Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 avril 2020

Virus

Assis  dans le confort de ses désirs,

L’homme n’attendait pas la fin du monde.

Pourtant, aujourd’hui il doit réfléchir.

 

L’infime virus aura-t-il raison

De notre belle planète vivante,

Où fleurissaient les civilisations ?

 

O ténèbres ! Ténèbres ! La mort est fière

D’étouffer  le pur soleil de la vie :

La joie, âme chantante de la terre.

 

R.R.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.