Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 juillet 2020

Histoire et avenir du domaine des Franciscaines Missionnaires de Marie

A la périphérie de l'avenue Reille, existe un domaine appartenant à la Congrégation des Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Créée en 1877, ce site est ouvert en 1896 où elles font construire leur foyer, et en 1913 une chapelle. Le couvent lui, est construit en 1930, étendu en 196, et une annexe est réalisée en 1966. Les soeurs logent dans le foyer qui abrita un hôpital pendant les deux dernières guerres.

Le lieu est attrayant, largement arboré sur une surface végétalisée de 4400 mètres carrés, surface classée espace vert protégé (EVP).

Depuis 2018 un grand projet immobilier menace cet îlot : deux promoteurs immobiliers sont sur le sujet. Le projet prévoit la démolition du foyer et la construction d'immeubles de huit à neuf étages soit 180 logements. Ces projets inquiètent la population alentour et c'est ainsi que se fonde l'association Exemplarité 14. Le conseil de quartier Montsouris-Dareau missionne une commission pour analyser la situation. Une pétition est lancée qui recueille plus de trois mille signatures.

Début 2019, une deuxième version du projet limite le nombre de logements à 156. Les habitants proches de l'îlot veulent préserver le site par une demande de protection au titre des Monuments Historiques. Il faut savoir que le projet définitif amputerait l'espace vert de 700 mètres carrés, entraînant une dégradation des surfaces arborées.

La hauteur des immeubles serait en rupture avec celle des constructions voisines de deux étages. La pollution serait accentuée et les conditions d'environnement dégradées. La construction de l'ensemble nécessiterait l'arrachage d'une vingtaine d'arbres, parfois d'espèces rares et tous en bon état sanitaire. Les candidats aux élections municipales se sont tous prononcés pour la préservation intégrale du site.  

R.R.- Documentation extraite de l'article Janine Thibault du n° 126-127 du Journal " La Page".

08 juin 2020

Quel avenir pour l'hôpital La Rochefoucauld ?

Hôpital La Rochefoucauld Paris facade général leclerc prise de côté jpg.jpgL'Assistance Publique Hôpitaux de Paris a fermé depuis bientôt six mois les portes de l'ancien hôpital Larochefoucauld situé près de la place Denfert et a mis les locaux en vente.

Les lieux sont actuellement loués au commissariat de police du 14ème arrondissement jusqu'à 2022, date à laquelle les locaux situés avenue du Maine seront remis à la disposition de la police.

Rappelons brièvement l'histoire de cet hôpital. En 1780, l'ordre de la Charité achète un terrain qui donnera lieu trois ans plus tard à l'ouverture de la "Maison Royale de Santé". A l'époque, c'est Madame de Larochefoucauld-Doudeauville, avec l'aide de la Couronne, qui permit d'ouvrir en 1783 :"un hospice destiné à des ecclésiastiques et des militaires dépourvus de fortune". L'architecte du bâtiment est Jacques Denis Antoine (1733-1801), auteur par ailleurs de l'hôtel de la Monnaie à Paris. Un vaste parc au dessin néo-classique s'étendait jusqu'à la place Denfert et au delà de l'avenue René Coty.hopital la Rochefoucauld façade Rné Coty.JPG

A l'arrière de l'hospice, on peut encore voir un témoin de l'aqueduc Médicis venant d'Arcueil et qui porte le nom de "regard de Saux".

Aujourd'hui les bâtiments anciens et le regard de Saux sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques et le parc d'une superficie d'un hectare et demi est protégé par le Plan Local d'Urbanisme.

L'atelier Parisien d'Urbanisme (APUR) a été chargé de présenter un rapport concernant l'aménagement de logements sociaux au niveau de 50 % du site.

Il apparaît que l'ensemble du lieu est à protéger, compte-tenu de la qualité de l'architecture du 18ème siècle. A cet effet, une association : "Sauvons Larochefoucauld" s'est créée afin que ces lieux soient préservés  de la promotion immobilière et conservent une fonction d'intérêt général.

- Association Larochefoucauld : adhésions et contacts : sauvonslarochefoucauld@gmail.com

13 avril 2020

Se cultiver à domicile, Pari(s) relevé!

En ces tefenêtre sur l'autre.pngmps bouleversés, l'heure peut (aussi) être à la création. La MEP, la Maison de la Poésie et le Forum des Images s'associent et vous convient à un rendez-vous participatif et artistique, le projet "Fenêtre sur l'autre", qui consiste à laisser libre court à votre créativité en matière d'image, de vidéo et/ou d’écriture. On vous explique tout sur ce défi audacieux !

Nouvelle semaine de confinement et l'inspiration pour remplir vos journées commence à manquer ? On se démène pour que l'ennui ne s’éternise pas dans votre salon. Nous avons sélectionné un cocktail bien vitaminé de longs-métrages pandémiques, et sans zombies, on ne voudrait pas tomber dans le cliché.

musée du vatican escalier à double hélice.jpgLes structures d’œuvres visuelles nous ouvrent elles aussi les portes de leurs territoires déconfinés. De l'architecture à la photographie, en passant par les arts plastiques, nous vous proposons de consulter en ligne toutes ces collections. Pour continuer de voyager, mais à l'autre bout du monde sans bouger de chez vous, nous vous invitons à parcourir les plus célèbres musées du globe. 

Après avoir parcouru l'art sous la plupart de ses formes (ou presque), pourquoi ne pas faire un peu de gymnastique mathématique ? Cette discipline peut être souvent boudée, alors servons-nous de ce confinement pour se rabibocher avec elle, tout en douceur. Histoire de briller un peu plus lorsque vous étalerez votre science lors des prochains apéros ensoleillés!

La météo est au beau fixe cette semaine, alors même s'il n'est pas question de sortir de chez soi (sans raison valable), il n'est pas interdit de s'offrir un moment « green ». Balcon, jardin, terrasse ou non, cultivez ce qui vous fait plaisir et apprenez à jardiner de chez vous, détente assurée.

  L'histoire de Paris à portée d'oreille

Histoire avec un grand H, politique, exils, vie au Moyen Âge, soirées parisiennes, mode, architecture... Notre capitale est riche d’une histoire vieille de deux millénaires. Disposant d'un peu de temps, c'est le bon moment de nous y (re)plonger à travers de passionnantes conférences, dispensées par des spécialistes du genre, professeur·e·s, historien·ne·s, commissaires d'exposition,écrivain·e·s.

Lire la suite

14 mars 2020

Quel avenir pour l'hôpital La Rochefoucauld ?

hopital la rochefoucauld-paris-.jpgL'hôpital situé avenue du Général Leclerc, à proximité de la place Denfert Rochereau, a vu ses activités se terminer en 2019 pour être mis en vente par l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris.
Aujourd'hui, les lieux sont loués au commissariat de police du 14ème arrondissement jusqu'en 2022 ; cette période étant nécessaire  pour la rénovation des locaux de la police situés avenue du Maine.  Au delà de cette date, on ne sait ce qu'il adviendra de l'ancien hôpital.

Rappelons l'origine du dit hôpital. Cette" Maison Royale de Santé" voit le jour à l'initiative de l'ordre de la Charité. La Couronne royale et Madame de La Rochefoucauld-Doudeauville permettent d'acheter un terrain en  1780 et d'ouvrir en 1783 un "hospice destiné aux ecclésiastiques et aux militaires dépourvus de fortune".

