Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 janvier 2022

Visites guidées" Architectures sans frontières " à la Cité Internationale Universitaire les 9 et 23 janvier

cité internationale visitearchiecturale 9 janv 2022 fondation deutsch de la meurthe.jpgUn tour du monde architectural unique à Paris !

Pour bien débuter cette nouvelle année 2022, le centre du patrimoine de L/OBLIQUE vous propose de découvrir le 9 janvier à 14h30 l’univers architectural de la Cité universitaire à travers trois maisons aux styles variés et emblématiques.

La visite démarrera par la découverte de la première résidence inaugurée sur le site en 1925 : la Fondation Deutsch de la Meurthe. Lieu d’expérimentation des théories hygiénistes et de l’idéal humaniste des pères fondateurs, cette Cité-jardin composée de sept pavillons est la cellule mère de la Cité universitaire.

Seconde étape de notre parcours, le Collège Néerlandais est l'un des joyaux architecturaux de la Cité. Classéecité internationale universitaire college-neerlandais- vue d'ensemble.jpg monument historique depuis 2005, cette résidence de style moderne est la seule réalisation de l'architecte néerlandais Dudok sur le sol français.

Ce voyage se terminera avec la Maison des étudiants d’Asie du Sud-Est. Construit par des architectes français ce bâtiment surprend par le mélange audacieux entre sa composition à l’occidentale et de son décor profondément oriental. Le Grand salon rénové en 2014 nous plonge dans l’atmosphère d’un temple traditionnel

cité internationale universitaire maison-de-lasie-du-sud-est-1.jpg

 

Le parcours est susceptible d'évoluer uniquement en extérieur en raison de l'évolution de la situation sanitaire. 

Départ devant les marches de la Maison internationale, côté cour d'honneur.

Passe sanitaire exigé.

9 janvier 2022 14:30 à 16:30

Cité Internationale Universitaire, 17 boulevard Jourdan, 75014, Paris

https://my.weezevent.com/visite-guidee-architectures-sans...

L/OBLIQUE Equipe de réservation  0176212696

https://www.ciup.fr/l-oblique/visites-guidees

17 boulevard Jourdan 75014, Paris

Lire la suite

28 décembre 2021

L’artiste Mouky s’évade "Entre Ciel et Terre"

L’artiste Mouky s’évade Entre Ciel et Terre

au Centre Paris Anim’ Brancion du 3 au 22 janvier 2022

Quoi de plus joyeux que les créations de Mouky, venues colorer, en cette triste période de confinements et gestes barrières, le Centre Paris Anim’ Brancion ?  L’artiste qui réside depuis 1949 dans le 14e arrondissement, y est désormais bien connue.

exposition Mouky  du 3 au 22 janvier 2022 affiche 2ème version.jpg

Elle exposa au FIAP Jean Monnet lors de la Journée de la Francophonie, comme l’indique l’article de Blandine Ravier dans le N° 76 - Été 2007 de La Page, elle participa aux salons des Artistes de la Mairie, et au Marché de la Création avenue Edgar Quinet.

Puis, adhérente de l’Association des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14e ( APST-14 ), elle participe à son salon annuel galerie des Artistes 55 rue Montparnasse, à celui du Club Artistique des Cheminots Gare Montparnasse, celui du Musée-Atelier Adzak, et enfin, aux Journées Portes Ouvertes. Certaines de ses œuvres furent présentées à l’Hôtel des Ventes Drouot par l’Etude Millon et Associés.

Parmi ses expositions personnelles, celle de 2009, en la Galerie le Grenier du Château, fut relatée le 20 septembre 2009 dans La Voix du 14e.

Si son maître à penser fut le moine et peintre Chinois du 13e siècle surnommé par son entourage  Mu-ki - d’où le pseudonyme de Mouky - son maître mot est « s’évader ».

Travaillant à Matignon, du temps des Premiers Ministres, de Messmer à Jospin, au service du contrôle financier, Monique Raymond s’est toujours évadée dans la philosophie Zen et dans l’Art, notamment la pratique de la peinture chinoise, pour se poser en de nombreux salons et expositions personnelles depuis 1993. Les 1e, 3e, 6e, 7e, 8e, 12e, 13e, 14e, 15e, arrondissements et les départements 64, 86, 92, 94 et 96, ont ainsi accueilli ses diverses techniques.

Des techniques dont on a pu suivre l’évolution jusqu’en ce mois de janvier 2022.

Les 3 salles du Centre Brancion proposent huiles, acryliques, crayons, fusains, pastels, aquarelles, sanguines, pierres noires, techniques mixtes, une réalisation numérique en 3 D. Ainsi que des lavis et nihongas, 2 procédés très méticuleux : le premier teinte un dessin à l’encre de Chine, le second travaille l’aquarelle marouflée sur bois. Au total 45 œuvres, du figuratif à l’abstraction, de l’expressionnisme au symbolisme traitant le thème des natures mortes, bouquets de fleurs, nus, paysages réels ou imaginaires. La composition de formes plus abstraites, et d’ambiances oniriques lui ouvre un nouveau champ de vision, l’aidant à poursuivre son questionnement intérieur : « Peindre, est-ce montrer ce qui ne se montre pas, tenter d’extirper de soi l’invisible, un rêve, une réalité, un désir ? »

Lire la suite

11 décembre 2021

Urgent : Conseil de Quartier Pernety réunion plénière en visioconférence lundi 13 décembre à 19h30

conseil de quartier Pernety.jpgTrès chères et très chers amis du quartier Pernety,

Vous êtes invités à participer à notre dernière réunion plénière de l'année et de la mandature des conseillères et conseillers nommés en 2018 le lundi 13 décembre 2021, de 19h30 à 21h30.

Au vu de la progression de l’épidémie de Covid19, il a été convenu que la prochaine réunion plénière du Conseil de quartier Pernety prévue ce lundi 13 décembre aurait finalement lieu en visioconférence :

Ordre du jour

  • Hommage à monsieur Jean Macheras, récemment décédé
  • Fonctionnement du conseil de Quartier
  • Vœu concernant le thème "prévention – sécurité", soumis au vote, s'il est disponible.
  • Avancement de la création de postes d'éducateurs spécialisés, éventuellement soumis au vote ou eu moins à questionnement des élus présents.
  • Réveillon solidaire du 31/12/2021, éventuellement soumis au vote.
  • Nouvelle charte, nouveau Conseil de quartier
  • Actualité des commissions, dont
    • Commission budget participatif
    • Commission Culture
    • Commission Voirie
    • Autres commissions, suivant présence et temps restant
  • Divers

Lire la suite

08 décembre 2021

Saint Dominique: une histoire centenaire

Saint Dominique est une paroisse jeune de Paris. Au début du XXe siècle, la population du 14e augmente fortement. Beaucoup d’artisans, d’ouvriers du bâtiment s’y étaient installés, dès l’époque de Napoléon III. Ils travaillaient à la création du parc Montsouris, à la démolition des fortifications de Paris, et dans les multiples ateliers édifiés dans le quartier.

