Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 février 2016

Réfugiés : les paroisses du 14e sont solidaires

Le 6 septembre 2015, le pape François demandait à « chaque paroisse européenne d'accueillir une famille de réfugiés ». Un appel relayé, dans le diocèse de Paris, par le Cardinal André Vingt-Trois. Dans le 14e, trois paroisses ont répondu à l'appel : Saint-Dominique, Saint-Pierre de Montrouge et Notre-Dame du Rosaire.

migrants,aurore,solidarité,chrétiens,paris 14e,75014Comment agir ? Une petite équipe inter-paroissiale s'est formée. « Nous avons appris la création en septembre, dans l'ancienne école d'infirmière de l'avenue René Coty, sur le domaine de l'hôpital La Rochefoucauld, d'un centre d'accueil de 70 migrants venant de Syrie, d'Irak, d’Érythrée, du Soudan envoyés par l'OFII (Office français de l'immigration et de l'intégration), raconte Marie-Astrid Bonnet, la coordinatrice de l'équipe. Une des premières actions a été de contacter La Rochefoucauld puis d'organiser un arbre de Noël dans le centre, à la demande des résidents. Nous avons ensuite organisé un vestiaire. Nous collectons des vêtements masculins - tous les réfugiés accueillis sont des hommes, de 20 à 50 ans. Pour les questions pratiques, lire l'appel publié par La Voix du 14e le 31 janvier dernier. Une distribution a lieu une fois par semaine. Dix personnes travaillent sur ce vestiaire, au tri et à la distribution. »

D'autres actions commencent. Le premier dimanche de chaque mois, depuis début février, le groupe inter-paroissial organise un après-midi de promenade dans Paris avec découverte de la capitale, visites de monuments ou de musées. Les balades se font par petits groupes, trois paroissiens accompagnent trois réfugiés. Et les jeudis après-midi, de 16h à 17h30, au centre, s'organisent des temps de partage avec jeux de société (les réfugiés adorent le loto...), fabrication de crêpes, conversation en français ou en anglais etc.

Les paroisses ne sont pas les seules à avoir pris des initiatives solidaires :

 Le Conseil de quartier Mouton-Duvernet a pris aussi contact avec l'association Aurore, qui gère le centre Coty-La Rochefoucauld. « Nous avons emmenés des résidents au cinéma, au ciné-quartier Chaplin, place Denfert-Rochereau, explique Renaud Lambert, le président du Coonseil. Une sortie a été aussi organisée au musée d'Orsay. Un des réfugiés était tellement émerveillé qu'il voulait rester jusqu'à la fermeture ! Nous avons aussi accompagné un petit groupe pour faire des courses, afin que ces migrants se familiarisent avec les habitudes françaises. »

L'association Aurore est un acteur important de l'action sociale en région parisienne. Elle emploie plus de 1200 salariés. Son seul pôle « hébergement d'urgence » loge plus de 2000 personnes. Outre le centre Coty-La Rochefoucauld, Aurore gère dans le 14e un centre d'accueil provisoire (il fermera fin mars) pour 50 réfugiés et demandeurs d'asile boulevard Brune, près de la grande Poste, dans un ancien foyer pour les postiers promis à une transformation en logements sociaux. L'association gère aussi, au sein de l'ancien hôpital Saint Vincent de Paul, un centre destinées aux personnes très précarisés qui ont souvent vécu à la rue.

Gérard Desmedt

27 janvier 2016

Atelier réparation de vélos samedi 30 janvier 14h au Moulin à Café

atelier de réparation de vélo.jpgTous les samedis à 14h - Atelier réparation de vélos au Moulin à Café

L'équipe de la Recyclette, association installée à Saint-Vincent de Paul depuis peu, vous propose un bon coup de main pour réparer votre fidèle compagnon de route !

Plus d'infos sur leur site web : http://la-recyclette.fr/

Le Moulin à Café - 8 rue Sainte Léonie 75014 Paris - contact@moulin-cafe.org – 01 40 44 87 55

23 janvier 2016

Grands-Voisins : plus de 40 associations et entreprises ont investi Saint-Vincent de Paul

GrandsVoisins.JPGEn attendant les travaux du futur éco-quartier, le site de l'ancien hôpital se transforme en ruche associative, sociale et culturelle.

2017, dans deux ans ! A cette date, les travaux de transformation du site de l'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul commenceront. Les 3,4 hectares disponibles vont se transformer en «écoquartier» (Illustration: Premiers aménagements, chaufferie, lingerie, espaces extérieurs, cliquer sur l'image pour l'agrandir) avec des logements (sociaux et privés), une crèche, un gymnase, un espace vert avec des aires de jeux pour les enfants, une pépinière d'entreprises, une cité d'artistes etc. (voir notre article en octobre 2012). En attendant, que faire des locaux vides (depuis 2011 !). La Mairie de Paris, et la Mairie du 14e ont souhaité utiliser l'espace. L'intention est d'offrir « aux résidents du site, aux riverains et aux visiteurs, un espace partagé de détente et d’apprentissage. »

L'association Aurore a été choisie pour piloter l'opération. Aurore est une importante association d'action sociale multi-cartes. Avec plus de 1 500 salariés et un réseau de bénévoles, elle s'occupe d'accueil et d’hébergement de personnes en difficulté sociales et psychiques, des problèmes d'addiction, de réinsertion professionnelle. L'association bénéficie d'une convention de gestion-occupation qui court jusqu'au début des travaux d'aménagement.

Aurore travaille en collaboration avec deux autres associations retenues par la Mairie de Paris, Plateau urbain et « Yes we camp ». Ces deux associations se sont spécialisées dans l'utilisation temporaire de sites promis à la destruction ou à la transformation, tout en encourageant, sur place, la création d’entreprises, la présence associations et de projets artistiques ou culturels.

