Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 mai 2017

Le boulevard Raspail et ses écrivains (III)

Nous poursuivons notre promenade afin d’évoquer les domiciles de personnalités littéraires qui ont fréquenté ce boulevard. Ainsi :

Simone de Beauvoir.pngSimone de Beauvoir (1908-1986)- Elle naît au 136 de ce boulevard, juste au futur carrefour avec le boulevard Montparnasse, le le plus célèbre de ce quartier. Ce boulevard est le lieu de vie de sa petite enfance. A ce propos elle dit : « l’après-midi, je restais assise longtemps sur le balcon de la salle à manger à la hauteur des feuillages qui ombrageaient le boulevard Raspail et je suivais des yeux les passants, leurs visages, leurs silhouettes, le bruit de leurs voix me captivait ». Mais en 1913, ses parents s’installent rue de Rennes. Elle regretta en disant : « on me coupait du monde, on me condamnait à l’exil ». Dès 1911, la Rotonde (au dessous de l’appartement de Simone) recueillait la présence d’Apollinaire, Picasso, Derain, Vlaminck, Modigliani et beaucoup d’autres. Précisons qu’elle eut au début de la seconde guerre mondiale, un pied-à-terre dans le petit hôtel du Danemark, aujourd’hui hôtel Danemark, trois étoiles. Elle évoque dans la  «  Force de l’âge » : la rue Vavin et la patronne dudit hôtel ». Enfin, son dernier domicile fut le 11 rue Schoelcher, qu’elle habita de 1955 jusqu’à son décès en 1986. pierre seghers.jpg

Pierre Seghers (1906-1987)- Loge au n° 228. Il fut le célèbre éditeur des poètes contemporains, poète lui-même et fut à l’origine de la fameuse collection : « Poètes d’aujourd’hui » Il logea dans cet immeuble de 1947 jusqu’à sa mort. 

Samuel Beckett,.jpgSamuel Beckett (1906-1989)-  Au 38 boulevard Raspail,  Beckett créa dans l’ex théâtre de Babylone, le 3 janvier 1953 sa pièce En attendant Godot. Le succès fut immédiat et devint bientôt mondial. Il faut préciser que Jean-Marie Serrault, le propriétaire de cette salle qui était en faillite, avait dit à Roger Blin qui allait mettre en scène Beckett : « je vais fermer boutique, autant finir en beauté ».

19 mai 2017

Représentation de la Crucifixion, conférence à Saint-Pierre de Montrouge lundi 22 mai 20h30

Art Culture et Foi Conférence Art Culture et Foi avec projections par Alain Lockart,sur la représentation de la Crucifixion, lundi 22 mai 2017 à 20h30 .

Avant le cinquième siècle, il n’y a pas de représentation de la crucifixion. Dans l’art roman, le Crucifié est le Christ triomphant yeux ouverts et tête droite. En revanche, dans l’art gothique, il est dans la majorité des cas le Christ mort, tête tombante sur l’épaule droite. Cette prépondérance du Crucifié mort risque d’occulter l’action salvifique du Crucifié qui est le sommet de la miséricorde divine : « Si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide, et vide aussi notre foi. » (1 Co 15, 14). Dans l’art contemporain, la crucifixion tend à perdre son caractère religieux pour signifier la peine des hommes confrontés à un environnement menaçant.

Au centre paroissial de Saint-Pierre-de-Montrouge, 9 passage Rimbaut, Paris 14e. M° Alésia. Entrée libre, libre participation aux frais. 

18 mai 2017

Sous les pavés... une carrière

carrière des capucins.jpgSamedi 20 mai, à 14h 30, 15,30, et 16h 30 aura lieu devant la cafeteria Relais H de l'Hôpital Cochin,27, rue du Faubourg Saint Jacques,   XIVe  le départ de la visite de la carrière des Capucins.

Il s'agit d'une carrière située à plus de 20 mètres sous terre et dans laquelle on peut cheminer sur 1,2 Km. Le site a été classé en 1990 et transformé en musée souterrain. Une équipe de bénévoles s'attache à conserver les lieux, sachant que cette carrière a été exploitée dès le Moyen Age.  Son nom provient du fait que les moines Capucins se sont installés au faubourg Saint Jacques en 1653, consolidant les vides successifs laissés par  la longue  exploitation de la carrière.

Inscriptions : sur Hopitaux-paris-centre.aphp.fr/journee-porte-ouverte-le-20-mai-2017

14 mai 2017

L'association Parole et Poésie propose une promenade dans les pas de Georges Brassens

En partenariat avec les Editions Flammes Vives‌
l'association Parole & poésie propose 
une promenade dans les pas de Georges Brassens
 
En plus de rendre hommage au célébrissime poète-chansonnier, ami de la poésie et des poètes, un des buts essentiels de cette promenade poétique parisienne sera d'explorer une bonne partie du territoire de ce "croque-notes" d'exception, de part et d'autre des voies ferrées de Paris-Montparnasse - quartiers particulièrement défavorisés et populaires durant une grande partie du XXe siècle, entre XIVe et XVe arrondissements. De la rue d'Alésia jusqu'à la rue Brancion, nous nous rendrons sur les seuils des différents domiciles du poète, jusqu'à ces bistrots gardant présente sa légende.
Grâce aux soins de Michèle Fageot et du poète Oliver Swan, une pause-café gratuite sera prévue rue Santos-Dumont, à deux pas de la dernière demeure de Brassens, avant d'achever notre promenade devant son buste dans les allées du Parc Georges-Brassens.

