Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mars 2017

Cécile Galland, artiste et enseignante

Depuis plusieurs années, Cécile Galland, diplômée des Arts Déco de Paris propose aux jeunes (5 à 17 ans) de s’initier au dessin , à la peinture et aussi à la poterie dans son atelier, situé 26 rue  Liancourt 75014 Paris. Très appréciés , ces ateliers ont lieu après la classe, les mardis,jeudis et vendredis de 17h à 18h 30 et de 18h30 à20h. Le mercredi, 4 ateliers s’échelonnent de 11h à 17h. Elle a aussi ouvert un atelier, destiné aux adultes, le lundi soir.

cecile galland,75014,paris 14e,art,artisanat enseignementLe cadre est plaisant : donnant directement sur rue, une pièce rectangulaire, très claire, meublée d’étagères et de deux tables de bois, l’une pour le travail de la terre , l’autre pour le dessin, avec un grand choix de matériels et aussi un four pour la cuisson des objets en terre. Les dimensions du local ne permettent pas à Cécile d’accueillir plus de 7 élèves par atelier mais, me dit-elle, ce petit nombre favorise leur autonomie.

Elle m’explique sa pédagogie : « Je commence par leur demander de dessiner un objet que j’ai choisi, par exemple une nature morte. Ce premier temps est bref mais les aide à se concentrer pour l’étape suivante. Ensuite ils choisissent librement ce qu’ils veulent faire et la technique à utiliser mais doivent d’abord dessiner leur projet. .Je peux alors les conseiller pour la réalisation. Après ils se lancent, et prennent le temps nécessaire. Certains mènent de front plusieurs projets mais  chaque projet doit être finalisé. »

Malgré la richesse de ce travail de formation qui la mobilise jour après jour et la passionne, comme tout artiste, Cécile a le désir de confronter son œuvre personnelle au regard du public. Ce sera la deuxième fois à Paris car Cécile a exposé aussi en Catalogne.

Elle m’explique qu’elle a voulu réaliser toutes les idées d’illustrations qu’elle portait en elle depuis 3 ans, sous différentes formes : affiches, terres cuites émaillées, sérigraphies, dessins à l’encre de chine.

Ne manquez pas d’aller découvrir la variété et la fantaisie de son œuvre les WE des 18 et 19 mars prochains et des 25 et 26 mars de 14h à 20h dans son atelier.

I. C.

 Cécile GALLAND, 26, rue Liancourt, 75014 PARIS - Tel : 06 52 52 11 24

30 janvier 2017

Une autre tour Montparnasse ?

o-TOUR-MONTPARNASSE-570.jpgEn juillet prochain, on connaîtra le nom de l'architecte qui se verra confier le prestigieux défi de "relooker" la tour Montparnasse et de transformer la sombre et monolithique arête en phare transparent.

En octobre, le Conseil syndical de l'Ensemble immobilier Tour Maine Montparnasse a retenu sept finalistes, dont trois équipes françaises. Les candidats devront rendre leurs dossiers en mars prochain, pour une finale encore plus resserrée entre les deux derniers sélectionnés. Le projet est estimé à environ trois cents millions d'Euros. Il sera financé par les copropriétaires de l'immeuble. Le chantier ne devrait pas toutefois commencer avant 2020.

Le Parisien du 5 janvier 2017.

15 janvier 2017

Le Nouveau parcours ALPHA 2017

Réfléchir sur le sens de la vie de façon simple, libre et conviviale.

 Un parcours ALPHA  commencera le jeudi 19 janvier 2017 dans les locaux de la paroisse Saint Dominique 20 rue de la Tombe Issoire à Paris 14ème.

Rappelons que le parcours Alpha s’adresse à toutes les personnes qui se posent des questions sur le sens de la vie, les relations avec les autres, Dieu, la foi chrétienne, etc….

La formule adoptée qui rencontre beaucoup de succès est celle d’une soirée  avec un apéritif-accueil, suivi d’un diner, puis d’un exposé sur un thème donné et d’un temps de partage en groupe sur le sujet de l’exposé.

 La rencontre débute à 19h45 et prend fin à 22h. .

Le but n’est pas d’apporter des réponses aux questions posées, mais d’accompagner chacun dans son cheminement personnel quel que soit son âge, son expérience, ses questionnements, sa foi. C’est une opportunité de redécouvrir les bases de la foi chrétienne.

Ouverts à tous, les parcours Alpha permettent à tout un chacun de retrouver une cohérence avec l’étape de vie dans laquelle il se situe : adultes, parents, étudiants, professionnels, jeunes, ou encore couples.

Cliquer ici pour voir le calendrier.

Sites internet : http://www.classic.parcoursalpha.fr/

Ou bien : http://autourdunrepas.parcoursalpha.fr/

           Contact : alpha75014@gmail.com

20 décembre 2016

La ferme de Montsouris bis!

Nous avons plusieurs fois relaté dans nos colonnes les péripéties de l'avenir de la ferme de Montsouris, située 26-30 rue de la Tombe Issoire.

Celle dont nous vous parlons aujourd'hui n'est que le rêve de doux et rêveurs écologistes. Ce n'est d'ailleurs qu'un projet qui se situerait sur ....le toit du réservoir de Montsouris!