Première utilisation des locaux de Saint Vincent de Paul, l'hébergement. Beaucoup d'habitants du quartier l'ignorent, les chambres de l'ancien hôpital ont été transformées en logement pour 300 personnes, avec cinq secteurs : hébergement pour des jeunes, des femmes, des travailleurs migrants, des personnes fragiles sans logis et en grande difficulté. Plus un hébergement d'urgence.

Seconde utilisation, l'accueil d'associations et d'entreprises à vocation culturelles et sociales, en leur offrant des locaux avec des loyers très bas, presque symboliques. « Il fallait choisir des associations et des entreprises qui aient envie de contribuer au projet d'occupation temporaire, explique Pascale Dubois, la responsable du projet au sein d'Aurore. Notamment la volonté d'améliorer le site dans son ensemble, de proposer des ateliers pour les résidents, avec un objectif d'insertion. Dix-sept structures sont déjà installées, une dizaine devraient suivre. »

Troisième utilisation, l'ouverture aux habitants du 14e, avec des espaces de promenade, des animations, des lieux de réunion et de fêtes.

Une quarantaine d'associations déjà présentes sur le site ! Sauf indication contraire, les associations ont pour adresse le 82 avenue Denfert-Rochereau.  http://lesgrandsvoisins.org/

Lire la suite

05 janvier 2016

Soirée PariSolidari-Troc jeudi 7 janvier au Moulin à Café

le moulin à café parisolidari-troc.jpg

Troquez et trinquez au Moulin à café ! Soirée d'échange d’objets, d’idées, de compétences et de bons plans dans la bonne humeur mené par Flora de PariSolidari-Thé.

Vous cherchez un/e graphiste pour créer un logo ? Vous avez besoin de conseils en jardinage ? Vous pouvez prêter votre machine à laver ? Vous avez des vêtements à donner en échange d'un coup de main ? 

Venez avec vos objets, vêtements à échanger ou vos idées, compétences, bons plans à troquer et partager pendant la soirée, et peut-être trouverez-vous votre bonheur !

Au programme : rencontre, entraide, convivialité, échanges en toute simplicité.

Le Moulin à Café - 8 rue Sainte Léonie 75014 Paris - Métro Pernety contact@moulin-cafe.org  - Tel : 01 40 44 87 55 - www.moulin-cafe.net

02 janvier 2016

« Source Vive », petit havre de paix au cœur du 15e arrondissement de Paris

Cette résidence privée pour jeunes femmes atteinte d'un handicap mental n'est certes pas dans le XIVème arrondissement mais en est très proche et est unique en son genre en région parisienne.

Depuis 26 ans, la résidence accueille comme une famille des jeunes filles en situation de handicap mental.

En 1986, un groupe de parents de jeunes filles trisomiques, scolarisées ensemble dans une classe spécialisée à Paris, décide de créer l’association Talitha Koum-Jeune Lève-Toi. L’objectif est de mettre en place un accompagnement adapté à ces jeunes adultes, y compris sur le plan spirituel – ce que ne proposaient pas les structures officielles.

Source vive photo 2.jpgSource Vive est, avec le Tremplin, qui assure la transition entre l’école et le monde du travail, à travers le suivi de stages et de quelques heures de cours, l’une des deux réalisations de l’association Jeune Lève-Toi.
Il s’agit d’un établissement d’accueil où les résidentes, qui ont toutes une activité en journée
(type ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) ou CAJ (Centre d’activité de jour), voire même en milieu ordinaire), se retrouvent les soirs de semaine et un week-end par mois. Source Vive est hébergé en plein Paris, dans les locaux du Foyer pour tous, organisme privé d’habitat social, où vivent aussi des élèves infirmières et des personnes âgées. Au Foyer Jérôme Lejeune, les résidentes profitent d’une chapelle où la messe est célébrée plusieurs fois par an.

Une alternative aux foyers publics

La première particularité de Source Vive est qu’il s’agit d’une structure non mixte, ce qui est inenvisageable dans les établissements publics. Cela peut constituer un avantage de taille pour des parents soucieux de voir évoluer leurs filles dans une atmosphère saine et de respect mutuel.

D’autre part, les conditions d’accueil sont relativement souples : il est tout à fait possible de s’absenter pour uneSource Vive photo 3.jpg semaine par exemple. Les parents peuvent venir rendre visite à leurs filles quand ils le souhaitent. Pour les nouvelles résidentes, l’adaptation se fait en douceur, à travers une période d’essai. Cette liberté est très agréable et rassurante pour les parents comme pour les jeunes filles ; Source Vive est la solution idéale pour une première expérience en foyer, qu’elle soit temporaire (dans l’attente d’une place dans un foyer de l’Arche, par exemple) ou plus durable.

La dimension spirituelle est l’un des traits principaux de Source Vive. Tous les soirs, les jeunes femmes se retrouvent pour dire la prière, après le dîner. La vie communautaire est encadrée par une directrice et une animatrice, qui se relaient pour les surveillances de nuit. Un week-end par mois, les résidentes sont invitées à rester à Source Vive pour participer à des activités, comme des sorties au cinéma ou des spectacles.

Un encouragement à l’autonomie

Source Vive photo 1.jpg

Chacune des sept jeunes filles habitant actuellement à Source Vive dispose de sa propre chambre, avec salle de bain attenante, dont elle est locataire. Cela garantit l’autonomie de toutes. Dans une atmosphère très familiale, les résidentes sont invitées à participer à la vie de la maison, et plusieurs activités leur sont proposées durant la semaine. Ainsi, les jeunes filles peuvent aller à la piscine le mardi soir, ou bénéficier d’un cours de musique le mercredi, ou de danse le jeudi. Chacune est libre d’y participer.

