Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 mai 2019

Un peu de poésie

 - Ne passe pas ton chemin et la vie entière

        Sans récolter les boutons d'or d'un noble amour

                  Tu les verras  fleurir en ton jardin  la nuit.

                                        +

   Sous la tonnelle fraîche d'un soupir

           Confie à la foule de tes amis

                     L'autre chanson de ta mélancolie.

                                         +

    Entend le silence lourd de la nuit

               Qui allumera sur tes yeux mi-clos

                     L'étrange étoile de l'éternité.

                                        +

     Si tu écoutes l'écho lointain de l'enfance

             Tes souvenirs ne sont que nuages fanés

                       Ils ont recueilli la moisson de tes regrets.

                                       +

     Tu ne règnes sur aucun empire

              Tu es le sage qui se contente

                       Des baisers du soleil sur la mer.

19 mai 2019

Un peu de poésie

- Si petit que soit ton jardin

     Laisse -y pousser l'herbe folle

          Les violettes de ton cœur.

                       +

- Ce matin   l'herbe de ton jardin

     Recueillera jusqu'au crépuscule

          Les sources chantantes du soleil.

                      +

-  L'innocente lumière d'une pâquerette

     Disperse quelques perles d'or de son collier

          Sur la peau dénudée d'une racine naine.

                     +

- Sous les voiles déployées de ton arbre

     Tu attends que la mélodie des heures

          Ouvre ses ailes aux fleuves gris du soir.

                     +

 - Les branches de ton arbre ont soif

         Soif de recueillir l'amitié

             A la fontaine d'un sourire.

16 mai 2019

Un peu d'humour

- Je suis à cheval sur les principes, mais très mauvais cavalier.

- Il y a des gens modestes et qui tiennent absolument à ce que cela se sache.

- C'est toujours les meilleurs qui s'en vont ; alors qu'est-ce qu'on fout ici ?

-  Certains souhaitent qu'il pleuve, sous prétexte qu'ils se sont embarrassés d'un parapluie.

-  Une panne d'électricité laisse l'aveugle indifférent.

-  Je veux bien mourir pour de grandes causes mais pas pour de petites conséquences.

- Je déteste les gens qui ont un point de vue différent du mien, surtout s'ils ont assez d'arguments pour me convaincre.

- La stratégie est à la tactique ce que le haut-de-forme est à la casquette.

05:05 Publié dans Humeur, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour |  Facebook | |  Imprimer |

25 avril 2019

Un peu d'humour

-  De ma première voiture je n'ai conservé que le rétro, en souvenir du passé.

-  Il a pris la fuite après avoir déposé une main courante.

-  Parfois je me dis que savoir manier la plume suppose un talent volatil.

-  j'ai voulu lui dire que le vouvoiement n'était plus de mise, mais n'ai pas osé et me suis tu...

-  Si tu ne sais pas distinguer un chameau d'un dromadaire, demande à ton  boss...

-  C'est dans un tunnel qu'il peut être judicieux de donner un avis éclairé.

-  Concernant la nomination d'un nouveau prof de maths, la classe reste divisée.

-  Récemment, j'ai acheté un livre de psychiatrie : même le prix était dément.

15:05 Publié dans Humeur, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour |  Facebook | |  Imprimer |

15 avril 2019

Un peu d'humour

- Il s'est rendu à la bibliothèque de la prison, histoire de trouver un peu d'évasion...

- Elle s'est jetée dans le lac Léman : quelle suisse idée ! Heureusement le lac, l'aimant, l'a rejetée. Genevois rien    d'autre à ajouter à cette histoire.

- Il est apparu si nerveux à l'audience que le juge a préféré le relaxer.

- La flatterie, c'est quand un moment d'égards ment.

- Ce matin, je me suis levé du bon pied, la mine des fêtes.

- J'ai parlé à mon ami italien des sept péchés, il m'a répondu : "Capito".

-  Temps pourri. je suis arrivé trempé jusqu'au zoo.

