Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 juillet 2020

Rue d'Alésia : circulation modifiée

Mise à sens unique expérimentale de la rue d’Alésia entre la rue Vercingétorix  et la place Coluche

Voici une lettre d’information concernant les prochains travaux d’expérimentation de la rue d’Alésia.

Cette expérimentation a plusieurs objectifs liés aux mesures post-Covid :

-          fluidifier le passage du bus 62 qui constitue un axe de transport majeur du 14ème

-          sécuriser les itinéraires cyclables de la rue d’Alésia

-          limiter le trafic automobile sur cette rue où se concentre un grand nombre d’écoles du 14ème

Les travaux débuteront mercredi soir 8 juillet  et jeudi soir 9 juillet sur la partie Alésia-Vercingétorix et la semaine suivante sur la partie Alésia – Place Coluche.

Afin d’améliorer la circulation des bus de la ligne 62, un nouveau couloir bus continu et plus large est aménagé rue d’Alésia. À compter du 8 juillet, la rue est donc mise à sens unique à titre expérimental : seuls les bus et les vélos pourront circuler dans les deux sens. Les automobilistes pourront circuler uniquement de la place Basch vers la rue Vercingétorix ou de la place Basch vers la place Coluche. Une piste cyclable est également aménagée le long de la voie de circulation générale.

Quoi ?
- Aménagement d’un large couloir de bus ouvert aux cyclistes
- Création d’une piste cyclable
- Mise à sens unique provisoire de la rue d’Alésia pour les véhicules motorisés (sauf bus)
Où ?
Rue d’Alésia, entre la rue Vercingétorix et la place Coluche
Quand ?
Les travaux se dérouleront du 8 au 16 juillet 2020
La mise à sens unique interviendra le 8 juillet 2020

Comment ?
- Retrait du marquage au sol existant (marquage « BUS », lignes de séparations des files de circulation, pictogrammes vélos…)
- Pose du nouveau marquage au sol et des panneaux de circulation
- Installation de blocs en béton sur certaines portions de la rue afin de sécuriser la nouvelle piste cyclable en la séparant de la circulation générale.
Création de places de stationnement vélos au débouché de la place Coluche
Certains de ces travaux se dérouleront de nuit afin de minimiser les impacts sur la circulation.

Les places de stationnement payant situées sur cette portion de la rue seront neutralisées le temps de l’expérimentation. Les places réservées aux livraisons seront maintenues.

04 juillet 2020

Histoire et avenir du domaine des Franciscaines Missionnaires de Marie

A la périphérie de l'avenue Reille, existe un domaine appartenant à la Congrégation des Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Créée en 1877, ce site est ouvert en 1896 où elles font construire leur foyer, et en 1913 une chapelle. Le couvent lui, est construit en 1930, étendu en 196, et une annexe est réalisée en 1966. Les soeurs logent dans le foyer qui abrita un hôpital pendant les deux dernières guerres.

Le lieu est attrayant, largement arboré sur une surface végétalisée de 4400 mètres carrés, surface classée espace vert protégé (EVP).

Depuis 2018 un grand projet immobilier menace cet îlot : deux promoteurs immobiliers sont sur le sujet. Le projet prévoit la démolition du foyer et la construction d'immeubles de huit à neuf étages soit 180 logements. Ces projets inquiètent la population alentour et c'est ainsi que se fonde l'association Exemplarité 14. Le conseil de quartier Montsouris-Dareau missionne une commission pour analyser la situation. Une pétition est lancée qui recueille plus de trois mille signatures.

Début 2019, une deuxième version du projet limite le nombre de logements à 156. Les habitants proches de l'îlot veulent préserver le site par une demande de protection au titre des Monuments Historiques. Il faut savoir que le projet définitif amputerait l'espace vert de 700 mètres carrés, entraînant une dégradation des surfaces arborées.

La hauteur des immeubles serait en rupture avec celle des constructions voisines de deux étages. La pollution serait accentuée et les conditions d'environnement dégradées. La construction de l'ensemble nécessiterait l'arrachage d'une vingtaine d'arbres, parfois d'espèces rares et tous en bon état sanitaire. Les candidats aux élections municipales se sont tous prononcés pour la préservation intégrale du site.  

R.R.- Documentation extraite de l'article Janine Thibault du n° 126-127 du Journal " La Page".

01 juillet 2020

« Wonderland », la merveilleuse pâtisserie de Rodolphe Groizard, Compagnon du Devoir

wonderland ptisserie extérieur avec des personnes APST attablées.jpegFormé au sein des Compagnons du Devoir et du Tour de France, Rodolphe Groizard a ouvert avec son épouse Samia leur propre pâtisserie-salon de thé « Wonderland » en octobre 2019, avenue du Maine. Changement de lieu, de vie et d’inspiration pour ce jeune homme consacré Meilleur pâtissier de la région Ouest par le Gault et Millau.

Ici, la porte s’ouvre sur ce monde des merveilles auquel il aspirait depuis longtemps, un univers créatif, exclusivement artisanal, fait maison, tant avec les croustillantes viennoiseries du matin, la variété des pains au levain ou au sel de Guérande, la carte salée du déjeuner, qu’avec les gâteaux aux noms, formes et compositions fleurant bon la nature, se modifiant quatre fois par an suivant les produits des saisons. Des saveurs inattendues et audacieuses qui se glissent dans la composition de la fleur de sel, des miels, thés bio, bonbons chocolat avec praline ou pistache maison.Wonderlnd patisserie les patrons avec les magnifiques patisseries.jpeg

Au cours de la conversation on découvre le respect du chef pour les préférences au vegan, au sans gluten, au sésame, bio, avec une légère teneur en sucre non raffiné pour « le cactus »,  « l’oursin », « la goélette », « le sakura» ; des saveurs gouleyantes comme un bon vin, caramel de cacahuète, passion, hibiscus, chocolat fumé à la tourbe, et pour finir ... un vrai café arrondi en bouche dans un éclair.

