Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 mai 2018

Philippe de Champaigne, peintre du silence et de la grâce : conférence Art Culture et Foi lundi 14 mai à Saint Pierre de Montrouge

art culture et foi 14 mai 2018 philippe de champaigne La Cène.jpg

Nous vous invitons à assister à la conférence organisée par l’équipe d'Art, Culture et Foi / Paris 14 lundi 14 mai à 20h30 ). L'intervention sera assurée par Sylvie Bethmont, enseignante à l’Ecole cathédrale, collège des Bernardins, et portera sur « Philippe de Champaigne, peintre du silence et de la grâce ». 

Pour Philippe de Champaigne (1602-1674), peintre d’origine bruxelloise qui a fait carrière en France, l’homme est à la fois tableau et peintre à l’imitation de Dieu. 

Peintre de cour auprès du cardinal de Richelieu et de Louis XIII, il devient, à la mort de son épouse, proche des jansénistes de Port-Royal-des-Champs. Cependant l’austérité et la rigueur, qui caractérisent son œuvre, ne sont pas « jansénistes » mais le reflet d’une production artistique de son époque. (On peut établir des comparaisons avec les peintres de « l’Ecole de Paris » comme Le Sueur, la Hyre…)

Il n’entra jamais dans les débats théologiques. Si le calme et la mesure qui irradient toute son œuvre, sont en profonde adéquation avec l’esprit de Port-Royal, il s’inscrit d’abord dans le mouvement de la Contre-réforme, à la suite des décrets du concile de Trente sur les Saintes-images.  

Ce peintre nous touche car il peint « vrai », avec un nombre de coloris restreints, des supports de méditation où la figure humaine occupe la première place. 

 « Un Chrétien est comme un peintre qui a toujours à ajouter quelque trait à son tableau, et comme un statuaire et un sculpteur, qui a toujours à diminuer » (Nicolas Fontaine, 1691). 

Au centre paroissial de Saint-Pierre-de-Montrouge 9 passage Rimbaut Paris 14ème

Métro Alésia - Bus : 28, 38, 62 et 68

08 mai 2018

 L’Université Populaire du théâtre au Théâtre 14 : les 7, 8 et 9 mai

 L’Université Populaire du Théâtre  les 7, 8 et 9 mai

Populaire, intelligent et… gratuit !

En 2018, nous évoquerons la longue marche des droits de la femme, de l’enfant et de l’homme. Venu du fond des âges, le combat pour ces droits, gagnés pied à pied, mais toujours en péril, a progressé grâce à de grandes figures tutélaires à qui nous donnerons corps grâce aux acteurs qui interpréteront les textes de toutes natures que nous allons programmer : d’Olympe de Gouges à Malala Yousafzai en passant par les femmes prix Nobel de la paix.

Le Mexique et la Finlande nous parleront aussi de la liberté des femmes à travers des œuvres fortes, drôles et actuelles.

Pour clôturer le centenaire de la grande guerre, Apollinaire nous fera l’éloge des femmes et de l’amour.

Enfin, Platon, Cicéron et Saint-Augustin nous parleront de la République et des libertés individuelles.

Mercredi 9 mai 2018

-17h À bas Guillaume ! ou la chanson du «mal-aimé»

de Jean-Claude Idée

La représentation sera suivie d’un débat avec l’auteur

-19h Lubéron

de Jean-Loup Horwitz

Mise en lecture de Thierry Harcourt

Avec : Marie Christine Barrault et Patrick Raynal

La représentation sera suivie d’un débat avec l’auteur

-21h Le dernier amour

d’Einstein

d’Hervé Bentégeat

Avec : Stéphanie Moriau, Michel de Warzée, ...

La représentation sera suivie d’un débat avec l’auteur

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles
réservations indispensable à partir  du  lundi 30 avril au 01 45 45 49 77 du lundi au samedi de 14h à 18h00.http://theatre14.fr/telechargement/20dfd595fbfa9d7f1b3ca8...

http://theatre14.fr/saison/spectacle/universite-populaire...

Théâtre 14- Jean Marie Serreau - 20 avenue Marc Sangnier 75014

Lire la suite

07 mai 2018

Histoire de nos rues

Rue Nicolas Taunay

Cette rue dont la longueur est modeste (65 mètres) et située à la porte de Châtillon, juste en face du square Nicolas-Antoine Taunay_02.jpgéponyme, porte le nom d'un peintre quasi inconnu. Nicolas Taunay fut peintre, un peintre classique qui vécut de 1758 à 1830. Il était le fils d'un émailleur de la manufacture de Sèvres. Admis à l'Académie de Peinture en 1784, et après un séjour à Rome en qualité de pensionné de Louis XVI, il devint membre de l'Institut. Il fit un long séjour au Brésil, de 1816 à 1824 pour organiser à Rio de Janeiro une Académie des Beaux-Arts.

Quelques-unes de ses œuvres sont présentes au musée du Louvre et portent sur un sujet historique mais traité de façon anecdotique. Ce fut un artiste consciencieux mais on peut être étonné que son nom soit dédié à une rue si modeste du 14ème.  

