Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 avril 2022

Société Historique et Archéologique du 14ème avril à juin 2022

société historique et archéologique du 14ème.jpeg1)-« Le Petit Patrimoine du XIVe arrondissement » conférence samedi 23 avril à 15h
Clotilde Messié, historienne, animera une conférence sur « Le Petit Patrimoine du XIVe arrondissement » (en diaporama).
sha14.fr
Salle des mariages de la Mairie du 14 ème

2 Place Ferdinand Brunot

2)-Samedi 21 mai 15h conférence de Noël Mairot sur « l’histoire de  la Cité Internationale Universitaire »

Noël Mairot présentera un sujet passionnant : l’histoire du « Cinquième quartier du XIVème arrondissement » la Cité Internationale Universitaire.

Il y a actuellement 50 maisons dont 10 nouvelles représentant la jeunesse estudiantine venant des 5 continents véritable « tour de Babel »

Mairie du 14ème 2 place Ferdinand Brunot

Lire la suite

19 mars 2022

Gérard Bardy présente "Les femmes du Général" ou De Gaulle et la cause des femmes

Gérard Bardy, journaliste, écrivain, historien

présente son ouvrage «  Les Femmes du Général.

Ce que les Françaises lui doivent,

Celles qui ont compté dans sa vie. »

Un général de Gaulle « visionnaire ».

« Quand de Gaulle ne sera plus là, il sera encore là » prédisait déjà François Mauriac en 1970, en ouverture de l’ouvrage du jeune Gérard Bardy, De Gaulle avait raison, le visionnaire.

Ainsi, le 16 octobre 2019, le Club Littéraire que j’anime au Ministère des Finances, a noté le regain d’intérêt d’un vaste public pour un aspect trop méconnu du Général de Gaulle (1890-1970 ).

Dans le cadre de la Journée Internationale des Femmes, « La Voix du 14e » s’en fait l’écho, relayé par les diverses voix de la Société Historique et Archéologique - SHA-14, qui reçoit à son tour la conférence de l’écrivain Gérard Bardy, "De Gaulle et la cause des femmes" ce samedi 19 mars, 15h, à la Mairie du 14e.

Il y est question d’un Général « visionnaire », de droit de vote et de Liberté. Celle que les citoyennes réclamaient depuis la Révolution, que les jeunes de mai 68, revendiquaient. Ne savaient-ils pas que 100 ans après l’instauration du suffrage universel masculin, le Général, pourvoit enfin ce droit aux femmes françaises. L’ordonnance du 21 avril 1944 leur permet de participer aux élections municipales de 1945, électrices ou éligibles. La Libération était sur tous les fronts.

Bien que le sujet fasse toujours débat, le Code du Travail remplaçait alors « salaire féminin » par « à travail égal, salaire égal ». Cela donne envie de découvrir ce que ce président fondateur de la Ve. République d’octobre 1958, a apporté, plus qu’un autre, à l’amélioration de la cause féminine, par des lois, textes et règlements. Des pas de géant, souvent méconnus.

société historique et  archéologique du 14ème 75014Sous le gouvernement de Michel Debré (1912-1996) il y eut la nomination de Nafissa Sid Cara (1910-2002), première femme musulmane à entrer dans un gouvernement de la République. Née en Algérie, elle y fut nommée Secrétaire d’Etat aux Questions sociales et à la Condition de la femme musulmane en 1959.

Membre de la Convention de La Fondation Charles de Gaulle, Gérard Bardy analyse ce dernier en 10 livres parus de 1993 à 2020, suite à Génération galère - 8 millions de jeunes dans la tourmente, et son ouvrage-Lettre ouverte : Et vos promesses aux jeunes, Monsieur le Président ? A la lueur de l’actualité, les thèmes abordés sont aussi différents que l’Eglise, Colombey et la mort, l’armée avec La Légionnaire. Héroïque et libertine, ou, Les Moines-soldats du Général, ou encore De Gaulle parle aux gilets jaunes…et à Macron. Et enfin, les femmes qui comptèrent pour lui, le guidant dans son éveil à la condition féminine. Tel est le fil conducteur de l’ouvrage et de la conférence.

La première partie explique des dizaines d’avancées en faveur des femmes, voulues et imposées par de Gaulle malgré diverses oppositions, droits civiques, droits sociaux, position sociétale, parité, mœurs, etc...

Mais la dernière mesure, fortement conseillée par son épouse, lui valut de se fâcher avec le Vatican et les catholiques les plus conservateurs… la « pilule » ne passait pas avec la loi sur la contraception.

société historique et  archéologique du 14ème 75014La seconde partie présente avec finesse le portrait intime des 5 femmes qui lui furent si proches et ont inspiré son « féminisme ». Celles de l’ombre, dont on parle peu, Jeanne Maillot, sa mère, qui lui transmit sa foi en Dieu et l’amour de la patrie. Yvonnesociété historique et  archéologique du 14ème 75014 Vendroux, son épouse, « sans qui rien ne se serait fait », et qui mériterait un ouvrage à elle seule. Elle l’encouragea dans l’octroi du droit de vote, et surtout dans la légalisation de la contraception, avec le député Lucien Neuwirth, à l’origine de cette loi et qui porte son nom, votée en 1967. Anne de Gaulle, leur fille, née trisomique, décédée à l’âge de vingt ans, entourée de toute l’affection familiale. Elisabeth de Miribel, la « Jeanne d’Arc de la France Libre », la fidèle durant toute la guerre, qui tapa à la machine l’Appel du 18 juin 40, et choisit d’entrer au Carmel en 1946 après le départ du Général. Et beaucoup plus dans la lumière, sa nièce résistante, déportée à  Ravensbruck, dite « l’autre de Gaulle » Geneviève de Gaulle-Anthonioz

société historique et  archéologique du 14ème 75014

société historique et  archéologique du 14ème 75014société historique et  archéologique du 14ème 75014

Photos :" Ce sont les cinq femmes qui ont le plus sensibilisé de Gaulle à la nécessité de faire évoluer le statut de la femme française."

1- Jeanne de Gaulle (née Maillot), la mère du Général

2- Yvonne Vendroux, épouse du Général

3- Anne de Gaulle, fille du Général, née trisomique, morte à l'âge de 20 ans 

4- Elisabeth de Miribel : celle qui tapa à la machine l'Appel du 18 juin 40 et qui choisit le carmel après le départ de de Gaulle en 1946

5- Geneviève Anthonioz de Gaulle, nièce du Général, résistante et déportée à Ravensbruk

Lire la suite