La créativité de celui qui fut chef pâtissier au restaurant étoilé de « La Mare aux oiseaux » à Saint-Joachim en Brière se prolonge jusque dans l’harmonie du lieu. Il pense un nouvel aménagement, confectionne de ses mains un mobilier nature, tables, tabourets en rondins de platane, de vrais arbres solides recouverts de 12 couches de vernis marin, qui en extérieur pourraient résister aux intempéries, graffitis, boissons et nourritures abandonnées...wonderland patisserie intérieur personnes de l'APST attablées photo Marie-Lize Gall.jpeg

Respect du bois, on ne jette rien, les chutes se transforment en accessoires sculptés, posés sur une table et dans la vitrine. L’éclairage trop cru déversé du plafond, s’est atténué sous un ciel d’azur clair pâli de nuages, colorant les plaques de verre. Le sol carrelé, imitation pierre de basalte, retient nos pas. Alors, on s’installe plus longtemps que prévu à l’heure du goûter, puis l’on repart avec quelques achats dans une élégante et solide boîte en papier ou en matière recyclée, glissée dans une poche de même composition.  Comme le logo, le tout est pensé et réalisé sur mesure par Rodolphe, dans les tons nature du bois, de la terre et de la pierre. 

C’est un pari réussi pour ce jeune couple qui a su allier l’art de faire du bon et du beau dans un décor naturel, à celui de leur accueil chaleureux.  Lorsqu’il est en salle, Rodolphe est intarissable sur sa façon de pâtisser et de composer de nouvelles saveurs.

« Wonderland », qui est restée ouverte durant tout le confinement pour préparer les plats à emporter, est une douce adresse en ces premiers jours d’été. Sous les parasols récemment installés, cette « terre des merveilles » propose aux consommateurs sa toute nouvelle création, des glaces surprenantes, comme sorties d’un jardin. Fraise-basilic, framboise-poivron, concombre balsamique blanc, citron-lait de coco, vanille bio de Madagascar, caramel beurre salé-noix de Macadamia, sans oublier les gâteaux enchantés des contes de fées de notre enfance.  

wonderland patisserie  gateau morille.jpeg

wonderland patisserie gateau framboise.jpegwonderland patisserie gateau manège.jpegwonderland patisserie gateau montgolfière.jpeg

 

Wonderland pâtisserie.  208 av. du Maine. 75014 Paris.

Ouvert mardi au dimanche 8h - 19h30

01 45 43 17 83. Facebook /Instagram : wonderland- patisserie - paris

Marie-Lize Gall

Lire la suite

30 juin 2020

Petites nouvelles des musées du 14ème

Le musée de la Libération récemment ouvert présente jusqu'au 31 juillet une exposition intitulée : "Les Parisiens dans l'exode en 1940". Cette exposition se tiendra jusqu'au 31 juillet au musée du Général Leclerc, place Denfert Rochereau (75014). La réservation est obligatoire et l'ouverture se fait du mardi au dimanche, de 10 heures à 18 heures. 

www.museeliberation-leclerc-moulin.paris.fr

 

Les Indiens d'Amazonie à la Fondation Cartier

La photographe brésilienne Claudia Andujar présente une série de photos concernant les Indiens de la forêt amazonienne. Depuis 1970, elle a saisi des images concernant la vie de ces Indiens près du fleuve Amazone, ainsi que leurs rituels chamanique.

Cette exposition aura lieu jusqu'au 13 septembre, du mardi au dimanche, de 11 heures à 20 heures (22 heures le mardi). Tarif : de 5 à 12 €.

La réservation en ligne est obligatoire : fondationcartier.com

 

Les Catacombes sont réouvertes ( place Denfert-Rochereau).

Visite du mardi au dimanche de 9 heures 45 à 20 heures 30 - Tarif : de 22 à 24 €. La réservation est obligatoire au : www.catacombes.paris.fr

25 juin 2020

L'avenue René Coty, le présent et l'avenir

En 2017, les Conseils de Quartier Montsouris-Dareau et Mouton-Duvernet présentaient un projet de : "Une promenade piétonne paisible entre Denfert-Rochereau et le Parc Montsouris". Ceci, afin de faciliter les traversées de deux carrefours situés rue de la Tombe-Issoire et rue d'Alésia. Cette proposition soutenue par deux mille soixante quatorze habitants est reprise par la mairie de Paris dans un projet global plus vaste : "le plan Stratégie piétons" voté au Conseil de Paris le 30 janvier 2017.

Au mois d'avril 2018, une concertation est mise en place  pour le réaménagement temporaire et participatif de l'avenue René Coty. Mais il n'a pas été accordé suffisamment de place aux acteurs locaux tels que les associations du quartier et les commerçants de l'avenue. A l'automne 2019, les premiers travaux commencent. Les massifs d'arbustes, refuge des oiseaux, laissent place à des parcelles de fleurs et à beaucoup de terre nue. La moitié des arbustes de l'avenue sont déracinés pour laisser place à de nouvelles plantations et à du mobilier de style sportif ou ludique. Des jardinières, des rosiers et de la pelouse remplacent les arbustes retirés. Une partie de l'espace libéré ne sera pas végétalisée.

