Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 avril 2012

Le prénom

le prénom affiche.jpgUn film de Matthieu Delaporte et d’Alexandre de la Patellière

Si passer de la scène de théâtre au film, est un exercice périlleux, il s’agit là d’une réussite dont il faut parler, tant cette comédie  parfois amère mais souvent débordante d’humour, nous montre, à travers le thème d’un prénom à choisir, toute la virtuosité des personnages à vouloir esquiver des situations souvent tendues à la limite de la violence. Au-delà des idées reçues, des préjugés, des non-dits, des incompréhensions réciproques de langage, nous assistons à un tableau d’une « comedia dell’arte » moderne, à travers une satire des mœurs actuelles, particulièrement présente dans les milieux bobo et « bling bling ».

C’est un film gai, intelligent, où les spectateurs apprécieront la mise en scène, très proche de la pièce de théâtre. Le rythme est vif, les répliques fusent. C’est naturel et finement observé. Patrick Bruel incarne Vincent, le quadra qui a réussi sa vie, Charles Berling incarne Pierre,  professeur à la Sorbonne. Leurs opinions divergent et les jeux de langage sur le choix d’un prénom de l’enfant vont vite dégénérer, leur amitié est mise à rude épreuve. Babou, épouse de Pierre se plaît à jouer l’épouse sacrifiée au bonheur de ses enfants. Frustrée, elle « explose » en une séquence finale dédiée au sort fait aux femmes ! Un ami d’enfance, Claude, révélera sa liaison avec la mère de Babou , Françoise… ce qui ne sera pas du goût de Vincent !

La scène finale, à la maternité est digne d’un morceau d’anthologie. La finesse de la situation et la surprise finale raviront le spectateur. Un film à ne pas rater.

R. Rillot

Cliquez sur la photo pour la voir en plus grand

09:38 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer |

28 avril 2012

Cine-ma Différence présente Zarafa

Zarafa la girafe affiche.jpgCiné-ma différence  propose Samedi 5 mai, à 15h 
 
ZARAFA

de Rémi Bezançon et J-C Lie,  avec Simon Abkarian, François-Xavier Demaison, Vernon Dobtcheff,
durée 1 h 18
  au Cinéma Chaplin Denfert* - 24 Place Denfert-Rochereau - Paris 14ème
(Métro et RER Denfert-Rochereau)

Tarif unique : 4 €

10 avril 2012

« Entre nos mains » mercredi 11 avril 20h30 au Moulin à Café

Entre nos mains.jpgCinéma au Moulin à Café demain mercredi 11 avril : "ENTRE NOS MAINS" Docu-Fiction de Mariana Otero (2010) 1h28   Tourné près d'Orléans en 2009, alors qu'une fabrique de lingerie féminine (Starissima) venait de faire faillite, le film suit le processus par lequel ses employés s'organisent pour tenter de la racheter eux-mêmes et de la transformer en société coopérative ouvrière de production (SCOP)."Lutte ouvrière dans la dentelle" (Le Monde)

Venez voir ce très beau film qui retrace la tentative de reprise par des ouvrières et cadres d'une usine de lingerie féminine. Pour sauver leur emploi, elles décident de reprendre le pouvoir dans leur entreprise en créant une coopérative (SCOP). Peu à peu, même les plus réticentes, découvrent le bonheur de la solidarité dans cet effort collectif. Au gré des épreuves et des rebondissements, elles éprouvent une réelle fierté d'avoir pris cette initiative et jouissent de cette nouvelle liberté.

Ce film décrit avec beaucoup d'humour et de tendresse la démarche de ces femmes qui ne sont pas jeunes et qui, malgré tout, tentent de sauver leur outil de travail et de mettre en valeur leur savoir-faire. Malgré l'issue négative de cette initiative, la force de la solidarité, l'amour du travail bien fait, la réflexion commune restent... Cette expérience leur a permis de prouver leurs capacités d'initiative et de courage.

A voir absolument pour l'intérêt du sujet, les qualités de la cinéaste qui sait saisir sur le vif les réactions des personnages tous très attachants, montrer leur évolution et aussi pour l'optimisme puisé dans l'énergie de tous les protagonistes de cette aventure.

