Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 avril 2014

Réunion des « Fioretti », communauté Foi et Lumière du 14ème : Dimanche 6 avril 2014

La membres de la communauté Foi et Lumière du 14ème " Les Fioretti" se réuniront dimanche prochain, 6 avril 2014. Rendez-vous à la messe de 11h à Saint Pierre de Montrouge. Ils se retrouveront ensuite pour déjeuner et passer l'après-midi ensemble au Centre Paroissial, 9 passage Rimbaut 75014

Cette communauté réunit des personnes handicapées, enfants et adultes, leurs familles et des amis.  Des personnes de tous âges y participent: seniors, enfants, jeunes adultes tous complémentaires. Les joies et les peines, les forces et les faiblesses de chacun sont partagées au cours de ces rencontres où l'on prend un repas en commun, où l'on joue, et  prie ensemble. Ces journées se passent dans une ambiance festive, le plus souvent au centre paroissial de Saint Pierre de Montrouge.

La communauté a eu la joie d'accompagner certains de ses membres dans des étapes importantes de leur vie chrétienne : le baptême d' Hélène, la première communion d' Alain et de Pierre, de Liselotte, la confirmation de Laurent , et cette année le baptême d' HaKim. Il y a eu aussi le mariage d' Antony et Daphné ...

Fiotetti,2012

Le calendrier des réunions  jusqu'en juin 2014

- 6 avril -18 mai -15 juin

Lire la suite

06 février 2012

Et si on vivait tous ensemble

(Voir également la critique de Gérard Desmedt, parue également dans La Voix, cliquez ici)

Un film de Stéphane Robelin

Et si on vivait tous ensemble affiche.jpgSur le fil ténu de la comédie, le réalisateur pose un vrai problème : comment aborder la vieillesse, lorsque les liens familiaux – enfants et petits-enfants – ne sont plus aussi vivaces chez les générations d’aujourd’hui ?

C’est avec le sourire, la bonne humeur, mais sans toutefois faire l’impasse sur les tensions, les heurts et la jalousie, que ce film dénoue les aspects divers d’une cohabitation voulue entre des personnes âgées, et cela dans le cadre d’une maison vaste et accueillante où chacun essaiera de trouver son propre équilibre, entre la solitude tant redoutée et la vie au sein d’une communauté reconstituée.

La brochette d’acteurs qui anime les fils du scénario, entre pour beaucoup dans la réussite du film, qui se veut avant tout consensuel, rassurant presque, où l’humour et la tendresse alimentent les rebondissements au sein de sketches décalés et désopilants.

On y retrouve Claude Rich, Guy Bedos, Pierre Richard. Quant aux interprètes féminines : Jeanne Fonda et Géraldine Chaplin, elles ne sont pas en reste pour affirmer l’originalité de leurs caractères.

Voici une comédie légère et joyeuse, dont le fond nous rappelle que l’âge venant, chacun de nous espère vivre encore pleinement, en dépit de l’inévitable effacement de nos vies. R. Rillot

05 février 2012

Grand concours photo pour les 13-30 ans organisé par la Ville de Paris jusqu'au 9 février

concours photo pour les jeunes.jpgLa Ville de Paris organise un grand concours photo à l'attention des jeunes parisiens jusqu'au 9 février.

Pour y participer, les jeunes parisiens devront réaliser une ou plusieurs photographie(s) symbolisant leur passion à Paris et partager leurs meilleurs clichés via l'application Facebook « Paris Jeunes : le concours photo ». Les internautes pourront voter pour leurs photos préférées. Les 40 plus belles photographies seront exposées en plein air sur la façade de l'immeuble 4 rue Lobau tout le mois de mars et les 3 photographes préférés des internautes remporteront chacun un Ipad. Le jeu concours est ouvert à tous les amateurs et professionnels âgés de 13 à 30 ans, qui habitent, étudient ou travaillent à Paris, jusqu'au 9 février 2012 minuit.

Pour plus d'informations : www.jeunes.paris.fr ou application Facebook
« Paris Jeunes : le concours photo ».

30 janvier 2012

Solid'Ici, Solid'Ailleurs

Solid'Ici  dans le 14ème, Solid'Ailleurs  à Bethléem est le slogan choisi par les jeunes de la Maison Alesia Jeunes pour venir en aide aux chrétiens de Bethléem, dont la situation déjà très difiicile devient de plus en plus précaire, en raison, en particulier, du "mur", qui rend leur situation économique intenable.

L'idée est d'organiser quatre concerts de qualité, dont les recettes iront intégralement aux chrétiens de Bethléem. Le premier de ceux-ci, dont voici l'affiche, aura lieu samedi 4 février à 17 heures.

Solidarite2.jpg
Au programme des airs d'opéras baroque, d'opérettes et diverses mélodies françaises. Aurélia Marchais (mezzo-soprano) et au piano Verouchka Nikitine. Entrée libre, libre participation.

28 janvier 2012

Le petit livre de la vie réussie

De Anselm   Grün

Docteur en théologie, l’auteur assure la gestion de l’abbaye bénédictine de Munsterschwarzach en Bavière. Il nous livre par cet ouvrage, et sous la forme de courts chapitres, se résumant à une page pour la plupart, une somme abondante et éclectique d’observations, de réflexions ayant toutes un caractère spirituel ou philosophique, celles-ci s’appuyant sur une somme de citations et maximes dont la sagesse  est évidente pour nous conduire  vers la perfection.