Le rapport à l'écologie n'est plus le même et la biodiversité souffre fortement de ce déséquilibre. Les habitants de l'avenue  expriment leur déception à travers une pétition de 1100 signatures. Ils exigent la conservation de l'aspect patrimonial de l'avenue, un moratoire  est établi sur le sujet. La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) a fait part de son désaccord, dénonçant un projet portant atteinte à la capacité de nidification des oiseaux (moineaux, mésanges...). La LPO a recommandé de conserver une partie des arbustes et de respecter la période de nidification de mars à l'été.

Face à l'opposition des riverains et des conseillers d'arrondissement d'opposition, il a été prévu par l'Hôtel de Ville une diminution des arrachages sur le tronçon entre le carrefour Tombe-Issoire et Alésia, ainsi qu'une suspension des travaux jusqu'à la fin de l'été concernant le tronçon Alésia-Parc Montsouris.

A ce jour, les travaux sont suspendus du fait de la crise sanitaire, et ne pourront reprendre sans doute qu'à la rentrée de septembre.

R.R.   

Informations recueillies dans l'article de Rémi Velez paru dans La Page du 14ème N°126-127

19 juin 2020

Le jardin Atlantique à la gare Montparnasse

Dès 1986, une zone d'aménagement concertée (ZAC) fut créée pour la nouvelle gare du TGV Atlantique. Entre les barres d'immeuble qui cernaient de part en part les voies SNCF (chacune de 200 mètres de long et d'une hauteur de 50 mètres), le projet comportait la création d'une dalle en béton de 3,4 hectares sur laquelle verrait le jour un jardin.

Cette alliance paraissait improbable, car comment établir et prolonger la vie d'un jardin arboré sur une dalle de béton? Mais il faut savoir que la surface prévue est percée de 136 trémies d'aération permettant de ventiler la gare souterraine ainsi que le parc de stationnement.

jardin attlantique.JPG

Le jardin (cliquer sur l'image pour l'agrandir) a été conçu à partir d'une allée centrale permettant la circulation des véhicules de pompiers. Des socles de pierre accueillent des arbres des deux continents représentant les deux rives de l'Atlantique. On trouve ainsi un cyprès de l'Arizona, un platane d'occident, un tilleul d'Amérique, un chêne de Hongrie, etc. etc.

A l'ouest, la partie active du jardin inclut cinq courts de tennis bordés de pergolas et d'équipements sportifs. A l'est, on peut cheminer sur un ponton à travers des "salles" de verdure. Mais le temps a fait son œuvre. L'observatoire météorologique et la fontaine sont hors service. Aujourd'hui ce jardin est apprécié des usagers de la SNCF, des salariés du quartier et des promeneurs amateurs de découvertes. On peut signaler que les deux bâtiments construits par Jean Willerval où se trouvait l'ancien musée du général Leclerc et de la Libération de Paris ont été libérés récemment et que le nouveau musée se trouve place Denfert-Rochereau.

Ce jardin est un bon exemple du rapprochement harmonieux entre le béton tout proche, omniprésent  et cet espace voué à la nature, une nature "urbanisée", certes mais qui permet de se détendre l'esprit.

12 juin 2020

Grave incendie boulevard Brune

Photo incendie bd Brune.jpgUn grave incendie a ravagé un immeuble de la Régie Immobilière de la Ville de Paris, à l’angle du boulevard Brune et de la rue Edmond Rousse. Le feu a pris vers 7h50, le jeudi 11 juin, semble-t-il au second étage. Les flammes ont monté rapidement jusqu’au 8e étage. Les appartements donnent sur les deux voies «(« traversants »), et ont été ravagés des deux côtés, aussi bien côté cour du 134 boulevard Brune qu’au niveau du 3 rue Edmond Rousse.

Les pompiers de Paris ont mobilisé une centaine d’hommes, plusieurs dizaines de camions, et six lances à incendie. Malgré la puissance du feu, on ne déplore heureusement aucune victime, mais treize personnes ont été blessées ou intoxiquées par les fumées, dont un pompier. Les pompiers ont sauvé des locataires grâce à une nacelle télescopique. Une soixantaine de personnes de l’immeuble – sinistrés ou habitants des appartement proches de l’incendie – ont été recueillies au gymnase du stade Elisabeth, avenue Paul Appell. De nombreuses familles devront être relogées.

Cet immeuble semble victime d’un acharnement du sort. Un incendie important s’y était déclaré en janvier 2019. Le feu avait pris dans les chambres de bonnes des derniers étages, à cause d’une bougie restée allumée. Les travaux de rénovation étaient encore en cours, avec un important échafaudage, qui a subi des dégâts en raison du nouvel embrasement.

Gérard Desmedt

 

02 juin 2020

La Table des Matières nous informe-

Bonjour à Toutes,
Bonjour à Tous,
 
J’espère que vous allez bien après ce long intermède
Pour votre information, nous rouvrirons à partir du 12 mai du mardi au samedi de 14h à 19h
Pour préserver notre santé, le port du masque sera obligatoire ainsi qu’une distanciation physique (et non sociale)
Sur un plan plus général les ateliers sont annulés et reportés à la rentrée comme les spectacles initialement prévus ( Barthes, Higelin, Orwell)
Restez prudent!