07 avril 2019

Un peu d'humour

-  Vous pouvez me serrer la main sans crainte : le talent ce n'est pas contagieux.   Sarah Bernhardt

Il est des gens qui ont une bibliothèque comme les eunuques ont un harem.   Victor Hugo

- Les chanceux sont ceux qui arrivent à tout, les malchanceux, ceux à qui tout arrive.  Eugène Labiche

Le monde est un théâtre, mais la pièce est mal distribuée.  Oscar Wilde

- On reconnaît le rouquin aux cheveux du père et le requin aux dents de la mère.  Pierre Desproges

- J'évite toujours de faire des prédictions à l'avance : il vaut beaucoup mieux prédire un événement une fois qu'il s'est produit.   Winston Churchill

- Si les Anglais peuvent survivre à leur cuisine, ils peuvent survivre à tout.  G.B. Schaw

01 avril 2019

Un peu d'humour

 -  Le carré ment , alors que le rond point.       Raymond Devos

-  A vingt ans , la femme n'a pas les yeux dans sa poche. A  quarante ans, elle a les yeux dans vos poches. A soixante, elle a des poches sous les yeux.       Eugène Beaumont

-   Il a l'esprit de famille. Le drame, c'est que sa famille n'a pas d'esprit  Raymond Devos

- Surmenage : dangereuse maladie affectant les hauts fonctionnaires désireux d'aller à la pêche.   Ambrose Bierce

-  Je n'aime pas trop les entretiens. Cela dit, quand on ne m'interrogera plus, peut-être que je m'interrogerai... Raymond Devos

-  Rien de plus sale que l'amour -propre.   Marguerite Yourcenar

17 mars 2019

Encore un peu d'humour

 - Je fais des pièces et ma femme des scènes.   Eugène Labiche

- De tous les hommes que je n'aime pas, c'est certainement mon mari que je préfère.   Madame de Staël

- Le problème de notre temps, c'est que le futur n'est plus ce qu'il a été.   Paul Valéry

Je lâcherais  tout, même la proie pour Londres.    Alphonse Allais

- Si haut qu'on monte, on finit toujours par  des cendres.  Pierre de Rochefort

-  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ce qui m'a rendu le plus heureux.  Jules Renard

 

06:03 Publié dans Humeur, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour |  Facebook | |  Imprimer |

15 mars 2019

Le printemps des poètes : moment de partage musical et poétique 19 mars à l' Agora

Le printemps des poètes 19 mars à l' agora compagnie lire autrement.jpgMardi 19 Mars 2019 à 19H15 : "LE PRINTEMPS DE TOUTES LES BEAUTES"

Moment de partage musical et poétique

Sous l’éclat des fascinantes et légendaires fleurs de Lotus, symboles de beauté et de longévité, Benjamin Pras au piano célèbre la beauté de la femme et de l’homme, de la poésie, de la musique, de la peinture, de la nature et des paysages.
Une beauté magnifiée par Albert Camus, Ovide, Charles Baudelaire, Marcel Proust, Alphonse Allais, Georges Clémenceau, Alfred de Musset, Victor Hugo, Molière, Louis Aragon, Jacques Prévert et sublimée par Simone Hérault & Alexandre Lachaux qui fêtent le 18ème Printemps des Poètes de la Compagnie LIRE AUTREMENT.

Libre participation

L’AGORA
64 rue du Père Corentin 75014 PARIS Métro Ligne 4 Porte d’Orléans - Bus 38 Mail

contact@agora.paris

http://www.lire-autrement.com/lecture/programme  

10 mars 2019

Le Printemps des poètes 12 mars à l' Agora

printemps des poètes 9 -25 mars 2019.jpgLa Poésie dans le monde... Le monde dans la poésie à l' Agora mardi 12 mars 19h15-20h15 

 L’Association de la Presse Étrangère au Printemps des Poètes vous propose une soirée poétique et musicale pour sa 17ème  participation au Printemps des Poètes

Dans le cadre du Printemps des Poètes

avec

Ira Feloukatzi : Ira - Argenta Feloukatzi est née sur l’ île de Samos en Grèce. Εlle a fait des études de journalisme en France. Depuis 1966 elle vit à Paris. Elle travaille comme journaliste , correspondante de Télévision et presse grecque. Elle a également collaboré (...) Lire la biographie complète

l'Agora 64 rue du Père Corentin
75014 Paris

Lire la suite

08 mars 2019

Le printemps des poètes

 Venez partager un moment poétique et musical avec  Benjamin PRAS au piano, dans le cadre du 18ème printemps des poètes de la Cie LIRE AUTREMENT le Mardi 19 mars à 18h. 15, à l'AGORA, 64, rue du Père Corentin - 75014.