Tous les ans, l’association Jeune Lève-Toi organise une journée d’amitié dans les locaux de Source Vive. La date à retenir cette année est celle du samedi 9 avril 2016. L’occasion de mieux découvrir l’association et la résidence pour les parents s’interrogeant sur la solution à adopter pour leurs filles à l’entrée dans l’âge adulte (ou plus tard !).

Source Vive 4 rue Tessier Bloc G
75015 Paris

Pour toute question ou une éventuelle candidature, contacter Mme Ghislaine de Rugy au 06 40 88 21 47 ou à sourcevive.paris@gmail.com.

MAËLYS DELVOLVÉ

http://fr.aleteia.org/2015/12/02/source-vive-petit-havre-... 

24 novembre 2015

La librairie Ithaque : Rencontre avec Michel Colaciuri pour son livre « Opération Coucou » vendredi 27 novembre 19h

Librairie Ithaque 26 novembre 2015 opération Coucou.jpgLa librairie Ithaque et les Editions Cohen & Cohen vous prient d'assister à une soirée dédicace autour du livre "Opération Coucou" de Michel Colaciuri. Venez vendredi 27 novembre à partir de 19h !
"1938. L'Allemagne promet la paix et prépare la guerre, la France et la Grande-Bretagne prêchent la fermeté mais s'enferrent dans la lâcheté, les Etats Unis s'isolent en se croyant loin de toute tempête, la Russie bolchévique panse ses plaies au sortir de purges meurtrières. Le IIIe Reich a enfin les mains libres pour se tailler un empire en Europe.
Churchill ronge son frein. Indomptable, il fustige la complaisance de la Couronne envers les nazis. Roosevelt disait de lui : "Winston a cent idées par jour, dont 4 seulement sont bonnes ... Mais il ne sait jamais lesquelles !"
Devenu Prime Minister, aidé par le brillantissime Stephenson , il conduira la plus invraisemblable opération de toute la Seconde Guerre mondiale, restée secrète jusqu'à aujourd'hui. Voici l'histoire de l'Opération Coucou."

Librairie Ithaque 73 rue d'Alésia 75014 ( Métro Alésia) Tel 0143 22 85 51

18 novembre 2015

Semaine de lutte contre le gaspillage au Moulin à Café du mardi 17 au mercredi 25 novembre

Le Moulin à Café vous propose pendant une semaine des animations sur le thème de la sécurité alimentaire et du recyclage. Au programme, théâtre, films, ballades, ateliers créatifs, débats, concerts et bien d’autres rendez-vous pour les adultes et les enfants... Vous pourrez pendant cette semaine découvrir le fonctionnement d’un café associatif, créer un court-métrage avec la FMP24, être sensibilisé aux enjeux du revenu de base en participant à une réunion du MFRB ou encore découvrir le principe du disco soupe.

Le moilin à Café lutte contre le gaspillage.jpg

Acteur de la cause écologique sur Paris depuis ses débuts, le Moulin à Café lance la semaine anti-gaspi du 17 au 24 novembre. Ce projet a pour ambition de sensibiliser le plus grand public possible aux enjeux de la sécurité alimentaire et de faire la promotion d'une économie sociale et solidaire, respectueuse de notre environnement.

Débats, disco-soupe, expositions... Le programme s'annonce varié et prometteur ! Venez participer aux ateliers et contribuez à faire de cette semaine un moment marquant dans la lutte contre le gaspillage ! (Cliquez sur l'image pour la voir en grand)
Tout le programme sur : http://www.moulin-cafe.net/ ou en cliquant sur lire la suite
Moulin à Café, 8 rue Sainte Léonie 75014 

Lire la suite

16 novembre 2015

Concert de Paul Gouzer vendredi 20 novembre 20h30 au Moulin à Café

Moulin à Café 20 novembre Georges Brassens et Bossa nova.jpgSi vous aimez la chanson française en général et l’œuvre de Brassens en particulier, et si, de surcroît, vous n’êtes pas insensible au charme discret et au rythme syncopé de la Bossa Nova, cette soirée vous est destinée !

Une soirée haute en couleur, à travers les rimes de l’orfèvre du langage qu’était Brassens tout en longeant les plages de Rio, où se déhanche la « Garota de Ipanema », non loin du « Corcovado ».

Le Moulin à Café - 8 rue Sainte Léonie 75014 Paris 01.40.44.87.55 - contact@moulin-cafe.org   - http://www.moulin-cafe.net/

Lire la suite

03 novembre 2015

" Pour la planète, une lettre à la reine " Atelier d’écriture jeudi 5 novembre 20h au FIAP

Dans le cadre de " La fureur des mots " la mairie du 14e en partenariat avec l'association APLE 14 s'associe avec l'auteur François Dumont pour proposer un concours épistolaire intitulé "Pour la planète, une lettre à la reine". Chacun est invité à participer et à contribuer à cet événement

" Imaginez un pays gouverné par une reine tyrannique et égoïste qui refuse d’entendre qu’en choisissant l’immobilisme, de graves catastrophes écologiques liées au réchauffement climatique sont inéluctables. Les conseillers de la Reine sont impuissants et en appellent au peuple (donc vous !). Ils vous demandent d’écrire une lettre à la Reine afin de convaincre cette dernière du danger encouru.

Étant donné le caractère égocentrique de sa majesté, il vous faudra persuader la royale personne que les conséquences du désastre auront inévitablement un impact sur ses intérêts propres : car si la reine est assez indifférente au sort de ses sujets, elle est en revanche très concernée par tout ce qui touche à la faune et à la flore surtout s’il s’agit de celles qui habitent son potager ".