LE DIMANCHE 21 MAI 2017. RENDEZ-VOUS à 10 h.30 précises, devant le n°173 de la rue d'Alésia, 75014 Paris - Bus 62 - M° Alésia (ligne 4) ou Plaisance (ligne 13). Participation aux frais : 15 € pour les couples ; 10 € en individuel. Un cahier de la Collection de la Barque au Soleil, reprenant les éléments de la promenade et reproduisant les poèmes interprétés sera mis à votre disposition (prix de vente : 5 euros).
 
avec Patrick PICORNOT, conteur et Aumane PLACIDE, interprète (de Parole & Poésie)
 
Attention, le nombre des inscriptions étant limité à 15 personnes, nous vous conseillons vivement de vous inscrire rapidement au 06 09 09 28 82. Si cela s'avérait nécessaire, nous ouvririons une liste d'attente pour organiser une seconde promenade dans le courant du mois de juin 2017. 
 

04 mai 2017

Montrouge, ville de l'art contemporain

Salon de Montrouge 20017.jpgLe soixante deuxième Salon de Montrouge de l'Art Contemporain aura lieu jusqu'au 24 mai 2017 et est ouvert tous les jours de 12 heures à 19 heures ; nocturne le 19 mai jusqu'à 22 heures. Ce salon se tient au Beffroi, 2 place Emile Cresp.

Depuis 1955, la ville de Montrouge organise et finance le Salon de Montrouge. Véritable tremplin pour la jeune création française, le Salon a su s'affirmer comme LA manifestation emblématique pour la découverte des artistes dans toutes les disciplines.

Plus qu'une exposition annuelle, la ville de Montrouge s'engage auprès des jeunes artistes en leur donnant les moyens de rencontrer le public et d'établir des ponts avec les professionnels, galeristes, critiques d'art, collectionneurs, pour un accompagnement critique, des aides à la production et des ventes aux enchères.

Les lauréats participent également à la biennale itinérante Jeunes Créations Européennes, créée par la ville de Montrouge en 2000. Ainsi, des opportunités d'échange, de rencontres, s'établissent par des contacts avec une dizaine de pays européens partenaires.

salondemontrouge@ville-montrouge.fr   - http://www.salondemontrouge.com/

03 mai 2017

Georges Desvallières (1861-1950) Peintre des combats et du renouveau de l'Art sacré conférence jeudi 4 mai à 21h

Conférence Art Culture et Foi  Saint pierre de Montrouge 4 mai 2017 desvallières  jpg.jpgLes conférences Art Culture et Foi prévues en mai et juin 2017 à Saint Pierre de Montrouge sont les suivantes

- Jeudi 4 mai à 21 heuresGeorges Desvallières (1861-1950) Peintre des combats et du renouveau de l'Art sacré, par le frère Jean-Jacques Danel

  L'œuvre de Desvallières est encore trop méconnue, il occupe pourtant une place singulière dans l'histoire de l'art en France. Profondément marqué par son expérience de combattant durant la première guerre mondiale il fera le vœu ensuite  de ne peindre que des sujets religieux. Avec Maurice Denis il est à l'origine d'un mouvement de renouveau de l'Art sacré. Son œuvre peut paraître sombre et torturée mais on peut y voir le chemin d'un homme, d'un père, d'un combattant, d'un croyant qui a cherché la lumière à travers les épreuves de la vie.

- Lundi 22 mai à 20 heures 30 : Représentation de la Crucifixion, par Alain Lockart 

  Avant le cinquième siècle, il n’y a pas de représentation de la crucifixion. Dans l’art roman, le Crucifié est le Christ triomphant yeux ouverts et tête droite. En revanche, dans l’art gothique, il est dans la majorité des cas le Christ mort, tête tombante sur l’épaule droite. Cette prépondérance du Crucifié mort risque d’occulter l’action salvifique du Crucifié qui est le sommet de la miséricorde divine : «Si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide, et vide aussi notre foi.» (1 Co 15, 14). Dans l’art contemporain, la crucifixion tend à perdre son caractère religieux pour signifier la peine des hommes confrontés à un environnement menaçant. 

- Lundi 12 juin à 20 heures 30 : Conférence sur Chagall par Madeleine Zeller

Au Centre paroissial de Saint Pierre-de- Montrouge 9 passage Rimbaut 75014

19 avril 2017

La Fondation Cartier pour l'art contemporain

Fondation Cartier pour l'art contemporain exposition autophoto 1.jpgLa Fondation Cartier présente du 20 avril au 18 septembre une exposition concernant l'automobile intitulée :

AUTO-PHOTO, de 1900 à nos jours.

Trente ans après l’exposition Hommage à Ferrari qui mettait à l’honneur ces voitures mythiques, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente, sur une proposition de Xavier Barral et Philippe Séclier, l’exposition Autophoto consacrée aux relations entre la photographie et l’automobile.

Depuis sa création, l’automobile façonne le paysage, permet la découverte de nouveaux horizons et bouleverse notre conception du temps et de l’espace. À travers près de 500 œuvres de 100 photographes historiques et contemporains originaires des quatre coins du monde tels que Jacques-Henri Lartigue, Lee Friedlander, Rosângela Renno ou Yasuhiro Ishimoto, l’exposition révèle comment l’automobile est devenue, depuis son invention jusqu’à nos jours, un sujet et un outil pour les artistes. Captant les lignes sinueuses des routes, jouant avec les reflets des rétroviseurs et le cadre des pare-brises ou encore explorant notre relation avec cet objet de désir, les photographes nous invitent à regarder autrement l’univers de l’automobile. Le parcours de l’exposition réunit également des maquettes d’automobiles réalisées pour l’exposition par l’artiste Alain Bublex, portant un regard nouveau sur l’histoire du design automobile.

