaire de ce pays s’impose au travers de motifs inspirés par la céramique, la dentelle, la joaillerie et les décorations de carnaval ! C’est la fête, la joie de vivre qui s’étalent par l’abondance et le contraste des couleurs et des formes choisies avec justesse. Nous sommes à Rio, à Copa Cabana… C’est une peinture faite pour danser ! Une musique au sein de la peinture. C’est une réussite. Le bonheur est dans la découverte. Alors, courez-y !

Fondation Cartier, 261 Boulevard Raspail -  Exposition jusqu’au 21 juin 2009. ouvert tlj de 11h à 20h, le mardi à 22h. – Tél : 01 42 18 56 50

30 mars 2009

Christopher Taylor à la Galerie Camera Obscura

christopher taylor inde1.jpg

Du 14 mars au 18 avril 2009, une expostition de photos de Christopher Taylor sera présentée à la Galerie Camera Obscura. Le vernissage de l'expostion  aura lieu le samedi 14 mars de 16h à 19h en présence de l'artiste.

christopher Taylor Calcutta.jpg

" il y a vingt ans, ma première visite à Calcutta m'a laissé l'impression étrange de déjà-vu. La ville avait été conçue comme capitale d'une Inde britannique inspirée par Londres, où je vivais à l'époque. J'y suis depuis retourné à six reprises pour réaliser "Red square", projet photographique qui tente de révéler les émotions complexes provoquées par cette ville si lointaine et pourtant liée à mon identité culturelle.

Chritopher Taylor

- Galerie Camera Obscura : 268 boulevard Raspail, 75 014 - Tél : 01 45 45 67 08

27 mars 2009

Exposition des peintures de Yarmila Vesovic à la Galerie du Montparnasse jusqu’au 31 mars, tous les jours de 12h à 20h30.

Yarmila Vesovic expose des peintures sur soie et parchemin. Ce qui frappe, au premier abord, ce sont les bleus intenses tout à la fois profonds et doux puis les touches d’or qui mettent une note de clarté chatoyante. Des lignes sont présentes dans tous les tableaux : cordes de guitare, violon, piano… ? Il y a aussi des collages morceaux de photos de voûtes de cathédrale, avec le réseau de colonnettes et voussures qui offrent des perspectives verticales qui mènent les sons vers le ciel.

Orphée II Yarmila Vesovic.jpg

L’art de Yarmila Vesovic est tout à la fois poétique et mystique. L’artiste revisite ainsi le mythe d’Orphée en lui donnant une portée spirituelle : la juxtaposition ou la superposition des teintes mènent vers la lumière, la verticalité des lignes exprime l’envolée des chants, de l’Esprit. Le fait de peindre sur des parchemins qui comportent un texte dont elle laisse apparaître des bribes ainsi que la superposition des couches de peinture lui permettent de rendre compte d’une histoire, d’un destin.

Orphée IV Yarmila Vesovic.JPG

Allez vite voir cette exposition très intéressante de ces deux artistes  (Ingrid Weber expose ses sculptures dans la galerie) qui, tout en en ayant un art très différent par les couleurs, les matériaux utilisés, les formes… expriment toutes deux avec beaucoup de force : la mémoire, les transformations des êtres, la renaissance…
M. Garrigue-Viney
(Les œuvres d’Ingrid Weber ont été présentées dans un précédent article paru le 24 mars).
Galerie du Montparnasse 55 rue du Montparnasse. Entrée libre. M° Edgar Quinet - Vavin- Montparnasse- Tél. : 01 43 22 72 77

«Cap sur les bulles» et ateliers mangas à la bibliothèque Plaisance, 5 rue de Ridder.

La bibliothèque Plaisance présente l’exposition « Cap sur les bulles » du 23 mars au 11 avril et propose une sélection de planches BD et de Manga de tous horizons : amateurs, semi-professionnels et professionnels.
Les samedis 28 mars et 4 avril, de 14h30 à 16h30 : Les jeunes de 12 à 17 ans pourront également profiter des ateliers mangas pour découvrir et expérimenter les différents aspects du travail de création d’un manga (Pratiques, astuces, techniques de trames, effets…).
Les ateliers sont conduits par un jeune mangaka de l’Ecole Eurasiam, seul établissement européen spécialisé en mangas. Sur inscription auprès des bibliothécaires.

Bibliothèque Plaisance 5 rue de Ridder – M° Plaisance Tél. 01 45 41 24 74 - bibliotheque.plaisance@paris.fr

24 mars 2009

Ingrid Weber, sculpteur, expose à Montparnasse

Belle exposition d’un sculpteur du 14ème à la Galerie du Montparnasse. Ingrid Weber, qui a son atelier rue Ridder, pratique un art difficile, elle sculpte l’acier.

