Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 mars 2014

Dépôt RATP : les bulldozers ont fait place nette

BdJourdan14mars14.JPG

Les bulldozers et les béliers ont bien travaillé. Depuis un mois, l'espace qui abritait le gigantesque hangar de la RATP servant au garage et à l'entretien des bus, entre la rue du Père Corentin et la rue de la Tombe-Issoire, est vide. Les pelleteuses commencent à creuser les fondations des futurs immeubles.

Cette opération immobilière, l'une des plus importantes de Paris - elle couvre 1,7 ha - que « La Voix » vous a déjà présentée, sera terminée mi-2017. Elle offrira alors 635 logements. Dans l'immeuble sur le boulevard Jourdan : 191 logements sociaux, 12 logements en accession à la propriété, une crèche de 66 berceaux, une halte-garderie de 30 places, un club senior, un espace vert.

Dans l'immeuble sur la rue de la Tombe-Issoire seront construits 350 logements individuels pour étudiants (côté Tombe-Issoire), 2000 m2 de locaux administratifs et syndicaux pour la RATP, des ateliers pour l'entretien et la remise des autobus.

L'immeuble sur la rue du Père Corentin offrira 81 logements en accession à la propriété.

Si vous voulez suivre l'évolution des travaux, une entreprise de télésurveillance a pris l'initiative de placer deux caméras qui plongent sur le chantier. Vous verrez ainsi les images... heure par heure !

Pour accéder à ce site, cliquer ici.

Gérard Desmedt

25 avril 2013

Le dépôt de la RATP de la porte d'Orléans déménage

Un important programme immobilier étant prévu sur le site actuel du dépôt RATP dont l’entrée est située rue du Père Corentin, nécessite le déplacement temporaire de celui-ci. Pendant le chantier, les agents et leurs 130 bus viendront élire domicile à Bagneux, sur un terrain proche du cimetière et des voies SNCF.

Les conducteurs et les techniciens ont demandé à la direction de mettre en place un service de navettes pour les conduire sur le terrain de ce nouveau dépôt. Celui-ci étant distant de la porte d’Orléans d’environ 3 kilomètres. Des négociations ont été ouvertes avec la direction. Un accord n’ayant pu intervenir, les syndicats CGT, CFDT et SUD ont protesté à compter du 23 avril en demandant à leurs adhérents de faire grève. Ainsi, sept lignes de bus voient leur trafic perturbé. Il s’agit des lignes 21, 28, 38, 67, 88, 188 et 216.

Dès 2010 La Voix du 14eme vous avait informé de ce vaste projet immobilier. Cliquez ici pour lire la note sur cete affaire.

Le Parisien du 23 et 24 avril

02 février 2012

Emmaüs, la RATP et la Ville de Paris.

Le Conseil d’arrondissement de novembre dernier a évoqué l’état d’avancement du projet immobilier de la RATP, boulevard Jourdan et rue de la Tombe Issoire, dont La Voix vous a informé dès le début (voir notamment la note). Un accord Ville-RATP a, en particulier, scellé le sort du centre Emmaüs du Boulevard Jourdan qui devra fermer.

Jean-Paul Millet, Premier Adjoint, chargé de l’urbanisme, de l’habitat et de la propreté a notamment indiqué :

« Il vous est proposé aujourd’hui d'approuver un nouvel accord entre la Ville de Paris et la RATP. Pendant de nombreux mois, des discussions importantes ont eu lieu entre le gouvernement, le STIF (*) et la RATP au sujet des propriétés foncières qui appartenaient au STIF et qui seraient transférées à la RATP, et inversement. Dans ce nouveau projet, la Ville de Paris céderait à la RATP la totalité des deux parcelles lui appartenant. Une des parcelles est actuellement occupée par Emmaüs. Or, vous vous rappelez que nous avons voté il y a quelques mois une convention stipulant qu’Emmaüs serait informé du début des travaux six mois en avance avant, afin de pouvoir quitter les lieux. Les travaux allant commencer d’ici la fin de l’année 2012, nous allons donc demander à Emmaüs de quitter les lieux en juin 2012. En échange, la RATP cèderait à la Ville de Paris 4000 m² des droits de construire permettant la réalisation d’environ 53 logements sociaux, des volumes non bâtis destinés à accueillir des équipements de petite enfance – une très grande crèche de 1146 m² et une halte garderie de 412 m² –, un volume pour le club des seniors de 150 m2, les jardins de la crèche et de la halte garderie de 750 m2, et un volume pour un local commercial de 200 m². La valeur de ces biens est estimée à 8.816.600 euros HT ».