À travers un ensemble d’œuvres organisé autour de grandes séries, l’exposition s’intéresse à la façon dont l’automobile a modifié durablement notre environnement et notre vie quotidienne, tout en influençant les pratiques et recherches esthétiques des photographes. Elle sera accompagnée d’un catalogue qui réunit plus de 700 reproductions d’œuvres, des citations d’artistes, une autre histoire du design et des textes de spécialistes.

Lire la suite

04 avril 2017

Les Catacombes : nouvelle donne

Catacombes-630x405-C-Thinkstock.jpg

On connaît le succès rencontré par la visite des Catacombes de Paris qui reçoivent annuellement la visite de 500000 visiteurs. Récemment, huit mois de travaux ont permis de faciliter la visite de ces lieux qui permettront de raccourcir le parcours d'une heure à 45 minutes.

La directrice générale de Paris Musées gérant les Catacombes met en avant la volonté de protéger ce site historique exceptionnel et d'en faciliter la visite en réduisant les files d'attente, et de créer de meilleures conditions de travail pour les agents (nouvelles salles, douches, WC). D'autre part, une nouvelle sortie plus fonctionnelle a été établie pour les visiteurs. Elle se place au 21 bis avenue René Coty et elle remplace l'ancienne située rue Rémy Dumoncel.

Une nouvelle librairie boutique dont la gestion est confiée à Arteum sera à la disposition des visiteurs qui pourront y acheter un gadget ou un livre se rapportant à ces lieux.

Le Parisien du 31 mars -

30 mars 2017

Exposition « Giotto, François, L'humilité radieuse » du 24 mars au 6 avril 2017 à Notre-Dame de Bon Secours

L’ Exposition «Giotto, François, L'humilité radieuse» est présentée du 24 mars au 6 avril 2017 dans l’Etablissement Saint Augustin à Notre-Dame de Bon Secours, 68 rue des Plantes 75014.

notre- dame de bon secours 68 rue des plantes 75014,giottoReproduction photographique des 28 fresques de la basilique supérieure d’Assise

Alba Cultura, en collaboration avec la Fondation Notre-Dame propose à des établissements scolaires et  à des structures d’accueil (maisons de retraite, hôpitaux, paroisses) la reconstitution du célèbre ensemble de fresques de Giotto. 28 photographies de grand format de 1,50 de hauteur permet de faire découvrir  ce cycle franciscain de Giotto,  chef-d’oeuvre  de la peinture murale italienne.

 Giotto (1266-1337) est le premier peintre de son temps à s’être affranchi des codes de la peinture byzantine pour renouer avec l’imitation directe de la nature. Il est reconnu comme le grand précurseur de la Renaissance italienne. Il s’est vu confier l’exécution des fresques sur la vie de François d’Assise (1181-1226) le plus grand saint de son temps dans la basilique construite à Assise autour de son tombeau. (Récit de sa vocation jusqu'au renoncement à la vie mondaine, ses miracles, ses compagnons, la réception des stigmates, puis sa mort).

Exposition commentée par les bénévoles d’Alba Cultura:

Mercredi 29 mars de 15h à 16h.

Jeudis 30 mars et 6 avril de 16h30 à 17h30

Mardi 4 avril de 15h à 16h.

22 mars 2017

Le Moulin à Café : du 22 au 25 mars

22 mars à 20h : 5ème petite leçon d’art de Pierre Baqué, professeur à la Sorbonne, sur le thème des « Femmes fatales » (cycle 2016-2017), un thème qui traverse l’histoire de l’Humanité.

La « Femme fatale » est réputée belle, intelligente, sensuelle et perverse. Elle attire les hommes, les séduit et finit par atteindre son but : les détruire. Par plaisir, par haine du masculin, pour se venger ou pour toute autre raison (il faut avouer que beaucoup de ces victimes l’ont bien cherché !).

Ainsi, qu’en est-il de l’histoire (ou du mythe) d’Ève et Adam, Dalila et Samson, Circé et Ulysse, Cléopâtre et César…? En Occident, ce duel à mort a stimulé la créativité des artistes, surtout celle des peintres.

moulin à café café associatif 8 rue sainte léonie 75014Concert « Duo la voix des cordes » 24 mars  21h

La voix des cordes est un duo de comédien, Jacques Faule et violoncelliste, Jacques Perrin. Ils allient ensemble poésie et musique.

« Mêle en une rare alchimie, poèmes récités par Jacques Faule et musique interprétée au violoncelle par Jacques K.Perrin. Le spectacle composé de chefs-d’oeuvre en vers ou en prose, de mélodies classiques, de compositions improvisées, de ballades populaires, de récits cocasses ou tragiques transfigure les spectateurs », Christiane Abbadie-Clerc (conservateur en chef honoraire des bibliothèques).