En voici une esquisse:

ferme -toit-Montsourisb.jpg

Alain Constans

02 octobre 2016

Fusion des Sœurs Augustines de Bon Paris avec les Sœurs de l’Assomption

Samedi 1er octobre, à 11h, une messe d’action de grâce sera célébrée à St Pierre de Montrouge à l’occasion de la fusion des Sœurs Augustines de Notre Dame du Bon Paris avec les Sœurs de l’Assomption. Elle sera présidée par Mgr Eric de Moulins-Beaufort.

Sœur Danièle, Supérieure générale de Sœurs Augustines et Sœur Elisabeth, religieuse de l’Assomption ont bien voulu m’expliquer les raisons de cette fusion préparée et réfléchie depuis plusieurs années.

Deux histoires différentes

L’histoire  des Sœurs Augustines de Paris débute au Moyen-âge. Déjà citées dans un document de 1200, elles soignaient les malades à l’Hôtel-Dieu mais leur origine est plus ancienne encore remontant à St Landry au 7ème siècle. Actuellement encore, on pense généralement que leur mission est uniquement hospitalière mais elle est en fait plus large : soin des malades mais aussi  des pauvres, des personnes âgées et fragiles et mission d’hospitalité et de transmission de la foi.

Elles sont présentes en France et à Madagascar où les vocations sont en augmentation et en Nouvelle Guinée-Conakry.

La congrégation des Sœurs de l’Assomption, beaucoup plus récente, a été fondée au 19ème siècle par Sainte Marie-Eugénie Milleret. Leur mission est éducative au sens profond : faire grandir la personne pour qu’elle puisse prendre sa place dans la société et travailler à la transformer selon les valeurs de l’Evangile. Cela donne des activités très variées :’enseignement scolaire formation professionnelle, résidences universitaires mais aussi maisons d’accueil spirituel. Elles  sont implantées su 4 continents : Europe, Afrique, Amérique du Sud et Asie.

Mais  deux spiritualités  proches

Lire la suite

29 septembre 2016

Gustave Lebon le sociologue des foules

gustave lebon,75014,paris 14,paris 14e Le quartier du Petit Montrouge comporte dans sa partie sud une rue qui évoque la personne du docteur Gustave Lebon. Qui était ce personnage ? Il fit des études de médecine et publia en 1872 un traité de physiologie qui sera vite dépassé. Il tint par ailleurs une rubrique médicale dans le Figaro, le Petit Parisien et l’Evénement. En outre, en 1905 et 1907, il révéla au public une irruption de la radioactivité dans la physique et fit ainsi des recherches sur l’atome dans son laboratoire en les communiquant à l’Académie des Sciences.              

Mais l’œuvre principale de Gustave Lebon est sans conteste son livre : "La Psychologie des foules", qui tomba rapidement dans l’oubli à la mort de l’auteur en 1934, suite au jugement sévère porté par la Sorbonne. Tandis que les Anglo-saxons et les Allemands y prêtèrent un intérêt tout particulier. Cependant en 1981, un universitaire S. Moscovici précise à propos de Lebon : " Les ouvrages publiés en français ne mentionnent jamais son extraordinaire influence sur les sciences de la société… Comment ignorer un homme qui compte parmi les dix ou quinze  dont les idées en matière de sciences sociales ont exercé une influence décisive sur le 20ème siècle ?" Et Moscovici d’ajouter : "la psychologie des masses est avec l’économie politique une des deux sciences de l’homme dont les idées ont fait l’Histoire".                              

Le mécanisme de la manipulation des foules.

Quand en 1895 paraît Psychologie des foules, Lebon a derrière lui trente années de recherche et d’évolution de la pensée dans le monde occidental, passant du positivisme triomphant des années 1860 à 1870 à une remise en question du pouvoir de la science. Le processus décrit par Lebon est le suivant : « L’intégration à une foule aboutit à une mise en condition des personnalités groupées qui régressent vers l’automatisme de l’inconscient. Le conscient de la multitude est livré au « meneur » ou » prophète » qui le manipule à son gré grâce à son prestige et aux passions hystériques que lui-même suggère, comme le culte du chef et son envers, la haine farouche de l’ennemi ; enfin la prédication d’un credo mystico-politique nommé idéologie que Lebon appelle croyance ». Lebon rapproche les mots propagande et publicité en expliquant le phénomène dans le mouvement de masse, en procédant par l’affirmation de son incessante répétition. On parvient ainsi à provoquer une suggestion où l’homme le plus intelligent au sein de troupeau se comportera comme un enfant insensible à une démonstration logique mais très sensible à des arguments extrêmement primaires .  

On connaît la suite du mécanisme. Tous les dictateurs du 20ème siècle ont lu l’œuvre de Lebon, et on peut dire qu’il fut l’inspirateur des régimes totalitaires du 20ème siècle, bien qu’il fut très attaché à la Troisième République et haïssait le despotisme !--

Documentation extraite du n° 28 de la Revue de la SHA du 14ème. 

30 juin 2016

Des chansons sur le 14e: Quand Simone Langlois chante le parc Montsouris

simone langlois,paris,paris 14e,parc montsourisSimone Langlois est une enfant de Paris, où elle est née en 1932. Une chanteuse comme il en existait encore au XXe siècle :elle chante dans la rue avec sa mère dès 4 ans, dans les cafés à 6 ans. Elle enregistre son premier disque à 13 ans ! Au cours de sa longue carrière, elle travaille avec Jacques Brel - elle enregistre avec lui quatre de ses chansons, dont « sur place ». Elle interprète aussi Boris Vian, Charles Aznavour, Jean Ferrat, Alain Souchon... Des distinctions saluent son art : Grand Prix de l'Académie Charles Cros en 1958, Grand Prix du festival de Sopot en 1963.