 Atelier d’écriture avec François Dumont, auteur dramatique, pour produire et corriger son projet de lettre.
AU FIAP LE 5 NOVEMBRE 2015 - 20H00 - SALLE LONDRES

Déposez votre courrier dans la royale boîte à lettre  AU FIAP JUSQU'AU 10 NOVEMBRE  - BOÎTE A DISPOSITION A L'ACCUEIL

30 rue Cabanis 75014

28 octobre 2015

« Où sont passés nos rêves ? » Bernard Descamps à la Galerie Camera Obscura

Camera obscura descamps ou sont passés nos rêves  sternes.jpgExposition Bernard Descamps « Où sont passés nos rêves ? »

Vernissage le jeudi 29 octobre à 18h en présence de Bernard Descamps.

Exposition présentée jusqu'au 5 décembre 2015

Mardi à vendredi : 12h - 19h. Samedi : 11h - 19h

Galerie Camera Obscura 268, boulevard Raspail 75014 Paris

www.galeriecameraobscura.fr  • tél : 01 45 45 67 08

Psilocybine , exposition au musée Singer- Polignac jusqu’au 29 novembre

Psilocybine Expo au musée Singer- polignac du 19 sept au 29 novembre 2015.jpgAvec cette exposition présentée du 19 septembre au 29 novembre, le Musée Singer-Polignac revisite les années 60 à Sainte-Anne et propose un voyage inédit dans l’histoire de la psychiatrie et dans les arcanes des processus de création.

Psilocybine

Le Centre d’Etude de l’expression organise depuis plusieurs années des expositions thématiques, réunissant des œuvres de la Collection Sainte-Anne, mais aussi des œuvres d'artistes contemporains et des œuvres de collections particulières.

Le thème choisi pour l’exposition qui a été inaugurée à l'occasion des "Journées Européennes du patrimoine" s’inscrit directement dans une triple histoire : l’histoire des années 1960 à l'hôpital Sainte-Anne, l’histoire de l’art contemporain et l’histoire de la recherche sur les processus de pensée et de création.

Cette exposition est fondée sur les travaux et la thèse de René Robert qui rend compte de l’expérimentation en 1960, d’une substance hallucinogène pour des artistes. L'un d'entre eux, Jean-Jacques Lebel a mis ses souvenirs et ses œuvres à notre disposition. C'est ainsi qu'il a été possible de rassembler un ensemble d’œuvres très essentielles liées aux expériences de création sous psychodysleptiques, à savoir la psilocybine.

Ce voyage dans l’histoire de la psychiatrie et dans les arcanes des processus de création n’aurait pas pu se faire sans les documents et les œuvres que Liliane Robert avait soigneusement conservés.

Artistes exposés : Jacques Breton, Jean-Martin Charcot, Philippe Hiquily, Pierre-Xavier Laffite, Jean-Jacques lebel, Sam Mandel, Henri Michaux, Frédéric Pardo, Vida Parme, Daniel Pommereulle, Bernard Saby, Nathalie Waag...

Musée Singer-Polignac
1, rue Cabanis - Accès libre

www.centre-etude-expression.com
www.facebook.com/centre.etude.expression

22 octobre 2015

Ici et là, la Voix-ci la Voix-là

Les soirées nomades à la Fondation Cartier

galerie camera obscura,bernard plosssuVENDREDI 23 OCTOBRE À 20H30
Carte blanche à Faustin Linyekula
[Jam session et danse]

SAMEDI 24 OCTOBRE À 16h00 DANS LE JARDIN
Faustin Linyekula et Studios Kabako présentent :
Fanfare Funérailles de Papy Ebotani
PERFORMANCE MUSICALE ET DÉAMBULATOIRE

LUNDI 26 OCTOBRE À 20H
Carte blanche musicale aux interprètes de la pièce Coup Fatal
de Serge Kakudji, Rodriguez Vangama,
Fabrizio Cassol et Alain Platel
CONCERTS

RESERVATION Tél. 01 42 18 56 72
(tous les jours de 11 h à 20 h) Plein tarif : 10,50 € / Tarif réduit : 7 € (Étudiants, moins de 25 ans, carte senior, demandeurs d'emploi et bénéficiaires des minima sociaux, Maison des Artistes, Institutions partenaires, Ministère de la Culture, Amis des musées)

Beauté Congo 1926-2015 - Congo Kitoko

Exposition jusqu'au 15 novembre 2015

Théâtre d'une extraordinaire vitalité culturelle, la République Démocratique du Congo est mise à l'honneur dans l'exposition "Beauté Congo 1926-2015 Congo Kitoko". Présentée à la Fondation par André Magnin commissaire général.

On y trouvera : la peinture moderne au Congo dans les années 1920 - les artistes précurseurs - les artistes populaires - les années 1980 à 2000 - la photographie - la musique : le jazz, la soul, le rap et la musique populaire.

Fondation Cartier pour l'art contemporain 261, boulevard Raspail 75014 Paris Tél. +33 (0)1 42 18 56 50

galerie camera obscura,bernard plosssu 

 Déménagement du Mémorial Leclerc

Le Mémorial du Général Leclerc de Hauteclocque -et de la Libération de Paris-, implanté au musée Jean Moulin (15ème) et situé au dessus de la gare Montparnasse, sera déplacé dans les Pavillons Ledoux de la Place Denfert Rochereau (14ème). Ce mémorial était trop peu fréquenté. Le maire du 15ème souhaite que les travaux soient terminés avant le 25 août 2019, date du 75ème anniversaire de la Libération de Paris. L'avenir du site de la gare Montparnasse est donc incertain.

La Galerie Camera Obscura présentera du 30 octobre au 5 décembre 2015 :

galerie camera obscura,bernard plosssuBernard Descamps : Où sont passés nos rêves ?

Vernissage le jeudi 29 octobre, de 18 heures à 20 heures, en présence de l'artiste.