L'architecte en est Jacques Denis Antoine, (1733-1801). La construction se poursuivit une bonne partie du 19ème siècle, selon les plans d'Antoine. Un vaste parc néo-classique s'étendait jusqu'à l'actuelle place Denfert Rochereau et bien au-delà de l'avenue René Coty. Ce parc fut amputé progressivement par des constructions de logements et l'inauguration du chemin de fer de Sceaux.hopital la Rochefoucauld façade Rné Coty.JPG

On peut voir derrière l'hôpital et en longeant l'avenue René Coty : "le regard de Saux", regard de l'aqueduc Médicis créé par Marie de Médicis et qui était destiné à alimenter en eau son palais du Luxembourg. Les bâtiments anciens et le regards de Saux bénéficient d'une inscription à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Le parc, d'une surface de un hectare et demi est protégé par le Plan Local d'Urbanisme. Le Conseil de Paris a émis le vœu de se porter acquéreur d'une partie des terrains pour y établir des logements sociaux. L'atelier parisien d'urbanisme est chargé de remettre un rapport de faisabilité.

Le site de La Rochefoucauld, dernier témoin de bâtiments érigés à la fin du 18ème et au début du 19ème, risque d'être défiguré par des constructions enserrant l'ancien hôpital et par le grignotage du parc.

Une association vient de se créer, dont le but est de protéger et de mettre en valeur ces lieux, face à la promotion immobilière, afin qu'ils conservent une fonction d'intérêt général.

 

 

08 mars 2020

Le quartier Maine-Montparnasse en mutation

Le quartier incluant la Tour Montparnasse, la gare SNCF et différentes activités commerciales s'y rapportant, doit faire l'objet d'une adaptation croissante des voyageurs, de reconfigurer la tour ainsi que son socle depuis la rue de Rennes jusqu'au parvis de la dite gare.

Projet urbain quartier Maine-Montparnasse Paris 15ème-arrondissement.jpgUne étude a été ordonnée par la Ville de Paris, maîtresse d'œuvre pour le périmètre allant de la place de Catalogne à la rue de Rennes. Jusqu'à fin 2020, une concertation est engagée avec les riverains et les décisions finales ne seront prise qu'une fois un bilan établi. Une étude des transports et une évaluation environnementale se poursuivront. Ainsi cette étude prévoit le réaménagement des places Raoul Dautry et du 18 juin 1940, incluant trajets des bus et gare routière : le déplacement des terminus de bus, des dépose-minute et stations de taxi ; la piétonisation de la rue du Départ ; la proposition d'une vélo-station de 2500 places dans le souterrain de l'avenue du Maine. 

La rue du Départ sera largement piétonisée (70 % de la surface). L'usage des deux roues sera facilité. Une vélo-station en sous-sol de la place Raoul Dautry sera étendue dans l'axe de l'avenue du Maine. La réhabilitation de la rue du Commandant René Mouchotte comprendra trois options d'aménagement pour générer un bon équilibre entre la végétalisation, les mobilités piétonnes et les contraintes de circulation, liées à la présence de la gare, de l'hôtel Pullman et du terminus des cars en partance pour les aéroports.

Pour répondre aux enjeux climatiques, la plantation de 1500 nouveaux arbres dans la zone opérationnelle et de 2500 dans le périmètre d'étude élargi est prévue.

Précisons que le périmètre d'étude de ce projet urbain comprend une surface délimitée par la rue d'Odessa, de la Gaîté et se prolongeant vers la place de Catalogne, incluant les périmètres du boulevard de Vaugirard.

Les détails de ce projet urbain peuvent être consultés sur : paris.frprojet-6e-14e-15e-maine-montparnasse-la-concertation.

12 janvier 2020

Saint Pierre de Montrouge - Restauration du clocher

Clocher.jpgLa Ville de Paris entreprend cette semaine la restauration du clocher de Saint-Pierre-de-Montrouge.
La première phase ayant été terminée en 2008, il s’agit de toute la partie pyramidale au-dessus de la chambre des cloches.
Les bâtiments du chantier seront installés le long de l’église, avenue du Maine, et l’échafaudage sera mis en place dans les semaines qui viennent.
L’église restera bien sûr ouverte et accessible durant les 18 mois prévus pour les travaux.

12 octobre 2019

Projets d'architecture des bâtiments du site Saint-Vincent-de-Paul : Réunion le 14 octobre

projet saint vincent de paul réunion 14 oct  architecture  des projets des batiments.PNGAprès l’équipement public de Saint-Vincent-de-Paul, c’est au tour des projets d’architecture des différents bâtiments d’être soumis à l’examen des habitants. Réunion le 14 octobre

Les projets des différents bâtiments de l’écoquartier seront retenus entre novembre 2019 et février 2020, par les jurys ou commission de sélection des concours d’architecture. Le public est associé à ces procédures dès octobre 2019. Le dialogue citoyen donnera lieu successivement à quatre démarches participatives distinctes, une pour les lots Chaufferie et Petit, trois autres pour les lots Lelong, Pinard et Façade Denfert.

Toutes se dérouleront selon des modalités identiques : un atelier de cadrage, ouvert à tous, précèdera des ateliers d’analyse collective. L’avis citoyen, qui découlera de ce travail sera transmis aux instances de sélection. Les projets lauréats seront ensuite communiqués au public.

Le premier dispositif de participation s’ouvre avec les bâtiments Chaufferie et Petit.

La Ville de Paris, la mairie du 14e arrondissement, Paris & Métropole Aménagement (P&Ma), Paris Habitat et la RIVP vous convient à une réunion d’information le 14 octobre prochain pour présenter les programmes des deux bâtiments, définir les critères d’analyse des projets et les modalités de participation, s’inscrire aux ateliers d’analyse. Les débats seront animés par Palabreo, agence spécialisée en dialogue public.

L’inscription obligatoire à cette réunion d’information se fait ici : https://bit.ly/2mmYnBj

Lire la suite

10 octobre 2019

Projet urbain Maine-Montparnasse : marches exploratoires le samedi 12 octobre à 10h30

proet urbain maine montparnasse réunion 12 oct 2019 piscine armand massard 66 bd montparnasse.JPGDans le cadre de la concertation sur le projet Maine-Montparnasse, des marches exploratoires sont organisées le samedi 12 octobre.

Inscrivez-vous sur mainemontparnasse@imaginons.paris

Rendez-vous à 10h30 à l'entrée de la piscine Armand-Massard, au 66 boulevard du Montparnasse.

Trois parcours seront proposés avec des visites commentées : lire la suite

Lire la suite

19 septembre 2019

Journées du Patrimoine

Visite audioguidée SPM.jpgSt Pierre de Montrouge est une des 35 églises de Paris permettant gratuitement la Visite audioguidée sur smartphone. 

MODE D’EMPLOI

  • Chargez sur votre téléphone mobile une application gratuite pour « Lire un QR-code »
  • Flashez sur place le QR-code imprimé sur les affiches et démarrez votre visite.

Journées européennes du Patrimoine

Du 21 au 22 septembre, venez découvrir notre patrimoine dans le 14e.