Il s’agit en fait, d’un vrai échange, sans transfert d’argent et « sans soulte ». Et la RATP, devenant seul propriétaire, peut réaliser l’opération immobilière prévue, qui préserve le garage des bus. Son métier réel étant bien de … transporter des voyageurs ! Vous en doutiez peut-être?

(*) STIF : Syndicat des Transports d’Ile de France.

A.C.

20 février 2011

Grand jeu de rames (de métro) musicales à la RATP

Dans les années 50, la RATP a décidé pour améliorer les performances des métros (accélération, freinage, silence) de développer un métro sur pneu. Cette grande invention que le monde entier nous envie, mais qu’aucun pays n’a jamais cherché à imiter, s’est révélée une fausse bonne idée. paris 14,la voix du 14e,metro,ratp,ligne4,métro sur pneu,porte d'orléansD’abord parce que l’amélioration des performances a été rapidement rattrapée par les progrès des trains à roues et rails métalliques. Ensuite, parce que la technologie sur pneu nécessite trois roues et trois rails là où il suffit d’une roue métallique et d’un rail. (un rail et une roue métalliques pour conserver la compatibilité, un rail et une roue sur pneu, et un rail et une roue horizontale pour le guidage - voir la figure, cliquez sur l’image pour agrandir). Quatre lignes sont équipées de métros sur pneu, la 1, la 4, la 6 et la 11.

paris 14,la voix du 14e,metro,ratp,ligne4,métro sur pneu,porte d'orléans

L’année prochaine, la 1 (Vincennes-La Défense) va recevoir de nouvelles rames, entièrement automatisées (sans conducteur, comme la 14). Les actuels 52 trains de la 1 vont venir sur la 4  (Porte d’Orléans-Porte de Clignancourt). Ce sont des métros sur pneus, où toutes les voitures communiquent entre elles, mieux climatisées que les actuelles (Ah bon, elles étaient climatisées?).

Quant à ces dernières, elles iront finir leur existence sur la ligne 11 (Chatelet-Mairie des Lilas).

Rappelons que l’extension de la ligne 4 vers Mairie de Montrouge est en cours, pour une mise en service en 2012 (coût : 170 millions d’euros). Des éléments de voie ferrée doivent incessamment être livrés par convois exceptionnels.

A.C.

15 septembre 2010

Les travaux de la ligne 4 à la porte d'Orléans

Les travaux du prolongement de la ligne 4 du métro vers la Mairie de Montrouge se poursuivent.

En sous-sol, le gros œuvre du tunnel est dès à présent achevé à la porte d'Orléans tandis que sa réalisation continue à Montrouge. Il reste maintenant la mise aux normes d'une portion de l'ancien tunnel d'arrière-gare, opération nécessaire pour rendre ce dernier apte à accueillir des trains avec voyageurs, puis de procéder aux aménagements de second œuvre.

En surface, les emprises de chantier sont donc libérées sur le périmètre parisien. Seules la base-vie implantée square du Serment de Koufra et l'emprise située à l'angle des avenues Paul Appell et de la porte d'Orléans, qui permet l'approvisionnement des rails, subsistent.

Les travaux de remise en état de la voirie, prévus par le projet du métro, seront menés par les services de la Ville de paris. Ils seront l'occasion de procéder au réaménagement de l'espace public afin de fluidifier les circulations ( voitures, piétons...), sécuriser les traversées piétonnes et offrir une meilleur accessibilité sur le périmètre. Par ailleurs, les six arbres coupés en 2007 au centre de la place du 25 août 1944 seront remplacés. Cette opération ne pouvant être réalisée sur le site d'origine du fait de la présence du nouveau tunnel, ces arbres viendront agrémenter l'avenue Paul Appell, après les travaux de requalification menés par la Ville de Paris.