Rue Prisse d'Avennes

Entre les deux rues parallèles du Père Corentin et Sarrette, voici une rue qui fait à peine cent mètres, qui du côté pair est bordée par les emprises gazonnées d'un groupe d'immeubles de la Ville de Paris, tandis que du côté impair, on remarquera  les bâtiments d'une école élémentaire, style 3ème République.

Qui était Prisse d'Avennes (1807-1879). Ce fut un des pionniers de l'égyptologie. Il découvrit lors d'une de ses campagnes de fouilles l'extraordinaire papyrus de Ptahhotep, fonctionnaire égyptien de rang élevé qui vécut il y a 4500 ans et légua à la postérité ses "instructions", recueils de

Papyrus Prisse Egyptien 186_Enseignement.JPEG

maximes d'une grande sagesse, écrites à l'usage de son souverain.

- Documentation extraite du N° 43 de la S.H.A du 14ème.

06 mai 2018

Prière à la Sainte Vierge Marie

vierge marie Angelico-Annonciation-1434.jpg

Quand timidement, les premières lueurs de l’aube

Déchirent un à un les voiles de la nuit,

Eclairant d’un sourire la terre nourricière

Et que s’amorce l’annonce d’un jour nouveau,

Je pense à toi Marie, terre féconde

Où fut semé et où germa le Verbe.

A toi qui visitée par l’Esprit, si jeune,

Une enfant encore,

A donné ton oui, audace de ton engagement.

Je me dis alors, quel exemple est le tien !

Donne-nous comme toi,

De nous oublier nous-mêmes,

De penser aux autres, à tous les autres,

Apprends-nous à nous regarder avec tes yeux,

Les yeux de qui sait ce que ton Fils a fait pour nous

De son amour et de son sang

Offerts pour le salut du monde,

Alors, oui, Marie,

Que le monde se souvienne

Que cette journée ne s’achève,

Sans que je n’aie mis en actes

Ce que professent mes lèvres

Et que je n’aie loué ton saint nom,

Et célébré la gloire de ton divin Fils.

Elyane Boissière

la vierge marie au pied de la croix Pietro_Perugino_040.jpg

Photos : 1) Annonciation Fra Angelico

2) Marie au pied de la Croix Pietro Perugin

15 avril 2018

Le 14ème arrondissement, village des arts (II)

La grande période artistique de Montparnasse s'établit entre 1850 et 1900. On peut dire que l'importance de la sculpture et plus particulièrement la sculpture dans les cimetières ne fit qu'augmenter durant la deuxième moitié du 19ème siècle. Ainsi, tout autour du cimetière Montparnasse, une importante communauté de sculpteurs s'installa. Les adresses d'ateliers de la fin du 19ème siècle se trouvent au périmètre du cimetière Montparnasse. En 1910, on relève déjà plus de sculpteurs dans le 14ème arrondissement que dans tout autre arrondissement de Paris, les suivants étant le 15ème et le 17ème.

Une deuxième vague s'installa au début des années 1900. A cette époque, la mode des sculptures se tarit. Aussi, de nombreux ateliers de Montparnasse se trouvent libérés. C'est alors que les peintres vont prendre le relais, sachant que le quartier avec ses cafés, ses théâtres, ses bals et ses caf'conc' se développe en même temps que le bal Bullier  qui en 1903  voit la réouverture de la Closerie des Lilas  où Jean Moreas et Paul Fort y règneront.

Lorsque les ateliers sont tous occupés ou trop onéreux, il reste au candidat peintre la possibilité de louer de vieilles remises ou des écuries abandonnées. Le peintre Roger Wild ajoutait : "La province commence à Montparnasse et les artistes ont choisi Montparnasse parce que c'est un quartier pénard".

En 1918, Guillaume Apollinaire déclare : "Le Montparnasse est devenu pour les peintres et les poètes ce que Montmartre était pour eux il y a 15 ans : l'asile de la belle et libre simplicité. Le quartier Montparnasse, au témoignage de l'habitant des quartiers environnants est un quartier de louftingues".  Mais il faut encore préciser que, selon une édition 1910 du Bottin, on a un peu hâtivement cru que tout ce que Paris comptait d'artistes se blottissait contre la butte Montmartre. La plus grande forte concentration de peintres professionnels se situait dans le 17ème arrondissement suivi par le 15ème. 

Modigliani Picasso,Salmon

A partir de la Première Guerre Mondiale : "Montparnasse s'avère le Carrefour mondial où les artistes de tous les pays aboutissent". Si Montparnasse en est le foyer, les ateliers essaiment jusque dans les 13ème, 15ème, 5ème et la banlieue. (photo: Picasso ,Modigliani, et André Salmon, à Montparnasse, de gauche à droite)

Documentation extraite du N°  43 de la S.H.A. du 14e.

09 avril 2018

Le 14ème arrondissement, village des arts

On pense souvent qu'à partir de 1910, les artistes parisiens fréquentant Montmartre seraient venus s'installer à Montparnasse. Or, cette affirmation ne représente pas la réalité car dès 1834, un habitué du quartier Luxembourg (Félix Pyat) affirmait que le Luxembourg était le quartier favori de l'artiste.