- Les Balades du Patrimoine

« Monuments historiques du quartier administratif du Parc-de-Montsouris » et « Fiers  et Vaillants Résistants et à la Glorieuse Libération de Paris dans notre Petite Patrie », deux balades chaque jour proposées par la Société historique et Archéologique du 14e.

Samedi et dimanche

10h00 : « Les Monuments Historiques de Montparnasse »

15h00 : « Fiers et Vaillants Résistants et à la Glorieuse Libération de Paris dans notre Petite Patrie »

Inscriptions par mail : citoyennetemairie14@paris.fr

Départ : Hall de la mairie annexe, 12, rue Pierre Castagnou

-Visite des Bâtiments Historiques de la MairieMairie_du_14e_arrondissement.JPG

Visites  libres : Ouverture de la Mairie du 14e entre 14h00 et 17h30 samedi et entre 10h00 et 17h30 dimanche.
Ouverture de la Mairie annexe samedi et dimanche entre 10h00 et 17h30.

Visites commentées (au départ du hall de la Mairie) samedi à 15h00 et dimanche à11h00 et 16h00.

Découvrez comment la Mairie de Montrouge est devenue la Mairie du 14e à la création de notre arrondissement en 1860. Visitez la Mairie Annexe, imposant bâtiment « art déco » inauguré en 1936, dont les décors ont été réalisés par les plus grands artistes de l’époque.

Mairie, 2, Place Ferdinand Brunot – Mairie Annexe, 12, rue Pierre Castagnou

villa Seurat 2 en grand.jpg-Villa Seurat – Architecture et artistes

Maison-atelier Jean Lurçat

Samedi et dimanche de 10h à 12h30, puis de 14h à 17h.

Découverte des villas-ateliers construites par les grands architectes des années 30.
Inscription obligatoire/visite sur rdv sur contact@fondation-lurcat.fr.

4, Villa Seurat

Atelier Chana Orloffvilla Seurat -atelier Chana Orloff - perret.jpg

Vendredi de 14h à 18h30, samedi de 10h à 13h30 puis de 14h à 18h30, dimanche de 10h à 13h30 puis de 14h à 18h.

7, bis Villa Seurat

-Parc Montsouris, un parc Haussmannien

Balades historiques et guidées gratuites

Samedi et dimanche à 16h

Le parc Montsouris est imaginé au Second Empire dans le cadre d’un projet destiné à offrir aux Parisiens des espaces verts. Haussmann décide de sa construction en 1860, sur d’anciennes carrières désaffectées de Montsouris. Venez découvrir ou redécouvrir l’histoire de ce parc à l’anglaise aménagé sur 15 hectares au sein de la capitale. Réservation préalable : aval.di-carlo@laposte.net

Lire la suite

06 avril 2019

Cité U .300 studios pour les étudiants francophones

La première pierre d'une nouvelle maison vient d'être scellée, conséquence d'un plan de constructions lancé en 2014. Il s'agissait de rendre constructible plus de 16 000 m2 au sud du parc de la Cité U. Ainsi dix nouvelles maisons seront construites, soit 1800 logements supplémentaires. 

A terme, le campus aura accru sa capacité d'accueil de 30%. sans pour autant dégrader l'ensemble paysager, déjà important. Il s'agit de conserver 52 espèces d'oiseaux et près de 1800  arbres. Seuls les terrains de sport sur les parcelles à transformer, ont été déplacés. La future maison de l'Egypte est au stade du concours d'architecture. Elle sera livrée et ouverte  en 2022.

 La Maison de la francophonie ouvrira 300 studios, dont 150 mis à la disposition de l'Agence universitaire de la francophonie, partenaire de l'opération. Elle doit être livrée en 2020 à l'occasion du Sommet de la francophonie, prévu à Tunis et du 50ème anniversaire de l'Organisation internationale de la francophonie.

- Le Parisien du 1.04.2019

27 mars 2019

La S.H.A. DU XIVe annonce

société historique et archéologique du 14ème.jpeg -Jeu-concours " Retrouvons le XIV, notre arrondissement à travers ses décors" pour les membres de la Société Historique et Archéologique 14. La réflexion est orientée sur les décors : façades, monuments,plaques mémorielles...autant de traces et d'indices du passé et de l'histoire de notre arrondissement. Les questionnaires doivent être remplis et envoyés avant le 4 mai. Les résultats seront proclamés le 1er juin lors d'une conférence de présentation des réponses avec remise des prix aux lauréats et aux participants, et verre de l'amitié.

- Le 6 avril à 15h Conférence "Promenade urbaine sur les Monuments  historiques du quartier Nord- Est de Montparnasse" rendez-vous à la Mairie- Annexe du 14ème

12 rue Pierre Castagnou.

- Le 11 mai à 15 heures, aura lieu la visite de la Maison du Fontainier, datant du XVIIe siècle. la maison du fontainier 2.jpgCette maison est située à l'entrée de l'Observatoire, à droite.

C'est Madame Marie Geneviève Maloisel qui expliquera en détail le fonctionnement de cette maison si particulière, qui permettait à l'époque d'alimenter en eau potable les fontaine de Paris et en particulier la fontaine Médicis, sise tout près du Palais du Luxembourg.   La maison du Fontainier était l'aboutissement  dans Paris, de l'aqueduc de la Vanne, dont on peut voir les vestiges, avenue Reille, à deux pas du Parc Montsouris.

La Maison du Fontainier 42 avenue de l' Observatoire 

Lire la suite

14 mars 2019

Une maison de la Francophonie à la Cité U

 Le 20 mars prochain sera lancé le chantier d'une Maison destinée aux étudiants de la francophonie. Ce projet a été conçu par la CIUP, avec l'Agence universitaire de la francophonie, afin de renforcer la coopération avec  les pays francophones.

 Ce bâtiment sera construit à l'extrêmité sud-ouest du campus, et comportera quelques 300 logements. Ce bâtiment a été conçu par Baumschlager Eberie Architectes et construit par  Demathieu Bard immobilier.

le Parisien du 13.03.19.

28 janvier 2019

Renaissance de la petite gare de Montrouge

 petite ceinture gare de montrouge sans trop de panneaux.jpegLa petite gare de Montrouge fait peau neuve. L'ancien bâtiment ferroviaire de la porte d'Orléans sera rebaptisé "Le Poinçon", et  transformé en un lieu accueillant des animations festives, culturelles et où la restauration ne sera pas oubliée.

Le site est encore en travaux. L'ouverture est programmée d'ici à trois mois.  Ce site a été  rebaptisé " le Poinçon", en référence à l'outil qui servait à contrôler les billets de transport, lorsque la petite Ceinture était en activité jusqu'en 1934, et  fermée  depuis cette date à tout trafic ferroviaire, ainsi  depuis 74 ans.

Ouverte sur tout le quartier, la petite gare est restée un endroit pittoresque et est le témoignage d'une  époque déjà lointaine  où le chemin de fer faisait le tour de Paris.

- le Parisien -

30 novembre 2018

Le pavillon Montsouris en sursis ?

Le pavillon Montsouris dans le parc Montsouris, Paris France.jpgDans un écrin de verdure, en plein parc Montsouris, le Pavillon Montsouris, très renommé pour sa situation et sa cuisine, classé aux Monuments historiques  pourrait voir sa situation évoluer ou disparaître.