La création d'un nouveau lieu de culture dans le 14me avec une programmation diversifiée, est toujours un évènement louable qu'il faut encourager.

L'AGORA à la Porte d'Orléans a ainsi remplacé l'ENTREPOT en offrant  une dynamique culturelle supplémentaire à ce quartier.

 Nous avons le plaisir de vous convier, vous et vos lecteurs à notre 18ème PRINTEMPS DES POETES.

 Merci de votre attention.

 Jacques Pagniez

06 85 20 75 71

www. lire-autrement.com 

02 mars 2019

Un peu d'humour

- L'affaire a fait grand bruit : l'arme qui a servi à éliminer le mime était équipée d'un silencieux

- L'experte en disparition a été retrouvée.

- Il s'en était mis plein les pioches, mais malgré les fouilles, l'archéologue a réussi à s'enfouir.

-  Un dentiste pris en otage : le forcené serait armé jusqu'aux dents.

-  Le soldat inconnu a été l'homme d'une seule flamme.

- C'est parce que  son épouse lui avait dit : " Sois Bell et tais-toi", que par défi, Graham Bell inventa le téléphone.

- Quand Beethoven souhaitait faire un bon repas en sa compagnie, il allait le rejoindre à la gare Goethe.

23 février 2019

Un peu d'humour

J'ai envoyé un don à une association qui milite pour la conservation des espèces, mais par inadvertance, j'ai payé par chèque.

Si tu roules à cette allure d'escargot, la promenades des Anglais, çà m'étonnerait qu'un Niçois avant ce soir.

Une riche héritière a perdu toute sa fortune à dix-sept ans : fauchée en pleine jeunesse.

Mieux vaut être le premier à avoir le dernier mot.

Etre pendu au téléphone avec un sans fil relève de l'exploit.

Hier soir, j'ai mis tellement de crème antivieillissement que ce matin, je me suis réveillée hier.

05:00 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour |  Facebook | |  Imprimer |

16 février 2019

Un peu d'humour

 La rue d'Enfer ne conduit pas aux Enfers.

 Seul le colonel Denfert-Rochereau a pu connaître l'enfer.

 Quant aux catacombes, elles ouvrent leurs portes en fer,

 Aux vivants, curieux de visiter du décor… l'envers !

                                                                      +++

On dit que les gens habitant rue Hallé, ont le teint moins clair

Que ceux résidant du côté de la Glacière.

C'est une opinion qui n'engage que celui qui ignore les brûlures de la glace

Ou les tourments sournois du désert.

                                                                      +++

10 février 2019

Parole et Poésie: Les poètes de la Butte Montmartre au début du 20ème siècle

montmartre tableau conférence sur les poètes de montmartre 16 février.jpgEn partenariat avec les Editions Flammes Vives, l'association "Parole et Poésie"  présentera le samedi 16 février à 15h au café FRANCOIS COPPEE- 1, boulevard du Montparnasse,  une conférence sur :" LES POETES DE LA BUTTE MONTMARTRE au début du XXème siècle" 

La conférence aura lieu au salon du 1er étage à partir de 15 heures très précises.

Nous vous invitons pour un périple imaginaire sur la Butte Montmartre, de la place des Abbesses jusqu'au Lapin Agile en passant par la rue Ravignan, le Bateau-Lavoir, la rue des Saules, la rue Cortot et le Musée de Montmartre... Seront salués en route de nombreux poètes, dont André Salmon, Guillaume Apollinaire, Max Jacob, Pierre Reverdy, Francis Carco, Jean Pellerin, Claudien, Pierre Mac Orlan, sans oublier de fameux chansonniers tels qu'Aristide Bruant ou Gaston Couté.