Cette moisson abondante a été récoltée grâce à une érudition époustouflante, recueillie auprès des traditions culturelles et religieuses du monde entier : Judaïsme, Christianisme, Islam,  Bouddhisme, Confucianisme, Soufisme, Sagesse antique. Tous les aspects moraux de la vie humaine, ainsi que les conséquences de nos décisions y sont abordés : qu’est-ce que l’être, la solitude, la jeunesse, l’engagement, l’humilité, la discrétion, l’amour, la compassion, la charité, et tant d’autres sujets…

La Bible, les Evangiles, Jésus y sont convoqués. Il y a dans ce livre la constante référence à un humanisme profond, confronté aux grands textes de l’humanité. Sa lecture nous éclaire peu à peu en profondeur. L’âme et l’esprit se  trouvent soudain parcourus par l’éclair d’une illumination spirituelle intense, qu’il est difficile de refuser, tant la force de persuasion des propos est particulièrement convaincante.

Jamais ennuyeux, ce livre  est à conseiller à tous ceux qui ont soif de faire le point dans leur vie, à repenser en globalité leur rapport aux autres, à  régénérer  leur vie intérieure à la lumière d’une réflexion spirituelle les incitant à reconstruire leur être profond, et ainsi tendre vers un idéal de vie jamais atteint mais toujours en chemin.

Un livre qui ouvre en nous les étapes de la sagesse, celle-ci étant la voie indispensable pour cultiver ce jardin intime que devrait être, in fine, le bonheur de vivre.           R .Rillot

- Ed . Salvator – Diffusion -    9.50 €

25 janvier 2012

Ecrire est une enfance, de Philippe Delerm

Eloigné de toute pose littéraire, Philippe Delerm dans son dernier livre, se dévoile  pour nous faire parcourir les arcanes de la création. Ici, il nous fait partager sur le ton de la confidence, de la pudeur et de l’intimité les plus proches, le cheminement qui l’a engagé à devenir un écrivain. Ce fut une maturation lente et progressive. Il remonte loin sur ses origines familiales, parents et grands-parents. Il parle de son destin qui l’amena à s’échapper du conditionnement familial. Il évoque ses goûts en matière de littérature – Proust et Dickens y sont évoqués -  mais aussi ses amitiés avec le Clézio, les encouragements de Jean d’Ormesson, ainsi que ses échecs de débutant : refus de Gallimard.... Il parle de ses goûts pour la chanson : Brel,  Brassens, Anne Sylvestre, Souchon ... 

C’est à l’apprentissage du métier qu’il nous fait assister, en y laissant entrevoir une part secrète de lui-même, sa personnalité, un certain climat de mélancolie, toujours présente à propos de la reconnaissance longtemps recherchée. Il dit ainsi : « La mélancolie de l’attente était plus forte que le bonheur du succès. Dans la mélancolie, on préserve davantage l’enfance, l’adolescence surtout, on est plus intensément soi ». Alors, Delerm, adolescent pour toujours, à la recherche constante de lui-même ? Mais l’adolescence n’est-elle pas la porte perpétuellement ouverte sur la voie de la création, dans une recherche de soi qui vous échappe et vous poursuit cependant ?

Devant la page blanche, le temps ne s’arrête pas. Il ne fait que passer pour mieux  se mesurer à l’éphémère instant, à l’indicible mouvement de sa propre et inéluctable disparition.

P. Delerm est cet écrivain  qui sait nous transmettre l'intense présence d'une infime  émotion, et par là-même le désir inssouvi de l'éternité de celle-ci.      -  R.Rillot -

-  Ecrire est une enfanceEd. Albin Michel – 15 €

24 janvier 2012

Une pensée par jour ( Frédéric Ozanam)

Frédéric Ozanam.jpgLe jour de l'An est une époque d'indulgence et de réconciliation où l'on pardonne à ses plus grands ennemis.

Craignons qu'un zèle impatient de faire des chrétiens ne fasse des hypocrites.

Tu verras que le coeur gagne à s'élargir, que les affections anciennes se réchauffent au contact des nouvelles.

On ne comprend jamais si bien ce qu'il y a de sacré dans la famille qu'au moment d'en fonder une nouvelle.

Il y a quelquefois plus d'amour dans une pensée délicate que dans une action courageuse ; et, quelque part que soit l'amour, sous quelque trait qu'il se révèle, jamais on ne saurait l'accueillir avec trop de joie et de reconnaissance.

Les colonnes mêmes de la controverse peuvent tomber quand elles ne sont point assises sur la charité.

Ne perdons point patience. Dieu est patient parce qu'il est éternel. Et les chrétiens aussi.

Je voudrais que tous les jeunes gens de tête et de coeur s'unissent pour quelque oeuvre charitable et qu'il se formât par tout le pays une vaste association généreuse pour le soulagement des classes populaires.

La charité ne doit jamais regarder derrière elle, mais toujours devant, parce que le nombre de ses bienfaits passés est toujours très petit, et que les misères présentes et futures qu'elle doit soulager sont infinies.

La seule règle à poser pour les actions humaines, la seule loi qui doit les gouverner, c'est la loi d'amour.