 Un vœu du comité de quartier a été présenté au conseil d'arrondissement et voté à l'unanimité. Un nouveau cahier des charges a été présenté par la mairie. Il faut savoir que la concession arrive à son terme et qu' une mise en concurrence, un appel à candidature a été lancé...

Ce lieu est chargé d'histoire. Créé en 1889, sous la dénomination Pavillon du Lac, habillé d'une verrière en 1930, il a reçu  de prestigieux  clients : Lénine, Trotsky, Simone de Beauvoir, J.P. Sartre , Louis Jouvet et Marcel Carné.

Souhaitons que cet établissement puisse continuer ses activités, peut-être sous une autre Direction, et à satisfaire les nombreux clients fidèles au restaurant.  

14 septembre 2018

Les journées du patrimoine dans le 14ème samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018

hôtel de massa hoto avec arbres et observatoire derrière.jpgLes 15 et 16 septembre, les Journées européennes du patrimoine placées sous le thème de "L'Art du Partage" sont l’occasion pour les curieux de dénicher l'incroyable. Cet événement gratuit permet à tous et à toutes, de découvrir les joyaux de l'arrondissement, dont certains lieux habituellement fermés au public.

Double exposition sur les ateliers d’artistes dans le 14ème 
Du 15 au 23 septembre - Du Lundi au vendredi, de 10h à 19h – Samedi et Dimanche, de 11h à 18h
Exposition historique : Les plus grands architectes ont réalisés les ateliers des plus grands artistes du XXème siècle dans le 14ème. Découvrez les maquettes et les photographies de l’atelier d’architecture de Jean-Claude Delorme.
La vie des ateliers aujourd’hui : Une vingtaine de membres du Photo-club Paris Val-de-Bièvre ont photographié de nombreux artistes du 14e, en alternant portraits, vues larges des ateliers et détails du travail.

  • Mairie annexe, 12 rue Pierre Castagnou 75014

 
Les balades du patrimoine
Samedi 15 et dimanche 16 septembre. 10h : « Les Monuments Historiques de Montparnasse »  15h : « Sur les pas de Giacometti ». Deux balades chaque jour proposées par la Société historique et Archéologique du 14ème. Inscriptions par mail : citoyennetemairie14@paris.fr

  • Départ : Hall de la mairie Annexe, 12 rue Pierre Castagnou 75014

Villa Seurat – Architecture et Artistes
Découverte des villas-ateliers construites par les grands architectes des années 30 – Auguste Perret, André Lurçat…pour des artistes célèbres.
Maison-atelier Jean Lurçat - Samedi et dimanche de 10h à 12h30 puis de 14h
Jean Lurçat, le plus célèbre des auteurs de tapisseries français y vécu de 1925 à  sa mort en 1966.
Cette maison est la première des huit maisons construites cité Seurat à partir de 1925 par l’architecte André Lurçat, frère de l’artiste. Propriété de l’Académie des beaux-arts, elle fait l’objet d’une restauration pour laquelle la Fondation du Patrimoine a lancé une souscription. Inscription obligatoire/visite sur rdv par mail : contact@fondation-lurcat.fr. Informations sur le site www.fondation-lurcat.fr .

  • 4 Villa Seurat

Atelier Chana Orloff- Samedi et dimanche de 10h à 12h30 puis de 14h à 17h (dernière entrée)
Découverte de l’œuvre et de la vie de Chana Orloff, sculptrice du XXe  siècle, dans les lieux conçus pour elle par l’architecte Auguste Perret. Présentation d’environ 20 minutes par les petits enfants de l’artiste, toutes les 30 minutes, puis visite libre des ateliers. 

  • 7 bis Villa Seurat

 
Institut protestant de théologie 
Samedi de 10h à 18h. Visite libre de la Faculté de théologie protestante et de ses jardins, ainsi que des expositions temporaires : « Luther : portes ouvertes à...», « Caricature et propagande au temps de la Réforme » ainsi que « Paul Ricœur : la traversée du siècle ». Visite commentée du Fonds Ricœur : gratuit, inscription par mail : bibliotheque@iptheologie.fr, limite de 17 personnes par visite, 10h30, 14h et 16h. Le Fonds Ricœur expose, dans un espace spécialement dédié de 300 m², la bibliothèque personnelle du philosophe Paul Ricœur ainsi que les ouvrages qui lui sont consacrés. La visite est commentée par le professeur de philosophie et directeur du Fonds Ricœur Marc Boss en duo avec le chargé de ressources documentaires du Fonds Ricœur, Olivier Villemot.

  • 83 boulevard Arago 75014

 
Hôtel de Massa / Société des gens de lettres 

Samedi de 14h00 à 18h30 - Pas de visites libres, visites guidées uniquement, sans réservation par groupes de 25 personnes, départ toutes les 15 minutes (la visite dure environ 30 minutes).
L'hôtel des ducs de Massa, qui l’occupent de 1858 à  1926, est une "folie" construite en 1778-1784 par l'architecte Le Boursier pour Thiroux de Montsauge, administrateur des Postes. Il s'élevait primitivement sur le "chemin" des Champs-Élysées. Menacé de démolition, il a été transféré pierre par pierre dans une parcelle du jardin de l’Observatoire en 1928 et classé Monument historique. La SGDL s’y installe en 1929. Une visite à travers les salons de l’Hôtel de Massa à la découverte du mobilier Art Déco (commandé en 1928 à la Maîtrise des Galeries Lafayette et classé en 1986).L’Hôtel de Massa abrite également une collection de bustes d’écrivains (XIXe et XXe siècle) et des lettres et manuscrits d’auteurs  qui ont marqué l’histoire de la société des Gens de Lettres, tels Balzac, Hugo, Dumas, Colette, Sand, Zola, etc.

  • 38 rue du Faubourg-Saint-Jacques 75014

 Maison du Fontainier 
Samedi de 14h à 17h30, dimanche de 10h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h30- Visite commentée extérieure et en sous-sol de ce dernier regard de l'aqueduc Médicis (XVIIe siècle). L’aqueduc de Médicis est construit à la demande d’Henri IV et de Marie de Médicis pour améliorer l’alimentation en eau de Paris et plus particulièrement de la rive gauche à partir des sources de Rungis et de ses environs. Il débouche dans les bassins des sous-sols de la Maison du Fontainier qui assure la répartition des eaux entre le roi, les religieux et le peuple. Ces sous-sols sont classés au titre des monuments historiques. L’association Paris Historique propose la restauration de la cheminée de la Maison du Fontainier au budget participatif 2018. "Eau de Paris" sera partenaire de l’événement par la présence d’une fontaine d’eau pour se désaltérer gratuitement.

  • 71 avenue Denfert Rochereau 7501

 
Église Notre-Dame du Rosaire 
Samedi et dimanche de 9h à 19h. Une visite guidée de l’église et de l’orgue est organisée le dimanche de 17h à 18h.

  • 194 rue Raymond Losserand

 
Église Notre-Dame-du-travail 
Samedi de 14h30 à 17h et dimanche de 14h à 17h. Conférences et visites guidées en continu. Cette église, construite en 1900 par souscription populaire, se distingue par sa structure métallique de style Eiffel et ses décors peints. L’intérieur de l’édifice est classé aux Monuments historiques depuis 1976 et l’extérieur l’est depuis 2014.