Avec Patrick PICORNOT, conteur ; Aumane PLACIDE, interprète ; Victor KORSAKOV, accordéoniste -

Participation aux frais : 7 € + consommation à tarif unique : 6,50 € ;

Métro : Duroc ( lignes 10 et 13; Bus 28).

Réservation vivement conseillée : 06 09 09 28 82.

En réservant, il vous suffira de laisser un message vocal indiquant vos nom, prénom et n°de téléphone mobile. Votre réservation sera dès lors effective. Merci d'avance.

05 février 2019

Un peu d'humour

 - Il est loin le temps où, avec l'avènement du parlant, le cinéma muait.

- Si tu dors dans l'antichambre, ne viens pas te plaindre de souffrir d'insomnie.

- Dans l'amphi. " Monsieur le professeur, je me sens mal, pouvez-vous m'indiquer la sortie de ce cours" ?

- Même de petite taille, mieux vaut être un nain capable qu'un incapable.

- D'entendre dire sans cesse que l'homme descend du singe, j'en ai un peu macaque.

- Pour arrêter une vente, mieux vaut payer un acompte dans les règles de l'arrhe ...

- Il prenait la vie du bon côté, mais hélas, la voiture est  arrivée en sens inverse.

24 décembre 2018

L'étoile et le mendiant

Sur le trottoir, il y a un homme estropié.

Oui, il ne parle pas, il ne peut pas parler.

Il va, il vient, tendant sa main pour une aumône.

Claudiquant, il attend dans la nuit, qu'on lui donne

Quelque chose à manger, à boire ou un denier.

 Mais les ombres le frôlent, le froid est son berger.

Et jusqu'à moi, Il va en tenant, pathétique,

Sa petite timbale, son coffre magique.

Je le regarde : ses yeux parlent de la douleur

D'un enfant, devant sa grand-mère qui se meure.

Non, ce n'est pas possible ; cette nuit de Noël

 Doit effacer ici, la tristesse rebelle,

Le cauchemar infâme d'un monde méprisant,

 L'abandon, la tristesse de tous ses enfants.

 

Homme perdu au milieu des foules repues,

 Homme vide d'espoir et de joie enfantine,

Regarde le ciel et l'étoile de Jésus.

 C'est Noël, et tu peux chanter cette comptine :

 

Il est né le divin enfant. Chantons tous son avènement ".

R.R

 

02 décembre 2018

Un peu d'humour

-  L'humour est un fruit à partager selon  le goût de chacun, mais chaque fruit peut contenir des pépins    non digestibles pour certains ! 

-  Il suffit que les lumières s'éteignent, et c'est le néon total.

-  L'hiver à Paris, on peut mourir de froid à petit feu.

-  Constance, je vous emmène au musée Grévin : mettez une tenue de cire, Constance.

-  D'aller faire une Thalasso, elle n'en a cure, n'est-ce pas ?

-  J'ai un costume mi-laine mi-coton que je ne porte qu'à l'occasion des années  bi-textiles.

04:00 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour |  Facebook | |  Imprimer |

28 novembre 2018

La Société Historique et Archéologique du XIVe annonce: Giselle Prassinos, poétesse et artiste, par Annie Richard

Gisèle Prassinos par Annie Richard Le_monde_suspendu_de_Gisèle_[...]Richard Annie.JPEGSamedi 1er décembre à 15 heures  : la Quatrième Rencontre en partenariat  avec Femmes Monde, en présentant " Gisèle Prassinos, poétesse et artiste" par Annie  Richard, Présidente d'Honneur de Femmes Monde.

