Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 octobre 2020

Un peu d'histoire locale : Montrouge

A l'origine ,la commune de Montrouge était un village, situé au milieu d'un espace qualifié de "plaine", ou plutôt il s'agissait d'un plateau vallonné, suivant les niveaux successifs produits par les alluvions argileuses amenées par la Seine, d'où le nom de " Mont- rouge" ( Rubeo Monte).

Emile de Labédollière dans son livre : "l'Histoire des environs du Nouveau Paris", paru dans les années 1855/60 décrit Montrouge comme suit :

Montrouge n'est plus qu'un triste village, auquel le voisinage de la route d'Orléans donne quelques fallacieuses apparences de vie industrielle ou commerciale. Dans les cabarets riverains s'arrêtent les rouliers dont la plupart transportent à Paris des vins et des vinaigres. Les jours de marché à Sceaux, de nombreux troupeaux de boeufs ou de moutons pétrissent la fange ou soulèvent la poussière de ce chemin défoncé par les lourdes voitures de carriers. On y voit parfois marcher en silence, avec un douloureux recueillement de ces ouvriers qui transportent à l'hôpital le plus proche un de leurs camarades blessé par la chute d''une pierre ou par un éboulement.

A droite de la route, est un écriteau qui porte, en caractères lisibles : Grande-Rue. C'est l'entrée de Montrouge auquel est retiré désormais la qualification de grand, puisque le petit n'existe plus ( l'ex quartier Petit-Montrouge se situait autour de la place Victor Basch actuelle : métro Alésia, ce quartier ayant été annexé à Paris en 1859 ).

L'auteur poursuit : le voyageur qui s'aventure dans ce désert ne saurait être surpris de ne point trouver de trottoirs ; mais ce qui l'étonne, c'est de ne point rencontrer de maisons. Cependant quand il avance, il en aperçoit quelques unes : de vénérables ménagères, qui tricotent derrières les vitres, s'interrompent pour le regarder, et des figures humaines apparaissent sur le seuil des rares boutiques qui ont l'air de n'avoir jamais rien vendu à personne.

 Aujourd'hui, Montrouge a bien changé... Le métro dessert la commune et son futur prolongement jusqu'à Bagneux  rattachera la commune au Grand Paris qui s'annonce, vers 2024. Le passé sera définitivement effacé !

( A suivre)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.