Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 février 2016

Réfugiés : les paroisses du 14e sont solidaires

Le 6 septembre 2015, le pape François demandait à « chaque paroisse européenne d'accueillir une famille de réfugiés ». Un appel relayé, dans le diocèse de Paris, par le Cardinal André Vingt-Trois. Dans le 14e, trois paroisses ont répondu à l'appel : Saint-Dominique, Saint-Pierre de Montrouge et Notre-Dame du Rosaire.

migrants,aurore,solidarité,chrétiens,paris 14e,75014Comment agir ? Une petite équipe inter-paroissiale s'est formée. « Nous avons appris la création en septembre, dans l'ancienne école d'infirmière de l'avenue René Coty, sur le domaine de l'hôpital La Rochefoucauld, d'un centre d'accueil de 70 migrants venant de Syrie, d'Irak, d’Érythrée, du Soudan envoyés par l'OFII (Office français de l'immigration et de l'intégration), raconte Marie-Astrid Bonnet, la coordinatrice de l'équipe. Une des premières actions a été de contacter La Rochefoucauld puis d'organiser un arbre de Noël dans le centre, à la demande des résidents. Nous avons ensuite organisé un vestiaire. Nous collectons des vêtements masculins - tous les réfugiés accueillis sont des hommes, de 20 à 50 ans. Pour les questions pratiques, lire l'appel publié par La Voix du 14e le 31 janvier dernier. Une distribution a lieu une fois par semaine. Dix personnes travaillent sur ce vestiaire, au tri et à la distribution. »

D'autres actions commencent. Le premier dimanche de chaque mois, depuis début février, le groupe inter-paroissial organise un après-midi de promenade dans Paris avec découverte de la capitale, visites de monuments ou de musées. Les balades se font par petits groupes, trois paroissiens accompagnent trois réfugiés. Et les jeudis après-midi, de 16h à 17h30, au centre, s'organisent des temps de partage avec jeux de société (les réfugiés adorent le loto...), fabrication de crêpes, conversation en français ou en anglais etc.

Les paroisses ne sont pas les seules à avoir pris des initiatives solidaires :

 Le Conseil de quartier Mouton-Duvernet a pris aussi contact avec l'association Aurore, qui gère le centre Coty-La Rochefoucauld. « Nous avons emmenés des résidents au cinéma, au ciné-quartier Chaplin, place Denfert-Rochereau, explique Renaud Lambert, le président du Coonseil. Une sortie a été aussi organisée au musée d'Orsay. Un des réfugiés était tellement émerveillé qu'il voulait rester jusqu'à la fermeture ! Nous avons aussi accompagné un petit groupe pour faire des courses, afin que ces migrants se familiarisent avec les habitudes françaises. »

L'association Aurore est un acteur important de l'action sociale en région parisienne. Elle emploie plus de 1200 salariés. Son seul pôle « hébergement d'urgence » loge plus de 2000 personnes. Outre le centre Coty-La Rochefoucauld, Aurore gère dans le 14e un centre d'accueil provisoire (il fermera fin mars) pour 50 réfugiés et demandeurs d'asile boulevard Brune, près de la grande Poste, dans un ancien foyer pour les postiers promis à une transformation en logements sociaux. L'association gère aussi, au sein de l'ancien hôpital Saint Vincent de Paul, un centre destinées aux personnes très précarisés qui ont souvent vécu à la rue.

Gérard Desmedt

23 janvier 2016

Grands-Voisins : plus de 40 associations et entreprises ont investi Saint-Vincent de Paul

GrandsVoisins.JPGEn attendant les travaux du futur éco-quartier, le site de l'ancien hôpital se transforme en ruche associative, sociale et culturelle.