Gisèle Prassinos, née le 26 février 1920 à Constantinople, dans l'Empire ottoman, et morte le 15 novembre 2015 à Paris, est une poétesse, romancière, novelliste et artiste plasticienne. Ses premiers poèmes écrits à quatorze ans furent aussitôt admirés par les surréalistes. (Wikipédia)

Mairie du 14ème à la Salle des Mariages

2 place Ferdinand Brunot 75014

26 novembre 2018

Librairie Ithaque :Dédicace « Baroque Abstrait » de CYB jeudi 29 novembre

librairie Ithaque 29 nov 2018 dédicace gyp baroque abstrait abécédaire.jpgLa librairie Ithaque vous invite  jeudi  29 novembre à partir de 19h : pour une rencontre-dédicace avec CYP pour son ouvrage  « BAROQUE ABSTRAIT » 
(Peintures & Abécédaire de CYB)
Area Paris Descartes & Cie éditeur

Baroque Abstrait (Le livre de Cyb)

Un abécédaire philosophique, digne des plus beaux livres d’heures de la Renaissance, une véritable bible artistique aux accents vénitiens, qui nous entraîne avec délice dans la maïeutique de cette artiste sensible. Nous sommes ainsi, invités sous la peau du rêve, en couleur et en saveur.
Merci au thaumaturge Alin Avila, d’avoir su orchestrer ce canevas; une mise en scène où l’univers baroque de Cyb se révèle au fil des pages.
Ce fut une joie et un honneur de composer ce portrait poème, qui surfe et danse sur les notes parfumées d’une Cyb qui nous livre ici, bon nombre de ses secrets… 

Mylène Vignon

17 novembre 2018

« Pour en finir avec la guerre » Concert lyrique le 18 novembre à la Cité Universitaire

Cité internationale Universitaire 18 nov 2018  concert pour e finir avec la guerre maison heinrich heine.jpgFrançoise MASSET, soprano, et Anne LE BOZEC, piano, proposent un récital lyrique «Hommages et postérités»  dimanche 18 novembre  de 17h00 à 18h30 à la Maison Heinrich Heine (Cité Internationale Universitaire)

HOMMAGES ET POSTÉRITÉS. Hommages aux soldats, à leurs proches, aux compositeurs combattants, aux poètes disparus. L’angoisse de familles ou la douleur des femmes endeuillées s’expriment par la voix des poètes et des compositeurs ici réunis. Ce florilège de mélodies, inédites souvent, parfois poignantes et toujours émouvantes se comprend comme une forme de bilan ou une rétrospective des années de conflit, pour en finir avec la guerre. Un hommage chargé de tendresse et de respect rendu par les deux artistes aux disparus de la Grande Guerre.

Mélodies de DARIUS MILHAUD (Léo Latil), LOUIS DUREY (Guillaume Apollinaire), HENRY FÉVRIER (Charles Batilliot), DÉODAT DE SÉVERAC, JACQUES PILLOIS, GEORGES ANTOINE, JOSEPH JONGEN, IVOR GURNEY, JOHN ALDEN CARPENTER, RUDI STEPHAN, BOHUSLAV MARTINU.

Une séance de dédicace se tiendra à l’issue du concert avec une vente des CD que le duo a produits pour la collection « Les Musiciens et La Grande Guerre » (Ed. Hortus)

Participation aux frais - 7 € (plein tarif) / 4 € (tarif étudiant)

Cité Internationale Universitaire de Paris Maison Heinrich Heine (Maison de l’Allemagne)
27 C, Boulevard Jourdan F – 75014 Paris tél. + 33 (0)1 44 16 13 00
info@maison-heinrich-heine.org

30 octobre 2018

Un peu d'humour

-  Rendre l'âme  ?  D'accord, mais à qui ?   (Serge Gainsbourg)

-  Maintenant que je suis vieux, lorsque je parcours un cimetière, j'ai l'impression de visiter des appartements.  (Edouard Herriot)

  - Je vous offrirai bien un parachute si j'étais sûr qu'il ne s'ouvre pas;. ( Groucho Marx)

- "Je m'éteins ! " dit le pompier avant de mourir. ( Pierre Doris)

-  J'en suis à prendre huit médicaments. Faut-il que j'en aie, une santé ! ( Sacha Guitry )

-  On doit toujours se munir d'un silencieux pour abattre un mime. ( Jean Yanne )

14:33 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour |  Facebook | |  Imprimer |

27 octobre 2018

La revue "Portrait" - 30 Octobre à 19h30 à l'hôtel de Massa

société des gens de lettres 30 oct 2018 revues littéraires le portrait.jpgLa   Société des Gens de Lettres  vous invite dans le cadre du cycle consacré aux revues littéraires à découvrir la Revue « Portrait » Mardi 30 Octobre 2018,19h30,  à l’Hôtel de Massa

A la découverte de la revue "Portrait", qui magnifie l'écriture littéraire, visuelle ou graphique du portrait comme affirmation de la pensée d'un individu.

