Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 avril 2012

Autolib : premier bilan

autolib,bilan,bolloré,blue car,paris,delanoeAutolib a été lancée à Paris (et 25 communes de banlieue) le 5 décembre 2011 et compte au terme de ces 100 jours 2840 abonnés annuels et la millième voiture électrique (la Blue Car) en circulation. Avec un trajet moyen de 10 kilomètres et 70% d’utilisateurs satisfaits, le premier bilan pour le Maire de Paris, Bertrand Delanoë et le constructeur du véhicule, Vincent Bolloré est positif.

Les jeunes actifs (25-34 ans) sont les premiers utilisateurs de Autolib, séduits par les aspects financiers, pratiques et écologiques, ainsi que par la mode « geek »  (un petit espace dans Internet vous permettant de partager la passion de la hi-tech sous tous les angles) de la batterie LMP de l’entreprise Bolloré. Le nouvel abonnement à 30 euros par mois lancé au mois d’avril 2012 devrait renforcer l’attrait de cette solution de transport public électrique. Vous pouvez voir la vidéo de présentation en cliquant sur le lien ci-dessous,  si vous ne cherchez pas toutefois quelque chose de trop négatif !

http://paris-ile-de-france.france3.fr/info/autolib-bilan-...

Ce bilan n’est tout de même pas si mirobolant. 3.000 abonnés à l ’année sur Paris et la banlieue desservie. En moyenne les véhicules sont utilisés une fois par 24 heures, ça fait au mieux1.000 sorties par jour ! Quant au financement, le groupe Bolloré ne prévoit pas de rentabilité avant 7 ans. Autolib est financé (et sera ?)  par les seuls  usagers. Seule une subvention d’investissement initiale a été allouée lors de l’attribution de la délégation de service public à laquelle s’ajoute la mise à disposition de l’espace public pour les stations.

Signalons par ailleurs qu’une station Autolib’ et ses six voitures électriques ont été incendiées  à Créteil (Val-de-Marne). Le feu a démarré aux alentours de minuit. Cinq individus auraient été aperçus en train d’asperger d’essence les véhicules, dont trois ont été endommagés et trois autres entièrement calcinées, d’après un porte-parole du groupe Bolloré.

A.C.

20 janvier 2012

Autour du projet Autolib dans le 14ème : réunion lundi 23 janvier 18h30

Le projet Autolib’ prévoit le déploiement de 500 stations sur la voirie parisienne, dont 206 ont déjà été ouvertes le 5 décembre.

Aujourd’hui, l’objectif du Syndicat Mixte Autolib est de repositionner les stations ayant rencontré un avis défavorable. Dans la suite de la concertation déjà menée, Etienne Mercier (Conseiller de paris, en charge des transports) souhaite soumettre aux conseils de quartier de nouvelles propositions d’implantation.  Tous les "linéaires" listés ne seront donc pas des stations Autolib, seulement un quart environ. La DVD a préféré laisser un large choix au syndicat mixte Autolib pour que soient trouvées des solutions techniquement réalistes.

La réunion sur les nouvelles implantations est prévue le lundi 23 janvier à 18h30 à la salle polyvalente de la mairie du 14ème (au rez de chaussée, au bout du couloir de droite).

Nicolas Mansier Président du conseil de quartier Mouton-Duvernet

17 décembre 2011

Les Verts contre Autolib' : haro sur la voiture électrique

Les écologistes du Conseil de paris dénoncent, Autolib' qui est selon eux « un système plus complexe, plus polluant ». Etonnant.

autolib,velib,mairie paris,verts,écologieAutolib' est donc lancé, depuis le début du mois de décembre. Sur Paris et sa banlieue, le réseau propose 3000 voitures électriques Bluecar, sur 1100 stations, (dont 8 dans le 14e, voir note en fin d'article) avec le même système que Vélib. On prend un véhicule, qui sera garé sur une station proche de sa destination. (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Sylvain Garel et Danielle Fournier, deux élus Génération Ecologie-les Verts du Conseil de Paris, ont cosigné, sans le magazine « A Paris » édité par la mairie, une tribune surprenante, qui s'oppose à Autolib. Leurs arguments ? L'autopartage existe déjà à Paris. Les Bluecars peuvent être laissées dans une autre station que celle du départ, d'où une difficulté pour remettre des véhicules là où ils en manquera. Et ajoutent-ils, « cela remet en cause des années d'effort pour réduire la circulation automobile (…) L'autopartage est écologique et rentable, et d'autres modes des déplacements doivent être soutenus : covoiturage, taxis, transports en commun, vélo...Pourquoi avoir imposé un système plus complexe , plus polluant, et qui a déjà coûté 25 millions d'euros à la Ville?  »

 Un système plus polluant ?

