Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 février 2011

La Voix-ci... la Voix-là... du 11 au 16 février

Loisirs culturels pour petits et grands dans le 14ème

Beaucoup de propositions sont faites aux habitants du 14ème ,petits et grands : Concerts, visite et inscription à la nouvelle Ludothèque, Biodanza en famille, thés dansant, stage photo pour les 14-17 ans, lecture du conte «  Corne unique », expositions, rencontres, ...

Lire la suite

18 janvier 2011

La Voix-ci... La Voix-là... du 22 au 25 janvier 2011

Conférence, inauguration d'une Ludothèque, concerts ...

Quelle forêt voulons-nous pour demain ? Jeudi 20 janvier, 19h , conférence de Yoan Pailletau au Centre d'Animation Montparnasse
Le centre d'animation Montparnasse présente le « café des lumières ». Dans le cadre de l'année internationale de la forêt, Yoan Paillet, ingénieur forestier au Cemagref, animera une conférence sur la gestion forestière, la biodiversité et la naturalité. Un échange autour d'un verre et de la question « Quelle(s) forêt(s) voulons-nous pour demain ? » suivra son exposé. Centre d'animation Montparnasse, 26 allée du Chef d'escadron de Guillebon, Jardin Atlantique. www.ca-montparnasse.org. Tél. : 01 43 20 20 06.

Ouverture d'une LUDOTHÈQUE : Visite des lieux samedi 22 janvier, de 11h à 17h, 6 bis rue Hippolyte-Maindron
L'association Florimont vous invite à visiter les lieux en famille. L'association recherche également des jeux pour les enfants de 6 à 12 ans ainsi que des bénévoles pour animer les sessions. Associations Acsemd et Florimont, tél. : 01 42 79 81 30, contact@chateau-ouvrier.fr

Un beau concert à Notre-Dame du Travail samedi 22 janvier à 20h30

20h30 Concert, avec L’association «Casdal 14». Un programme très riche :  Bach, Ravel, Bernstein, Puccini, Stravinsky, Saint-Saëns, Dowland, Fauré et Franck

 Concert de l'harmonie Junior : Mardi 25 janvier, 20h à la Mairie-annexe du 14ème
Concert de l'harmonie junior et de l'ensemble à vent du Conservatoire. Entrée libre. Salle des fêtes de la mairie, 12 rue Durouchoux. M° Mouton Duvernet.

06 janvier 2011

La Voix-ci ...La Voix-là....Loisirs culturels du 8 au 10 janvier 2010

La compagnie Bouche à Bouche présente un parcours de photos sur les habitants du 14ème : samedi 8 janvier, 17h
Pour cette première rue(S) libre(S) de l'année 2011, la compagnie Bouche à Bouche met les habitants du 14e à l'honneur avec un parcours de photos. Au programme : textes brefs, photos, films, apéro et toast à la nouvelle année. Rendez-vous devant la boutique de la compagnie Bouche à Bouche, 2/4 rue du général Humbert. M° Porte de Vanves. Renseignements : 01 45 39 55 38 / www.cieboucheabouche.com.

Thé dansant dimanche 9 janvier, 15h, à la mairie du 14ème
Thé dansant organisé par l'association « Dansons 14 ».

Entrée libre. Salle des fêtes de la mairie, 12 rue Durouchoux. M° Mouton Duvernet.

 « Rêves d'étoiles-L'histoire de la conquête spatiale » : lundi 10 janvier, 14h30 au cinéma  Gaumont Alésia
Dans le cadre du cycle de ciné-conférences «Connaissance du monde», projection du film «Rêves d'étoiles - L'histoire de la conquête spatiale», réalisé et commenté par Jean-Loup Chrétien.

Tarifs : 9,50 € / 8,50 € (pour les plus de 60 ans et les familles nombreuses) / 5 e (handicapés, étudiants, chômeurs) / gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés d'un adulte. Gaumont Alésia, 73 avenue du Général Leclerc. M° Alésia.

29 décembre 2010

Pour méditer devant la crèche ...

Attendons-nous encore Jésus Christ?  Deux textes en ce temps de Noël pour prier, méditer devant la crèche.


 Noël aux Maisons

 Maisons, apprenez ce soir

A n’être pas tant prudentes,

Tant closes au chemin noir.

Vous en serez plus contentes :

Dieu vient on ne sait pas d’où.

Maisons, toutes, apprenez

A ne pas être tant pleines.

Gardez pour Dieu nouveau-né

Qu’un pas obscure vous amène,

Gardez un vide, un endroit,

En vous, derrière la fête,

Un peu de silence étroit

Pour que dedans il s’arrête

Au lieu de passer tout droit

Gardez un petit espace,

O maisons, pour Dieu qui passe.

 Marie Noël

 

Et puis un soir, tu as choisi de naître

 Naître, c’est saisir du regard

Un sourire, un geste de tendresse

Le recevoir profondément

Y prendre appui pour repartir

Naître, c’est sentir soudain

Le besoin fou de se laisser porter

Prendre le risque de la confiance

De la rencontre en vérité

Naître, c’est savoir sans comprendre

Que la Parole fait son chemin

Au cœur même du désespoir

Pour nous mettre debout

Naître, c’est se lever enfin

Même seul, dans la nuit

C’est découvrir, au secret de son coeur

Que rien n’est achevé, que tout est à bâtir

Naître, Seigneur,

C’est être et devenir

Tout à coup découvrir ce secret fou de joie

Que tu marches avec moi, aussi humain que moi

Tu as choisi de naître

Tu as choisi de mettre

Au cœur de chaque homme

Cette force de vie qui le porte plus loin

Loué sois-Tu pour ça

Et pour chaque naissance

Et pour chaque espérance

 Valérie

 (Extrait du site de la paroisse Notre- Dame des Champs)

 Attendons-nous encore Jésus Christ ?

