Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 novembre 2020

Notre-Dame du Travail 1er novembre 2020

Notre-Dame du Travail.jpg

32e dimanche du temps ordinaire

dans l’année de saint Matthieu (A)

8 novembre 2020

Est-ce bientôt la fin ?

La fin de l’année liturgique approchant (dans trois semaines, ce sera le 1er dimanche de l’avent) les textes de la liturgie nous font entendre les annonces de la venue glorieuse de Jésus, ce qu’on appelle la parousie, qui marquera la fin de l’histoire telle que nous la connaissons.

La question monte alors en nos cœurs : n’est-ce pas bientôt la fin ? D’ailleurs, les signes d’agitation de notre monde : épidémie, guerres, catastrophes naturelles, division de la société, etc. n’en sont-ils pas les signes annonciateurs ?

Deux conseils nous sont utiles selon que nous sommes plutôt désinvoltes ou anxieux. Au désinvolte il est important d’annoncer que nous sommes désormais plus près de la fin ; il est bon de lui rappeler que s’approche le moment où le Seigneur paraîtra devant lui. Est-il donc prêt comme les vierges sages à accomplir son service, à rendre des comptes de son action ? À l’anxieux il est bon de souffler que nous ne savons ni le jour ni l’heure et qu’il nous faut donc continuer à vivre. Le piège de l’anxiété est que l’on n’ose plus mener quelque projet que ce soit. L’on se dit : « à quoi bon si l’on n’en voit pas le terme ? »

Le fait d’être prêt ne consiste pas en une activité spécifique à l’instar de quelqu’un qui, en permanence, se tiendrait devant la porte avec sa valise en attendant le top départ. Le fait d’être prêt est une disposition du cœur qui habite toute notre façon de vivre, c’est une sagesse qui donne forme à notre existence. Je vis selon l’Évangile, selon le double commandement de l’amour de Dieu et du prochain, et je sais qu’à un moment je devrais dire « Père, en tes mains je remets mon esprit ». La valise est préparée pour le départ, je sais où elle est ; mais en attendant que vienne le moment-dit, j’œuvre à la mission que le Seigneur nous a confiée.

Le désir d’être prêt, enfin, se nourrit de notre volonté de voir le règne de Dieu advenir. Les blessures de notre monde sont une occasion, au-delà du fait de les déplorer – d’appeler le règne le Dieu pour que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Notre intercession, nos actes de charité, sont autant de mains qui désignent au ciel les lieux pressants de son intervention et préparent son action.

Père Gabriel Würz, curé +

Organisation en ce temps de confinement

 


Du 9 au 15 novembre 

- ouverture de l’église : 9h15-19h30 (du lun. au sam.)
10h-19h30 (le dimanche)

- Confessions et accueil pae un prêtre
Lun. (P. Sorgues) : 17h30-18h30
Mar. (P. Weulersse) : 11h-12h
       (P. Würz) : 17h30-18h30
Mer. (P. Perruchot) : 11h-12h
       (P. Würz) : 17h30-18h30
Jeu. (P. Sorgues) : 11h-12h
       (P. Weulersse) 17h30-18h30
Ven. (P. Würz) : 11h-12h
       (P. Sorgues) : 17h30-18h30
Sam. (P. Perruchot) : 11h-12h
         (P. Würz) : 17h30-18h30

- sacrement des malades : sur rendez-vous. 

- les célébrations publiques sont suspendues
(à l’exception 1) des obsèques sans messe dans une limite de 30 personnes, 2) des mariages et des baptêmes dans une limite de 6 personnes).

Diffusion en direct des messes du Foyer Sacerdotal
Les messes des prêtres du Foyer Sacerdotal Guilleminot seront diffusées en direct sur le site internet de la paroisse (www.notredamedutravail.net) et sur son compte Facebook.
- à 8h30 du mardi au samedi (pas de retransmission le lundi)
- à 9h le dimanche
Les intentions de messe confiées à la paroisse avant le confinement seront célébrées le jour prévu par les prêtres du Foyer. 

Dimanche 8 novembre
De 10h45 à 12h, le Saint Sacrement sera exposé au maître-autel dans l’église (sans animation particulière).