Bien Solidairement

Philippe Delbard
Directeur
www.latabledesmatieres.org

25 mars 2020

4500 étudiants confinés à la Cité Universitaire

Photo Cité U.jpg

Les étudiants et les chercheurs résidents de la Cité internationale universitaire sont confinés, comme tous les Français. Ils sont actuellement 4500 sur le campus (sur 7000 en temps normal). Venus du monde entier, les étudiants doivent se plier aux injonctions des pouvoirs publics. Les bibliothèques, les salles de travail, de sport, et les restaurants universitaires ont été fermés.  Il existe heureusement des cuisines collectives dans plusieurs maisons, mais elles doivent être utilisées à tour de rôle pour éviter les regroupements.

 Plus dur : la circulation dans le magnifique parc de 34 hectares de la Cité U, désormais fermé au public, a été restreinte : interdiction de se regrouper, d’y circuler à pied ou en véhicule jusqu’au 31 mars, sauf exceptions comme les courses alimentaires ou la pratique sportive individuelle.

 A l’heure actuelle, on ne recense aucun cas de Covid-19 avéré au sein des résidents ou des salariés fréquentant la Cité internationale. En revanche, sept résidents qui présentent des symptômes grippaux, mais qui n’ont pas été testés, sont confinés dans leur chambre à la demande d’un médecin.

 L’esprit inventif des étudiants reste bien présent. Le campus a lancé l’idée d’un « challenge Cité danse ». Chaque maison de la cité internationale est ainsi invitée à choisir une musique, à faire danser ses résidents devant une caméra et à partager la vidéo. On organise aussi des concerts et des tournois de jeux de société en ligne.

Gérard Desmedt

 

14 mars 2020

Quel avenir pour l'hôpital La Rochefoucauld ?

hopital la rochefoucauld-paris-.jpgL'hôpital situé avenue du Général Leclerc, à proximité de la place Denfert Rochereau, a vu ses activités se terminer en 2019 pour être mis en vente par l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris.
Aujourd'hui, les lieux sont loués au commissariat de police du 14ème arrondissement jusqu'en 2022 ; cette période étant nécessaire  pour la rénovation des locaux de la police situés avenue du Maine.  Au delà de cette date, on ne sait ce qu'il adviendra de l'ancien hôpital.

Rappelons l'origine du dit hôpital. Cette" Maison Royale de Santé" voit le jour à l'initiative de l'ordre de la Charité. La Couronne royale et Madame de La Rochefoucauld-Doudeauville permettent d'acheter un terrain en  1780 et d'ouvrir en 1783 un "hospice destiné aux ecclésiastiques et aux militaires dépourvus de fortune".

L'architecte en est Jacques Denis Antoine, (1733-1801). La construction se poursuivit une bonne partie du 19ème siècle, selon les plans d'Antoine. Un vaste parc néo-classique s'étendait jusqu'à l'actuelle place Denfert Rochereau et bien au-delà de l'avenue René Coty. Ce parc fut amputé progressivement par des constructions de logements et l'inauguration du chemin de fer de Sceaux.hopital la Rochefoucauld façade Rné Coty.JPG

On peut voir derrière l'hôpital et en longeant l'avenue René Coty : "le regard de Saux", regard de l'aqueduc Médicis créé par Marie de Médicis et qui était destiné à alimenter en eau son palais du Luxembourg. Les bâtiments anciens et le regards de Saux bénéficient d'une inscription à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Le parc, d'une surface de un hectare et demi est protégé par le Plan Local d'Urbanisme. Le Conseil de Paris a émis le vœu de se porter acquéreur d'une partie des terrains pour y établir des logements sociaux. L'atelier parisien d'urbanisme est chargé de remettre un rapport de faisabilité.

Le site de La Rochefoucauld, dernier témoin de bâtiments érigés à la fin du 18ème et au début du 19ème, risque d'être défiguré par des constructions enserrant l'ancien hôpital et par le grignotage du parc.

Une association vient de se créer, dont le but est de protéger et de mettre en valeur ces lieux, face à la promotion immobilière, afin qu'ils conservent une fonction d'intérêt général.

 

 

13 mars 2020

Détritus : où est le sens civique ?

La propreté a occasionné un vaste débat lors de la campagne électorale des Municipales. Il est vrai que de gros efforts seront nécessaires pour que les rues de Paris soient enfin propres. Mais cela nécessite aussi un sursaut civique de la part des habitants. Est-il normal que l’on trouve des détritus sur les trottoirs à souvent moins de dix mètres d’une poubelle publique ?

Detritus.jpg

Pour les nouveaux arbres plantés avenue Paul Appell et dans les rues adjacentes, La Mairie a fait installer, autour des troncs, des carrés de bois remplis de terre, et plantés de lierre. Une bonne initiative. Mais moins de deux semaines après leur installation, ces bacs servent déjà de poubelles à des passants désinvoltes et inconscients.

On trouve parmi les plants de lierre des bouteilles, des cannettes, des papiers (photo prise rue Henri Barboux). Non visibles sur la photo, ou présents dans les bacs voisins : du verre cassé, des capsules de bouteilles, des morceaux de faïence, des crottes de chiens… et un nombre impressionnant de mégots de cigarettes qui polluent la terre. A signaler : il existe un poubelle publique à quinze mètres du lieu de la photo.

Gérard Desmedt

08 mars 2020

Le quartier Maine-Montparnasse en mutation

Le quartier incluant la Tour Montparnasse, la gare SNCF et différentes activités commerciales s'y rapportant, doit faire l'objet d'une adaptation croissante des voyageurs, de reconfigurer la tour ainsi que son socle depuis la rue de Rennes jusqu'au parvis de la dite gare.