24 décembre 2010

Alleluia

C'était il y a très longtemps... très loin, dans le Pays D'orient...

Trois rois, appelés « mages », parce qu'ils connaissaient le ciel et les étoiles, aperçurent une très belle étoile qu'ils n'avaient jamais vue...

Une étoile qui scintillait dans le ciel... Une étoile qui les appelait dans la nuit !

Alors les trois rois, qui s'appelaient Melchior, Gaspard et Balthazar, posèrent chacun leur couronne sur leur tête, mirent leurs grand manteaux, et sortirent dans la nuit pour s'approcher de la belle étoile.

Ils avancèrent, avancèrent longtemps dans la nuit, et l'étoile scintillait toujours dans le lointain. Ils étaient très fatigués, et la nuit durait toujours.. Mais l'étoile brillait.

RoisMages.jpg
Alors, ils rencontrèrent un petit enfant, tout souriant, qui leur demanda :

-  Que faites-vous dans la nuit, messieurs les rois, où allez-vous ?

-  Nous allons vers cette étoile qui brille là-bas, très loin... Mais nous avons peut-être perdu notre chemin...

-  Moi, je connais le chemin, dit l'enfant, je peux vous accompagner si vous voulez ... !

-  Comment t'appelles-tu ? demanda Balthazar.

-  Je m'appelle Alleluia ! répondit l'enfant, suivez-moi, je connais l'endroit, venez avec moi !

L'étoile brillait, brillait toujours, et les trois rois, Melchior, Gaspard et Balthazar avançaient toujours en regardant l'étoile et en suivant l'enfant.

- L'étoile avance toujours, et nous... nous sommes... essoufflés... soupira Melchior.

- Mais où allons-nous ? grogna Gaspard, nous sommes fatigués !

- Si nous repartions chez nous ! proposa Balthazar, découragé et ensommeillé.

- Oh, non ! Il faut marcher encore, et encore. Moi, Je sais ce que vous allez trouver là-bas, au loin, sous l'étoile ! leur dit l'enfant appelé Alleluia.

Et plus ils avançaient, plus l'étoile se rapprochait... et ils avancèrent  encore et encore en suivant l'enfant, en allant vers l'étoile.

Et l'étoile, l'étoile scintillante s'arrêta enfin !

Les trois rois et l'enfant s'arrêtèrent aussi dans le silence... et une jolie musique résonna doucement.

Dans la lumière de l'étoile, un bébé leur souriait, un bébé les attendait !

- C'est l'Enfant Jésus ! annonça l'enfant, et dans la lumière, les nuages découvrirent que l'enfant Alleluia avait des ailes... Alors ses deux ailes battirent... Et Alleluia s'envola !

On ne sait pas si les trois rois remercièrent ce gentil ange, mais on sait que les trois rois, Melchior, Gaspard et Balthazar s'agenouillèrent devant la crèche où l'Enfant Jésus les attendait.

On sait aussi que les trois rois portaient de l'or, de l'encens et de la myrrhe dans les poches de leurs grands manteaux, et ils les déposèrent près de l'Enfant Jésus. On ne sait ce que l'Enfant Jésus fit de ces trois cadeaux, mais on sait que l'Enfant Jésus leur souriait...

M.J. d'Estais.

15 décembre 2010

La Voix-ci...La Voix...là du 17 au 21 décembre 2010

 Concert de l'orchestre à cordes des benjamins, « Rue d'Alésia en fête », Tournoi de futsal, Concert de chanson française, Premières de la nouvelle pièce « Le Suicidé »

Lire la suite

02 décembre 2010

La Voix-ci... La Voix-là : agenda des fêtes et animations pour petits et grands les 3, 4 et 5 décembre

Le week-end prochain est vraiment riche en propositions diverses pour petits et grands: concerts, lectures de contes, spectacle folklorique, bal,  visite d'église...

Lire la suite

La Voix-ci... La Voix-là : agenda des fêtes et animations pour petits et grands les 3, 4 et 5 décembre

Le week-end prochain est vraiment riche en propositions diverses pour petits et grands: concerts, lectures de contes, spectacle folklorique, bal,  visite d'église...

Soirée Quark sur le thème de la lumière : vendredi 3 décembre, 19h,

Soirée Quark sur le thème de la lumière, entre sciences, graphisme et photo. Démonstration de Light Painting (technique de prise de vue photographique).

Centre d'animation Montparnasse, 26 allée du Chef d'Escadron de Guillebon. Jardin Atlantique. Tél. : 01 43 20 20 06. www.ca-montparnasse.org

 Concert de Aless (pop, rock, chanson française):  Vendredi 3 décembre, 20h30

Concert de Aless (pop, rock, chanson française).

Participation : 8€ (boisson comprise).

Tél. : 06 62 01 40 59. Au 24bis (Diapason14), 24bis, rue Gassendi. http://au24bis.free.fr

 Heure du conte : samedi 4 décembre, 10h30

Heure du conte. Tout public à partir de 2 ans.

