Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 septembre 2021

La maison- atelier de Jean Lurçat, Villa Seurat, est sauvée

MAISON ATELIER LURCAT 3.jpgJean Lurçat (1892-1966),  habita au 4 de la villa Seurat. Cette maison-atelier a été bâtie en 1925 par son frère architecte André Lurçat (1892-1966), qui fût l’un des représentants du mouvement moderne avec Le Corbusier et Mallet Stevens.

C’est un site discret au sein du 14e, non loin du carrefour de la rue d’Alésia et de la rue de la Tombe-Issoire. Bien entendu, cette maison construite en 1925, nécessite aujourd'hui une restauration complète.

(C'est la première des huit maisons construites pour des artistes par André Lurçat dans l’impasse Villa Seurat,. Elle est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1975 et depuis peu à la Mission Patrimoine.

Le Loto du Patrimoine, animé par Stéphane Bern lui donnera une nouvelle jeunesse.

La maison, construite en béton est fragilisée. Le projet de rénovation prévoit environ 60.000 euros qui seront utilisés pour la restauration de l’intérieur et la rénovation complète de la façade. Les lieux seront remis aux normes sanitaires nouvelles et ceci permettra dans l’avenir une ouverture au public.

"Le projet de restauration s’attachera à mettre en valeur l’architecture novatrice d’André Lurçat et à présenter au public le lieu de vie et de travail de Jean Lurçat, personnalité majeure de la vie artistique du XXème siècle. En effet, ce célèbre artiste peintre  toucha à des domaines très variés : fresque, céramique, vitrail, décors de théâtre et surtout peintre cartonnier de tapisserie."MAISON ATELIER LURCAT_2 villa  seurat intérieur atelier.jpg

Gageons que ces travaux débuteront dès que possible et qu’ainsi, chacun sera curieux de redécouvrir un lieu de mémoire, apparemment modeste, mais combien évocateur d’un passé artistique, représentatif et particulièrement riche de cette période comprise entre les deux guerres.

R.R. (documentation article du Parisien du 6 septembre 2021)

12 avril 2021

L’église Saint- Pierre de Montrouge et son architecte Emile Vaudremer

Les travaux actuels  pour remplacer la flèche du clocher de l’église  Saint-Pierre de Montrouge ne peuvent que ressusciter en nous la mémoire de l’architecte  qui en est à l’origine : Emile Vaudremer.

Vaudremer en 1902.JPGQui était Emile Vaudremer ?

Il est né à Paris le 6 février 1829 et est décédé le à Antibes le 7 février 1914.

 Sa formation est celle de l’Ecole des Beaux- Arts. Il fut Prix de Rome en 1854 et entra à l’Académie des Beaux- Arts en 1867.

Ses principales réalisations à Paris furent la Prison de la Santé, l’école primaire de la Ville de Paris qui devint le collège Giacometti, le temple protestant de Belleville (20ème),  l’église Notre- Dame d’Auteuil ( 16ème) , le lycée Buffon (15ème), le lycée Molière (16ème) l’église orthodoxe grecque rue Georges Bizet (16ème) et bien sûr de notre église Saint - Pierre, aujourd’hui en travaux.

Le style architectural de l’église Saint -Pierre est « romano- byzantin » inspiré des églises paléochrétiennes. La large nef  avec une charpente de bois soutenue par 14 colonnes de granit est éclairée par les baies latérales.

Saint pierre de Montrouge nef.JPG

Clarté, élégance, sobriété, majesté tout l’ensemble offre un équilibre sobre et rationnel.

 Espérons retrouver bientôt, à l’extérieur la flèche nouvelle qui coiffera le clocher réhabilité.

saint pierre vue perspective.jpg

 

R.R.

N.B. Vous pouvez consulter la visite architecturale de l' église Saint-Pierre de Montrouge qui est parue dans une série d'articles d'Isabelle Loutrel publiés  dans notre blog La Voix du 14ème de mai à octobre 2007.

03 mars 2021

A Montsouris, l’eau coule de source

On sait que la rue de la Tombe-Issoire est, dans le XIVème arrondissement, sur l’exact tracé de la voie romaine qui allait de Lutèce vers Orléans. Au carrefour de cette voie et du débouché de la rue Beaunier, nous sommes sur le point culminant du Paris de la rive gauche, soit 56 m.

On sait par ailleurs que les Romains, pour alimenter la ville en eau potable, avaient construit un aqueduc traversant la vallée de la Bièvre à la hauteur de Cachan et dont il reste des vestiges. Ils récoltaient alors le précieux liquide  des sources situées sur le plateau de Rungis.

Les siècles passèrent, Paris se développa en superficie et le nombre d’habitants aussi. C’est ainsi qu’au XIXème  siècle, lors du Second Empire, Hausmann, préfet de la Seine, réorganisa l’eau de la Capitale.

Réservoirs de _Montsouris_Avenue_Reille.JPG Ainsi furent construits les réservoirs de Montsouris qui alimentent, à ce jour, les quartiers situées en partie basse de chaque côté de la Seine, fournissant un cinquième de la consommation quotidienne des habitants. Au total, 200.000 m³ sont stockés dans les réservoirs de Montsouris.

Mis en service en 1875, les réservoirs de Montsouris recueillent les eaux de trois rivières situées en Seine-et-Marne, à savoir : le Loing, le Lunain et la Voulzie ; 100 km les acheminent suivant une légère pente. Cependant, une usine de traitement, située à l’Haÿ-les-Roses, procède à une épuration.

5000 m³ d’eau sont recueillis chaque heure dans les grands réservoirs de Montsouris.

Lire la suite

07 février 2021

Une serre agricole sur la Tour Montparnasse

une serre agricole sur la tour montparnasse montage.jpgLa Tour Montparnasse est haute de 209 mètres, inaugurée en 1973 c’est le plus haut  gratte-ciel à Paris intra-muros. Un projet de rénovation est actuellement élaboré et devrait voir le jour pour les 50 ans de la Tour.

Un projet surélévation de 18 m est prévu, et devrait démarrer début 2022, pour la construction d’une serre agricole, coiffée d’une zone de cellules photovoltaïques.

Ce projet a pu se faire par une modification du PLU (plan Local d’Urbanisme) qui prévoit la possibilité d’un dépassement de hauteur d’un immeuble si l’on «  prévoit l’installation de dispositifs permettant de produire de l’énergie renouvelable » et aussi « équipements et serres de production agricole installées sur les toitures »

Un article du PLU prévoit le refus de telles installations si « la construction, par sa situation, son volume et son aspect est de nature à porter atteinte à la conservation des perspectives monumentales …»

Qui peut prétendre que la Tour Montparnasse n’a pas déjà porté atteinte aux perspectives du Paris intra-muros. C’est à chacun d’apprécier !

 cliquez sur  photos pour les voir en plus grand Tour_montparnasse_.jpg

la tour montparnasse vue des tuileries.jpg

Lire la suite

22 décembre 2020

Une nouvelle maison de la Tunisie à la Cité Universitaire

Vu du boulevard périphérique, impossible de ne pas le remarquer : un immeuble courbe, tout argenté, recouvert de lettres arabes. Le pavillon Habib Bourguiba, la seconde maison de la Tunisie de la Cité Universitaire (CIUP), a été inauguré le 13 décembre dernier.  

maison-tunisie-paris-SLIDE-11-2000x857.jpg

La France est la première destination des étudiants tunisiens qui décident de poursuivre leurs études à l’étranger. La première maison de la Tunisie, construite en 1953, n’était plus assez vaste. Le nouveau bâtiment a été conçu dans un esprit résolument contemporain. La façade est très originale avec ses 1 892 lettres arabes en aluminium perforé dessinées par le calligraphe tunisien Shoof et adaptées par le designer Wissem Soussi, avec pour maître d’œuvre la société Itinérances Architecture.