Projet urbain quartier Maine-Montparnasse Paris 15ème-arrondissement.jpgUne étude a été ordonnée par la Ville de Paris, maîtresse d'œuvre pour le périmètre allant de la place de Catalogne à la rue de Rennes. Jusqu'à fin 2020, une concertation est engagée avec les riverains et les décisions finales ne seront prise qu'une fois un bilan établi. Une étude des transports et une évaluation environnementale se poursuivront. Ainsi cette étude prévoit le réaménagement des places Raoul Dautry et du 18 juin 1940, incluant trajets des bus et gare routière : le déplacement des terminus de bus, des dépose-minute et stations de taxi ; la piétonisation de la rue du Départ ; la proposition d'une vélo-station de 2500 places dans le souterrain de l'avenue du Maine. 

La rue du Départ sera largement piétonisée (70 % de la surface). L'usage des deux roues sera facilité. Une vélo-station en sous-sol de la place Raoul Dautry sera étendue dans l'axe de l'avenue du Maine. La réhabilitation de la rue du Commandant René Mouchotte comprendra trois options d'aménagement pour générer un bon équilibre entre la végétalisation, les mobilités piétonnes et les contraintes de circulation, liées à la présence de la gare, de l'hôtel Pullman et du terminus des cars en partance pour les aéroports.

Pour répondre aux enjeux climatiques, la plantation de 1500 nouveaux arbres dans la zone opérationnelle et de 2500 dans le périmètre d'étude élargi est prévue.

Précisons que le périmètre d'étude de ce projet urbain comprend une surface délimitée par la rue d'Odessa, de la Gaîté et se prolongeant vers la place de Catalogne, incluant les périmètres du boulevard de Vaugirard.

Les détails de ce projet urbain peuvent être consultés sur : paris.frprojet-6e-14e-15e-maine-montparnasse-la-concertation.

04 mars 2020

Le Moulin à Café en mars 2020

le moulin à café extérieur.jpgLe Moulin à café, café associatif et solidaire Pernety vous propose de nombreuses activités  ainsi qu'un café-restaurant 8 rue Sainte Léonie,  9 place de la Garenne. 75014 (Métro :  Pernety ligne 13 – Bus 58)Tel 01 40 44 87 55 contact@moulin-cafe.org

Le Moulin à Café est un des premiers cafés associatifs de Paris, initié en 2006 par les habitants du quartier Pernety dans le 14e arrondissement.

Espace de vie sociale inter-générationnel et interculturel, les personnes viennent y trouver de la compagnie, des rencontres humaines, le temps d’un repas, d’un concert, ou d’une conférence culturelle. Nous suivons une dynamique de préservation de l’environnement avec mise en place d’une démarche Zéro Déchet, de recyclage et réemploi, de restauration bio et locale…

Programme du 4 au 14 mars 2020

Mercredi 4 Mars 20h30 : Danses folkloriques

Jeudi 5 Mars 20h30 : Lecture de contes par Chantal Grimm par l’Université Populaire du 14ème

 Vendredi 6 Mars 20h30 : Scène ouverte musicale de SLAM

 Samedi 7 Mars

10h : Atelier DIY (création de baume, déodorant, lessive…) avec l’association Atharame (sur inscription 6€ – venir avec 1 bouteille et 3 pots vides)

15h : Collage participatif « Histoires de femmes » dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes

20h30 : Concert de Vincent Duhazé

Lire la suite

02 mars 2020

La table des matières annonce : club de lecture, conversation anglaise

La Table des Matières , Ressoucerie Culturelle Solidaire -Café associatif située 51, rue de l’Abbé Carton, 75014 Paris (Ouvert le lundi de 15 h à 19 h, du mardi au vendredi de 11 h à 19 h et le samedi de 14 h à 19 h)

la table des matières Club-de-Lecture.jpg- Lundi 2 mars à 19h  : Club de lecture

Club de lecture : un lundi par mois de 19h à 21h. Ce club animé par Lielie Sellier est réservé aux adhérents : participation annuelle de 15€. Inscriptions ou renseignements au mail suivant : sellierna@yahoo.f

-Jeudi 12 mars à 19h30 Conversation anglaisela table des matières conversation anglais Affiche-Richard-Stevens--150x150.jpg

 Conversation Anglaise : deux jeudis par mois de 19h30 à 21h. Cycle d’étude autour de la civilisation anglaise animé par Richard Stevens. Tarif : 50€ le cycle complet/5€ la séance. Inscriptions ou renseignements au mail suivant : stevensrichard@neuf.fr

24 février 2020

La Société Historique et archéologique du 14ème annonce :

société historique et archéologique du 14ème.jpegI- L'Assemblée Générale ordinaire de la SHA du 14ème aura lieu le samedi 29 février 2020 à 15 heures -mairie principale du 14ème- Salle polyvalente accessible par l'entrée principale de la mairie.

II- Grange de la ferme de Montsouris (17 villa Saint Jacques)

La restauration du dernier témoignage rural de Paris est menée avec notre association et le Conseil de quartier. Le 5 février dernier, une visite du chantier a eu lieu. Le crépi des années 60 a été ôté. Après avoir mis la façade à nu, l'ancien arc en plein cintre de la porte principale est ainsi apparu. Cet élément ancien sera pris en compte par un modificatif du permis de construire pour être ainsi restauré.

III- Pavillon Troubadour, 15 Villa saint Jacques

Les travaux de restauration doivent débuter en 2021. Ni le Collectif de Port-Mahon, ni la SHA , ni le Conseil de quartier n'ont été tenu au courant. Les travaux d'un coût de 500 000 € prévoient un réaménagement avec la construction d'une annexe en bois qui deviendra la Bagagerie du 14ème arrondissement pour les personnes en difficulté. La SHA sera vigilante afin que la carrière souterraine classée monument historique, et le Pavillon Troubadour ne soient pas défiguré.