Entrée libre. Bibliothèque Plaisance / Aimé-Césaire, 5 rue de Ridder. M° Plaisance.

Tél. : 01 45 41 24 74.

 Lecture fantastique:  samedi 4 décembre, 15h

 Les fruits défendus du rêve (Villiers de l'Isle d'Adam, Claude Seignolle, Guy de Maupassant...) avec Simone Hérault.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 L'Entrepôt Galerie, 7-9 rue Francis de Préssensé. M° Pernety.

 « La petite fugue des animaux » samedi 4 décembre, 15h30

« La petite fugue des animaux » par Chantal Grimm, conteuse chanteuse. Pour les enfants de 18 mois à 3 ans.

 Entrée libre sur réservation préalable.

Bibliothèque Plaisance / Aimé Césaire, 5 rue de Ridder. M° Plaisance. Tél. : 01 45 41 24 74. bibliotheque.plaisance@paris.fr

 Concert de Landing Cellophane : samedi 4 décembre, 20h30

 Voix, violon, violoncelle, pop expérimental. Participation : 8€ (boisson comprise).

Tél. : 06 62 01 40 59. Au 24bis (Diapason14), 24bis, rue Gassendi. http://au24bis.free.fr

 Visite commentée de l'Eglise Notre Dame du Travail : dimanche 5 décembre, 15h

Libre participation aux frais. Rendez-vous devant le 59, rue Vercingétorix à l'intérieur de l'église.

Réservation obligatoire : 01 43 21 20 74 / 06 20 69 44 82 - emmanuelle-corcellet@hotmail.fr.

 Bal au profit du Téléthon organisé par l'association Si Seniors  : dimanche 5 décembre, de 15h à 18h

Danses en lignes avec initiation (Madison, La Chapelloise, Cotton Eyed Joe...).

 Places limitées, billets en prévente : 10 €.

Gymnase Alésia, 99 rue d'Alésia. M° Alésia. Tél. : 01 40 44 43 79. http://countryseniors.free.fr

 Spectacle de folklore portugais: dimanche 5 décembre, de 15h à 19h

Spectacle de folklore présenté par l'association folklorique jeunesse portugaise de Paris. Tarif : 10€.

Salle des fêtes de la mairie, 12 rue Durouchoux. M° Mouton Duvernet.

Les Editions Pierre T E Q U I

Abonnement aux textes du Pape

Lire la suite

22 novembre 2010

Une pensée par jour - Frédéric Ozanam

Il faut se contenter de connaître la vocation indiquée et la poursuivre avec énergie et calme, sans s’inquiéter de ce qui est encore caché.

Oui, l’amitié est un besoin, et elle porte avec elle sa récompense.

La foi est un acte de vertu, par conséquent un acte de volonté. Il faut vouloir un jour, il faut donner son âme, et alors Dieu donne la plénitude de la lumière.

Au lendemain des solennités pascales, au moment de ce rajeunissement des âmes, n’est-il pas bon de nous rendre compte et de dire si, en nous aussi, la foi et la charité se sont rajeunies ?

Derrière la République, qui n’intéresse que des gens lettrés, il y a des questions qui intéressent le peuple […] : les questions du travail, du repos et du salaire. Il ne faut pas croire que l’on puisse échapper à ces problèmes.

La paternité est aussi une sorte de royauté, une espèce de sacerdoce.

Il y a une chose qui seule et toujours a fait des miracles – ceux de la toute-puissance divine comme ceux de la volonté humaine -, c’est d’aimer.

15 novembre 2010

Une pensée par jour, de l'abbé Pierre

La foi est un acte d’Amour. Il arrive un moment où l’on dit «  je crois » et on plonge.

Il ne s’agit pas de renoncer à la joie, mais de savoir ne la chercher que dans le service de la joie de tous. De tous, à commencer par les plus proches, puis, tendu, de proche en proche, vers la joie universelle.

S’appliquer à vivre de telle manière que cette évidence se révèle à tous, seul vrai « mode d’emploi de la vie » : vouloir apprendre à aimer, dans la miséricorde et la faim de justice vécue.

Que tu sois à un niveau très élevé ou très modeste de la société, peu importe. Mais sois de cette honnêteté du cordonnier qui répare bien les souliers ou de l’avocat qui défend bien ses clients. Le partage présuppose l’honnêteté.

On peut construire, au nom des idées, de belles cathédrales, mais si les idées ne vivent pas pour chacun, par chacun, les idées sont trahies ; les belles cathédrales deviennent coquilles vides.

On n’obtiendra jamais le respect des droits que l’on déclare tant qu’on ne verra pas, qu’on n’enseignera pas que l’être humain qui naît n’a d’autre raison que d’exister que [pour] son accomplissement personnel.

Ce n’est pas le travail qui donne une dignité à l’homme. C’est l’homme qui donne sa dignité  au travail par le but qu’il y met. Le travail n’est rien d’autre que l’accomplissement du devoir, pour chacun, d’utiliser ses capacités au service des autres et spécialement des plus souffrants.

07 novembre 2010

"40 ans de féminisme" au FIAP Jean Monnet 30 rue Cabanis

Diverses expositions et débats, concerts... retracent 40 ans de féminisme  au Fiap Jean Monnet

 "Le FIAP Jean Monnet s’associe au quarantième anniversaire du Mouvement de Libération des Femmes, de septembre à novembre 2010. «1970-2010 : quarante années de luttes, de combats, de conquêtes et de défaites, de vie. Quarante années où elles (nous) s’en prirent aux inégalités, aux injustices, aux discriminations, aux oppressions, aux violences, aux crimes... Quarante années où elles (nous) changèrent des institutions, des lois, des mœurs… 40 années de mouvement(s) de libération des femmes…».