La chanteuse a connu des périodes difficiles, mais elle a toujours continué à chanter. En 1980, elle est présélectionnée pour le concours Eurovision de la chanson. En 2011, elle arrive jusqu'en demi-finale lors de l'émission « la France a un incroyable talent », sur M6. En 2012, elle monte sur la scène du théâtre Dejazet, pour un récital. Elle a alors presque 80 ans.

Simone Langlois a souvent chanté Paris, et une de ses chansons célèbre le parc Montsouris. L'orgue de barbarie qu'elle évoque continue de jouer, aux beaux jours, près du manège et des balançoires du parc...

Gérard Desmedt

Près du parc Monsouris (extraits - cliquer sur Lire la suite)

Lire la suite

24 juin 2016

Eco-Rénovons Paris : objectif "1000 immeubles" réunion publique lundi 27 juin

Dans le prolongement de son plan Climat-Energie, la Ville de Paris lance un programme exceptionnel d’une durée de 5 ans pour encourager la rénovation énergétique et environnementale des copropriétés : le Programme « Eco-Rénovons Paris ».

Une réunion publique a lieu en mairie du 14e arrondissement le lundi 27 Juin à 18h30 – Salle des mariages, 2 place Ferdinand Brunot 

Inscription souhaitée sur http://goo.gl/forms/GHsfdLJfVrvur3ey1

Eco-rénovons Paris est une démarche participative, ouverte en priorité aux copropriétés qui s’organisent pour répondre à un appel à candidature et bénéficier d’un accompagnement personnalisé et gratuit vers la rénovation  énergétique et environnementale par des conseillers éco-rénovation spécialisés.

 Pour toute question relative au programme Eco-Rénovons Paris, contactez :

Sébastien Courou (Stagiaire en charge de l'écologie / développement Durable auprés de Chloé le Gouez  Cabinet de Carine PETIT, Mairie du 14ème) sebastien.courou@paris.fr  Tel 01.53.90.66.41

20 juin 2016

Espace Norbert Matera : exposition "Afric Abstraction" de Kamin TSHOMBE

norbert mattera,paris 14,paris 14e,75014L'Espace Norbert Mattera vous invite à venir découvrir le travail de Kamin TSHOMBE, artiste d'origine Congolaise.
 
Résidant dans le 14ème arrondissement , elle propose un travail de peinture basé sur l'abstraction et les couleurs (acrylique sur toile et vitrail sur toile).
 
Du mardi 21  au dimanche 26 juin de 15h à 19h; Vernissage le mardi 21 juin à partir de 18h avec animation musicale.
Espace Norbert Mattera 48 rue Didot 75014 Paris, Pour toute information: Mail: kamintshombe@gmail.com

22 mai 2016

Le Secours Catholique fête ses 70 ans!

paris,paris 14e,paris xiv,70 ans,secours catholiqueDu 23 au 28 mai à Paris, le Secours Catholique fête ses 70 ans!

Dans toute la France et bien sûr à Paris, le Secours Catholique « se met en marche » pour fêter dignement 70 ans d’engagement au service des personnes en situation de précarité. Tous les acteurs de la Délégation, permanents, bénévoles, accueillis et donateurs se sont mobilisés pour présenter aux parisiens la richesse et la variété de leurs activités et dialoguer avec eux.

Balades, animations, expositions, bals populaires : chacun y trouvera sa place.

Pour le 14ème voici les temps forts de ces festivités :

  • Lundi 23 mai, au 25 rue Sarrette, à 13h, départ pour une  « chasse au trésor » à la découverte du quartier ;
  • Mercredi 25 mai : « Vive la famille et les enfants » au 25 rue Sarrette ,
  • de 13h à 18h : parents et enfants sont attendus au spectacle du petit théâtre de marionnettes de la rue Sarrette et invités à créer ensemble des objets au cours d’un goûter ;
  • Jeudi 26 mai, sur le Parvis de la Mairie du 14ème: 2 place Ferdinand Brunot  (métro Denfert-Rochereau) « Talents d’ici et là-bas »
  • Venez découvrir les talents des personnes rencontrées en faisant la fête ! de 14 à 20h
  • De 14h30 à 16h : chants, danses, expositions, saynètes, animations interactives ;
  • De 16h à 16h30 : goûter (boissons offertes par la mairie);
  • De 16h30 à 18h : jeu-parcours du migrant ;
  • De 18h à 21h : apéritif offert par la Mairie puis rencontre avec deux partenaires de la Caritas Sénégal avec la présence de Carine Petit, maire du 14ème et de Pascal Bourgue, président de la Délégation de Paris

Mercredi 25 mai, à 10h30, une messe d’action de grâce pour cet anniversaire, sera célébrée à la paroisse  St Séverin Paris 5ème (métro St Michel). Elle sera présidée par le Cardinal André Vingt-Trois.

11 mai 2016

Confirmations à Notre-Dame de Paris

confirmation,75014,paris 14e,mgr andré vingt-troisLe samedi 14 mai 2016, veille de la fête de la Pentecôte, 400 adultes parisiens recevront le sacrement de Confirmation. Cette cérémonie aura lieu à Notre-Dame de Paris, à 21h et sera présidée par Mgr André Vingt-Trois.

