Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 octobre 2012

AMOUR, palme d’or du festival de Cannes 2012

Vous avez vu ce film, forcément,…mais vous ne savez pas quoi penser de ce film.

Vous avez bu le visage de Jean-Louis Trintignant, sublime de bonté épuisée. Vous avez savouré sa voix au grain si particulier, au timbre si empreint de  civilisation française. Vous avez suivi avec passion les regards, les mimiques, les piques inattendues d’Emmanuelle Riva, sa silhouette sobrement bourgeoise, sa classe…Vous avez détesté leur serpent à sonnette de fille dans une Isabelle Huppert détraquée comme une mécanique sans âme, insipide et vaine à souhait. Vous avez ressenti la bascule d’un couple frappé par l’iniquité, l’arrêt brutal d’une vie savourée jusqu’au bout , à cause de la maladie qui attaque au marteau-piqueur. Vous avez vu la force admirable du dévouement sans limite, de l’accompagnement sans faille. Vous avez été témoin du dernier dialogue (dernier repas ) et de la demande muette  autour du dernier verre d’eau.

amour,trintignant,jean-louis trintignant,emmanuelle riva,isabelle huppert,michael haneke

Vous avez vu la descente aux enfers d’une civilité à deux mise à mal (à mort ?) par une incivilité sociétale invasive et terrifiante. Vous avez vu l’impossibilité pour l’amour (l’Amour ?) de survivre à ces attaques. Vous l’avez vu sombrer. Vous êtes sorti du cinéma perplexe, assommé par la gravité de l’acte, incapable de dire si vous aviez aimé le film.

Au-delà d’une scène de crime sordide et insoutenable, personnellement je remercierai le réalisateur, Michael Haneke, de nous avoir donné à voir la montagne du chemin de croix  que ce couple éminemment civilisé, musical,  va gravir en quelques semaines : vous y retrouverez après coup les épisodes et les personnages d’un authentique chemin de croix :

L’arrestation, la comparution devant les autorités du temps (médicales : le docteur Berthier) ; la trahison : l’opération échouée ; la flagellation : la fille au chevet de la mère divagante tient une conversation sur les valeurs immobilières ; les pleureuses de Jérusalem : la visite gênée de l’ancien bon élève ; l’humiliation, la condamnation à mort de la foule vociférante : l’horrible confrontation avec l’aide-soignante  piétinant le juste accablé ; Véronique et Simon de Cyrène, le couple dévoué et bouleversé des concierges portugais ; tous sont là, presque. Puis l’enfermement dans le piège où un pigeon vient se prendre lui aussi, prémonition funeste ; la dernière chute (du lit) ; la mort annoncée puis la mise à mort. Le tombeau scellé. Marie-Madeleine venue au tombeau, mais point d’ange pour dire la bonne nouvelle. Le monde ne sait plus accueillir la Passion et Dieu a été chassé. Et avec Lui son corollaire : «  Tu ne tueras point ». Dieu, reviens!

M.J. Carita

17 octobre 2012

Les Seigneurs

un film d’Olivier  Dahan

Vous  prenez une brochette de joueurs remerciés pour leur incompétence notoire ou leur mise à la retraite, et vous les amenez à relever le défi, en les faisant jouer dans une minuscule équipe d’amateurs, promue à un avenir glorieux, celle d’une île bretonne perdue en mer d’Iroise : Molène.

les seigneurs.jpg

Cette démarche a pour but de sauver la conserverie locale de sardines. Vous avez là un scénario comique où tous les ingrédients explosifs et déjantés sont réunis pour faire un film où le délire est permanent, où la caricature à peine travestie  d’un certain monde du foot ball professionnel, porte le tableau de ces ex-joueurs à un degré rarement atteint pour en faire une farce énorme et ravageuse.  On est ici au sommet de l’hilarité débridée. La fantaisie des personnages n’a d’égale que leur prétention à singer leur passé de « grand joueur » à la « grande gueule ».

Avec  Gad Elmaleh, José Garcia, Omar Sy , Ramzy Breda, Francis Dubosc, Joey Starr, et Jean-Pierre Marielle, voilà une fine équipe qui ne vous décevra pas. Le but est atteint, même si plusieurs "tirs au but" n’atteignent jamais le filet !!

R.R

16 octobre 2012

Cine-ma Différence présente

Ciné-ma différence vous propose
dimanche 21 octobre, à 11 h
Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté
asterix_au_service_de_sa_majeste.jpg(Durée 1h49) film de Laurent Tirard, avec Gérard Depardieu, Edouard Baer, Gérad Galienne.....

 Cinéma Majestic Passy 

18 rue de Passy- Paris 16ème (Métro Passy)

Tarif unique : 4 €

Le film , sera diffusé en version 2D, en version française sous-titrée afin que cette séance soit, aussi, accessible au public sourd ou malentendant. Grâce à CinéST, vous pouvez visionner ICI la bande annonce en VFST.

Vous êtes bienvenus au pot amical qui suivra la séance.

Lire la suite

15 octobre 2012

« Noblesse oblige » au Ciné-quartier Mouton Duvernet : mardi 16 octobre,19h30

« Noblesse oblige » Mardi 16 Octobre,19h30, au Chaplin -Denfert . Entrée : 4€. La séance,

conseil de quartier mouton duvernet,cinéquartier,cinéma chaplin- denfert,noblesse oblige,robert hamer,alec guiness

ouverte à tous, sera suivie d’un débat.