22 janvier 2012

Nicolas Miguet, la fleur du printemps

Il revient à chaque élection présidentielle, aussi sûrement que les primevères aux beaux jours. Que cherche Nicolas Miguet ?

miguet,nicolas miguet,lavoixdu14e.info,paris 14e,presidentiellesSes affiches ont envahi la Porte d'Orléans, collées sur les plots de béton protégeant le chantier du métro, et d'autres palissades  du 14e. Une photo, une date et un  nom : « 2012, c'est Miguet » Avec un slogan : « Toutes les forces de la France ». Un nouveau candidat à l'Elysée ? Oui et non. Nicolas Miguet réapparaît sur les murs à chaque échéance présidentielle, aussi sûrement que les fleurs au printemps. Il était là en 2002 et en 2007. Pas très longtemps, de décembre à mars. Pourquoi mars ? Parce que c'est ce mois-là que les candidats doivent déposer leurs 500 signatures d'élus (maires, conseillers généraux, députés sénateurs...) Nicolas Miguet ne les a jamais obtenues. Et il y a fort à parier qu'il ne les obtiendra pas non plus en 2012. Il a son idée sur l'ostracisme dont il serait victime : «je gêne le système», affirme-t-il.

 Alors pourquoi revient-il tous les cinq ans, avec une campagne d'affichage qui doit coûter des dizaines de milliers d'euros ? Nicolas Miguet a une triple casquette. Il est homme d'affaire, investisseur, rassemblant derrière lui des petits porteurs. La gestion de ses affaires lui a valu, autrefois, quelques ennuis avec la justice. Il est aussi patron de presse, avec un journal boursier, Bourse plus, et une lettre confidentielle, toujours sur la Bourse. Homme politique enfin, il a  créé et dirige un parti très modeste, le Rassemblement des contribuables français (RCF). Le site internet du RCF a des accents poujadistes, avec un programme simple comme « moins d'impôts », ou« de l'emploi pour tous » Et quelques envolées comme « Nous préparons la France d’après, la France des nouvelles élites, c’est-à-dire celle qui paie ses impôts, qui fait la richesse du pays. Cette France là en a marre d’être volée, dépouillée. Un jour ou l’autre elle va «virer» la classe politique sortante dans son ensemble ». Il a présenté des candidats aux élections européennes de 1999 (1,77 % des voix, avec le slogan Moins d'impôts maintenant, son plus beau « succès ») et aux législatives de 2002

 En période électorale, avec un bagout de bateleur, Nicolas Miguet réunit ses amis et clients de son journal autour de dîners-débat. Pour se faire connaître, certes, mais aussi pour assurer une publicité à ses journaux, à ses numéros d'appels téléphoniques (surtaxés) pour des conseils boursiers. Après sa précampagne, l'homme d'affaire reviendra dans son cercle d'admirateurs, en ayant engrangé quelques clients supplémentaires. Avec, sans doute, un nouveau rendez-vous en 2017. Il aura alors 57 ans seulement.

Gérard Desmedt

Ciné-ma différence propose...

Ciné-ma différence vous  propose dimanche 29 janvier 2012, à 14 h une séance exceptionnelle aux Rencontres Internationales du Cinéma à Vincennes

Au programme :  Fanfan la Tulipe, de Christian-Jaque, avec Gérard Philippe et Gina Lollobrigida
L’accueil du public sera assuré par des bénévoles de Ciné-ma différence de Paris et de Fontenay-sous-Bois.
Cette séance sera suivie d’un goûter.
Gratuit pour les moins de 12 ans / 3 € pour les moins de 25 ans, familles nombreuses, personnes handicapées et accompagnants, demandeurs d'emploi / 6 € plein tarif
Réservation : 01 43 98 65 94 (mardi de 10h à 13 h), ou : contact@cinemadifference.com
Lieu : Centre culturel Georges Pompidou, 142 rue de Fontenay - 94 Vincennes. La salle est accessible aux personnes en fauteuil.
Moyens d’accès : Métro Château de Vincennes / RER A Vincennes / parking souterrain accessible : "Cœur de Ville".

En 2010, 340 spectateurs assistaient avec joie à cette séance. Nous espérons être aussi nombreux et contents le 29 janvier prochain.

Lire la suite

Cycle de prière oecuménique - Prière pour le monde

22/01/2012       semaine 04  Marc 1, 14-20 ; Ps 25’(24)

MAROC, ALGERIE, TUNISIE, LIBYE

Dans ces quatre pays du Maghreb, la population est en grande majorité musulmane sunnite ; les minorités chrétiennes essaient de s’y maintenir.

Lire la suite

21 janvier 2012

La Compagnie Bouche à Bouche présente...

"13 FOLIES A LA DOUZAINE" 28 janvier 2012 à 18h30 au 2/4 rue du général Humbert 75014

Janvier 2012 c'est rue(S) libre(S) n°12 Nos 13 folies : C'est nous les filles de la libido / Erectant : plus qu'un médicament / Froufrou : une robe jetée sur la voie publique / Avant la neige le cabaret du grand rire blanc / La chaise est dans le bateau / S'il ne fait pas beau, c'est parce qu'il tombe de l'eau... A l'occasion de la nouvelle année, rue(S) libre(S) n°12 se terminera joyeusement avec le "Cabaret des Folies Dramatiques" chanté et interprété par la troupe intergénérationnelle Enfant Phare.