MereSaguet.JPGEn effet, ce quartier avait tous les atouts pour plaire aux Romantiques. Une fois franchies les barrières de l'octroi, (en deçà du mur des Fermiers généraux) le paysage encore vide toute construction ,offrait ses cabarets, guinguettes et auberges où l'on servait un breuvage non taxé. Un célèbre cabaret, celui de la Mère Saguet (voir l'image, gravure de l'époque, cliquer pour agrandir) prospérait, fréquenté par les poètes et les artistes du quartier du Luxembourg, qui  venaient y discuter sur la prosodie nouvelle. 

Turbulente jeunesse politique, littéraire et artistique de la monarchie de Juillet, elle se regroupait  sous l'appellation : Jeune France. Ainsi, on pouvait voir le sculpteur David, les frères Devéria et Boulanger, le peintre Nicolas Charlet, Abel Hugo, le frère du célèbre poète, ce dernier étant le plus assidu à fréquenter le cabaret de la Mère Saguet, tout proche du fameux" Moulin de beurre". De nombreuses célébrités littéraires et hommes politiques fréquentaient ce lieu. On y trouve la présence d'un futur ministre : Adolphe Thiers.

Au cours du 19ème siècle on trouve la présence dans notre 14ème et plus particulièrement aux environs du Montparnasse, les noms de Bartholdi, Carpeaux, Cézanne, Falguière, Gauguin, Gill, Munch, Prouvé, le douanier Rousseau, Rude. signalons que Villette illustre montmartrois œuvre à Montparnasse.

Lors de la deuxième partie du 19ème siècle, de nombreux ateliers d'artistes naissent : rue Boissonnade, Villa Brune, rue Campagne-Première, passage d'Enfer, rue Vercingétorix, boulevard du Montparnasse et rue du Moulin de Beurre.

On peut dire que de nombreux artistes débutaient dans le 14ème arrondissement et se retrouvaient dans le 17ème quand ils avaient réussi.  ( à suivre) 

- Documentation extraite du N°  43 de la S.H.A DU 14Ee).

06 avril 2018

L'histoire de nos rues : la rue Vandamme

la rue Vandamme.JPGCette rue se présentait à l'origine jusqu'avant la Seconde guerre mondiale comme un arc d'environ 400 mètres tendu entre la rue de la Gaîté, près du théâtre Montparnasse et la rue du Château, juste au point où celle-ci enjambe les voies ferrées de Montparnasse.

Mais dès 1937, commencèrent l'amputation de cette rue, suite au début de la restructuration de la gare Montparnasse. Les opérations de rénovation de Plaisance firent disparaître ensuite la partie centrale jusqu'à l'avenue du Maine.
Aujourd'hui, il ne reste qu'un très court segment, joignant l'avenue du Maine à la rue de la Gaîté. A l'angle de ce tronçon (rue de la Gaîté) on peut voir encore la maison des Mille Colonnes où était réputé un restaurant et son célèbre bal.

Cette rue rappelle la vie d'un général d'Empire : le général Vandamme général Vandamme (D.J.R.,_comte_d'Unebourg,1770-1830).JPG(1770-1830) à qui le Second Empire dédia cette rue. Ce général prit une part brillante de 1792 à 1815 à la plupart des campagnes de cette période. On le voit à Austerlitz, Wagram, Dresde, et en Silésie. Napoléon pensait à lui pour le bâton de maréchal. Capturé par les Russes en 1813, libéré en 1814, il se rallia à l'empereur en 1815. Il fut l'un des 120 membres de la nouvelle chambre des Pairs de France, improvisée par Napoléon. Vandamme se distingua à Waterloo lorsqu'il ramena sur Paris l'arrière garde française. Arrêté à la Seconde Restauration, il partit en exil aux Etats-Unis puis en Belgique où il mourut le 15 juillet 1830 en sa ville natale de Cassel. IL est assez probable que la Monarchie de juillet lui aurait décerné ce fameux bâton de maréchal s'il avait vécu plus longtemps.

Documentation extraite du n° 42 de la SHA du 14ème

02 avril 2018

La Table des Matières vous propose

La Table des Matières "a le plaisir de vous proposer pour  la fin de mars et début d'avril :  

La Table des matières expo photo Bruno  MOINARD.jpg- Une Exposition de Photographies de Bruno Moinard du 26 mars  au 28 avril vernissage le jeudi 29 mars à partir de 19h00La Table Des Matières CONFERENCE-histoire de l'art 30 mars 2018.jpg

- Le vendredi 30 mars à 20h : Conférence de Jean-François Martine (conférencier /chercheur) “Pourquoi l’art, ou de l’utile et de l’essentiel”
Participation libre
 
Mardi 3 avril à 20 h
Soirée KaraokéParticipation aux frais : 5 euros.

La Table des matières 6 avril 2018 sankara film, débat, dédicace.jpg- Vendredi 6 avril à 20 h
Projection, débat et dédicace : autour de Thomas Sankara. Soirée  animée par Djilali Benamrane, auteur de l’essai « Sankara leader africain », éd. L’Harmattan, 2016.