Le conseil de quartier Mouton-Duvernet a le plaisir de vous convier à la prochaine séance du Ciné-Quartier. Cette fois- ci, c'est une référence dans l'humour noir britannique «Noblesse oblige» qui est à l'affiche.(Film réalisé en 1949 par Robert Hamer avec Dennis Price, Joan Greenwood, Alec Guinness...)

Une éblouissante comédie noire

C'est dans sa cellule que nous découvrons le héros Louis Mazzini d'Ascoyne qui, en attendant son exécution, écrit ses mémoires. Il a été renié par sa famille aristocratique à cause d'une mésalliance de sa mère. Il évoque le mariage de sa mère avec un chanteur italien, ses débuts difficiles comme vendeur dans un magasin, la mort de sa mère et la visite du château de ses ancêtres. Louis « le batard » décide alors de prendre sa revanche sur sur sa condition modeste et sur sa famille. Il est le neuvième sur l'arbre généalogique, pour hériter du titre et de la fortune, il faut que les autres membres de la famille meurent.

Lire la suite

Ciné-débats sur l’eau et l’économie: l'eau richesse naturelle ou commerciale mercredi 17 octobre

Ciné-débats sur l'eau l'eau richesse naturelle ou produit commercial.jpg3 ciné-débats sur l’eau et l’économie animés pour l’association UTPS par Frédéric Vuillod, journaliste économique

Chaque 3ème mercredi du mois, au Moulin à Café, 9 place de la Garenne(M°Pernety- bus 62-58) :

  • 19h30 : Dîner au Moulin à Café avec les intervenants

  • 20h30 : Introduction et projection du film

  • 21h30 : Débat dans la salle avec les invités

  • 22h15 : Propositions d’actionDebats sur l'eau au Moulin à café mercredis 17 oct, 21 nov et 19 dec 2012_html_m50ef1bc2.jpg

1) Mercredi 17 octobre 2012, 19h30 :
«L’eau, richesse naturelle ou denrée commerciale ?»

A qui appartient l’eau ? Quel est son véritable prix, au robinet ou en bouteille ? Comment agir pour plus de transparence ?

  • Film : « Nestlé et le business de l’eau en bouteille – Bottled life »

  • Invité : Rodrigue Olavarria, Fondation France Libertés

Lire la suite

09 octobre 2012

Cinq caméras brisées, une histoire palestinienne

5 caméras brisées , une histoire palestinienne.jpg Cinq caméras brisées, une histoire palestinienne : documentaire.
A voir sur France 5 ce soir, mardi 9 octobre de 20h 35 à 21h40.

Emad Burnat est paysan. Il vit dans le petit village de Bil'in, en Cisjordanie. Il y a cinq ans, les forces israéliennes ont décidé de construire, au milieu des terres du village, un «mur de séparation», en invoquant des impératifs de sécurité liés à la proximité de la colonie juive de Modin'in Illit. En conséquence, les villageois de Bil'in ont perdu la moitié de leurs terres. Ils s'engagent alors dans une longue lutte pour contrecarrer les expropriations. Dès le début, Emad prend une décision : filmer l'action non-violente entreprise par les habitants. Il a suivi cinq années de la vie d'un village en ébullition, avec cinq caméras qui ont connu des épreuves et se sont brisées, l'une après l'autre, au gré des affrontements...

05:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

06 octobre 2012

Agenda des Conseils de Quartier du 14ème Octobre 2012

agenda des CdQ - Octobre 2012 (2) version complétée-1.jpgDeux grands événements : la Nuit Blanche le samedi 6 octobre Au Château ouvrier à 19H14 ! A l’occasion de la Nuit Blanche, l’association Florimont et l’artiste Sinono dévoileront la création collective des habitants du Château ouvrier qui ont habillé les fenêtres d’images animées.

Le Conseil de Quartier Pernety organise un parcours ludique les yeux bandés, dans le quartier à la découverte d’autres sensations ! Rendez-vous le samedi 20 octobre devant le métro Pernety à 15H

Et les réunions publiques, les réunions des commisssions, un apéro-participatif, les rencontres circul'livres, les séances de Ciné-quartier....

 Pour l'agenda complet,  cliquez sur lire la suite ou sur le document ci -contre

Lire la suite

29 septembre 2012

Cine-ma Différence présente

Rebelle.jpgCiné-ma différence vous propose pour sa première séance 2012-2013

Samedi 6 octobre, à 15 h

"REBELLE "(VF, durée 1 h 35)
film d'animation de Mark Andrews et Brenda Chapman, produit par Walt Disney et Pixar

Tarif unique : 4 €

au Cinéma Chaplin Denfert* - 24 Place Denfert-Rochereau - Paris 14ème (Métro et RER Denfert-Rochereau)

Depuis la nuit des temps, au cœur des terres sauvages et mystérieuses des Highlands d’Ecosse, récits de batailles épiques et légendes mythiques se transmettent de génération en génération. Merida, l’impétueuse fille du roi Fergus et de la reine Elinor, a un problème… Elle est la seule fille au monde à ne pas vouloir devenir princesse ! Maniant l’arc comme personne, Merida refuse de se plier aux règles de la cour et défie une tradition millénaire sacrée aux yeux de tous et particulièrement de sa mère. Dans sa quête de liberté, Merida va involontairement voir se réaliser un vœu bien malheureux et précipiter le royaume dans le chaos. Sa détermination va lui être cruciale pour déjouer cette terrible malédiction.