Au FIAP trois axes ont été choisis pour aborder cette manifestation : Quarante années passées : les actions menées et leurs formes d’expression Une thématique internationale : les mouvements de femmes dans le monde.  Les nouveaux enjeux du féminisme : les aspirations, les initiatives."

Un débat le  mardi 9 novembre, 20h30, "Enjeux internationaux du féminisme aujourd'hui ",  un concert des "Swinging Poules"  le 24 novembre,  des expositions de photos jusqu'au 28 novembre  sont au programme.

Pour en savoir plus lire la suite :

Lire la suite

20 octobre 2010

Urgent : Réunion pour bâtir des projets d'animations sur la place Jacques Demy

Place du marché  le 20 octobre, 19h30, 22 rue Deparcieux

Sont invités tous les habitants, commerçants, musiciens du Conservatoire du 14ème ou membres d'associations  qui ont des idées et sont interressés   par  des projets d'animations pour cette charmante place Jacques Demy, admirablement située à côté de deux squares tout près  de la Mairie du 14ème.

C'est l'occasion d'échanger les points de vue  et de préparer la prochaine réunion plénière du conseil de quartier Mouton- Duvernet qui aura lieu en novembre.

(à 19h30, à la maison des associations, 22 rue Deparcieux) - conseil_mouton.duvernet@yahoo.fr

Salon de la céramique d'art contemporaine du 20 au 24 octobre 2010 à l' annexe de la Mairie du 14ème

Comme chaque année à la mairie du 14e arrondissement de Paris, le salon Céramique 14-Paris ouvre ses portes en octobre. Il réunit plus de 40 artistes français et internationaux. Après le Portugal en 2009, c'est la Suisse qui est à l'honneur : 7 élèves de la prestigieuse Ecole de céramique de Vevey et 4 céramistes Suisse représentent la tendance helvétique.

Que l'on ne s'y trompe pas, il s'agit bien ici de sculptures d'art contemporaines.

Rappelons qu'au départ, il y a la terre, (faïence, grès, porcelaine...). Celle-ci est modelée à la main, puis cuite plusieurs fois à plus ou moins haute température et vitrifiée ou non à l'aide de l'émail. Une discipline où la créativité est reine puisqu'au moyen de mêmes matériaux, il est possible de créer des sculptures très différentes.

Lire la suite

19 octobre 2010

Agenda culturel du 19 au 26 octobre 2010

Débat sur la santé environnementale : Mardi 19 octobre, 19h à la Cité Internationale  Universitaire

Dans le cadre des CitéDébats organisés par la Cité Internationale universitaire de Paris, échangez avec des experts et des scientifiques autour de Mathieu Vidard, journaliste à France Inter, sur le thème de la santé environnementale (réchauffement climatique, produits chimiques et antennes relais). Entrée libre sur réservation et dans la limite des places disponibles.

Inscription : citedebats@ciup.fr. Cité internationale universitaire de Paris, Auditorium du Collège Franco-Britannique, 9 B boulevard Jourdan. T3 et RER Cité Universitaire. www.ciup.fr

Ciné - Débat au FIAPJean Monnet sur "La  conférence Nairobi" Mercredi 20 octobre, 20h30,

La troisième conférence mondiale sur les femmes, organisée par l'ONU à Nairobi, a -t-elle vraiment été l'acte de "naissance du féminisme mondial"?

Projection du film "Conférence de Nairobi,1985″ réalisation Françoise Dasques (60min) production et diffusion Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, suivie d'un débat sur l'évolution des mouvemants et des débats dans le monde avec Perrine Rouillon et Anne Faisandier (image et son du film présenté) et Malka Marcovich.

Entrée libre. Mercredi 20 octobre à 20h30, Salle Lisbonne

FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis. M° Glacière. www.fiap-paris.org

« Nicolas Berdiaev, philosophe de la Liberté » à la bibliothèque Vandamme : Jeudi 21 octobre, 19h30

Rencontre philosophique sur le thème « Nicolas Berdiaev, philosophe de la Liberté » dans le cadre des Jeudis de l'actualité et de la saison La Russie à Paris. Bibliothèque Vandamme, 80 avenue du Maine. Tél. : 01 43 22 42 18.

Conférence « Paris Banlieue, 1860/2010 : construire une métropole du 21e siècle » Mardi 26 octobre, 19h

Dans le cadre des 150 ans de l'arrondissement, conférence « Paris Banlieue, 1860/2010 : construire une métropole du 21e siècle » animée par Danièle Pourtaud, adjointe au maire de Paris, chargée du patrimoine, et Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris, chargé de « Paris métropole » et des relations avec les collectivités territoriales d'Ile-de-France, en présence d'historiens et de penseurs du Grand Paris.

Entrée libre. Mairie, 2 place Ferdinand Brunot. M° Mouton Duvernet ou Denfert Rochereau.

04 octobre 2010

Cette semaine à Saint-Pierre-de-Montrouge

Lundi 4 Octobre : à 20h 30, au Centre paroissial : « Famille et jeunesse, une espérance » . Rencontre des parents et des adultes qui ont commencé ou vont commencer à lire la lettre pastorale du Cardinal  « famille et jeunesse ». Nous donnerons quelques clés de lecture de ce texte. Nous aurons un temps d'échange par petits groupes sur nos réalités, nos difficultés, nos espérances familiales. Tous les âges sont attendus à cette rencontre. Toutes les propositions paroissiales pour vivre cette année seront également détaillées. Cette soirée est un peu comme la «  rentrée des familles ».