Le Moulin à café 8 rue Sainte Léonie Paris, Métro Pernety Téléphone : 01 40 44 87 55 http://www.moulin-cafe.org/ - Facebook  -Twitter

Programme complet du 22 au 25 mars 2017 : exposition Henri Lohou,  atelier poétique, ateliers de couture et tricot, show d’improvisation théâtrale, cliquez sur lire la suite…

Lire la suite

19 mars 2017

Cécile Galland, artiste et enseignante

Depuis plusieurs années, Cécile Galland, diplômée des Arts Déco de Paris propose aux jeunes (5 à 17 ans) de s’initier au dessin , à la peinture et aussi à la poterie dans son atelier, situé 26 rue  Liancourt 75014 Paris. Très appréciés , ces ateliers ont lieu après la classe, les mardis,jeudis et vendredis de 17h à 18h 30 et de 18h30 à20h. Le mercredi, 4 ateliers s’échelonnent de 11h à 17h. Elle a aussi ouvert un atelier, destiné aux adultes, le lundi soir.

cecile galland,75014,paris 14e,art,artisanat enseignementLe cadre est plaisant : donnant directement sur rue, une pièce rectangulaire, très claire, meublée d’étagères et de deux tables de bois, l’une pour le travail de la terre , l’autre pour le dessin, avec un grand choix de matériels et aussi un four pour la cuisson des objets en terre. Les dimensions du local ne permettent pas à Cécile d’accueillir plus de 7 élèves par atelier mais, me dit-elle, ce petit nombre favorise leur autonomie.

Elle m’explique sa pédagogie : « Je commence par leur demander de dessiner un objet que j’ai choisi, par exemple une nature morte. Ce premier temps est bref mais les aide à se concentrer pour l’étape suivante. Ensuite ils choisissent librement ce qu’ils veulent faire et la technique à utiliser mais doivent d’abord dessiner leur projet. .Je peux alors les conseiller pour la réalisation. Après ils se lancent, et prennent le temps nécessaire. Certains mènent de front plusieurs projets mais  chaque projet doit être finalisé. »

Malgré la richesse de ce travail de formation qui la mobilise jour après jour et la passionne, comme tout artiste, Cécile a le désir de confronter son œuvre personnelle au regard du public. Ce sera la deuxième fois à Paris car Cécile a exposé aussi en Catalogne.

Elle m’explique qu’elle a voulu réaliser toutes les idées d’illustrations qu’elle portait en elle depuis 3 ans, sous différentes formes : affiches, terres cuites émaillées, sérigraphies, dessins à l’encre de chine.

Ne manquez pas d’aller découvrir la variété et la fantaisie de son œuvre les WE des 18 et 19 mars prochains et des 25 et 26 mars de 14h à 20h dans son atelier.

I. C.

 Cécile GALLAND, 26, rue Liancourt, 75014 PARIS - Tel : 06 52 52 11 24

08 mars 2017

Les Franciscains vous informent : colloque 10 mars, journées portes ouvertes 18 et 19 mars

couvent des capucins 32 rue boissonade couvent des franciscains 7 rue marie rose 75014

La Famille Franciscaine se prépare à célébrer les 800 ans de son arrivée en France : "800 ans et après..."

1) COLLOQUE -Saint François en France :  Le  vendredi 10 mars de 10h à 18h, au Couvent Saint François, 7 rue Marie Rose 75014

Ne manquez pas le colloque "Saint François en France" avec entre autre André Vauchez, Pierre Morachini, Jacques Dalarun...Un beau panorama de l'histoire et de la présence Franciscaine en France depuis 800 ans. (programme et inscription cliquez sur lire la suite)

Colloque "Saint François en France" - vendredi 10 mars 2017 à Paris

jubile800ans.franciscains.fr

2) Les FRÈRES MINEURS CAPUCINS organisent des PORTES OUVERTES :

                                   Samedi 18 et dimanche 19 mars 2017

32, rue BOISSONADE, PARIS  14e;

Visites de la chapelle et ses icônes, de la bibliothèque et ses « trésors » et de l'exposition :
« Nos présences et nos missions ».

Les frères de la fraternité seront heureux de vous accueillir : Samedi de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h et dimanche de 14 h 30 à 17 h 30. Messe à 11 heures.

Visites guidées Samedi : 10 h et 11 h, 14 h 30 et 16 h. Dimanche : 15 h et 16 h 30 ; Entrée libre.

Lire la suite

28 février 2017

La Société Historique et Archéologique du XIV annonce

La Société Historique et Archéologique du 14ème présentera un cycle de conférences qui auront lieu à la mairie du 14ème aux dates suivantes :

le samedi 4 mars 15h : Le Paris assiégé, par Claire Tissot assistée d'Yvan Belledame pour les illustrations.

le samedi 25 mars : Aragon, Sartre et le 14ème, par Jean-Louis Robert.

le samedi 29 avril : Nouvelles approches du boulevard Raspail, par Georges Grand.

Paris assiége 1870-1871 Claire Tissot.jpgEn ce qui concerne la prochaine conférence ayant pour sujet le Paris assiégé (1870), le 4 mars, c'est Madame Claire Tissot archiviste paléographe, qui viendra parler de la vie d'une famille habitant le 14ème pendant le siège de Paris par les Prussiens en 1870. Madame Tissot qui a fait sa carrière à la BNF et à l'Institut National d'Histoire de l'Art, a étudié une importante correspondance sur le sujet. C'est à travers l'échange de lettres et correspondances diverses recueillies parmi les familles Fouqué et Lecoeur que Madame Tissot a pu relater la vie quotidienne des Parisiens pendant 132 jours de blocus. Madame Tissot a édité par ailleurs un livre paru aux Editions de l'Harmattan : "Paris assiégé 1870-1871".

Horaires et lieu : à la mairie du 14ème à 15 heures, à la salle polyvalente.

06 février 2017

La Cité Universitaire : un studio en plein air

Cité Internationale Universitaire MIfacadeNord-625x300.jpgLa Cité Internationale (CIUP) du boulevard Jourdan accueille 12 000 étudiants et chercheurs du monde entier. Le site, par ailleurs, formant un campus de 34 hectares, est souvent utilisé par le tournage de films, car il est : "le premier lieu concentrant  de vastes possibilités aux  décors multiples".