2017, dans deux ans ! A cette date, les travaux de transformation du site de l'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul commenceront. Les 3,4 hectares disponibles vont se transformer en «écoquartier» (Illustration: Premiers aménagements, chaufferie, lingerie, espaces extérieurs, cliquer sur l'image pour l'agrandir) avec des logements (sociaux et privés), une crèche, un gymnase, un espace vert avec des aires de jeux pour les enfants, une pépinière d'entreprises, une cité d'artistes etc. (voir notre article en octobre 2012). En attendant, que faire des locaux vides (depuis 2011 !). La Mairie de Paris, et la Mairie du 14e ont souhaité utiliser l'espace. L'intention est d'offrir « aux résidents du site, aux riverains et aux visiteurs, un espace partagé de détente et d’apprentissage. »

L'association Aurore a été choisie pour piloter l'opération. Aurore est une importante association d'action sociale multi-cartes. Avec plus de 1 500 salariés et un réseau de bénévoles, elle s'occupe d'accueil et d’hébergement de personnes en difficulté sociales et psychiques, des problèmes d'addiction, de réinsertion professionnelle. L'association bénéficie d'une convention de gestion-occupation qui court jusqu'au début des travaux d'aménagement.

Aurore travaille en collaboration avec deux autres associations retenues par la Mairie de Paris, Plateau urbain et « Yes we camp ». Ces deux associations se sont spécialisées dans l'utilisation temporaire de sites promis à la destruction ou à la transformation, tout en encourageant, sur place, la création d’entreprises, la présence associations et de projets artistiques ou culturels.

Première utilisation des locaux de Saint Vincent de Paul, l'hébergement. Beaucoup d'habitants du quartier l'ignorent, les chambres de l'ancien hôpital ont été transformées en logement pour 300 personnes, avec cinq secteurs : hébergement pour des jeunes, des femmes, des travailleurs migrants, des personnes fragiles sans logis et en grande difficulté. Plus un hébergement d'urgence.

Seconde utilisation, l'accueil d'associations et d'entreprises à vocation culturelles et sociales, en leur offrant des locaux avec des loyers très bas, presque symboliques. « Il fallait choisir des associations et des entreprises qui aient envie de contribuer au projet d'occupation temporaire, explique Pascale Dubois, la responsable du projet au sein d'Aurore. Notamment la volonté d'améliorer le site dans son ensemble, de proposer des ateliers pour les résidents, avec un objectif d'insertion. Dix-sept structures sont déjà installées, une dizaine devraient suivre. »

Troisième utilisation, l'ouverture aux habitants du 14e, avec des espaces de promenade, des animations, des lieux de réunion et de fêtes.

Une quarantaine d'associations déjà présentes sur le site ! Sauf indication contraire, les associations ont pour adresse le 82 avenue Denfert-Rochereau.  http://lesgrandsvoisins.org/

Lire la suite

27 avril 2014

Le Secours Catholique expose à la Mairie

henrion1.jpg

L'accueil du Secours Catholique du 25, rue Sarrette, organise depuis des années un atelier de peinture où les accueillis et les bénévoles intéressés peuvent pratiquer ou s'initier à la peinture.
expoPeinrtureSC2014.JPGComme cela a été déjà fait dans le passé, une nouvelle exposition des œuvres va avoir lieu dans les locaux de la mairie du 14ème, place Ferdinand Brunot, les 28, 29, 30 avril, de 12h à 19h..(Cliquer sur l’icône de l'affiche pour l'agrandir).

L'ensemble des activités de cet accueil est résumé ci dessous:

Atelier couture et patchwork le Jeudi 15h-17h. Atelier sociolinguistique Mardi et Jeudi de 18h30-20h30.
Atelier peinture Vendredi de 10h-12h. Atelier informatique Jeudi de 10h-12h / 15h-17h / 18h30-20h30 et le Samedi de 10h-12h.
ESPACE JEUX pour les enfants accompagnés d'un parent: Mercredi de 15h-17h et Samedi 15h-17h. DIMANCHE ENSEMBLE de 14h30 à 17h.
SCRABBLE gourmand le jeudi

12 mars 2014

Quatre personnes de la rue décédées en 2013 dans le 14ème, 453 dans toute la France!

Le collectif "Les Morts de la rue" publie dans "La Croix" la liste des 453 personnes mortes dans la rue, dont on leur a signalé la mort en France en 2013. Compte-tenu des incertitudes, la liste complète est sans doute plus longue. L'âge moyen de ces décès est 50 ans.
Au moins quatre de ces décès ont eu lieu dans le 14ème arrondissement :
    * Jean-Paul Prudhomme,
    * Serge Cipière,
    * Eric Mitterand
    * Dariusz Jablonski.
Leurs noms, lorsqu’ils sont connus, seront retranscrits dans le « livre des morts de la rue », disponible sur la-croix.com, le site du collectif et sur le lieu de "l’hommage" (qui leur sera rendu mardi 18 mars 2014, place de la République à Paris à partir de 13 heures).
D'autre part, ce 18 mars, jour de la mémoire des "Morts de la Rue", place de la République, la messe de 18h30 de Saint Pierre de Montrouge sera célébrée aux intentions des quatre personnes de la rue identifiées comme décédées en 2013 dans les rues de l'arrondissement.
Adéodat de Maistre