Avec Rachèle Bevilacqua, directrice éditoriale et les autrices Caroline Boidé et Julie Bonnie. Rencontre animée par Carole Zalberg.

Entrée libre sur réservation : communication@sgdl.org

38,  rue du Fbg St-Jacques  –  75014 Paris tel :01 53 10 12 15 

Cliquez sur l'image pour la voir en plus grand

plus de renseignements  :https://www.sgdl.org/sgdl-accueil/breves/3403-revue-portr...

14 octobre 2018

Un peu d'humour

-  Quel est le comble pour un nain ?:   C'est d'être mal élevé.

Quel est le comble pour le président de la Syrie ?  c'est de finir entre quatre planches.

-  Quel est le comble pour un jockey ?  C'est de faire un régime sans sel.

Quel est le comble pour le vampire de Twilight  ? C'est de se faire du mauvais sang.

-  Quel est le comble pour un amputé des jambes ?  C'est de faire un délit de fuite.

-  Quel est le comble pour un dragueur sur Internet ?   C'est d'avoir toujours une souris sous la main.

-  Quel est le comble pour des élus écologistes ?   C'est de recycler leurs idées.

20 septembre 2018

Mon ami La Fontaine, au Théâtre 14

philippe murgier,théatre 14 20 avenue marc sangnier 75014On connaît la peine infligée par Louis XIV au surintendant des finances de l'époque, Nicolas Fouquet- nous sommes en 1661- IL fut condamné d'abord au bannissement, puis après l'intervention de l'un de ses amis, La Fontaine, sa peine fut transformée par son emprisonnement à la forteresse de Pignerolle.

Philippe Murgier, en endossant l'identité de Fouquet, a magistralement su ressusciter la situation du prisonnier et le charme de quelques fables de La Fontaine. A travers cette courte pièce d'un acte, il sait établir un lien subtil, étroit, entre la situation de Fouquet en prison ici en 1668 et à qui un exemplaire des fables a été remis, et la révélation faite au spectateur à propos des manœuvres  et les pièges que ce sont faits entre eux les hommes de pouvoir de l'époque.

Un bestiaire cruel mais intelligent nous est offert à notre réflexion à travers l'injustice, la bêtise, la violence institutionnelle que signent la société en général et la nôtre en particulier.

C'est une révélation théâtrale qui nous est offerte là, et qu'il ne faut pas manquer. Les fables de la Fontaine s'ouvrent à notre réflexion et les musiques de Lully et de Marin Marais ajoutent leur charme à travers la viole de gambe du valet de Fouquet. Elles nous font découvrir une époque dont certains échos résonnent encore à nos oreilles.

 R.R

Théâtre 14 - 20 avenue Marc Sangnier 75014 - représentations de Mon ami La Fontaine jusqu'au 27 octobre 2018- Du mardi au vendredi à 19 heures et le samedi à 20 heures 30. Réservations : 01 45 45 49 77-

En parallèle et jusqu'au 27 octobre, la pièce d'Edward  Albee : qui a peur de Virginia Wolf ?, sera présentée jusqu'au 27 octobre.

15 septembre 2018

Hommage aux poètes de la Résistance à Paris (1940-1944)

Le samedi 22 septembre, à 15 heures sera présentés au café  : "François Coppée" (salon du 1er étage, situé 1, boulevard du Montparnasse, 75006) une conférence sur les parcours suivis par la presse clandestine pendant l'occupation allemande, presse animée par les poètes Pierre Seghers, Jean Lescure, Paul Eluard, Louis Aragon et Benjamin Fondane.