15 juin 2010

Le projet urbain du Boulevard Jourdan

Entre 2011 et 2014 doit se réaliser un nouveau quartier aux alentours de la Porte d'Orléans, qui abritera à son terme un millier d'habitants supplémentaires.ratp porte orleans1.jpg (façade boulevard Jourdan) Il s'agit d'un terrain de 1 hectare 7, compris entre la rue du Père Corentin et la rue de la Tombe Issoire, actuellement occupé par le dépôt de bus et des ateliers de maintenance de la RATP. On y verra la création de bureaux pour cette dernière, de logements familiaux auxquels seront ajoutés parkings, crèche, halte-garderie, un club senior et une résidence pour étudiants.

L'entrée des bus continuera à se faire par la rue du Père Corentin. Les architectes affirment que les immeubles offriront un maximum de soleil et de vues ainsi qu'une toiture « végétalisée ».ratp porteorleans2.jpg(vue coté Tombe Issoire) On observera que pendant toute la durée du chantier, les nuisances ne manqueront pas d'importuner le voisinage et qu'il manquera des espaces dévolus aux enfants et aux jeunes tandis que la résidence étudiante culminera à 31 mètres...

Soyons vigilants quant à l'avancement et à la réalisation de ce projet qui marquera cette partie du 14ème pour les années à venir.

RR

16 avril 2010

En retard ? Vous avez dit en retard ?

La RATP vient de publier un rapport sur la régularité, la ponctualité des métros et des RER. Les résultats sont fracassants, l' « indice de régularité » est de 98% pour le métro et 90% pour les RER. On est très loin du « ressenti » des voyageurs comme on dit maintenant, trains bondés, attente de plusieurs trains avant de pouvoir monter, retards, grèves, ...

Alors, comment fait-on pour obtenir un si beau résultat ?

D'abord les grèves ne sont pas comptabilisées ! Et d'une !

Le système de comptage Ile de France est élaboré, il n'est pas rustique comme celui de nos voisins anglais ou allemands qui compte les trains. Non, nous, on compte les voyageurs. Un voyageur est en retard s'il attend sur un quai 3 minutes en heures de pointe, 6 minutes en heures normales et 10 minutes la nuit. Le nombre de voyageurs qui attend ainsi est ensuite subtilement calculé.

Ainsi, supposez par exemple, qu'en heure de pointe on supprime une  rame sur deux. L'écart entre les trains  passe de deux minutes (intervalle normal) à quatre minutes. Ça ne fait pas six minutes : il ne s'est rien passé,

Quel est l'intérêt de publier de telles statistiques, que personne ne croit ?

Le STIF, qui dépend de la Région, verse des primes à la RATP  si l'indice de régularité atteint 98%. Et comme c'est la RATP qui calcule..... La Région baisse pudiquement les yeux.  Le Monde a fait état d'un rapport interne à la RATP, qui indique une régularité beaucoup plus près du ressenti des voyageurs. 60% à 75% pour le RER A, suivant les branches

Investissement en panne

Il faut tout de même dire qu'on demande beaucoup à notre réseau francilien. Certaines lignes sont à l'extrême limite de la saturation, la ligne 13 du métro et le RER A notamment qui transporte plus d'un jour sur deux plus d'un million de voyageurs, (700.000 pour le B). Et la politique actuelle de réduction drastique de la circulation automobile, reporte évidemment une demande toujours plus grande de transport en commun vers la SNCF et la RATP

La cause principale de tous ces problèmes, est un dramatique retard d'investissements lourds, que la Région et l'Etat se renvoient mutuellement.

A.C.

04 mars 2010

Porte d’Orléans, où en est-t-on ?

Le moins que l'on puisse dire, est que la Porte d'Orléans est en plein chantier, au sens propre comme au figuré. Le chantier est actuellement sous les voies du périphérique et l'heure est maintenant au rebouchage des trous, et c'est à la RATP que revient cette charge.

Cette remise à l'identique avait été (sous)estimée dans la convention ville-RATP à 500.000 euros. On s'aperçoit maintenant que ces travaux de remise en état, avoisinent  en réalité les 4,5 millions d'euros. . Il s'agit de la réfection des sols, de la « gare Optile  (Organisation professionnelle des Transports d'Ile-de-France)», des jardinières, de l'alimentation des feux rouges et de l'éclairage, etc.

En plus, la mairie souhaiterait profiter de cette remise en état pour effectuer quelques aménagements de voirie, estimés à 1,5 millions d'euros, qu'elle prendrait à sa charge. Soit un total de 5 à 6 millions dont l'essentiel est à trouver. Pascal Cherki, maire du 14ème, a expliqué la difficulté à obtenir une rallonge budgétaire de la RATP. Un vœu unanime du conseil d'arrondissement a été déposé.