*Le Chaplin Denfert est une salle accueillante, au cœur du réseau des transports parisiens. Peu accessible toutefois aux personnes avec de grandes difficultés de déplacement, nous invitons celles-ci à nous téléphoner au 01 71 20 22 64 pour voir ensemble les adaptations possibles.

Lire la suite

25 septembre 2012

Les saveurs du Palais

Les saveurs du Palais Catherine Frot.jpgUn film de Christian Vincent

 Cette comédie s’offre à nous, comme un plat réussi avec amour peut nous convaincre que les relations humaines se fondent autour d’une table, lorsque les convives partagent la joie d’être ensemble.

 La complicité entre la cuisinière ( Catherine Frot), dont les racines culinaires sont en Périgord, et le « Président » ( Jean d’Ormesson), joue à plein pour donner à ce film un côté à la fois léger, primesautier, mais non dénué de  profondeur. Nous sommes ravis de voir un bonheur ici partagé par deux personnes bien différentes par leurs origines et leur situation présente. Ce bonheur est partagé à travers une complicité tacite, la richesse d’un savoir-faire, et la redécouverte d’une cuisine que faisaient nos grand-mères, il y a bien longtemps ! Ce sont là les ingrédients d’un film mijoté aux fines herbes…les saveurs du palais  2.jpg

 Catherine Frot ( Hortense Laborie dans la réalité) aborde son rôle avec finesse, doigté, mais aussi avec la vigueur et le droit à l’estime que requiert sont savoir-faire de cuisinière.  Jean d’Ormesson est un Président crédible, tout en retenue, aux nuances de jeu à peine perceptibles, dégustant les moments de plaisir que lui offre une cuisine saine et simple.  Il retrouve là, les petits bonheurs que lui rappelle sont enfance lointaine.

 Bien sûr, la jalousie et les mesquineries ne sont pas absentes, lorsque le chef de la « cuisine centrale » de l’Elysée, montre les dents à l’encontre de cette femme, intruse dans un monde d’hommes, et qu'on surnomme ici la "du Barry". Il se sent menacé dans son empire. Mais réjouissons-nous, ce film nous ouvre les portes d’un monde  où les saveurs de la gastronomie peuvent aussi réjouir l’esprit , sans refuser les plaisirs accordés aux besoins du corps.

 R. Rillot

05:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

17 septembre 2012

« La nuit américaine » au Cinéquartier Mouton-Duvernet Mardi 18 Septembre 2012, 19h30

conseil de quartier mouton- duvernet,cinéquartier,cinéma chaplin- denfert,la nuit américaine,françois truffautLe cycle du Cinéquartier Mouton- Duvernet 2012-2013 s'ouvre mardi 18 septembre 2012 à 19h30 sur « La nuit américaine » de François Truffaut.

« La Nuit américaine »

Une plongée dans les coulisses mouvementées du tournage d’un film. Film réalisé en 1973 par François Truffaut avec François Truffaut, Jacqueline Bisset, Jean-Pierre Léaud, Jean-Pierre Aumont, Nathalie Baye ...

« Aux studios de la Victorine, à Nice, un réalisateur français, Ferrand, commence son nouveau film. C'est le début de multiples péripéties entre les aléas du tournage, les caprices des acteurs, leurs problèmes sentimentaux et la pression exercée par le producteur... Ferrand se demande s'il arrivera à terminer son film »

C'est une épopée tout à la fois burlesque et émouvante qui décrit à merveille les inquiétudes, les tracasseries et l'ambiance de l'équipe de tournage survoltée coupée par de longs moments d'attente dûs aux doutes, aux angoisses des acteurs qui les traduisent par des demandes ridicules telles que « du beurre en motte » exigé de toute urgence. Caprices ? Ou moyen de reculer devant la caméra ? Les problèmes personnels interviennent dans le tournage, l'intendance doit suivre et le metteur en scène ( François Truffaut) canalise ou utilise les émotions des artistes qui vont peu à peu devenir ses personnages... La distribution est parfaite : Jacqueline Bisset est éblouissante, Jean- Pierre Léaud tout La nuit américaine.jpgà la fois déconcertant et fébrile, Nathalie Baye remarquable dans une de ses premières apparitions à l'écran, Jean-Pierre Aumont très séduisant... (on ne peut citer tous les acteurs pourtant excellents !)

Où est le vrai où est le faux, où est la réalité où est l'imaginaire, où est la fiction où est la vie ? Tout est imbriqué dans un magnifique hymne au cinéma tout à la fois captivant, drôle et émouvant.

Monique Garrigue- Viney

Venez avec vos amis et voisins découvrir ou revoir « La nuit américaine » mardi prochain, 18 septembre à 19h30. C'est une excellente introduction à la programmation de l'année 2012-2013 !

La séance est ouverte à tous- Prix d’entrée : 4€ - La projection sera suivie d’un débat…Au cinéma Chaplin Denfert 24, Place Denfert Rochereau

Prochaines séances du Ciné Quartier : Le mardi 16 octobre avec "Noblesse oblige" de Robert Hamer ; Le mardi 20 novembre avec "La Grande illusion" de Jean Renoir

Conseil de Quartier Mouton-Duvernet : Pour plus d’informations ou être informé(e) régulièrement des séances, vous pouvez écrire à l’adresse : conseil_mouton.duvernet@yahoo.fr

12 septembre 2012

Séances ciné- quartier Mouton-Duvernet Programme Septembre/Octobre/Novembre 2012

Un très beau programme pour ouvrir l'année 2012- 2013 !

