Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 mai 2020

Le pain et le moineau

Cette fois-ci, le piaf se sert directement sur le pain photoMarie Belin mai 2020.jpgCette fois-ci le piaf se sert directement sur le beau pain doré...

Photo Marie Belin mai 2020

11 avril 2020

Les piafs s'invitent... par Marie Belin

photo marie belin avril 2020 les piafs s'invitent chez moi.jpg

Les piafs s'invitent chez moi ,

photo Marie Bphoto marie belin avril 2020 un des moineaux s'installe à table.jpgellin avril 2020

L'un des moineaux s'installe à  table !

photo Marie Belin avril 2020

22 mars 2020

Paris : le silence...

ParisVilleLumiere.jpg

La "Ville Lumière" serait-elle devenue, sous l'emprise d'un virus nomade et planétaire, une cité où le silence dicterait sa loi ?Paris étrange, Paris nouveau où le bruit, l'agitation de tous, le tsunami des voitures, les hautes vagues des manifestations sportives, l'ivresse des lumières nocturnes, la fête des noctambules se seraient soudainement dissous dans le recueillement d'un cloître de monastère. Oui, Paris est étrange.

Pour les plus " Anciens", dont je fais partie, cela rappelle de façon soudaine l'ambiance du Paris de la dernière guerre (la seconde) où souvent le "couvre-feu" nous obligeait à être au logis pour 18h, où les lumières des logements devaient être masquées, où, vers 6h du matin, seul le bruit des chevaux tractant les voitures des laitiers nous réveillait d'un sommeil très souvent perturbé par les alertes aériennes de la nuit...

Oui, curieuse ambiance d'une cité où le Coronavirus est devenu "l'occupant" de jadis.

Mais Paris est une ville libre. La victoire sera au bout du chemin, comme elle le fût il y a 76 ans, un certain 25 août 1944.

Et le virus ennemi repassera la frontière !

R.R.

05 mars 2020

Un peu d'humour (suite)

EN FAMILLE

 - Une verveine de cocu

- Il n'y a que le premier papa qui coûte

- L'oncle incarné

- Se faire casser l'aïeul

- L'homme au masque de frère

- La tante cordiale

- A nounou la liberté

- Tradition de père en filtre.

26 janvier 2020

Un peu d'humour !

-   J'ai poursuivi mes études sans jamais les rattraper  -    Alphonse Allais .

-   Le peu que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois  -  Sacha Guitry.

-   J'aime parler de rien, c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances - Oscar Wilde.

-   Le seul moment où une femme réussit à changer un homme, c'est quand il est bébé -  Nathalie Wood.

-   Il y a plus de vieux ivrognes que de vieux médecins.  -  Rabelais.

-   Il est si doux de vivre ! On ne meurt qu'une fois et c'est pour si longtemps !... - Molière.

-   Les bavards sont les plus discrets des hommes : ils parlent pour ne rien dire  - Voltaire.

18 janvier 2020

Un peu d'humour

- Argent : le manque de liquidités nous conduit forcément à une perte sèche ;

- Il est curieux de constater que les jours se suivent mais ne nous rassemblent pas ;

- Le temps passe, d'ailleurs il ne sait faire que ça ;

- La minute de silence c'est un arrêt sur image ;

- Curieux paradoxe : ce sont les gens qui brillent le plus à nos yeux qui nous font de l'ombre ;

- A l'hôtel - comment prenez-vous votre petit déjeuner ? 

          - copieux -

          - désolé, nous ne le servons pas dans les chambres.

- La bouteille est tombée par terre et l'eau s'est Hépar  pillée. Porte plainte Contrex ? Aqua bon ?

 

05 décembre 2019

Un peu d'humour

 - En ce 1er juillet, la nature est si belle qu'elle mérite la présomption d'hymne aux sens.

-  Le métier de bijoutier mène à tout, à condition de s'en sertir.

-  Pour que vos économies ne fondent pas pendant la canicule, pensez à geler vos avoirs.

-  Comme je suis souvent dans la lune, j'ai beaucoup de facilité à m'éclipser.

-  Elle prétend être une étoile, mais j'ai un Sirius doute à son sujet.

-  D'un prince saoudien en vacances dans la Principauté :  "Depuis le temps que je viens, je connais Monaco  comme ma Porsche".

21 juillet 2019

Insolite

Insolite rue du passage des artistes vélo.jpgPhoto Laurence Dinand

Le tour de France n'est jamais passé par le Passage des Arts dans le 14 ème arrondissement de Paris, d'où vient ce vélo ?

(Le passage des Arts  est situé près de Montparnasse : il débute au 31, rue Raymond-Losserand et se termine au 14, rue Édouard-Jacques.)

26 avril 2019

Insolite hommage à Agnès Varda rue Emile Richard

Insolite hommage à Agnés Varda rue Emile Richard potelets coiffés de roue et blanc.jpgEn longeant le cimetière Montparnasse rue Emile Richard , vous pouvez voir les potelets bordant le trottoir coiffés de rouge et blanc en hommage à Agnés Varda et sa célèbre coiffure. 

Photos de Laurence Dinand (cliquer sur les photos pour les voir en grand)

potelets colorés en rouge et blanc en hommage à varda rue emile richard laurence dinand.jpg

La rue Emile Richard relie le boulevard Edgar-Quinet à la rue Froidevaux," longue de 382 m, elle coupe le cimetière du Montparnasse en deux parties distinctes. Plantée de platanes à intervalles réguliers, sa principale caractéristique est de ne posséder aucun numéro d'habitation malgré sa longueur : des deux côtés de la rue s'élèvent en effet les murs aveugles du cimetière, percés en quatre endroits par des ouvertures" (Wikipédia)