  • 59 rue Vercingétorix

 Église Saint-Pierre-de-Montrouge

Visite commentée de l'église [Source: Ministère de la Culture](http://journeesdupatrimoine.fr/) Église... ÉGLISE SAINT-PIERRE-DE-MONTROUGE Paris 75014


 Ordre des franciscains /Couvent Saint-François :
Samedi : Visites libres de 9h30 à 11h45 et de 14h30 à 18h30 - Visites commentées à 14h30, 15h30, 16h30 et 17h30. Dimanche : Visites libres de 14h30 à 17h30 - Visites commentées à 14h30, 15h30 et 16h30. Concert avec libre participation aux frais à 17 h 30 du "Quintette Champs Élysées", quintette à vent (flûte, basson, cor, clarinette, hautbois). Au programme: ouverture de la Flûte enchantée de Mozart, danse ancienne de Farcas, divertimento d'Hayden, etc…

  • 7, rue Marie-Rose

Journée du Matrimoine dans le 14ème arrondissement 
Visites samedi et dimanche  à 11h. Des visites de bâtiments conçus par des femmes, dont l'école de la rue Boulard, située dans le 14e arrondissement, qui a été conçue par Marion Tournon-Branly. Nombre de participants entre 20 et 25 personnes. Visites maximum d'1h30. Inscription par mail : collectif.memo@gmail.com       

  • École 46 rue Boulard

Lire la suite

29 juillet 2018

Cité Internationale Universitaire : Visite "Architectures sans frontières" dimanche 5 août à 14h30

Partez pour un tour du monde architectural unique à Paris !

Chaque visite guidée Architectures sans frontières  vous permet de découvrir la diversité de styles de la Cité internationale en pénétrant à l'intérieur de bâtiments d'exception construits par les plus grands architectes du XXe siècle.

Au programme de cette première visite du mois d'août, découvrez trois maisons emblématiques : la Fondation Deutsch de la Meurthe, Le Collège Néerlandais  et la Maison d'Asie du Sud-Est, un véritable tour du monde en perspective !

cité internationale universitaire  visite architecturale 10 février 2018.jpgFondation Deutsch de la Meurthe : Première résidence inaugurée sur le site en 1925, cet ensemble architectural composé de sept pavillons regroupés autour d’un jardin s’inspire du modèle des cités-jardins. Lieu d’expérimentation des théories hygiénistes chères aux pères fondateurs, elle fait figure de cellule mère de la Cité internationale. 

Le Collège Néerlandais : Un bâtiment d’une valeur Cité internationale Universitaire pavillon-neerlandais.jpgarchitecturale exceptionnelle.C’est la seule oeuvre en France de Willem Marinus DUDOK, l’un des architectes les plus éminents de l’école hollandaise de l’entre- deux guerres. Sa forme orthogonale, son imbrication de volumes géométriques et son dépouillement décoratif en font un témoignage majeur du courant architectural moderniste des années 1920. Quelques éléments d’architecture renvoient pourtant à la culture nationale néerlandaise. Ainsi, la tour d’angle évoque les beffrois médiévaux des villes du nord des Pays Bas. A l’intérieur, le bâtiment, organisé autour d’un patio intérieur, est un véritable « piège à lumière ». Il offre des ambiances chaleureuses qui contrastent avec l’austérité des façades. Les peintures monumentales du Grand Salon sont signées de HORDJIK et DOEVEL.

cité internationale universitaire maison-de-lasie-du-sud-est-1.jpgMaison des Étudiants de l’Asie du Sud-est : l’ancienne  « Maison de l’Indochine » En 1930, une Maison de l’Indochine a ouvert ses portes à la Cité internationale. Elle avait été créée à l’initiative d’un comité composé en majorité d’industriels français installés en Asie du Sud-Est. Fruit de l’esprit paternaliste de la France coloniale de l’époque, elle devait présenter pour ses jeunes résidents venus d’Asie du Sud-Est une synthèse entre les lumières de la métropole et la tradition annamite.

Un bâtiment au style asiatique : Deux architectes, Pierre MARTIN et Maurice VIEU, ont conçu le bâtiment, qui abritait à l’origine 100 chambres. Ils se sont inspirés de la tradition architecturale indochinoise, comme le montrent les larges débords des toitures ou encore les angles des toits relevés en “bec de tourterelle”. Le décor intérieur est également d’inspiration orientale. La rampe d’escalier a par exemple été conçue sur un motif du Palais impérial de Hué. La maison a été dotée d’un jardin central.

N.B. Attention : exceptionnellement pour cette visite le point de rendez-vous sera dans la Cour d'honneur, devant la Maison Internationale, après les arcades de l'entrée principale au 17 Boulevard Jourdan. 75014 Paris

Tarifs : Plein tarif 12,00 €- Tarif réduit 6,00€-Etudiants 5,00-Résidents et enfants de moins de 15 ans gratuit.

Acheter votre billet

 

Lire la suite

01 juin 2018

La SHA du 14ème annonce

ferme de montsouris,simone et hélène de beauvoir,joris-karl huysmansEn 2013, la mairie de Paris avait racheté la grange de la ferme de Montsouris. Karine Petit, maire du 14ème, en coopération avec le Collectif de Port-Mahon et de la ferme Montsouris, ainsi qu'avec la société historique du 14ème, a voulu que cette restauration soit exemplaire. Un ensemble de travaux seront exécutés prochainement avec les contraintes suivantes : conserver les tuiles plates du toit, l'ancienne charpente marquée par les signes des compagnons, poser des huisseries en bois, et les murs anciens, restaurer la cave voûtée, ne pas intervenir sur la carrière où repose la ferme qui est protégée monument historique. Le cabinet d'architecture Clara Simay a été choisi pour l'ensemble des travaux. 

 http://collectifportmahon.blogspirit.com/

Activités de la SHA au mois de juin : deux conférences auront lieu à la salle polyvalente de la mairie du 14ème.

ferme de montsouris,simone et hélène de beauvoir,joris-karl huysmans- Le 2 juin à 15 heures : Deuxième rencontre en partenariat avec Femmes Monde "Les sœurs Beauvoir", un témoignage sur Simone et Hélène de Beauvoir, deux artistes engagées. Par Claudine Monteil, femme de lettres. (Simone de Beauvoir a demeuré 11bis rue Victor Scoelcher)

- Le 23 juin à 15 heures : "A la frontière du 14ème, un romancier 'réaliste" méconnu Joris-Karl Huysmans", par Georges Grand.

Mairie du 14ème 2 place Ferdinand Brunot

24 mai 2018

Les Soirées nomades et les Nuits de l'incertitude à la Fondation Cartier

Le vendredi 1er juin à partir de 19 heures, dans le jardin de la Fondation Cartier sera présentée la nuit du nuage, animée par Cédric Villani.

En 2014, Junya Ishigami imagine la house of peace, pour la ville de Copenhague, un immense bâtiment en forme de nuage reposant sur l'eau et conçu comme un symbole de paix. Masse légère en suspension, assemblage de gouttelettes à la forme indécise, le nuage est un motif récurrent dans l'œuvre de l'architecte. Il est le point de départ de cette nouvelle nuit de l'Incertitude, qui réunit artistes, scientifiques et penseurs autour de Cédric Villani.