Séances à 19h30- Ouvertes à tous- Prix d’entrée : 4 € Chaque séance est suivie d’un débat

la nuit-americaine 3.jpgLe mardi 18 septembre : "La Nuit américaine" de François Truffaut avec François Truffaut,Jacqueline Bisset, Jean-Pierre Léaud, Jean-Pierre Aumont, Nathalie Baye

Aux studios de la Victorine, à Nice, un réalisateur français, Ferrand, commence son nouveau film. C'est le début de multiples péripéties entre les aléas du tournage, les caprices des acteurs, leurs problèmes sentimentaux et la pression exercée par le producteur...Ferrand se demande s'il arrivera à terminer son film …Noblesse oblige  affiche.jpg

Le mardi 16 octobre : "Noblesse oblige" de Robert Hamer avec Dennis Price, Joan Greenwood,Alec Guinness

Louis souhaite retrouver le titre qui lui est dû afin de venger sa mère, une ancienne aristocrate reniée par la noblesse anglaise. Le problème, c'est qu'il n'est pas l'héritier direct : il n'est, au contraire, que la neuvième personne pouvant prétendre à la succession. Une seule solution : se débarasser des huit autres successeurs...

 

la grande illusion de Jean Renoir.jpgLe mardi 20 novembre : "La Grande illusion" de Jean Renoir avec Jean Gabin, Marcel Dalio, Pierre Fresnay, Erich von Stroheim

1ère guerre mondiale. Le capitaine de Boeldieu, officier de carrière, et Maréchal, un ancien mécano promu lieutenant, sont tombés avec leur avion derrière les lignes allemandes.

Dans le camp des prisonniers où ils sont internés avec d'autres officiers, ils cherchent à s'évader. Au point qu'à la suite de plusieurs tentatives malheureuses, ils sont transférés dans une forteresse dirigée par celui qui les a abbatus…

Au cinéma Chaplin Denfert 24, Place Denfert Rochereau 75014

Conseil de Quartier Mouton-Duvernet Mail : Conseil_mouton.duvernet@yahoo.fr - www.facebook.com/conseildequartiermoutonduvernet

07 août 2012

Cinéma au clair de lune :« Coeurs » d' Alain Resnais jeudi 9 août au parc de Choisy

Coeurs-2-christophe Lambert et Isabelle Carré.jpg« Coeurs » d' Alain Resnais avec Sabine Azéma, Isabelle Carré, André Dussollier, Lambert Wilson
France / fict. 2006 coul. 2h05 (35mm) 

« Un agent immobilier vit avec sa soeur, qui cherche en secret l’amour par petites annonces. Lui est attiré par sa collègue de bureau, parangon de vertu qui lui prête pourtant de troublantes vidéos. Un barman, un militaire, un grabataire lubrique…, autant de personnages qui se croisent dans ce film choral, drôle et désenchanté, orchestré par Alain Resnais »

Jeudi 9 août 2012, 21h30. Parc de Choisy (entrée principale avenue de Choisy) M° Tolbiac ou Place d’Italie Parterre de chaises en accès libre, dans la limite des places  disponibles, avec priorité aux personnes à mobilité réduite, aux  personnes âgées... Entrée libre

La suite du programme

10 Août 2012 - 21h30 l "Les Apprentis de Pierre Salvadori"- Place des Fêtes
M° Place des Fêtes Entrée libre

11 Août 2012 - 21h30 l "Ridicule" de Patrice Leconte - Pelouse de Reuilly
M° Porte de Charenton Entrée libre

12 Août 2012 - 21h30 l "Les Demoiselles de Rochefort " de Jacques Demy -Esplanade des Invalides- M° Invalides  Entrée libre

Cinéma au clair de lune

02:32 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

31 juillet 2012

Cinéma au clair de lune Le Cerf-volant du bout du monde de Roger Pigaut et Wang Kia-yi au parc Montsouris, le 3 août, 21h 30

cerf volant du bout du monde.jpgCinéma au clair de lune : Séances du programme

Pour la douzième année, le Forum des images prend ses quartiers d’été et profite des nuits étoilées pour faire son Cinéma au clair de lune. L’occasion rêvée de découvrir Paris, de Montmartre à Montsouris, de la place des Fêtes à celle des Vosges, et de (re)voir quelques-uns des films, classiques ou plus contemporains, qui ont pris la Ville lumière pour décor.  

Cinéma au clair de lune est une manifestation organisée par le Forum des images avec le soutien de la Mairie de Paris et de la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma.  

Quelques recommandations…
N’oubliez pas une petite laine contre la fraîcheur des nuits d’été.
Merci de respecter le règlement des Parcs et Jardins de Paris.

03 Août 2012 - 21h30 l Le Cerf-volant du bout du monde de Roger Pigaut et Wang Kia-yi au Parc Montsouris Entrée libre

Le chef d’une petite bande de Montmartre découvre un magnifique cerf-volant, accompagné d’un message en chinois. Après bien des péripéties (et un peu de magie), les enfants se retrouvent transportés à Pékin, poursuivis par une bande rivale. Un voyage initiatique et fantastique au charme suranné qui ressuscite les jeux de l’enfance dans le Paris des années 50. 