Confession et communion eucharistique
Les prêtres à l’accueil proposeront volontiers le corps du Christ aux fidèles qui se seront confessés .

Adoration eucharistique
Notre temps à grand besoin de prière pour demander la fin de l’épidémie, pour demander la paix de Dieu là où la violence veut régner, pour que nous demeurions unis dans l’espérance.
C’est pourquoi j’invite les adorateurs à maintenir leurs créneaux de prière et à continuer de s’inscrire sur le planning du lundi soir au vendredi soir. Qu’ils demeurent ces lumières brillant devant le Seigneur qui permettent de se dire à l’heure où l’on est tourmenté « Je ne suis pas seul : il y a quelqu’un à la paroisse qui prie pour moi ».
Ils assureront ce temps de veille depuis chez eux ou pourront prier un moment devant le tabernacle aux heures d’ouverture de l’église à l’occasion de leur déplacement dérogatoire.
L’oratoire St Joseph demeurera accessible, mais par la seule porte du jardin public.

Départ de Marie-Thérèse Gousset
Le départ de Marie-Thérèse Gousset pour Bayeux se rapproche malgré le confinement. Après tant d’années de service efficace et dévoué pour la paroisse, nous voulons lui exprimer notre gratitude et notre affection.
Vous pouvez envoyer un message que nous joindrons au « Livre d’or » que nous lui remettrons. Déposez vos messages dans la boîte aux lettres dans une enveloppe notée « Livre d’or de Marie-Thérèse » ou par email à secretariat@notredamedutravail.net avec en objet « Livre d’or de Marie-Thérèse ».
Vous pouvez aussi participer à son cadeau en joignant votre participation au message ou grâce à la cagnotte en ligne https://lydiaapp.com/collect/8721-cadeau-marie-therese/fr. Merci !

Cellules paroissiales d’évangélisation
Les cellules sont invitées à maintenir des liens comme elle le firent au premier confinement (visio-conférences, audio-conférences…).
Un enseignement continuera de leur être transmis chaque semaine et sera notamment accessible sur le site de la paroisse.

« Qu’as-tu fait de ton frère ? »
Nous connaissons cette question que le Seigneur pose à Caïn au chapitre 4 de la Genèse. Nous n’avons sans doute pas sauté sur notre prochain pour le mettre à mort par jalousie, mais gardons-nous de le mettre à mort par notre indifférence ou notre négligence. Pensons aux personnes isolées de nos immeubles : prendre des nouvelles, glisser un dessin d’enfant avec un mot de soutien sous la porte, c’est un geste qui peut illuminer un cœur.

Il y a une première fois à tout
C’est vrai, faire nos premiers pas, ce n’était pas facile. Oser la bicyclette sans la 3e roue ? Nous n’étions pas sûrs de réussir. Le jour où le maître-nageur nous a ôté la dernière bouée, nous l’avons peut-être regardé comme un bourreau... Et pourtant, quelle liberté gagnée à la suite de ces premières fois ! Donner au Denier de l’Eglise et faire ses premiers pas comme chrétien responsable de son Eglise : une liberté nouvelle à découvrir !
Prélèvement automatique, borne de paiement par CB au fond de l’église, enveloppes à disposition aux portes de l’église, versement sécurisé en ligne sur le site www.notredamedutravail.net… Optez pour la modalité qui vous convient le mieux.

Prière du Pape pour faire une communion spirituelle
« A tes pieds, O mon Jésus, je me prosterne
et je t’offre le repentir de mon cœur contrit
qui s’abîme dans son néant et dans Ta sainte présence.
Je t’adore dans le Saint-Sacrement de ton amour,
désireux de te recevoir
dans la pauvre demeure que t’offre mon cœur.
En attente du bonheur de la communion sacramentelle,
je veux te posséder en esprit.
Viens à moi, O mon Jésus, pour que je vienne à Toi.
Que ton amour enflamme tout mon être,
pour la vie et pour la mort.
Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime.
Amen. »

Pape François, 19 mars 2020

Voir aussi : 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.