- Le Dimanche 8 avril  Vide grenier de la rue Didot (nous aurons un stand et la ressourcerie sera ouverte toute le journée )

 51, rue de l'abbé Carton, 75014

Philippe Delbard, directeur,  07 82 40 78 75   www.latabledesmatieres.org ou aussi voir la video: https://www.youtube.com/watch?v=A8ipnyN2Vko

27 mars 2018

Icônes coptes modernes

Icônes coptes modernes expo mars avril.jpgDu 23 mars au 7 avril 2018 à la librairie 49 rue Gay-Lussac 75005 Paris : Exposition d’icônes coptes modernes

 Vernissage le vendredi 23 mars (de 16 h à 19 h) avec une causerie du professeur Ashraf Alexandre Sadek, égyptologue, - « La religion de l’Egypte ancienne a ouvert la voie au christianisme » - dédicace de ses livres. Présence de Marie-Gabrielle Leblanc, historienne d’art.

Durant toute la quinzaine de nombreux et beaux livres sur l’Égypte à toutes les périodes de son histoire seront en rayons.

Marie-Gabrielle Leblanc sera également présente à la librairie pour vous expliquer les particularités des icônes coptes, le mercredi 28 mars, de 16 h à 19 h.

En partenariat avec Le Monde copte https://www.lemondecopte.com/styled/

http://www.lesvoyagesduprofesseur.com/

26 mars 2018

Hommage à Ossip Lubitch du 22 mars au 9 mai

ossip lubitch expo galerie des montparnos 22 mars au 9 mai 2018.jpgFidèle aux artistes de l’Ecole de Paris, la galerie « Les Montparnos » présente 30 œuvres d’Ossip Lubitch confiées à la vente par sa fille Dinah. Les visiteurs pourront découvrir au 5 rue Stanislas, dès la soirée du vernissage le 22 mars à 18h 30 et jusqu’au 9 mai, quelques  huiles sur toile, gouaches, fusains, pastels, gravures des années 1920 à 60, ayant pour thèmes des portraits, personnages de cirque, natures mortes et paysages.

Né dans la Biélorussie des stars qui y interdisaient l’usage de la langue polonaise, le jeune Ossip fut attiré très tôt par la musique et la peinture ; c’est cet Art qu’il étudiera à Odessa à la fin de son cursus scolaire, encouragé par son père qui exerçait la belle et utile profession de maréchal-ferrant.

 1919 - 1923 passage à Berlin

Le rêve des centraux était ... Paris ! Pour rejoindre la capitale, le jeune homme passe en 1919 par Berlin, ville d’émigrants, où la guerre le bloque. Mais il y retrouve un cercle cosmopolite d’artistes. Avec quelques uns il participe aux décors de l’Opéra, du théâtre « l’Oiseau Bleu » et de films

1923 - 1999 enfin Paris !

L’opportunité du décor d’un cabaret montmartrois lui permet d’accéder à son rêve, Paris où il va réaliser la décoration de restaurants, appartements, cabarets. Cependant, c’est à Montparnasse qu’il décide d’habiter fréquentant Bourdelle et rejoignant le groupe de Pougny, Krémegne, Soutine, où il retrouve avec bonheur l’autre attirance de son enfance, la musique. Celle des jeunes musiciens du groupe Triton sous la baguette de Charles Munch. Hasard, symbole, signe des temps... son atelier se trouve rue d’Odessa, la ville qui le faisait autrefois rêver de Paris avec tant d’autres artistes, dont Pougny et sa femme Xenia. Les réunions sont quotidiennes à « la Coupole », au « Sélect », il s’y rend, curieux du monde qui l’entoure, de ses visages, attitudes, expressions. 

Lire la suite

La Galerie du Montparnasse présente

La Galerie du Montparnasse, 55, rue du Montparnasse ( métro Montparnasse- Bienvenue) présentera du 3 avril jusqu'au 14 avril les artistes-peintres : 

                                                       Françoise AUBRY et Heman JARA. 

Le vernissage de l'exposition aura lieu le jeudi 5 avril à 18/h 30

21 mars 2018

Les spectacles du Théâtre 14 ( Saison 2018)

hamlet au theatre-14  9 mars au 21 avril 2018.jpgLa saison 2017/2018 du Théâtre 14 est aujourd'hui animée par la pièce de Shakespeare : HAMLET produite par la compagnie Les Larrons, Atelier-Théâtre Actuel, le Théâtre André Malraux de Rueil Malmaison et Romeo Drive Production. Cette pièce sera jouée jusqu'au 21 avril 2018.

Dans la limite des places disponibles, une lecture spectacle sera présentée le lundi 26 mars de 12 heures à 0 heure, dans une production : DE MIDI A MINUIT, par des membres des EAT. Réservations au : 01 42 29 78 64. Par ailleurs, le mercredi 28 mars à 14 heures, sera présenté : LE ROI ARTHUR (réservations par mail : jeanphilippebeche@gmail.com

Du 26 avril au 5 mai sera présenté : le Printemps de la création théâtrale.

Les 7, 8 et 9 mai, aura lieu l'Université Populaire du Théâtre qui évoquera la longue marche des droits de la femme, de l'enfant et de l'homme.

Théâtre 14 : 20 avenue Marc Sangnier; Paris 14e.

Location 01 45 45 49 77. email : contact@thatre14.fr

19 mars 2018

La galerie Camera Obscura présente les œuvres de Josef Nadj

Camera Obscura mars-avril 2018. expo Joseph Nadj jpg.jpgLa Galerie Camera Obscura présentera du 22 mars au 19 mai 2018 les œuvres de Josef Nadj intitulées : "Miraculorum" comprenant des dessins, des cyanotypes et des photographies.