15 juillet 2012

Angels' share, de Ken Loach

ken loach,part des anges,whiskyDans les vieilles distilleries des landes écossaises, de vénérables whiskies vieillissent dans leurs fûts de chêne, qui, suivant leur origine, donneront tel ou tel arome. Pendant ce vieillissement une partie du précieux liquide s’évapore, quoiqu’on fasse, et va donc enchanter les narines des anges ! C’est l’Angels’ share, la part des anges, nom du dernier film de Ken Loach.

En même temps, dans la banlieue de Glascow, misère et violence se côtoient, des jeunes sans qualification ni avenir errent et se battent. Le film commence dans un tribunal où des jeunes sont jugés en comparution immédiate, et évitent la prison en écopant de peines de travaux d’intérêt général. C’est ainsi qu’ils se retrouvent sous la direction d’Harry, un éducateur humain et courageux. On voit bien à quel point, l’avenir de ces jeunes sans qualification  est sans espoir. Cependant, parmi eux, un jeune papa, qui peut s’avérer très violent, essaye de s’en sortir.

ken loach,part des anges,whisky

Harry, l’éducateur, n’a qu’une passion, les whiskies rares et hors d’âge. Et il emmène ces jeunes visiter de vénérables distilleries, où ils sont totalement décalés par rapport aux visiteurs habituels des lieux. Le jeune papa se passionne pour ces whiskies et devient très rapidement un expert et gouteur exceptionnel.

On fréquente alors des réunions, animées par un expert renommé, mais où l’honnêteté n’est pas toujours de mise. Germe alors dans la tête du jeune papa une idée, pas très honnête non plus,  pour gagner et faire gagner à ses camarades un peu d’argent.

Après un début dans le style réaliste et sombre de Ken Loach, le film s’oriente dans le sens de la comédie. Les comédiens ne sont pas des professionnels, et c’est une bonne idée, car ils sont spontanés.

Toujours aussi percutant à dénoncer le sort infligé à une jeunesse qui ne voit aucun avenir devant elle, Ken Roach a choisi cette fois-ci le mode comédie, et il y réussit très bien. Ca commence dans un réalisme saisissant et continue dans le registre de l’humour débridé.

A voir, sans hésiter. Le film  ne plait pas aux Inrockuptibles et aux Cahiers du Cinéma, c’est plutôt bon signe !

A.C.

30 juin 2012

L'Entrepôt en juillet 2012

Voici le programme de juillet à l'Entrepôt : une large variété de films , concerts, expositions sont proposés...

Cliquez sur lire la suite pour découvrir ce programme

Lire la suite

29 juin 2012

Les mille et une nuits au parc Montsouris samedi 30 juin

les Mille et une nuits au Parc Montsouris.jpgLa mairie du 14e vous propose un voyage inédit au pays d’Aladin et Shéhérazade. Rendez-vous sur la grande pelouse du parc Montsouris le samedi 30 juin de 14h30 à minuit.

Toutes les animations sont gratuites :

14h30 - 18h30
Mini balades en dromadaires

À partir de 6 ans et priorité aux enfants

14h30 - 18h30
Mini balades avec ânes en calèche

Jusqu’à 6 ans

14h30 - 17h30
Bibliothèque hors les murs « Histoires d’Orient et contes des Mille et une nuits »

À partir de 4 ans. Avec les bibliothèques du 14e

Lire la suite

26 juin 2012

Ciné-ma différence propose...

Ensemble au Festival

En partenariat avec le 40e Festival International du Film de La Rochelle, Ciné-ma différence organisera dans le cadre de ce Festival une séance exceptionnelle samedi 7 juillet 2012 à 14 heures au cinéma CGR Dragon. Au programme : Le Kid, de Charlie Chaplin. Ce sera l’occasion pour les personnes en situation de handicap vivant dans la région de profiter pleinement de l’évènement qu’est ce grand festival de cinéma, dans une atmosphère à la fois festive et chaleureuse. Cette séance exceptionnelle est soutenue par la Ville de La Rochelle. Découvrez-la Ici.

La saison 2012-2013 va démarrer en septembre prochain. Plusieurs villes du réseau Ciné-ma différence ont besoin de renforcer leurs équipes de bénévoles d’accueil aux séances. Si cette aventure vous tente, n’hésitez pas, envoyez-nous un mail à contact@cinemadifference.com.

15 juin 2012

Moonrise kingdom : le temps de la fugue

En 1965, dans une île au large de la Nouvelle Angleterre, deux enfants prennent la poudre d’escampette. Sam et Suzy ont douze ans. L’âge idéal pour toutes les aventures, y compris l’aventure amoureuse, surtout quand on a l’impression d’être oublié chez soi. D’ailleurs, les romances de Françoise Hardy traversent l’océan pour éveiller chez les petits Américains un brin d’émotion européenne.

moonrise kingdom,roman coppola,wes anderson

Wes Anderson, qui a écrit son film en compagnie de Roman Coppola, appartient à la mouvance du cinéma indépendant d’outre-Atlantique. Avec « La famille Tenenbaum », « La vie aquatique », « A bord du Darjeeling limited», il a imposé sa vision décalée, souvent loufoque, jamais caricaturale.