Il faut savoir que c'est un endroit facile pour le tournage de films. Il n'y a pas d'autorisation à demander à la Préfecture de police et pas de problème de stationnement. C'est un lieu magnifique qui propose une diversité de décors, tant intérieur qu'extérieur. Ainsi, le campus accueille chaque année près de trois cents tournages de films, de séries, de pubs, de clips. En 2016, il a engrangé 240 000 € de prestations.

La Cité U a un répertoire impressionnant : "l'Amant" y a été tourné, ainsi que : "Clo-clo", "les garçons et Guillaume à table" ! "Indochine", ce dernier primé aux Césars pour le meilleur décor. Kevin Costner pour "Three days to kill" avait mis la Cité en émoi. Ne voulant pas se contenter de tournages de films français, la Cité est tentée par l'international.

 D'autres opportunités se présenteront, car dix nouvelles maisons seront construites dans les années qui viennent.

Le Parisien du 31 janvier.

02 février 2017

Hommage à André Brageu et Daniel Vacher : exposition de l’ APST-14 du 2 au 13 février 2016

Association des peintres et sculpteurs Témoins du 14ème expo du 2 au 13 février 2017.jpgHommage à André Brageu (1920-2014) président de l’Association des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14ème jusqu’en 2004 et Daniel Vacher (1923-2014) vice-président jusqu’en 2014.

Le Vernissage de cette exposition de près de 60 œuvres, sera inauguré le 2 février 2017 à 18h30 par des représentants de la Mairie du 14ème, en présence des enfants de nos deux amis, Rémi Brageu, Agnés, Emmanuel et Dominique Vacher. Ils ont organisé ce bel Hommage avec l’aide de Marie-Lize Gall présidente de l’APST-14, chacun ayant une pensée pour le père Gourdon, également artiste, qui créa et présida l’APST et auquel André succéda. Son fils Rémi qui devint le photographe officiel du Salon annuel, a réalisé avec Dominique Sivan, une amie de la famille, l’affiche de cette petite rétrospective. Ce sera une nouvelle découverte d’huiles sur toile, sculptures et pastels ayant raconté au fil des ans et par tous les temps, le quotidien et la spécificité des quartiers du 14e arrondissement où André et Daniel vécurent si longtemps. Attachés à la défense du patrimoine du Grand Montparnasse, ils ont également adhéré et participé aux nombreuses activités de la Société Historique et Archéologique du 14ème dont André assura la vice-présidence, et très souvent avec talent, l’illustration des Revues. Il tenait fidèlement le stand lors des Journées de la Brocante, entouré de sa sœur Yvette Filitti, et des amies Madeleine Gaillard, Josette Lahana. Un temps qui n’est pas révolu dans nos cœurs et nos pensées.

Marie-Lize Gall,  Présidente de l’APST-14

Exposition du 2 au 13 février 2017. Galerie 55 rue du Montparnasse. Ouvert tous les jours. 12h à 20h.

31 janvier 2017

Réunion publique sur le projet du Conservatoire 1er février

conservatoire paris 14,75014Carine Petit, Maire du 14e arrondissement de Paris et Mélody Tonolli, Adjointe à la maire du 14e en charge de la culture, de la jeunesse, de la politique de la ville et de l’éducation
populaire. Quartier : Didot-Porte de Vanves.

VOUS CONVIENT A LA REUNION PUBLIQUE SUR LE PROJET DU NOUVEAU CONSERVATOIRE

MERCREDI 1ER FEVRIER 2017 A 19H30

Ecole Alain Fournier - 5, square Alain-Fournier - 75014 Paris

24 janvier 2017

Une Saison de Nobel : Tomas Tranströmer jeudi 26 janvier 19h30 à l'hôtel de Massa

Tomas Transtromer.jpgJeudi 26 Janvier à 19h30 à l'Hôtel de Massa : Tomas Trantrömer (1931 - 2015  ) Prix Nobel Littérature 2011 - Suède
«Car, par des images denses, limpides, il nous donne un nouvel accès au réel. »

Cette soirée est organisée dans le cadre du cycle "Une Saison de Nobel" 2017-manifestation initiée par Anny Romand, en partenariat avec la Société des Gens de Lettres et avec le soutien de la SOFIA.

Présentation Sylvain Briens.

Lecture par Anny Romand de poèmes et prose de Tomas Tranströmer

Avec le partenariat du Conservatoire Municipal Darius Milhaud du 14e.

À l’Hôtel de MASSA

38 rue du Faubourg-Saint-Jacques 75014

Entrée libre dans la mesure des places disponibles

Lire la suite

19 janvier 2017

La Galerie Camera Obscura annonce une exposition de photos de Michel van den Eeckhoudt

Camera Obscura Expo Michel Vandeb Eeckhoudt.jpgLa Galerie Camera Obscura présente une exposition de photos de Michel van den Eeckhoudt.

Exposition qui aura lieu du 20 janvier au 18 février 2017.

Le vernissage aura lieu le jeudi 19 janvier à 18 heures.

Nous sommes heureux de montrer à nouveau le travail de Michel Vanden Eeckhoudt, deux ans après sa disparition, avec un ensemble d'une trentaine de photographies choisies parmi nos préférences.galerie camera obscura

Son regard généreux et engagé avait l'art de traduire les fêlures du monde dans une photographie douce-amère, dont la beauté formelle et l'humanité nous touche toujours autant.
Michel Vanden Eeckhoudt, en orfèvre du noir et blanc, aimait travailler ses images au laboratoire et ce sont ses propres tirages, d'une grande qualité, que vous pourrez voir dans cette exposition.