PROGRAMME

Lire la suite

20 janvier 2012

Autour du projet Autolib dans le 14ème : réunion lundi 23 janvier 18h30

Le projet Autolib’ prévoit le déploiement de 500 stations sur la voirie parisienne, dont 206 ont déjà été ouvertes le 5 décembre.

Aujourd’hui, l’objectif du Syndicat Mixte Autolib est de repositionner les stations ayant rencontré un avis défavorable. Dans la suite de la concertation déjà menée, Etienne Mercier (Conseiller de paris, en charge des transports) souhaite soumettre aux conseils de quartier de nouvelles propositions d’implantation.  Tous les "linéaires" listés ne seront donc pas des stations Autolib, seulement un quart environ. La DVD a préféré laisser un large choix au syndicat mixte Autolib pour que soient trouvées des solutions techniquement réalistes.

La réunion sur les nouvelles implantations est prévue le lundi 23 janvier à 18h30 à la salle polyvalente de la mairie du 14ème (au rez de chaussée, au bout du couloir de droite).

Nicolas Mansier Président du conseil de quartier Mouton-Duvernet

18 janvier 2012

Entre Bièvre et Montsouris : les Franciscaines Missionnaires de Marie (V )

Paris 14e Chapelle Sainte-Jeanne-d'Arc façade.JPG En novembre 1904, Mère Marie de la Passion, fondatrice des Franciscaines Missionnaires de Marie décède. Sa disparition fut douloureusement ressentie. Peu avant son décès, elle approuva les plans d’une future chapelle dédiée à Sainte Jeanne d’Arc et dont la première pierre sera posée le 2 juillet 1911. Cet édifice inauguré en septembre 1913 a été bâti dans le style néo-gothique et fut inspiré de la Sainte Chapelle. On peut remarquer que ses nombreux vitraux tamisent la lumière extérieure de la même manière que son modèle. (photo Ordifana75)

A cette époque, une manécanterie formée d’une cinquantaine de chanteuses prêtait son concours aux cérémonies religieuses. Le but était « d’élever l’âme de la jeunesse en lui enseignant le beau, que requiert la musique religieuse, et selon les règles du motu proprio, que Pie X promulgua en novembre 1903.

Ses membres étaient spécialement formés à l’étude du chant grégorien et au motet polyphonique. Le nom du compositeur Palestrina figurait souvent à travers les œuvres choisies. Sous la direction de Vincent d’Indy responsable des chœurs de la Scola Cantorum et des chantres de saint Gervais, les jeunes chanteuses assistaient à des manifestations musicales qui participaient à leur formation.

Toute cette époque allant de l’aube du vingtième siècle jusqu’à la veille de la guerre de 1914, sera, pour les Franciscaines Missionnaires de Marie, dominée par une atmosphère de travail et de la notion de service rendu à l’intention des plus pauvres et des déshérités du quartier. En 1914, de nouvelles missions apparaîtront lorsqu’il faudra s’occuper des réfugiés, des soldats blessés et partager avec eux toutes les angoisses propres à cette époque.

NDLR : documentation extraite du numéro 21 de la revue de la SHA du 14ème.

17 janvier 2012

Université populaire du 14e : Inauguration le jeudi 19 janvier 2012 à la mairie du 14ème

paris 14e,université populaire,lavoixdu14e.info,mairie 14emeEn janvier 2012, l'université populaire du 14e ouvrira ses portes gratuitement à tous.

Son ambition : enrichir les débats citoyens et démocratiser la culture. Le projet, initié et porté par l'association des Amis de l'Université populaire du 14e, évoluera selon les résultats obtenus et les attentes des participants au programme : comprendre l'économie pour comprendre la crise, l'énergie et le développement durable ou encore analyser les films... Autant de sujets divers qui devraient trouver un large public.

La conférence inaugurale sur le thème« démythifier l'école d'hier » se tiendra dans la Salle des mariages de la mairie du 14ème le jeudi 19 janvier 2012 à 20h30 avec Antoine Prost, professeur émérite à l'Université Paris 1.

+ d'infos sur le programme : universite.populaire14@laposte.net

ou cliquez sur lire la suite

Lire la suite

15 janvier 2012

Entre Bièvre et Montsouris : les Franciscaines Missionnaires de Marie ( IV )

Les murs étroits de la Salle d’œuvre recevaient des centaines d’adolescentes venues chercher principes d’épanouissement et de vie laborieuse. Chaque jour, des sœurs partaient vers les rives de la Bièvre pour y rencontrer familles démunies, vieillards, handicapés, malades, mourants. L’humble salle a vu de nombreuses dames bénévoles partager avec un grand dévouement et générosité, le travail socio-éducatif des religieuses.

Mais dans le grenier-dortoir, on vit aussi fonctionner une vieille machine typographique à bras, ancêtre d’une imprimerie qui se développera dans une nouvelle maison de l’Institut à Vanves. Des ébauches de divers artisanats eurent lieu : lithographie, photographie, maroquinerie, broderie, peinture, toutes branches qui devaient pendre leur essor à l’impasse Reille, beaucoup plus tard.