On retrouve dans « Moonrise kingdom », présenté au festival de Cannes, cet humour pince-sans-rire, qui s’installe dans la composition des plans, l’aspect inattendu des rebondissements, et le sérieux désarmant des jeunes héros. Le conte de fées emprunte au western, à la comédie romantique et au guide de survie – sans oublier le film catastrophe.

moonrise kingdom,roman coppola,wes andersonLes décors, avec les maisons colorées et dessinées comme des jouets, la bande son d’Alexandre Desplat – splendide, illuminée en outre par des emprunts à Benjamin Britten - instaurent subtilement l’univers où évoluent les deux enfants. Mais lorsqu’ils s’enfuient et que le monde extérieur – police, parents, et scouts – se lancent à leur poursuite, on pouvait craindre le manichéisme, innocence persécutée contre autorité brutale. Or, les adultes (à l’exception de Service Social, parce qu’elle incarne l’administration aveugle) ne sont pas ridiculisés, et chacun à sa manière prouvera son humanité.

Anderson et Coppola ont éparpillé dans leur film une série de stars soigneusement utilisées à contre-emploi, sauf le grandiose Bill Murray, qui est au-dessus de toute notion d’emploi ou de registre. Tous sont excellents, mais accordons aux plus jeunes la mention spéciale qu’ils méritent : Kara Hayward et Jared Gilman, deux visages que l’on reverra sans doute bientôt.

Un film de Wes Anderson, avec Bruce Willis, Frances McDormand, Bill Murray, Edward Norton, Jared Gilman, Kara Hayward, Tilda Swinton, Jason Schwartzman…et Harvey Keitel!

Josée Cathala

13 juin 2012

Fête des Thermopyles 15 et 16 juin 2012

cliquez sur les images pour les voir en grandfête des thermopyles15 et 16 juin  2012.png

Lire la suite

07 juin 2012

ONE DAY IN EUROPE (Un Jour en Europe) vendredi 8 juin 20h30 à la Cité Internationale Universitaire

cité internationale universitaire,hannes stöhr,maison heinrich heineFilm de Hannes Stöhr (Allemagne, 2005, couleur, 93 min., vostfr avec Megan Gay, Ludmila Tsvetkova …)

Quel événement, s’est demandé le cinéaste Hannes Stöhr, serait à la fois vécu avec la même passion dans l’Europe entière et suffisamment présent dans des lieux éloignés les uns des autres pour suggérer, sans grands moyens, une impression de simultanéité ? Il faudrait aussi qu’il s’agisse d’un événement « positif » dont les gens se réjouissent à l’avance, et non d’un attentat terroriste qui ébranlerait le monde ni de la mort d’un pape. En ce qui concerne l’Europe, il n’y a qu’une seule réponse possible : un match de football capital. Rien d’autre, pas même le vote sur la Constitution européenne, aurait un tel impact.

Participation aux frais : 4 € (plein tarif) – 2 € (tarif étudiant) http://www.maison-heinrich-heine.fr/fr/one-day-in-europe Maison Heinrich Heine . 27 boulevard Jourdan 75014 Paris 14e RER : Cité universitaire (B Téléphone : 01.44.16.13.00 Cité internationale universitaire de Paris, Métro RER B - Tramway T3- Cité universitaire. Bus 21, 67 Stade Charléty. Email: info@maison-heinrich-heine.org.

04 juin 2012

« L'homme sans passé » au Ciné-club Pernety Mercredi 6 juin, 20h, à l'Entrepôt

l'homme sans passé Kati Outinen et  Markku Peltola et Kati Outinen 2.jpgLe Ciné-club du conseil de quartier Pernety propose pour sa séance du mercredi 6 juin, 20h, le film « L'homme sans passé" d'Aki Kaurismäki (avec Markku Peltola, Kati Outinen)

Réalisé en 2001 par Aki Kaurismäki , ce long-métrage finlandais, allemand (durée 01h37min ) a été remarqué dans plusieurs festivals il a reçu des prix le grand Prix du festival de Cannes 2002, et le prix d'interprétation féminine pour Kati Outinen.

Le thème :En débarquant à Helsinki, un homme se fait voler et frapper à mort. Lorsqu'il reprend conscience, il a perdu la mémoire. Sans argent et sans identité, il est aidé par les SDF de la ville et des bénévoles...

C'est un film tout à la fois fort et touchant sur la reconstruction d'un homme grâce à la rencontre et à la solidarité de personnes souvent démunies, en marge de la société mais sans préjugés. Malgré un contexte assez sombre, cette aventure est pleine d'optimisme et de confiance en l'homme. Le ton n'est pas misérabiliste mais, au contraire, empreint d'humour.(Voir la présentation faite dans La Voix le 2 avril 2011 dans la rubrique film)

Tarif : 4 euros pour le film et le débat. La séance est ouverte à tous, n'hésitez pas à venir avec vos voisins et amis voir ou revoir cet excellent film et à échanger vos points de vue ensuite mercredi 6 juin à 20H ! Au cinéma L’Entrepôt - 7, rue Francis de Pressensé M°Pernety

M.G.V.

01 juin 2012

Urgent ! Fête des voisins Porte de Vanves vendredi 1er juin de 19h à 23h30

Dernière minute ! Fête des voisins organisée par le comité d’usagers et l'équipe du Centre Noguès et des habitants du quartier vendredi 01 juin de 19h00 à 23h30 à la porte de Vanves .