Galerie Camera Obscura : 268 boulevard Raspail - 75014, Paris - Mardi à vendredi : 12 h à 19 h. Samedi : 11 h à 19 h.

 www.galeriecameraobscura.fr     - Tél : 01 45 45 67 08 

21 octobre 2015

Week-end d’ouverture des Grands Voisins du 23 au 25 octobre sur le site de l’ancien hôpital Saint Vincent de Paul

les grands voisins,   yes we camp, hôpital saint vincent de paulL’association Yes We Camp a le plaisir de vous convier au week-end d’ouverture des Grands Voisins du vendredi 23  au dimanche 25 octobre.

 « Les Grands Voisins », c’est le projet porté par « Yes We Camp » d’investir et d’ouvrir au public les espaces temporairement vacants du site de l’ancien hôpital Saint-Vincent de-Paul dans le 14e arrondissement de Paris. 82 avenue Denfert-Rocherau

Pour mieux vous accueillir, «  Yes We Camp » a transformé l’ancienne lingerie de l'hôpital en foyer chaleureux, un café-bar-restaurant et lieu de diffusion culturelle.
Vous êtes les bienvenus pour déambuler dans les allées du site, goûter nos plats de jour, vous installer confortablement pour lire ou faire semblant de travailler, prendre l’apéro autour d'un fromage au son d’un concert et surtout, sympathiser avec les Voisins.

 Vous trouverez ci-dessous toutes les informations relatives à cet évènement (cliquez sur lire la suite)

Lire la suite

20 octobre 2015

La Galerie Camera Obscura présente Michael Kenna, Maxime Huriez et Bernard Plossu

Camera obscura Michael Kenna forms of Japan.jpgSamedi 24 octobre rencontre avec  Michael Kenna

Les responsables de la Galerie Camera Obscura vous invitent à rencontrer Michael Kenna le samedi 24 octobre, de 11h à 13h, pour une signature de son nouveau livre "Forms of Japan" (Ed. Prestel, 304 pages. 68 €)
Également disponible (quantité très limitée) « Kussharo Lake Tree » (Nazraeli Press. One Picture Book #92) : 100 €

« Méditation » de Maxime HuriezCamera obscura oeuves de Maxime Huriez.jpg

Vous pouvez voir en ce moment à la galerie une présentation succincte du travail de Maxime Huriez, lauréat du prix Chall'angel, sélectionné par Camera Obscura : trois photographies de la série "Méditation"

Et, jusqu'au 24 octobre,  "Couleur" de Bernard PLOSSU

Galerie Camera Obscura Couleur plossu(4).jpg

 

268, boulevard Raspail 75014 Paris • Tél : 01 45 45 67 08
Du mardi au vendredi : 12h à 19h, samedi : 11h à 19h 

www.galeriecameraobscura.fr

16 octobre 2015

"Libérez les livres" samedi 17 octobre place Michel Audiard

Circul'livre, Libérez les livres, conseil de quartier mouton- duvernetLe conseil de quartier Mouton- Duvernet vous propose de venir  le samedi 17 octobre,  de 11 à 13 heures, place Michel Audiard pour un échange gratuit de livres.

Vous aimez les livres …Vous pouvez en apporter  et  vous ferez des heureux. 
Vous pourrez repartir avec de bons livres que d'autres auront  apportés.
Et ce sera un moment de convivialité pour parler de livres et faire la connaissance d'autres amoureux de littérature.

C'est aussi un rendez-vous régulier tous les 3ème samedis du mois qui vous permet de parler des nouvelles du quartier

On vous attend donc nombreux le samedi 17 octobre,  de 11 à 13 heures, place Michel Audiard (angle rue Hallé/ rue Ducouëdic, métro Mouton Duvernet).

PS - Notez dès maintenant le prochain rendez-vous :   ce sera le samedi 21 novembre

25 septembre 2015

« Premiers romans, nouveaux talents », le 30 septembre à 19h30

Hôtel de Massa.jpgProchaine soirée culturelle de la Société des Gens De Lettres « Premiers romans, nouveaux talents », le 30 septembre à 19h30  à l'hôtel de Massa.

Une rencontre présentée par Pierrette Fleutiaux et Carole Zalberg, animée par Pascal Thuot (Librairie Millepages, Vincennes). Les coups de coeur de la SGDL pour cinq auteurs de premiers romans qui viendront présenter leur ouvrage et lire des extraits.

Entrée libre- Réservation indispensable  Tél : 01 53 10 12 15

communication@sgdl.org

SGDL : Hôtel de Massa 38 rue du Faubourg Saint-Jacques 75014 Paris-

Pour voir la liste des auteurs et de leurs romans cliquez sur lire la suite

Lire la suite

21 septembre 2015

Signature de Françoise Nunez à la galerie Camera Obscura le 27 septembre

Cliquez sur les images pour les voir en grandGalerie Camera Obscura signature francoise nunez 2.jpggalerie Camera obscura signature francoise nunez.jpg

20 septembre 2015

La fraternité en héritage, soirée-hommage à Frère Eloi Leclerc jeudi 24 septembre

frère eloi leclerc,couvent saint françois 7 rue marie rose 75014Une soirée d’hommage au frère Éloi LECLERC est organisée à l’occasion de la sortie de son livre testament "LA FRATERNITÉ EN HÉRITAGE" (Le frère Eloi Leclerc nous livre le secret de sa vie et de son oeuvre, la certitude lumineuse, au sortir des camps de concentration, que seule la Fraternité sauverait le monde).

Lecture publique de ses plus beaux textes par Suzanne Plagne-Sire introduite par Emmanuel Faber et Frère Nicolas- (Images-musique et chant)

JEUDI 24 SEPTEMBRE, 20h30, au Couvent Saint François 7 rue Marie-Rose 75014

Métro Alésia / bus 62 arrêt la Tombe Issoire

22 mai 2015

Semaine de la Bretagne dans le 14ème : profitez de cette soirée du 22 et de la grande journée festive du 23 mai

fête de la bretagne.jpgDu 15 au 23 mai, la culture bretonne sera à l’honneur dans le 14ème avec une semaine d’animations au cœur du plus breton des arrondissements de la capitale.