M. Garrigue- Viney

Le Moulin à Café programme d'avril 2012

Vous trouverez ci-desous le programme d'Avril 2012 du Moulin à Café. (Cliquez sur lire la suite)
Nous vous attendons nombreux lors des différentes animations.
A bientôt.
L'équipe du Moulin à Café.

Le Moulin à Café – Café associatif Pernety 8 rue Sainte Léonie 75014 Paris  01 40 44 87 55

contact@moulin-cafe.org- http://moulin.cafe.free.fr/

Lire la suite

04 avril 2012

Papa est en voyage d’affaires

elmir kusturica,papa,Mouton-Duvernet,ciné-clubProposé par le Conseil de quartier Mouton-Duvernet, au cinéma Le Denfert, un film d'Emir Kusturica, mardi prochain 10 avril, à 19h 30.

Film réalisé en 2007 avec Miki Manojlovic, Mira Furlan, Mustafa Nadarevic

En Yougoslavie, en 1952, à l'heure où Tito divorce d'avec Staline, il n'est pas bon de laisser paraître des penchants staliniens. Mesa, le père de Malik, victime d'une vengeance de sa maîtresse, est envoyé en camp de travail - pour ses enfants, il est "en voyage d'affaires".

Alors que son frère passe son temps au cinéma, Malik, en réaction aux crises que traversent sa famille et son pays, se réfugie dans le somnambulisme... Lorsque la famille est à nouveau réunie, Malik redécouvre son père, et connaît ses premiers émois amoureux.

23 mars 2012

Terraferma

Terraferma_affiche.jpgUn film de Emmanuele Crialese

Modernité et tradition s’opposent sur l’île de Lampedusa, entre les anciens pêcheurs et les plus jeunes. Les uns défendent les anciennes valeurs du métier, les autres voulant faire évoluer l’économie de l’île,  s’orientent vers l’accueil des touristes, ceux-ci étant à leurs yeux , une planche de salut pour leurs activités traditionnelles.

 Ainsi, Filippo, sa mère et son grand-père décident d’aménager leur maison et de la louer aux touristes venant du continent. Mais lors d’une sortie ne mer, le grand-père et le petit-fils recueillent des clandestins venus d’Afrique du Nord. La tradition des marins et les lois d’entraide aux naufragés sont implicitement remises en question au sein de la communauté des pêcheurs. Cette situation les Terraferma 3.jpgamènera à entrer en conflit ouvert face à  l’administration, et aux autorités.

 Les images de ce film sont fortes, émouvantes, parfois violentes ; elles illustrent les conflits d’intérêts entre les individus de la communauté des pêcheurs, et révèlent les vrais tempéraments de chacun. L’émotion est alors maîtresse  du jeu, les sensibilités sont mises à l’épreuve, tandis que l’action, pose avec réalisme, le drame de ces clandestins à la poursuite de l’eldorado européen. Notre conscience est ici soumise à la dure loi des exigences de la morale.

 R. Rillot

05:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

14 mars 2012

Soirée projection-discussion autour du film "Monquatorze", vendredi 16 mars, 19h30, à la Mairie du 14ème

Montquatorze.jpg« MONQUATORZE » est un film de Suzana Lastreto tourné avec des habitants du 14e et des comédiens professionnels, promenade humoristique et poétique dans les lieux habités par de grands artistes du passé (Giacometti, Genet, S. de Beauvoir, Coluche...)

Participeront aussi à cette soirée : Suzana Lastreto, réalisatrice, et Jean-Paul Millet, 1er adjoint au Maire en charge de l'urbanisme qui présentera les grands projets urbains de l'arrondissement. La  soirée est  organisée par le CPEC du 14e ( Le Conseil des Citoyens Parisiens Extra Communautaires du 14ème) 

Les participants de la soirée seront invités à exprimer  : "comment est «LEURQUATORZE»,  qu’aiment-ils le plus ?  que souhaiteraient-ils le plus dans le 14e?"