Après une journée de travail, venez commencer votre week-end en nous rejoignant sur la place Marthe Simard !

centre maurice noguès,porte de vanves,fête des voisins,orchestre demos,mario hurtadoDe 19h00 à 21h30 avec un repas participatif dans une ambiance musicale avec

Ø      l’orchestre DEMOS,

Ø      la chorale de Noguès avec Andrée Démange,

Ø      un spectacle de marionnettes avec les assistantes maternelles de la halte garderie Noguès,

Ø      de la musique Sud-Américaine avec Mario Hurtadotriplettes de Belleville.jpg

De 21h30 à 23h30 : projection du film « Les triplettes de Belleville »  film sélectionné dans le cadre du ciné kino coordonné par Francis Tournois en collaboration avec le conseil de quartier.

LEO LAGRANGE IDF Centre Socioculturel M.NOGUES
Lise JOSEPH : Directrice -5 ave de la porte de Vanves 75014 PARIS
Tel : 01.45.42.46.46 / 06 72 06 43 06- courriel :
csc.lisejoseph@orange.fr
lise.joseph@leolagrange.org

25 mai 2012

Nostalgie...

festival de Cannes 1994Tshirt  La Strada Gelsonima devant la mer dernière scène du film photo Marie Belin.jpg-T shirt de Cannes 94...

"La Strada"...Gelsomina devant la mer...dernière scène de ce superbe film de Fellini.. photo Marie Belin

Cliquez sur l'image pour la voir en grand

Cine-ma Différence présente

Ciné-ma différence vous propose Samedi 2 juin, à 15h

Les Vacances de Ducobu
de Philippe de Chauveron,
avec Elie Semoun, Joséphine de Meaux, Hélène Noguerra,
durée 1 h 34

au Cinéma Chaplin Denfert* - 24 Place Denfert-Rochereau - Paris 14ème (Métro et RER Denfert-Rochereau) Tarif unique : 4 €

*Le Chaplin Denfert est une salle accueillante, au cœur du réseau des transports parisiens.
Peu accessible toutefois aux personnes avec de grandes difficultés de déplacement, nous invitons celles-ci à nous téléphoner au 01 71 20 22 64 pour voir ensemble les adaptations possibles.
 
Dates à retenir
- prochaine et dernière séance de la saison : dimanche 17 juin à 11 h au cinéma Majestic Passy

Lire la suite

19 mai 2012

Fête de la Bretagne dans le XIV e

 Pendant une semaine fêtez la Saint-Yves et vivez la culture bretonne à Paris !fête de la Bretagne du 19 au 26 mai 2012.jpg

Chaque jour, découvrez une facette de la Bretagne dans un lieu du 14e arrondissement.

- Lundi 21 mai à 19h : projection du film " Lettres à mes filles" d'Ariel Nathan sur Xavier Grall suivie d'une rencontre avec le réalisateur et d'un pot de l'amitié à la Salle des Fêtes du 14e, 12, rue Pierre Castagnou.

- Mardi 22 mai à 20h : projection du film : "Des pierres contre des fusils" de Nicole et Félix le Garrec suivie d'une rencontre avec les réalisateurs qui ont filmé la lutte des habitants de Plogoff contre le projet d'installation d'une centrale nucléaire en 1980.     Cinéma : les 7 Parnassiens, 98, bd du Montparnasse. PAF : 6

- Mercredi 23 mai : à 10h30 " Le petit cochon têtu et autres contes"; Contes pour enfants, par Le Craver à la Bibliothèque Aimé Césaire, 5, rue du Ridder. Gratuit

à 15h : Initiation à la danse bretonne pour les enfants sur le parvis de la Mairie du 14ème.

A 19h 30 : Veillée contes et musiques au Moulin à Café, place de la Garenne. Gratuit

Lire la suite

16 mai 2012

Fête de la Bretagne du 19 au 26 mai dans le 14ème

mission bretonneDu 19 au 26 mai, la Bretagne s'invite dans le 14e pour une semaine d'immersion celtique…dans le plus breton des arrondissements de Paris! Pendant une semaine fêtez la Saint-Yves et vivez la culture bretonne à Paris !

Au programme de très nombreuses animations partout dans l’arrondissement avec en tête, les incontournables Crêpe’Noz le jeudi 24 mai, en la présence du légendaire Alan Stivell, et la grande journée festive du samedi 26 mai où se succéderont aux alentous de la mairie du 14 ème : défilés folkloriques, concerts, jeux bretons, initiation à la danse bretonne, concours de sonneurs, etc… 

Du 19 au 26 mai 2012 nue semaine exceptionnelle Chaque jour, découvrez une facette de la Bretagne dans un lieu du 14ème arrondissement.

Pour plus d'information : Mail : contact@missionbretonne.org Téléphone : 01.43.35.26.41- Site internet : http://missionbretonne.org -Retrouvez-nous sur la page Facebook Mission Bretonne / Ti ar Vretoned ou rendez-vous directement à la Mission Bretonne Ti ar Vretoned  22 rue Delambre 75014 Paris - métro Edgar Quinet / Vavin

Le programme :  - 1.98 Mo

Lire la suite

14 mai 2012

« Brève Rencontre » film de David Lean au Ciné-Quartier Mouton-Duvernet : mardi 15 mai 2012, 19h30, au Chaplin-Denfert

Mardi 15 mai , 19h30, Le Ciné-Quartier Mouton-Duvernet propose un grand classique du film romantique britannique primé au 1er festival de Cannes (1946).