Le vernissage en présence de l'artiste aura lieu le mercredi 21 mars de 17 heures à 21 heures.

268 boulevard Raspail - 75014 - www.galeriecameraobscura.fr ; heures d'ouverture de la galerie : du mardi au vendredi de 12 heures à 19 heures et le samedi de 11 heures à 19 heures.

18 mars 2018

Entrées de métro d’Hector Guimard

guimard métro écusson.jpgDe la fonte, des libellules et des fleursguimard motif à mouton-duvernet.JPG

De la fonte ouvragée en courbes à la symbolique florale, des auvents, des verrières aériennes…Que sait-on des décorations de certaines bouches de métro ? Leur créateur, l’architecte Hector Guimard, est un peu oublié. Il reste quatre de ses ouvrages dans le 14e.

1899, Paris se prépare pour la grande Exposition Universelle de 1900. La Compagnie des chemins de fer métropolitains de Paris (CMP) envisage la création des premières lignes de métro. Elle y voit l’occasion de mettre en avant le savoir-faire et le prestige à la française. Elle lance donc un appel d’offres pour la réalisation, esthétique et fonctionnelle, d’ouvrages couvrant les futurs accès au métro. Ces édifices devront respecter des normes et critères précis : Ils devront être vitrés “sur la plus grande hauteur possible, à partir de un mètre environ du sol ”, ils seront “ ornés d’une frise pouvant recevoir des caractères très apparents, éclairés par transparence pendant la nuit, portant l’inscription : « Chemin de fer métropolitain » ”

Les propositions de tous ceux qui répondent à cet appel d’offres sont refusées. Adrien Bénard, Président de la CPM, adepte de l’Art Nouveau, choisit alors un architecte connu pour être le “pape” de ce nouveau mouvement artistique, Hector Guimard. Originaire de Lyon, il a alors 32 ans. Il dessine deux types d’entrées : des édicules (ouvrages avec toiture) de simples entourages (sans toiture)

Lire la suite

Galerie du Montparnasse

les artistes du marché de la Création Edgar Quinet exposition à La Galerie du Montparnasse du 18 au 29 mars 2018.jpgLa Galerie du Montparnasse exposera les artistes du marché de la Création Edgar Quinet. L'exposition aura lieu du 18 mars au 29 mars, tous les jours de 11 heures à 19 heures 30,

Le vernissage de l'exposition aura lieu le mardi 20 mars à 18 heures 30.

 55 rue du Montparnasse 75014

métro : Montparnasse Bienvenue ou Edgar Quinet . 

Cliquez sur l'image pour la voir en grand

07 mars 2018

Geneviève Barthomeuf-Vidal et de François Acloque à la Galerie du Montparnasse

expo galerie Montparnasse du 3 au 15 mars 2018  GBV.JPGExposition  à la Galerie du Montparnasse, 55 rue du Montparnasse, pour la présentation des œuvres de Geneviève Barthomeuf-Vidal et de François Acloque, du 3 au 15 mars. 

Du lundi au vendredi, de 13 heures 30 à 19 heures et le samedi/dimanche de 11 heures à 20 heures.

Le vernissage aura lieu le 7 mars à 18 heures 30.

04 mars 2018

Illustrations de l'identité de notre arrondissement

Chaque ville et  chaque village de France ont leur identité. Notre 14ème arrondissement issu de l'annexion des territoires compris entre le mur des Fermiers Généraux inauguré sous Louis XVI, et les anciennes fortifications de Louis Philippe construites de 1840 à 1844, n'échappe pas à cette règle.

Le grand axe historique nord-sud reliant la Germanie à l'Espagne (rue du Faubourg Saint Jacques, rue de la Tombe Issoire et au-delà) ainsi que l'ancienne route d'Orléans qui lui est parallèle, ont structuré ce territoire. On peut signaler aussi l'intervention du duc du Maine qui pour se rendre au château de Sceaux, créa une grande avenue débouchant au carrefour dit : la Croix des Sages, actuelle place Victor Basch. Le Second Empire a fait le reste, en complétant et prolongeant la plupart des rocades et des rues rayonnantes, tels les boulevard saint Jacques, Arago, Raspail, de Port-Royal, ceux des Maréchaux, l'avenue René Coty et la rue d'Alésia. Il faut signaler que le démarrage des travaux du boulevard périphérique a commencé dans les années 1950, sur la partie dite de la "zone" des anciennes fortifications. Le 14ème est rattaché à la grande histoire en Hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris.jpgprésentant la plus forte densité d'établissements hospitaliers issus eux-mêmes de communautés ou institutions religieuses fort anciennes ou d'initiatives charitables ou humanitaires privées.

