Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 janvier 2017

Ciné-Quartier Mouton- Duvenet : "Bonjour" de Yasujirô Ozu mardi 10 janvier à 20h30

Bonjour de Ozu affiche.jpgLe  conseil de quartier Mouton-Duvernet  a le plaisir de vous convier à la première séance de l’année 2017 du Ciné-Quartier le mardi 10 janvier à partir de 20h30 au cinéma Chaplin Denfert (24, Place Denfert Rochereau) pour découvrir le cinéma japonais de Yasujirô Ozu avec le film  « Bonjour » .

C’est ouvert à tous  et le  prix d’entrée est de  4€ ! La séance sera suivie d’un débat

"Bonjour"

Comédie réalisée en 1959 par Yasujirô Ozu avec Koji Shidara, Yoshiko Kuga, Keiji Sada

Minoru et Isamu vivent avec leurs parents dans la banlieue de Tokyo.  En rentrant de l'école, ils aiment à s'arrêter chez un voisin qui a la télévision pour regarder des matches de sumo.  Leurs parents, mécontents, leur interdisent d'y retourner. Pour protester, Minoru et Isamu entament une grève de la parole, qui va provoquer par ricochet de nombreuses incompréhensions parmi les voisins

Une comédie atypique de la fin de la carrière d’Ozu, qui met en scène deux garnements rebelles et pétomanes.
Bonjour est un remake de son Gosses de Tokyo (1932), où Ozu renoue, une fois n’est pas coutume, avec ses premières amours, la comédie ­ délaissée à la fin de sa carrière, axée sur le drame. Satire implicite du petit écran, vecteur de communication et d’incommunicabilité à la fois, facteur de dépendance et de discorde dans la cellule familiale, Bonjour est l’histoire de deux enfants qui, s’insurgeant contre le refus de leurs parents d’acheter un téléviseur, décident de ne plus parler. Ce film sur la rétention de la parole, où le cinéaste fait un clin d’œil à un cinéma muet qu’il n’a quitté qu’à regret, a pour fonction de pointer du doigt les contraintes imposées aux individus par la société japonaise : la bienséance, les bonnes manières, l’hypocrisie et le non-dit. D’où la provocation suprême des deux petits héros, et leitmotiv burlesque du film : poser un doigt sur le front de l’autre et émettre simultanément un pet. Grève, rébellion et provocation que les enfants utilisent pour remettre la société des adultes à sa place, face à ses faux-semblants et à son besoin de parler pour ne rien dire. Il est clair que l’histoire du téléviseur est un simple prétexte. Quant au style visuel du film, il emprunte une apparence farcesque et acidulée, des couleurs criardes et une musique festive. De quoi donner une bonne petite claque aux clichés habituels attachés à un cinéaste qui n’était pas l’ascète transcendantal qu’on croit.

Les Inrocks

http://www.lesinrocks.com/cinema/films-a-l-affiche/bonjour/

Venez avec vos amis et vos voisins voir ce film japonaise tout à fait distrayante, vous passerez une excellente  soirée !

Prochaines séances du Ciné Quartier : les mardis 21 février, 14 mars, 18 avril, 9 mai, 13 juin à 20h30 


 Pour plus d’informations ou être informé(e) régulièrement des séances,

Vous pouvez écrire à l’adresse : cmoutonduvernet@gmail.com  (nouveau courriel)

Vous pouvez également consulter : www.facebook.com/conseildequartiermoutonduvernet...

Ou twitter.com/cmoutonduvernet (nouveau nom du compte Twitter)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.