28 juillet 2012

Paris solidaire des personnes sans abri cet été

Pour ceux qui participent à des missions d'aide aux sans-abri, cet été,  voici quelquessolidarié à paris l'été.jpg renseignements fournis par le journal municial de Paris.

La Ville de Paris renforce cet été ses moyens consacrés à la prise en charge des personnes sans abri afin de pallier la diminution saisonnière de l’offre de service et d’accompagnement. Soutien aux associations d’aide alimentaire, guide Solidarité été…toutes les mesures prises.

Paris augmente son soutien aux associations d’aide alimentaire (ce qui porte à plus de 6,3 millions d’euros en 2012 l’aide alimentaire municipale aux Parisiens les plus démunis) :
- 143 000 euros  sont destinés à l’association Aurore  pour participer au fonctionnement du restaurant social Porte de la Villette qui propose 400 repas midi et soir
- 80 000 euros sont versés à l’association Août Secours Alimentaire pour distribuer des colis alimentaires à 3 000 personnes chaque soir, du 15 juillet au 31 août sur 4 sites (dans les 13e, 15e, 17e et 20e arrondissements)

document solidarité à Paris l'été.jpgUn Guide Solidarité spécial été

La Ville de Paris édite un Guide Solidarité spécial été à 10.000 exemplaires (contre 2.000 l’été 2011).
Ce guide  précise les lieux ouverts où les personnes pourront trouver un soutien au quotidien (se nourrir, se rafraîchir, se soigner) et informe sur les solutions d’hébergement. Il donne également des conseils de prévention en cas de fortes chaleurs.

» Consultez le Guide solidarité été 2012 au format pdf

Cinq restaurants solidaires ouverts tout l’été

Cinq restaurants solidaires seront ouverts tout l’été dans les 5e, 8e, 10e, 14e et 20e arrondissements afin d’ offrir chaque soir à 800 personnes un repas assis de qualité dans un cadre calme.

Lire la suite

29 novembre 2011

Jeudi 1er décembre : veillée de prière organisée par le mouvement "Chrétiens- Sida" à l'église St Eustache

1er décembre, dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le Sida, une veillée « Être solidaire » fera suite à la Marche à laquelle le groupe Paris Ile de France participe (18 h 30, place de la Bastille)

Déroulement de la veillée de prière« Être solidaire » du jeudi 1er décembre

-19h, Messe animée par le groupe Sida Vie Spirituelle

- 20h30, Veillée avec la participation de plusieurs associations

Cette veillée rassemble rassemble, outre David et Jonathan, Basiliade, Afrique Avenir, le centre pastoral Halles-Beaubourg, Tibériade, SVS Saint Eustache, Chrétiens et Sida, Devenir un en Christ et la Maison verte

Cette veillée est ouverte à tous et sera suivie d’un pot de l’amitié

Eglise St Eustache 2 impasse Saint-Eustache 75001 Paris ( aux Halles sortie Rambuteau)

13 mai 2011

Action collective « Procès de l’enfermement des enfants étrangers » le samedi 14 mai à l' Institut Catholique de Paris de 9 h à 18 h

Cette manifestation a l’intérêt d’attirer l’attention sur le problème des enfants étrangers, « privés de liberté » en raison de la situation irrégulière des parents. C’est pourquoi La Voix vous en tient informés, malgré le caractère spectaculaire et provocateur de ce « tribunal d’opinion ».

La France respecte-t-elle ses engagements internationaux lorsqu’elle prive de liberté des enfants pour le seul fait de leur migration ?

En France, des enfants étrangers (de zéro à dix-huit ans) sont privés de liberté pour raison de migration « irrégulière » :

  • dans les « zones d’attente » aux frontières lorsqu’ils débarquent « sans disposer des documents requis » qu’ils soient seuls ou accompagnés ou « le temps strictement nécessaire à l’examen du caractère manifestement infondé de leur demande d’asile » ;
  • dans les « centres de rétention administrative » lorsqu’ils sont enfermés avec leur famille, voire seuls lorsqu’un examen radiologique prétend prouver qu’ils sont majeurs.