Sept d’entre eux s’y sont préparés à St Pierre de Montrouge, dans le cadre du Catéchuménat : Alexandre, Assetou, Charlène, Emilienne, Flore,  Nelson et Nestorine.

02 avril 2016

Alesia-Jeunes: exposition et concerts de Florence Bellon

AFFICHE A3 bellon-page-001.jpg

Samedi et dimanche de 14h à 19 heures, à Alésia-jeunes, 16 rue du Moulin Vert à Paris 14e. Les concerts ont lieu à 17 heures.

21 mars 2016

Un nouveau collège dans le quartier

Gassendi29.JPGDeux classes de 6e ouvriront en septembre 2016, au 29 rue Gassendi. Ce nouveau collège trouvera tout naturellement sa place entre l’école du Sacré-Coeur et le Lycée Catherine Labouré pour former "L’ensemble scolaire Sainte Catherine Labouré"
Inscriptions ouvertes dès à présent - 01 43 22 02 62
www.saintecatherinelaboure.com

15 mars 2016

Exceptionnel: le Di Falco Quartet à Alesia Jeunes, samedi 19 mars à 20h

Difalco.jpegUne voix de castrat sur des rythmes de jazz ! Pour la fête de Saint Joseph, le célèbre groupe Di Falco Quartet sera à Alésia Jeunes pour un concert exceptionnel ce samedi 19 mars à 20 heures. Il y chantera  le  "Stabat Mater" de Vivaldi. Le groupe présentera sa nouvelle création autour du prêtre Roux Vivaldi.

"N'hésitez pas à faire de la publicité pour ce concert dès maintenant, auprès des prêtres, des paroissiens, de votre famille, de vos amis, afin de tous nous retrouver cette veille du dimanche des Rameaux et de la Passion, pour chanter et donc prier deux fois!" .

16, rue du Moulin Vert, 75014, entrée libre

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Anniversaires de l’OEPF et de l’Armorique : Portes Ouvertes le 19 mars, pour les fêter !

paris 14e,75014,armoriqueA l'occasion des anniversaires du centre de loisirs OEPF (90ans) et de l'association sportive ARMORIQUE (70ans) leurs directrices, Nicole Champaud et Jacqueline Goujon vous invitent à une journée portes ouvertes le samedi 19 mars, 5 rue du Moulin-Vert.

Ce sera une journée festive pour découvrir ou redécouvrir les nombreuses activités qui y ont lieu. avec des ateliers libres tout au long de la journée:

·      9h-11h :  gym enfants

·      10h-12h: ateliers cirque

·      10h-12h: poterie enfants

·      14h-15h: claquettes

·      14h-16h: poterie adultes

·      14h-16h: dessin et peinture

·      14h-16h: dentelles

·      14h-16h: atelier déguisements enfants 

08 février 2016

Réfugiés : les paroisses du 14e sont solidaires

Le 6 septembre 2015, le pape François demandait à « chaque paroisse européenne d'accueillir une famille de réfugiés ». Un appel relayé, dans le diocèse de Paris, par le Cardinal André Vingt-Trois. Dans le 14e, trois paroisses ont répondu à l'appel : Saint-Dominique, Saint-Pierre de Montrouge et Notre-Dame du Rosaire.

migrants,aurore,solidarité,chrétiens,paris 14e,75014Comment agir ? Une petite équipe inter-paroissiale s'est formée. « Nous avons appris la création en septembre, dans l'ancienne école d'infirmière de l'avenue René Coty, sur le domaine de l'hôpital La Rochefoucauld, d'un centre d'accueil de 70 migrants venant de Syrie, d'Irak, d’Érythrée, du Soudan envoyés par l'OFII (Office français de l'immigration et de l'intégration), raconte Marie-Astrid Bonnet, la coordinatrice de l'équipe. Une des premières actions a été de contacter La Rochefoucauld puis d'organiser un arbre de Noël dans le centre, à la demande des résidents. Nous avons ensuite organisé un vestiaire. Nous collectons des vêtements masculins - tous les réfugiés accueillis sont des hommes, de 20 à 50 ans. Pour les questions pratiques, lire l'appel publié par La Voix du 14e le 31 janvier dernier. Une distribution a lieu une fois par semaine. Dix personnes travaillent sur ce vestiaire, au tri et à la distribution. »

D'autres actions commencent. Le premier dimanche de chaque mois, depuis début février, le groupe inter-paroissial organise un après-midi de promenade dans Paris avec découverte de la capitale, visites de monuments ou de musées. Les balades se font par petits groupes, trois paroissiens accompagnent trois réfugiés. Et les jeudis après-midi, de 16h à 17h30, au centre, s'organisent des temps de partage avec jeux de société (les réfugiés adorent le loto...), fabrication de crêpes, conversation en français ou en anglais etc.

Les paroisses ne sont pas les seules à avoir pris des initiatives solidaires :

 Le Conseil de quartier Mouton-Duvernet a pris aussi contact avec l'association Aurore, qui gère le centre Coty-La Rochefoucauld. « Nous avons emmenés des résidents au cinéma, au ciné-quartier Chaplin, place Denfert-Rochereau, explique Renaud Lambert, le président du Coonseil. Une sortie a été aussi organisée au musée d'Orsay. Un des réfugiés était tellement émerveillé qu'il voulait rester jusqu'à la fermeture ! Nous avons aussi accompagné un petit groupe pour faire des courses, afin que ces migrants se familiarisent avec les habitudes françaises. »

L'association Aurore est un acteur important de l'action sociale en région parisienne. Elle emploie plus de 1200 salariés. Son seul pôle « hébergement d'urgence » loge plus de 2000 personnes. Outre le centre Coty-La Rochefoucauld, Aurore gère dans le 14e un centre d'accueil provisoire (il fermera fin mars) pour 50 réfugiés et demandeurs d'asile boulevard Brune, près de la grande Poste, dans un ancien foyer pour les postiers promis à une transformation en logements sociaux. L'association gère aussi, au sein de l'ancien hôpital Saint Vincent de Paul, un centre destinées aux personnes très précarisés qui ont souvent vécu à la rue.