Photo Saint Dominique.jpg

Pour ces populations, il manque une paroisse. Le cardinal-archevêque de Paris, Léon-Adolphe Amette, décide de construire une nouvelle église en haut de la rue de de la Tombe-Issoire. Très lié aux frères prêcheurs – le cardinal fait partie du tiers-ordre dominicain – il décide de consacrer la nouvelle église à Saint Dominique. Le permis de construire est déposé en 1912. La première pierre est posée en mars 1914. L’architecte Georges Gaudibert a dessiné un bâtiment néo-byzantin, avec des structures en béton… Arrive la guerre, et le chantier s’arrête. Il reprend en 1919, et la consécration de l’église date de 1921, il y a cent ans.

Cette histoire de la paroisse est racontée dans un petit livre de 120 pages, publié à l’occasion du centenaire. Les paroissiens, anciens ou actuels de Saint Dominique y retrouveront les grandes étapes de la vie paroissiale.

D’abord la vocation sociale, avec les abbés Pierre Rivière et Alfred Keller. La naissance des conférences Saint Vincent de Paul. L’action de Madeleine Delbrel, qui y fait naître le scoutisme, puis qui crée « La Charité de Jésus », un groupe missionnaire tourné vers les milieux populaires. La floraison d’activités après la guerre de 1939-1945. La paroisse se tourne résolument vers les jeunes avec la création d’une petite école, le cours Saint- Dominique, et celle d’un patronage, et le développement du scoutisme, le lancement des Cœurs Vaillants et des Âmes Vaillantes.

Le bouleversement sociétal de mai 1968, ajouté aux effets des réformes du Concile Vatican II, n’épargne pas « Saint-Do » Des tensions naissent entre paroissiens… Mais comme partout, la paroisse évolue. Des laïcs entrent au conseil curial (aujourd’hui, on dirait économique). Le premier diacre de Paris est issu de Saint-Dominique, en 1973. En 1995, c’est la naissance du pain partagé, pour les habitants les plus démunis. Et en 2020, le renouveau de la chorale.

Ce livre, illustré de photos d’époque, aborde aussi l’architecture et la décoration intérieure de l’église, ainsi que la place de la musique à Saint-Dominique. Il sert utilement l’histoire de l’Église dans le 14e et, plus largement, dans Paris.

Gérard Desmedt

« Paroisse Saint-Dominique - 1921-2021 » - Ouvrage collectif.

En vente au secrétariat de la paroisse, 20 rue de la Tombe-Issoire, 10 €

Par courrier : frais de port 6 €

15 novembre 2021

Conseil de quartier Didot - Plaisance - Porte de Vanves mardi 16 novembre 20h

Conseil de quartier Didot Plaisance porte de vanves logo.jpgHabitantes, habitants,
Mardi 16 Novembre à 20h à l'école du 28 rue Pierre Larousse réunion du Conseil de quartier Didot - Plaisance - Porte de Vanves.

Venez nombreux avec vos voisins, nous parler de vos préoccupations, de vos idées, partager avec nous vos expérience mais aussi découvrir de quelle manière vous pouvez vous impliquer dans la vie de notre quartier.
https://www.facebook.com/events/558702528547868

Conseil de quartier Didot Plaisance porte de vanves 16 nov 2021.jpg

14 novembre 2021

« Le monde rêvé » de l’artiste peintre Alexandre Pineau (1893 - 1970) exposition à la galerie Les Montparnos

Entrons dans « Le monde rêvé » de l’artiste peintre Alexandre Pineau  (1893 - 1970)

galerie les montparnosUne façon de se replonger dans l’ambiance simple et joyeuse de Tati, de Prévert, de ce monde poétique qui n’existe plus, de ces moments festifs du Montparnasse des années 30. Enfants, parents et grands-parents pouvaient applaudir et rire ensemble..

Heureusement la Galerie des Montparnos est toujours présente pour nous les rappeler. Il nous a suffi de suivre rue Stanislas, l’affiche représentant deux silhouettes de dos, sur une route neigeuse, passant non loin d’un kiosque intitulé « Îles Hawaï ». Un avant-goût de l’exposition d’Alexandre Pineau. Humour, dérision, cheminant sur des routes, ruelles, et en des paysages souvent blancs de neige.

Ce peintre avait-il connu les Îles Hawaï, est-ce son rêve, ou un simple clin d’œil symbolique, autour de la connotation « Îles » , « exil », et quel fut le sien ?

Depuis 12 ans le directeur de la Galerie, Mathyeu Le Bal poursuit sa découverte d’artistes français ou étrangers ayant participé à la notoriété de Montparnasse depuis le début du 20e siècle, et il nous surprend toujours. Les murs de sa petite galerie s’élargissent pour accueillir ce vaste monde de la création. Les œuvres parlent de parcours de vie, et s’y répondent comme des acteurs sur scène, respectant une certaine chronologie.

Mathyeu est à bonne école, avec son père Henry Le Bal, écrivain et homme de théâtre.

Le choix du titre de l’exposition qui se joue, du 4 novembre au 22 décembre prochain, comme une pièce sur les cimaises, l’une bleue et l’autre rouge, est bien dans l’air du temps, certains d’entre nous rêvant d’un autre monde. Le rêve d’Alexandre Pineau, était celui de bon nombre de Montparnos, cette France des Années 30 et de l’après-guerre, la vraie vie retrouvée, simple et festive des villes et villages.

« Le monde rêvé », visite guidée de l’exposition feuilletée comme un livre d’images.

Le vernissage, comptant plus de 100 visiteurs, fut un réel succès. Aussi, un retour dans la galerie s’imposait pour décrypter dans le calme, le cheminement de cet artiste redécouvert.

Mathyeu explique l’évolution de ses thèmes, notamment la guerre 14-18. Des huiles sur toile ou carton, des mines de plomb sur papier, toutes inspirées de ses carnets de croquis durant sa convalescence à Courcelles-sur-Aire. Conducteur d’automobile du 113e régiment d’infanterie, il fut blessé aux reins par des éclats d’obus.

La tragédie de la guerre se poursuit dans un drame familial qui le conduit vers le thème de l’enfance, traité de façon plus douce, aux touches plus claires.

Son épouse Antoinette Hauuy donne naissance à leur fille Elise en 1920 qui décède 3 ans plus tard, suivie de la jeune mère en 1929. Bien que remarié et heureux avec Jeanne Laurence Pavie, ces drames vont influencer son œuvremathyeu le bail présente les oeuvres d'alexandre pineau photo 2 .jpg

Mathyeu Le Bal présente les œuvres d' Alexandre Naveau dans la galerie Les Montparnos

Photos Marie-Lize Gall

Il est bientôt en décalage avec le monde qui l’entoure, il s’en détache, tel un « exilé volontaire » s’aventurant ailleurs, en marge de la ville. Le voici au-delà des fortifications de Paris, dans les terrains vagues, là où gravitent les baladins, les gens du voyage, les bohémiens, leurs roulottes et animaux, leurs campements et leurs cirques. Tout ce nouveau monde l’inspire, haltérophiles des boulevards, funambules,  équilibristes équestres, acrobates défiant le vide.