Galerie Camera Obscura : 268 boulevard Raspail - 75014 - tél : 01 45 45 67 08

Ouvert du mardi au vendredi 12h - 19h / samedi 11 - 19h

www.galeriecameraobscura.fr

12 janvier 2017

La conversion de Saint Paul, conférence de Sylvie Bethmont-Gallerand avec Art Culture et Foi, lundi 16 janvier à Saint-Pierre de Montrouge.

sylvie bethmont-gallerand,art culture et foi,enseignante à l’ecole cathédrale de paris.centre paroissial de sPour bien la commencer l’année 2017, le groupe Art Culture et Foi de Saint-Pierre-de-Montrouge vous propose une nouvelle conférence le lundi 16 janvier à 20h30  : "La conversion de saint Paul ou l’orgueil abaissé", un parcours en images par Sylvie Bethmont-Gallerand, enseignante à l’Ecole Cathédrale de Paris.

 La conversion de saint Paul sur le chemin de Damas est racontée par trois fois dans les Actes des Apôtres, dont deux par Paul lui-même. Elle  s’insère dans une chaîne de récits de conversion : celles  de Simon le magicien, de l’eunuque éthiopien, puis, après Paul, celles des populations de Lydda et de Joppé et du centurion Corneille. Mais le récit de Paul est réellement singulier pour dire l’indicible. ART Culture et Foi 16 jan 2017 PaulDamas.jpgPaul le persécuteur des premiers chrétiens est comme foudroyé, il tombe à terre, voit  une lumière « plus éclatante que le soleil », entend des paroles, mais  il « ne voit rien bien qu’il eût les yeux ouverts »… Une expérience qui lui fait commencer une nouvelle vie. Les artistes ont commenté ces récits à leur façon. A partir du Moyen Age Paul est montré tombant de cheval, alors qu’il n’est aucunement question de cette monture dans les Actes. Or un homme tombant de cheval est la figure emblématique de l’orgueil abaissé, que tous pouvaient voir dans les sculptures des portails de nos cathédrales, comme à Notre-Dame de Paris. Grâce au cheminement proposé dans ces images nous pourrons comprendre les paroles de l’Apôtre ; «  Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort» ( 2 Co 12, 10). 

Nous espérons que vous serez nombreux à assister à cette conférence avec projections de Sylvie Bethmont-Gallerand au Centre paroissial de Saint-Pierre-de-Montrouge, 9, passage Rimbaut, 75014 Paris, Métro Alésia, Bus : 28, 38, 68 et 62.

Entrée libre, libre participation aux frais.

 N'hésitez surtout pas à en parler autour de vous. !

Maryse Delpy

Photos :La Conversion de Saint Paul par Pierre Bruegel l'Ancien , cliquez sur les images pour les voir en grand

10 janvier 2017

L'association Parole et Poésie présente Jacques Prévert

AVT_Jacques-Prevert_8950.jpegEn lien avec l'association Flammes Vives, Parole & Poésie présente : Jacques Prévert (1900-1973)‌ un poète de Paris (Seconde partie)
En suite à notre représentation du 10 septembre 2016 où nous avions évoqué l'enfance et la jeunesse tumultueuses du non-conformiste Jacques Prévert, avec l'accent mis sur ses relations privilégiées avec le petit peuple parisien d'alors, notre hommage se développera en cette seconde partie en suivant pas à pas le poète dans sa singulière expérience éditoriale, par ses rencontres successives avec de grands poètes (Henri Michaux, Saint-John Perse, Georges Bataille, Robert Desnos, Georges Ribemont-Dessaignes...) Nous soulignerons aussi l'importance des revues de poésie qui ont favorisé sa renommée. Son premier recueil, Paroles, ne fut publié qu'à l'âge de 46 ans, devenant très rapidement comme on sait un best seller de la poésie contemporaine. Nous aborderons aussi l'influence déterminante de la crise économique des années 1930 sur son écriture, parfois férocement vindicative.
Avec Patrick Picornot, conteur ; Aumane Placide, interprète ; Xavier Buffet, guitariste-compositeur

LE SAMEDI 14 JANVIER 2017 à 15 heures précises
au Café "Le François Coppée" (salon du1er étage) 
1, boulevard du Montparnasse, 75006 Paris
M° Duroc (ligne 10), Bus 28, 39, 70, 89, 92
Participation au frais : 6 € ; consommation à tarif unique : 6,50 €
 
Les places dans le salon étant limitées, il est fortement conseillé de réserver suffisamment tôt, en téléphonant au 06 09 09 28 82. Si vous laissez un message téléphonique, donnez bien votre nom et votre numéro de téléphone. Votre réservation sera alors effective. Nous ne vous rappellerions qu'au cas où plus aucune place ne serait disponible. Merci d'avance.

05 janvier 2017

Galerie Camera Obscura : Paris Photo (suite) et Jean-François Spricigo, derniers jours !

Camera obscura Derniers jours expo Spricigo 13-14 janv 2017.jpgDerniers jours de l'exposition PARIS PHOTO (suite) + Jean-François Spricigo jusqu'au 14 janvier 2017.