La maison porte le nom d’Habib Bourguiba, qui fut le premier président de la Tunisie  (1957-1987). Il fut lui-même résident de la CIUP lors de ses études à Paris.

La nouvelle maison dispose de 198 chambres pour des étudiants et des chercheurs, ainsi que d’un auditorium de 250 places, d’un salon de thé d’un atrium, lieu de rencontre et d’échange, qui traverse les 7 étages.  Au total, 6 300 m², pour un coût de 16,6 millions d’euros.

Cette création participe de la politique de la Cité Universitaire d’expansion de ses capacités d’accueil.  D’ici 2025, elle disposera de dix nouvelles maisons – soit 1 800 logements supplémentaires. Certaines sont déjà construites, ou ont bénéficié d’extensions comme la Maison de la Corée, la Maison des étudiants de la francophonie, la  résidence Julie-Victoire Daubié. La Maison de l’Inde, la Maison de l’Île-de-France. La Fondation de Chine et la Maison d’Égypte ont en cours de construction.

Gérard Desmedt

10 octobre 2020

Fondation CARTIER : le cèdre de Châteaubriand a été abattu

 L'immense cèdre de la Fondation Cartier a été abattu, il y 3 semaines environ, laissant un trou béant en plein milieu de l'entrée.

Chateaubriand l'avait planté en 1823, il y a presque 200 ans . Il faisait partie d'un parc qu'il avait aménagé. En 1930, la Commission du Vieux Paris s'opposait à sa vente partielle aux Etats-Unis pour le Centre américain. L'unique condition obtenue fut que le nombre d'arbres abattus serait limité au minimum. Telle est la raison pour laquelle la fondation américaine a été construite en retrait par rapport au boulevard Raspail. En 1994, le projet de bâtiment de l'architecte Jean Nouvel pour la Fondation Cartier était axé sur la préservation de cet arbre, avec le concept d'immenses panneaux vitrés. Ceux-ci ont-ils encore un sens ?

Le cèdre de la Fondation Cartier  a été abattu car il était mal en point. Or , un cèdre peut vivre durant 2000 ans. Le cèdre se trouvait à une  distance de l'ordre de 4 à 8 mètres à peine de la façade, distance très insuffisante eu égard à sa taille.

 Chacun pourra regretter cette mutilation qui efface le souvenir de la présence de Chateaubriand à cet endroit.

02 avril 2020

Un immeuble sans caractère

immeuble 70 avenue du général leclerc  à la place du Mistral.jpgLe cinéma « Mistral » qui était situé à deux pas du passage Rimbaut et de la rue Thibaud, 70 avenue du Général Leclerc, n’est plus.

A sa place, a été construit un immeuble à la façade uniforme, sans caractère, ne rappelant en aucun cas les éléments architecturaux du style de beaucoup d’immeubles parisiens : le style «haussmannien».

Oui, Haussmann est une figure du XIXème siècle, et on n’a pas attendu la fin du XXème pour oublier son style. Après la guerre de 14-18, l’architecture de nos immeubles s’inspirait des nouvelles propositions d’un Le Corbusier, d’un Mallet- Stevens… : angles droits, façades sans décor, emploi du béton, disparition de la pierre de taille. La lumière devait régner dans les logements avec de larges fenêtres. De là, une monotonie s’est peu à peu insinuée en nos banlieues d’abord, puis dans les villes, sauf dans les secteurs protégés par leur passé historique.

Tout cela est dommageable. Car, sans vouloir revenir au style « haussmannien » d’antan, nos quartiers perdent peu à peu leur variété, leur originalité : là, où l’architecte pouvait, selon son imagination, concevoir des immeubles ayant leur « personnalité ». L’œil n’est pas séduit par la monotonie, la fausse rationalité, le conformisme. L’imagination est condamnée.

Autant les quartiers historiques de nos villes et villages, en province nous offrent leur charme, autant les « barres » de nos banlieues, désespèrent celui qui y vit. Paris ne doit pas devenir un « désert de l’imagination en architecture ».

  Soyons vigilants ! Sensibilisons les responsables de nos municipalités. Nos petits-enfants nous remercieront d’autant plus que nous leur auront légué quelques bijoux préservés.

R.R.porte en fer à cheval 72 avenue du général leclerc.jpg

Photo 1 Alain Constans : L'immeuble neuf a une façade aux lignes droites et de larges fenêtres; le revêtement est en céramique brun ocre. Ce bâtiment à l'architecture austère contraste avec le voisin du n°72 plutôt "art-déco" avec son porche encadré d'un fer à cheval et au 2ème étage un balcon avec une balustrade très originale. Il y a aussi pour agrémenter le  l'aspect extérieur des deux constructions anciennes voisines un décor sculpté et des balcons de fer forgé.

photo 2: portail de l'immeuble du 72 avenue du Général Leclerc.

Lire la suite

10 février 2020

Une histoire de l'hôpital Broussais

Désaffecté depuis plusieurs années, l'ancien hôpital Broussais vit ses activités débuter en 1833. Il était à l'origine un hôpital provisoire situé au 96 rue Didot, et dont l'ouverture fut liée à une épidémie de choléra qui débuta en 1834.

hopital broussais.jpgIl était paradoxalement construit avec des matériaux rudimentaires qui se traduisirent par l'édification  de pavillons légers faits de briques et de bois. Une palissade de planches tenait lieu de clôture à l'édifice. Un personnage important de la poésie française y fit de nombreux séjours. Il s'agit de Paul Verlaine qui de 1886 à 1895 séjourna douze fois. Demandant à Jean Moréas  de lui rendre visite, il décrivait le lieu de la façon suivante : "voyez à droite une clôture de planches et une très modeste porte avec un drapeau au dessus".

En 1884, l'activité de l'hôpital devint générale et permanente. On y trouvait un service de chirurgie et deux services de médecine générale. Jusqu'à cette date, l'hôpital portait le nom de" l'hôpital des Mariniers", sachant que l'actuelle rue Didot portait elle-même le nom de : rue des Mariniers, sans doute faisant allusion à la présence probable, dans les environs, d'une manufacture de cordages destinés  à la marine.hopital broussais siège de la croix-rouge.jpg

En 1885, l'hôpital prit le nom de François-Joseph-Victor Broussais. Il faut savoir que  les bâtiments actuels datent d'une reconstruction totale entre 1928 et 1938 Aujourd'hui, un pôle d'activités d'ordre social se rapportant à la médecine en général, a redonné vie à l'ensemble tandis que la Croix Rouge Française y a implanté son siège.

 

19 septembre 2019

Journées du Patrimoine

Visite audioguidée SPM.jpgSt Pierre de Montrouge est une des 35 églises de Paris permettant gratuitement la Visite audioguidée sur smartphone. 

MODE D’EMPLOI

  • Chargez sur votre téléphone mobile une application gratuite pour « Lire un QR-code »
  • Flashez sur place le QR-code imprimé sur les affiches et démarrez votre visite.

Journées européennes du Patrimoine

Du 21 au 22 septembre, venez découvrir notre patrimoine dans le 14e.

- Les Balades du Patrimoine

« Monuments historiques du quartier administratif du Parc-de-Montsouris » et « Fiers  et Vaillants Résistants et à la Glorieuse Libération de Paris dans notre Petite Patrie », deux balades chaque jour proposées par la Société historique et Archéologique du 14e.