Gérard Desmedt

09 janvier 2016

Conférences "Parole de Dieu et images" 11 janvier "L'or, l'encens et la myrrhe"par Sylvie Bethmont

ConfACF.jpg

saint pierre de monrouge,sylvie bethmont,art culture et foi,paris 14e Première conférence le 11 janvier à 20h30 

"L'or, l'encens et la myrrhe, des cadeaux pour un roi" par Mme Sylvie Bethmont, professeur à l’École Cathédrale de Paris,

au Centre paroissial Saint Pierre de Montrouge, 9, passage Rimbaut, 75014.

Quel cadeau offrir à Celui qui est tout ? Que peut-on offrir à Dieu ?

Venus de contrées lointaines, les Mages, prémisses des Nations, offrent à Jésus leurs trésors : l'or, la myrrhe et l'encens. Ainsi le reconnaissent-ils  comme un roi destiné au sacrifice, lui qui est Dieu. L'art les a saisis dans leur élan en un motif quasi immuable depuis les images des catacombes jusqu’à notre époque, apportant ces cadeaux bien étranges pour un nouveau-né.

 Entrée libre, participation volontaire.

Photo : détail du socle de la Vierge de Jeanne d’Evreux, XIV e sc., musée du Louvre

16 décembre 2015

Hommage à Robert Marchand le 19 décembre 9h30

robert marchand,paris 14eLe dévoilement de la plaque en hommage à Robert Marchand, à l'initiative du Conseil de Quartier Montparnasse-Raspail, aura lieu  le 19 décembre à 9h30, sur le mur de l'Ecole des Beaux-Arts au 80 Bd Montparnasse, Paris 14e.

Cette cérémonie aura lieu en présence de M. Claude Frescura, représentant sa famille, et de M. le Colonel (h) Fred Moore, Chancelier de l'Ordre de la Libération, Délégué national du Conseil national des communes «Compagnon de la  Libération, Sophie JOSPIN Chargée de Mission Affaires scolaires et périscolaires, Politique de la Ville, Citoyenneté et Vie associative, Cabinet de Carine PETIT, Maire du 14ème.

Lien vers la page de l'Ordre de la Libération qui lui est consacrée. (cliquer)

29 septembre 2015

Un domaine disparu, le "Château du Maine"

 La veritable histoire du-chateau du maine couverture.jpgLe territoire du quartier de Plaisance Thermopyles avait au 18ème siècle un environnement campagnard et champêtre. C’était la Plaine de Montrouge. Sur ce territoire, une fort belle  «Folie »  avait été construite et attribuée à tort à Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine, légitimé par son géniteur, le Roi Soleil…. Ce n’était qu’une légende. Le domaine de « Fantaisie » avait été acquis par  le critique Fréron. La propriété comportait un parc de 4 hectares entouré de fermes et de nombreux moulins, ainsi que des roues des puits d’extraction de carrières de Montrouge.

 Cette folie construite dans les années 1725-1730 fut ensuite la propriété de Pierre Sauvage, notable parisien. En 1766, le critique Fréron en devint propriétaire. Après une lutte homérique qui l’opposait à Voltaire et aux philosophes, Fréron finira ruiné en sa « Fantaisie » (1776).

Sous la Restauration, à partir de 1818, le domaine fut acquis par le marquis Louis-Justin-Marie de Talaru qui fit embellir le domaine, lui donnant un aspect de château. Il était également propriétaire du château de Chamarande. Après la révolution de 1830, le marquis se vit confisqué le domaine pour y avoir abrité des ministres du gouvernement Polignac.

Un lotisseur, Couesnon, se porta en 1842 acquéreur du domaine. A partir de cette date et après l’arrivée du chemin de fer, l’industrialisation et la croissance continue de la capitale allaient sonner le glas du domaine. Associé à un autre lotisseur – Chauvelot - Couesnon loua la pelouse du domaine au géographe Jean-Léon Sanis qui établit un géorama, qui disparut fin 1844 dans un incendie. Les opérations de lotissement grignotèrent le parc qui à l’origine était de quatre hectares.  Il devint un terrain vague ramené à deux hectares. Le 1er juin 1898, la Compagnie Générale des Tramways fit l’acquisition du domaine et rasa le dernier bâtiment, tout en y construisant ses ateliers et entrepôts.

Aujourd’hui, la ZAC Didot située au carrefour de la rue Didot et du Château peut sembler par ses maigres jardins rappeler les fastes d’un domaine disparu.

Documentation extraite de « La Page » - L’auteur ,Francis Mandin a écrit : « La véritable histoire du « Château du Maine », ou les mystères d’un domaine disparu au cœur du quartier de Plaisance.

L’ouvrage peut être consulté en version numérique sur : numilog.com, ou dans sa version papier : autoédition (Je publie), disponible dans les principales librairies du 14ème.