Construction 7, impasse Reille (1894 – 1896)   

Les pourparlers pour un changement de local marchaient bon train. Le 29 juin 1894, l’achat d’un terrain clos de murs eut lieu au 7 de l’impasse Reille. Le 1er novembre 1895, l’agrandissement du côté du «  petit bois » et de l’avenue Reille fut confirmé. Le 23 du même mois, l’autorisation de construire sur le terrain en culture maraîchère prit acte, terrain où l’existence d’anciennes carrières souterraines était connue. L’aménagement des lieux se fit peu à peu. La construction de la grande chapelle dura de 1910 à 1914. En 1896, le transfert des œuvres de la rue de l’Ebre s’effectua dans les nouveaux locaux de l’impasse Reille. En 1898, diverses œuvres fonctionnaient et peuvent se résumer comme suit

- Une Ecole Primaire comprenant deux classes : une pour le C.E.P, une autre regroupant 65 élèves de 7 à 13 ans.
- Une école enfantine de 100 à 150 élèves avec une manécanterie.
- Une Maternelle – plutôt garderie - , pour 40 enfants de 2 à 4 ans.
- L’Ecole professionnelle où étaient enseignées la coupe et la couture.
-Le Patronage florissant, rendait à la population du quartier des services très appréciés.
- Une colonie de vacances en Seine-et-Marne accueillait par roulement, une quarantaine d’enfants pour une période de trois semaines à un mois.

Dans ce quartier pauvre de la Glacière, deux sœurs faisaient le travail d’Assistantes Sociales. Il faut noter que les Sœurs de Paris, loin de se replier sur elles-mêmes, préparaient les départs pour l’Inde, la Birmanie, le Japon, les léproseries de Madagascar, attendant des nouvelles du Chensi, ravagé par la famine et la peste… L’adoration du Saint Sacrement était un point essentiel de leur Règle de vie.

N.D.L.R   Documentation extraite du N° 21 de la S.H.A du 14e

13 janvier 2012

L'entrepôt en janvier 2012 ( deuxième quinzaine)

Deuxième quinzaine

Lire la suite

12 janvier 2012

Course à pied : entraînez-vous !

Marcher, courir, c'est bon pour la santé. Vous avez pris de bonnes résolutions pour 2012, et décidé de faire du sport, mais vous n'avez pas le courage de partir tout seul en short dans Paris ? La Ville de Paris propose des entraînements gratuits et sans inscriptions préalable à la course à pied. Ils ont lieu tous les dimanches de 10h à 11h30 au Centre sportif Jules Noël Il n'y a donc plus d'excuses possibles... Centre Jules Noël, 3 avenue Maurice d’Ocagne. Tél. : 01 45 41 76 70

06 janvier 2012

L'Association Petits Princes recrute des bénévoles

Donner vie aux rêves des enfants malades! Créée en 1987, l'Association Petits Princes réalise les rêves des enfants et adolescents malades. Vous êtes en Ile-de-France et disponible 2 jours par semaine, devenez bénévole et organisez les rêves des enfants.

Envoyez votre candidature à : petitsprinces@petitsprinces.com

Rejoignez-nous : Association Petits Princes : 15, rue Sarrette - 75 014 - Paris . Tél : 01 43 35 49 00  - www.petitsprinces.com

31 décembre 2011

Le commencement de la fin ...

Voici la fin de l'année, et le mot fin apporte finalement la fin de tout... ou à peu près. Mais après la fin, il y a le début d'un commencement, celui d'une nouvelle année !

Alors, puisque tout est finitude, finissons-en ...

Soyons fin prêt pour accepter les fins de mois difficiles, et peut-être "la fin des haricots" avant d'accepter le fin du fin : l'année prochaine. qui est déjà un commencement !

En fin d'année les jours sont courts, ils acceptent leur propre finitude. Mais l'achèvement du temps ne s'arrête pas à l'instant même, aux bornes infinies du calendrier, car celles-ci sont arbitraires.  Il n'y a pas de terminus absolu aux quatre saisons, puisque le 1er janvier, tout recommence... mais pour aller où ?

La vie relance la machine du temps, les jours rallongent , et dans sa sphère, le soleil nous promet en été des jours sans fin...

Au printemps, le renouveau sera là , à notre porte. Une année sans fin serait insupportable. Alors, que la nouvelle année entre chez vous et vous berce d'heureux présages, de souhaits affectueux, de joie à partager et ceci sans fin!

In fine, que 2012 vive ad libitum, puisque 2011 aura depuis longtemps pris fin!

R.R

24 décembre 2011

Un conte de Noël...

Joyeux Noël  Emmanuel !

          noêlA petits pas pressés, Emmanuel suit Maman à la sortie de l’école. Il ne lui donne pas la main aujourd’hui ; il tient, bien enroulée derrière son dos, la feuille de papier sur laquelle il a peint pour ses parents un bel arbre de Noël plein de lumières et de cadeaux. Au pied de l’arbre, il a dessiné un tout petit bébé. « C’est l’Enfant Jésus » a dit la maîtresse. « Non ! » a répondu seulement Manuel. « Non ! »

          « C’est un secret… et Maman saura le deviner », croit Emmanuel.