Samedi et dimanche

10h00 : « Les Monuments Historiques de Montparnasse »

15h00 : « Fiers et Vaillants Résistants et à la Glorieuse Libération de Paris dans notre Petite Patrie »

Inscriptions par mail : citoyennetemairie14@paris.fr

Départ : Hall de la mairie annexe, 12, rue Pierre Castagnou

-Visite des Bâtiments Historiques de la MairieMairie_du_14e_arrondissement.JPG

Visites  libres : Ouverture de la Mairie du 14e entre 14h00 et 17h30 samedi et entre 10h00 et 17h30 dimanche.
Ouverture de la Mairie annexe samedi et dimanche entre 10h00 et 17h30.

Visites commentées (au départ du hall de la Mairie) samedi à 15h00 et dimanche à11h00 et 16h00.

Découvrez comment la Mairie de Montrouge est devenue la Mairie du 14e à la création de notre arrondissement en 1860. Visitez la Mairie Annexe, imposant bâtiment « art déco » inauguré en 1936, dont les décors ont été réalisés par les plus grands artistes de l’époque.

Mairie, 2, Place Ferdinand Brunot – Mairie Annexe, 12, rue Pierre Castagnou

villa Seurat 2 en grand.jpg-Villa Seurat – Architecture et artistes

Maison-atelier Jean Lurçat

Samedi et dimanche de 10h à 12h30, puis de 14h à 17h.

Découverte des villas-ateliers construites par les grands architectes des années 30.
Inscription obligatoire/visite sur rdv sur contact@fondation-lurcat.fr.

4, Villa Seurat

Atelier Chana Orloffvilla Seurat -atelier Chana Orloff - perret.jpg

Vendredi de 14h à 18h30, samedi de 10h à 13h30 puis de 14h à 18h30, dimanche de 10h à 13h30 puis de 14h à 18h.

7, bis Villa Seurat

-Parc Montsouris, un parc Haussmannien

Balades historiques et guidées gratuites

Samedi et dimanche à 16h

Le parc Montsouris est imaginé au Second Empire dans le cadre d’un projet destiné à offrir aux Parisiens des espaces verts. Haussmann décide de sa construction en 1860, sur d’anciennes carrières désaffectées de Montsouris. Venez découvrir ou redécouvrir l’histoire de ce parc à l’anglaise aménagé sur 15 hectares au sein de la capitale. Réservation préalable : aval.di-carlo@laposte.net

Lire la suite

26 août 2019

Balades dans le 14ème

Le 14e est un arrondissement parisien qui mérite le détour et dans lequel il faut savoir prendre son temps. De Montparnasse à Porte de Vanves ou de Montsouris à Port-Royal, ses différents quartiers recèlent des trésors qu’il est possible de découvrir au gré d’une simple promenade. Levez les yeux pour les découvrir et laissez-vous surprendre...

La Mairie du 14ème propose 4 balades que vous pourrez compléter par vos propres découvertes :

la Fondation Cartier.jpg1) Passion architecture

A la découverte des trésors architecturaux du 14e arrondissement !

Passion architecturenouvelle fenêtre

2) Le Montparnasse des artistesla coupole intérieur.jpg

Suivez le guide, à la recherche des traces créatives et bien vivantes du Montparnasse des « Montparnos ».

Le Montparnasse des artistesnouvelle fenêtre

Thermopyles.jpg3) Le 14e est un village

Pernety, Petit Montrouge, village d'Orléans... partez à la découverte des ravissants quartiers qui forment le 14e.

Le 14e est un villagenouvelle fenêtre

4) Balade dans le 14e arrondissement alternatif et écologique

Chaque année, Paris voit naitre des centaines de projets innovants, de démarches écologiques, d’initiatives socio-culturelles visant à améliorer la façon de vivre et de consommer de ses habitants, mais aussi de ses visiteurs.

les Grands Voisins ressourcerie créative.jpeg

Balade dans le 14e arrondissement alternatif et écologiquenouvelle fenêtre

Photos :1) La Fondation Cartier pour l'art Contemporain

2) La Coupole

3) La rue des Thermopyles

4) Les Grands Voisins (avenue Denfert-Rochereau)

Lire la suite

03 juin 2019

Futur quartier Saint Vincent de Paul : réunion 5 juin et week-end de découverte 22 et 23 juin

Réunion publique et Point sur l’avancement du projet d’aménagement de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul.

Réunion présidée par Carine Petit, maire du 14e arrondissement En présence de Jean-François Danon, directeur général, et de l’équipe de Paris et Métropole Aménagement

Mercredi 5 juin 2019 à 19h00 à la salle des fêtes de la Mairie Annexe ( entrée par le 10/12 rue Pierre Castagnou)

Nous arrivons dans la phase de réalisation du futur quartier avec la restauration ou démolition de certains bâtiments, et construction de nouveaux bâtiments. (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

saint vincent de Paul chronologie de l'évolution  du chantier.jpg

Lire la suite

13 février 2019

Une certaine rue : la rue du Moulin Vert

Nous portons tous en chacun de nous, la part d'un héritage, celui du passé. Et le passé, nous le vivons d'une façon inconsciente, quasi invisible.

Cependant, lorsqu'il resurgit à travers le nom d'une rue ou d'un quartier, nous voilà interrogés de nouveau et devenons perplexes. Nous imaginons, nous rêvons ce lieu en rapport avec notre désir de "revoir" vivant ce passé. Hélas,  les lieux ont changé. Il en est ainsi de la rue du Moulin Vert.

Qu'évoque-t-elle aujourd'hui ?  Sans doute, jadis, il devait y  avoir dans les parages, un moulin,  mais encore ? On sait que durant une grande partie du XIXe  siècle , le territoire du Petit Montrouge, partie nord du Grand Montrouge, situé entre la barrière des Fermiers Généraux  ( Denfert ), et les fortifications érigées par Louis-Philippe, rassemblait entre  quarante  et soixante moulins en activité.

Peu à peu, ceux-ci disparurent face aux minoteries industrielles et à l'urbanisation. L'une d'elle se situait d'ailleurs, au tout début de la rue Friant ( ex rue du Pot au lait) et avait été transformée en garde-meubles. Aujourd'hui les magasins Carrefour la remplace... 

Le seul moulin qui subsiste de nos jours, et gardant sa silhouette d'origine, se trouve au cœur du cimetière  du Montparnasse, à la lisière sud de celui-ci, et dont l'entrée est située rue Froidevaux, celle-ci proche de l'avenue du Maine.  Son nom est : le moulin de la Charité, rappelant qu'il appartenait aux religieux de la rue des Saints Pères.

auberge du Moulin Vert de nuit.jpgMais revenons à  notre rue du Moulin vert.  Située à l'angle de la rue des Plantes, une maison basse rappelle par son nom, le dit moulin. On peut lire sur le fronton : Auberge du Moulin Vert.  A ce propos,  un refrain résonnait  jadis, provenant  de l'auberge :  " Accourez au moulin vert, Gais enfants de la folie, Pour vous, pour femme jolie, On met toujours un couvert"...  Cette auberge faisait-elle partie en tout ou partie du moulin d' origine ? On peut l'imaginer, entourée de verdure, de buissons, d'où s'échappait la musique d'une  volière… Une meule de blé en attente, et peut-être quelques brebis, une chèvre complétaient le décor… Ajoutons-y quelques lapins… Une petite ferme, quoi !rue du moulin vert glycines bleues avec moins de voitures printemps 2016.jpg

Aujourd'hui, la hauteur des immeubles contemporains, et la pollution effacent ces souvenirs rustiques. Cependant, si on se dirige au printemps, vers la rue Hippolyte Maindron, la chaussée devenant très étroite, on peut découvrir avec émotion la façade d'une maison de trois étages ( N° 32) où une grandiose glycine  émerveille le passant attentif. La façade de l'immeuble devient  alors un fabuleux et original décor de théâtre. Oh ! parfum frissonnant à souhait dans l'air léger du printemps... Quel bonheur !

rue du Moulin Vert un arbre au fleurs bleues- mauves .jpgAinsi, le vieux moulin vert n'est pas tout à fait mort et la  rue, aujourd'hui, en garde la mémoire ; une mémoire entretenue par l'émotion d'une glycine aux grappes d'une étonnante lumière bleutée.

