Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mars 2015

Florence Arthaud par Marie Belin

forence arthaud,marie belin,transatMarie Belin qui a travaillé à la Caisse des Ecoles du 14ème et organisé de nombreuses animations, en particulier sur les courses en mer a rencontré à plusieurs reprises Florence Arthaud et s’était liée d’amitié avec elle. Elle nous livre son témoignage.  (voir l'album des photos de Marie Belin)

Florence Arthaud...

 Du même nom que les éditions, elle est née le 28 octobre 1957; Flo' avait une ligne de vie assurée... Milieu bourgeois, fait ses études chez les " bonnes sœurs" comme elle disait... Douée ...commence des études de médecine... un grave accident de voiture la plonge dans le coma ...paralysée... elle doit tout réapprendre, à marcher... Parler…  à vivre...

 La fiancée de l’ Atlantique

Flo',  c'est sur la mer qu'elle se reconstruira... la Route du Rhum sera son chemin de liberté, de victoire...de reconnaissance... Surnommée alors "la fiancée de l'Atlantique" lors de sa victoire, édition 1990 ...arrivée le 18 novembre dans la nuit dorée de la Baie de Pointe-à Pitre après 14 jours 10 heures... 10 minutes de navigation...dans des conditions  très difficiles...liées au bateau, plus de radio...sans pilote automatique sur ce beau trimaran Pierre Premier et sa santé ( Une hémorragie aurait pu lui faire déclencher sa balise de détresse..) Florence n'a jamais abandonné une course...En 96 elle finit 2ème avec Jean- le Cam sur la transat AG2 R sur le bateau Guy Cotten. Elle était une super coéquipière. Florence a battu le record de Bruno Peyron  (record traversée de l'Atlantique en solitaire)....

Souvent...la mort n'a pas voulu d'elle... 

 À terre elle était allergique au quotidien... Seulement " marcher" sur la mer la sauvait... Généreuse, discrète... mais aussi d’une personnalité flamboyante... Je l'ai souvent rencontrée... À Saint-Malo...au Havre sur le voilier "Deep Blue" pour la Transat Jacques Vabre.. Toujours fidèle à elle -même... Regard vers l'horizon... Je l'avais rencontrée  aussi lors d'une escale de la Solitaire du Figaro à Arcachon, lumineuse, heureuse, en passant le Cap Ferret... La mer n'est pas toujours dorée... Le 29 octobre 2011 elle a failli mourir au large du Cap Corse... Elle naviguait avec  "Bill k",  son chat roux... 3 heures à attendre les secours..." elle parlait aux étoiles en voyant défiler sa vie."

Un livre est en librairie depuis  le 19 mars. :" Cette nuit la mer est noire" inspiré de cette nuit qu'elle croyait la dernière... 

Je  suis l'itinéraire de Florence depuis longtemps  ... Une sœur, un modèle... Ce quotidien et sa routine lourds à supporter donnant envie de toujours prendre la mer... Une nouvelle passion commune... Les chevaux... sa fille Marie, née en 93... avec qui elle était installée à Marseille, face à la mer à la passion des chevaux... les promenades au galop allègent aussi le quotidien...je pense à Marie...quelle absurdité de voir disparaître sa maman dans cette chute inexorable...

Flo' avait plein de projets dont  la belle course en équipage réservée aux femmes méditerranéennes... Le départ était fixé au 25 août... Flo' restera dans les mémoires... Son empreinte sur la mer est ineffaçable au creux des vagues...Les jours noirs, son sillage lumineux nous emportera.. " quelque part ... c'est toujours ailleurs" comme elle chantait sur les belles paroles de Pierre Bachelet... Florence m'avait téléphoné au sujet d'une animation dans une école ... J'entends encore sa voix devenue grave...la dernière fois que je l'écoutais...
Marie Belin

Lire la suite

20 mars 2012

« Vagabondages » Le photographe Marc Mangin à la Galerie de l' Entrepôt du 21 mars au 13 mai

Marc Mangin expo Vagabondages INDE.jpgLa galerie de l'Entrepôt présente des phographies de MARC MANGIN qu'il a réalisées au cours de ses voyages. Exposition « Vagabondages » Du mercredi 21 mars au dimanche 13 mai 2012 Vernissage le mercredi 21 mars de 18h à 21h.
Lectures d'oeuvres de l'artiste le mardi 10 avril de 19h15 à 20h15