Cette évocation sera animée par l'association Paroles et Poésie, en partenariat avec les Edition Flammes Vives.

Les conférenciers seront : Patrick Picornot, conteur, Aumane Placide, interprète, accompagnés à l'accordéon par Victor Korsakov.

Participation aux frais : 7 € ; consommation : 6,50 €. Il est recommandé de réserver sa place au : 06 09 09 28 82, en donnant son nom, prénom et numéro de téléphone mobile. Votre réservation sera dès lors effective.

05 septembre 2018

Le Moulin à Café en septembre 2018

le Moulin à café vue générale 2.jpgL’association Café associatif Pernety – Le Moulin à café

 Lancé en 1987, le projet da’ménagement de la ZAC Didot voit le jour à partir de 1997. Le projet initial : des constructions très denses, sans équipement public et ne répondant pas aux attentes des habitants du quartier, ces derniers accompagnés de l’association Urbanisme et Démocratie, parviennent à faire modifier le projet.

De ce nouveau projet germe l’idée d’un café associatif. Initié en 2002 par des habitants du quartier, il répond au besoin légitime d’un lieu de partage et de convivialité ouvert à tous. C’est finalement en janvier 2006 que le Moulin à café ouvre ses portes.

La création de ce lieu est le résultat de plusieurs dynamiques, dont la principale est le rassemblement de personnes venant d’horizons différents et portées par les mêmes valeurs : la reconnaissance et l’acceptation de la diversité, le respect mutuel et le sentiment d’appartenance au même quartier, quelles que soient l’origine ou la catégorie sociale. Le Moulin à café est un lieu pour apprendre à se connaitre, discuter et contribuer au « mieux vivre ensemble ».

En 2015, le Moulin à café compte 1300 adhérents.

8 rue sainte Léonie, 75014 Paris - métro Pernety ligne 13 - contact@moulin-cafe.org   Tel : 01.40.44.87.55. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site http://www.moulin-cafe.org

Métro :  Pernety ligne 13 – Bus 58

Adressez-vous à l’équipe si vous souhaitez organiser vos anniversaires, expositions, vernissages ou réunions au Moulin à café. Ouvert du mardi au samedi de 12h à 22h30.

1) Activités régulières

Tous les Mardis et Mercredis dès 14h30 

Échecs avec Éric (tous niveaux)

Tous les Mardis (du mois) de 10h à 11h30

Gym douce - École du dos avec Jeanne dans la salle du moulin des lapins

Tous les Mardis à 20h30

Danse jazz avec Georges

Tous les Mardis et Jeudis dès 14h30

Scrabble

Tous les Jeudis de 10h30 à 12h00

Taï Chi - Travail du plexus solaire et respiration avec  Roland dans la salle du Moulin des Lapins

Les Jeudis 13, 20, 27 septembre de 18h00 à 20h00

Théatre d’improvisation avec Gilbert

Tous les Vendredis dès 16h30

Tarot (tous niveaux)

2) Animations en Septembre 2018 

Jeudi 6 septembre : 

20h30 : Conférence sur « Déconstruire l’Europe? », nouveau cycle  animé par DiEM25 de conférences mensuelles sur l’Europe.

Vendredi 7 septembre : 

-10h Atelier de sensibilisation à la tablette numérique – par le Parisolidaire (Réservation au 01.42.27.06.20)

-16h30 : Atelier d’écriture avant la soirée SLAM avec UNIVERSLAM

-19h30 : Soirée Slam avec UNIVERSLAM

Samedi 8 septembre 

Ouverture du café à 16h, retrouvez- nous avant au Forum des associations de la mairie du 14e arrondissement de Paris !

18h : Vernissage de l’exposition « Voyage en Vie sauvage »le  moulin à café café associatf 8 rue sainte léonie 75014

20h30 : Concert d’Eliasse - Comores - Un style unique où recherche musicale et richesse des mélodies nous emmènent en voyage.

Exposition «Voyage en Vie Sauvage» par Noémie  (dessins et aquarelles)

du samedi 8 septembre au samedi 22 septembre

Lire la suite

09 août 2018

Poèmes

- Rien ne vous soutient mieux dans la vie

Qu'une bonne paire de bretelles.