Lire la suite

07 novembre 2021

Artistes du 14ème envoyez votre candidature avant le 12 novembre pour exposer à la Galerie du Montparnasse

Vous êtes un artiste du 14e ?
Vous souhaitez exposer à la Galerie Montparnasse en 2022 ?

Envoyez votre candidature avant le 12 novembre 2021 minuit

Chaque année la sélection des artistes se fait par un jury. Il est composé de Mélody Tonolli, élue du 14e en charge de la culture, d’un représentant des Ateliers des Beaux-Arts ainsi que d’un représentant de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris et d’un ou d’une artiste invité·e.


La galerie est réservée à des artistes résidant dans le 14e arrondissement.
Les dossiers doivent être individuels.
La galerie disposant de deux espaces bien distincts, le jury formera des binômes pour chaque créneau d’exposition. Chaque exposition est prévue pour une durée de deux semaines.
Des dates d’exposition seront proposées aux lauréats au moment de l’annonce de leurs sélections.
Les artistes sélectionnés seront prévenus fin novembre / début décembre.

Contacts et renseignements

culture14@paris.fr

Plan de la Galerie Montparnasse  

DEMANDE D'EXPOSITION

Galerie municipale
Exposition d'artistes du 14e
55, rue de Montparnasse

À lire aussi

https://mairie14.paris.fr/pages/la-galerie-du-montparnass...

Lire la suite

16 octobre 2021

Centenaire de Brassens (suite ) jusqu'au 23 octobre

centenaire de brassens.jpgUne foule d'événements sont encore prévus jusqu'au 23 octobre : exposition, projections, concerts dans les rues et les cafés et restaurants, bal…

-CONCERT Samedi 16 octobre de 11 h 30 à 13 h rue Daguerre par les tigresses diatoniques
-CHORALE, KARAOKÉ ...Dimanche 17 octobre de 15 h 30 à 19 h MPAA Broussais, 100 rue Didot

-Grand BAL du centenaire - Sur les pas de Brassens Vendredi 22 octobre à 18 h 30

Selon la météo : Parvis de la Mairie du 14e ou Gymnase Rosa Parks, 2 rue du Moulin des lapins

Événement gratuit et ouvert à toutes et tous

RETROUVEZ LE PROGRAMME COMPLET EN CLIQUANT ICI ! 

Budget participatif 2021, découvrez les projets lauréats !

À l'issue de la phase de vote, 4 projets ont été élus dans le 14e et deux concernent la capitale dans son ensemble.

Les projets sélectionnés dans le 14ème :

-Rapprocher la culture des habitants

-Silence, je travaille ! Saison 2

-Construisons la solidarité par de nouveaux lieux

-Des établissements de santé plus proches des habitants

Voir le détail en cliquant sur : https://mairie14.paris.fr/pages/budget-participatif-2021-... ou sur  lire la suite

Pour tout Paris:

- Agir pour une ville plus propre

-S’adapter aux effets du réchauffement climatique à Paris

Retrouvez les projets Tout-Paris et l'ensemble des projets lauréats sur le site du Budget Participatif.

15 octobre 2021

La Société Historique et Archéologique du 14ème octobre à décembre 2021

jean- louis robert,la commune de 1871,nicole cohen-addadVoici le programme très riche en événements de La Société Historique et Archéologique du 14ème pour les mois d'octobre à décembre 2021 :

- 23 octobre à 15h : Commémoration du  150 ème anniversaire de la Commune de Paris qui se déroula pendant 72 jours du 18 mars 1871 à la «  Semaine Sanglante » du 21 au 28 mai 1871 par une conférence de Jean-Louis Robert. Evocation de cette période d'une particulière intensité qui a marqué de manière indélébile la pensée sociale en France et dans le monde.

Salle des mariages Mairie du 14ème 2 place Ferdinand Brunot

-27 novembre 2021 à 15h :  « Le 8 novembre 1942 » une histoire de résistants patriotes en Afrique du Nord" : Conférence de Nicole Cohen-Addad, fille de Compagnon du 8 novembre 1942, réalisatrice d’archives orales d’acteurs du 8 novembre 1942 et présidente de l’association du 8 novembre 1942. Cette conférence s’intitule : "Le 8 novembre 1942, le rôle essentiel des résistants français dans le débarquement Allié en Afrique du nord et deux parcours de résistants Paris14-Alger""Le 8 novembre 1942,une histoire des résistants patriotes en Afrique du Nord"

Salle des mariages Mairie du 14ème 2 place Ferdinand Brunot

Lire la suite

09 octobre 2021

« Le Parcours atypique de Georges Brassens, poète éternel » exposition à la galerie 55 rue du Montparnasse

exposition brassens par ph fagot affiche du 12 au 20 octobre 2021.jpgExposition des archives du photographe Philippe Fagot, «le coiffeur qui décoiffe»

Du 12 au 20 octobre à la galerie 55 rue du Montparnasse.

Parmi les personnages atypiques du 14e arrondissement, il y a Brassens et Fagot. Ils seraient devenus « des copains d’abord », si le chanteur avait pu connaître un jour, le jeune artisan coiffeur de la rue Raymond Losserand, son précieux travail de collecte de documents sur son parcours et leur admiration pour La Fontaine qui traduisait la morale commune en poésie. Il y eut Villon, Victor Hugo, Verlaine, Baudelaire…

Dans le 14e, Philippe Fagot le mit en scène en 2011 à la Mairie célébrant les 30 ans de sa mort, puis au cinéma 7 Parnassiens, à l’église du Rosaire, au Centre culturel Marc Sangnier et dans quelques EHPAD. Appareil en bandoulière, on le rencontre chaque année aux Journées Brassens à la Mairie du 9e, dans le Parc du 15e portant son nom.

En octobre prochain, Paris et diverses autres villes, y compris à l’étranger, vont célébrer son centenaire. Ainsi, la Galerie 55 rue du Montparnasse, où Philippe Fagot visitait souvent notre salon annuel APST-14 dédié au patrimoine du 14e, présentera ses précieuses archives. Elles sont enrichies d’une photo de Doisneau offerte par sa fille Annette, l’enseigne du  bougnat de la rue R. Losserand, «Charbon et Café », et complétées enfin par le prêt du fonds documentaire de l’ami Pierre Ontoniente. On y reconnaît tous les fidèles de la vie personnelle et artistique du chanteur.