Lire la suite

12 novembre 2010

Journée nationale du Secours Catholique Dimanche 14 novembre 2010

Le dimanche 14 novembre, journée de la Collecte Nationale du Secours Catholique, les chrétiens sont invités à prendre en compte les questions cruciales posées par les familles en précarité, à réfléchir sur ce qu’ils peuvent faire

personnellement ou en groupe, et à apporter leur appui moral et financier aux personnes qui se sont engagées dans l’accompagnement de ces familles.

La collecte annuelle financera l’action du Secours Catholique, et permettra de faire rayonner le message chrétien de charité et d’apporter des solutions concrètes aux situations de pauvreté en France et à travers le monde.

L’an passé grâce à votre soutien, le Secours Catholique a accueilli 637 000 situations de pauvreté représentant 1 480 000 personnes, soit 80 000 de plus qu’en 2008. En 2010, elles ont plus que jamais besoin de vous : faites un geste pour leur avenir.

«La charité est la voie maîtresse de la doctrine sociale de l’Église !» nous rappelle

Benoît XVI dans son encyclique Caritas in veritate.

17 juillet 2010

L'aide aux personnes sans-abri l'été à Paris

Les conditions de vie des personnes sans abri sont tout aussi difficiles en été qu'en hiver comme en témoigne un nombre de décès bien plus important à cette période estivale. Distribution de repas, ouverture de restaurants, accès à l'eau et aux bains douche, maraudes, activités sportives ou culturelles: la Ville  de Paris propose

Boire et manger

La collectivité parisienne compensera seule la fermeture de certaines structures en juillet (période la plus creuse en terme de distribution) et en août, pour un montant total d'environ 185.000 euros.

En juillet, grâce à une subvention de 80 000 euros, l'association Aurore pourra assurer la distribution de 450 repas chaque midi à la Porte de la Villette (19e). Le soir et le week-end, ce sont les associations la Chorba et l'Un est l'Autre qui prendront le relais. En août, c'est l'Association Août Secours Alimentaire qui ouvrira cette année cinq sites de distribution dans les 13e, 15e, 17e, 18e et 20e arrondissements.

Lire la suite

22 juin 2010

Vide grenier solidaire, le 27 juin

L'équipe du « Père Corentin » (accueil de jour du Secours Catholique des personnes sans domicile, organise avec d'autres associations un vide grenier de quartier le dimanche 27 juin de 8h à 18h, boulevard Edgar Quinet (metro Edgar Quinet) :  Elle vous invite cordialement à venir y découvrir son stand où vous pourrez chiner de nombreux bibelots : jouets, livres pour les enfants, linge de maison, vaisselle et bien d'autres objets utiles et/ou décoratifs. Vous pourrez aussi aller visiter l'accueil, 36 bis rue du père Corentin, portes ouvertes  toute la journée.

Journée en mer

L'année dernière, cette brocante avait eu beaucoup de succès et avait permis de financer une journée à Honfleur dont tous les participants, accueillis et bénévoles gardent un excellent souvenir. Cette année le projet de l'équipe est plus ambitieux encore : passer une après-midi en mer à bord du voilier de l'association « Les Voiles de l'espoir » spécialisé dans l'accueil de publics défavorisés et s'initier ainsi aux plaisirs de la navigation.

02 juin 2010

2e Forum de la Charité Samedi 5 juin de 13h30 à 21h30 à la Paroisse Saint Jean Baptise de Grenelle

forum charité.JPG"La Charité nous presse" disait Saint Paul ( 2 cor, 5-14)

La 2ème édition du Forum de la Charité aura lieu le Samedi 5 juin de 13 h 30 à 21 h 30 dans les locaux de Saint-Jean-Baptiste de Grenelle - 13/15 Place Etienne Pernet - 75015 PARIS.  Vous êtes chaleureusement invités à y participer, à y inviter les personnes de vos groupes et toutes les personnes intéressées autour de vous.

