Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 septembre 2021

Journées du patrimoine et du matrimoine dans le 14ème les 17, 18 et 19 septembre

journées du patrimoine 18 et 19 sept 2021.jpgLes Journées européennes du patrimoine se tiendront cette année les 18 et 19 septembre autour du thème "Patrimoine pour tous". Dans le 14e, l'accent est mis sur le matrimoine, "l'héritage des mères", pour célébrer les grandes figures féminines artistiques et culturelles de l'arrondissement.

Pour leur 38e édition, les Journées européennes du patrimoine ont pour thème Le Patrimoine pour tous, mettant l’accent sur l’accessibilité de notre patrimoine, avec des parcours adaptés à tous les publics et une attention particulière portée aux personnes en situation de handicap.

Les événements organisés partout en France les 18 et 19 septembre sont gratuits. Certaines actions sont sur réservation.

journées du matrimoine 2021.pngPour consulter le programme complet des Journées du patrimoine

Le programme dans le 14e

Dans le 14e, on célèbre tant le matrimoine, que le patrimoine : l'occasion de découvrir les artistes et figures culturelles qui ont marqué l'arrondissement et de leur rendre hommage.

Le  détail du programme dans le 14e

 cliquez sur lire la suite  ou : https://mairie14.paris.fr/pages/journees-du-patrimoine-18...


villa seurat maison-jean-lurcat-.jpgVendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 septembre Exposition Chana Orloff et la Villa Seurat 

 Chana Orloff sera représentée par une vingtaine d’œuvres et ses ateliers, conçus par Auguste Perret, seront visitables. Vous pourrez également découvrir d’autres artistes comme Robert Couturier, Édouard Goerg, Jean Lurçat, Alexandra Roussopoulos et Martin Mc Nulty !
- Visite-conférence
(45min, de 10 h à 17 h 30) toutes les 20 minutes sur l’œuvre de Chana Orloff, l’architecture et les habitants célèbres de la Villa Seurat
- Lectures d’Anaïs Nin et d’Henry Miller - 12 h, 14 h, 16 h
- Chana Orloff : posture(s) de femme, spectacle de chorégraphie lente par Amandine Bajou, danseuse professionnelle - 13 h, 15 h, 17 h

Par les Ateliers Chana Orloff
7 bis, Villa Seurat
www.chana-orloff.org

 

-Vendredi 17 septembre Conférence « 7 portraits de compositrices françaises » au Conservatoire Municipal Darius Milhaud

De 19 h à 20 h 30, avec un temps de questions/discussion (30 minutes environ)
On connaît très peu de noms de compositrices et encore moins leur image. Ces figures du matrimoine sont les grandes absentes des murs des établissements d’enseignement artistique, des frises chronologiques et de l’essentiel du matériel pédagogique. Toutes reconnues par leurs pairs à leur époque, elles ont été effacées du répertoire, au point que l’on peut encore aujourd’hui effectuer tout un cursus artistique sans en avoir eu connaissance. Pour redonner à ces femmes la place qu’elles méritent dans l’histoire de la musique et dans les établissements d’enseignement, HF Île-de-France présente une série de 7 portraits de compositrices françaises du XVIIe au XIXe siècle : Élisabeth Jacquet de la Guerre, Sophie Gail, Hélène de Montgeroult, Louise Farrenc, Pauline Viardot, Marie Jaëll et Augusta Holmès, illustrées par Lorraine les Bains.

Par HF Ile-de-France

Conservatoire Municipal Darius Milhaud, 2 impasse Vandal

Plus d'info

-Samedi 18 et dimanche 19 septembre Balades urbaines : le Matrimoine dans le 14e, destins de femmes au fil des rues

À Paris, seul 12% des rues portent le nom d’une femme. Hautement symbolique, l’effort récent de féminisation des voies parisiennes permet de rendre visible aux habitants et aux passants ces destins de militantes, d’artistes, d’autrices, de scientifiques, de philanthropes etc.

Proposées dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine, ces deux balades urbaines nous permettrons d’évoquer la mémoire de Léonie Chaptal, de Jane et Paulette Nardal, d’Alice Guy, de Niki de Saint-Phalle, de Simone de Beauvoir ou de Sophie Germain, en suivant les rues qui portent leur nom ou les lieux de leur passage, au départ des quartiers Porte de Vanves ou Montparnasse. Sous la forme de deux randonnées d’environ 2h, nous découvrirons également l’histoire et le patrimoine de ces quartiers du 14ème arrondissement. Le point d’arrivée de ces deux balades sera la Villa Seurat, devant l’atelier de la sculptrice d’origine russe Chana Orloff, récemment ouvert au public et labellisé Maison des illustres où les participant·es auront la possibilité de poursuivre les Journées du Patrimoine. Balade urbaine d’une durée d’environ 2h pour 2km de marche tranquille
Par Florence Pillet, guide conférencière
Pour s'inscrire au parcours sud -Départ Les Carrières, 12 place de la porte de Vanves, samedi 18 à 10 h 30 et dimanche 19 à 15 h 30
Pour s'inscrire au parcours nord - Départ Square Yves Klein, métro Raspail, samedi 18 à 15h30 et dimanche 19 à 10h30

-Balades artistiques samedi 18 septembre à 10h et 15h : Promenades urbaines sur les pas du peintre Paul Gauguin (1843-1903),

  Paul Gauguin fut l’un des plus importants précurseurs de l’art moderne avec Cézanne, Seurat et Van Gogh.