Expositions, danse, musique, chant, contes, promenades historiques… la semaine est rythmée par un foisonnement d’activités qui vous permettront d’apprécier toutes les facettes de la culture bretonne.

 Vendredi 22 mai 19h30-21h00 Soirée contes et musique au Moulin à Café 9 place de la Garenne ou 8 rue Sainte Léonie

Le samedi 23 mai, soyez en forme pour une grande journée festive qui commence le matin par des défilés et cortèges dansés et se termine tard le soir par le seul et unique Fest-Noz parisien en salle des fêtes de la mairie !

Programme complet à télécharger Le programme programme en PDF  - 0.20 Mo ou cliquez sur lire la suite

Lire la suite

31 octobre 2014

La citrouille -voilier

les citrouilles ne deviennent pas forcément carosse mais voilier  photo Marie Belin 30 octobre 2014.JPG

Les citrouilles ne deviennent pas forcément carrosse... Elles peuvent devenir voilier et nous emporter loin au delà de nos rêves....sur la mer... (photo Marie Belin 30 octobre 2014)

Cliquez sur l'image pour la voir en grand

04 octobre 2014

" Ascensions magnétiques" et "Apesanteurs" Nuit Blanche à Montparnasse

ASCENSIONS MAGNETIQUESnuit blanche 2014 à montparnasse UVA volume 2006.jpg

Tour Montparnasse - Esplanade Jean Tossan
UVA : Volume, 2006 / INSTALLATION
Accès par la place du 18 juin 1940, côté rue du départ, 75015
Métro : Montparnasse-Bienvenüe · Edgar Quinet

Fondé à Londres en 2003 par Matthew Clark, Chris Bird et Ash Nehru, le collectif UVA mène une approche fondée sur la collaboration entre disciplines, avec une ouverture permanente sur l’évolution des technologies.
UVA – pour United Visual Artists – est un studio artistique londonien regroupant un large éventail de disciplines : sculpture, installation, performance, architecture... Pour Nuit Blanche, UVA, en collaboration avec Massive Attack, investit l’esplanade de la tour Montparnasse avec 48 colonnes sonores et lumineuses, qui interagissent avec le spectateur. En se déplaçant au milieu des colonnes, celui-ci crée son propre voyage en lumière et en musique. Lieu oblige, l’installation « Volume » interagit également avec le dispositif lumineux de la tour Montparnasse, recréé à cette occasion, tandis que la verticalité des colonnes et la géométrie rigoureuse de l’installation font écho à la silhouette hiératique de la tour.

Apesanteurs au gymnase Huyghens.jpgAPESANTEURS de Marcela Gomez,
Thème : installation
Lieu : Gymnase Huyghens (10, rue Huyghens)Métro Vavin ou Edgar Quinet
Horaire : 19h00 à 07h00 du matin

Pour la NUIT BLANCHE 2014 j’ai imaginé un espace flottant, points, lignes, volumes, réseaux dessinés par un fil lumineux, en tension entre sol et plafond, sur un sol miroité reflétant l’infini entre ciel et terre.

 Joie des sens, on traverse l’œuvre dedans, autour,APESANTEURS.jpg dessous dans l’émerveillement que la couleur lumineuse et la sensation de flottement éveillent en nous...expérience sensorielle, souffle de légèreté, moment unique de l’ « espace » en apesanteur.

L’évènement aura lieu dans la nuit du 4 au 5 octobre 2014, au Gymnase Huyghens, Paris 14ème, un superbe bâtiment classé, dont la charpente métallique est due à Gustave Eiffel!

Cliquez sur les images afin de les voir en grand

20 juillet 2014

La Voix a 100 ans

voixa100ans.jpgC’est en juillet 1914 que paraît le premier numéro de « La Voix de Saint-Pierre », l’organe des « Œuvres du 16 de la rue du Moulin vert » (où se trouve aujourd’hui Alésia Jeunes). Les Œuvres regroupaient l’École et son patronage, le Cercle des jeunes gens et l’Association amicale des anciens élèves.
L’école de la rue du Moulin vert avait été tenue pendant plus de quarante ans par les Frères des Écoles Chrétiennes, avant leur départ de France à la suite des lois anti-congréganistes. La paroisse avait alors repris le flambeau (jusqu’en 1989) : l’École Saint-Pierre comptait, en 1914, 240 élèves. Le jeudi et le dimanche les enfants pouvaient profiter du « patronage » : « dans la cour où échasses, guides, balles se croisent, ou dans les bois de Clamart, avec ballons et tambourins, les heures passent vite… ».
Le Cercle des jeunes gens regroupait, les dimanches, après la messe, les mardi et vendredi soir, les plus grands : « les amateurs de billards et autres jeux peuvent se livrer à leur innocente passion pendant que les fervents de la barre fixe, des parallèles et de la suédoise (la gymnastique !) donnent libre cours à leurs besoins de culture physique. » Une préparation militaire y est même organisée, alors que « le Cercle d’études, le groupe artistiques et le cours de chant n’ont encore fait qu’une timide apparition ». Enfin, l’Amicale des anciens élèves, créée en 1912 regroupait une quarantaine de membres : en mai, elle donnait sa première « Matinée récréative » (saynettes, monologues, chants, instruments…).

Nous sommes en juillet 1914. Un mois plus tard, nombre de ces jeunes gens partiront pour une longue et douloureuse guerre.

Jean-Marie Peryrel

13 janvier 2014

Mais comment est réalisée « La Voix du 14ème » ?