          Manuel arrive à la maison. Vite, il court vers le grand placard tout noir au bout du couloir. C’est là que les cadeaux du petit Jésus attendent Noël. Celui qui l’ouvre doit fermer les yeux. Pour déposer son cadeau Manuel essaie d’ouvrir à peine un œil…

          Et que voit cet œil ? Beaucoup de paquets bien emballés dans de jolis papiers de Noël, et puis, pas emballée du tout : une belle patinette verte, son rêve ! Manuel  la regarde… la regarde…

          « Elle a l’air un peu petite, se dit Manuel. Je suis grand, moi ! Le petit Jésus s’est peut-être trompé… Je vais l’essayer pour savoir… » Et flt ! flt ! flt ! Manuel est déjà à l’autre bout du long couloir. « Non, elle est juste bien, ni trop grande, ni trop petite ; le petit Jésus ne s’est pas trompé. »

          Manuel  range la patinette dans le placard, il ne dit rien à Maman, rien à Papa.

          Les vacances commencent…  bientôt Noël…  Papa et Maman se parlent tout bas… Manuel garde son secret…

          Après-demain, demain, ce soir enfin ! Emmanuel  met ses souliers, bien cirés, devant la cheminée, Maman et Papa mettent leurs grands souliers, bien cirés, devant la cheminée. C’est là que le petit Jésus vient déposer les cadeaux quand tout dort !

          Emmanuel va vite se coucher pour que Noël arrive bientôt. Il a mis son cadeau bien enroulé sur les souliers de ses parents. Déjà il dort, dort, et rêve… sa patinette verte est rapide, il file, file sur le trottoir à toute vitesse ! Papa et Maman ont découvert son beau tableau d’arbre de Noël et ils regardent, étonnés, le tout petit bébé qu’il a dessiné au pied de l’arbre.

          Et c’est Noël ! L’heure des cadeaux !

          Oh ! Quelle belle patinette ! Plus belle encore que dans le placard du couloir… elle est super ! Le Petit Jésus ne s’est pas trompé : pas trop grande, pas trop petite, aujourd’hui elle roule gentiment sur le tapis du salon.

          noêl,arbre de noël,lavoixdu14e.info,bébé,père noëlEt que font Papa et Maman ? Ils déroulent le cadeau peint par Emmanuel.

          « Quel joli sapin tout lumineux et bien décoré ! » dit Maman.    

          « Et qui est ce tout petit bébé là au pied du sapin ? » demande Papa. (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

          « C’est mon secret, mais Maman le sait… répond Manuel qu’on entend à peine : c’est le bébé que je voudrais avoir depuis si longtemps ! »

          « Le petit garçon ou la petite fille va venir au printemps ! dit Maman, toute émue, ce sera ton frère ou ta sœur ! »

          Emmanuel saute dans les bras de Maman en s’écriant :

          « Le petit Jésus ne s’est pas trompé… moi, je serai l’aîné ! C’est le plus beau cadeau de Noël qui viendra bientôt. Merci  Petit Jésus ! »

Marie-Jacqueline d’Estais  (et Chloé pour les dessins)

19 décembre 2011

Le théâtre de la Cachette : un théâtre pour les petits et les grands

Au 124 de l'avenue d'Italie - 75 013  - le théâtre de la Cachette propose des spectacles destinés aux enfants de 2 à 8 ans.

La compagnie : les "Trois Chardons" anime chaque mercredi, samedi, dimanche et chaque jour des vacances scolaires à 14h 30 et à 16h, ce lieu où les rires des enfants  fusent ans une vraie salle de théâtre de plus de 200 places.

Prochains spectacles : " Mirabelle et ses amis" jusqu'au 8 janvier 2012.  " C'est aujourd'hui l'anniversaire de Mirabellle et tous ses amis, les animaux de la ferme, ont décidé de l'emmener danser à la fête du village. C'est alors que survient un animal étrange, tout blanc rayé de noir..."

-" Galou le berger" : du  mercredi 11 janvier 2012 au dimanche 18 mars. " Ce matin, sur son chemin, Galou a rencontré un tout petit mouton perdu dans la montagne. Avant de le ramener dans son troupeau, toute la journée, Galou a joué avec lui. Mais soudain, la nuit est tombée, surprenant Galou et le petit mouton. C'est alors que dans le ciel de la nuit, est apparu le berger des étoiles...

-Renseignements et réservations : 01 45 89 02 20 - place 8€ - www.lacachette.fr

18 décembre 2011

GHANA, NIGERIA , cycle de prière oecuménique - Prière pour le monde

Le GHANA (24,3 millions d’habitants) fait figure de modèle démocratique pour tous les observateurs. Il a une bonne croissance économique basée sur l’agriculture, (cacao), l’extraction d’or, le tourisme, les activités commerciales de réexportation et surtout le pétrole. Après une dizaine d’années de prospection, l’exploitation commence, cette année à devenir rentable. Le président a promis que les bénéfices seraient utilisés pour développer le pays. Il reste à définir le partage, avec la Côte d’Ivoire, des eaux territoriales où se trouvent les gisements. Le pays a accueilli récemment de nombreux réfugiés ivoiriens dont beaucoup sont des opposants au nouveau président. Le gouvernement veut maintenir des relations de bon voisinage avec la Côte d’Ivoire, pour lui permettre de stabiliser sa situation politique. Plus d’un tiers de la population pratique les croyances traditionnelles, 30% sont musulmans, 24% chrétiens.