(Photos de Bill Brandt, Denis Brihat, Gilbert Garcin, Lucien Hervé, Michael Kenna, Ingar Krauss, Jungjin Lee, Enric Mestre, Sarah Moon, Bernard Plossu,Shoji Ueda, Masao Yamamoto )

Galerie Camera Obscura, 268 Boulevard Raspail, 75014 Paris,  01 45 45 67 08

www.galeriecameraobscura.fr

27 novembre 2016

"Marie Madeleine dans tout son éclat" Conférence Art Culture et Foi à Saint-Pierre de Montrouge le 28 novembre 20h30

Conférence Art Culture et Foi 28 novembre 2016 à saint Pierre de Montrouge Marie-Madeleine.jpg"Marie Madeleine dans tout son éclat". Conférence avec projections par Isabelle Renaud-Chamska, ancienne présidente d’Art, Culture et Foi / Paris, auteur de Marie Madeleine en tous ses états, typologie d’une figure dans les arts et les lettres, IVe-XXIe siècle publié aux éditions du Cerf en 2008.

Lundi 28 novembre 2016 à 20h30 au centre paroissial de Saint-Pierre-de-Montrouge, 9 passage Rimbaut, Paris 14e. M° Alésia.

La figure de Marie Madeleine est à la fois unique dans notre civilisation occidentale, à cause de la place centrale qu’elle tient dans l’annonce du mystère pascal, et multiple avec toutes les facettes qu’elle présente dans l’évangile et dans les représentations qui peuplent nos églises et nos musées.
Elle s’est construite de génération en génération à partir des textes évangéliques, liturgiques et hagiographiques. Commencé à l’aube du christianisme, le parcours iconographique proposé présentera toutes les époques de l’histoire de l’art et de la spiritualité, jusqu’à aujourd’hui
.

Entrée libre, libre participation aux frais.

02 novembre 2016

Les Centres Paris Anim' du 14e se mobilisent pour les réfugiés parisiens : collecte solidaire

Sollicité par le collectif " La Veilleuse ", le CASDAL14 organise une collecte de produits alimentaires, de produits d'hygiène ainsi que des duvets et des fournitures scolaires.

* Jusqu'au samedi 5 novembre :
Paris Anim' Sangnier, 20 avenue Marc Sangnier, Paris 14
Paris Anim' Vercingétorix, 181 rue Vercigétorix, Paris 14

Lire la suite

30 octobre 2016

Cycle Jardins et Spiritualités organisé par l' Eglise Protestante Unie de Montparnasse- Plaisance

Eglise réformée paris plaisance  nouvelles octobre novembre 2016.PNGCycle Jardins et spiritualités

Conférences, cinéma, visites de jardins

eglise protestante temple de plaisance  cycle  Jardins & spiritualites tract.png

Lire la suite

25 octobre 2016

Racine ou la leçon de Phèdre au Théâtre de Poche Montparnasse

Racine ou la leçon de phèdre avec Anne Delbée théâtre de poche Montparnasse.jpg« La leçon de Phèdre : Racine à corps perdu »

Entre récit biographique, cours d’élocution et expérimentations artistiques, Anne Delbée raconte sa passion pour son poète.

« Racine est le plus pur, le fort, le grand… Après Racine, le jeu moisit. » Telle est la déclaration du jeune Arthur Rimbaud, dans une lettre qu’il écrit à 17 ans. Cette phrase, Anne Delbée la connaît bien et la sent retentir au plus profond d’elle-même. Depuis plus de 30 ans, cette grande dame de théâtre a fait de Racine le seigneur de son œuvre ; elle l’a joué, mis en scène, enseigné, transmis.

Presqu’obsessionnellement, elle est allée chercher des détails biographiques, a lu tout ce qu’on pouvait trouver sur le dramaturge, s’est imprégnée de chacun de ses vers. Après 10 ans de travail, l’artiste nous livre un spectacle personnel sur son amour viscéral pour Racine et sa langue.

Une déclaration d’amour

Racine ou la Leçon de Phèdre, c’est avant tout l’histoire d’une passion qu’Anne Delbée veut partager avec son public. Dans son costume de music-hall, elle nous présente tour à tour le petit orphelin de Port-Royal, l’adolescent impertinent et talentueux, le poète aimé et protégé de Louis XIV, le génie envié, l’amant terrassé par le deuil. Anne Delbée fait tomber la perruque du Grand-Siècle, et avec, le masque austère trop souvent prêté au maître de la tragédie.

La comédienne nous plonge avec générosité dans l’intimité de Racine, et ce jusqu’à l’écriture de Phèdre, qu’elle a elle-même mise en scène à la Comédie Française, et qu’elle considère comme « le diamant noir dans lequel Racine a enserré toute sa vie. » Dans ce spectacle profondément subjectif, Anne Delbée nous entraîne dans sa relation privilégiée avec « son poète », pour mieux le faire revivre, et nous donner le goût de la tragédie classique.

L’art de « dire Racine »

Car les anecdotes sur la vie de Racine ne sont qu’une partie de ce texte original et personnel, qui fait avant tout honneur à la langue racinienne. Le récit est donc ponctué d’alexandrins sublimes, dont Anne Delbée n’hésite pas à nous apprendre la prononciation. C’est là qu’intervient la leçon : patiemment, et passionnément, la tragédienne nous confie ses réflexions sur l’art de « dire Racine » ;

Lire la suite

17 octobre 2016

Le spirituel dans l'art contemporain

Depuis plus de dix ans, l'association Art Culture et Foi poursuit une exploration de l'art d'aujourd'hui en compagnie d'artistes qui oeuvrent pour l'Eglise. Pour cette nouvelle année, les trois conférences de chaque session présenteront de nouveaux sculpteurs, peintres et architectes.

Grâce à l'hospitalité de Notre Dame d'Espérance, ces conférences bénéficient d'un lieu bien équipé et d'une communauté accueillante.

Le 20 octobre 2016, de 12 heures 30 à 13 heures 30 : Le Spirituel dans la sculpture contemporaine, du corps à corps au cœur à cœur ?