12 juillet 2015

Hommage à Daniel Vacher

hommage à Daniel Vacher.jpg« Je peins le monde tel qu’il est, en espérant qu’on ne va pas trop le démolir.

Je cherche surtout ce qui est beau. Et ce qui est beau, ce n’est pas forcément ce qui est riche…. quand tu peins, tu peux trouver un sujet qui est simple mais qui est beau, par exemple une petite cabane sous la neige.

J’ai essayé de peindre dans Paris ce qui va disparaître. Je ne fais pas ce que tout le monde connaît : Notre-Dame, la Place du Tertre…. J’aime bien le Paris populaire, des faubourgs du dix-neuvième siècle, de Montmartre, de Belleville, la rue Mouffetard et les 13ème,14ème et 15ème arrondissements, des choses et des coins moins connus. J’aime les rues, les boutiques, les marchés. Les toits de Paris offrent aussi une mosaïque pittoresque de formes et de couleurs. La végétation donne des taches colorées dans cet univers minéral »

Ce vrai parisien, décédé le 25 juin dernier, aimait arpenter les rues de « sa » ville. S’il peignait rarement sur place, craignant le association des peintres et sculpteurs témoins du 14èmebruit, les intempéries, la circulation et les gêneurs, il ne sortait jamais sans avoir dans sa sacoche un carnet de croquis.  Il dessinait le sujet choisi en notant avec précision les couleurs, et la lumière avant de les reporter sur la toile dans son atelier : " En me promenant dans Paris, quand je trouve un sujet de tableau, je me dis : « tiens… il faut que je revienne très vite…. ». Rien que pour le 14ème arrondissement, j’ai fait une quarantaine de tableaux. C’est un quartier a priori pas particulièrement pittoresque mais quand on se promène, d’un seul coup, dans la journée, on découvre un point de vue." 

Mon père était un passionné de voyages lointains, il préférait peindre dans les régions qu’il affectionnait comme la Provence ou le Vexin normand. En dehors de son travail de paysagiste, Daniel Vacher a dirigé ou participé aux travaux de plusieurs ateliers d’artistes. Il a été pendant de nombreuses années vice-président de l’Association des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14e arrondissement.

Agnès Vacher-Zerwetz

21 juin 2015

Stanislas, appelé à devenir prêtre à Paris

paris 14e,rosaire,nd rosaireStanislas a 33 ans. Il a trois frères et a grandi à Paris. Après son baccalauréat, il a fait des études à Londres (relations internationales), et à la Sorbonne nouvelle (Paris III), où il a obtenu une licence de lettres modernes. Il a ensuite travaillé un an dans une société de production (cinéma). Avant d’entrer à la Maison Saint-Augustin, Stanislas a été volontaire durant un an avec les Missions Étrangères de Paris en Thaïlande, au service des populations Karen. Il achève sa sixième année de formation au Séminaire de Paris et vient de passer son baccalauréat de théologie. Durant ces années, il a été en service dans les paroisses de Saint-Denys du Saint Sacrement (3e), Saint-Ambroise (11e), Notre-Dame du Rosaire (14e), et à l’hôpital Saint-Joseph. Il a animé et dirigé de nombreux séjours de jeunes d’été et d’hiver.

Les paroissiens de Notre Dame du Rosaire se souviennent de Stanislas qui a été en service dans la paroisse et qui sera ordonné prêtre à Notre Dame ce 27 juin(Cliquer sur la vidéo pour la démarrer)

 

19 avril 2015

Petite nouvelle des quartiers - Le centre d'accueil Saint Vincent de Paul, son Oratoire

gittard,oratoire,paris 14eEn octobre 1814 les bâtiments de la chapelle du noviciat de l’Oratoire, ordre fondé en 1611 et supprimé en 1793 par la Convention, avaient été affectés à l’accueil des enfants orphelins de Paris.

Ces bâtiments et la chapelle ont été jusqu’en janvier 2015 des lieux de vie pour des enfants dans le malheur. Une association : « Mémoires du centre d’accueil Saint Vincent de Paul » s’est donné comme objectif de faire connaître ce lieu dont l’intérêt historique et architectural est important. La chapelle a été construite en 1657 sous Louis XIV par l’architecte Daniel Gittard, ayant participé lui-même à la construction de Saint Sulpice et de l’église Saint Jacques du Haut Pas.

Dans le cadre de la création de l’Eco – quartier Saint Vincent de Paul où  650 logements doivent être construits, il est important que la mémoire de ces lieux ne soit pas effacée par les projets urbains envisagés dans le secteur.

- Documentation extraite du N° 213 de la S.H.A du 14e.

01 avril 2015

Le parc Montsouris et son avenue

C’est par un décret du 22 février 1862 que fut arrêtée la naissance du parc et des travaux d’aménagement s’y rapportant. Les rues Gazan, Nansouty et l’avenue Reille ainsi que la création d’une avenue partant de la place d’Enfer étaient également prévues. L’expropriation fit disparaître 24 immeubles (huit pièces en terre appartenant aux hospices, soit 14674 mètres carrés). L’achèvement du parc et son ouverture furent réalisés en septembre 1878. Le point de départ de l’avenue situé à Denfert invitait les Parisiens à parcourir ses 1013 mètres de longueur sur 32 mètres de largeur pour respirer le bon air au « Parc National des Montrougiens » d’alors. Mais les lieux étaient peu accueillants. Une publication de l’époque précise : « C’était un véritable désert, une sorte de morceau de Far-West encastré dans Paris et d’assez mauvais renom… Les habitants du quartier prétendaient qu’il n’était pas prudent de s’aventurer dans les parages de la Fosse-aux-lions et l’on racontait à ce sujet des histoires lugubres bien capables d’impressionner les braves Montrougiens ».

