Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 décembre 2020

Une nouvelle maison de la Tunisie à la Cité Universitaire

Vu du boulevard périphérique, impossible de ne pas le remarquer : un immeuble courbe, tout argenté, recouvert de lettres arabes. Le pavillon Habib Bourguiba, la seconde maison de la Tunisie de la Cité Universitaire (CIUP), a été inauguré le 13 décembre dernier.  

maison-tunisie-paris-SLIDE-11-2000x857.jpg

La France est la première destination des étudiants tunisiens qui décident de poursuivre leurs études à l’étranger. La première maison de la Tunisie, construite en 1953, n’était plus assez vaste. Le nouveau bâtiment a été conçu dans un esprit résolument contemporain. La façade est très originale avec ses 1 892 lettres arabes en aluminium perforé dessinées par le calligraphe tunisien Shoof et adaptées par le designer Wissem Soussi, avec pour maître d’œuvre la société Itinérances Architecture.

La maison porte le nom d’Habib Bourguiba, qui fut le premier président de la Tunisie  (1957-1987). Il fut lui-même résident de la CIUP lors de ses études à Paris.

La nouvelle maison dispose de 198 chambres pour des étudiants et des chercheurs, ainsi que d’un auditorium de 250 places, d’un salon de thé d’un atrium, lieu de rencontre et d’échange, qui traverse les 7 étages.  Au total, 6 300 m², pour un coût de 16,6 millions d’euros.

Cette création participe de la politique de la Cité Universitaire d’expansion de ses capacités d’accueil.  D’ici 2025, elle disposera de dix nouvelles maisons – soit 1 800 logements supplémentaires. Certaines sont déjà construites, ou ont bénéficié d’extensions comme la Maison de la Corée, la Maison des étudiants de la francophonie, la  résidence Julie-Victoire Daubié. La Maison de l’Inde, la Maison de l’Île-de-France. La Fondation de Chine et la Maison d’Égypte ont en cours de construction.

Gérard Desmedt

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.