Oui, la rue du Moulin Vert fera toujours tourner les ailes d'un moulin devenu invisible, mais qui  jusqu'au fond  du ciel et du cœur du passant nostalgique, conduira ce dernier vers le royaume imaginaire d'un passé fait de charme et de poésie.

R. Rillot

28 janvier 2019

Renaissance de la petite gare de Montrouge

 petite ceinture gare de montrouge sans trop de panneaux.jpegLa petite gare de Montrouge fait peau neuve. L'ancien bâtiment ferroviaire de la porte d'Orléans sera rebaptisé "Le Poinçon", et  transformé en un lieu accueillant des animations festives, culturelles et où la restauration ne sera pas oubliée.

Le site est encore en travaux. L'ouverture est programmée d'ici à trois mois.  Ce site a été  rebaptisé " le Poinçon", en référence à l'outil qui servait à contrôler les billets de transport, lorsque la petite Ceinture était en activité jusqu'en 1934, et  fermée  depuis cette date à tout trafic ferroviaire, ainsi  depuis 74 ans.

Ouverte sur tout le quartier, la petite gare est restée un endroit pittoresque et est le témoignage d'une  époque déjà lointaine  où le chemin de fer faisait le tour de Paris.

- le Parisien -

23 janvier 2019

Visites à la Cité Internationale Universitaire "Architectures sans frontières" 27 janvier "Une Cité d’artistes' 3 février 14h30

Visite "Architectures sans frontières" dimanche 27 janvier à 14h30  

Cité internationale fondation Deutsch de La Meurthe visuel des visites d'Août 2018.jpgUn tour du monde architectural unique à Paris !

Voyagez à travers l’architecture du monde entier et découvrez l’exceptionnelle diversité de styles présents à la Cité Internationale. Ce parcours vous permettra de pénétrer à l’intérieur de la Fondation Deutsch de la Meurthe, de la Fondation Suisse et de la Maison du Maroc.

Les réservations sont obligatoires

Mail : visites@ciup.fr
Tel : 33 (0)1 76 21 26 96

Conditions générales de vente des visites guidées Tarifs Consultez nos tarifs

Visite guidée 'Une Cité d’artistes" (1h30) Dimanche 3 février à 14h30cité internationale universitaire 17  boulevard jourdan  75014

Découvrez les œuvres d’artistes célèbres et les expositions du moment.

Entrez dans l’univers artistique insoupçonné de la Cité internationale !

Savez-vous que ses maisons sont décorées par des œuvres d’artistes renommés tels que FOUJITA, JACOBSEN ou encore PERRIAND ? Ce parcours vous propose d’apprécier les œuvres permanentes tout en découvrant les expositions temporaires organisées toute l’année dans les différents pavillons. 

Pour cette nouvelle session, nous avons choisi de vous présenter la Fondation des Etats-Unis et la Maison du Maroc. Le salon marocain, le patio andalou et la mosaïque au sol du hall d’exposition sont autant de trésors insoupçonnés que nous allons vous faire découvrir !

Départ Fondation Avicenne.

Réservations obligatoires :

visites@ciup.fr /01 76 21 26 96

Pour en savoir plus sur les parcours, rendez-vous sur CitéScope, l’agenda des événements culturels de la Cité.

17, bd Jourdan 75014

Lire la suite

16 septembre 2018

Projet Maine-Montparnasse (6ème, 14ème, 15ème) réunion publique le 21 septembre à 18h30

projet maine-montparnasseL’organisation actuelle du quartier Maine-Montparnasse résulte d’une vaste opération immobilière lancée dans les années 60. Essentiel à l’attractivité de Paris, le quartier Maine-Montparnasse nécessite d’être repensé et adapté aux usages contemporains.

Actualité et questionnaire

Réunion publique :

- le vendredi 21 septembre 2018 à 18h30 au Gymnase Mouchotte 33, rue du Commandant René Mouchotte 75014 Paris.

Téléchargez l'invitation (format PDF : 454 Ko)

Questionnaire :

Participez à la concertation, donnez votre avis en remplissant le questionnaire sur le quartier Maine-Montparnasse :

Accédez au questionnaire

Registre électronique :

Un avis, une question, une observation sur Maine-Montparnasse, écrivez à mainemontparnasse@imaginons.paris.

https://www.paris.fr/services-et-infos-pratiques/urbanism...

Lire la suite

11 novembre 2017

Le boulevard périphérique et l'avenir urbain

Brancion-bd432360-b41a-11e7-beee-c5d23b7c2bad_1.jpg

Le boulevard, périphérique commence à intéresser les architectes auxquels la Ville de Paris s'adresse pour trouver de nouveaux espaces constructibles.

Ainsi, à la porte Brancion (image ci-dessus), à la limite du 14ème, trois bâtiments de 10288 mètres carrés (plus de 3 hectares !!!) verront le jour dans le cadre du projet "Inventons la métropole du Grand Paris".

Sur des parcelles appartenant à l'Etat, à la Ville de Vanves et de Paris, verra se construire un foyer de jeunes travailleurs de 114 chambres, une résidence étudiante de 157 logements, ainsi que divers terrains de sports. Un soin particulier sera apporté à la création architecturale, afin de ne pas donner à l'ensemble un aspect trop bétonné. 

Le Parisien du 19 octobre

26 août 2016

Visite « Architectures sans frontières » à la Cité Internationale Universitaire le 4 septembre 14h30

maison des étudiants de l'asie du sud-est  intérieur.jpgDimanche 4 septembre à partir de 14h30, explorez un monde d’architectures !

Comme chaque premier dimanche du mois, L/OBLIQUE, le centre du patrimoine de la Cité, vous propose de découvrir 3 nouvelles identités architecturales.

La visite débute par la première résidence inaugurée sur le site en 1925 : la Fondation Deutsch de la Meurthe. Cet ensemble architectural composé de sept pavillons regroupés autour d’un jardin rectangulaire s’inspire du modèle des cités-jardins. Lieu d’expérimentation des théories hygiénistes et de l’idéal humaniste des pères fondateurs, elle fait figure de cellule mère de la Cité internationale.

Le parcours se poursuit avec l’exotique Fondation Abreu de Grancher (Cuba). Financée grâce à une coopération franco-cubaine, inaugurée en 1933, elle correspond à la première réalisation de l’architecte Albert Laprade sur le site. Cette résidence s’inspire de la cathédrale de La Havane et reprend quelques particularités de l’architecture cubaine comme les pylônes en forme de « bonnet de coton » bordant le toit-terrasse.

Enfin, la Maison des Étudiants de l’Asie du Sud-Est illustre le mélange des genres avec une composition plutôt à l’occidentale et un décor oriental. Elle possède l’un des plus beau salons de la Cité dans lequel ont été tournées des scènes du film Indochine.