Le samedi 2 juin à 20 heures 30, dans le jardin de la Fondation Cartier , Concert  The Imperfect Sea, Penguin Cafe plus Guests. Concert. à l'occasion de sa tournée internationale, le collectif multi - instrumentistes Penguin Cafe dépose ses ukulele et piano arrangé dans le jardin de la Fondation. L'orchestre à géométrie variable allie le classique à la pop- culture, permettant aux genres, du folk à l'électro, de se rencontrer et de fusionner joyeusement.

Fondation Cartier : 261 boulevard Raspail-75014- tél : 01 42 18 56 72 de 11 heures à 20 heures.

Information sur les programmations : fondation.cartier.com

13 avril 2018

Les Soirées Nomades et les Nuits de l'Incertitude à la Fondation CARTIER

Les Soirées Nomades invitent les artistes de la scène contemporaine à investir le temps d'une soirée les espaces d'exposition et le jardin de la Fondation Cartier.

Les Nuits de l'Incertitude réunissent des artistes, des scientifiques, des intellectuels, qui s'entretiennent en public.

Si l'incertitude est l'espace de rencontres et d'échanges, les Nuits de l'Incertitude entrent en résonnance avec l'exposition en cours, ses protagonistes et les questions qu'elle suscite.

- Jeudi 12 avril, nuit de l'incertitude " Freeing architecture, masterclass de JUNYA ISHIGAMI suivie d'une visite de l'exposition en présence de l'architecte.

- Vendredi 13 avril : la nuit JUNYO ISHIGAMI. ici la dimension poétique de ses œuvres repose sur l'expérimentation autant que sur la théorie, le savoir et la technologie. 

fondation cartier SINGSPIELE3_©S.Rouaud.jpgLundi 23 avril : A 19 heures et 21 heures 30 : SingSpiele : soirée nomade avec la chorégraphe Maguy Marin. David Manbouch incarne une multitude de personnages. anonymes ou reconnaissables, ces visages captent notre regard. Quels mystères se cachent derrière cette constellation de sensations et de mémoires qui nous arrivent au contact d'autrui ? 

Sing Spiele est une traversée d'histoire portée par des visages et des corps en mouvement.

L'exposition de Junyo Ishigami se poursuivra jusqu'au 10 juin 2018.

Fondation Cartier JUNYA ISHIGAMI Freeing Architecture du 30 mars  au 10 juin 2018.jpg

04 mars 2018

Illustrations de l'identité de notre arrondissement

Chaque ville et  chaque village de France ont leur identité. Notre 14ème arrondissement issu de l'annexion des territoires compris entre le mur des Fermiers Généraux inauguré sous Louis XVI, et les anciennes fortifications de Louis Philippe construites de 1840 à 1844, n'échappe pas à cette règle.

Le grand axe historique nord-sud reliant la Germanie à l'Espagne (rue du Faubourg Saint Jacques, rue de la Tombe Issoire et au-delà) ainsi que l'ancienne route d'Orléans qui lui est parallèle, ont structuré ce territoire. On peut signaler aussi l'intervention du duc du Maine qui pour se rendre au château de Sceaux, créa une grande avenue débouchant au carrefour dit : la Croix des Sages, actuelle place Victor Basch. Le Second Empire a fait le reste, en complétant et prolongeant la plupart des rocades et des rues rayonnantes, tels les boulevard saint Jacques, Arago, Raspail, de Port-Royal, ceux des Maréchaux, l'avenue René Coty et la rue d'Alésia. Il faut signaler que le démarrage des travaux du boulevard périphérique a commencé dans les années 1950, sur la partie dite de la "zone" des anciennes fortifications. Le 14ème est rattaché à la grande histoire en Hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris.jpgprésentant la plus forte densité d'établissements hospitaliers issus eux-mêmes de communautés ou institutions religieuses fort anciennes ou d'initiatives charitables ou humanitaires privées.

Mais le 14ème possède un nombre important de monuments etl'observatoire de Paris.jpg de sites qui se rattachent aux 17ème et 18ème siècles. Ainsi, l'Observatoire (1667) où le savant danois Olaüs Roemer découvrit en 1675 la vitesse de propagation de la lumière. Nous voyons aussi la statue du lion de Belfort rappelant la défense héroïque de cette ville en 1871. Les anciennes carrières souterraines sont devenues le plus gigantesque ossuaire qui soit (6 millions de nos ancêtres parisiens y reposent). N'oublions pas lepavillon ledoux place Denfert-Rochreau.jpegs deux pavillons d'octroi du mur des Fermiers Généraux situés place Denfert Rochereau et qui sont dus à l'architecte visionnaire Ledoux. Construits en 1787, ce sont les seuls témoins du fameux mur des Fermiers Généraux, ( le mur murant Paris, rend Paris murmurant).

Le Second Empire végétalisa la capitale à travers  et enparc Montsouris lac.2 jpg.jpg particulier avec le parc Montsouris, créé sur d'anciennes carrières. 15 hectares  sont offerts ainsi  à la promenade et à la détente.

Cité Internationale Universitaire MIfacadeNord-625x300.jpgA une époque plus récente, à partir de 1919, on voit s'édifier la Cité Internationale Universitaire, sur 43 hectares et dont le développement aujourd'hui est relancé par la création d'autres bâtiments.

cimetière Montparnasse.jpgCitons enfin le cimetière Montparnasse qui réunit depuis 160 années des personnages illustres, de Baudelaire à Sartre, de Dumont-Durville à Maryse Bastié et récemment, Simone Weill.

On pourrait citer d'importants hommes célèbres qui ont vécu dans l'arrondissement : Chateaubriand, Balzac, Proudhon, Rude, Raspail, Lénine, Mermoz, Jean Moulin, sans oublier Picasso, Modigliani, Giacometti, Alain Fournier.

Nous mentionnerons encore se référant au passé, une maison datant de Louis XIII devenue demeure du fontainier avenue Denfert Rochereau  ; le cloître de Port-Royal de Paris ; la maison de retraite hopital la Rochefoucauld façade Rné Coty.JPGde La Rochefoucauld avenue du Général Leclerc qui sont des témoins des 17ème et 18ème siècles, préservés de toute atteinte importante. Ainsi, notre 14ème est à plus d'un titre, un livre d'histoire ouvert sur les heures du passé éclairant les évolutions urbaines du présent.

Documentation extraite du n° 32 de la SHA du 14ème-

Cliquez sur les photos pour les voir en grand.