60 photos en N/BL, affiches de concerts, couvertures de 45 tours et d’ouvrages, articles de journaux et Revues - Le Matin, Libération, Les Nouvelles Littéraires, Paris-Match, La Voix du 14e, Monts-14. L’un des articles de La Page titrant sous la plume de François Heintz « Coiffure et Culture », et celui du Bulletin d’avril 2003 de la SHA-14 « Un coiffeur qui décoiffe » par un ami inconditionnel, Léon Brachev.

Divers dessins, dont Cabu, Plantu, auxquels s’ajoutent deux portraits de Brassens par ses fans du 14e, une huile sur bois du peintre-sculpteur Roland Erguy, et le fusain de Marie-Lize Gall, adhérents de l’Association des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14e. L’APST-14 avait choisi en 2009 le thème de La Musique et la Danse, une occasion pour quelques-uns d’entre eux de rendre hommage au chanteur.

Philippe Fagot préparant l'exposition du centenaire de Brassens 2 .jpg

 "Philippe Fagot dans son atelier, entouré de ses archives papiers, photos, cartes postales, disques, assis entre les portraits du chanteur par Roland Erguy et Marie-Lize Gall, présente les 2 plaques de rues correspondant à sa chanson « Entre la rue Didot et la rue de Vanves… »

Philippe Fagot « le coiffeur qui décoiffe »

A la suite de divers tests pour entrer au plus vite dans la vie active, on suggéra au jeune Philippe, curieux de tout, les métiers de bibliothécaire, coiffeur ou reporter photographe. Il devint les 3, tout en aimant lui aussi sexprimer à la guitare. Habitant Montparnasse et nanti de son diplôme, il est engagé en 1971 comme garçon coiffeur au 45 Boulevard Brune, avant dinstaller son propre salon au 201 rue Raymond Losserand en 1977.

Là, juste en face de l’église du Rosaire, il retrouve la vie à laquelle il était habitué avec ses parents à Condé-en-Brie. Elle lui permet de côtoyer toutes les classes sociales, et den faire son « spécifique miel ». Passionné de patrimoine, il a commencé à explorer chaque coin de son nouveau village, en photographiant les lieux insolites avec ce premier appareil offert autrefois par son oncle paternel pour les photos de famille. Il a ensuite recherché des cartes postales, et archivé  toutes sortes de  documents.

Lire la suite

26 septembre 2021

La maison- atelier de Jean Lurçat, Villa Seurat, est sauvée

MAISON ATELIER LURCAT 3.jpgJean Lurçat (1892-1966),  habita au 4 de la villa Seurat. Cette maison-atelier a été bâtie en 1925 par son frère architecte André Lurçat (1892-1966), qui fût l’un des représentants du mouvement moderne avec Le Corbusier et Mallet Stevens.

C’est un site discret au sein du 14e, non loin du carrefour de la rue d’Alésia et de la rue de la Tombe-Issoire. Bien entendu, cette maison construite en 1925, nécessite aujourd'hui une restauration complète.

(C'est la première des huit maisons construites pour des artistes par André Lurçat dans l’impasse Villa Seurat,. Elle est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1975 et depuis peu à la Mission Patrimoine.

Le Loto du Patrimoine, animé par Stéphane Bern lui donnera une nouvelle jeunesse.

La maison, construite en béton est fragilisée. Le projet de rénovation prévoit environ 60.000 euros qui seront utilisés pour la restauration de l’intérieur et la rénovation complète de la façade. Les lieux seront remis aux normes sanitaires nouvelles et ceci permettra dans l’avenir une ouverture au public.

"Le projet de restauration s’attachera à mettre en valeur l’architecture novatrice d’André Lurçat et à présenter au public le lieu de vie et de travail de Jean Lurçat, personnalité majeure de la vie artistique du XXème siècle. En effet, ce célèbre artiste peintre  toucha à des domaines très variés : fresque, céramique, vitrail, décors de théâtre et surtout peintre cartonnier de tapisserie."MAISON ATELIER LURCAT_2 villa  seurat intérieur atelier.jpg

Gageons que ces travaux débuteront dès que possible et qu’ainsi, chacun sera curieux de redécouvrir un lieu de mémoire, apparemment modeste, mais combien évocateur d’un passé artistique, représentatif et particulièrement riche de cette période comprise entre les deux guerres.

R.R. (documentation article du Parisien du 6 septembre 2021)

Centenaire de Brassens : découvrez le programme du 9 au 23 octobre 2021

centenaire brassens appel à projet.pngDu 9 au 23 octobre 2021, nous célébrerons le centenaire de Georges Brassens. En hommage à ce grand artiste, de nombreux événements seront organisés dans les lieux culturels, mais aussi dans les cafés, restaurants… du 14e !

Le 22 octobre prochain, Georges Brassens aurait eu 100 ans. Originaire de Sète, l'histoire de sa vie est intimement liée à la ville de Paris et au 14e arrondissement où il y vécut de nombreuses années.

Pour l'occasion, la Mairie du 14e soutient plusieurs manifestations qui le mettront à l'honneur du 9 au 23 octobre 2021 dans les lieux culturels de l'arrondissement.

Des artistes du 14e apporteront également leur voix à l’événement.
Ils viendront chanter, interpréter et raconter Brassens dans les bistrots, bars, restaurants de l’arrondissement ! 

Concert, projection, exposition… Découvrez le programme !

https://mairie14.paris.fr/pages/centenaire-de-brassens-18...

Lire la suite

24 septembre 2021

Conseil de quartier Montparnasse – Raspail réunion plénière sur zoom le 29 septembre

conseil de quartier montparnasse- raspail 75014Habitants, habitantes du quartier Montparnasse – Raspail,

Vous êtes invité·es à participer à la prochaine plénière du Conseil de Quartier le mercredi 29 septembre à 19h30. La réunion aura lieu à distance, pour vous connecter :

https://us02web.zoom.us/j/82092933517

Seront abordés notamment la nouvelle réglementation sur les terrasses, les futurs changements dans le quartier ainsi que l’évolution à court terme du plan de circulation, ainsi que l’évolution des Conseils de Quartiers. Vous trouverez l’ordre du jour précis en pièce-jointe. (lire la suite)

Attention, la réunion a été déplacée pour pouvoir permettre à toutes les personnes qui le veulent de participer à la réunion publique de restitution d’Embellir votre quartier, qui aura lieu le 23 septembre à 18h30 (le lien de connexion pour participer ici).  

La nouvelle date de plénière arrive ainsi après la phase de vote du budget participatif. Vous êtes donc fortement invités à voter avant le 28 septembre pour les projets de votre arrondissement – et de votre quartier, en ligne à l’adresse suivante : https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/jsp/site/Portal.jsp

Lire la suite

20 septembre 2021

Abstractions concrètes, exposition éphémère du peintre Francis Harburger (1905-1998) du 23 au 26 septembre

Francis Harburger exposition 23-26 septembre 2021 à Ménilmontant.jpg

Ce n’est pas un hasard si nous présentons l’exposition «Abstractions concrètes» de Francis Harburger à Ménilmontant, en effet ce peintre  très important  du XXème siècle, aux œuvres extrêmement variées, a eu son atelier dès 1956 dans  une cité d’artistes du 14ème .