Mardi 5 : à 18h 30 : réunion des Conférences Saint Vincent de Paul Seniors.

à 20h 30 : réunion du Conseil Pastoral paroissial.

Mercredi 6 à 20h 30 , ouverture de l'école de la foi. C'est une école décentralisée du collège des Bernardins ouverte aux 35 - 55 ans pour se former en théologie et en Bible sur un ou deux ans et se sentir ainsi mieux préparé pour la mission : 18 soirées sont prévues par an .

Jeudi 7 : réunion du Conseil des affaires Economiques ;

A 20h : réunion du groupe ACAT.

Samedi 9 : à 10h à Notre-Dame de Paris, ordination de sept nouveaux diacres permanents dont Pierre Cravate pour notre paroisse.

Halte prière ( chez les sœurs Augustines - 68 rue des Plantes ) avec Mgr Frikart, intervenant à 10h sur le thème : « prier avec Sainte Bernadette ».

A 17 h dans l'église : 1ère initiation à la messe pour les CM1 et leurs parents.

Le WE prochain 9 et 10 octobre :

A 18h 30 : première messe des familles de l'année incluant la deuxième étape vers le baptême d'un certain nombre d'enfants de l'âge du caté.

Dimanche 10 : à  la messe de 11h, Pierre Cravatte fera  ses « premiers pas diaconaux » au milieu de nous. Nous prendrons un verre de l'amitié avec lui, sa femme Annie, ses enfants, sa famille et ses amis présents.

-         Ce sera aussi   le WE de lancement de la campagne pour le denier de l'Eglise.

01 octobre 2010

La Voix-ci, La Voix là: festivals, promenades conférences, vide-greniers,...

Samedi 2 octobre, 10h30 : Heure du conte à la bibliothèque Plaisance

Vide-greniers et marché des artistes : Boulevard Edgar Quinet dimanche 3 octobre

Festival des Arts Losserand : dimanche 3 octobre 2010 de 9h à 18h

Promenades et  conférences organisées dans le cadre des 150 ans des arrondissements parisiens

Lire la suite

27 août 2010

Une pensée par jour

De l'Abbé Pierre

Il ne faut pas attendre d'être parfait pour commencer quelque chose de bien.

Pour être sûr de ne pas rater sa vie, trois choses suffisent : d'abord regarder de quoi les autres ont mal, puis pourquoi les autres ont mal, et après ce regard courageux, savoir écouter le silence.

La souffrance peut être le chemin de la foi ou celui du blasphème. Elle est le chemin du salut lorsque, celui qui a, sait se priver pour celui qui n'a pas. Alors c'est le salut de tous les deux.

Qu'est-ce que j'ai fait de mes pouvoirs, de mes privilèges, de mes dons, de mon savoir, pour le service des plus faibles, des plus démunis ? Celui qui s'interroge ainsi est pauvre de cœur.

La vraie charité ne consiste pas à pleurer ou simplement à donner, mais à agir contre l'injustice.

La pitié n'est pas une fin. Seule la justice est un but digne de l'homme.

Ce que les hommes exigent de nous, au fond, ce n'est pas que nous soyons parfaits, mais c'est que manifestement, visiblement, nous essayons de l'être.

18 août 2010

Une pensée par jour, de l'abbé Pierre

On demande pardon parce qu'on aime, et on aime davantage parce qu'on se sait pardonné.

Quand on a mis sa main dans la main des pauvres, on trouve la main de Dieu dans son autre main.

Non, l'enfer ce n'est pas les autres. L'enfer, c'est la solitude de celui qui s'est voulu absurdement suffisant.

On ne possède pas un bien parce que l'on est capable d'en jouir mais si l'on est capable de le donner. Qui sait en jouir et ne sait le donner en est non le possesseur mais le possédé.

La prière est faite pour nous convertir, pour nous transformer en énergie. Pour que nous devenions des êtres contagieux.

Ayez la sagesse d'accepter humblement ce qui vous dépasse.

Ce qu'il vous faut revendiquer, ce n'est pas l'égalité, qui est illusoire. De la naissance à la mort il y inégalité : quand l'enfant naît, le père et la mère sont forts et il est faible ; et quand il sera devenu fort, ses parents seront devenus faibles. Ce qui est nécessaire à la vie même, c'est la solidarité.

05 août 2010

Bernard Giraudeau "L'Aventure c'est du temps pris à la mort"

Bernard GIRAUDEAU « L'Aventure c'est du temps pris à la mort ».

18 juin 1947- 17 juillet 2010

Bernard GIRAUDEAU est né le 18 juin 1947 à La Rochelle, en Charente-Maritime, ville posée sur la mer...Arrière petit- fils de cap-hornier et fils de militaire de carrière, il s'engage pour 7 ans dans la Marine Nationale, à l'âge de 16 ans, et entre à l'École des apprentis mécaniciens de la flotte de Toulon comme « arpette ». IL sort major de sa promotion, matelot breveté. Il a ensuite embarqué sur la Jeanne d'Arc, comme quartier-maître,  sur la frégate Duquesne et enfin sur le Clémenceau. Il aura ainsi fait deux tours du monde...