Un groupe de travail a été constitué comprenant la RATP, la ville, la mairie du 14ème et les conseils de quartier, travaille sur ce dossier pour débloquer la situation.

A.C.

27 février 2010

Autolib, six candidats en course

Après le repêchage in extremis du loueur ADA, les candidats au marché Autolib sont finalement six. Il s'agit de :

  • Un groupe constitué de Avis, la RATP, la SNCF et Vinci Park
  • La société belge de location de places de parking Interparking
  • Le groupe Bolloré
  • Extelia, une filiale du groupe La Poste
  • Le groupement VTLIB' (Veolia transport urbain)
  • Location ADA

Pour la mise en œuvre de ce projet, un syndicat mixte de 26 communes a été créé, qui devrait mettre en place près de 1.400 stations (700 à Paris, 500 stations de 4 places et 200 stations de 10 places, soit 4.000 places); il est présidé par Annick Lepetit, adjointe au maire en charge des déplacements, des transports et de l'espace public et co-présidé par René Rouquet, député du Val de Marne et maire d'Alfortville.

La mise en service pourrait intervenir fin 2010, avec un service disponible 24 heures sur 24. Aucune réservation ne sera exigée et l'utilisateur pourra rendre le véhicule dans n'importe quelle station. Chaque place de stationnement disposera d'une borne de recharge. Toutes les stations seront sur rues, ce qui va conduire à de nombreuses suppressions parmi les places de plus en plus rares à Paris, qui existent encore.

Ce projet volontariste, annoncé comme une première mondiale, est différent dans son principe de l'auto-partage (voitures disponibles dans des parkings et réservations, tarification permettant des courtes et moyennes durées de location), qui a de nombreux défenseurs, qui existe déjà dans Paris et dans le 14ème. Cinq sociétés (Caisse Commune, Carbox, ConnectbyHertz, Mobizen et Okigo) offrent déjà ce service à Paris.

A.C.

Voir les deux articles de la Voix sur le sujet: https://lavoixdu14e.blogspirit.com/tag/autolib

25 février 2010

(XI) Les voies de traverse

Place Denfert-Rochereau, au beau milieu du pavé luisant

Rugit un lion, fort, beau et grand, fier, solennel et puissant .

Il a une manière unique d'ordonner, de commander sans appel

Au passant, l'impérative direction - privilège de son empire - :

- Si tu veux aller à la Porte d'Orléans

Regarde-moi bien dans les yeux, et si tes pieds un peu lourds,

Sont à ce point abîmés, n'hésite pas, grimpe à  l'instant

Dans un omnibus de la R.A.T.P ! Tu seras vite requinqué !

**

La gare du chemin de fer de Sceaux

Est ce lieu charmant et un peu désuet

Qui pourrait  être un jouet

Pour l'enfant espiègle et rieur

A qui ses parents offriraient, à la place du moderne R.E.R ,

Quelques wagons en bois, tirés par une locomotive à vapeur.

**

Grande est la perspective du boulevard Saint Jacques

Aux belles harmonies classiques

Qu'approuverait un lointain Le Nôtre.

Soudain, débouchant de ses flancs

Surgit, conquérant sur les rails luisants

Le métro aérien, dont l'élan

Retenu par de vigoureux piliers d'acier

Trace sur la vallée de la Bièvre

D'électriques éclairs ; il se sent pousser des ailes

Jusqu'à vouloir se faire la belle.

A la station Saint Jacques, une oiselle gentille

N'en éprouve aucune gêne,

Car la demoiselle, griffant le ciel du bout de ses plumes,

D'une danse véloce et légère,

Honore ainsi par sa voltige aérienne

La jeunesse éternelle du métropolitain,

Jeune homme âgé de plus de cent printemps...

Oui, cela est déjà fort lointain !

On dira plus tard que le métro et l'oiselle

S'étaient rencontrés pour fêter les noces du ciel,

De la plume et d'un chemin de fer aérien

Qui aura toujours le nez en l'air

Et la tête dans les étoiles !