12 décembre 2017

L'histoire de nos rues

La rue Antoine Chantin

Rue Antoine Chantin vue est.jpg

Cette rue (cliché Wikipédia) d'une longueur de 250 mètres, a été ouverte en 1904, sur les terrains de l'horticulteur et pépiniériste Antoine Chantin (1815-1893), qui fut l'un des plus grands spécialistes de sa branche et un savant botaniste. La sépulture familiale se trouve au cimetière de Montrouge. Le numéro 8 de cette rue a vu le passage de Lénine, qui habitait à cette époque de 1909 à 1912 au 4 rue Marie Rose et qui dans une cave de cet immeuble, composait des tracts qui étaient imprimés ailleurs. Le numéro 3 est un immeuble  construit en 1933 par l'architecte André Chatelin, premier Grand Prix de Rome. Les numéros 5 et 5bis forment un ensemble immobilier construit en 1929 par l'architecte et sculpteur Jean Boucher, qui habita 37 avenue René Coty. Le numéro 7 voit un immeuble typiquement Arts Décoratifs (1925) avec quelques ateliers d'artistes. Les Editions Populaire Ferenczy occupèrent le numéro 9. Le numéro 19 voit l'accès à un vaste ensemble d'habitations de la Ville de Paris débouchant au n° 44 de l'avenue Jean Moulin et au n° 53 de la rue des Plantes. Il faut préciser que cet ensemble d'habitat HLM a été construit sur les terrains d'une immense usine fabriquant de la menuiserie industrielle jusque dans les années 60. Au n° 19 existait l'hôpital Chantin, annexe de l'hôpital Broussais, qui a été remplacé par l'hôtel Ibis. Au n° 36, on voit un immeuble d'habitations sociales, fondé par A. et J. Weill.

- Documentation extraite du N° 35 de la S.H.A du 14e.

 

05 décembre 2017

L'histoire de nos rues : rue Maurice Ripoche et avenue Reille

rue Maurice Ripoche paris 14ème.jpgLa rue Maurice Ripoche (1895-1944) a été ouverte dans le futur quartier Plaisance dès 1838. Elle s'appela en 1843 la rue du Géorama, en raison de la proximité de l'établissement du géographe Sanis, dans lequel la France et une partie de l'Europe étaient représentées en relief. De 1864 à 1946, elle prit le nom de Mouton-Duvernet (portion située à l'ouest de l'avenue du Maine). Enfin elle devint rue Maurice Ripoche à partir de cette maurice Ripoche 1960 timbre.jpgdernière date, du nom d'un as de l'aviation de la Grande Guerre. Il fut un ingénieur et un industriel, résistant à l'occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale. Il fut déporté et décapité à Cologne en 1944.

Avenue Reille Réservoirs Montsouris.JPGL'avenue Reille C'est une des voies ouvertes dans le 14ème par le Second Empire (1867). Haussmann avait prévu son prolongement jusqu'au boulevard Jourdan, au voisinage de la rue du Père Corentin, mais la Troisième République abandonna ce projet en 1879. Le nom de cette avenue est celui du maréchal de France Reille, qui né au début du règne de Louis XVI vécut jusqu'au milieu de celui de Napoléon IIIavenue reille maison-atelier Ozenfant.jpg (1775-1860). Au numéro 53, on peut voir une œuvre de l'architecte Jeanneret, plus connu sous le nom de Le Corbusier.

Photos  : 1) rue Maurice Ripoche, 2) Maurice Ripoche 

3) avenue Reille : les réservoirs de Montsouris 4 ) 53 avenue Reille :la maison-atelier Ozenfant.

Cliquez sur les images pour les voir en grand

11 novembre 2017

Le boulevard périphérique et l'avenir urbain

Brancion-bd432360-b41a-11e7-beee-c5d23b7c2bad_1.jpg

Le boulevard, périphérique commence à intéresser les architectes auxquels la Ville de Paris s'adresse pour trouver de nouveaux espaces constructibles.

Ainsi, à la porte Brancion (image ci-dessus), à la limite du 14ème, trois bâtiments de 10288 mètres carrés (plus de 3 hectares !!!) verront le jour dans le cadre du projet "Inventons la métropole du Grand Paris".

Sur des parcelles appartenant à l'Etat, à la Ville de Vanves et de Paris, verra se construire un foyer de jeunes travailleurs de 114 chambres, une résidence étudiante de 157 logements, ainsi que divers terrains de sports. Un soin particulier sera apporté à la création architecturale, afin de ne pas donner à l'ensemble un aspect trop bétonné. 

Le Parisien du 19 octobre

09 octobre 2017

L'avenir de la tour Montparnasse

projet- Tour Montparnasse collectif-Nouvelle-AOM.jpgLa presse parisienne s'est fait l'écho de la transformation et de la rénovation de la tour Montparnasse, construite depuis bientôt 45 ans. Une équipe d'architectes, la nouvelle AOM (Nouvelle Agence pour l'opération Maine-Montparnasse) a été retenue pour métamorphoser cette tour emblématique.

L'aspect de la tour sera profondément transformé. Les façades sombres deviendront transparentes. Le sommet sera rehaussé de dix huit mètres pour abriter une serre accueillant un embryon "d'agriculture urbaine". L'immeuble sera partiellement autonome en énergie. Un système de récupération d'eau de pluie sera élaboré. L'ensemble apparaîtra comme un édifice où la lumière sera reine et contribuera ainsi à lui  donner une silhouette plus légère.

Rappelons quelques chiffres : la rénovation portera sur un montant de trois cents M€. Huit mille personnes travaillent dans l'ensemble. La surface totale est de 120 000 mètres carrés dont 103 000 de bureaux. La façade comprend 40 000 mètres carrés de surface. La hauteur est de 210 mètres. Il y a 59 étages, 6 en sous-sol. 25 ascenseurs et trois monte-charges équipent le site.

Le Parisien du 20 septembre 2017

25 septembre 2017

Une nouvelle Maison à la Cité U

cité Internationale universitaire la Maison d' ile de France.jpgLa nouvelle maison  de l'Ile de France a été inaugurée le 19 septembre. Située entre la Maison du Cambodge et la Maison du Liban, le long du boulevard périphérique au sud du parc, elle pourra offrir 142 chambres aux étudiants.

Financée entièrement par la région Ile de France, pour une somme de 21 millions 640 000 €, le chantier avait été lancé au printemps 2015. Cette nouvelle maison est 100 % écolo, pionnière à énergie ZEN (Zéro Energie). 

Rappelons que 12 000 étudiants de 140 nationalités se côtoient à la Cité U et sont logés dans quarante pavillons nationaux. La Cité U compte développer et améliorer cette capacité d'accueil dans les années à venir de 30 %, en créant dix nouvelles maisons (1800 nouveaux logements).

Il faut rappeler que le magnifique parc de 34 hectares de la cité U  est un élément non négligeable pour l'assainissement de l'air des quartiers environnants

16 septembre 2017

Les journées du patrimoine à la Cité Internationale Universitaire

cite universitaire batiment central.jpgLa Cité internationale universitaire de Paris 

Créée à l'initiative d'un pays, d'une école ou d'un philanthrope et propriété par donation des universités de Paris, la Cité Internationale est édifiée dans un parc de 34 hectares dans le sud de Paris. Elle accueille près de 12 000 étudiants, chercheurs et artistes issus de quelques 140 nationalités. La quarantaine de maisons dans lesquelles ils séjournent, construites entre 1925 et 1969, sont emblématiques des principaux courants architecturaux du XXe siècle et abritent des chefs-d'œuvre artistiques remarquables. La Cité internationale, dédiée à la vie résidente, poursuit son développement; elle accueillera 10 nouvelles maisons à l'horizon 2017-2020.
Type de lieu : Espace naturel, parc, jardin - Lieu de spectacles, sports et loisirs - Musée, salle d'exposition - Édifice scolaire et éducatif

Adresse : 17 boulevard Jourdan, Paris, 75014

Accès : RER B : Cité Universitaire Métro : Porte d'Orléans Tramway T3 : Cité Universitaire Bus 21, 88, 67 Périphérique : sortie porte d'Orléans ou porte de Gentilly (Parking public CHARLETY à proximité) Point Vélib devant la Cité internationale : Du Samedi 16 septembre 2017 au dimanche 17 septembre 2017

LIEU : Cité Internationale Universitaire de Paris (Paris 75014)

HORAIRE : Divers horaires selon les animations

PRIX : GRATUIT

Lire la suite

04 septembre 2017

La Cité U accueille la Chine

Cite internationale-Signature Maison de la Chine 30 juin 2016-.jpgLe grand parc de la Cité internationale accueillera une future fondation de 300  chambres réalisées et financées par la municipalité de Pékin. Cette réalisation verra le jour sur un terrain de 2 800 m2, mis à la disposition de la République populaire par la chancellerie des universités de Paris.