« Harburger, réaliste magique »

« Harburger, réaliste magique »  comme l’écrivait Édouard Roditi dans « l’Arche », aurait aimé franchir un moment son 14e arrondissement pour la  magie du lieu inattendu et intimiste qu’est le Théâtre des Ateliers du Chaudron à Ménilmontant. Il y aurait applaudi la performance clownesque de sa petite fille Rafaële Arditti, s’inspirant de sa personnalité et de ses écrits.

Organisée par sa fille Sylvie, toujours très active autour de l’œuvre de son père, cette exposition ravira adultes et enfants dans le cadre des Journées Portes Ouvertes des Artistes de Ménilmontant. Le public peut découvrir à côté du paysage « ancien » du plus ancien pont de Paris, le Pont Neuf, ces abstractions concrètes déclinées sur une vingtaine de collages et gouaches. Un travail peut-être moins connu dans la dernière période de la vie d’Harburger, dès 1977. Il l’expliquait déjà en 1971 dans son fascicule « Le langage de la peinture » dédié à sa mère, Célestine Aboulker, elle-même artiste-peintre.

Lire la suite

18 septembre 2021

Journées du patrimoine 2021 : Evénements en famille au Musée de La Libération, du Général Leclerc et Jean Moulin

musee de la liberation de paris.jpgSamedi 18 et dimanche 19 septembre, le musée vous réserve un programme spécial pour les Journées européennes du patrimoine 2021 !

Informations pratiques

https://www.museeliberation-leclerc-moulin.paris.fr/agend...

 

4 Avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy
75014 Paris
(Place Denfert-Rochereau)
Téléphone : 01 71 28 34 70

Lire la suite

16 septembre 2021

La Société Historique et Archéologique du 14ème : promenades sur les pas de Paul Gauguin les 18 et 19 septembre et programme jusqu’en décembre

SHA 14 75014Le programme de la Société Historique et Archéologique du 14ème  jusqu’en décembre 2021 est dense et très varié…

-18 et 19 septembre à 10h et 15 h, pour les journées du Patrimoine, la SHA 14 organise des promenades sur les pas de Paul Gauguin au fil des 7 adresses et lieux de création de l’artiste dans le 14ème.

  Départ de la Mairie –Annexe du 14ème 12 rue Pierre Castagnou à 10h et 15h.

 Inscription préalable à l’accueil ou sur le site internet  de la Mairie mailto:culture14@paris.fr

-23 octobre à 15h  Commémoration du  150 ème anniversaire de la Commune de Paris qui de déroula pendant 72 jours du 18 mars 1871 à la «  Semaine Sanglante » du 21 au 28 mai 1871 par une conférence de Jean-Louis Robert.

Salle des mariages Mairie du 14ème 2 place Ferdinand Brunot

Lire la suite

14 septembre 2021

Journées du patrimoine et du matrimoine dans le 14ème les 17, 18 et 19 septembre

journées du patrimoine 18 et 19 sept 2021.jpgLes Journées européennes du patrimoine se tiendront cette année les 18 et 19 septembre autour du thème "Patrimoine pour tous". Dans le 14e, l'accent est mis sur le matrimoine, "l'héritage des mères", pour célébrer les grandes figures féminines artistiques et culturelles de l'arrondissement.

Pour leur 38e édition, les Journées européennes du patrimoine ont pour thème Le Patrimoine pour tous, mettant l’accent sur l’accessibilité de notre patrimoine, avec des parcours adaptés à tous les publics et une attention particulière portée aux personnes en situation de handicap.

Les événements organisés partout en France les 18 et 19 septembre sont gratuits. Certaines actions sont sur réservation.

journées du matrimoine 2021.pngPour consulter le programme complet des Journées du patrimoine

Le programme dans le 14e

Dans le 14e, on célèbre tant le matrimoine, que le patrimoine : l'occasion de découvrir les artistes et figures culturelles qui ont marqué l'arrondissement et de leur rendre hommage.

Le  détail du programme dans le 14e

 cliquez sur lire la suite  ou : https://mairie14.paris.fr/pages/journees-du-patrimoine-18...

Lire la suite

Maison Marie-Thérèse - Journées d’amitié et d’entraide les 18 et 19 septembre 2021

Marie-Thérèse 2021.jpg

Les Journées d’Amitié et d’Entraide pour les prêtres (JAEP) auront lieu les 18 et 19 septembre 2021, à la Maison Marie-Thérèse (Paris 14ème) qui accueille les prêtres âgés des diocèses de Créteil, Nanterre, Paris et Saint-Denis.

Au programme de ce week-end : brocantes, animations pour les enfants, buffet, visites-conférences.

Samedi 18 septembre de 10h à 18h

  • 18h30 : messe dominicale à la chapelle de Tous les Saints.

 Dimanche 19 septembre de 12h à 18h

Durant le week-end, venez profiter de :

  • Démonstration d’apiculture, vente miel de Paris.
  • Animation de jeux pour les enfants et adolescents dans le parc
  • Apéritif au bar, buffet/snack/ paëlla géante …
  • Animation musicale dans le parc avec le Père Dumas, sa guitare, et quelques résidents ; Animation-Spectacle réalisé par les résidents.
  • Dans le cadre des journées de patrimoine, samedi et dimanche : conférences et visite du site ainsi que de la chapelle de Chateaubriand par Sylvie Bethmont, enseignante au Collège des Bernardins.

 Dimanche 16h : concert du chœur et orchestre Paul Kuentz.

Maison Marie-Thérèse : 277 boulevard Raspail – 75014 PARIS (métro : 4 et 6  Denfert-Rochereau /Raspail, RER B : Port-Royal). 

03 septembre 2021

Aimer l’été début septembre 2021

aimer l'été dans le 14ème juin 2021.jpgDe la culture, du sport et des loisirs gratuits, pour toutes et tous, tout l'été et dans chaque quartier !

-Ludothèque mobile Square du Cardinal-Wyszynski jusqu’au 12 septembre

Les animateur·rice·s ludiques et ludothécaires accueillent les enfants et leur famille sur les espaces de jeu accessibles à tous

Petits et grands pourront profiter des nombreux jeux de société, jeux monumentaux et autres animations ludiques. Favorisant les activités intergénérationnelles et la mixité sociale, ce dispositif rend très concret le « mieux vivre ensemble » dans notre ville.