R.R

29 septembre 2009

Fin novembre, enfin l'interconnexion des tramways

Fin novembre, les habitants du 14e qui veulent se rendre dans le quartier de la Défense gagneront un temps précieux. Il prendront d'abord le tramway T3, qui emprunte les boulevards des Maréchaux. Porte de Versailles, changement : ils monteront dans le T2, qui les emportera vers les tours de la Défense, en 28 minutes ! Un nouveau tronçon de 2,3 km de la ligne Issy-la Défense entrera alors en service. Le chantier, débuté en 2002, a fait souffrir les riverains, mais il est terminé.

extension T2.jpg

A partir de l'ancien terminus Issy-Val- de-Seine, le T2 a été prolongé vers Paris. Trois nouvelles stations ont été construites : Porte de Sèvres, Porte d'Issy, et le terminus de la Porte de Versailles, près du Parc des Expositions. Depuis la fin août, des tramways flambant neuf, au nez fuselé, circulent déjà sur le nouveau tronçon. La RATP teste le matériel, les équipements électriques, et forme de nouveaux machinistes. Des travaux vont reprendre, mais au nord. En 2011, le tramway dépassera la Défense pour rejoindre Bezons, dans le Val-d'Oise, nouveau terminus de la ligne.

Gérard Desmedt

08 octobre 2008

Montparnasse : trottoir roulant immobile

Dimanche 29 septembre, à la station de métro Gare Montparnasse, le trottoir roulant était encore en panne... Une fois de plus ! Combien de jours ce « trottoir rapide » (son vrai nom) a -t-il fonctionné depuis sa mise en service en 2002 ?

montparnassetrottoir roulant.jpg

C'est un secret, bien gardé. Beaucoup d'habitants du XIVe et d'usagers de la gare se sont en tout cas très  souvent heurtés à un écriteau “Arrêt pour entretien”... A son lancement, le constructeur, les Constructions industrielles de la Méditerranée (CNIM) présentait avec fierté ce qui devait être un bijou technologique :  un trottoir avançant à 11 km/heure, sur les 183 mètres du long couloir de correspondance, destiné à transporter 110 000 passagers par jour.

 

Six ans plus tard, le bilan est catastrophique. Des chutes de voyageurs et des accidents divers ont d'abord incité les experts à réduire la vitesse à 9 km/h. Mais la technique s'est révélée si peu au point que les arrêts se sont multipliés. Dommage pour les 4,5 millions d'euros engagés dans l'installation de cette merveille. Les protestations des usagers se multiplient. Face à ce dossier vraiment très ennuyeux, les CNIM et la RATP se renvoient la balle, et personne ne souhaite s'exprimer. Et lorsque l'un des deux autres trottoirs roulant s'arrête aussi pour panne ou entretien, les voyageur sont priés de traîner leurs valises et leur paquets le long du couloir...

montparnassetrottoir1_zoom.jpg

Ça tombe bien, le long des murs, ils ont ainsi le temps de voir une immense publicité pour des chaussures de sport !

 

Gérard Desmedt

Donnez-nous vos témoignages sur le trottoir roulant de Montparnasse !

15 décembre 2007

"Service après-vente, assistance, conseil"

Cette sobre et belle formule figure depuis quelque temps en belle place dans nos stations de métro.

Vous avez remarqué que, maintenant, dans l’espace de vente des billets, là où avant des agents RATP vendaient des billets, eh bien, ils n’en vendent plus. On a d’abord vu apparaître des distributeurs automatiques, puis ces locaux ont été refaits, éclairés à giorno, rendus étanches comme des aquariums et sur le mur du fonds a été peint « Service après-vente, assistance, conseil ».

Ca veut simplement dire que désormais, il va vous falloir vous débrouiller tout seul avec ces machines, quelquefois infernales. Et le sémillant agent derrière sa vitre, trompera son ennui en vous conseillant de loin et dans son micro. Et munissez vous de la monnaie ad hoc et d’une carte bancaire

J’ai du mal à comprendre ce qu’est le service après vente pour un ticket de métro. Est-ce que si la couleur passe, on vous le rembourse ?

Quant à espérer une amélioration de l’accès, dans le cas où vous voulez aller prendre votre train avec deux lourdes valises, ce n’est pas à l’ordre du jour. Faites plutôt de la musculation ou prenez un taxi.

Nos invincibles écologistes pourraient peut-être se pencher sur la question ? Et aussi notre mairie si attentive ?