Conférence proposée par Paul Louis Riny, professeur à l'Université de Paris 8, président du Comité artistique de Narthes, Commissaire de la Biennale de Sculpture de la Maison Caillebotte à Yerres.

Pour plus d'information : Notre Dame d'Espérance, 47 rue de la Roquette - 75011 -  Paris - Métro Bastille- Bus 69 -

Téléphone : 01 40 21 49 39 -

12 octobre 2016

Paris aujourd’hui et demain, conférence de Renaud Le Goix, mardi 18 octobre 19h30 à la mairie du 14ème

université populaire du 14ème histoire de paris.jpgMardi 18 octobre à 19h30 : Paris aujourd’hui et demain, par Renaud Le Goix, géographe, professeur Université Paris 7. C’est  la dernière conférence du cycle: « Histoire de Paris et de l’agglomération parisienne » organisé par l’Université Populaire du 14ème.

Mairie du 14e arrondissement, salle des Mariages 2 place Ferdinand Brunot

 universite.populaire14@laposte.net / 06 25 10 09 39 / site internet : www.up14.fr / 8 avenue Villemain 75014-Paris

 

05 octobre 2016

Le 14ème et les monuments historiques

 « Le statut de « monument historique » est une reconnaissance par la nation de la valeur patrimoniale d’un bien. Cette protection implique une responsabilité partagée entre les propriétaires et la collectivité nationale au regard de sa conservation et de sa transmission aux générations à venir ».

Ainsi, les Journées du Patrimoine qui ont eu lieu les 17 et 18 septembre avaient pour thème : « Patrimoine et Citoyenneté ».

La Ville de Paris compte 1921 monuments et le 14ème  55. Cela paraît étonnant pour l’ensemble de notre arrondissement, mais du 17ème au 20ème siècle, ce sont inscrits dans le sol divers bâtiments qui ont chacun pour lui-même, un intérêt certain.

Ainsi, pour le 17ème siècle, on peut recenser la carrière des Capucins et sa fontaine sous l’hôpital Cochin, la tour du Moulin de la Charité au cimetière Montparnasse, l’Observatoire de Paris, Le Pavillon des Fontainiers, l’aqueduc de Médicis.

Pour le 18ème siècle, les pavillons d’octroi de la Barrière d’Enfer, l’Hôtel de Massa, l’hôpital de la Rochefoucauld, la porte d’entrée de l’ancien hôpital Ricord à Port-Royal.

Pour le 19ème siècle, la gare de Denfert Rochereau, le monument du lion de Belfort, le théâtre Montparnasse Gaston Baty et le théâtre de la Gaîté Montparnasse, l’église Saint Pierre de Montrouge, l’église Notre Dame du Travail, l’immeuble Art Nouveau au 108 rue d’Alésia, la  boulangerie-pâtisserie d’Alésia au 155 rue d’Alésia,

une-coupole-a-8-mains.gif

 Au 20ème siècle, citons le « Baiser » de Brancusi au cimetière Montparnasse, le restaurant « La Coupole » (photo ci-dessus) boulevard du Montparnasse, l’immeuble Studio Raspail au 216 boulevard Raspail, l’édicule Guimard de la station de métro Mouton Duvernet, la mairie annexe du 14ème, le couvent des Franciscains,  la boulangerie du Moulin de la Vierge 105 rue Vercingétorix et l’église Notre Dame du Rosaire 194, rue Raymond Losserand.

Cette liste n’est pas exhaustive mais permettra au flâneur d’orienter ses recherches dans la découverte des témoins des siècles passés.

- Documentation extraite  du bulletin 223 de la S.H.A du 14e

Signalons que la Société Historique et Archéologique du 14ème proposera les conférences suivantes :

le 15 octobre : la véritable histoire du Petit Montrouge ou les mystères du Clos des Catacombes -par Francis Mandin.

le 19 novembre : le 170ème anniversaire de la Ligne de Sceaux -par René Ricroch assisté d’Yvan Belledame pour les illustrations.

le 3 décembre : l'opération Maine Vercingétorix par Pierre-Frédéric Salmon.

Ces conférences ont lieu à 15 heures à la salle polyvalente de la mairie du 14ème.

29 septembre 2016

La nuit blanche 2016 dans le 14ème

nuit blanche dans le 14ème.jpg

Dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 octobre, de 19h à 2h :

15e édition de la célébration nocturne de l’art, avec cette année des installations et des performances sur le thème du «franchissement». 

Voir le programme détaillé en cliquant sur lire la suite

Lire la suite

25 septembre 2016

Nuit Blanche - 1er octobre 2016

A l'occasion de la Nuit Blanche qui aura lieu dans la nuit du 1er au 2 octobre 2016, les artistes sollicités pour exposer leurs œuvres lors de la manifestation "FRANCHIR" inviteront le public à suivre un itinéraire fluvial et à passer d'une rive à l'autre de la Seine. Dix huit églises seront ouvertes lors de cette manifestation ainsi que deux lieux emblématiques (Collège des Bernardins et Galerie Saint Séverin). Onze œuvres seront accueillies dans ces édifices. Il y aura aussi des concerts et des manifestations chorégraphiques. Cette Nuit Blanche sera une occasion de découvrir des églises souvent mal connues.

Pour plus d'informations, consulter la Fondation Notre Dame, 10 rue du Cloître Notre Dame - 75004 Paris -

Le secrétariat : 26 rue du Général Foy - 75008 - Paris - tél : 01 78 91 91 65

site : www.artculturefoi-paris.fr

mel: artcultureefoi@diocese-paris.net