Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 avril 2021

Notre-Dame des Champs 18 avril 2021

Notre-Dame des Champs.JPG

2ème dimanche de Pâques

Dimanche de la Divine Miséricorde

10 et 11 avril 2021

Apôtres 4, 32-35 ; Psaume 117 ; 1 St Jean 5, 1-6; Jean 20, 19-31

Mets ta main dans mon côté

Jésus, c’est Dieu qui se remet entre les mains des hommes. Quand ils purent faire de lui ce qu’ils voulaient, les pécheurs l’ont pris et l’ont tué. Ayant vu cela, Thomas ne réclame rien d’autre que de continuer à mettre la main sur lui. Puisque son maître s’est soumis à un tel abaissement, il réclame de l’avoir lui aussi en son pouvoir. « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Si ceux-là l’ont pris et mis sur la croix, pourquoi lui, l’apôtre, n’aurait-il pas aussi le droit de le prendre, de toucher les marques qu’ont faites les hommes dans ses mains, ses pieds et son côté ? 

Jésus est ressuscité au jour de Pâques, mais encore faut-il que cette résurrection parvienne jusqu’à nous. En Thomas, nous est dévoilée la manière dont elle va nous atteindre. C’est en plongeant la main dans le côté du Christ, en mettant ses doigts dans les blessures de ses mains et de ses pieds que Thomas reçoit du Christ la foi qui sauve. Le Christ retourne la logique de ses souffrances. Les hommes lui avaient planté des clous dans les mains et les pieds pour l’humilier, le mettre à mort, et ainsi le rabaisser à leur niveau, ils ont sans le savoir ouvert au monde le refuge du cœur de Dieu : désormais, le Christ donne la vie à ceux qui viennent s’abriter dans ses blessures. 

Le salut nous est ainsi prodigué lorsque nous plongeons en elles. Lorsque nous demandons au Christ – suivant une très vieille prière – de nous cacher dans ses blessures, lorsque nous nous approchons des souffrants et des blessés, le Christ nous donne par eux la vie ; toutes les fois où nous renonçons à faire de nos douleurs des étendards pour les laisser devenir compassion, pour les unir à celles de Jésus, pour les laver de son sang et les déposer contre ses plaies, le Christ nous donne sa vie.

Père Nicodème Ferré + 

RELIQUES DE SAINTE BERNADETTE

Présence exceptionnelle de reliques de Sainte Bernadette le samedi 17 avril 2021 à Notre-Dame des Champs.

Chapelet à 9h et à 15h aux intentions des participants et de la paroisse.


HORAIRES DES MESSES DU 11 AVRIL AU 2 MAI 2021

Messes en semaine :

lundi au vendredi : 12h15 et 18h
samedi : 12h15
pas d’adoration le jeudi matin à 6h45
Confessions et adoration
lundi-vendredi : 17h-18h et 18h30-19h
Messes dominicales :
samedi : messe anticipée à 17h30
dimanche : 9h30, 11h et 17h30

DENIER DE L’ÉGLISE

CAMPAGNE DE PRINTEMPS

Comme chaque année, la paroisse s’adresse à vous pour communiquer sur l’importance de la participation au Denier de l’Église. C’est une manière de la part des fidèles de soutenir leur paroisse dans sa mission de témoigner de l’évangile. Le Denier est l’affaire de tous, chacun selon ses possibilités. 
Vous pouvez donner au Denier en ligne de façon sécurisée sur le site de la paroisse ou adresser votre chèque à l'ordre de ADP-ND des Champs, à la paroisse, 92bis bd du Montparnasse, 75014 Paris. 
Vous trouverez aussi des enveloppes au fond de l’église.

« 9 JOURS, AUTREMENT »

La prochaine édition des 9 jours prend forme. Un grand merci à tous ceux qui ont déjà participé aux réunions préparatoires (choix de propositions, ateliers de préparation, …)

Prochain rendez-vous pour tous ceux qui souhaitent prendre une petite ou plus grande part à cette édition : samedi 1er mai, de 10h à 12h salle Notre Dame. Réunion pour partager l’esprit de ces 9 jours et poursuivre la constitution des équipes. 

Chaque dimanche de mai, une démarche de réflexion, information et/ou témoignages sera proposée lors des messes et un stand d’information sera ouvert sur le parvis à la fin des messes.

Portons ensemble le flambeau de la mission et témoignons autour de nous de la bonne nouvelle du Christ Ressuscité ! 

LA PRIÈRE DE « CONFIANCE EN DIEU »

DE SAINT CLAUDE LA COLOMBIERE

« Mon Dieu,

je suis si persuadé que tu veilles sur ceux qui espèrent en toi, et qu'on ne peut manquer de rien quand on attend de toi toutes choses, que j'ai résolu de vivre à l'avenir sans aucun souci, et de me décharger sur toi de toutes mes inquiétudes :

« Dans la paix, moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d'habiter, Seigneur, seul, dans la confiance » (Ps. 4, 9).

Les hommes peuvent me dépouiller et des biens et de l'honneur, les maladies peuvent m'ôter les forces et les moyens de te servir, je puis même perdre ta grâce par le péché; mais jamais je ne perdrai mon espérance, je la conserverai jusqu'au dernier moment de ma vie, et tous les démons de l'enfer feront à ce moment de vains efforts pour me l'arracher : « Dans la paix, moi aussi, je me couche et je dors ».

Certains peuvent attendre leur bonheur de leurs richesses ou de leurs talents, d'autres s'appuyer sur l'innocence de leur vie, ou sur la rigueur de leurs pénitences, ou sur le nombre de leurs aumônes, ou sur la ferveur de leurs prières. Pour moi, Seigneur, toute ma confiance, c'est ma confiance même ; cette confiance ne trompa jamais personne.

Je suis donc assuré que je serai éternellement heureux, parce que j'espère fermement de l'être, et que c'est de toi, ô mon Dieu, que je l'espère. Amen.»

Saint Claude La Colombière (1641-1682)

Autres informations dans " Fip du dimanche 18 avril 2021
 
 

 

 
 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.