Alfred 

22 juin 2007

Restructuration du centre de bus de Montrouge : Concertation en trompe-l’œil

La Voix vous l’avait annoncé –voir la note- il y a eu trois jours de présentation aux riverains du projet de restructuration du centre de bus de la RATP, situé 72, rue du Père Corentin.  Annoncé comme rendu nécessaire par les besoins grandissants du centre de bus, ce projet cache en fait une vaste opération immobilière de Logis Transport, filiale de la RATP, comprenant un premier ensemble de 520 logements,  en deux constructions distinctes, boulevard Jourdan et rue de la Tombe Issoire, suivi plus tard d’une nouvelle opération, rue du Père Corentin.

Concertation en trompe-l’œil, puisque la décision est prise, les architectes consultés et  deux fois cinq d’entre eux présélectionnes. Seuls restent à choisir parmi ceux-ci les deux équipes d’architectes qui seront chargées du projet.

medium_restructuration-centredebus-Corentin.jpg

Sur la photo aérienne ci-dessus, l’emprise des trois opérations est très sommairement indiquée (document RATP)

Rue de la Tombe Issoire, il sera construit 320 logements d’étudiants, et boulevard Jourdan, une crèche et 170 logements, ou sociaux, ou pour la RATP, ou libres à la vente. Le nombre de chaque catégorie n’est pas indiqué. Aucune information n’est donnée pour le projet ultérieur de la rue du Père Corentin.

Lors de la consultation, les cinq projets Tombe Issoire étaient sommairement affichés sans maquette ainsi que les cinq pour le boulevard Jourdan. Les visiteurs étaient invités à donner leur avis et leurs préférences « qui seront transmis à la commission de sélection ». Pour la Tombe Issoire un hangar à bus persistera sous la nouvelle construction.

On ne s’explique pas très bien pourquoi les deux projets sont dissociés, chacun avec une équipe d’architectes différente. Comment garantir dans ces conditions une homogénéité architecturale entre les deux opérations.

On peut aussi se demander pourquoi la RATP s’occupe de promotion immobilière. Sa filiale Logis Transport, maître d’ouvrage de l’opération, n’a pour mission que de loger les salariés de la RATP.

A.C.

08 juin 2007

Urgent et très important: restructuration du dépôt de bus de la rue du Père Corentin

Il reste encore deux jours pour aller s'informer sur le projet de restructuration du dépôt de bus de la RATP, situé au bout de la rue du Père Corentin, et allant jusqu'à la rue de la Tombe Issoire.

Annoncé comme rendu nécessaire par les besoins grandissants d'espace du dépôt, il cache, en fait, un vaste projet immobilier de Logis-Transports, filiale immobilière de la RATP (construction de logements étudiants, sociaux et libres, et une crèche)

Allez vite voir, l'exposition des dix projets retenus dans les bureaux du dépôt, 72, rue du Père Corentin, juste avant le boulevard extérieur.(dans la cour et sa   lle au premier étage).

Vendredi 9 juin de 17heures à 20 h, et samedi 10 juin de 10h à 13h.

Et surtout, ecrivez vos observations lors de cette visite. Les observations seront recueillies et transmises aux membres du jury qui va prendre sa décision fin juin entre les 10 projets retenus.

La Mairie et la RATP assurent vouloir en tenir compte!

plus d'info (pas beaucoup) sur le site de la Mairie 

A.C. 

 

23 avril 2007

Bus ligne 28: y a du progrès

Progrès modeste, on n'est pas passé d'une extrème à l'autre. On  a toujours l'impression que la RATP ne croit pas à cette ligne, pourtant si utile et malheureusement très chargée.

medium_20040712223444_4.jpg

Enfin, ne boudons pas notre satisfaction.

Depuis bientôt deux mois, l'amélioration du service attendue depuis si longtemps, a été mise en place, décidée et financée par le STIF, organisme  d'organisation des transports en Ile de France. Il s'agit principalement, de la circulation des bus 28 tous les jours de l'année, donc dimanches et fêtes, ainsi que l'extension du service jusqu'à 22 heures 30, tous les jours également, et ce, sur l'ensemble de la ligne. Quant à la fréquence elle est dans la journée de 5 à 7 minutes en semaine et de 7 à 12 minutes le samedi. En soirée et le dimanche, il vous faudra attendre de 15 à 20 minutes.  Début du service, 6h00 en semaine, 6h30 le samedi et 7h00 le dimanche et les jours de fête.