Vendredi 16 mars 19h30. Mairie du 14ème Salle des mariages, 2, place Ferdinand Brunot. M° Mouton Duvernet

11 mars 2012

« Le Caïman » de Nanni Moretti à l'affiche du Ciné -quartier Mouton Duvernet mardi 13 mars à 19h30

conseil de quartier mouton -duvernet,ciné-quartier,le caiman,nanni moretti,cinéma chaplin -le denfertLe Ciné-Quartier Mouton-Duvernet propose, mardi prochain, une comédie à résonnance politique située dans l'Italie  contemporaine.

«Producteur en faillite professionnelle et familiale, Bruno Bonomo, spécialiste de médiocres films d'aventures , n’arrive pas à financer une nouvelle superproduction: le Retour de Christophe Colomb.
Empêtré dans ses dettes, ses faiblesses, ses difficultés de couple Bruno perd pied. Son chemin va croiser celui d’une jeune réalisatrice qui lui apporte un scénario, Le Caïman.
Bruno s’aperçoit, après une lecture plus sérieuse, qu’il s’agit d’une biographie de Berlusconi. Il ne peut plus reculer et doit monter le film, tout en essayant de recoller les morceaux de son couple.
Pourtant, dans cet engrenage d’échecs, et de mensonges, commence à naître en lui un nouvel élan : celui de l’affirmation de sa dignité. Ce faiseur de navets, dépendant de tous, va se battre pour réaliser ce projet. »

Venez avec vos voisins et amis voir ce film réalisé en 2006 par Nanni Moretti avec Sylvio Orlando et Margherita Buy. Vous pourrez ensuite participer au débat qui ne manquera certainement pas d'intérêt, en cette période de campagne électorale...

Mardi 13 mars, 19h30, au cinéma Chaplin Denfert (24, Place Denfert Rochereau). Entrée 4€

05 mars 2012

Cine-ma Différence présente

Ciné-ma différence vous propose Samedi 10 mars, à 15 heures
le film aux 5 Oscars et aux 6 Césars !
 
THE ARTIST
  de Michel Hazanavicius,avec Jean Dujardin, durée 1 h 40

au Cinéma Chaplin Denfert* - 24 Place Denfert-Rochereau -

Paris 14ème (Métro et RER Denfert-Rochereau)

Tarif unique : 4 €

*Le Chaplin Denfert est une salle accueillante, au cœur du réseau des transports parisiens.
Peu accessible toutefois aux personnes avec de grandes difficultés de déplacement, nous invitons celles-ci à nous téléphoner au 01 71 20 22 64 pour voir ensemble les adaptations possibles.

Lire la suite

12 février 2012

Films à l'affiche: Et si on vivait tous ensemble ?

Nouvelle critique  de ce film dont La Voix vous déjà parlé.

Cinq sexagénaires sont amis depuis des décennies. Il y a deux couples, Jean et Annie, Albert et Jeanne, et Claude, veuf. Jean vit encore en activiste qui n'a rien oublié de mai 1968. Albert, un ancien photographe, commence à ressentir les atteintes de la maladie d'Altzheimer. Jeanne, ancienne militante féministe, continue de tenir des discours très affirmés sur les sexes et le sexe. Quant à Claude, en veuf très consolable, il affirme sa vitalité en compagnie de filles de joie.

paris 14e,claude rich,jane fonda

L'accident viendra de Claude. Une maladie cardiaque, une opération le conduisent en maison de retraite. Une situation que son copain Jean ne peut accepter. « Et si on vivait tous ensemble ? » lance-t-il un jour. La boutade prend forme. On sort Claude de la maison de retraite, et les cinq amis s'installent dans la maison d'Annie et Jean. Mais la cohabitation n'est pas si facile. Et la promiscuité, les discussions, réveillent les fantômes du passé...

Le réalisateur, Stéphane Robelin, a traité le sujet de la venue de la vieillesse sur le ton de la comédie. Mais le rire vire ici au doux-amer. Car l'âge est bien là, il arrive, il s'impose, et les événements d'autrefois, longtemps cachés, ressortent quand on ne les attendait plus. Le film est un succès pour son humour plein de délicatesse et pour sa performance d'acteurs, avec des palmes particulières pour Claude Rich (Claude), Pierre-Richard (Albert) et Jeanne (Jane Fonda).

Gérard Desmedt

08 février 2012

Ciné-ma différence propose...

Une expérience de cinéma vivante et chaleureuse, où chacun est accueilli et respecté tel qu'il est.