Il quitte la marine, se lie à une troupe de théâtre itinérante de La Rochelle. A 22 ans il intègre le Conservatoire national d'art dramatique. Il décrochera le 1 er prix de comédie  classique et moderne.

Peu après il rencontre Anny DUPEREY, avec laquelle il vit 18 ans, et aura 2 enfants, Gaël et Sara, l'actrice pleine d'avenir...révélation féminine de la 21ème nuit des Molières le 14 mai 2007. (C'est à cette époque qu'il a habité le 14ème, tout près de la rue Daguerre.)

Bernard Giraudeau était acteur, réalisateur,  producteur, écrivain, et navigateur.

Lire la suite

14 mars 2010

Une pensée par jour - Frédéric Ozanam

Prends l'habitude de voir le mal autour de toi sans en être ébranlé.

Songeons que la condition du progrès est la souffrance, et que l'amitié adoucit les tristesses que nous ne saurions éviter.

La question qui divise les hommes de nos jours n'est plus une question de formes politiques, c'est une question sociale, c'est de savoir qui l'emportera de l'esprit d'égoïsme ou de l'esprit de sacrifice ( 13 novembre 1836).

Il y a beaucoup d'hommes qui ont trop et qui veulent avoir encore ; il y en a beaucoup plus d'autres qui n'ont pas assez, qui n'ont rien et qui veulent prendre  si on ne leur donne pas. Entre ces deux classes d'hommes, une lutte menace d'être terrible : d'un côté la puissance de l'or, de l'autre, la puissance du désespoir ( 13 novembre  1836).

Le besoin est grand. La mauvaise herbe de l'égoïsme ne semble-t-elle pas se multiplier sans cesse ? Mais pour aider à ces changements, n'avons-nous rien à faire, rien à changer en nous, rien à rendre meilleur ?

Le salaire doit payer l'ouvrier, c'est-à-dire tout ce qu'il met au service de l'industrie.

Les grandes fortunes industrielles sont comparables à ces royautés barbares qu'on élevait sur le pavois, et qui étaient portées sur des épaules d'hommes.

L'offre et la demande ont des rapports naturels... Or les services ont un prix naturel, et quand ceux du Maître et ceux de l'Ouvrier sont en présence, si le premier se fait la part du lion, il y a usure.

Il y a exploitation quand le maître considère l'ouvrier non comme un associé, un auxiliaire, mais comme un instrument, dont il fait tirer le plus de service possible au moindre prix qu'il se pourra.

L'exploitation de l'homme par l'homme c'est l'esclavage. L'ouvrier machine n'est plus qu'une partie du capital, comme l'esclave des anciens ; le service devient servitude.

04 février 2010

(VIII) une pensée par jour

de Frédéric Ozanam

Quand une idée s'est emparée de vous, et surabonde dans l'intelligence, impatiente qu'elle est de se répandre au-dehors, est-on maître de la retenir ?

L'idéal ne s'aperçoit que par un éclair : il se montre sublime et éprend d'un ardent désir de l'embrasser et de le reproduire.

Dieu se sert souvent d'instruments faibles et fragiles pour exécuter de grandes choses.

Ne nous tourmentons pas trop du lendemain et ne disons pas : « Que mangerons-nous et de quoi nous habillerons-nous ? » Ayons du courage et cherchons la justice de Dieu et le bien du pays, et le reste nous sera donné par surcroît.

La philosophie a des clartés ; elle a connu Dieu, mais elle ne l'aime pas, mais elle n'a jamais fait couler une de ces larmes d'amour qu'un catholique trouve dans la communion et dont l'incomparable douceur vaudrait à elle seule le sacrifice de toute une vie.

Les événements les plus contraires de la vie se voient à la même lumière, se rapportent au même principe qui est Dieu. Devant Lui, il n'y a point de douleurs inconsolables, il n'y a point  non plus de joies sans mélanges.

15 janvier 2010

"Les chrétiens et les paroles d'Eglise face à la crise" conférence de Jean Boissonnat, lundi 18 janvier, 20h30 dans l’église Saint Pierre de Montrouge

Lundi 18 janvier dans l'église Saint Pierre de Montrouge à 20h 30 : conférence de M. Jean Boissonnat, journaliste : « les chrétiens et les paroles d'Eglise face à la crise ». Cette intervention nous permettra d'entrer dans la découverte de ce qu'on appelle «  la pensée sociale de l'Eglise ». Des questions seront posées à la suite de cet exposé et une présentation des 4 soirées à venir sera faite par M. Paul de Viguerie. Vous trouverez aussi ce soir-là  dans l'église un certain nombre de revues et de livres sur ces questions

Cette conférence ouvre donc un parcours de réflexion sur la pensée sociale de l'Eglise sous l'éclairage de l'encyclique de Benoît XVI "Caritas in veritate".

Un cycle de 4 soirées sur le thème « La pensée sociale de l'Eglise : un défi pour chaque jour. Comment unifier ma vie, mes engagements et ma foi ? »

4 soirées de 20h30 à 22h30, 9 passage Rimbaut 75014

Lundi 25 janvier : Nos modes de vie, le développement durable et notre rapport à la Création.

Lundi 15 févier : Tensions dans la vie professionnelle, entre témoignage et comportement, solitude et reconnaissance.

Lundi 22 mars : Nos engagements dans la Cité. Quels critères de discernement pour choisir?

Lundi 12 avril : Gratuité, service et don. Comment éduquer ? Comment transmettre ?