Départ  de la mairie annexe, 12 rue Pierre Castagnou

Par la Société historique et archéologique du 14e arrondissement

Sur inscription par mail à culture14@paris.fr ou à l'accueil de la mairie

 

-Samedi 18 septembre 16 h 30 Lecture en musique  Benoîte Groult 
Benoîte Groult, magnifique d’intelligence et d’élégance, féministe et militante évoque de nombreux sujets sérieux et drôles. Dans Spéculum # 2, En chair et en os, est abordée la question de la mort.
Il semble en effet important de lire certains passages de l’ouvrage de sa fille, Blandine de Caunes, qui nous livre un recueil époustouflant d’amour sur le départ de Benoîte Groult, sa mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Blandine de Caunes aborde aussi le deuil d’une manière doublement tragique, celui de sa fille Violette décédée à 36 ans. Cette mise en voix est la douleur de perdre sa mère et sa fille certes, mais est avant tout la transmission de femmes. La représentation s’achèvera en joie et en musique féminine de Mia Delmae.

Par HF Ile-de-France

Bibliothèque Benoîte Groult, 25 rue du Commandant René Mouchotte

Sur réservation Site internet

Plus d'info

Hôtel de Massa.jpg-Poésies de Femmes à l’hôtel de Massa  samedi 18 septembre à 17h

(Re)Découvrez l’intérêt et la valeur de la production poétique de quelques autrices phares d’avant notre siècle et écoutez des extraits de l’œuvre musicale de la Dame des Six. Les femmes poètes révèlent ici une relation essentielle, charnelle et spirituelle à la nature. Elles sont les magiciennes qui ouvrent en chacun de nous des espaces de résonnance, éveillent souvenirs et sens, réactivent quelques liens intimes - parfois mis en veille, à la nature. Les spectateurs seront disposés en cercle, pour laisser se déployer la poésie créée par tous. La comédienne donne vie, corps et voix, aux différentes écritures qui s’entrecroisent, surgissent pour se répondre et/ou s’entrechoquer, créent un univers bruissant et ressourçant. Les poèmes rencontrent la musique composée, mais pas seulement : à partir de sons issus de la nature nous créerons un univers sonore singulier et émouvant.

Cécile Sauvage (1883-1927), Cécile Périn (1877-1959), Lucie Delarue Mardrus (1874-1945), Anna de Noailles (1876-1933) … et d’autres autrices encore révèlent et partagent leur relation essentielle, charnelle et spirituelle à la nature.

Le samedi 18 septembre 2021 de 17h à 18h

Plus d'info

Hôtel de Massa, 38 rue Saint Jacques 75014

 

MPPA Broussais 100 rue Didot.jpg- Broussais, artistique et patrimonial Samedi 18 septembre 14H > 19H
 
Les artistes de la saison et l'équipe vous concoctent une journée festive pleine de surprises. Ce jour-là, avec l'association Paris Historique, invitée pour les Journées européennes du Patrimoine, découvrez l'histoire étonnante de cette ancienne chaufferie d'hôpital transformée en établissement culturel depuis 2014 ! 

> MPAA/Broussais · 100 rue Didot, 75014 Paris

L'histoire de la  Maison des Pratiques Artistiques  Amateur de Broussais

La MPAA/Broussais, ouverte en 2014, offre de vastes espaces, aussi bien intérieurs qu’extérieurs, propices aux grands rassemblements et aux performances artistiques. Elle accueille des répétitions, mais aussi offre une programmation d’ateliers, expositions, spectacles et propose des rendez-vous réguliers pour pratiquer ensemble.

Au-delà de cette activité foisonnante, quelle histoire se cacher derrière ce grand bâtiment ?
Tout de briques rouges, ce bâtiment en brique déploie vers le ciel sa grande cheminée … car il a été une chaufferie ! Celle de l’hôpital Broussais, construit à la fin du 19ème siècle.

Un Hôpital provisoire… qui dure

Suite à l’épidémie de typhoïde sévissant en 1882, l’Assistance Publique décide de construire un nouvel hôpital destiné aux malades. Le site choisi est le sentier des Mariniers sur la plaine de Vanves. L’hôpital est construit en un temps record entre août et octobre 1883.

L’épidémie de typhoïde terminée, l’hôpital reste vide jusqu’en 1886. Il prend le nom d’hôpital Broussais, honorant François-Joseph Broussais, professeur de pathologie. Cet établissement, provisoire à l’origine, va accueillir pendant près de 50 ans des services de médecine et de chirurgie. Il sera également affecté aux cholériques pendant les épidémies de choléra.

Pour les journées du patrimoine, la MPAA s’associe avec L’association Paris Historique pour vous raconter l’histoire de cette ancienne chaufferie !  

Des visites seront organisées toutes les 30 minutes.  Ponctuées de performances artistiques le samedi 18 septembre !

Plus d'info

https://www.youtube.com/watch?v=bgdqExuplS8

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.