Réservation obligatoire par mail : visites@ciup.fr ou par téléphone 01 76 21 26 96

Départ de L/OBLIQUE – Centre de valorisation du patrimoine (Fondation AVICENNE) à 14h30 : 17 Boulevard Jourdan, 75014 Paris, France

12 € (plein tarif) -6 € (demandeurs d’emploi et personnes à mobilité réduite) -5 € (étudiants)- Gratuit pour les résidents de la Cité internationale et pour les moins de 15 ans

02 juin 2016

Pose de la première pierre de la Maison de la Corée à la Cité Internationale Universitaire

Cité internationale universitaire  2 juin 2016 maison de la corée -premiere-pierre-antoine-meysonnier.jpgJeudi 2 juin 2016, dans le cadre d’une visite d’Etat en France, Madame PARK Geun-Hye, présidente de la République de Corée, s’est rendue à 15 heures à la Cité internationale universitaire de Paris pour poser la première pierre de la Maison de la Corée. Cette résidence est financée à 50% par le Ministère de l’Education coréen et à 50% par la Fondation Coréenne chargée du logement étudiant (KFPP). Cette maison dont la conception a été confiée à l’équipe d’architectes franco-coréenne Ga.a architects et Canale 3 comportera 250 chambres (262 lits) et sera livrée en 2017. La Corée du Sud est ainsi le premier nouveau pays depuis 1969 à rejoindre la Cité internationale universitaire de Paris et les 25 pays déjà présents.

L’événement a eu lieu en présence de Madame PARK Geun-Hye, présidente de la République de Corée ; Mme Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie ; François WEIL, recteur de la région académique Île-de-France, recteur de l’académie de Paris, chancelier des universités ; Marcel POCHARD, Président de la Cité internationale universitaire de Paris ; et Carine CAMBY, Déléguée générale de la Cité internationale universitaire de Paris.

 La France, qui est le 3e pays d’accueil des étudiants étrangers dans le monde, a accueilli 1 890 étudiants Sud-coréens en 2015. Par ce projet de construction, la France et la Corée affirment leur volonté commune de promouvoir la coopération universitaire et culturelle entre les deux pays en développant l’accueil d’étudiants et de chercheurs coréens à Paris.

http://www.ciup.fr/accueil/63443-63443/

14 novembre 2015

Gaumont Alesia: le point sur les travaux

GaumontAlesia-1 copie.jpgLe projet des architectes du bureau Manuelle Gautrand Architecture concerne le complexe cinématographique Gaumont-Pathé d’Alésia à Paris. Après restructuration, le complexe abritera 8 salles de projection sur 3 niveaux et 2 sous-sols. L’accès aux salles en superstructure se fait par un atrium côté avenue du général Leclerc.

Il est prévu de reconstruire les deux façades. Côté Leclerc, une nouvelle façade vient fermer l’atrium. Elle est prolongée par une zone en toiture se raccordant à la toiture terrasse selon une courbe arrondie. Cette façade double peau présente coté intérieur une façade vitrée et coté extérieur un habillage réalisé soit en bardage soit en panneaux de LED qui forme à la fois la signature du projet et l’outil de communication et d’information principal du cinéma.

La façade est découpée en une série de bandes verticales composées d’une série de plans inclinés qui forment une cascade qui descend en zigzag. Ces plans sont en alternance poussés vers l’extérieur ou tirés vers l’intérieur pour former une série de rubans pliés. Ces rubans descendent au niveau des portes pour former une série de marquises vitrées au dessus du trottoir.

Cette double peau de verre et de panneaux LED présente une grande difficulté technique concernant la maintenance du vitrage et des panneaux LED, puisque l’espace entre les deux peaux est minimal pour répondre aux contraintes de surface et d’emprise du projet.

A.C.

04 juin 2015

Visite de la Cité U

maison-internationale-cite-internationale-universitaire.jpegChaque premier dimanche du mois, une visite architecturale de la Cité Internationale Universitaire est organisée. afin de faire découvrir au promeneur, quelques bâtiments caractéristiques de l'architecture de la Cité.

Des architectes célèbres ont marqué de leurs oeuvres ce territoire  de 43 hectares : Le Corbusier, Claude Parent, et bien d'autres. Il faut rappeler que 12000 étudiants et chercheurs habitent ce campus.

La prochaine visite aura lieu le dimanche 7 juin  à 14h 30. R.D.V. 17 bd, Jourdan. RER Cité Universitaire. Tramway T3  Tarif : 10 € - Réduit 6 et 4 e Gratuité pour les  - de 17 ans.  Réservations  : 01 40 78 50 06 ou par mail : visites@ciup.fr.01

28 mai 2015

Changement du filet de protection du clocher de Saint Pierre de Montrouge

P1080505b.jpg

Lundi 18 mai, une entreprise est intervenue sur le clocher pour changer le filet qui nous protège de la chute de pierres. Ces travaux prévus et financés par la Ville de Paris dureront environ 5 semaines. Pendant la durée du chantier, pour les messes dominicales et grandes célébrations nous aurons tous les accès du porche, mais il sera limité, en semaine, à la grille côté avenue du Gal Leclerc. Pendant ce temps les accès 82 av. du Gal Leclerc et 205 av. du Maine seront ouverts. Merci de nous signaler tout comportement inadapté ou paquet suspect. Nous restons en régime de "Vigipirate".
La réfection du sommet du clocher est programmée pour être réalisée avant la fin 2020.

19 avril 2015

Petite nouvelle des quartiers - Le centre d'accueil Saint Vincent de Paul, son Oratoire

gittard,oratoire,paris 14eEn octobre 1814 les bâtiments de la chapelle du noviciat de l’Oratoire, ordre fondé en 1611 et supprimé en 1793 par la Convention, avaient été affectés à l’accueil des enfants orphelins de Paris.

Ces bâtiments et la chapelle ont été jusqu’en janvier 2015 des lieux de vie pour des enfants dans le malheur. Une association : « Mémoires du centre d’accueil Saint Vincent de Paul » s’est donné comme objectif de faire connaître ce lieu dont l’intérêt historique et architectural est important. La chapelle a été construite en 1657 sous Louis XIV par l’architecte Daniel Gittard, ayant participé lui-même à la construction de Saint Sulpice et de l’église Saint Jacques du Haut Pas.

Dans le cadre de la création de l’Eco – quartier Saint Vincent de Paul où  650 logements doivent être construits, il est important que la mémoire de ces lieux ne soit pas effacée par les projets urbains envisagés dans le secteur.

- Documentation extraite du N° 213 de la S.H.A du 14e.

18 octobre 2014

L'implantation religieuse dans le 14ème

eglise saint dominique,maison provinciale des pères blancsLe territoire du 14ème reçut progressivement l’implantation de communautés religieuses au cours du 20ème siècle. Ainsi, la Maison Provinciale et Procure des Pères Blancs qui résidaient rue Cassette dans le 6ème arrondissement, s’établira au 31 de la rue Friant en 1921. Centre d’activités missionnaire pour l’Afrique du Nord, cette œuvre a été fondée par le cardinal Lavigerie.

Une autre construction importante est celle de l’église Saint Dominique, située 20 rue de la Tombe Issoire et confins du faubourg Saint Jacques.eglise saint dominique,maison provinciale des pères blancs

La première pierre de cet édifice fut bénie par Monsieur le Curé Blériot le 25 mars 1913. Il était urgent d’ouvrir un lieu de culte dans cette partie de l’arrondissement, très éloignée du centre, ce qui rendait la pratique religieuse difficile. La construction commença immédiatement, mais compte tenu de la guerre de 14, l’église ne put être achevée qu’après ce conflit. L’abbé Rivière en fut le premier curé, devenu plus tard évêque de Monaco, et le premier vicaire, l’abbé Fillon, futur évêque de Langres.