Chaque soirée comporte :

- Un exposé sur l'enseignement social de l'Eglise

- Le témoignage d'un paroissien

- Un temps d'expression personnelle et de partage en petits groupes.

- Des conseils pratiques

Quelques références :

-« Compendium de la Doctrine sociale de l'Eglise » (Conseil Pontifical Justice et Paix-2006)

-Encyclique « Caritas in veritate » (Benoît XVI 2009)

-ABC de la doctrine sociale (hors série de La Croix -octobre 2009)

Paroisse Saint Pierre de Montrouge. Tel 01 43 95 41 00

20 décembre 2009

Un conte de Noël ...

Il faisait noir... noir... noir...

Dans l'auberge tous les clients dormaient.
- Enfin ! soupira l'aubergiste en se couchant, mais il laissa sa chandelle allumée... la posa, et s'endormit.

Toc ! Toc ! Toc ! des coups frappés à la porte le réveillèrent déjà.

Il descendit ouvrir et grogna :

- C'est complet ! Complet !
- Nous sommes si fatigués... dit une voix.
- Alors, allez dans l'étable, derrière l'auberge !
- Oh oui ! Nous voulons bien! dit la voix.

L'aubergiste les laisse passer, les yeux à demi fermés. Il remonte vite
se coucher, tenant toujours sa chandelle à la main.
Il la pose, et se rendort.

Toc ! Toc  ! Toc! On frappe de nouveau à la porte.
- Des couvertures s'il vous plaît, Monsieur l'Aubergiste, une grande et
une petite !
L'aubergiste leur donne deux couvertures. Il remonte avec sa chandelle,
la pose, se couche et se rendort.

Un peu plus tard, une lumière éblouissante le réveille...
Quoi  Que se passe-t-il ?
Pas la peine de prendre ma chandelle! se dit-il. Il descend...
Et dehors, au-dessus de l'auberge une lumière éblouissante resplendit.
L'aubergiste ne comprend pas, mais il se recouche et se rendort.

Alors on frappe plus fort à la porte. L'aubergiste descend en criant :
- Laisse-moi dormir !
Mais à la porte, il voit trois hommes, beaux comme des rois, avec des couronnes sur la tête et des cadeaux dans les bras. Et dans la lumière, ils disent :
- Nous sommes des rois, nous venons de très loin, très loin !
- Dans l'étable ! crie encore l'aubergiste !

- Chut ! dit une douce voix... Vous allez réveiller le bébé.
- Un bébé ? Quel bébé ? s'étonne l'aubergiste en regardant dans la mangeoire. Oh! qu'il est mignon !
- Qu'il beau! Qu'il est beau! Qu'il est beau! répètent les trois rois, les trois bergers et tous les anges qui volent autour de l'étable.

Et de partout les gens accourent vers l'étable, autour de la mangeoire.
Tout près de la mangeoire, il y a une âne et un boeuf qui ne dorment pas du tout ; ils soufflent sur le bébé pour le réchauffer.

Cette nuit de Noël, seul le bébé dort !

*****

14 décembre 2009

Cette semaine à Saint Pierre de Montrouge

Mardi 15 décembre : à 10h, réunion du Mouvement Chrétien des Retraités.

A 14h 15, réunion de la Formation Continue de la Foi.

Le Conseil pastoral se réunit pour évaluer la dynamique de l'assemblée paroissiale vécue samedi dernier : un très bon moment de formation, d'information et de fraternité.

Mercredi 16 décembre entre 18h et 20h 30 : c'est l'arbre de Noël d'Alésia Jeunes. Tous les jeunes sont invités à s'échanger un petit cadeau d'une valeur de 3 € ( chacun en achète un et en reçoit un). Collégiens, lycéens, étudiants.

A partir de 19h 30, le groupe de musique « Espérance » donnera un concert de Noël à la salle Jean-Paul II ( 16, rue du Moulin Vert).

Vendredi 18 décembre à 20h 45, cinquième cours sur : La relation au peuple juif à la lumière du Concile Vatican II et du cardinal Lustiger.

Samedi 19 décembre : halte-prière à Bon Secours avec, à 10h, exposé du père Philippe Marsset : « Prier avec Etty Hillesum ».

Le Week-end prochain, ce sera le début des vacances scolaires. L'église ouvre le matin à 8h 30 ( pas de messe à 8h en semaine) pendant la durée des vacances.

Dimanche 20 décembre, au soir, les jeunes adultes animeront la messe de 18h 30 et se retrouveront ensuite pour leur dîner de Noël à Alésia Jeunes.

11 décembre 2009

(VII) Une pensée par jour...

... de l'abbé Pierre

Si vous entrez dans la vie, avec la volonté d'être heureux, de travailler, d'être compétent pour vous mettre, en équipe, au service des plus souffrants, vous avez de la veine d'avoir vingt ans aujourd'hui parce que les idoles sont cassées par la crise et que le chemin est ouvert... Vous pourrez avoir une vie passionnante.

La joie, c'est aussi celle qui emplit le cœur lorsqu'on a rencontré la certitude que la vie n'est pas un chemin qui va vers rien.

Nous voici arrivés au seuil d'émerveillements imprévisibles, et en même temps à un niveau de cruauté qui, hier encore, était inimaginable. Méditer sur ces réalités me conduit (à dire) qu'il ne s'agit pas tellement de s'interroger sur l'existence du bien et du mal, mais de se rendre à l'évidence que ce qui existe, c'est la liberté.