Dimanche 12 février, à 11 heures
HUGO CABRET

 de Martin Scorsese, durée 2 h, en VF 2D

au Cinéma Majestic Passy - 18 rue de Passy - Paris 16ème (Métro Passy)
Tarif unique : 4 €

Résumé :  Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé - en forme de cœur - qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure

Séances, infos et programmes : www.cinemadifference.com

Contacts :Courriel : contact@cinemadifference.com Tél. : 01 71 20 22 64

Lire la suite

06 février 2012

Et si on vivait tous ensemble

(Voir également la critique de Gérard Desmedt, parue également dans La Voix, cliquez ici)

Un film de Stéphane Robelin

Et si on vivait tous ensemble affiche.jpgSur le fil ténu de la comédie, le réalisateur pose un vrai problème : comment aborder la vieillesse, lorsque les liens familiaux – enfants et petits-enfants – ne sont plus aussi vivaces chez les générations d’aujourd’hui ?

C’est avec le sourire, la bonne humeur, mais sans toutefois faire l’impasse sur les tensions, les heurts et la jalousie, que ce film dénoue les aspects divers d’une cohabitation voulue entre des personnes âgées, et cela dans le cadre d’une maison vaste et accueillante où chacun essaiera de trouver son propre équilibre, entre la solitude tant redoutée et la vie au sein d’une communauté reconstituée.

La brochette d’acteurs qui anime les fils du scénario, entre pour beaucoup dans la réussite du film, qui se veut avant tout consensuel, rassurant presque, où l’humour et la tendresse alimentent les rebondissements au sein de sketches décalés et désopilants.

On y retrouve Claude Rich, Guy Bedos, Pierre Richard. Quant aux interprètes féminines : Jeanne Fonda et Géraldine Chaplin, elles ne sont pas en reste pour affirmer l’originalité de leurs caractères.

Voici une comédie légère et joyeuse, dont le fond nous rappelle que l’âge venant, chacun de nous espère vivre encore pleinement, en dépit de l’inévitable effacement de nos vies. R. Rillot

02 février 2012

L'Entrepôt en février 2012 ( première quinzaine)

Le programme de l' Entrepôt durant cette première quinzaine de février est très riche et varié : les films d'art etn  d'essai, les ciné-philo, les rendez-vous littéraires avec des lectures spectacles, des rendez-vous d'humour, des conférences-débat, expositions, concerts ....

Lire la suite

23 janvier 2012

Le Havre, un film de Aki Kaurismaki

avec André Wilms, Kati Outinen, Jean-Pierre Darroussin

On peut se demander si le titre du film a un autre sens que celui du grand port normand qui lui donne son nom. En suivant le héros, Marcel Marx, qui pratique le petit métier de cireur de chaussures, on découvre dans des quartiers oubliés, à l’habitat dégradé et néanmoins coloré des havres de vie tranquille, à la lisière de la société actuelle, propres à donner asile.

Le Havre.jpg

En contraste, il ya des flashes d’une actualité brutale connue et pourtant à mille lieues de notre quotidien, celle des immigrants illégaux venus d’ailleurs, leur traque par la police, leur parcage dans les centres administratifs de rétention, leur immense espoir d’une vie meilleure sur notre vieux continent.

Le réalisateur ne prétend pas traiter du problème de l’immigration clandestine, encore moins le résoudre encore qu’on devine bien où vont ses sympathies. Il nous raconte une belle fable qui nous rappelle celle du Bon Samaritain de l’Evangile : la rencontre d’un homme déjà âgé, plutôt heureux de vivre malgré sa situation précaire et d’un jeune africain en cavale, activement recherché par la police, dont l’extraordinaire dignité l’émeut. Il va alors, dans un élan de générosité, déployer toute son imagination et son ingéniosité pour le sauver de la police, en s’appuyant sur son réseau restreint mais solide d’amis et de voisins. Et ce malgré l’inquiétude qu’il éprouve pour la santé de sa femme, gravement malade et hospitalisée.

Emotion et drôlerie se mêlent : l’énergie et la douceur d’Idrissa, le jeune africain, si soucieux de rendre service à son protecteur, la faconde de notre héros, qui ne se veut jamais pris au dépourvu, son amour pour sa femme malade, et aussi le personnage un peu trop caricatural du commissaire qui cache sous sa froideur une réelle humanité.