12 octobre 2014

Gare de Montrouge-Petite Ceinture: où en sont les travaux?

gare_montrouge_quais.jpg

Voir, de la rue Friant, la station « Montrouge » de la Petite-Ceinture comme l’ont vue nos parents ou nos grands-parents ?  C’est aujourd’hui possible…  (cliquer sur les photos pur les agrandir)

IMG_5456-gareMontrouge.jpg

Mais attention : cette vue va bientôt disparaitre… pour laisser place au projet de l'architecte Louis Paillard. (voir la note du 10 janvier 2011 de La Voix)

PV_FRIANT_V4_M2.jpg

Jean-Marie Peyrel

19 septembre 2014

Journées du Patrimoine : visites d'édifices religieux organisées dans le 14ème

institut protestant de théologie,abbaye de port royal,église saint pierre de montrouge,église notre- dame du rosaire,église notre-dame du travail,couvent des franciscains20 et 21 septembre

Les Journées du Patrimoine ont pour thème “Patrimoine culturel - patrimoine naturel”. Art, Culture et Foi Paris a recensé les églises, chapelles et lieux de cultes ouverts à Paris pour ces 31e journées.

La liste suivante, non exhaustive, présente les édifices religieux qui sont plus particulièrement ouverts à la visite les 20 et 21 septembre pour les 31e Journées du Patrimoine à Paris.

ÉGLISE NOTRE-DAME-DU-ROSAIRE Notre-Dame-du-Rosaire- ACF-.jpg
194 rue Raymond-Losserand - Paris 14 -Tel 01 45 43 13 16
Visite Guidée dimanche 15h30 église et orgue.

Église en briques jaunes, construite en 1911 par Pierre Sardou. D’un volume simple et clair, inspiré du roman florentin, encore simplifié après Vatican II puis en 1996. Vitraux, chemin de croix et triptyque d’origine (H.-M. Magne). Apports plus récents : à l’extérieur, la statue de Notre Dame du Rosaire (Serraz) et le signal du clocher. A l’intérieur, l’oratoire (N. Prével), le vitrail des Noces de Cana (J.-L. Lambert), l’armoire des huiles saintes et la statue de Notre-Dame-des-Nations (J. Pyrz) symbolisant la diversité de la population du quartier. L’orgue, de Cavaillé-Coll, vient d’être restauré.

Notre-Dame du Travail orgue et nef.jpgÉGLISE NOTRE-DAME-DU-TRAVAIL -
59 rue Vercingétorix - Paris 14 -Tel 01 44 10 72 92
Visite Guidée samedi-dimanche 14h30-17h.

L’église, construite en 1900 par Jules Astruc, impressionne par son "style usine" résolument moderne. La nef, insoupçonnable de l’extérieur, est un vaisseau métallique, de 135 tonnes de fer et d’acier, aussi étonnant qu’original, tandis que porche et chœur invitent à la prière en orientant le regard vers l’abside néo-romane. Deux galeries latérales rappellent les églises du Pays Basque, patrie de l’abbé Soulange-Bodin, curé de l’époque. Peintures de Jean Huberti, liées à l’artisanat. Sculptures intéressantes de J.-J. Bris, C. Correia, M. Serraz. Baptistère des époux Taillefert.

ÉGLISE SAINT-PIERRE-DE-MONTROUGE - Saint-Pierre-de-Montrougef.jpg
Place Hélène-et-Victor-Basch - Paris 14 -Tel 01 43 95 41 00
Visite Guidée dimanche 15h et 16h

Cette église témoigne de l’extension de Paris en 1860 et de la volonté de Napoléon III de marquer les carrefours par des monuments symboliques et fédérateurs. Elle fut construite par Émile Vaudremer entre 1863 et 1872. Son caractère remarquable tient à l’assimilation par l’architecte des références paléochrétiennes, byzantines et romanes dans une réalisation avant tout rationaliste, recherche d’équilibre entre la forme, la fonction et l’économie des matériaux.

couvent saint françois Chapelle nef vue de la tribune.jpgCHAPELLE SAINT-FRANÇOIS – Couvent des Franciscains
7 rue Marie-Rose - Paris 14 - Tel 01 40 52 12 70
Visite Guidée sam 14h30-18h et dim 14h30-17h chapelle, cloître et jardin.
Visite libre  samedi 10h-12h. Concert dimanche 21 à 17h30 "Sonare e Toccare"

Les frères dispersés avant la guerre de 14-18 sont maintenant de retour. Le provincial de Paris qui résidait au Canada peut rentrer et réorganiser la province où les vocations sont nombreuses.
Mais bientôt trop à l'étroit (37 rue Boulard), la communauté franciscaine s'installe  9, rue Marie-Rose et occupe plusieurs appartements 25 et 27, rue Sarrette. Un grand terrain, situé derrière les immeubles sera le lieu d'implantation d'un  vrai couvent, quelques années plus tard.

 La construction d' un grand couvent est décidée : la première pierre est bénie le 16 septembre 1934 ; les travaux commencèrent en janvier 1935. La construction était suffisamment avancée pour que la crypte soit inaugurée le 15 mai 1936 et la chapelle ouverte au culte le 3 octobre suivant. La librairie que nous connaissons était ouverte au 9 tandis que l'entrée du couvent portait le numéro 7.
Le 2 août 1938 le maître-autel et les autels latéraux sont consacrés par trois évêques franciscains et, le 5 mars 1939, la cloche, offerte au couvent, est bénie par Mgr Dreyer.

ABBAYE DE PORT-ROYAL – HÔPITAL COCHINchapelle de Port -Royal.jpg

Ouverture exceptionnelle avant travaux
123 boulevard de Port-Royal – Paris 14 – Tel 01 58 41 41 41 / 01 48 87 74 71
Visite guidée  dimanche 14h-18h chapelle du 17e s., cloître, salle capitulaire, chœur des religieuses.

L’abbaye de Port-Royal de Paris connaît au milieu du XVIIe s. un fort rayonnement spirituel et intellectuel. Attenante aux cloître et bâtiments de l’abbaye, la chapelle du « Très-Saint-Sacrement de Port-Royal » a été édifiée par A. Le Pautre entre 1646 et 1648. De style classique, dans une simplicité et une sobriété conformes à l’esprit de Port-Royal, elle se caractérise par la disposition originale du chœur des religieuses, placé dans l’axe de la chapelle mais en arrière du transept dévolu aux laïcs, favorisant ainsi leur participation aux offices. La chapelle, ouverte le dimanche matin, est aujourd’hui lieu de culte pour l’hôpital Cochin et la maternité Port-Royal

Faculté de théologie protestante entrée bd Arago.JPGINSTIUT PROTESTANT de THEOLOGIE

83 boulevard Arago 75014

Visite de la Faculté de théologie protestante de Paris : Nous vous proposons de venir découvrir les bâtiments et jardins de la Faculté et de rencontrer les enseignants et les étudiants. Samedi 10h-18h. Gratuit
La Faculté de théologie protestante de Paris a été créée en 1877, dans le cadre de l’Université de Paris, pour remplacer la Faculté de Strasbourg devenue allemande. En 1905, par suite de la Loi de séparation des Églises et de l’État, la faculté est devenue libre, à la charge des Églises réformées de France et de l’Église évangélique luthérienne de France. Financé majoritairement par des contributions de l’Eglise protestante unie de France, l’Institut protestant de théologie est soutenu par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche depuis 1981.