Le NIGERIA est une république fédérale qui regroupe 36 états. Il est le pays le plus peuplé du continent avec 158 millions d’habitants ; son évolution démographique devient inquiétante. L’agriculture emploie 70% de la population active et s’est orientée surtout dans la culture du manioc dont le pays est le premier producteur mondial. La principale ressource du pays reste les hydrocarbures qui représentent 80% des revenus budgétaires. Mais ces richesses sont convoitées aussi par les rebelles indépendantistes du Delta du Niger qui détournent de 20 000 à 100 000 barils de brut par jour. Après 50 ans d’exploitation pétrolière, la pollution du Delta du Niger atteint des niveaux dramatiques. Dans le Nord, la population est majoritairement musulmane ; la charia a été imposée dans certains états. Dans le Nord et le Centre, le nombre d’attaques contre les communautés chrétiennes s’est encore accentué cette année, notamment dans la ville de Jos. Dans la capitale, à Abuja, un attentat contre le bâtiment de l’ONU a fait 21morts et plus de 70 blessés, fin août. Les musulmans intégristes sont soutenus par la cellule Al-Qaïda au Maghreb Islamique. En plus des attentats, la population est aussi victime de diverses catastrophes écologiques et d’une épidémie de choléra. La moitié de la population est musulmane, les chrétiens, qui vivent surtout dans le Sud, représentent 40% de la population ; 10% des Nigérians pratiquent les croyances traditionnelles

Lire la suite

16 décembre 2011

Le C A Montparnasse anime vos vacances !

16h Goûter de Noël et maquillage pour les plus petitscentre d'animation montparnasse,paris 14e,lavoixdu14e.info
16h30 : ateliers
3-5 ans> fresque géante de Noël
6-8 ans> Déco ludique de fête
8-12 ans>Photo light painting (dessin à la lumière)
+ de 12 ans et adultes : cuisine (pâtisserie de Noël)
18h : spectacle de magie « sens et contresens » de Maurizio Cecchini
19h apéritif
20h : dîner de Noël

Stages vacances de Noël

Créations de Noël (arts plastiques et décoration), Contes et images (invention d'un conte illustré), Magie (tours de magie), BD et dessin (techniques de dessin et bande dessinée), Cuisine de Noël...pour les 6-15ans et adultes

Centre d'animation Montparnasse
26 allée du Chef d'escadron de Guillebon, jardin Atlantique, Paris 14e
tél : 01 43 20 20 06
infos@ca-montparnasse.org- www.ca-montparnasse.org

Pour le programme en détail cliquez sur lire la suite

Lire la suite

14 décembre 2011

La Compagnie Bouche à Bouche présente...

"Le cabaret des folies dramatiques", 19 et 20 décembre à 20h30

Spectacle de Noël à la Mairie du XIVème, les 19 et 20 décembre,à 20h30. Spectacle gratuit  dans la limite des places disponibles. Réservation au : 0145395538 / contact@cieboucheabouche.com
Plus d’informations ici

Cie Bouche à Bouche, 2/4 rue du général Humbert 75014, tel 01 45 39 55 38, www.cieboucheabouche.com

Lire la suite

13 décembre 2011

Les Statues du parc Montsouris : la mire de l'Observatoire

mire du mériridien de Paris au parc Montsouris.jpgCette stèle quadrangulaire, haute de cinq mètres environ, qui s'élevait jadis dans un champ est  aujourd'hui classée monument historique. Elle est un vestige de l'ancienne mire de l'Observatoire érigée en 1816. Elle servait de visée pour le réglage d'instruments méridiens, ainsi qu'on peut encore le lire sur la pierre du monument. Le nom de Napoléon Ier figurait autrefois sur l'édifice mais a été extirpé au burin par des opposants. Seule subsiste aujourd'hui l'inscription suivante : "Du règne de  ... Mire de l'Observatoire MDCCCVI ". Réalisée par Vaudoyer, la Mire rappelle que le méridien de Paris, calculée en 1667 et choisi comme Méridien origine jusqu'en 1911, passe par le Parc Montsouris. Depuis cette date, c'est le méridien de Greenwich qui joue désormais ce rôle.

Le Méridien de Paris passe au milieu de l'Observatoire, traverse le jardin du Luxembourg, l'Hôtel des Monnaies, la Comédie Française et passe sur la Mire du Nord, petite pyramide de pierres qui s'élève dans une propriété privée près du Moulin de la Galette, près la butte Montmartre.

montsouris,arago,méridien,mairie 14,paris 14e,lavoixdu14e.infoDepuis l'an  2000, neuf médaillons de bronze réalisés par Jean Dibbels, marquent également le passage du Méridien de Paris à travers le Parc Montsouris.  Ils portent le nom du physicien Arago. On en dénombre 135 dans Paris et  sur toute la trajectoire du méridien entre la Cité Universitaire au Sud et la Porte de Saint Ouen au Nord.

Quelques dizaines de mètres séparent la Mire de L'Observatoire de la plaque Arago du secteur, la position exacte du méridien ayant été calculée par GPS lors de l'installation des médaillons, précision de mesure inexistante lors de l'installation de la stèle au 19ème siècle.