Le futur bâtiment sera très ouvert sur le parc,  et comprendra deux jardins intérieurs et un autre en terrasse, une galerie intérieure ouverte et des escaliers promenades desservant les chambres.

Cette nouvelle réalisation s'inscrit dans la 3ème phase de développement engagée par la Cité afin de créer 1800 nouveaux logements d'ici à 2020, soit une augmentation de 30% de sa capacité d'accueil. 140 pays sont déjà représentés sur le campus qui accueille 12000 résidents étudiants et chercheurs. Précisons que bientôt seront achevées la nouvelle Maison d'Ile-de-France. Les pavillons de Corée et de la Tunisie sont en cours de construction. 

- le Parisien du 11.07.17

photo:juin 2016 , signature de l'accord pour la création de la future Fondation de la Chine. 

http://www.ciup.fr/accueil/bientot-une-maison-de-la-chine...

22 juillet 2017

Le grand regard de l'Observatoire et la maison du fontainier

la Maison du Fontainier Facade_fontainier.jpgLe 27ème regard de l'aqueduc de Marie de Médicis avait un rôle particulier. C'est là, à deux pas de l'Observatoire de Paris, qu'était répartie à l'intention de la population de la rive gauche de Paris, l'eau provenant de l'aqueduc. La maison du fontainier fut construite de 1619 à 1623 sur les terrains sud du Faubourg Saint Jacques, terrains constitués d'espaces en friche, de quelques fermes et de deux moulins à vent. Des établissements religieux y prospéraient : les Chartreux au Jardin du Luxembourg, les Oratoriens (Hôpital Saint Vincent de Paul), les Carmélites 19 rue Henri Barbusse, les religieuses de Port-Royal, les Capucins (Hôpital Cochin), les Bénédictines du Val de Grâce.la maison du fontainier sous-sol.jpg

La maison du fontainier était la demeure de l'Intendant général des eaux et fontaines du Roi. Ce fut Thomas Francini (Francine) et ses descendants qui l'occupèrent jusqu'en 1784.

Photo 1 : la Maison du Fontainier (façade)

photo 2 : la Maison du Fontainier (sous-sol)

18 juillet 2017

L'Aqueduc Médicis (II)-

Aqueduc Médicis Paris 14e rue de l'Empereur Valentinien 3 aqueduc_Médicis.JPGL'aqueduc terminé (1623), il convenait d'accorder les concessions et leurs dérivations vers la population. Les premières furent accordées aux communautés religieuses situées sur le parcours. Ainsi : les Carmélites et les Capucines du Faubourg Saint Jacques, le Val-de-Grâce, les Chartreux et les Célestins ; également le chancelier de Sillery, le Président du Parlement Séguier, le Surintendant des finances Marillac. Il faut noter que la fraude existait par la vente de surplus.

Treize fontaines furent construites entre 1624 et 1628 : Notre Dame des Champs, porte Saint Michel, place Maubert, pont Saint Michel, parvis Notre Dame, Saint Séverin, place de Grève, place Royale, rue de Buci, etc...

Seulement  trois "regards" sur les sept construits sont encore visibles dans Paris Aqueduc Medicis regard 25 dit de Saux.jpgintra-muros : le 26ème dans les jardins de l'Observatoire, le 25ème avenue René Coty (Hôpital La Rochefoucauld). Le 27ème regard - celui de l'Observatoire- permettait la répartition des eaux. En 1623 on construisit sur celui-ci la fameuse maison du fontainier, de style Louis XIII.

Photo:  1 Paris 14e, rue de l'Empereur-Valentinien, restes de l'aqueduc Médicis mis à jour lors des travaux d'aménagement de la ZAC Alésia-Montsouris.

Photo 2 Le regard n°25, dit regard de Saux, de l'aqueduc Médicis, dans l'enceinte de l'hôpital La Rochefoucauld (Paris 14e, France)

12 juillet 2017

L'aqueduc Médicis et la maison du Fontainier

      Marie de Médicis voulait alimenter son palais du Luxembourg et à cet effet, effectua de 1613 à 1623 des travaux d’adduction d’eau  qui pour l’époque furent importants. Ainsi, en 1613 et en présence du roi Louis XIII et de toute la cour, la première pierre du grand regard de Rungis où aboutissent les sources principales fut posée. Les autres sources captées en 1651 comprenaient deux ensembles : celui de Rungis et celui du Long-Boyau qui récoltaient les eaux entre L’Haÿ  et Arcueil.              

aqueduc Médicis La_limite_entre_Cachan_et_Arcueil.jpgL’aqueduc fut construit par Jean Coing et son gendre Jean Gobelin. Il mesure 13 kilomètres entre le départ des sources et le grand regard de l’Observatoire. Sa hauteur au dessus des deux banquettes bordant la cunette est de 1,75 mètre, sa largeur est d’un mètre et la pente moyenne de 1,4 %. Afin de traverser la Bièvre entre ces deux rives, un pont aqueduc long de 379 mètres fut construit au niveau du village d’Arcueil. Il faut signaler que lors de la construction de l’aqueduc de la Vanne par Belgrand sous le Second Empire, celui-ci utilisera comme soubassement les 77 contreforts de l’aqueduc Médicis.              

Le parcours est marqué par 27 regards qui avaient plusieurs fonctions : entretenir la canalisation, par un escalier largement dimensionné qui établissait un courant d’air naturel entre eux. La distance moyenne entre deux regards allait de 598 mètres à 406 mètres. La présence de carrières nécessitait une surveillance accrue. 258 cheminées accessibles par une échelle permettaient l’entretien. La distance moyenne entre ces ouvertures était de 52,10 mètres.              

On prévoyait que l’aqueduc fournirait à sa construction 600 mètres cubes d’eau en 24 heures. Or, en 1651, par les nouvelles captations faites à Long-Boyau, ce furent 1050 mètres cubes qui approvisionnèrent l’aqueduc. Mais, mal entretenu et construit sur d’anciennes carrières provoquant de nombreux éboulis, l’aqueduc ne donnait plus en 1669 que 410 mètres cubes et 240 en 1869. 

Photo: L'aqueduc Médicis entre Arcueil et Cachan, supportant les piles de l'aqueduc Belgrand

Documentation extraite du Bulletin de l’Association pour la Sauvegarde du Paris Historique.