Mais le 14ème possède un nombre important de monuments etl'observatoire de Paris.jpg de sites qui se rattachent aux 17ème et 18ème siècles. Ainsi, l'Observatoire (1667) où le savant danois Olaüs Roemer découvrit en 1675 la vitesse de propagation de la lumière. Nous voyons aussi la statue du lion de Belfort rappelant la défense héroïque de cette ville en 1871. Les anciennes carrières souterraines sont devenues le plus gigantesque ossuaire qui soit (6 millions de nos ancêtres parisiens y reposent). N'oublions pas lepavillon ledoux place Denfert-Rochreau.jpegs deux pavillons d'octroi du mur des Fermiers Généraux situés place Denfert Rochereau et qui sont dus à l'architecte visionnaire Ledoux. Construits en 1787, ce sont les seuls témoins du fameux mur des Fermiers Généraux, ( le mur murant Paris, rend Paris murmurant).

Le Second Empire végétalisa la capitale à travers  et enparc Montsouris lac.2 jpg.jpg particulier avec le parc Montsouris, créé sur d'anciennes carrières. 15 hectares  sont offerts ainsi  à la promenade et à la détente.

Cité Internationale Universitaire MIfacadeNord-625x300.jpgA une époque plus récente, à partir de 1919, on voit s'édifier la Cité Internationale Universitaire, sur 43 hectares et dont le développement aujourd'hui est relancé par la création d'autres bâtiments.

cimetière Montparnasse.jpgCitons enfin le cimetière Montparnasse qui réunit depuis 160 années des personnages illustres, de Baudelaire à Sartre, de Dumont-Durville à Maryse Bastié et récemment, Simone Weill.

On pourrait citer d'importants hommes célèbres qui ont vécu dans l'arrondissement : Chateaubriand, Balzac, Proudhon, Rude, Raspail, Lénine, Mermoz, Jean Moulin, sans oublier Picasso, Modigliani, Giacometti, Alain Fournier.

Nous mentionnerons encore se référant au passé, une maison datant de Louis XIII devenue demeure du fontainier avenue Denfert Rochereau  ; le cloître de Port-Royal de Paris ; la maison de retraite hopital la Rochefoucauld façade Rné Coty.JPGde La Rochefoucauld avenue du Général Leclerc qui sont des témoins des 17ème et 18ème siècles, préservés de toute atteinte importante. Ainsi, notre 14ème est à plus d'un titre, un livre d'histoire ouvert sur les heures du passé éclairant les évolutions urbaines du présent.

Documentation extraite du n° 32 de la SHA du 14ème-

Cliquez sur les photos pour les voir en grand.

26 février 2018

Art, Culture et Foi

 La semaine du Marais Chrétien du 9 au 18 mars prochain sur le thème de la « Lumière » dans les églises et les mairies du Marais pour une cinquantaine de manifestations  artistiques : conférences, expositions, concerts, visites dans les mairies et lieux de culte des diverses confessions religieuses des 3e et 4e arrondissements.
Renseignements sur : www.artculturefoi-paris.fr ou maraischretien.free.fr 
 
·         Les sessions de formation des guides bénévoles ouvertes à tous sur inscriptions pour 4 séances le samedi matin.
 
·         Les conférences à Notre-Dame d’Espérance (11e ) sur l’art contemporain et  spiritualité : un mardi soir par mois.
 
> artculturefoi@diocese-paris.net
   www.artculturefoi-paris.fr

22 février 2018

Expositions à la Galerie du Montparnasse

Deux expositions sont prévues à la Galerie du Montparnasse, 55 rue du Montparnasse, pour la présentation des œuvres de Geneviève Barthomeuf-Vidal et de François Acloque, du 3 au 15 mars, du lundi au vendredi, de 13 heures 30 à 19 heures et le samedi/dimanche de 11 heures à 20 heures. Le vernissage aura lieu le 7 mars à 18 heures 30.

Nous rappelons l'exposition des œuvres de Patrizia Pic de Donno et de Jean-Pierre Avonts-Saint Lager jusqu'au 28 février, tous les jours de 14 heures à 20 heures et le samedi/dimanche de 11 heures à 20 heures.

expo patrizia pic de donno et et jean- Pierre avont jusqu'au 27 fév 2018.png

19 février 2018

Une soirée de découverte de l'opéra

la Table des matières soirée découverte de l'opera 23fev 2018.jpgLe chanteur lyrique Christophe Ménager vous fera découvrir lors d'une soirée le vendredi 23 février à 20 heures quelques extraits des grands d'airs d'opéra, à travers les œuvres de Rameau, Haendel, Mozart, Rossini, Bellini, Berlioz, Verdi, Gounod, Bizet et Puccini.

Cette soirée aura lieu à LA TABLE DES MATIERES : 51 rue de l'Abbé Carton - 75014-

Participation libre-

www.latabledesmatieres.org

Art Culture et Foi présente

expo aucun de ses os ne sera brisé.jpgMyriam Mihindou présentera l'ensemble de ses œuvres sous le titre : "Aucun de ses os ne sera brisé".
L'exposition aura lieu du 22 février au 26 avril 2018, exposition visible jour et nuit. Le vernissage aura lieu le 22 février, de 18 heures à 21 heures, à la galerie Saint Séverin : 4 rue des Prêtres Saint Séverin - 75005 - Paris-

12 février 2018

La Fondation Henri Cartier-Bresson déménage

la Fondation Henri Cartier Bresson le-lieu-facadeFondation_FRM-.jpgLa Fondation Henri Cartier-Bresson, domiciliée depuis sa création en 2003 au 2 Impasse Lebouis va déménager au cœur du Marais. Un immeuble de 700 mètres carrés sur deux niveaux accueillera à l'automne prochain le public. Ainsi la surface des murs d'exposition sera triplée. Cela faisait longtemps que la Fondation cherchait à s'installer dans le Marais, où les lieux consacrés aux arts plastiques sont nombreux : Louvre, Fondation Pineau, Centre Pompidou. La Fondation Henri Cartier-Bresson continuera à conserver et à faire vivre le fonds de 100 000 références laissées par le fondateur de l'agence Magnum décédé en 2004 et son épouse la photographe Martine Franck disparue en 2012.