11 décembre 2011

Une avenue ou un chantier ?

Certes, l’avenue de la Porte de Montrouge n’est pas une voie prestigieuse qui marque en général l’entrée d’une ville. A la périphérie de la Porte d’Orléans, elle conduit tout simplement nos pas sur Montrouge, et longe à cet effet le cimetière du même nom situé à droite et le jardin du Serment de Koufra à gauche . Voilà pour le décor.

Cependant, à y regarder de plus près, et ceci depuis de nombreuses années, un important dépôt de chantier y a pris place. On y voit des abris Algeco, des réverbères, des bornes lumineuses, des feux tricolores à même le sol et  cela sans  compter les dépôts sauvages abandonnés ici ou là par des particuliers peu scrupuleux...  En outre, en face, des baraques repoussent le piéton sur la chaussée réservée à cet endroit à la circulation des bus. Cette situation est-elle irréversible ?

Devrons-nous supporter encore longtemps ce « désordre visuel » pour lequel nos édiles n’ont peut-être pas pris encore conscience, à défaut de s’engager pour proposer une solution plus esthétique et citoyenne ?  A quand le retour de trottoirs remis en état pour l’agrément de tous ?  R.R

10 décembre 2011

Noël avec les Petits Frères des Pauvres

Noël avec les Petits Frères des Pauvres.jpgLa période de Noël est un moment où la solitude est particulièrement difficile pour les personnes isolées. Tous les ans, les Petits Frères des Pauvres organisent et soutiennent des réveillons pour les personnes âgées de plus de 50 ans, seules à Noël.

Dans notre quartier, le réveillon se passe à l’école du Sacré Cœur 31 rue Liancourt.

En pratique, l’équipe d’animation recherche :

- l’après midi du 24 décembre, des bénévoles pour rendre visite à une personne âgée ou isolée avec apport d’un colis de Noël ou plus simplement d’un bouquet de fleurs et d’une pâtisserie.

Le soir du 24 décembre : - des personnes ayant un véhicule pour effectuer les déplacements à l’arrivée et après la fête.

- des bénévoles pour faire le service de table ou comme hôte de table, veiller à la bonne convivialité

Information et inscriptions : Dominique d’AUZON - 06 82 86 72 16 -

Lire la suite

Une pensée par jour ( Abbé Pierre)

-  La sérénité, c'est l'acceptation de soi-même et de ce qui est. La vie spirituelle offre ce rayonnement.

- Tant qu'il n'a pas perdu le contact premier avec la nature, l'homme peut penser que l'univers est implacable, mais jamais qu'il est absurde.

- Tous les matins au lever, j'offre à Dieu toute ma journée. Cet acte est fondamental : quoi qu'il advienne aujourd'hui, je sais que rien n'est vain puisque tout est librement offert.

- Le chrétien n'a qu'une peur, c'est de se satisfaire, de s'installer. Le chrétien, pour être heureux, a besoin de se sentir toujours prêt à lever le camp.

-  La politique divise. Les gestes de solidarité unissent.

- Il faut que les voix des homme sans voix empêche les puissants de dormir.

- Ce que veulent ceux qui n'ont pas de toit ? Pas d'aumône, pas la pitié ni la charité. Ils veulent un bail et une clé.

- Le pouvoir est fait non pour servir le pouvoir des heureux, mais pour la délivrance de ceux qui souffrent injustement.

08 décembre 2011

« Nourrir l’espoir » Exposition photo à la Cité Internationale Universitaire du 6 au 14 décembre

expo nourrir l'espoir 6 au 14 déc  cité universitaire.jpgAu fil de clichés provenant des quatre coins de la planète, cette exposition a pour objectif d'illustrer la manière dont le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) lutte durablement contre la faim dans le monde.

Chaque année la plus grande agence humanitaire de lutte contre la faim, nourrit plus de 90 millions de personnes dans plus de 70 pays. L'exposition s'organisera autour de trois grands thèmes : « Les Urgences », « Nourrir l'enfance », « Les solutions novatrices ». Ces thèmes reflètent les trois grands axes et l'évolution du mandat du PAM à la fois dirigé vers l'aide et l'assistance alimentaires.

Un stand d'information sera ouvert pendant toute la durée de l'événement - du 6 au 14 décembre 2011, de 9 à 22h - Cité Internationale Universitaire de Paris, 17 boulevard Jourdan, Paris 14e -Entrée gratuite

06 décembre 2011

Conseil de quartier Didot- Porte de Vanves : Réunion plénière mercredi 7 décembre 19H30 à Notre-Dame-de-Bon-Secours

Réunion publique du Conseil de quartier Didot- Porte de Vanves mercredi 7 décembre 19H30 à Notre-Dame-de-Bon-Secours

Ordre du jour: Présentation de 2 associations, Présentation des travaux et aménagements de Notre- Dame- de -Bon -Secours à compter de janvier 2012, Actualités du quartier, Questions des habitants

Le conseil de quartier est ouvert à tous ceux qui habitent, travaillent ou exercent une activité associative dans le quartier. Il est un lieu de dialogue, d'information, de consultation et et de concertation et d'élaboration de projets collectifs et de propositions sur tous les sujets intéressant la vie du quartier. 68, rue des Plantes 75014- M° Alésia. Bus 58