Marc Mangin

Né en 1957 à Fès (au Maroc), Marc Mangin entretient avec le monde arabo-musulman une relation à la vie à la mort. « Photographe errant », « écrivain vagabond », il parcourt le monde depuis le milieu des années soixante-dix.
Marc Mangin est un photographe d'origine marocaine, qui développe un travail à l'argentique en noir et blanc. Il immortalise les rencontres faites au cours de ses voyages, créant ainsi un lien humain autant avec le sujet saisi qu'avec le spectateur. Par ailleurs, ses clichés font preuve d'un grand esthétisme, par la composition et les effets de matière, sans pour autant tomber dans l'artifice. http://www.marcmangin.com/

L'entrepôt 7/9 rue Francis de Pressensé 75014 tel:  01.45.40.07.50 -GALERIE : Ouverte tous les jours sauf le samedi de 11h à 19h - Le dimanche de 14h15 à18h30.lentrepot@lentrepot.fr

Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand et pour avoir plus de précisions sur l'artiste et d'autres photos cliquez sur lire la suite

Lire la suite

13 janvier 2010

Là-haut sur la montagne... suite 4

La montagne enneigée et le palmier

Mercredi 2 Décembre,

Aujourd'hui, malgré les prévisions à la pluie pour la semaine, le ciel est entièrement dégagé, d'un beau bleu pâle, derrière la chaîne du Hautacam. Une lumière éclatante fait scintiller l'air pur de la vallée, le bout des branches, les fils de la Vierge qui flottent entre les feuilles et les brindilles. Le soleil, sur le versant de la montagne en face, écrase l'encore vert épais tapis parsemé de brume et de légers voiles de fumée. Au sommet et en descendant un peu plus bas, les silhouettes noires des arbres dénudés par la pluie de la veille, se détachent sur des plateaux poudrés à blanc. Plus loin, la neige reprend ses droits, seule à régner au bord du ciel, avec ça et là quelques cailloux sombres par paquets qui font ressortir son brillant manteau. Le cri des bergeronnettes a cédé la place à celui des corneilles et, devant le mince filet de fumée s'élevant d'une cheminée, au loin, je pourrais me croire dans une toile de Breughel l'Ancien.

Au pied de mon balcon, c'est une couverture de lumière qui déroule son chatoiement alentours. Chaque brin d'herbe ou feuille d'arbre est habillée d'étincelles vibrantes sous les rayons du soleil. Les palmes nervurées d'un palmier proche scintillent et font la roue, encore vertes et rigides. Des dattes en grappes serrées s'accrochent au bouquet supérieur des branches disposées en couronne. Spectacle incongru que cet habitant des contrées chaudes et désertiques de la planète, égaré dans son écrin d'essences montagnardes. Mais je pense alors aux villes du Sud, Grenade, Antibes ou Marrakech, exposant leurs belles palmeraies d'oasis sous les coupoles enneigées des monts qui les surplombent en hiver et parfois au printemps...

Ainsi, dans le paysage silencieux et solaire de la montagne pyrénéenne, s'offre à ma méditation la tranquille convivialité des diverses espèces arborées du monde. Que ne puissent les êtres humains s'acclimater avec autant de grâce et de noblesse aux différentes contrées de notre terre...

Marie-José Carita

05:03 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer

03 janvier 2010

Là-haut sur la montagne... suite 3

 

Première flambée dans la cheminée

Hier soir, tous les oiseaux noirs de la désolation climatique et du froid m'avaient tant affectée que je résolus d'allumer un grand feu dans la cheminée. Ce serait le premier de la saison. D'abord, placer des pages de journaux enroulées serré et enflammées sous une ancienne bûche carbonisée gardée à cet effet, puis, une fois la flamme bien accrochée, rajouter deux ou trois bûches neuves. Au bout de quelques minutes: la belle flambée dans la cheminée! La bonne chaleur dans la pièce! Le froid vaincu, la guerre gagnée.