Lire la suite

18 septembre 2014

Journées du Patrimoine à la Cité Internationale Universitaire

la Cité internationale Universitaire voyage autour du monde.JPGSamedi 20 et dimanche 21 septembre Journées du Patrimoine 2014 - CITÉ INTERNATIONALE UNIVERSITAIRE DE PARIS - Ouverture dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2014. Ici le dépaysement est garanti c'est un voyage autour du monde vous allez faire avec des dégustations, promenades, expositions, visites guidées, concerts, conférences, projections, visite nocturne  de  la faune...

Animations détente à L/OBLIQUE
Horaires : sam-dim 14h-18h
- L/OBLIQUE met à l'épreuve votre sens tactique en vous proposant de tester son jeu d'échecs géant installé devant la Fondation Avicenne. - Envie de profiter simplement du beau temps dans le parc ? Empruntez un transat à l'accueil de L/OBLIQUE pour prendre un bon bain de soleil ! ...
Contact : 01 40 78 50 06 adrien.biguet@ciup.fr

Animations vietnamiennes
Horaires : sam-dim 14h-19h
Dans le cadre de cet hommage rendu au Vietnam découvrez des animations qui vous transporteront pour un court moment dans la vie quotidienne de ce pays. A l'entrée principale de la Cité internationale initiez-vous aux trajets en pousse-pousse ! Ils n'attendent que vous pour partir à la découverte de cette ville dans la ville. Le voyage s'achève à la Maison des étudiants d'Asie du sud-est. Pour découvrir la cuisine vietnamienne un food truck vous proposera plusieurs spécialités à déguster sans modération. Rendez-vous dans la cour d'honneur de la Maison internationale ! Pour les plus gourmands sachez qu'un stand de vente et de dégustation de chocolat s'installera dans le hall de la Maison internationale pendant ce week-end. Plus d'information sur l'adresse :http://lepiceriedebruno.com/96-marou-faiseurs-de-chocolat ...

Trajets en pousse-pousse : gratuits- Initiations culinaires : payants
Entrée payante
Contact : 01 40 78 50 06

Concert  à la Maison d'Argentine
Horaires : dimanche 18h-19h
Le dimanche 21 après l'exposition laissez-vous tenter par un concert de musique gratuit qui débutera à 18h dans le salon. A travers un répertoire mêlant compositions personnelles et airs traditionnels, un violoniste et un pianiste vous ferrons vivre l'aventure de la musique de Buenos Aires du Tango à aujourd'hui....
Contact : 01 40 78 50 06

Hanoï en couleurs expo du16 09 au 16 11 2014 à la cité U.jpgExposition 'Hanoi en couleurs' à la Maison des étudiants d'Asie du sud-est'
Horaires : sam-dim 14h-19h
Ha Noï en couleurs (1914 -1917) : autochromes des Archives de la Planète Présentation des autochromes du musée Albert Kahn prises au Vietnam par le photographe Léon Busy au début du XXe siècle. Scènes d'intérieur, scènes de rues, paysages de la région de Hanoï, vie religieuse et coutumes, ces premières photographies couleur du Vietnam mettent en scène les habitants et leur ville. Créée à Hanoi en 2013 à l'occasion de la célébration des 25 ans de la coopération Cité U Maison de l' Asie_du_Sud_Est.pngentre la Région Île-de-France et le Comité populaire de Hanoi, cette exposition est présentée à la Cité internationale universitaire de Paris dans le cadre de l'année France-Vietnam - Nam Viet Nam Phap - avec le soutien de l'Institut français et les contributions du Musée Albert Kahn et de l'Université Paris-Diderot. Elle se tient à la Maison de l'Asie du Sud-Est, dont la construction fut inspirée par la tradition architecturale indochinoise. Le Grand salon, tout juste rénové, accueille les oeuvres de Léon Busy dans une atmosphère intimiste qui se prête parfaitement à la contemplation des autochromes. Manifestation organisée dans le cadre de l'Année France-Vietnam - Nam Viet Nam Phap - www.anneefrancevietnam.com - Lieu : Maison d'Asie du Sud-Est Cité internationale universitaire de Paris Exposition organisée par la Cité internationale universitaire de Paris, en partenariat avec la Région Île-de-France, l'Institut français, le Musée Albert Kahn, la ville de Hanoi, l'Institut des métiers de la ville à Hanoi et l'université Paris-Diderot....
Contact : 01 40 78 50 06 oblique@ciup.fr

Exposition : "Les drapeaux de l'artiste" à la Maison de Suède
Horaires : sam-dim 14h-18h
Cette exposition exprime une forme inhabituelle de l'Art monumental temporaire. "Mon objectif est de multiplier sourire et joie culturelle par le mouvement libre de mes drapeaux. C'est mon hommage à la Ville, à la Liberté, à la Nature, à la Beauté et à l'Art" déclare l'artiste suédoise Karin Lewin. Venez découvrir ses beaux drapeaux et oriflammes à l'intérieur de la Maison de Suède : hall d'entrée et salon ainsi que sur la façade du bâtiment. Les maisons voisines du Japon, de la Suisse, de la Norvège et du Danemark participeront au projet en prêtant leurs mâts de drapeau afin que l'artiste puisse y exposer ses oriflammes. Vous êtes attendus nombreux pour le vernissage qui aura lieu le samedi 20 septembre entre 16h et 18h. ...
Contact : 01 40 78 50 06

Présentation de la fresque de la Maison de l'Italie
Horaires : sam 15h
Ne passez pas à cfresque du  14ème présentée à la Cité U maison de l' italie.jpgôté de la présentation de la fresque du XIVe siècle présente dans le hall de la Maison de l'Italie. Elle représente deux personnalités religieuses très importantes aux Moyen-Age : St-Christophe et St-François....
Contact : 01 40 78 50 06

Visite guidée sur l'histoire de la Maison Heinrich Heine
Horaires : sam-dim 14h-18h
Participer à une visite guidée sur l'histoire de la maison, une attention particulière sera portée à la dimension architecturale du bâtiment. Les visites durent 45 minutes et démarrent en fonction de l'affluence. ...
Contact : 01 40 78 50 06

Lire la suite

11 septembre 2014

Les réservoirs de Montsouris et les journées du patrimoine 20 et 21 septembre

réservoirs de Montsouris visite 20-21 sept 2014.jpg Durant les journées des 20 et 21 septembre, des visites seront organisées aux Réservoirs de Montsouris. Ces réservoirs étaient fermés depuis 13 années, suite aux évènements de septembre 2001. Ils sont aujourd'hui protégés dans le cadre des mesures prises par Vigipirate.

Il faut noter qu'ils représentent 1/5 de l'alimentation en eau de la Capitale et qu'à ce titre, le site est extrêmement "sensible" au point de vue de la sécurité.

Sur une surface de 3 hectares, ils contiennent 202 000 m3 d'eau accumulés dans des réservoirs soutenus par 1800 piliers.

Les candidats  visiteurs dont le nombre sera limité et encadré par des équipe de vigiles, doivent s'inscrire sur www.eaudeparis.fr ou sur www.journéesdupatrimoine.culture.fr. Attention de nombreuses de visites affichent déjà complet!

Le réservoir de Montsouris (14e) :Reservoir de Montsouris  extérieur.jpg

La visite permettra de découvrir le lanternon d’arrivée des eaux et de pénétrer en souterrain dans l'un des fameux compartiments de stockage de l'eau du réservoir. Inscription obligatoire sur le site www.eaudeparis.fr dans la rubrique événements à partir du 1er septembre. L’accès est limité à 3000 personnes. Visites par groupes de 25 personnes. Durée de la visite : environ 45 minutes. Chaque inscription est limitée à 5 places.