Jusqu'au 29 avril, la Fondation présente une exposition consacrée au photographe polonais Zbigniew Dlubak.

Le Parisien du 2 février

07 février 2018

Bach Cantus: dernier concert à Saint Pierre de Montrouge, dimanche 11 février

bach cantus,bach,concert,75014;paris 14e

Le 11 Février 2018 à 16H 45 aura lieu le dernier Concert du cycle  Bach Cantus en l’Église Saint Pierre de Montrouge

Place Victor et Hélène Basch  Paris 14è (métro Alésia)

Vous y entendrez la Cantate BWV46 « SCHAUET DOCH UND SEHET » (« Regarde donc s’il est douleur »)

Les solistes, le Chœur BACH COLLEGIUM PARIS, l’ensemble instrumental Bach Cantus seront placés sous la direction de  Patrizia Metzler.

Venez nombreux participer à ce concert qui clôture 10 ans de célébration de la musique de Jean-Sébastien Bach.

La bibliothèque de la Cité Universitaire

cité internationale universitaire bibliothèque.jpgLa Cité Internationale Universitaire de Paris, 17 boulevard Jourdan possède une bibliothèque très riche de collections axées qui sont sur la culture française et composées de 50 000 livres, 360 000 sur tablettes, 8600 périodiques et 57 bases de données. D'autre part, l'ESPACE LANGUES permet de se perfectionner en français et d'apprendre vingt six autres langues en participant à des groupes de conversation.

La consultation peut se faire sur place pour les documents non conservés par les bibliothèques parisiennes. Un service de reprographie est également prévu. 

Services proposés : la pratique des langues est remarquable car il est possible de se former en de nombreuses langues en dehors du français, de l'anglais, de l'espagnol, de l'italien et de l'allemand. Plus de cent méthodes de langue sont proposées. D'autre part, des bibliothèques existent dans les maisons de l'Argentine, des collèges d'Espagne et du Portugal, des fondations hellénique, italienne, japonaise et mexicaine.

Horaires : de mi-octobre à mi-juin : ouverture du lundi au vendredi de 10 heures à 22 heures, le samedi et le dimanche de 13 heures à 19 heures.

de mi-juin à mi-octobre : lundi à vendredi : de 10 heures à 19 heures.

La bibliothèque centrale et l'espace langues sont accessibles à tous les publics.

www.ciup.fr/bibliotheque 

06 février 2018

Cité Internationale Universitaire : promenade architecturale 10 février 2018 14h30

cité internationale universitaire 17  boulevard jourdan  75014,fondation deutsch de la meurthe,le collège néerlandais,la maison du brésilPromenade architecturale proposée par la Fondation Le Corbusier et L’OBLIQUE : Samedi 10 février 2018 14h30 – 16h30. Inscriptions

 https://www.weezevent.com/visite-promenade-architecturale... 
Contacter l'organisateur 

Visite guidée de trois bâtiments de la Cité internationale : la Fondation Deutsch de la Meurthe, le Collège Néerlandais et la Maison du Brésil.

Voyagez à travers l’architecture du monde entier et découvrez l’exceptionnelle diversité de styles présents à la Cité Internationale. Ce parcours vous permettra de pénétrer à l’intérieur de la Fondation Deutsch de la Meurthe, du Collège Néerlandais dessiné par Dudok et de la Maison du Brésil réalisée par Le Corbusier.

La visite débute par la Fondation Deutsch de la Meurthe. Première résidence inaugurée sur le site en 1925, cet ensemble architectural composé de sept pavillons regroupés autour d’un jardin s’inspire du modèle des cités-jardins. Lieu d’expérimentation des théories hygiénistes chères aux pères fondateurs, elle fait figure de cellule mère de la Cité internationale.

Lire la suite

27 janvier 2018

La figure de la Piéta dans la musique et les Beaux-arts au XIXe siècle, conférence à Saint Pierre de Montrouge lundi 29 janvier à 20h30

Art Culture et Foi 29 janv 2018 la pieta delacroix Saint Denys du Saint Sacrement -paris.jpgLundi 29 janvier à 20h30, est organisée la prochaine conférence Art Culture et Foi / Paris 14 sur le thème : Marie, mère de douleurs, la figure de la Piéta dans la musique et les Beaux-arts au XIXe siècle.

Cette conférence originale mêlera, sur une même thématique, musique et beaux-arts. Elle sera assurée par Camille Villanove, musicologue et médiatrice de la musique. 