Cette seconde édition est centrée sur les activités caritatives des paroisses. Elle comportera une partie « forum » ou ces activités caritatives seront exposées, et des ateliers thématiques, suivis d'un apéritif et d'une veillée.

( Expo des activités caritatives des paroisses de Paris, ateliers thématiques sur les migrants, le logement, la solitude, les personnes handicapées, l'emploi, etc... ) Veillée avec le Cardinal. (13-15 place Etienne Pernet au métro Commerce)

Deux des témoins qui interviendront lors des ateliers sont du 14ème arrondisement: David Lesieur (Saint Pierre de Montrouge) et Julian Calderon (Notre Dame du Rosaire), un animateur (Eric WENDLING) est également de Saint Pierre de Montrouge.

Cette année, les paroisses sont invitées à présenter leurs activités caritatives par doyenné. Chaque paroisse disposera d'une grille d'exposition de 1 mètre de large sur 2 mètres de haut. Il est demandé de présenter les activités sur des affiches de format A3. Pour une bonne organisation, les affiches devront être installées le matin du 5 juin, entre 10h et 12h30.

Pour Saint Pierre de Montrouge, cet espace permet à chaque groupe d'exposer 1 affiche. Il serait bon que tous les groupes soient présentés, même si leur représentants ne sont peu ou pas disponibles le 5 juin. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez des questions, je m'efforcerai d'y répondre.

Marie-Céline Audic - marie-celine.audic@wanadoo.fr tel 06 88 39 27 88

Lire la suite

31 janvier 2010

« Mutation du travail et nouvelles classes sociales : où allons-nous ? »

Conférence mercredi 3 février 14h30, à l'Ecole Normale Supérieure, 45 rue d'Ulm

Conférence du cycle  "La rue, parlons-en !" de l'Association Emmaüs et de l'ENS, mercredi 3 février 2010, à 14h30sur le thème : "Mutation du travail et nouvelles classes sociales : où allons-nous ?" Avec Christian Baudelot, professeur émérite de sociologie à l'ENS.
Amphithéâtre Dussane, Ecole Normale supérieure, 45 rue d'Ulm 75005 Paris
RER B Luxembourg
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

 

19 novembre 2009

Tout savoir de la solidarité internationale samedi 21 novembre, de 14h à 17h, à La Maison des Associations, 22 rue Deparcieux

solidarité.jpgDans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale, la Maison des Associations du 14e vous invite à rencontrer les acteurs de la solidarité internationale, samedi 21 novembre de 14h à 17h.
C'est l'occasion de connaître les associations travaillant sur les échanges entre le Nord et le Sud, le développement, la solidarité internationale, de découvrir leur action et de comprendre leur engagement.
Maison des associations du 14e : 22 rue Deparcieux - Métro Denfert Rochereau ou Gaîté - Bus 28 et 58.

Téléphone : 01 53 63 31 50 - http://fr.mc265.mail.yahoo.com/mc/compose?to=maison.asso....

13 juin 2009

CICA sur les personnes sans logis : lundi 15 juin à 19h à la mairie du 14ème

Le prochain Comité d’initiative et de consultation d’arrondissement (CICA), qui réunit le conseil d’arrondissement et les associations, se tiendra lundi 15 juin à 19h à la mairie.
La séance est publique.
Le thème portera sur « Les sans domicile fixe et les sans-logis dans le 14e ».
Mairie, 2 place Ferdinand Brunot.
M° Mouton Duvernet ; bus 28, 38, 58, 68.

14 mai 2009

La solidarité dans le 14ème : portes ouvertes et vide grenier pour l’anniversaire du 36bis, rue du Père Corentin

Un grand succès
L’activité « Accueil des personnes sans domicile » du Secours Catholique dans le 14ème, a démarré, il y a trois ans, le 10 mai 2006, dans un local, situé 36 bis rue du Père Corentin. Cet accueil de taille humaine, est installé dans un petit bâtiment, mis à la disposition du Secours Catholique, par le couvent des franciscains. L’activité consiste en des équipes mobiles qui parcourent le quartier et établissent des relations de sympathie avec les personnes de la rue, et d’autre part, en un accueil de jour, et éventuellement avec suivi, de ces mêmes personnes, au 36bis, rue du Père Corentin, les dimanche et lundi.