IV-Le 28 mars 15h à la salle polyvalente : Présentation historique et Projection du film "La ligne de démarcation", de Claude Chabrol.

Son père Yves Chabrol, pharmacien de son état, au 5 avenue d'Orléans, avait été résistant avec le père Corentin le Cloarec, Maurice Ripoche et Pierre de Gaulle. Le film : "La ligne de démarcation" est un film franco-italien sorti le 25 mai 1966. Il avait été inspiré et adapté d'après le roman ayant le même titre, de Gilbert Renault, alias colonel Rémy, ancien résistant des Forces Françaises Libres. 

V- Samedi 25 avril à 15h au départ de la mairie : promenade urbaine autour de la maison commune qui rappellera, parmi d'autres, l'Aspirant Dunant, le Général Leclerc, Jean Moulin, Maurice Ripoche, le Colonel Rol-Tanguy et Vercors mais aussi " les  petits, les obscurs,les sans-grades, les oubliés" de la Seconde Guerre Mondiale de notre petite Patrie...

23 février 2020

Repair Café 14 samedi 29 février

repair café 29 fév 2020.pngRepair Café 14 Pour toute la famille ! C'est samedi prochain 29 février au chateau ouvrier 9 place Marcel Paul 75014 !!

Réparez au lieu de jeter ! Contribuez à promouvoir l'entraide dans votre quartier. Apprenez à transmettre vos connaissances et savoir-faire. Travaillez votre patience !

Fonctionnement

Entrée libre sans inscription préalable
1 objet/ personne
Apportez vos modes d'emploi, notices, télécommandes, cordons et chargeurs.

Vous pouvez apporter des boissons et gâteaux maison que nous partagerons tous ensemble.

Lire la suite

VRAC Paris s'installe Porte de Vanves

Vrac s'installe près de chez vous cente social maurice noguès,centre paris anim' marc sangnier.jpgVRAC propose une épicerie éphémère et dégustation lundi 24 février de 15 à 17h au Centre Maurice Noguès et mercredi 26 février de 15h30 à 18h30 au Centre Paris Anim'Marc Sangnier

L’association VRAC favorise le lien social et le bien-vivre dans les quartiers populaires. En luttant contre les inégalités d’accès à l’alimentation de qualité, VRAC désire permettre l’accès à toutes et tous à des produits sains et savoureux issus de l’agriculture biologique et dans la mesure du possible locale.

VRAC est une association à but non lucratif. En groupant nos achats, en réduisant intermédiaires et emballages superflus et en favorisant les circuits courts, nous proposons des produits de qualité à prix coûtants.

Notre mission, c’est :

  • promouvoir l’égalité et la justice sociale : le choix d’une alimentation digne et durable accessible à toutes et tous,
  • privilégier la consommation durable : circuits courts, agriculture biologique et/ou raisonnée, en réduisant le sur-emballage,
  • favoriser le pouvoir d’agir : pratiques de coopération et d’auto-organisation par et pour les habitants,
  • lier solidarité et environnemental

Lire la suite

22 février 2020

Brocante avenue du Général Leclerc samedi 22 et dimanche 23 février

brocante avenue du général Leclerc. 22-23 fev 2020.jpg

16 février 2020

Marché des Voisins et bal breton dimanche 16 février

marché des grands voisins dimanche 16 février 10h-18h.jpg40ème Marché des Grands Voisins et bal breton dimanche 16 février 10h-18h

74 avenue Denfert-Rochereau 75014 Paris

 https://www.facebook.com/events/2622526284532001/

05 février 2020

Dégustation de produits en vrac le 5 février de 13h à 16h Porte de Vanves

degustation de produits eb vrac 5 fev 2020.jpgBien manger sans se ruiner avec une association de votre quartier VRAC !

Dégustation de produits en vrac le 5 février de 13h à 16h au centre Marc Sangnier 20-24 avenue Marc Sangnier 75014 (gratuit)

L'histoire de l'hôpital Saint Vincent de Paul

Au cours du 18ème siècle fut ouvert le noviciat de la congrégation de l'Oratoire. Ce fut un hôpital pour enfants qui devint sous la Révolution un établissement hospitalier sans référence religieuse. Puis, sous la Restauration, il fut remplacé par l'Hôpital des enfants trouvés. Ce fut le troisième de ce type, après la disparition de l'antique Maison de la "Couche" qui était située sur le parvis de Notre Dame, et l'hôpital des enfants trouvés du Faubourg Saint Antoine, qui devint plus tard l'hôpital Trousseau.

Situé au 74 avenue Denfert, l'hôpital Saint Vincent de Paul comportait à l'origine des étables à vaches ainsi que quelques chèvres qui bien entendu, disparurent au cours du 19ème siècle. Précisons que la façade datant de 1883,  a disparu ainsi que l'aile gauche de l'hôpital.

De 1811 à 1882, l'établissement comportait le "tour" des enfants. Celui-ci permettait aux "filles mères" ou aux mères célibataires d'abandonner leurs enfants en toute liberté et en toute discrétion. Il reste du bâtiment initial la Chapelle et le grand Central au fond de la cour de l'établissement.

StVincentPaul-Photo-1-2.jpg

L'hôpital peut s'enorgueillir d'avoir reçu les visites de l'empereur d'Autriche en 1814, du duc et de la duchesse d'Angoulême ainsi que de la duchesse du Berry et du roi de Naples.