NB : 20 créneaux horaires de visites sont mis en ligne (samedi et dimanche), n'hésitez pas à consulter toutes les pages de la rubrique "Evénements" .

ATTENTION : La visite est déconseillée aux personnes à mobilité réduite et claustrophobes. Les mineurs doivent être obligatoirement accompagnés d’un adulte

Horaires : samedi et dimanche 10h-20h     Adresse : Place Jules Hénaffe, Paris 14e  Plan d'accès

Accès : RER B «Cité Universitaire» / M4 «Porte d’Orléans»/ T3 A  «Montsouris».

04 septembre 2014

Cité Internationale Universitaire : visites « architectures sans frontières »

Cité internationale visitearchi-.jpgLe programme Cité’Guidée permet de découvrir cette exceptionnelle “ville dans la ville” à travers des visites guidées thématiques organisées chaque dimanche du mois.

Visites guidées : ARCHITECTURES SANS FRONTIÈRES 

Visite guidée organisée tous les premiers et troisième dimanches de chaque mois.

Véritable parcours à travers l’architecture du XXe siècle, la visite “Architectures sans frontières” permet de découvrir la diversité des maisons de la Cité internationale, lieux de modernité et de prestige, mais également espaces de vie partagée offerts à ses résidents.

Dimanche 7 septembre : « Les maisons d’écoles »

Venez découvrir les maisons d’écoles de la Cité internationale au cours d’une visite à travers le temps et l’espace !

Vu de l’extérieur, on aurait tendance à penser que la Cité internationale doit son développement uniquement à l’investissement d’Etats ou de mécènes. Or, un autre type d’acteurs, moins connu, est à l’origine de la construction de trois maisons sur le site : les grandes écoles. 
Au cours d’une visite inédite, nous vous présentons ces maisons : la 
Maison des Arts et Métiers, la Maison internationale Agroparitech et la Maison des industries agricoles et alimentaires.

Plus grande maison de la Cité internationale avec 671 logements, la Maison des élèves-ingénieurs cité internationale universitairedes Arts et Métiers se compose de deux bâtiments séparés par le boulevard périphérique. Cette résidence de grande taille au style épuré des années 1950 fut conçue par les architectes Urbain  Casan, Max Bourgaoin et George Paul. Elle conforte le prestige de la Cité internationale et sa vocation élitiste en accueillant les futurs ingénieurs de demain.

Dans le même esprit, la Maison internationale Agroparitech (MINA) est accessible depuis 2007 à tous les étudiants inscrits dans l’établissement. A l’origine, il s’agit de la première maison d’école d’élèves-ingénieurs, édifiée à la Cité internationale en 1928. Ce bâtiment possède un caractère pittoresque qui se lit dans le jeu de toitures, des lucarnes, des hautes souches de cheminée et du clocheton.

Enfin, la Maison des industries agricoles et alimentaires, édifiée en 1956, accueille, également, depuis 2007, des élèves-ingénieurs d’Agroparistech. Si sa composition architecturale est relativement simple, le rythme de la construction est souligné par la couleur. Venez observer la grande fresque rappelant le thème de l’industrie qui orne le hall principal.

Réservations : A effectuer au 01 40 78 50 06 ou par mail à l’adresse visites@ciup.fr
Pour les visites du dimanche, avant vendredi 13h
– Pour les visites de groupe, une semaine avant

Réserver une visite Mail : oblique@ciup.fr Ouvert tous les jours (sauf le lundi), de 14h à 18h

Tarifs – 10 € - 6 € (demandeurs d’emploi et personnes à mobilité réduite) - 4 € (étudiants)- Gratuit pour les résidents de la Cité internationale et pour les moins de 15 ans

Rendez-vous à L/OBLIQUE à 14h30. L/OBLIQUE Fondation Avicenne
Cité Internationale Universitaire de Paris 17 boulevard Jourdan75014 Paris

Des visites de groupes peuvent également être organisées toute l’année sur demande, en semaine et le week-end, de 10h à 12h et de 14h à 17h. (Visites en français, anglais et espagnol.)

17 juillet 2014

Restauration de la chapelle du Groupe hospitalier Paris-Saint Joseph

 chapelle de l'hôpital Saint Joseph.jpgUn constat alarmant. La fondation hôpital Saint Joseph est contrainte d’engager de lourds travaux de restauration de la chapelle. Les pierres utilisées pour la construction de cette chapelle possèdent une forte porosité. Elles ont perdu leur protection naturelle : le calcin. Certaines sont intactes et d’autres fortement endommagées.

Le rapport d’études techniques réalisé en février 2013 a permis d’identifier les détériorations des pierres de la chapelle : exfoliation de la surface -  ruptures dues au gel – chute des angles des pierres due à une différence dans la dilatation de l’épiderme – dissolution de la pierre et de son calcin et encroûtement noirâtre au dessus du porche.

Un chantier ambitieux et en conséquence, un coût important.

 Les façades doivent être gommées, les pierres abîmées changées, les joints purgés, les murs seront protégés par l’application de consolidants et par endroits, de couvertines métalliques.

Les coûts estimés par ces travaux sont considérables. Au total, la fondation doit trouver 2 401 700 €. Ce besoin de financement est urgent, compte tenu de l’état des pierres extérieures, qui peut engendrer des risques pour la sécurité. Au cours des dix huit prochains mois, une première tranche de travaux est prévue pour un montant d’environ 600 000 €.

La fondation Saint Joseph fait un appel aux donateurs pour effectuer ces travaux importants.

Les déductions fiscales sont prévues. Ainsi, 66 % de votre don est déductible de votre impôt dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Ce montant est porté à 75 % si vous êtes assujetti à l’ISF, dans la limité de 50 000 €.

A votre écoute : Caroline Leportois est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions sur ce projet. Téléphone : 01 44 12 81 88. email : cleportois@hpsj.fr

Standard de l’hôpital : 01 44 12 33 33

03 novembre 2013

Ferme de Montsouris / carrière de Port Mahon : nouveau rebondissement

carrière de Port Mahon.jpgDans ce feuilleton commencé il y a environ 30 ans, voici un nouvel épisode!

"Emoi dans le quartier Montsouris, autour de la solution avancée par la Ville de Paris dans le dossier du 26/28 rue de la Tombe Issoire, autrement dit de la ferme Montsouris et de la carrière de Port Mahon, actuellement propriété d’un promoteur immobilier.

La Ville de Paris a en effet décidé d’acheter la grange et le pavillon troubadour, sur ce terrain qui accueille encore aujourd’hui la plus ancienne ferme de Paris. Le projet d’achat doit être voté en conseil d’arrondissement ce lundi 4 novembre 2013.

Le Collectif de Port Mahon, association de défense du patrimoine local, déplore pour sa part, notamment, que la Ville laisse le promoteur faire toutes les confortations du sous-sol (y compris sous la partie que la Ville achète), ce qui aura pour effet de détruire en sous-sol la carrière classée monument historique." Article extrait du site de Frédéric Vuillod 14ème citoyen   http://14ecitoyen.free.fr/spip.php?article525

Nous nous permettrons de revenir sur ce sujet pour apporter des nuances aux arguments avancés par les amoureux si passionnés de la carrière en sous-sol qu'ils en oublient le quartier en surface. Les retards accumulés risquent d'entraîner un effondrement complet de la grange dernier vestige de l'ancienne ferme, et l'impossibilité de restaurer ou de construire des bâtiments pouvant servir de logements au 26 rue de la Tombe-Issoire et Villa Saint Jacques. Cela fait des décennies que le spectacle désolant de fenêtres et portes murées et de bâtiments vides de plus en plus dégradés assombrit ce quartier !  M.Garrigue-Viney.