La poésie des images de Kaurismaki nous saisit aussi: celles du port du Hâvre immense et noyé de brume, de la mer battant les falaises de Calais à la fois espoir et obstacle pour les clandestins, d’un arbre en fleurs, symbole d’un bonheur retrouvé.

Un très beau film sur la solidarité à l’égard de l’étranger «mon semblable, mon frère» à ne pas manquer.

Isabelle Constans

22 janvier 2012

Ciné-ma différence propose...

Ciné-ma différence vous  propose dimanche 29 janvier 2012, à 14 h une séance exceptionnelle aux Rencontres Internationales du Cinéma à Vincennes

Au programme :  Fanfan la Tulipe, de Christian-Jaque, avec Gérard Philippe et Gina Lollobrigida
L’accueil du public sera assuré par des bénévoles de Ciné-ma différence de Paris et de Fontenay-sous-Bois.
Cette séance sera suivie d’un goûter.
Gratuit pour les moins de 12 ans / 3 € pour les moins de 25 ans, familles nombreuses, personnes handicapées et accompagnants, demandeurs d'emploi / 6 € plein tarif
Réservation : 01 43 98 65 94 (mardi de 10h à 13 h), ou : contact@cinemadifference.com
Lieu : Centre culturel Georges Pompidou, 142 rue de Fontenay - 94 Vincennes. La salle est accessible aux personnes en fauteuil.
Moyens d’accès : Métro Château de Vincennes / RER A Vincennes / parking souterrain accessible : "Cœur de Ville".

En 2010, 340 spectateurs assistaient avec joie à cette séance. Nous espérons être aussi nombreux et contents le 29 janvier prochain.

Lire la suite

15 janvier 2012

« Amadeus » de Milos Forman au Ciné-Quartier Mouton Duvernet le mardi 17 janvier 19h30 Cinéma Le Denfert

Amadeus Mozart à une représentation d'opéra.jpgPour sa séance de janvier, le ciné-quartier Mouton-Duvernet vous transporte à la cour de Vienne avec un film réalisé en 1984 par Milos Forman avec Tom Hulce, F. Murray Abraham.

En 1781, arrive à Vienne un jeune artiste prodige, précédé d'une enviable réputation : Wolfgang Amadeus Mozart. Il est accueilli avec scepticisme ou enthousiasme à la cour de l'Empereur Joseph. Antonio Salieri, musicien réputé et compositeur officiel de Sa Majesté discerne immédiatement en lui un génie et va concevoir une jalousie violente vis-à - vis de ce gamin insolent, arrogant et aux manières tout à fait inconvenantes.

Le scénario  très original de Peter Shaffer (qu'il a adapté de sa pièce de théâtre ) nciné-quartier,conseil de quartier mouton-duvernet,milos forman,amadeuse cherche pas une absolue vérité historique mais constitue plutôt une approche de la création artistique. Il est bâti comme un opéra : c'est une histoire de jalousie et de vengeance construite admirablement comme dans les oeuvres de Mozart où l'humour se mêle au drame. La beauté de ce film c'est d'entrer dans l'art de ce génial compositeur grâce à nombreux extraits d'opéras (« L' enlèvement au sérail », « Les Noces de Figaro » de « Don Giovanni », « La flûte enchantée »), de concertos, symphonie et évidemment du « Requiem » qui font partie intégrante du récit.

C'est un film flamboyant qui évoque les mystères de la création artistique. Le spectateur ressent de manière palpable l'amertume de Salieri (joué avec une grande force par F. Murray Abraham), artiste doué, amoureux fou de la musique. Lui, qui est prêtre, associe totalement sa passion pour la musique à sa foi religieuse et il s'exprime à Dieu par elle. C'est pour cette raison qu'il se sent trahi par Dieu qui a donné cette grâce à cet enfant gâté de Mozart. Il éprouve de la haine pour le rival qui détient le génie de la musique à laquelle il a consacré sa vie.