paris 14e,75014,reille,montsouris

Dès 1869 on travailla activement à la réalisation du parc et de ses plantations dont les premiers arbres furent déplacés et transportés à partir de l’ancien Hospice des Ménages (emplacement actuel du Bon Marché et du square voisin). Plus tard, on voulut déplacer dans le parc un immense cèdre situé au 87 de l’avenue d’Orléans où habitait Monsieur Dareau, propriétaire de ce magnifique spécimen, mais l’opération échoua. Tels furent les premiers pas de ce parc, arrivé aujourd’hui à sa pleine maturité pour la plus grande satisfaction des habitants du 14ème et de quelques autres…

Documentation extraite du n° 23 de la Revue de la SHA du 14ème.

29 mars 2015

Carine Petit, maire du 14e : le logement, notre dossier prioritaire

carinne petit,maire,paris 14e,75014,ps,pcf,prg,mairie 14e Le 30 mars 2014, elle était élue à la tête de la liste de gauche (PS, PCF, PRG) dans le 14e, aux élections municipales. Peu de temps après, la jeune femme politique, 39 ans à l'époque, était élue maire de arrondissement. En un an, Carine Petit la discrète a pris ses marques, elle a gagné en assurance – et en notoriété. La Voix l'a rencontrée, pour un bilan d'une année de mandat:

Après un an à la tête de la mairie du 14e, quels dossiers vous apparaissent prioritaires pour l'arrondissement ?

Trois dossiers nous occupent surtout : le logement, la pollution et l'accueil de l'enfant et de la famille dans la ville.

Le logement vient en premier. Les parisiens du 14e nous interpellent et la demande de logements sociaux est forte. Le fichiers de la mairie comptent 6000 dossiers de candidature… Nous profitons donc des opportunités foncières pour trouver des parcelles. Nous cherchons à acheter - ou à faire acheter par des opérateurs sociaux - des immeubles en vente. Nous intervenons lorsque des immeubles sont vendus à la découpe, pour éviter que des familles soient contraintes de partir. La mairie de Paris a mis des nouveaux outils d'intervention à notre disposition, nous les utilisons.

Nous avons aussi a aussi d'importants programmes de réhabilitation des logements sociaux existants. C'est une action longue, en continu.

Le logement, ce sont aussi les grosses opérations comme celles des quartiers de Saint-Vincent de Paul et de Jourdan-Tombe-Issoire. Sur ces deux très gros chantiers, des centaines d'appartements neufs vont sortir de terre, dont la moitié de logements sociaux.

Vous citiez le dossier de la pollution. Que peut la mairie ?

 Le habitants du 14e nous demandent d'aller plus loin dans la lutte contre la pollution, le bruit. Les gens sont exigeants, ils s'intéressent à l'environnement, à la santé. Nous portons ainsi une attention particulière aux produits servis dans les cantines scolaires. Les parisiens ont aussi maintenant  conscience des conséquences sanitaires de la pollution. La mairie de Paris a prévu l'interdiction progressive des véhicules diesel dans la capitale à l'horizon 2020, en commençant par les véhicules les plus polluants.

Dans le notre arrondissement, nous travaillons notamment sur l'avenue du Général Leclerc, une des plus polluée de Paris. Une avenue de plus bruyante, et dangereuse pour les piétons. Le Conseil d'arrondissement a par exemple décidé de recouvrir la chaussée de cette avenue d'un nouvel enrobé beaucoup moins bruyant. Avec les habitants, nous allons travailler sur les lieux les plus générateurs de bruits, pour rechercher des solutions. A terme, nous sommes clairs : il faudra trouver des procédures pour que moins de véhicules polluants rempruntent cet axe de pénétration dans Paris.

Et pour la famille, quelles sont vos objectifs ?

Le 14e est un arrondissement qui compte beaucoup d'enfants et d'adolescents. Pour les familles, nous cherchons à promouvoir tout ce qui permet un meilleur accueil, une amélioration du lien social : des moyens d'accueil pour la petite enfance, des aides pour des projets pédagogiques dans les écoles, la création de nouveaux lieux d'activités, d'animation, de rencontres dans les quartiers. Il existe une forte demande de la population.

Lire la suite

08 mars 2015

Yanick Lahens au Livre Ecarlate le 13 mars

invit-lahens.jpg

06 janvier 2015

Réfléchir à plusieurs au sens de la vie : un nouveau parcours Alpha dans le 14ème à partir du 8 janvier

Un nouveau parcours Alpha va débuter le jeudi 8 janvier 2015, dans les locaux de la paroisse St Dominique, 20 rue de la Tombe-Issoire à Paris 14ème. Rappelons que ce parcours (5ème session déjà pour le 14ème) s’adresse à toute personne en recherche sur Dieu, sur le sens à donner à sa vie, à ses relations avec les autres, et lui propose de cheminer avec elle dans une découverte ou une redécouverte graduelle de la foi chrétienne.

parcours alpha,alpha,75014,paris 14e

Du 8 janvier 2015 au diner de clôture du jeudi 16 avril, chaque jeudi, les participants sont invités à une soirée conviviale : apéritif-accueil suivi d’un repas, écoute d’un  exposé sur un thème en relation avec la foi chrétienne et surtout échange en petits groupes autour du sujet de l’exposé. Débutant à 19h45, les soirées se terminent à 22h. En outre un week-end complet avec hébergement est proposé, le 14 et le 15 mars prochains .