La Voix du 14ème est issue d’un journal de quartier sur support papier, créé en 1914 au début de la guerre, autour de Saint Pierre de Montrouge et intitulé : « La Voix de Saint Pierre ».

Avec des hauts et des bas, il s’est maintenu tout au long du siècle, vendu au numéro, prenant le nom de La Voix du 14ème,  et couvrant l'actualité pour le territoire de l’arrondissement.

En juin 2005, il a été décidé de prendre le virage d’internet, en transformant le journal papier en blog. La réalisation d’un journal papier était devenue trop lourde en regard des moyens de l’équipe de rédaction. Le journal papier demandait aussi de compléter le revenu des ventes par de la publicité. Un blog  a un coût réduit, l’équipe de rédaction étant bénévole..

L’équipe de rédaction  se réunit tous les mois et travaille le reste du temps via Internet. C’est un groupe de rédacteurs réguliers, auquel se joignent des intervenants plus ponctuels. Le champ des sujets de la Voix est très large et intéresse donc de nombreuses personnes, actualité et histoire du 14ème, actualité municipale, politique, religieuse, sociale, culturelle et artistique (spectacles, conférences, expositions, livres, films, tv, dvd, etc...)

Pourquoi ne viendriez vous pas nous voir, au cours d’une de nos prochaines réunions, comme celle de mercredi prochain 15 janvier, salle 13, au 9 Passage Rimbaut ?

01 janvier 2014

Meilleurs voeux 2014

l-arbre-des-voeux.jpg


La Voix du XIVème vous souhaite une bonne et heureuse année 2014

25 novembre 2013

La Page du 14ème arrondissement vous invite les 26 et 27 novembre

La page du 14ème version_internet.jpgLa Page du 14ème vous invite à l'occasion de son 100ème numéro :

- Mardi 26 novembre de 18h30 à 20h au Moulin à Café Place de la Garenne (métro Pernety)

Les membres de l’Equip’ Page invitent leurs lecteurs au Moulin à café (9 Place de la Garenne, près du métro Pernety), Ce pot est un moment d’échanges, de rencontres, de critiques et de propositions d’articles ou de coups de main

- Mercredi 27 novembre : Soirée-rencontre à la librairie l'Arbre à Lettres à partir de 19h

14, rue du Boulard 75014 Métro: Denfert-Rochereau

20 août 2013

L'âge d'or du quartier Montparnasse

montparnasse-les-lieux de légende de olivier Renault Parigramme.jpgOlivier Renault, libraire et écrivain dans le 14ème, raconte dans une interview donnée au magazine de la Ville de Paris , la genèse de son livre :  Montparnasse et ses lieux de légende. Il dit ceci : « Mon livre est à la fois un guide et un livre d’histoire couvrant les années 1900 à 1940. Beaucoup de lieux ont aujourd’hui disparu mais quelques uns subsistent comme la Ruche ou le Musée Bourdelle… Montparnasse était une grande zone d’influences où Paul Fort organisait ses mardis à La Closerie des Lilas, où Apollinaire racheta la revue «  Les soirées de Paris »… La Ruche, rue de Dantzig avait été créée pour venir en aide aux artistes. Le climat était propice à l’invention d’un art nouveau. Les loyers étaient très bas et les propriétaires tolérants. Je pense à Victor Libion, le patron du café «  la Rotonde », qui avait compris qu’il fallait aider le milieu artistique.

On peut dire qu’à cette époque, la café de la Rotonde était le foyer central où se réunissaient tous les artistes… Lieu cosmopolite, il accueillait des Espagnols, des Italiens, des Juifs slaves et des Français. Véritable plaque tournante de l’Art Moderne, chacun venait en ce lieu afin de prendre des nouvelles des uns et des autres ; lieu magique où la discussion entre artistes était le symbole d’un foisonnement d’idées et de projets.

- Montparnasse. Les lieux de légende, Olivier Renault. Edition Parigramme 207 pages, 19,90 €.

29 juillet 2013

Bibliothèques hors les murs

bibliotheque hors les murs 2013 en grand.jpgCet été, retrouvez les bibliothèques Aimé Césaire et Georges Brassens pour des moments de lectures dans les squares du quartier ou au coin de la rue !
Ainsi, « Bibliothèques hors les murs » investit quelques jardins et squares de la capitale : installez-vous confortablement sur l’herbe, sur un banc, ou sur l’un des tapis de sol prévu à cet effet et évadez-vous avec le livre de votre choix…

> En juillet et août, le mercredi de 16h30 à 18h30 au Square du Chanoine- Viollet/ 72 rue du Moulin Vert

> En août, le jeudi de 15h à 18h, square Julia Bartet/1 rue Julia Bartet

Des bibliothécaires et des animateurs seront présents afin de vous orienter, de vous guider dans votre choix de lecture. Entièrement gratuites, ces lectures visent un public jeune avant tout, même si les plus grands sont les bienvenus…

12 juillet 2013

Les festivités du 14 juillet

défilé du 14 juillet 2010 photo Marie Belin.JPGA Paris et dans les communes limitrophes, les 13 et juillet vous aurez l'embarras du choix : fêtes de quartier ou fête nationale  : défilé militaire, retraites aux flambeaux, concert au Trocadéro , spectacles pyrotechniques, bals des pompiers...bal pop', visite gratuite du Louvre etc...