Et, à partir de cette matière ingrate, elle parvient à créer des figures expressives et sensibles, dont les teintes douces atténuent la dureté du matériau.

IWeber-3691.jpg


Ces figures, presque toujours isolées, sont autant d’interrogations muettes, qui parfois se répondent, comme celles du « cercle vertueux » et du « cercle vicieux », en vis à vis.
Son amie, l’écrivain Catherine Bosramier, écrit de son oeuvre :
« Toujours m’a saisie le sentiment; dans l’atelier d’Ingrid, d’entrer dans un zone de circulation du silence. Au milieu d’une débauche d’outils, après l’artifice d’étincelles, on y feutre le pas, presque confus de surprendre le face à face muet des personnages qui se dressent dans l’espace comme autant de scansions interrogatives de leurs pensées intérieures ».

IWeber-3688.jpg

Cette exposition nous permet de découvrir une sculpture contemporaine, originale et forte.

En même temps, dans la même galerie, le peintre Yarmila Vesovic expose ses toiles.
« Le monde poétique de Vesovic construit une harmonie lyrique aujourd’hui tellement rare et précieuse, précisément parce qu’elle s’adresse à une action à la manière amoureuse. » écrit Irina Subovic, critique d'art.

A.C.
Galerie du Montparnasse, 55, rue du Montparnasse, jusqu’au 31 mars.
De 14h à 18h30, tous les jours.

18 mars 2009

concert, conférence, expo

« De Martin Luther King à Barack Obama : Ségrégation et religion » Jeudi 19 mars à19h, Eglise Evangélique Baptiste,123 avenue du Maine
Conférence de Sébastien Fath, historien et chercheur CNRS
Espace André Thobois - Eglise Évangélique Baptiste 123 avenue du Maine - Paris 14e - Entrée libre

Concert-conférence autour du Quatuor N°9 de Dimitri Chostakovitch : Vendredi 20 mars 2009 à 20h
Le Conservatoire Municipal du XIVe arrondissement - Darius Milhaud propose un concert-conférence autour du quatuor n° 9 de Chostakovitch.
Présentation par Antony Girard et Le Quatuor Arpeggione (Isabelle Flory et Nicolas Risler, violons,  Artchyl Kharadze, alto, Alexandre Tchidjavadze, violoncelle)
Auditorium du conservatoire 26, rue Mouton-Duvernet – 75014 Paris -Métro : Mouton-Duvernet- Bus 28,38, 68
Entrée libre dans la limite des places disponibles - Renseignements : 01 58 14 20 90

La bibliothèque Plaisance à l’heure du Mexique : Samedi 21 mars, 15h
Samedi prochain, la bibliothèque Plaisance vous permettra d’écouter de la musique mariachi avec « Les mariachis Anahuac » lors d’un concert coloré et entraînant au son du violon, de la guitare et de la trompette. Ils nous convient à un voyage musical entre répertoire classique et sonorités méconnues des orchestres de Veracruz. Entrée libre. Bibliothèque Plaisance, 5 rue de Ridder. M° Plaisance. Tél. 01 45 41 24 74 – bibliotheque.plaisance@paris.fr

04 mars 2009

Exposition Giotto – « François, l’humilité radieuse » ,12 février - 12 mai 2009 à la chapelle du Val-de-Grâce, 227 bis, rue Saint-Jacques - Paris Ve

Organisée par "Ars latina" et la Famille Franciscaine, l'exposition présente des photographies "grandeur nature" (2,50m x 2,50m) des fresques de Giotto dans la basilique d'Assise, relatant des épisodes de la vie de Saint François et de ses premiers compagnons.

giotto_exposition au Val de Grâce.jpg


Déjà présentée à Chambord, Angers, Lille,…dans des églises ou des grands bâtiments laïques, elle est montrée à Paris, dans l’ancienne abbaye du Val-de-Grâce (227bis, rue Saint-Jacques - Paris Ve), du 12 février au 12 mai 2009.
Les magnifiques bâtiments historiques de l’ancienne abbaye royale, Notre-Dame du Val-de-Grâce, située au coeur de Paris, vont prendre, du 11 février au 11 mai 2009, les couleurs de Giotto et de François d’Assise.

Lire la suite

19 février 2009

Exposition de céramiques à l'atelier Karidwen

exposition_de_céramiques_du_10_au_28_fev_à_l'atelier_Karidwen_-affiche-.jpg