Square du Cardinal-Wyszynski 54, rue Vercingétorix 75014 PARIS

Du 2 août au 12 septembre 2021 :
mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 16h à 19h

-Ateliers & Jeux petite enfance avec  l’association Florimont au Square du Cardinal-Wyszynski

Plusieurs espaces de jeux seront installés et adaptés aux différents âges de 0 à 6 ans : dinette, poupées, voitures, animaux, jeux de société, grands jeux en bois. Venez découvrir les nombreux jouets et jeux d’éveil de la ludothèque.

Pétanque, molkky et palet sur le sol en terre. Tennis de table sur les installations permanentes. Volley, foot urbain, badminton, basket, et autres sports collectifs sur les zones d’herbe. Slackline entre les arbres.

Square du Cardinal-Wyszynski 54, rue Vercingétorix 75014 PARIS

Du 2 août au 11 septembre 2021 :
mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 16h à 19h

-Atelier compost au Jardin Françoise-Héritier 4 septembre de 11h30 à 12h30

Le Lapin Ouvrier vous propose un atelier compost

C’est quoi le compost ? à quoi ça sert ? Comment faire un bon compost ? Venez tout savoir sur le compost et même repartir avec un petit sac pour vos plantes.

Jardin Françoise-Héritier rue Raymond-Losserand 75014 PARIS

Le samedi 4 septembre 2021 de 11h30 à 12h30

Plus d'infos Site internet

-Multi-activités en famille par le Lapin Ouvrier le dimanche 5 septembre 2021
de 14h30 à 19h

Jardin Françoise-Héritier rue Raymond-Losserand 75014 PARIS

Le Lapin Ouvrier vous invite à participer à de multiples activités en famille. Le dimanche 5 septembre 2021 de 14h30 à 19h

Plus d'infos le.lapin.ouvrier@hotmail.f

Lire la suite

29 août 2021

Roland Erguy, un sculpteur du 14e, en mouvement

roland erguy sculpteurRetour attendu après leur exposition en 2019, des 3 artistes amis, Galerie 3 F, rue des 3 Frères, Paris 18e arrondissement, Théo Appel et Amélie Galstyan peintres, Roland Erguy peintre-sculpteur.

Ce denier, présente une dizaine de sculptures et 2 gravures, toutes inspirées de sa longue  pratique du Tai-Chi-Chuan, art martial chinois. La curiosité d’un public de nouveaux visiteurs du 7 au 12 septembre, mérite explication.

Né en 1952 à Paris, Roland Erguy réside dans le 14e depuis 1991 où il aime pratiquer différentes activités sportives. Nanti d’un diplôme d’imprimeur, il entre sur concours à la Mairie de Paris,  qu’il ne quittera pas, y faisant toute sa carrière dans l’imprimerie et la décoration florale. Et c’est la révélation, son minutieux travail d’imprimeur lui fait découvrir la calligraphie et la gravure, et son métier d’horticulteur les splendeurs de divers lieux prestigieux, dont l’Opéra Garnier, Musée Galliéra, Palais des Congrès… si la décoration florale l’inspire, il est plus particulièrement attiré par les formes inattendues du végétal qu’il n’aura de cesse de transposer dès ses premières sculptures.

Il se sent habité par la dynamique des végétaux, lui rappelant quelques mouvements appris dans ses cours de judo. Peu à peu il se sensibilise à la maîtrise de l’équilibre du corps et de son centre de gravité découverte lors des stages de voile, danse, théâtre. Poser le corps, poser la voix.

Mais c’est « la technique de boxe du faîte suprême » qui l’emportera, à savoir l’art martial chinois, le Tai-Chi-Chuan. « […] Un travail pendant plusieurs années du plexus solaire à travers l’expression corporelle, et un éveil musical par la guitare, m’ont conduit à découvrir l’art du Tai-Chi-Chuan, et par la gestuelle de ses mouvements, différentes formes dans l’espace. » Parcours insolite mais révélateur de la richesse intérieure de cet artiste qui a mis durant des années son talent et sa créativité au service de la Ville de Paris.

Après 4 ans de formation à la Fédération de la rue de Babylone, Roland obtient le diplôme de formateur lui permettant d’enseigner en divers quartiers. C’est en bénévole qu’il a donné ses cours sur fond de musique chinoise, chaque jeudi au café associatif « Le Moulin à Café », complétés parfois aux beaux jours par des démonstrations au jardin public de la ZAC Didot, place de la Garenne : à même le sol, c’est le travail du plexus et de la respiration, puis les étirements du corps et les mouvements de yoga tibétains.

Cette énergie nommée Chi, reliant l’esprit au corps, il la vit, la transmet et la transforme en art. A l’instar de la gestuelle du sculpteur et ses formes dans l’espace, elle enchaîne des mouvements circulaires réalisés à la même vitesse, ce qui implique une concentration maximale de la respiration, le maintien du souffle, du centre de gravité du corps, comme enraciné dans le sol. Voici la dynamique et l’équilibre complémentaires à sa profession et à sa formidable créativité que recherchait Roland.

roland erguy sculpteur

« Avec beaucoup d’émotion, j’ai désiré retranscrire ces formes dans la matière, terre, pierre, bois, métal, tissus, chiffons enduits de plâtre, afin de les faire vivre dans un élan de spontanéité, mouvements élancés ou aériens, cristallisant l’image d’une danse ou d’une respiration ». Il les réalise en ces divers matériaux ou en les juxtaposant, sensible aux contrastes du toucher lisse ou brut.

roland erguy sculpteur,apst 14 association des peintres et sculpteurs témoins du 14ème

La danse  (fil de fer)

Lire la suite

03 août 2021

Jogging culturel sur les traces des années folles

Faire du sport sur les traces des années folles dans l’arrondissement ! 

Tous les mercredis du 28 juillet au 1er septembre :  Jogging culturel 

Départ au 40, rue Boulard.

Picasso, Modigliani, Kiki de Montparnasse y ont résidé. Giacometti a rencontré Simone de Beauvoir au Dôme. Foujita a peint Youki dans son atelier et ils allaient dîner à la Rotonde ensuite. Ces lieux existent encore et le quartier regorge d’anecdotes !

Alors à vos baskets et suivez Manon Delarue pour découvrir les coulisses de ces immenses artistes mais aussi de cette période flamboyante.

Pour adultes et ados à partir de 16 ans.

Sur réservation

course.culturelle@gmail.com

Informations pratiques

40, rue Boulard 75014

Le mercredi 4 août 2021 de 19h à 21h
Le mercredi 11 août 2021 de 19h à 21h
Le mercredi 18 août 2021 de 19h à 21h
Le mercredi 25 août 2021 de 19h à 21h
Le mercredi 1 septembre 2021 de 19h à 21h

Plus d'infos  : Site internet

02 juillet 2021

Vincent Thiallier, nouveau curé de Notre-Dame du Rosaire

Vincent Tiallier.jpgVincent Thiallier, nouveau curé, dans la confiance 

Nouveau curé de N.-D.-du-Rosaire, le P. Vincent Thiallier remet les deux pieds dans la vie paroissiale, après avoir été missionné, tout en étant vicaire à la paroisse St-Séverin, à la pastorale diocésaine des vocations et dans l'accompagnement des séminaristes. 

