Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 juin 2022

Zhang HONGUY graveur et Aurélienne BRAUNER violoncelliste à la Galerie Gustave.

Zhang HONGUY graveur,  Aurélienne BRAUNER violoncelliste 

En harmonie, à la Galerie Gustave.

exposition zhang atelier gustave jusqu'au 18 juin 2022.jpgLes préparatifs de voyages étant à nouveau d’actualité, allons déjà jusqu’à la rue Boissonade, dans le 14e, où l’artiste peintre-graveur Zhang Honguy présente jusqu’au 18 juin « Voyage-Visage », nous entraînant dans la diversité de ses rencontres insolites. Aurélienne Brauner, violoncelliste accompagne en musique la visite du finissage.

Les deux étages de la Galerie Gustave proposent une quarantaine d’œuvres, dessins, gravures, collages, acryliques, encres de Chine, et le cuir peint d’anciennes valises qui reprennent vie. Chacune d’elles s’ouvre sur des objets du quotidien, tous recyclés, ici, un portrait dessiné ou peint, là un récit du modèle et de son propre voyage jusqu’à la rencontre de l’artiste.

Encouragements de la Fondation Charles Oulmont.

Au seuil de l’été, c’est un festival de sensations que nous offrent Zhang et Aurélienne, ces deux Prix 2010 de la Fondation Charles Oulmont, placée sous l’égide de la Fondation de France. Alexandra Germain, directrice de la Galerie aime à découvrir des artistes insolites de tous pays, et ces deux lauréats ne sont pas dénués de talents, comme l’avaient révélé les membres des jurys Charles Oulmont.

Tout d’abord c’est la musique qui attire Charles, né en 1883 à Mulhouse. Élève de Gabriel Fauré au Conservatoire de Paris, tout en suivant des études de lettres à la Sorbonne, il soutient sa thèse sur la mystique religieuse de la fin du Moyen Age. Puis il enseigne jusqu’à la veille de la Première Guerre mondiale, pour se consacrer enfin au roman, au théâtre, à la critique d’art. Devenu collectionneur de peintures, sculptures, mobiliers et livres anciens, une grande partie de ses collections vient enrichir les musées de Strasbourg, Besançon, Mulhouse, Pontoise et Saint-Cloud. Son musée des Avelines décerne chaque année, lors d’une cérémonie officielle, les 4 Prix Oulmont : Littérature, Théâtre, Arts Plastiques, Musique.

Pour son petit-fils Philippe et son épouse, ces Prix sont une façon de prolonger le « Centre d’aide aux artistes » fondé en 1982, où Charles recevait et conseillait les jeunes créateurs. Ils sont toujours attribués par Philippe et la très dynamique présidente Maria Lund, directrice d’une galerie à Paris, ayant succédé à Nicole Lamothe critique d’art bien connue. Ces Prix sont décernés sans distinction d’aucune sorte. Plus de 300 artistes ont pu ainsi bénéficier d’une somme conséquente, grâce aux revenus de la dotation initiale, des dons de particuliers et d’entreprises.

Le graveur Zhang HONGUY a la chaleureuse idée de partager le finissage de son exposition Voyage-Visage avec la présence musicale d’Aurélienne Brauner,

Né en 1971, « celui qui voyage sous le signe de l’eau » n’a pas usurpé son nom chinois, accompagnant dés l’enfance à travers les vastes steppes de Mongolie intérieure, son oncle, professeur de dessin. Tous deux étaient curieux des peuples rencontrés et de leurs cultures, surtout en cette nouvelle ère conflictuelle entre nature et industrialisation, traditions et vie moderne. Mais ils restaient sensibles à l’infinie découverte des Arts Plastiques.

exposition Zhang vernissage jusqu'au 18 juin 2022- 2.jpg

Lire la suite

15 octobre 2019

Atelier Gustave Exposition « INDE » du 15 au 27 octobre

atelier gustave exposition inde instants d'éternité 15 au 27 oct 2019.jpgL'atelier Gustave a le plaisir de vous convier à l'exposition INDE « Instant d'éternité»

Photographies argentiques par Jean-Yves Caillot

Du 15 au 27 Octobre 2019
Entrée Libre tous les jours de 14h à 20h
Vernissage le 15 Octobre 2019 à partir de 18h

36 Rue Boissonade, Paris, 

Tel 01 45 38 94 11

18 juin 2019

Exposition Regards croisés à l’atelier Gustave du 18 au 23 juin 2019

exposition atelier gustave du 18 au 23 juin 2019 regards croisés.jpgL'atelier Gustave a le plaisir de vous convier à l'exposition « Regards croisés » Xavier Boniface (photographe) et Bruno Laforge (artiste peintre)

Du 18 au 23 juin 2019
Entrée libre tous les jours de 14h à 20h
Vernissage le 18 juin à partir de 18h30

L’Atelier Gustave cherche ici plus à conjuguer qu’à confronter les regards et les sens.
Regards du photographe et regards du peintre. Regards de deux artistes.

Tous deux ont ainsi souhaité vous offrir leurs regards, mémoires du temps et de l’âme. Tous deux espèrent ainsi partager avec vous ces parcelles de bonheur que sont leurs « Regards croisés » et vous souhaitent une belle et agréable visite.

36 Rue Boissonade, Paris, France

Atelier Gustave - 36 Rue Boissonade - 75014 Paris - Tél. 01.45.38.94.11  Mobile. 06.81.61.26.09 -

Lire la suite

24 mai 2019

Exposition Raymond Legueult à l'atelier Gustave 36 rue Boissonade du 23 au 26 mai

raymond legueult,atelier gustave 36 rue boissonnade 75014À l’occasion du lancement du catalogue raisonné « LEGUEULT » (sortie le 15 mai 2019), les Amis de Raymond Legueult organisent un accrochage, du 23 au 26 mai, à la galerie Gustave (36 rue Boissonade 75014 Paris). C’est presque une trentaine d’œuvres à l’huile qui sont prêtées par des collectionneurs pour cette occasion. Un vernissage accompagnera le lancement du livre le 23 mai à l’atelier de l’artiste (40 rue Boissonade 75014 Paris), en présence de l’auteur et des amis de Raymond Legueult.

 

Exposition Raymond Legueult (1898-1971)

À droite en entrant dans le 36 rue Boissonnade, un patio verdoyant, odorant et fleuri en ce mois de mai, qui jouxte la Galerie Atelier Gustave. A l’intérieur, la splendide explosion de couleurs parfaitement orchestrées, liées à la justesse du trait sur papiers, toiles et bois, qui révèle le talent de Legueult. Il s’est formé au dessin et peinture dès l’âge de 16 ans à l’Ecole des Arts Décoratifs où il enseignera plus tard.

Déjà dans la famille, son gendre, Christian Leviel-Legueult a choisi méticuleusement avec Alexandra Germain, directrice de la Galerie, les œuvres les plus caractéristiques de ce chantre de la lumière, du rêve, de la poésie, de la joie, la vraie joie qui ravit les sens, enrichit l’âme, celle dont nous avons grand besoin de nos jours. « Elle réveille en moi, l’attrait du merveilleux, me rappelle sa voix qui me faisait rêver lorsqu’il décrivait un paysage ».

Il y a la quiétude de la vie familiale, avec ses femmes au bouquet, ses nus, scènes de lecture, ses doux paysages et portraits, autant de thèmes partagés dès 1935 avec le petit cercle des « peintres de la Réalité poétique ». Les œuvres, soyeuses comme des tissus, rappellent ses projets de cartons de tapisseries.

Lire la suite