Lire la suite

07 janvier 2012

Cine-ma Différence présente

Une nouvelle salle dans le 14ème : le Chaplin Denfert*, place Denfert-Rochereau - Un nouvel horaire : le samedi à 15 heures

*Le Chaplin Denfert est une salle accueillante, au cœur des transports parisiens.
Peu accessible toutefois aux personnes avec de grandes difficultés motrices, nous invitons celles-ci à nous téléphoner au 01 71 20 22 64 pour voir ensemble les adaptations possibles .

Samedi 14 janvier, à 15 heures

au Cinéma Chaplin Denfert - 24 place Denfert-Rochereau- Paris 14ème (Métro et RER Denfert-Rochereau)

Un Monstre à Paris (durée 1 h 22)

un film d’Éric Bergeron,
Tarif unique 4 €

Lire la suite

15 décembre 2011

L'entrepôt en décembre (deuxième quinzaine)

Deuxième quinzaine. Vous avez également leur programmation en lien en haut de la colonne de droite.

Lire la suite

12 décembre 2011

"Eve"("All about Eve") Ciné-quartier Mouton-Duvernet mardi 13 décembre 19h30 au Denfert

Cinéma Le Denfert - Séance ouverte à tous , prix d'entrée : film et débat 4€

eve 3.jpg

Venez avec vos amis et voisins au  ciné-quartier du conseil de quartier Mouton-Duvernet ! A l'affiche  un grand classique multi-oscarisé sur le parcours d’une jeune et ambitieuse comédienne de théâtre avec un film réalisé en 1950 par Joseph L Mankiewicz : « Eve » ( All about Eve)

Eve Harrington, jeune actrice, reçoit la récompense suprême pour une comédienne, le Sarah Siddons Award, prix qui, chaque année, récompense la plus grande actrice de théâtre. Alors qu'on prononce l'éloge d'Eve devant  une foule de célébrités, trois de ses proches, Karen, l'épouse du dramaturge Lloyd Richards, Margo Channing (Bette Davis), actrice célèbre dont Eve Harrington fut la secrétaire (Anne Baxter) et Addison De Witt (George Sanders) , critique théâtral influent, évoquent leur relation avec la triomphatrice de la soirée, sa carrière et de ce qu'elle cache...

Le spectateur découvre peu à peu le personnage de Eve Harrington au travers des flashes-back qui sont autant de récits qui se complètent.  Le titre « All about Eve » est beaucoup plus évocateur de ce film car ces récits relatent la carrière de l'actrice et décrivent la personnalité d'Eve en évoquant les points de vue des différents protagonistes  et les relations parfois très cruelles qui existent entre eux. C'est passionnant  !

Lire la suite

07 décembre 2011

Ciné- quartier Pernety « Le Mépris » de Jean-Luc Godard  : mercredi 7 décembre 20h à l'Entrepôt

le-mepris 3.jpgAvec Le Mépris de Jean- Luc Godard, le Ciné-quartier Pernety continue son cycle sur l'amour, ici on pourrait parler de « désamour »
Paul Javal, scénariste, et sa jeune femme semblent former un couple uni. Un incident apparemment anodin avec un producteur va conduire la jeune femme à mépriser profondément son mari.

« Comment parler des choses les plus simples (l'émergence d'un sentiment, les différences de comportement) en les incarnant dans des images sublimes et définitives. Succession de plans magnifiques montés musicalement, les saccades désordonnées de Piccoli, les accélérations de Jack Palance et le rythme étale de Fritz Lang. D'une ligne à l'autre, il ne reste plus que l'intensité sans la substance, la vitesse sans la masse, l'émotion sans le pathos afin de saisir les différences de rythmes et de comportements (la sublime inertie de Bardot) »

Mercredi 7 décembre à 20h Tarif : 4€ pour le film et le débat- Au cinéma l' Entrepôt - 7 rue Francis de Pressensé - Paris 14- M° Pernety. Séance ouverte à tous.

01 décembre 2011

L'entrepôt en décembre (première quinzaine)

Le programme de décembre

Lire la suite

28 novembre 2011

Ciné-ma différence propose...

Ciné-ma Différence propose une projection  vraiment accessible à tous ! Une expérience de cinéma vivante et chaleureuse, où chacun est accueilli et respecté tel qu'il est. Présence de bénévoles / Son modéré / Lumière baissée progressivement.