(A suivre)

Marie-Josée Carita

 

05:02 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer

30 décembre 2009

Là-haut sur la montagne... suite

 

Neige et débâcle

Mardi, 1 Décembre 2009

Ce matin, quel émerveillement à la vue des pentes neigeuses des montagnes environnantes ! Une brume fine et blanche habillait les coteaux à mi-hauteur du versant, conférant au tableau l'allure d'un lavis chinois. Vers le petit village d'Aucun, l'échappée de l'Arrieulat découvrait un pic triangulaire étincelant de blancheur. Symphonie grise et blanche, le panorama prenait des teintes d'argent sous le contre-jour tremblotant d'un soleil peinant à se frayer un passage à travers la barrière trouée de nuages.

Dehors, cet après midi, pendant que de nouveaux éclats explosent de ma radio, le rideau mouvant des cordes aquatiques tombe inlassablement avec un bruit de vent dans les arbres et de torrent dans la montagne, comme un interminable froissement qui s'exténue en gargouillis  et parfois en crépitements exaspérés. L'après-midi est bien parti pour se répandre en niagaras bruyants. Dans cette débâcle, la neige si jolie de ce matin va battre en retraite et, demain, les sommets qui ourlent la vallée apparaîtront gris et sans relief.

(A suivre)

Marie-Josée Carita

 

10:01 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer

07 octobre 2009

Grand succès de la sortie de Art, Culture et Foi au Mont Saint Michel

Art Culture et Foi est une association (loi 1901) créée en 1989 à la demande du cardinal Lustiger. Sa mission est de promouvoir dans la capitale, par des manifestations ou des créations artistiques et culturelles de qualité, les rapports que l'art et la culture conservent ou retrouvent avec les inspirations de la foi chrétienne.

Saint Michel-3446.jpg

Les activités sont principalement des conférences-débats, expositions, concerts spirituels, les visites d'églises et de monuments, la Semaine du Marais chrétien,.... Art, Culture et Foi, à saint Pierre de Montrouge, organise les concerts Bach Cantus, des visites de l'église ; des expositions et des voyages (retable d'Issenheim).

Saint Michel-3438.jpg

Les 3 et 4 octobre, plus de 50 personnes, accompagnées par les membres d'Art, Culture et Foi de saint Pierre et le Père Bruno Laurent, nouveau vicaire de Saint Pierre, sont parties au Mont saint Michel. Au programme, visite du Scriptorial d'Avranches, musée qui contient des manuscrits du Mont Saint-Michel et propose de découvrir l'histoire des manuscrits, rencontre avec les moines et moniales des communautés de Jérusalem et messe dans l'abbaye, et bien sûr, visite du Mont et de l'abbaye. Tous ces « pèlerins » sont rentrés ravis de ce voyage, tant par l'intérêt touristique que par la dimension spirituelle.

A.C.

26 mars 2009

Terre Sainte : que lire pour préparer votre voyage

a566ec4dc5400513998fd3fc8b9d60d7[1].jpgPetite bibliographie pour préparer votre pèlerinage en Terre Sainte : Bernard Faure, qui a créé (La Voix vous en a déjà parlé – cliquez ici) la Librairie ancienne et moderne de la rue de l’Abbé Carton, a réuni pour vous ces ouvrages :

Aurenche, H., Vers Jerusalem, 1928, Relié.
Barrois, A.G., Précis d’archéologie biblique, 1935.
Bordeaux, H., Le Visage de Jérusalem, 1931, Illustré, Relié.
Brillant,M., Le Village de la Vierge, Nazareth, 1934.
Collin, B., Pour une solution au problème des lieux saints, 1974.
Daniel-Rops, La Vie quotidienne en Palestine au temps de Jésus, 1961.
Dowley, T., Terre Sainte, terre d’espérance, 1996, Illustré, Relié.
Goichon, A.-M., Jérusalem fin de la ville universelle ?, 1976, Relié.
Grollenberg, L.-H., Atlas biblique pour tous, 1965.
Guitton, J., Portrait du père Lagrange : celui qui a réconcilié la science et la foi, 1992.
Leconte, R., Dans les pas de Jésus, 1953, Illustré.
Millard, A.-R., Trésors des temps bibliques, 1989, Illustré.
Prescott, H., Le Voyage de Jérusalem au 15ème siècle, 1959.
Stève, M.-J., Sur les chemins de la Bible, 1961, Illustré, Relié.

Ces livres et d’autres titres complémentaires sont proposés à la Librairie ancienne et moderne B. Faure, 3 rue de l’abbé Carton. N’hésitez pas à lui rendre visite.
Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 19h30 et dimanche de 15h30 à 19h30.