Si vous craignez la foule de Paris feu-dartifice à Montrouge.jpgvous pouvez aller dans des fëtes de quartier  ou dans les communes voisines: Montrouge,Vanves, Malakoff... M.G.V.

photo 1 : défilé militaire au Champs- Elysées en 2010 photo Marie Belin

photo 2 : spectacle pyrotechnique à Montrouge en 2012

Pour Paris Consultez : www.paris.fr   -  http://quefaire.paris.fr/14_juillet

http://www.parisinfo.com/decouvrir-paris/les-grands-rendez-vous/paris-fete-le-14-juillet/Les-bons-plans-de-la-journ%C3%A9e-de-F%C3%AAte-Nationale/les-bons-plans-de-la-journee-de-fete-nationale

http://www.vanves.fr

http://www.ville-montrouge.fr/

http://www.ville-malakoff.fr/

Fête nationale du 14 juillet les parisiens accueillent leurs soldats

les parisiens accueillent leurs soldats.jpgLes parisiens accueillent leurs soldats de 14h à 18h, dans le 14ème, la rencontre se fera au  Parc Montsouris

Après le défilé du 14 juillet, les soldats viennent à la rencontre de leurs concitoyens dans différents lieux de la capitale. L’occasion de témoigner de leurs missions et de montrer au public leurs matériels et équipements.char.jpg

Au parc Montsouris, ce sont les engins blindés légers et moyens qui seront présentés. Animation musicale avec la brigade des sapeurs-pompiers de Paris de 15h à 15h30

Renseignements consulter :http://www.garnison-paris.terre.defense.gouv.fr/actualite...

26 juin 2013

Tsunami dans la vallée des gaves : Lau-Balagnas, Argelès et Adast (65)

Nous avons reçu de l'une de nos rédactrices un témoignage sur les inondations dans les Pyrénées auxquelles nous sommes reliés par la gare Montparnasse....  nous pensons qu'il pourra intéresser les habitants du 14ème, il est complété par des photos trouvées sur internet.

Tsunami  dans la vallée des gaves : Lau-Balagnas, Argelès et Adast (65)

argelès-gazost,lau- balagnas,bagnères de bigorre,adast"A notre retour de Pierrefitte où nous répétions pour la rencontre des chorales à Bagnères de Bigorre, dimanche, j’ai demandé à M. de nous faire passer par Saint-Savin pour voir l’étendue de l’inondation. Depuis la terrasse panoramique du village où nous avons garé la voiture, la plaine se découvre avec de place en place de larges piscines d’où émergent des ballots de foin éparpillés comme un gigantesque jeu de boules ; des granges entourées d’eau, des maisons dans l’eau. Au loin, le lit du gave semble argelès-gazost,lau- balagnas,bagnères de bigorre,adasts’être élargi au point qu’on ne le retrouve pas ou mal. Toute la surface de son lit agrandi aux dimensions de la vallée est couverte de boue et, aux coudes des ruissellements, d’arbres empilés et de déchets divers. M., à ma demande encore, accepte de poursuivre jusqu’au bord du gave, là-bas, en bas, pour voir de plus près l’étrange spectacle.

Avant même d’avoir atteint les lieux, nous traversons le quartier qui mène au pont du gave, à l’extrémité d’Argeargelès-gazost,lau- balagnas,bagnères de bigorre,adastlès. Les maisons de ce côté ont reçu des vagues de boue et on peut voir les entrées des garages, les abords cimentés, encore bruns de la terre qui a déferlé.

Les berges du gave offrent le même spectacle que l’année dernière , largeur décuplée de l’eau, embourbement des arbres, branches et troncs arrachés fixés en tas aux îlots boisés. Plus loin nous arrivons au lieu-dit des « mares », recherché par les amateurs de pêche à la truite. Un premier pont est détruit. Consternation, puis nous voici au lieu du parking aménagé en aire de repos au départ des promenades autour des deux lacs : plus rien ne subsisteargelès-gazost,lau- balagnas,bagnères de bigorre,adast de ce lieu de beauté et de paix. A la place, la route étroite qui y menait se jette directement dans le gave, à moins de 10 mètres de la grand-route. Ce que j’appelle le gave : maintenant un immense espace ouvert dans la terre, dont on voit au loin l’autre rive surlignée par la barre sombre de la pelouse déchirée des remblais autrefois verdoyants. Sur toute la surface éventrée, des dizaines de ruisseaux s’étalent et continuent de courir à une vitesse incroyable à travers des centaines de troncs déracinés, pelés , échoués comme des grandes barques désolées et brisées. La vue de cette forêt tombée sur ce champ de bataille labouré par la furie dévastatrice des eaux nous anéantit. Un groupe de argelès-gazost,lau- balagnas,bagnères de bigorre,adastbadauds se tient là, inquiets et silencieux. Eux aussi restent sans voix devant le spectacle inouï qui se déploie là sous nos yeux. Nous assistons, muets, à ce que les éléments ont fait, poussés par la logique implacable des lois de la nature qui s’emballent avec l’accélération des phénomènes climatiques désordonnés. Le mois de juin, ici, a vu à la fois une pluie quasi - constante, des chutes de neige importantes sur les sommets, plus des journées de chaleur caniculaire. Dimanche la neige a fondu, les ruisseaux ont connu une double et même triple crue avec le retour de la pluie. L’avertissement est donné, et maintenant, des contreforts vont devoir consolider les berges de nos torrents, aménager les plaines pour recevoir ces trop pleins venus des hauteurs.

Aujourd’hui, les tsunamis ne viennent plus seulement sur les régions côtières du monde ; ils descendent aussi des montagnes. Il paraît que les pentes des Himalayas sont menacées elles aussi des prochains grands tsunamis occasionnés par la fonte accélérée des glaciers . Avec la répercussion mondiale par les media de la chute de neige exceptionnelle enregistrée cet hiver à Cauterêt- 5m dans les rues - nous voici à nouveau dans l’œil du cyclone. Puissions-nous servir de sentinelle avant-garde et mettre en place des solutions qui serviront à d’autres, et déjà les avertiront avant la prochaine catastrophe dont nous ignorons le lieu, malheureusement, mais pas les effets, ni la fatalité."

Vendredi 21/06/13, trois jours après le tsunami des gaves( 18/19)

MJ Carita