Dans le café-buffConseil de quartier Mouton-Duvernet, Ciné-Quartier,  David Leanet de la gare de Milford, un homme et une femme se disent adieu. Troublée par l’arrivée fortuite d’une amie encombrante, Laura, la femme, fait un malaise au moment où l’homme la quitte pour prendre son train. De retour à la maison, elle passe la soirée en compagnie de son mari et imagine secrètement qu’elle lui confesse sa liaison…

Laura, femme au foyer, ( Celia Johnson, très émouvante) se remémore les événements des dernières semaines et c'est par son récit que nous apprenons ceConseil de quartier Mouton-Duvernet, Ciné-Quartier,  David Lean qui s'est passé : Elle a  rencontré fortuitement un médecin, Alec Harvey (Trevor Horward), à deux reprises et la 2ème fois, ils décident de passer l'après-midi ensemble. Le rendez-vous va devenir régulier et peu à peu les sentiments se font plus tendres, une liaison se noue. Mais ils sont tous deux mariés, ils ont des enfants et lorsqu'ils sont surpris par un ami, ils se résignent à rompre.

Sur une intrigue simple et dépouillée, David Lean scrute les deux personnages, il sait ainsi faire ressortir l'évolution tragique des sentiments : la sympathie enjouée du début, le bonheur des retrouvailles, puis l'amour si fort que Laura envisage la mort au moment de la rupture. Des regards, un sourire, une crispation du visage, quelques gestes (la main appuyée sur l'épaule) suffisent à exprimer avec beaucoup de délicatesse le trouble, la complicité, la joie des amoureux puis leur désespoir...  Tout est évoqué avec beaucoup de finesse, des moments humoristiques émaillent le récit et lui donnent encore plus de vérité.

Une histoire banale ? Non, un thème universel, magnifiquement exprimé par la sensibilité du jeu des acteurs et la musique splendide de Rachmaninov. Bref, un très beau film à voir ou revoir avec vos amis et voisins : Mardi 15 mai à partir de 19h30 au cinéma Chaplin Denfert (24, Place Denfert Rochereau) Le tarif d'entrée pour le film et le débat est de 4€ seulement . 

M. Garrigue-Viney

07 mai 2012

Cine-ma Différence

Dimanche 13 mai, à 11 heures 
 
Les Pirates ! Bons à rien, Mauvais en tout  (en VF / 2D)

de Peter Lord, réalisateur de Wallace & Gromit et Chicken Run
avec Hugh Grant, Salma Hayek, Brendan Gleeson,
durée 1 h 29
Tarif unique : 4 €

  au Cinéma Majestic Passy-18 rue de Passy- Paris 16ème (Métro Passy) 

La salle ne peut accueillir plus de deux personnes en fauteuil : merci de réserver si vous ne pouvez vous transférer.Séances, infos et programmes : www.cinemadifference.com

Courriel : contact@cinemadifference.com- Tél. : 01 71 20 22 64

Lire la suite

30 avril 2012

Le prénom

le prénom affiche.jpgUn film de Matthieu Delaporte et d’Alexandre de la Patellière

Si passer de la scène de théâtre au film, est un exercice périlleux, il s’agit là d’une réussite dont il faut parler, tant cette comédie  parfois amère mais souvent débordante d’humour, nous montre, à travers le thème d’un prénom à choisir, toute la virtuosité des personnages à vouloir esquiver des situations souvent tendues à la limite de la violence. Au-delà des idées reçues, des préjugés, des non-dits, des incompréhensions réciproques de langage, nous assistons à un tableau d’une « comedia dell’arte » moderne, à travers une satire des mœurs actuelles, particulièrement présente dans les milieux bobo et « bling bling ».

C’est un film gai, intelligent, où les spectateurs apprécieront la mise en scène, très proche de la pièce de théâtre. Le rythme est vif, les répliques fusent. C’est naturel et finement observé. Patrick Bruel incarne Vincent, le quadra qui a réussi sa vie, Charles Berling incarne Pierre,  professeur à la Sorbonne. Leurs opinions divergent et les jeux de langage sur le choix d’un prénom de l’enfant vont vite dégénérer, leur amitié est mise à rude épreuve. Babou, épouse de Pierre se plaît à jouer l’épouse sacrifiée au bonheur de ses enfants. Frustrée, elle « explose » en une séquence finale dédiée au sort fait aux femmes ! Un ami d’enfance, Claude, révélera sa liaison avec la mère de Babou , Françoise… ce qui ne sera pas du goût de Vincent !

La scène finale, à la maternité est digne d’un morceau d’anthologie. La finesse de la situation et la surprise finale raviront le spectateur. Un film à ne pas rater.

R. Rillot

Cliquez sur la photo pour la voir en plus grand

09:38 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer |

28 avril 2012

Cine-ma Différence présente Zarafa

Zarafa la girafe affiche.jpgCiné-ma différence  propose Samedi 5 mai, à 15h 
 
ZARAFA

de Rémi Bezançon et J-C Lie,  avec Simon Abkarian, François-Xavier Demaison, Vernon Dobtcheff,
durée 1 h 18
  au Cinéma Chaplin Denfert* - 24 Place Denfert-Rochereau - Paris 14ème
(Métro et RER Denfert-Rochereau)

Tarif unique : 4 €