Lire la suite

26 juin 2011

Autolib, Velib, la grande saga parisienne

La ville de Paris continue à conjuguer la suite x-lib. Après Velib, dont la gestion est lourdement à la charge de la ville (voir la note), le projet Autolib prend le relai. Il s’agit de voitures électriques bleues, « Blue Car »,autolib,velib,paris 14e,lavoixdu14e du groupe Bolloré. Les stations Autolib seront installées dans les rues, à la manière des Velib.  Le système est calqué sur Velib : on doit être abonné, et le montant de « l’emprunt » est facturé sur le compte du client, selon 3 formules :
Abonnement annuel (12€/mois), avec location de 4 à 6€ 1a demi-heure.
Hebdomadaire (15€ pour 7j), location de 6 à 8€, la demi-heure,
Journalier (10€ ), location de 6€ à 8€, la demi-heure,

Autant, on voit bien l’intérêt de faire stationner les vélos de Velib en pleine rue, autant on a du mal à comprendre, celui d’y faire stationner les voitures Autolib, surtout à une époque où les voitures ne sont pas bien vues en surface.  Peut-être la volonté de se différencier de « l’auto partage » déjà développé à Paris (voir la note), et dont les véhicules sont dans des garages en sous-sol.

Le raisonnement de la ville est le suivant : Selon l’APUR, 25% des automobilistes parisiens (soit 150.000) sont prêts à abandonner leur voiture, et donc deviennent des loueurs potentiels, ce qui suffirait à justifier Autolib. Cela ne nous parait pas très juste, voire tendancieux ; car ce n’est pas du tout pour un même usage. En fait, Autolib remplacera plutôt les courses en taxi, si on se réfère au prix de la demi-heure. (Amusez vous à calculer le prix d’un week-end).

autolib,velib,paris 14e,lavoixdu14eEn Ile de France, 1.000 stations et 3.000 voitures électriques (pour commencer) sont prévues : 700 stations à Paris (500 en surface de 4-6 places et 200 couvertes de 6-10 places) et 300 stations  dans les communes adhérentes. Service 24 h/24 et 7;jours/ 7.

Les 30 stations qui seront installées dans le 14ème, sont maintenant connues, en voici la liste. (cliquez sur l’image pour agrandir)
A.C.

27 février 2010

Autolib, six candidats en course

Après le repêchage in extremis du loueur ADA, les candidats au marché Autolib sont finalement six. Il s'agit de :

  • Un groupe constitué de Avis, la RATP, la SNCF et Vinci Park
  • La société belge de location de places de parking Interparking
  • Le groupe Bolloré
  • Extelia, une filiale du groupe La Poste
  • Le groupement VTLIB' (Veolia transport urbain)
  • Location ADA

Pour la mise en œuvre de ce projet, un syndicat mixte de 26 communes a été créé, qui devrait mettre en place près de 1.400 stations (700 à Paris, 500 stations de 4 places et 200 stations de 10 places, soit 4.000 places); il est présidé par Annick Lepetit, adjointe au maire en charge des déplacements, des transports et de l'espace public et co-présidé par René Rouquet, député du Val de Marne et maire d'Alfortville.

La mise en service pourrait intervenir fin 2010, avec un service disponible 24 heures sur 24. Aucune réservation ne sera exigée et l'utilisateur pourra rendre le véhicule dans n'importe quelle station. Chaque place de stationnement disposera d'une borne de recharge. Toutes les stations seront sur rues, ce qui va conduire à de nombreuses suppressions parmi les places de plus en plus rares à Paris, qui existent encore.

Ce projet volontariste, annoncé comme une première mondiale, est différent dans son principe de l'auto-partage (voitures disponibles dans des parkings et réservations, tarification permettant des courtes et moyennes durées de location), qui a de nombreux défenseurs, qui existe déjà dans Paris et dans le 14ème. Cinq sociétés (Caisse Commune, Carbox, ConnectbyHertz, Mobizen et Okigo) offrent déjà ce service à Paris.

A.C.

Voir les deux articles de la Voix sur le sujet: https://lavoixdu14e.blogspirit.com/tag/autolib

05 novembre 2009

Réunion de consultation sur l’emplacement des stations AUTOLIB’ : lundi 9 novembre à 19h à la mairie du 14ème

La mairie de Paris a décidé d'implanter un dispositif de voitures électriques en libre-service AUTOLIB'. Ce dispositif auquel des communes voisines ont décidé de participer suppose un maillage de stations cohérent.

autolib.JPG

Une réunion de consultation sur l'implantation des stations AUTOLIB aura lieu le lundi 9 novembre à 19h en salle des mariages de la Mairie du 14ème. 2 place Ferdinand Brunot 75014

01 juillet 2008

En 2009, des Autolib électriques en libre service

Le succès des Vélib’ a donné des idées à la municipalité parisienne. Annick Lepetit, adjointe (PS) de Bertrand Delanoe, chargée des déplacements, des transports et de l'espace public, vient d’annoncer le lancement en 2009 des Autolib’. Sur le même principe que les vélos, les parisiens trouveront à leur disposition 2000 voitures électriques ou hybrides (essence+électricité), stationnées sur 500 à 700 stations. Après avoir été réservée sur internet, ou prise directement sur une borne, la voiture sera restituée dans une autre station.

57abff88331314903e3a1fd7317b5179.jpg

 

La mairie vient de lancer un appel d’offre aux constructeurs. Ils devront fournir un petit véhicule urbain pouvant transporter deux adultes, et assez grand pour  « mettre un siège bébé ou des enfants à l’arrière » a précisé Annick Lepetit. La municipalité prépare aussi la création d’une nouvelle carte unique de transport, qui permettra tout à la fois l’usage du métro, des bus, du tramway, des Vélib’, des Autolib’ et de la navette fluviale Vogueo.

Gérard Desmedt