Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 octobre 2019

Pierre Bancharel (1937 - 2018) peintre et sculpteur du 14e arrondissement

Au-delà de son 14e qui lui était cher, c’est l’Espace Art et Liberté de Charenton qui accueille sous sa vaste Coupole restaurée, dans une exposition collective dédiée à « l’Intimité du peintre », une dizaine d’œuvres de Pierre Bancharel.

Pierre Bancharel Dimanche photos de Jean-Louis Rosi.jpgCe thème convient parfaitement au travail pictural de l’artiste, avec sa façon particulière de traiter les personnages, ses portraits intimes aux visages expressifs. Il y a la famille, les amis, les modèles et Petitou, l’un des 5 chats recueillis au fil des ans, lové sur la douceur d’un tissu chamarré. Son regard énigmatique fixe les visiteurs venus nombreux dès les premiers jours de l’exposition. Un œil bleu, un œil vert, il semble attendre cette étincelle d’intérêt qui permettra un jour au peintre, de partager avec un autre public, cette intimité longtemps préservée, de « revivre intensément » dans son propre arrondissement, lors d’une exposition particulière.Pierre Bancharel  Petitou dans l'automobile.jpg

Le talent et la fidélité de Bancharel  au 14e, le mériteraient. Il fut parmi les derniers artistes à résister aux expropriations de la rue Vercingétorix et du quartier Plaisance. Si aucun ouvrage n’est paru sur son parcours, de belles lignes pleines d’humour, nous en dévoilent quelques aspects, entre réalité et fiction, dans la Trilogie rédigée par Marie-France Lecat.  Ainsi Une chatte de trop, La plaie, le jardin de Sicca. Les chats, aux noms réels, y suivent la difficile mais joyeuse vie d’artiste du couple entre Paris et Pau, chacun dans son panier. 


En 1956, Pierre Bancharel quitte sa ville natale et s’inscrit aux Beaux-Arts de Paris. Surtout peintre de personnages, indépendant et libre, ne suivant aucune mode, ne se réclamant d’aucune École, il eut pour maîtres Delacroix, Corot, Chardin, Soutine et, par-dessus tout Courbet. Dès les années 60 il s’installe dans le 14e qu’il ne quittera plus, y connaissant une vie plutôt paisible, en retrait de la vie parisienne, à partir du moment où le glorieux Montparnasse n’exista plus.

Aussi, il est temps de découvrir ou redécouvrir l’œuvre si particulière de cet artiste, comme l’indiqua Delphine Herbert adjointe à la culture, représentant Jean-Marie Bretillon, maire de Charenton lors du vernissage.

Marie-Lize Gall

Espace Art et Liberté,

                  62 rue des Marseillais à Charenton. (Métro : Liberté)

   16 septembre - 19 octobre 2019

Photos de Jean-Louis Rosi: 

- Le dimanche

- Petitou dans l’automobile

Exposition au Centre Art et Liberté Charenton d'une dizaine œuvres de Pierre Bancharel , peintre du 14e depuis 1960 décédé en 2018.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.