"Content de retrouver le terrain paroissial ! " C'est la réaction du P. Vincent Thiallier, en prenant bientôt la charge de N.-D.-du-Rosaire (14ème)

Lire la suite

01 juillet 2021

Camera Obscura exposition Yamamoto Masao du 1er juillet au 25 septembre 2021

camera obscura expo yamzmoto masao été 2021 bonzaï sous la neige.jpgLa galerie Camera Obscura  vous invite à l’exposition de Yamamoto Masao « Un monde dans la main » qui se déroulera du 1er juillet - 25 septembre. 

Dans la continuité de ses travaux précédents, toujours attentif à saisir la beauté cachée dans les « petites choses silencieuses » que la vie, la nature, offrent à son regard, Yamamoto Masao s’est intéressé aux bonsaïs de Maître Akiyama Minoru.

Cette nouvelle série est ici présentée accompagnée d’un choix d’œuvres plus anciennes des séries Shizuka, Kawa et Nakazora, toutes porteuses du même émerveillement intime devant le monde.

Images qui suggèrent plus qu'elles ne montrent. Comme une goutte d’eau au creux de la maincamera obscura expo yamzmoto masao été 2021 bonzaï  la nuit avec la lune jpg.jpg reflète un immense paysage. Yamamoto nous invite à nous pencher sur ces microcosmes qui recèlent un univers.

268 Boulevard Raspail 75014 Paris

01 45 45 67 08

www.galeriecameraobscura.fr  

La galerie est ouverte au public de mardi à vendredi : 12h à 19h / Samedi : 11h à 19h

(Fermeture annuelle au mois d'août)

Lire la suite

23 juin 2021

Concertation sur la Place des Droits de l'Enfant, du 24 au 27 juin

place des droits de l'enfant photo ancienne.jpgEn juin, apportez vos idées !

Du 24 juin au 27 juin 2021 de 16h à 20h, l’association les Hypervoisins vous accueillera sur la Place des Droits de l’Enfant pour échanger sur son projet d’animation de cette place.

Apportez vos idées et venez vous informer et échanger avec les membres du collectif et des représentants de la Mairie du 14e arrondissement !

place des Droits del'Enfant.jpg

Photo1 : carrefour Sarette, tombe-Issoire, Alésia dans les années 1980place des droits de l'enfant 75014,chana orloff

photo 2: la place des droits de l'enfant avec ses premiers aménagements.

photo 3: Mon fils marin, statue de Chana Orloff installée sur cette place

Lire la suite

14 juin 2021

Myriam Feune de Colombi (1940 La Carneille-2021- Paris ) Comédienne, directrice de théâtre, l’une des icônes de Montparnasse.

myriam  feune de colombi epouse vilgrain directrice du théâtre montparnasse corrigée.jpgL’église Saint-Roch fleurie de blanc, aux senteurs de lys, de roses et d’aubépine, a vibré de l’émotion des inconditionnels de Myriam Feune de Colombi, admiratifs du talent de la comédienne aux multiples rôles, dont Marianne, Léonore, Dorimène et l’admirable Célimène chez Molière, La Duchesse chez Alfred de Vigny, Euphrosine chez Marivaux. Et tous reconnaissants pour sa constante implication dans la défense du théâtre durant 37 ans, comme le rappelaient  dans l’homélie, Bertrand Thamin et Ghislain de Lassus Saint-Génies.

Officier dans l’ordre national du Mérite, elle en fut récompensée par le grade de chevalier de la Légion d’honneur, et de celui des Arts et des Lettres. Elle nous a quittés ce 21 avril, suite à une maladie qu’elle tentait de vaincre avec l’opiniâtreté que nous lui connaissions.

Formée par Henri Rollan et Fernand Ledoux, elle est applaudie durant 11 ans au Français, et co-dirige ensuite avec Bertrand Thamin « sa » maison, la Comédie Française, pendant 24 ans.

Puis elle change de scène et franchit la Seine, une chance pour notre arrondissement et la rue de la Gaité, où elle acquiert avec son époux Jean-Louis Vilgrain, le théâtre Montparnasse en 1984. Il sera l’enfant qu’ils n’ont pas eu, le transformant et lui ajoutant le Petit-Montparnasse qu’ils réhabilitent.

théatre_Montparnasse_rue_Larochelle_ avec Pierre Arditi.JPG

Pédagogue dans l’âme, celle que tout un chacun appelait « maman » et qui fut présidente des Moliéres, tenait à choisir des textes inattendus, en parler « en famille » avec l’auteur, les comédiens, les techniciens. Pour mémoire et parmi tant de réussites, « La Vérité », « La Parisienne », « L’un de nous deux. Mandel/Blum » une formidable leçon politique, qui fut honorée d’une reprise en septembre 2020 au Petit Montparnasse.

Un de ses plus fidèles acteurs, Pierre Arditi, longtemps habitant du 14e, confie « [Myriam] est une nature que l’on ne voit plus […] Elle se bagarrait pour tout. Pour moi c’était le dernier directeur de théâtre ». « Elle se mettait au service des textes, c’est son legs », confirme Jean-Marie Besset, directeur du Théâtre des Treize-Vents à Montpellier. Elle ajoute ainsi son nom à la lignée de ses prédécesseurs, hommes, femmes, créatifs et ambitieux pour leurs salles.

L’accompagnant en son denier repos, tous les directeurs de ces lieux parisiens et provinciaux ont descendu les marches, sous les applaudissements. Il y eut les mêmes applaudissements et la même émotion, ce 26 mai pour la première de « Saint-Exupéry à New York ». Oui, « 6 mois d’abstinence ça suffit ! » clament les messages autour des programmes, le théâtre est toujours vivant, comme Myriam Feune de Colombi, puisque nous la retrouverons dans le prochain film d’Edouard Baer « Adieu Paris ». Adieu, au revoir, c’est égal, la revoir, c’est certain, titre prémonitoire.

Marie-Lize Gall

Lire la suite

05 juin 2021

Prendre l'art : exposition des artistes qui ont marqué la vie artistique de Plaisance-Pernety

Opération « PRENDRE L’ART »

Exposition dans les locaux de l’association « Le Moulin » 

Les 5/6 – 12/13 juin de 14h30 à 18h*

La commission culture du conseil de quartier Pernety expose une collection de vingt panneaux documentaires qui présentent l’œuvre d’artistes et d’écoles artistiques qui ont marqué la vie artistique foisonnante de notre quartier depuis le milieu du XIXème siècle.

Cette collection a été constituée sous la direction de l’historien Jean-Louis Robert.

