Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 décembre 2020

Un sourire, un soir de Noël

Un sourire, un soir de Noël

La grande ville avait allumé

 toutes ses lumières.

 

Les rues scintillaient

comme des bijoux dans le soleil.

 

La nuit avait développé ses étoiles,

 c’était le soir de Noël.

 

On avait décoré les rues

avec des guirlandes multicolores.

 

Chacun rentrait chez soi

chargé de cadeaux à offrir.

 

La joie, l’insouciance, les rires

fleurissaient sur les visages.

 

Cependant….

 

Assise au pied d’une porte cochère,

une vieille femme attendait.

 

Accroupie, elle murmurait

à chaque piéton qui passait :

 

« S’il vous plaît, quelque chose à manger »

mais personne n’écoutait.

 

« S’il vous plait, j’ai faim, j’ai faim »

répétait la vieille femme apeurée.


C’est alors que l’inattendu

se produisit dans l’instant.

 

Une petite fille passa avec son père.

Elle se prénommait Isabelle.

 

Elle portait dans ses petits bras,

Des paquets de friandises.

 

Sans doute, elle les déposerait ce soir

au pied de la crèche et du sapin.

 

Soudain, Isabelle s’arrêta.

« Papa, papa, regarde la dame. »

 

« Oui, Isabelle, que vois-tu ? »

« Mais papa, regarde… regarde »

Papa s’arrêta. « Oui, j’ai compris,

Tu voudrais lui donner… »

 

« Oui, papa, tiens, ces chocolats

je vais les lui offrir. »

 

Et Isabelle, se penchant dans un sourire,

Offrit à la vieille dame,

 

Ces chocolats si précieux,

Petites merveilles de saveur.

 

C’est alors qu’un doux sourire

éclaira le visage de la vieille dame.

 

« Merci, mille mercis » fit-elle

« Ce sera mon petit Noël »

 

Oui, Noël avait eu raison

de l’indifférence et de la solitude.

 

Isabelle, rentrée chez elle,

se souvint longtemps de son geste d’amour,

 

En contemplant Jésus,

qui lui souriait du fond de sa crèche.

 

R.R.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.