Marie, mère de douleurs : la figure de la Piéta dans la musique et les Beaux-arts au XIXe siècle : « Stabat Mater dolorosa » : « debout se tenait la mère de douleurs ». Ainsi commence la longue prière médiévale, d’après le récit de la Passion selon St Jean,  qui a donné lieu à de très nombreuses mises en musique : Vivaldi, Pergolèse, Rossini, Liszt, Poulenc. La représentation de la Vierge au pied de la croix a autant inspiré sculpteurs et peintres, de la Piéta de Michel-Ange aux toiles de Gustave Moreau. 

Images et extraits audio à l’appui, cette conférence mettra les arts en regard en s’attachant au XIXe siècle, une époque de grande piété mariale. Quel visage de la Piéta donnent à contempler les artistes ? Comment font-ils résonner cet épisode de la Passion du Christ ?

La conférence aura lieu le lundi 29 janvier à 20h30 au centre paroissial de Saint-Pierre-de-Montrouge 9 passage Rimbaut Paris 14ème

(Métro Alésia - Bus : 28, 38, 62 et 68)

Entrée gratuite, participation libre

Photo : Delacroix, Pièta, Eglise Saint Denys du Saint Sacrement, Paris, 1844

20 janvier 2018

L'Echange des princesses

Un film de Marc Dugain, avec Lambert Wilson, Igor Van Dessel, Anamaria Vartolomei, Juliane Lepoureau et Catherine Mouchet, images de Gilles Porte.

Plongée dans le passé : nous sommes en 1721 et Louis XV a 11 ans. C’est donc encore la Régence de Philippe d’Orléans. Celui-ci, obsédé par les alliances, à l’idée d’un double mariage qui permettrait, selon lui, d’assurer une paix durable entre la France et l’Espagne, épuisées par des années de guerre, responsables de centaines de milliers de morts.

marc dugain,echange,princesses

Mais ces projets d’alliances concernent des enfants : le jeune Louis XV et l’infante d’Espagne, Ana Maria Victoria, âgée de 4 ans, et, la fille du Régent adolescente, Louise Élisabeth avec le prince héritier de la couronne d’Espagne, Don Luis à peine plus âgé.

Lire la suite

12 janvier 2018

Le Street art à l'hôpital

Street art à l'insitut mutualiste de montsouris.jpg

L'Institut Mutualiste Montsouris, 42 boulevard Jourdan 75014, présente à compter du 10 janvier une exposition originale concernant le "Street art". On pourra ainsi découvrir gratuitement les œuvres d'une trentaine d'artistes issus de deux collectifs réputés : Bitume Street Art et Art Visuel et Contemporain. 

Cette exposition gratuite sera ouverte au public pendant quatre mois. 

Le Parisien du 9 janvier

11 janvier 2018

Le théâtre de marionnettes Compagnie Blin à Montrouge

compagnie Blin théâtre de marionettes kastalia ou les pêcheurs de lune..jpgLa Compagnie Blin des marionnettes à fil présentera à partir du 17 janvier le spectacle : "Kastalia ou les pêcheurs de lune".

A Corfou, sous la treille du café, les villageois devisent tranquillement autour du pope Photis. La vieille Katina survient terrorisée : elle a vu le diable au fond du jardin. Un jeune étranger se propose pour l'accompagner. Vite adopté par la communauté, il est témoin des innombrables bévues commises par les villageois, qui ont bien des soucis avec la lune.
Les costumes sont inspirés directement des tenues de fête à Corfou. Le choix musical offre un éventail de sonorités folkloriques de l'Epire et des thèmes populaires encore vivants aujourd'hui en Grèce.

Renseignements et réservations : tél: 01 42 53 23 24- www.compagnieblin.fr - theatredemarionnettes@wanadoo.fr

Le Beffroi- place Emile Cresp-92120- Montrouge

10 janvier 2018

La galerie Camera Obscura présente "PaperWorks" exposition de Sarah Moon et Ilona Suschitzky

Pour débuter en beauté l'année 2018, nous sommes heureux de vous présenter "PaperWorks", une exposition réunissant Sarah Moon (photographies) et Ilona Suschitzky (peintures)

Deux artistes, Sarah Moon et Llona Suschitzky, l'une photographe l'autre peintre, ont en commun une sensibilité particulière aux fables, à la création comme ouverture vers un monde intérieur. Il s'agit d'une traversée des apparences où se révèle une matière neuve réenchantée par l'image.

Vernissage en présence des artistes le jeudi 11 janvier de 17h à 21h

Exposition du vendredi 12 janvier au samedi 17 mars 2018. (mardi - vendredi 12h - 19h / samedi 11 - 19h)

Galerie Camera Obscura 268 Boulevard Raspail, 75014camera obscura expo jan-fev 2018 Ilona Suschitzky Heuchra 2017 acrylique sur papier.jpg

https://www.galeriecameraobscura.fr-  Tel :01 45 45 67 08

camera obscura expo sarah moon janv-fev 2018 coquelicot.jpg

1) Coquelicot. Sarah Moon, 1998

(Tirage charbon couleur 58 x 44 cm.)

2) Heuchera, 2017. Ilona Suschitzky

(Acrilyque sur papier, technique mixte. 148 x 64 cm.)

Cliquez sur les images pour les voir en grand

Lire la suite