Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 avril 2012

Autolib : premier bilan

autolib,bilan,bolloré,blue car,paris,delanoeAutolib a été lancée à Paris (et 25 communes de banlieue) le 5 décembre 2011 et compte au terme de ces 100 jours 2840 abonnés annuels et la millième voiture électrique (la Blue Car) en circulation. Avec un trajet moyen de 10 kilomètres et 70% d’utilisateurs satisfaits, le premier bilan pour le Maire de Paris, Bertrand Delanoë et le constructeur du véhicule, Vincent Bolloré est positif.

Les jeunes actifs (25-34 ans) sont les premiers utilisateurs de Autolib, séduits par les aspects financiers, pratiques et écologiques, ainsi que par la mode « geek »  (un petit espace dans Internet vous permettant de partager la passion de la hi-tech sous tous les angles) de la batterie LMP de l’entreprise Bolloré. Le nouvel abonnement à 30 euros par mois lancé au mois d’avril 2012 devrait renforcer l’attrait de cette solution de transport public électrique. Vous pouvez voir la vidéo de présentation en cliquant sur le lien ci-dessous,  si vous ne cherchez pas toutefois quelque chose de trop négatif !

http://paris-ile-de-france.france3.fr/info/autolib-bilan-...

Ce bilan n’est tout de même pas si mirobolant. 3.000 abonnés à l ’année sur Paris et la banlieue desservie. En moyenne les véhicules sont utilisés une fois par 24 heures, ça fait au mieux1.000 sorties par jour ! Quant au financement, le groupe Bolloré ne prévoit pas de rentabilité avant 7 ans. Autolib est financé (et sera ?)  par les seuls  usagers. Seule une subvention d’investissement initiale a été allouée lors de l’attribution de la délégation de service public à laquelle s’ajoute la mise à disposition de l’espace public pour les stations.

Signalons par ailleurs qu’une station Autolib’ et ses six voitures électriques ont été incendiées  à Créteil (Val-de-Marne). Le feu a démarré aux alentours de minuit. Cinq individus auraient été aperçus en train d’asperger d’essence les véhicules, dont trois ont été endommagés et trois autres entièrement calcinées, d’après un porte-parole du groupe Bolloré.

A.C.

20 janvier 2012

Autour du projet Autolib dans le 14ème : réunion lundi 23 janvier 18h30

Le projet Autolib’ prévoit le déploiement de 500 stations sur la voirie parisienne, dont 206 ont déjà été ouvertes le 5 décembre.

Aujourd’hui, l’objectif du Syndicat Mixte Autolib est de repositionner les stations ayant rencontré un avis défavorable. Dans la suite de la concertation déjà menée, Etienne Mercier (Conseiller de paris, en charge des transports) souhaite soumettre aux conseils de quartier de nouvelles propositions d’implantation.  Tous les "linéaires" listés ne seront donc pas des stations Autolib, seulement un quart environ. La DVD a préféré laisser un large choix au syndicat mixte Autolib pour que soient trouvées des solutions techniquement réalistes.

La réunion sur les nouvelles implantations est prévue le lundi 23 janvier à 18h30 à la salle polyvalente de la mairie du 14ème (au rez de chaussée, au bout du couloir de droite).

Nicolas Mansier Président du conseil de quartier Mouton-Duvernet

27 février 2010

Autolib, six candidats en course

Après le repêchage in extremis du loueur ADA, les candidats au marché Autolib sont finalement six. Il s'agit de :

  • Un groupe constitué de Avis, la RATP, la SNCF et Vinci Park
  • La société belge de location de places de parking Interparking
  • Le groupe Bolloré
  • Extelia, une filiale du groupe La Poste
  • Le groupement VTLIB' (Veolia transport urbain)
  • Location ADA

Pour la mise en œuvre de ce projet, un syndicat mixte de 26 communes a été créé, qui devrait mettre en place près de 1.400 stations (700 à Paris, 500 stations de 4 places et 200 stations de 10 places, soit 4.000 places); il est présidé par Annick Lepetit, adjointe au maire en charge des déplacements, des transports et de l'espace public et co-présidé par René Rouquet, député du Val de Marne et maire d'Alfortville.

La mise en service pourrait intervenir fin 2010, avec un service disponible 24 heures sur 24. Aucune réservation ne sera exigée et l'utilisateur pourra rendre le véhicule dans n'importe quelle station. Chaque place de stationnement disposera d'une borne de recharge. Toutes les stations seront sur rues, ce qui va conduire à de nombreuses suppressions parmi les places de plus en plus rares à Paris, qui existent encore.

Ce projet volontariste, annoncé comme une première mondiale, est différent dans son principe de l'auto-partage (voitures disponibles dans des parkings et réservations, tarification permettant des courtes et moyennes durées de location), qui a de nombreux défenseurs, qui existe déjà dans Paris et dans le 14ème. Cinq sociétés (Caisse Commune, Carbox, ConnectbyHertz, Mobizen et Okigo) offrent déjà ce service à Paris.

A.C.

Voir les deux articles de la Voix sur le sujet: https://lavoixdu14e.blogspirit.com/tag/autolib