Il nous faut des contagieux. (...) La contagion est une manière d'être, qui va de soi, comme des parents qui accompagnent l'enfant dans son éveil à la vie.

Ceux qui détiennent une responsabilité de média, de presse, ont du feu dans leurs mains. Avec cela, ils peuvent faire des merveilles, des chefs-d'œuvre, montrer les splendeurs de la vie et en même temps, ils peuvent détruire, beaucoup détruire.

18 novembre 2009

( VII) Une pensée par jour,

de Frédéric Ozanam

Prends l'habitude de voir le mal autour de toi sans en être ébranlé.

Les grandes fortunes industrielles sont comparables à ces royautés barbares qu'on élevait sur les pavois, et qui étaient portées sur des épaules d'hommes.

La Charité publique doit intervenir dans les crises. Mais la Charité, c'est le Samaritain qui verse l'huile dans les plaies du voyageur attaqué. C'est à la Justice de prévenir les attaques.

L'exploitation de l'homme par l'homme, c'est l'esclavage. L'ouvrier-machine n'est plus qu'une partie du capital, comme l'esclave des anciens : le service devient servitude.

Apprenons principalement à défendre nos convictions, sans haïr nos adversaires ; à aimer ceux qui pensent autrement que nous ; à reconnaître qu'il y a des chrétiens dans tous les camps, et que Dieu peut être servi aujourd'hui comme toujours.

La destinée du christianisme est bien moins de dominer que de combattre et de souffrir.

La foi est un acte de vertu, par conséquent un acte de volonté. Il faut vouloir un jour, il faut donner son âme, et alors Dieu donne la plénitude de la lumière.

02 novembre 2009

cette semaine à Saint Pierre de Montrouge

 


Mardi 3 novembre : reprise de la messe de 8 heures, le matin

Les lycéens d'Alésia Jeunes passent la journée à l'Ile Bouchard

Mercredi 4 novembre : pas de catéchisme, ce sont encore les vacances scolaires.

Vendredi 6 novembre : au centre paroissial de 20 h 45 à 22 heures, 2ème cours du Père Michel Bernard sur : « La relation au peuple juif à la lumière du concile Vatican II et du cardinal Lustiger ».

Samedi 7 novembre : les étudiants invitent toutes les personnes qui ont contribué au financement du pèlerinage en Terre Sainte de l'été dernier à voir la vidéo de ce pèlerinage. Ce montage sera présenté en même temps aux collégiens de 11 h 15 à 12 h à Alésia Jeunes, 16 rue du Moulin Vert.

Bientôt,

Lundi 9 novembre, l'équipe locale du CCFD se réunit à 19 h 30 au centre paroissial

Mercredi 11 novembre : messe unique à 10 h en présence des corps constitués pour la mémoire de l'armistice. A 11 h 30, cérémonie au monument aux morts de la mairie.

Jeudi 12 novembre : réunion du groupe paroissial de l'ACAT à 20 h.

Samedi 14 novembre : une nouvelle halte-prière avec, à 10 heures, l'intervention de Mgr Claude Frickart : « Prier avec saint Jean Eudes ».

Les journées d'amitié auront lieu les 21 et 22 novembre. Elles ouvriront samedi et dimanche de 10 h à 18 h 30. De nombreux stands (marché de Noël, livres d'occasion, produits du terroir, layette, fleurs, artisanat et spécialités malgaches, braderie, vêtement enfants et adultes, pâtisserie, jouets, bijoux, maroquinerie, jeux pour les enfants...) et deux nouveautés :

On peut déjeuner sur place samedi ET dimanche

Un stand « éveil religieux de l'enfant » proposera des livres, des revues pour les familles.

 

01 novembre 2009

(V) Une pensée par jour

de Frédéric Ozanam

Ne perdons point patience, messieurs. Dieu est patient par ce qu'il est éternel : et les chrétiens aussi.

Ne reléguons point nos croyances dans un domaine de spéculations et de théories ; prenons-les au sérieux et que notre vie en soit l'expression continuelle.

La philanthropie est une orgueilleuse pour qui les bonnes actions sont une espèce de parure et qui aime se regarder au miroir.

J'ai vu l'industrie.. et j'en ai rapporté une impression triste en considérant à quels effroyables labeurs des milliers d'hommes se livrent pour mettre du pain sous leur dent, et pour procurer d'opulentes jouissances à un petit nombre d'heureux.

La seule règle à poser pour les actions humaines, la seule loi qui doit gouverner, c'est la loi d'amour.

19 octobre 2009

Une pensée par jour

de Frédéric Ozanam

 

Craignons qu'un zèle impatient de faire des chrétiens ne fasse des hypocrites.

Heureux ceux dont la vie peut se consacrer à la recherche du Vrai, du Bien et du Beau et que n'importune jamais la vulgaire pensée de l'utilité pécuniaire.

Il ne faut pas que ce détachement du monde se change en découragement pour nos devoirs. Voilà tout le secret et toute la difficulté de la vie chrétienne.

Il faut penser comme si l'on devait quitter la terre demain, et il faut travailler comme si l'on ne devait la quitter jamais.

On ne comprend jamais si bien ce qu'il y a de sacré dans la famille qu'au moment d'en fonder une nouvelle .

La foi a voulu se communiquer sans nuire à la liberté de l'homme : elle n'a pas refusé la discussion, afin d'honorer de la sorte la soumission volontaire des esprits.