Aujourd'hui, l'hôpital saint Vincent de Paul est intégré dans une zone de réhabilitation urbaine,créée il y a cinq ans ans,et où se sont développés les "GRANDS VOISINS" sur un territoire de plus de 3,4 hectares. L'Association Aurore y a son activité, spécialisée dans l'hébergement d'urgence (600 places). De plus, 250 associations, start-ups, artisans et artistes y ont leurs activités. Leurs multiples activités partagées s'effectuent encore dans un esprit d'entraide et de générosité. Ces activités se rattachent au mouvement des phalanstères fouriéristes et au mouvement communautaire des années 70 aux U.S.A . La mairie de Paris est partie prenante du projet de rénovation de ce quartier, et a réussi à faire cohabiter des populations diverses sur un lieu qui est resté ouvert vers l'extérieur.

27 janvier 2020

Louer un logement pour accueillir des réfugiés : réunion le mercredi 29 janvier

Réunion sur l’avenir du Projet : « LOUER UN LOGEMENT POUR ACCUEILLIR DES RÉFUGIÉS DANS LE 14E» Comment rendre notre action plus efficace et plus durable ?

Le 29 janvier 2020 à 19h30 - Église Évangélique d’Alésia – 85 rue d’Alésia – Paris 14ème

Tous les donateurs sont attendus ainsi que ceux qui souhaitent prendre connaissance de cette belle réalisation œcuménique du 14ème.

26 janvier 2020

Conseil de quartier Montsouris- Dareau réunion plénière jeudi 30 janvier

conseil de quartier montsouris-dareau logo .jpgLa prochaine réunion plénière du conseil de quartier Montsouris-Dareau aura lieu le Jeudi 30 janvier de 19h30 à 21h30 à l’école élémentaire du 12-14 rue d’Alésia.

ORDRE DU JOUR :

  1. Votes des vœux
  2. Votes des demandes de financements
  3. Présentations des travaux des commissions
  4. Questions des conseillers
  5. Pot convivial

 

24 janvier 2020

Projet Saint-Vincent de Paul : atelier conclusif sur l'architecture des bâtiments Petit, Chaufferie et Lelong lundi 27 janvier

projet sant vincent de paul réunions 25 et 27 janvier.jpgProjet Saint Vincent de Paul, démarches citoyennes :  Suite et premiers aboutissements

 Le mois de janvier marque un temps fort de la démarche participative engagée autour de l’architecture des bâtiments de Saint-Vincent-de-Paul.

Le samedi 25, se déroule l’atelier d’analyse du projet « Façade Denfert ». Une composante doublement importante du futur quartier. D’une part, parce qu’elle associe des logements, un équipement culturel privé d’intérêt public et la centrale de mobilité destinée à offrir aux habitants des modes de déplacements alternatifs à l’automobile. D’autre part, parce qu’elle constitue, sur l’avenue Denfert-Rochereau, l’entrée du quartier, contribuant à son rayonnement métropolitain comme à son fonctionnement de proximité.

Atelier conclusif pour les démarches engagées autour de l'architecture des bâtiments Petit, Chaufferie et Lelong
Lundi 27 janvier à 19h à l'ANNEXE 12 rue Pierre Castagnou
Plus d'informations ici 

Le lundi 27 janvier, un atelier conclusif de restitution marque l’aboutissement du processus participatif pour trois des projets à propos desquels le public a déjà pu s’impliquer : Chaufferie, Petit et Lelong. Les analyses des différents groupes de travail avaient permis d’établir un avis citoyen pour chaque proposition des différents groupements promoteurs/concepteurs en lice. Transmis aux différents jurys, il a contribué à leur réflexion et à leur décision finale. La rencontre, qui convie tous ceux qui se sont investis dans les différents processus de travail collectif, est destinée à la découverte des projets lauréats et au dialogue direct avec leurs auteurs. Un moment très attendu. Il sera aussi l’occasion pour l’agence Palabréo, qui a animé l’ensemble de la dynamique citoyenne, d’en tirer un premier bilan

19 janvier 2020

La Fondation Giacometti et les Grands Voisins

saint vincent de paul cour de l'oratoire.jpgOn sait que le territoire de l'ancien hôpital Saint Vincent de Paul, après cinq ans d'occupation temporaire par la création d'un village alternatif et solidaire, se verra en 2020 en un nouveau lieu dédié à la culture. D'autre part, mille mètres carrés de logements libres et un grand parking à vélos seront retenus. Ces travaux dureront environ trois ans.

L'Institut Giacometti, actuellement situé rue Victor Schoelcher, voit dans cette transformation future un lieu privilégié pour présenter la collection exceptionnelle d'environ dix mille œuvres de l'artiste. 

La Fondation Giacometti propose de créer un "jardin des sculptures" autour de la cour de l'Oratoire. L'objectif étant de ne pas créer un musée mais une présentation vivante et permanente des œuvres de Giacometti. On sait que deux mille dessins n'ont jamais été vus. Cette réalisation se fera sur trois niveaux. Un niveau sera dévolu à une école d'art, non une école diplômante mais un centre de pratique. Des expositions temporaires d'artistes seront prévues au troisième niveau pour un public le plus large possible.

Catherine Grenier, directrice actuelle de la Fondation Giacometti est responsable de la présentation du projet.

18 janvier 2020

Nuit de la lecture aux Grands Voisins 18 janvier

nuit de la lecture 18 janvier 2020 aux grands voisins.jpgLectures individuelles, lectures collectives, écoute de voix, musiques, installation immersive, seront rythmées par l’obscurité et la lumière.  À l’occasion de la 4ème édition de La Nuit de la Lecture, écrivains, gens de théâtre et artistes amoureux des mots présents aux Grands Voisins ont voulu se prêter au jeu. Pour une soirée, les lumières, chances de la lecture, feront de la Pouponnière un singulier salon d’échanges et de partages littéraires.