Dimanche 4 décembre, à 11 heures «Intouchables»

 film d'Eric Tolédano et Olivier Nakache avec François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny

au Cinéma Majestic Passy - 18 rue de Passy - Paris 16ème (Métro Passy)

Cette dernière séance 2011 sera suivie d'un pot, Tarif unique 4 €.

Réservation pour les personnes en fauteuil ne pouvant se transférer : 01 71 20 22 64-

Séances, infos et programmes : www.cinemadifference.com- Courriel : contact@cinemadifference.com Tél. : 01 71 20 22 64

24 novembre 2011

Le geste créatif de personnes handicapées : projection de courts- métrages vendredi 25 novembre, 20h , à l' Entrepôt

le geste céatif.jpgCes rencontres organisées par "Retour d'image" est le partage des perceptions et des sensibilités. La séance est accessible à tous et sera modérée par Nadia Meflah, programmatrice et critique de cinéma, en binôme avec Mathias-Henri Glenard, intervenant sourd de l'association Bête à Bon Dieu Production. L'échange qui suivra les courts-métrages, en présence des artistes et des réalisateurs, abordera la question du "geste créatif" des personnes en situation de handicap.

Films audiodécrits et sous-titrés. Echanges avec le public traduit en LSF (interprète) et menés en partenariat avec Bête à Bon Dieu Production.

Vendredi 25 novembre à 20h Cinéma L'Entrepôt (7-9 rue Francis de Pressensé 75014).
Entrée libre. Renseignements et réservations :
mail.retourdimage@gmail.com ou 01 43 14 65 47.

Renseignements sur le programme : cliquez sur lire la suite.

Lire la suite

16 novembre 2011

Intouchables

Un film de Eric Tolédano et  d’Olivier Nalcache

intouchables-.jpgOn ne peut être que conquis par cette comédie, qui en fait, cache un drame : celui que vit l’handicapé face à son insertion sociale, face au regard condescendant que l’autre c’est-à-dire nous-mêmes, doué de toutes ses facultés mentales et physiques, porte sur lui.

 Mais ici, il se trouve que les différences de milieu social sont un atout pour démontrer que l’impossible rencontre entre deux humains si opposés – l’un est noir, l’autre blanc, l’un est issu des banlieues, l’autre de la grande bourgeoisie – peut déboucher sur une réelle amitié, une fraternité « naturelle », en dehors des a priori et des tabous sociaux habituels.

 C’est une belle leçon d’humanité et d’amour que nous devrions méditer,  à seule fin de régénérer notre faculté de poser un regard bienveillant sur notre prochain, quel qu’il soit, et quels que soient ses fragilités, ses handicaps, la marginalité ou la détresse morale qu’il porte en lui.

 C’est un film drôle, mais où cependant apparaissent en demi teinte, les images cachées d’une pudique et profonde humanité. R.R.

14 novembre 2011

Nous nous sommes tant aimés ! Film de Ettore Scola à l'affiche du Ciné-quartier Mouton Duvernet, mardi 15 novembre 19h30 au cinéma Le Denfert

Trente ans après s'être perdus de vue, trois amis italiens, Antonio, Nicola et Gianni, se retrouvent. Tous trois font le point sur leur vie et les années qu'ils viennent de passer.

ciné-quartier,conseil de quartier mouton- duvernet« Italie 1944.Gianni, l’avocat lombard (Vittorio Gassman), Antonio, le militant de gauche romain, brancardier dans le civil (Nino Manfredi) et Nicola, l’enseignant napolitain passionné par le septième art (Satta Flores) deviennent amis au sein de la résistance italienne.Lorsque sonne l'heure de la libération, un monde nouveau s'offre à eux. Militants fervents, pleins de rêves et d'illusions, les voici prêts à faire la révolution. Le trio se retrouve à Rome, où il rencontre une jeune femme, Luciana (Stefania Sandrelli). ciné-quartier,conseil de quartier mouton- duvernetAlors que tous trois, à des périodes différentes, vont avoir une aventure avec Luciana, aspirante actrice, la vie les sépare après la chute du régime fasciste et l'avènement de la République...»

