Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 mars 2020

COVID-19 à Milan - Un ancien du 14ème nous confie

Milan.jpgL...... a passé de nombreuses années en France où il était paroissien de St Pierre de Montrouge. Notamment, il y a présidé et animé autour de 2010 la conférence de St Vincent de Paul jeunes dite Conférence Mère Teresa.
Depuis son mariage, il est retourné avec sa famille en Italie, à Milan où il réside.

Il vient de nous faire parvenir le message ci-après.


Chers amis
Merci pour vos pensées, nous sommes en ce moment complètement dépassés par les évènements et nous commençons à nous organiser pour contrer l'avancée soudaine de l'épidémie. La vie de tous a été bouleversée à partir de ce 21 février quand tout a commencé à Milan, et nous n'avons aucune idée de quand et de comment on s'en sortira. Les plus faibles d'entre nous sont en vrai danger, car même avec toute l'attention et le dévouement des médecins, il n'y a pas assez de places dans les hôpitaux et les médecins eux-mêmes tombent malades et sont à isoler.
Le fait étrange est que toute cette bataille se fait dans le huit-clos des hôpitaux, tandis que dans la rue, tout parait normal.
 
Nous dans notre petite famille (nous avons maintenant 3 enfants, 6,4,2) nous allons bien, moi je travaille depuis chez moi comment je peux, et S..... va à l'hôpital, où elle n'a pas (encore) à s'occuper de malades du COVID-19.
 
Il n'y a plus aucune Messe célébrée dans toute la nation, ni en semaine, ni le dimanche... cela est le symbole de l'état grave de la situation. Même les enterrements sont interdits. Nous prions tous les jours le chapelet à la maison.
 
Nous ne sommes pas par contre désespérés, parce que nous voyons un pays en train de réagir et des pays voisins amis. Nous chérissons une espérance que nous avons appris à connaitre pendant le beau temps, parce que nous savons que tout au final a un sens, mais nous essayons de nous préparer à ce que cette épidémie va nous demander.

L...... & S.......

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.