Les artistes seront partagés entre 5 îlots à thème autour desquels le public pourra déambuler, une expérience pour les sens entre son et lumière au cœur de la salle de 200m2 de la Pouponnière.

Lire la suite

Marché des Grands Voisins #39 et Bal Rock dimanche 19 janvier

les grands voisins marché solidaire et bal rock.jpgLe dimanche 19 janvier 2020 de 10h à 18h : 39ème Marché solidaire mensuel des Grands Voisins !

 Plus de 100 exposants - Entrée libre et gratuite

Les Grands Voisins 74, avenue Denfert-Rochereau 75014 Paris

CHINER

→ Objets d'occasion : par les résidents des centres d'hébergement, associations du site et des Biffins franciliens.

→ Boutiques-ateliers : Créations d'artisans, de créateurs et artistes du site : http://bit.ly/BoutiquesLGV

https://lesgrandsvoisins.org/les-lieux-ouverts/boutiques/

Stands des personnes extérieures.

→ La Ressourcerie Créative - Boutique de réemploi d'objets et de matériaux.

DANSER LE ROCK

Pour attaquer 2020 en beauté, l'équipe Danse aux Arts a le plaisir de vous inviter le dimanche 19 janvier à la Lingerie pour un Bal Rock'n Roll avec, en live, le groupe Kropol Trio! De 14h à 18h.

MANGER ET BOIRE

  • Brunch du restaurant l'Oratoire : https://bit.ly/2vLHfat
  • Bar et petite restauration à la Lingerie
  • La cuisine du monde de Chez Ghada
  • Les pizzas et pains de la Boulangerie Chardon
  • Des stands de nourriture des habitants du site

→ Les bénéfices du bar permettent au projet des Grands Voisins d’exister, merci!

Lire la suite

15 janvier 2020

Nos rues prennent la parole

L'avenue René Coty et les tronçonneuses.

L'avenue René Coty voit déjà des travaux modifier son aspect traditionnel. Ainsi, les frondaisons des contre-allées verront l'aménagement d'un parcours sportif, de coins pique-nique et d'équipements musicaux pour enfants. Ce projet va à l'encontre de ce qui devrait être fait pour préserver la bio diversité et l'environnement de ce lieu.

Les riverains font barrage aux tronçonneuses. Ils sont soutenus par la Ligue de Protection des Oiseaux et de plusieurs associations de défense de l'environnement. Installer des équipements pour enfants et sportifs au milieu de la circulation est aberrant en raison de la nocivité des émissions du trafic automobile.

A la fin des travaux, deux mille arbustes auront disparu. La mairie du 14ème invoque  la rénovation de la promenade paysagère. Tous les opposants espèrent obtenir un moratoire à la poursuite des travaux déjà engagés.

 

13 janvier 2020

Maestro au Ciné-quartier Mouton Duvernet mardi 14 janvier 20h15

maestro michael lonsdale -eric rohmer- dirigeant pio marmai.jpgToute l'équipe du ciné-quartier du conseil de quartier Mouton-Duvernet vous souhaite une excellente année 2020, pleine de rencontres cinématographiques les plus diverses et enrichissantes possibles.

Elle vous convie au cinéma Chaplin Denfert (24, Place Denfert Rochereau). à la première séance du Ciné-Quartier mardi 14 janvier 20h15 autour du film "Maestro", hommage léger et bienveillant au cinéma d'auteur d'Eric Rohmer.

Nicolas Mansier

Maestro

Film réalisé en 2014 par Léa Fazer avec Pio Marmai, Michael Lonsdale, Déborah François

Inspiré de l’expérience de tournage de Jocelyn Quivrin  dans « Les amours d’Astrée et de Céladon », le dernier film d'Eric Rohmermaestro pio marmai et deborah françois.jpg

Henri Renaud, acteur débutant peu cultivé et amateur de films d'action, est engagé pour jouer dans un film de Cédric Rovère, monstre sacré du cinéma d’auteur. Il doit initialement tenir un second rôle mais, par un concours de circonstances, il est amené à interpréter l'un des personnages principaux.

Déconcerté par l'ambiance du tournage et surtout intéressé par sa partenaire qu'il essaie maladroitement de séduire, Henri se prend finalement au jeu. Malgré leurs différences d'âge et de références culturelles, une relation de complicité naît entre le jeune acteur et le vieux réalisateur.

maestro pio marmai et michael lonsdale.jpgAu cinéma Chaplin Denfert 24, Place Denfert Rochereau 75014

Ne manquez pas cette séance organisée autour d'un film tout à la fois léger et brillant, réflexion sur la relation qui se noue entre un acteur débutant et un réalisateur âgé et célèbre. Ce film est délicieux, plein d'humour. C'est une  réflexion toute en finesse sur la création cinématographique. M.G.V. 

Lire la suite

12 janvier 2020

Saint Pierre de Montrouge - Restauration du clocher

Clocher.jpgLa Ville de Paris entreprend cette semaine la restauration du clocher de Saint-Pierre-de-Montrouge.
La première phase ayant été terminée en 2008, il s’agit de toute la partie pyramidale au-dessus de la chambre des cloches.
Les bâtiments du chantier seront installés le long de l’église, avenue du Maine, et l’échafaudage sera mis en place dans les semaines qui viennent.
L’église restera bien sûr ouverte et accessible durant les 18 mois prévus pour les travaux.