 « Chef-d'oeuvre d'Ettore Scola sorti en 1974, Nous nous sommes tant aimés est un chassé-croisé de l'histoire personnelle de trois hommes avec l'histoire de l'Italie, de 1944 à 1974, et celle du cinéma transalpin. L'auteur suit trente ans de rêves, d'espoirs et de déceptions d'un trio représentant les illusions perdues d'une génération sacrifiée au miracle économique italien.. »

Lire la suite

08 novembre 2011

Et maintenant, on va où ? Film de Nadine Labaki

Je veux présenter l'un de mes films préférés de la rentrée : il tout à la fois drôle, profond et tragique, sur un sujet d'une grande actualité, les conflits entre les différentes communautés religieuses.

et-maintenant-on-va-ou-de-nadine-labaki.jpg    Il débute par un prologue saisissant : Un cortège de femmes vêtues de noir, tête nue ou voilées, s'avance lentement dans un décor rocailleux . Chacune a le visage grave et serre dans sa main une photo. La brume de chaleur et la poussière troublent un peu la vue mais il semble que le pas devient dansant ...Ces femmes vont vers le cimetière où elles se séparent en 2 groupes l'un se dirigeant vers les tombes avec une croix et l'autre allant vers les croissants..

Et maintenant on va où bagarre.jpg

Les femmes lassées de pleurer les morts se liguent et imaginent des stratagèmes pour désamorcer les conflits. C'est avec une imagination débridée qu'elles inventent des diversions : disputes simulées entre elles, destruction des journaux, miracle... danseuses, fêtes.... elles sont aidées en cela par l'imam et le prêtre qui veulent apaiser les antagonismes religieux.

Lire la suite

Conseils de quartier du 14ème : agenda de novembre 2011

Voici l'agenda des conseils de quartier du 14ème arrondissement: Réunion plénière du conseil de quartier Mouton -Duvernet 9 novembre, ciné-quartiers 3 séances les 6 , 9 et 15 novembre, Circul'livres le 5 novembre, Passion -sciences le 19 novembre, le travail dans les différentes  commissions des conseils de quartier (3 novembre, 19h30, sur l'aménagement de  l'avenue du Général  Leclerc à la salle polyvalente de la Mairie du 14ème,  les commissions sur la communication, le lien social, le handicap et accessibilité....)

Pour voir les dates et les lieux de réunion , cliquez sur lire la suite

Lire la suite

06 novembre 2011

« Porte des Lilas » film de René Clair : dimanche 6 novembre à 14h à l' Entrepôt

C'est le seul film auquel Georges Brassens a participé. Film sorti en 1957 avec Pierre Brasseur, Dany Carrel, Henri Vidal
Pour échapper à la police, Barbier, un gangster, trouve refuge chez un chanteur anarchiste surnommé "L'Artiste". Cette arrivée va bouleverser l'existence de Juju, un copain de "L'Artiste". Pilier de bistrot, Juju veut à tout prix devenir le protecteur de Barbier, dont il admire l'audace et le succès auprès des femmes.

Dimanche 6 novembre 14h  Entrée gratuite au cinéma l' Entrepôt 7 rue Francis de Pressensé

29 octobre 2011

Cine-ma Différence présente

Dimanche 6 novembre, à 11 heures

  LES AVENTURES DE TINTIN
de Steven Spielberg,
 durée 1 h 45, en VF 2D

au Cinéma Majestic Passy - 18 rue de Passy - Paris 16ème (Métro Passy)
Attention : exceptionnellement, cette séance aura lieu en salle 3,  non accessible aux personnes ne pouvant monter des marches.

Tarif unique : 4 €

Résumé : Parce qu’il achète la maquette d’un bateau appelé la Licorne, Tintin, un jeune reporter, se retrouve entraîné dans une fantastique aventure à la recherche d’un fabuleux secret.../ Avec l’aide de Milou, son fidèle petit chien blanc, du capitaine Haddock, un vieux loup de mer au mauvais caractère, et de deux policiers maladroits, Dupond et Dupont, Tintin va parcourir la moitié de la planète, et essayer de se montrer plus malin et plus rapide que ses ennemis.../

Lire la suite

28 octobre 2011

L'Entrepôt en novembre

Programme de novembre

Lire la suite