Les artistes et groupes représentés sont ceux qui ont le plus marqué l’histoire de l’art.

Nous n’avons pas respecté strictement le découpage actuel du quartier Pernety, qui ne peut se calquer sur le passé sans risque d’anachronisme.

César     BRASSENS     Kokoshka

L’aventure surréaliste   LE Douanier Rousseau      PISSARO ERNST     GIACOMETTI      FOUJITA    

 LEGER     CEZANNE     CALDER

Les nouveaux réalistes    BRANCUSI        PASQUIN

SOUTINE      RIVERA      TASSAERT    

GAUGUIN     L’abstraction lyrique

*22 bis rue du Moulin de la Vierge

pour respecter les règles de distanciation sociale nous recommandons les visites du dimanche après-midi

« Prendre l’Art », balade artistique du 6 au 13 juin

prendre-l-art-diffusion f_page_001.jpg« Prendre l’Art », une balade artistique par le comité des Fêtes Plaisance-Pernety  

qui ouvre grand ses 7 portes à l’été du  6 au 13 juin

Tout est dit... respirer, prendre l’air, prendre le chemin de l’art, si essentiel, en une balade festive.

Ce vent de fraîcheur et de liberté, retrouvé après les longs mois de confinement et de couvre-feu, a permis à Emma et Cosima, 2 jeunes-femmes en service civique au Moulin à Café, d’imaginer un carton d’invitation original présentant les différentes étapes du parcours et d’en réaliser le graphisme. Il rappelle les jeux de piste, devinettes et découvertes de nos étés d’antan. Enfin ! La possibilité de « se découvrir d’un fil » en juin, chausser des « semelles de vent » pour visiter les 7 lieux associatifs aux noms évocateurs teintés d’humour et de poésie et qui ont fédéré leurs créativités dans le seul quartier Plaisance-Pernety.

Que de richesses artistiques, culturelles et humaines en un si petit espace, développées et valorisées par le collectif du comité des Fêtes, sous l’égide de Marie-Hélène Thomas, présidente de l’association Le Moulin.

Alors, les portes s’ouvrent, les courants d’air sont délicieux, l’art s’y prend à pleins poumons, et le Conseil de Quartier Pernéty rafraîchit la mémoire du visiteur avec un rappel historique capital : le contexte artistique et culturel en pleine évolution en France au milieu du 19e siècle, auquel participa aussi le 14e arrondissement. Il se prolonge jusqu’à nos jours avec tant de célébrités, du douanier Rousseau à Brassens.

Le dénominateur commun de chacune de ces associations, est l’écoute de l’autre, un public fragile et surtout en situation de précarité. Elles proposent des conseils, formations, activités ludiques et artistiques, à partir de récits, expériences d’adultes, ressentis de vie intérieure, ou rêves de jeunes enfants à découvrir lors de ces journées.

Le vaste travail, fil à fil d’une vraie volonté du « vivre ensemble », est ainsi tissé, préservant la diversité sociale intergénérationnelle et culturelle.

Ainsi, Le Moulin privilégie l’histoire familiale, parents et enfants s’épanouissent ensemble avec leurs mots, dessins, peintures, initiation à l’informatique.

Cette ouverture aux autres, se retrouve encore au Relais de la Cité Blanche distribuant des repas aux sans domicile fixe, suivi de la magnifique idée d’un petit moment de répit, avec la possibilité de peindre. Art plastique encore avec l’atelier Bulle d’art venu animer La Maison des Thermopyles, pension de famille en réponse aux situations de mal-logement.

Le travail de ces associations nous entraîne assez haut dans la profondeur des relations humaines à l’image de la Compagnie Le fil de soie, impliquée dans le cirque, la magie, accentuant la pratique artistique de l’envol.

Avec la musique, la danse et le théâtre ce sont des thèmes qu’Arzazou, privilégiant la mixité handicap-valide de ses jeunes adhérents et adultes, aime à faire dessiner, peindre, construire et extraire de la glaise.

Les ateliers hebdomadaires et ceux des vacances de juillet, sont à nouveau ouverts pour les enfants du lundi au samedi.

Quant à l’exposition, « Regards sur le confinement vu depuis ma fenêtre ou de mon imaginaire », ajournée en mars, elle se déconfine enfin.

Réception du public, dimanches 6 et 13 juin, 14h-18h.

Pour tout autre jour, réserver au 06 78 18 08 77

Le 6 à 15h, performance filmée du chorégraphe Alain Faure.

Si le temps le permet, les chevalets, crayons et couleurs pourront aussi prendre l’air, animant l’entrée de la galerie. Les visiteurs pourront apporter boissons et grignotages.

65 rue de Gergovie.

du dimanche 6 au dimanche 13  juin de 10h à 18h 

Vérifier sur le guide les horaires de visite, différents pour chaque association.

(entrées libres avec port du masque ) 

Marie-Lize Gall

Lire la suite

21 mai 2021

"La Commune, les arts, les artistes" Conférence en ligne jeudi 27 mai 19h30

la commune de paris 1871,jean-louis robertLa Mairie du 14e fête les 150 ans de la Commune de Paris en vous proposant le jeudi 27 mai de 19h30 à 21h30 une conférence animée par Jean-Louis Robert, professeur émérite d'histoire contemporaine à la Sorbonne et Président d'honneur des Amies et Amis de la Commune de Paris, 1871.

"La Commune, les arts, les artistes"

 Pendant la Commune, beaucoup d'artistes, tant plasticiens que du spectacle, s'engagèrent avec la Commune. Il faudra attendre 1968 pour retrouver un tel engagement chez les artistes !

Pourquoi tant d'artistes ont participé à la révolution ? Quel fut le rôle de Courbet ? Comment les artistes ont essayé d'arriver à des formes d'autogestion de l'art et à une démocratisation de la culture?

 Telles sont les questions auxquelles le conférencier tentera de répondre.

conférence sur la commune arts lettres 27 mai 2021.png

Intervenant :

Conférence animée par Jean-Louis Robert, professeur émérite d'histoire contemporaine à la Sorbonne, Président d'honneur des amies et amis de la Commune de Paris, 1871. Il vient de publier une bande dessinée Rouges Estampes dont le principal personnage est un commissaire de police dans le 14e arrondissement, artiste et communard.

Conférence en ligne sur le logiciel zoom :

Participer à la réunion Zoom

https://us02web.zoom.us/j/83031099659

 ID de réunion : 830 3109 9659

17 mai 2021

Saint Albert le Grand - Nouveau Christ sur la façade

Réalisé par une amie de la paroisse St-Albert-le-Grand, Véronique Villemain, ce Christ peint sur des carreaux d'Azulejos (faïence du Portugal), fixé au-dessus de l'entrée de l'église, a été béni le dimanche 9 mai par le curé, le Père Thierry de Lesquen.

St Albert Christ façade.jpg