 Cette formule très souple, sans obligation d’assiduité, est ouverte à tous et notamment à ceux qui ne fréquentent pas l’église. Elle ne prétend pas apporter des réponses définitives aux questions posées mais à accompagner chacun dans son cheminement personnel quel que soit son âge, ses questionnements, sa foi. Elle donne aussi l’occasion de créer des liens.

 Bien qu’on ne redouble pas Alpha, les anciens peuvent apporter leur concours à la session de l’année suivante, ce qui est fréquent.

Initié il y a déjà plusieurs années et très largement utilisé en France et à l’étranger, le parcours Alpha s’inscrit vraiment dans la « nouvelle évangélisation » souhaitée par le Pape François.

Isabelle Constans

Pour tout renseignement pratique, lieu, horaire,calendrier,... Cliquez sur lire la suite puis cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Lire la suite

30 décembre 2014

Henri Schmitt

Henri Schmitt, mari de Josseline  une des fondatrices du groupe" Pain Partagé-Colis alimentaires" de la Paroisse St-Pierre de Montrouge a quitté ses amis le 16 décembre dernier. Outre ses nombreuses activités en bénévolat il a activement aidé le groupe pendant de très nombreuses années, en assurant avec sa voiture le ravitaillement auprès de La Banque Alimentaire à Arcueil, et a également  assuré le transport des produits de la collecte annuelle du magasin Franprix au dépôt de la rue de la Tombe Issoire. Pour les deux jours annuels de la collecte de la Banque Alimentaire, depuis plus de 20 ans, il n'en avait pas manqué une seule journée.

Pour notre part nous ajouterions volontiers des précisions au sujet des activités caritatives d' Henri Schmitt qui était expert auprès des associations familiales dans les domaines techniques,électriques et d'économies d'énergie. Il était très souvent consulté et y passait le plus clair de son temps.
Un grand merci Henri pour ton amitié et ta participation active à notre groupe.
Ses amis de la Tombe Issoire

La Fondation Henri Cartier Bresson présente :

Du 14 janvier au 26 avril 2015, la Fondation Henri Cartier-Bresson présente Kin (l’intime), le dernier projet du photographe sud-africain Pieter Hugo.

À travers des portraits, des paysages et des natures mortes exposés pour la première fois en France, le photographe propose une réflexion sur la complexité de l’identité sud-africaine postapartheid. L’exposition, accompagnée d’un livre publié par Aperture, est coproduite avec la Fondation Foto Colectania, Barcelone et la Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg. Jessica Retailleau https://gallery.mailchimp.com/cbf4a35da2323804af8f5109f/f... Fondation Henri Cartier-Bresson / 2, impasse Lebouis 75014 Paris / T.+33 1 56 80 27 00

Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 18h30, le mercredi jusqu'à 20h30 et le samedi de 11h à 18h45

19 décembre 2014

Une boutique pas comme les autres

C’est une boutique originale dont le nom est : « Quand j’étais petit garçon », C’est déjà tout un programme !

boutique,enfants,jouets,75014,paris 14e

On y trouve des livres d’occasion et des jouets. Son éventail de produits est étendu, car elle propose de la littérature générale, ainsi que des livres  se rapportant à l’Histoire, aux Beaux – Arts,  et à la littérature pour enfants.

Côté jouets, elle offre uniquement des jouets de collection, présentés sous vitrine. Côté librairie, vous ne trouverez pas de livres de poche, ni de romans, mais seulement des ouvrages de fond, du classique et du moderne, ceux-ci provenant de bibliothèques achetées en gros, lors de successions, ou sur Internet.

Alors, n’hésitez plus, pour les fêtes, les anniversaires, ou pour vous faire plaisir, la boutique : « Quand  j’étais petit garçon », vous surprendra. C’est au N°1 de la rue Marguerin, dans le XIV°.

Téléphone : 09 53 29 91 00

www.quand-jetais-petit-garçon.com

gipg@free.fr

 

09 décembre 2014

Poètes de la Butte Montmartre au début du XXe siècle à l' Ephémère avenue du Maine

L'association Parole & Poésie présente Poètes de la Butte Montmartre au début du XXe siècle. Elle vous invite ainsi à un périple imaginaire partant de la rue Ravignan, vous conduisant jusqu'au Lapin Agile, en passant par le Bateau Lavoir.
Seront ainsi salués de nombreux poètes, dont André Salmon, Guillaume Apollinaire, Max Jacob, Pierre Reverdy, Francis Carco, Pierre Mac Orlan, et des chansonniers comme Aristide Bruant ou Gaston Couté.

Avec Patrick Picornot, conteur, Aumane Placide, interprète, Xavier Buffet, guitariste et la participation d'Eliane Biedermann. DIMANCHE 14 DECEMBRE 2014 à 16 heures à la brasserie "L'Ephémère" 228, avenue du Maine, 75014 Paris Métro Alésia (Ligne 4), bus 62, 28...

Participation aux frais : 5 euros. Consommation libre aux tarifs courants. Le nombre des places dans la salle étant limité, il est nécessaire de réserver (jusqu'au 10 décembre) en téléphonant au 06 09 09 28 82.