 

- La cruche qui revient à la fontaine

Nous livre l'histoire lointaine

d'une source à jamais perdue.

 

- Moi mon cerveau est tout recouvert de mousse

Et la rosée du soir perle déjà à mes moustaches.

 

Recueil Paul Vincensini (archiviste du vent)

Poète d'origine corse par son père il naquit en 1930 à Bessans en Savoie et mourut à Lyon en 1985. Il chante l'enfant caché dans l'adulte. Son vocabulaire est simple, concret, sans métaphore. Il possède la brièveté du conteur. Son univers est celui de la naïveté redessinée avec le pinceau étonné de l'enfance.

22 juillet 2018

La Rose et la Vigne

roses et vignes figaro.jpg

Vous qui me lisez,

Permettez  que je vous conte

La merveilleuse histoire de mon amie la rose.

Somptueuse et éphémère,

Enivrant de son parfum capiteux

La brise qui au passage lui prodigue sa caresse.

Histoire de vigne, histoire de Dieu !

La plus humble, la plus modeste des roses

Celle que le vent se plaît à si aisément chavirer,

Se vit attribuer le plus beau rôle du monde !

 

Sur les pentes arides d’un coteau raboteux,

Une vigne entrelaçait ses ramures

Une vigne comme jamais on n’en vit

Tant, de soins attentifs, l’entourait son Seigneur :

Emondée, surveillée, étayée,

Ses grappes gorgées de jus vermeil

Donnaient  au travailleur assoiffé

La plus pure des  merveilles :

Un exquis vin grenat

A l’arôme puissant, rare, exceptionnel.

Curieux destin assigné à ma rose

Intimement lié à celui de la vigne.

Ma rose, ma fragile rose, de toute tradition

Garante de la vitalité de la robuste vigne

Attirant sur elle maladies et nuisibles

Afin que vive et s’épanouisse

Celle dont elle se voulait  la gracile protectrice.

 

L’histoire de ma rose est celle de notre Christ.

Comme elle Il prend  sur lui

Nos infirmités, nos tares les plus cruelles,

Pour se porter garant de notre humanité.

A ses risques et périls,

Se porter garant de la vraie vie  de l’homme

Entre les mains du divin créateur.

Car nous sommes la Vigne du Seigneur.

Le vigneron n’est-il pas Notre Père lui-même ?

Mais la vigne c’est aussi le sang du Christ qui réconforte

Mais la vigne c’est aussi la force de Son Esprit qui édifie.

 

Alors ma rose, fragile, odorante, éphémère

Tu récapitules  à travers ta petitesse, ta simplicité

La sublime histoire de l’Alliance éternelle

L’Alliance de Dieu et de l’humanité !

 

E.Boissière

17 juillet 2018

Le Moulin à Café programme de la fin juillet

le moulin à café image de présentation.pngMercredi 18 juillet 21h00 :

Vernissage et Performance musicale de Koan

Jeudi 19 juillet 20h30 :

Cabaret de poésies - Miguel

Vendredi 20 juillet 20h00

Conférence sur l’Art nouveau par Antoinette MARTIN

Vendredi 21 juillet 19h00

Bal Rock avec Big Joe

Mardi 24 juillet de 17h à 19h

Atelier dessin bien être avec Véronique

Jeudi 26 juillet 20h00

Concert de chant lyrique - par la compagnie The Singing Mice.

Vendredi 27 Juillet 20h00

JAMACOU Scène ouverte musicale

Exposition de Koan du 17/07 au 28/07

Samedi 28 Juillet : Fermeture estivale (après le service du midi )

http://www.moulin-cafe.org/programme/

activités régulières cliquez sur lire la suite

Horaires et coordonnées :

Ouvert du mardi au samedi de 12h à 22h30.

Adresse : 8 rue Sainte Léonie, 75014 Paris.Téléphone : 01 40 44 87 55

Métro :  Pernety ligne 13 – Bus 58 - http://www.moulin-cafe.org

http://www.moulin-cafe.org/programme/

Lire la suite