IMG_0335b.jpg

Pour fêter ses trois ans, l’équipe avait organisé un vide grenier, pour vendre tous les objets accumulés dans ce but depuis des mois, afin de financer un week-end à la mer pour tous les accueillis. En même temps, une journée « portes ouvertes » a été organisée au local pour mieux faire connaître cette activité aux voisins, aux différents services sociaux et aux élus.

IMG_0342b.jpg

Cette manifestation a remporté un grand succès : le vide grenier, tenu tant par les accueillis que par les bénévoles, a permis de réunir une somme suffisante pour organiser ce week-end.
Quant aux portes ouvertes, elles ont reçu de très nombreuses visites, dont celle du nouveau maire du 14ème, Pascal Cherki, qui s’est entretenu avec les responsables.
A.C.

09 mai 2009

Le "Père Corentin" a trois ans!

pere corentin.jpgmai 2006 - mai 2009
le «Père Corentin»
a déjà trois ans !


dimanche 10 mai


venez (re) découvrir cet accueil de jour pour personnes sans domicile
36 bis, rue du Père Corentin XIVe arrondissement

 

 

métro Alésia ou Porte d’Orléans - autobus 68 - 38- 62 et tramway
portes ouvertes de 10h à 17h
stand au «vide grenier» de la rue de la Tombe Issoire

28 janvier 2009

« Les enfants de Don Quichotte » vendredi 30 janvier 2009 à 18h30, au « ciné-jeunes- débat » organisé par le Conseil de la jeunesse du 14ème.

Vendredi 30 janvier, 18h30 : Projection du film « Les enfants de Don Quichotte » (Acte 1- de Roman Dénécé, Augustin Legrand et Jean-Baptiste Legrand) « Le 26 octobre 2006, Augustin Legrand et Pascal Oumaklouf, de simples citoyens, décident de vivre dans la rue, au plus proche des sans-abri afin de les fédérer et de les amener à exiger le respect de leurs droits fondamentaux. Véritable camp retranché, le Canal Saint-Martin fut pendant plusieurs mois le lieu d'une nouvelle résistance. Voici l'histoire de leur combat dont ce film est un prolongement, une arme et un outil. »

Enfants de Don Qichotte photo 3.jpg

A 20h il y aura un débat organisé et animé par le Conseil de la jeunesse du 14e « Vivre dans la rue à 20 ans » qui portera spécifiquement sur la problématique des jeunes lourdement touchés par la grande précarité. Le débat aura lieu en présence de Jean-Baptiste Legrand, Ronan Dénécé, réalisateurs du film, Marie Attalah, adjointe au Maire du 14e chargée du développement social et de la solidarité et Valéry Boldyreff, travailleur social à la Mie de Pain au sein d’un CHU (Centre d’hébergement d’urgence).
Cinéma l’Entrepôt 7-9 rue Francis de Pressensé. M° Pernety.
Renseignements : 01 53 90 67 24 / Tarif : gratuit pour les moins de 25 ans / 5,60 € / 7 €.
Contact : Fatou Sall - 06 82 50 41 37 -  conseil.jeunesse14@paris.fr

12 mai 2008

Le sourire du vieil homme

Presque rien. Un regard. Une plainte dans son regard . L’ébauche d’une supplication. Il est là , assis à l’angle que fait l’avenue Jean Moulin avec la façade de la banque HSBC et d’une pizzeria. Il est là presque tous les jours, mais surtout le dimanche matin. Il sait qu’il rencontrera ce jour-là quelques paroissiens allant à la messe à l’église Saint Pierre de Montrouge.

Il tient à la main une timbale en plastique. Il attend . Il regarde autour de lui . A chaque passant, il adresse de la tête un bonjour timide. Il ne parle pas  français. Il se débrouille pour dire merci lorsque quelqu’un dépose une pièce de monnaie dans sa timbale . Ce que je fais . Alors, de sa main restée libre, il m’envoie des baisers, en dodelinant de la tête. Il me sourit. – Il fait beau ce matin, lui dis-je. Il ne comprend pas. Je continue : - Il y aura du soleil toute la journée-. Il ne répond pas ou plutôt marmonne quelques syllabes qui ne me disent rien. Brimborions de paroles , bouées de sauvetage inaccessibles pour le naufragé.