C'est tout de même une amélioration, pour une ligne souvent chargée, qui permet de relier la Porte d'Orléans et Alésia au 15ème, aux Champs Elysées (Petit et Grand Palais), Haussmann et Saint Augustin. 

03 janvier 2007

L’exploitation du tramway: difficile à mettre en place

L’ « exploitation » d’un tramway dans une grande ville et plus encore à Paris, est un travail complexe, faisant intervenir des techniques sophistiquées. A Paris, le PC de cette gestion, où arrivent en permanence et en temps réel toutes les informations nécessaires est situé à la Porte de Sèvres, le long du périphérique, juste à coté des services de garage et d’entretien, dont vous parlerons prochainement.

medium_DSCF0108.JPG

Chaque tramway est repéré tout au long der son parcours de manière très précise au moyen d’une balise GPS. C’est grâce à ce système que sont calculées la fréquence et les heures de passage. L’intervalle prévu entre deux tramways est de quatre minutes, fréquence qui n’est pas encore atteinte puisque les délais affichés en ce moment sont de 8 minutes au moins, ou plus souvent « écran indisponible »! Les raisons en sont diverses,  fort trafic en fin d’année, les piétons et les automobilistes ne se sont pas encore adaptés, le système est en cours de réglages. Le tramway n’est pas encore arrivé à sa vitesse d’exploitation prévue de 20 km/h, et c’est ce qui conduit à des délais d’attente plus longs.

medium_DSCF0112.JPGLe tramway est prioritaire par rapport à la circulation automobile. Pour cela il est repéré par des boucles enterrées sous la voie, qui permettent de lui donner cette priorité dès son arrivée à un carrefour. Mais synchroniser les feux pour faire passer un tramway peut en arrêter un autre dans l’autre sens. Les réglages sont en cours.

medium_DSCF0111.JPGLes agents en service au PC disposent de l’ensemble des informations sous la forme d’écrans d’ordinateurs, de 6 écrans vidéo montrant les points stratégiques, d’une liaison par téléphone avec les conducteurs et de la possibilité de couper le courant à tout moment sur un tronçon donné.

Le période d’adaptation au tramway va durer un certain temps. Les piétons doivent rester très prudents, particulièrement en traversant : il y a peu d’espace entre les automobiles et le tramway.

A.C.

06 décembre 2006

Tramway : La Voix l’a testé pour vous

Départ Pont du Garigliano. Le tramway est bas, l’accès est aisé, une marche de 25 cm.  Du pont du Garigliano jusqu’à la Porte d’Ivry, 17 stations pour 8 km, une station tous les 500 m; c’est un peu beaucoup et c’est plus que le PC (une tous les 350 m).

Le tramway T3 est vaste, 43,70 m de long pour 2,65 m de large. Avec une densité moyenne recommandée de 4 voyageurs au m2, c’est 78 places assises et  plus de 300 voyageurs Et plus encore en tassant bien….

medium_tramway122.2.jpg

L’intérieur est bien éclairé, ressemble à un métro moderne, sans aucun cloisonnement, climatisé. La grande différence, et le grand agrément, c’est d’être en pleine ville, dans un environnement de surface.

Il y aura un tramway toutes les 4 minutes, ce qui correspond à un débit légèrement plus faible que le périphérique en nombre de personnes transportées, insiste-t-on à la RATP.

Le tramway démarre vite, même un peu sec. Il est prioritaire sur les voitures et les feux  doivent passer au vert à son arrivée. En réalité, ce n’est pas si simple.

medium_tramway118.jpg

Il s’arrête en douceur, mais peut freiner énergiquement en cas d’urgence. Pour éviter qu’un piéton ne passe sous les roues, une barre « chasse corps » est déclenchée par un détecteur ou en cas de freinage d’urgence.

Les piétons doivent rester prudents vis à vis du tramway. Son système de priorité fait qu’il peut arriver vite sur un carrefour ou un passage piétons. Il est nettement plus large que ses rails, et on a donc tendance à sous estimer sa largeur. La RATP assure que la toute première des priorités est la sécurité.

Inauguration le samedi 16 décembre à 14h. Il sera gratuit jusqu’au dimanche soir.

A.C.