Cette existence n’attire pas l’attention. Seul, son regard m’interroge. Il s’en échappe une fièvre, celle d’une souffrance intime. Se souvenir de cette souffrance. Présence insoutenable de cet être abandonné.  D’où vient-il ? Les marées de l’existence l’ont déposé là, à Paris,  sur la plage glacée d’un trottoir, au mois d’avril   2008. Oui, il faut se souvenir, qu’il y a sur cette terre un vieil homme qui cherche à comprendre  son naufrage , au milieu de la multitude, au milieu d’un océan de regards qui ne regardent pas, qui ne voient pas, passants qui ne s’arrêtent pas. S.O.S , il y a un vieil homme qui attend. Attendre quoi, quand on n’a plus rien, qu’on se trouve nu. Innocence de l’homme qui ne connaîtra jamais plus le désir de vivre, le désir d’aimer. Rien… Le vieil homme, ce soir, aura dans sa timbale juste de quoi grignoter un peu de jambon. Demain, à l’aube, le soleil, lui donnera peut-être une chance : celle de s’asseoir à l’angle de l’avenue Jean Moulin. Une oasis , son oasis, son jardin,  presque une raison de vivre, une raison de sourire à ceux qui lui sourient .

Ce soir, le vieil homme continuera de lire le livre ouvert de sa vie, à la lumière de son indicible souffrance.

R.Rillot

10 mai 2008

Débat: Sortir de la rue? Réunion publique le jeudi 15 mai à 20h 30

ce5315c299f44baf16c90a56ad432436.jpg"Comment sortir de la rue ?" c’est le sujet du débat qui aura lieu le jeudi 15 mai à 20h30 au Moulin à café, 9 place de la Garenne. 75014

 Si vous voulez dîner avant le débat, venez à 19h30

Ce débat est organisé par l’association Pension de Famille à Bauer-Thermopyles-Plaisance, avec l’association Atoll 75 et avec Sophie Rouay-Lambert, urbaniste et sociologue, qui a fait un travail de recherche sur l’exclusion sociale et la pauvreté urbaine et, à ce titre, a notamment fait une étude dans le 14e : "Sur les traces des sans-abri. Le cas exemplaire de Joan."

L’association Pension de famille Bauer-Thermopyles-Plaisance a mis à l’étude un projet de maison d’accueil qui est actuellement complètement finalisé mais qui attend la fin de son financement pour commencer la construction (voir le bulletin édité par l’association)

Débat au Moulin à café, (café associatif), 9 place de la Garenne, Métro Pernety

Pour tout renseignement complémentaire : http://pensiondefamille.14e.free.fr/

12 avril 2007

Un foyer après le canal (Saint Martin)

La Voix vous en a déjà parlé -voir la note-, l'OPAC met à la disposition d'Emmaüs pour 6 mois un hébergement sur 3 étages, 61 boulevard Saint Jacques, dans un bâtiment qui a des allures d'hôtel en brique et pierre.
Emmaûs met le 3ème étage à la disposition de l'association "les enfants du canal" pour y pratiquer une politique d'accueil innovante et expérimentale, avec 30 hébergements. Les 60 places d'Emmaüs sont au 1er et 2ème étage, gérées par Emmaüs. Les 60 personnes hébergées sont suivies et orientées par l'association "Le coeur des haltes", qui suit également les personnes restant dans les terntes du canal.
Une population jeune
Les hébergés sont en majorité jeunes, de 18 à 30 ans, mais, ce qui est plus rare, il y a une dizaine de couples. Cet hébergement nécessite l'emploi d'un responsable, de 8 permanents de nuit, d'un travailleur social et de 5 compagnons, auquel s'ajoute la visite hebdomadaire d'un infirmier psychiatrique de Ste Anne. Le but est de trouver pour chacun une solution adaptée en moins de 6 mois.
Pas la moitié!
Les problèmes fondamentaux à régler sont, on le sait bien, l'emploi et le logement. Les partenaires en matière d'emploi sont notamment l'ANPE et l'AFPA, et pour le logement, les structures associatives en relation avec l'Etat.
La Voix a rencontré un hébergé, auparavant personne de la rue dans le 14ème: "La question est de montrer sur 6 mois qu'on est capable de gerer un logement et de travailler".
Et à la question: "Beaucoup le peuvent?", sa réponse est:  "Pas la moitié!".
A.C.