Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 juin 2022

33ème Salon des Peintres et Sculpteurs témoins du 14ème

Couleurs et saveurs des Marchés et Brocantes

Tandis que travaux de démolitions et constructions battent leur plein, et plus follement que jamais des sous-sols aux tours, le cœur des marchés et brocantes n’a pas cessé de battre à l’unisson des saisons, malgré la pandémie, contrairement aux activités dites « non essentielles », toutes reportées.

Ainsi, notre Salon annuel de juin, en attente depuis 2020, reprend des couleurs avec le thème, Marchés et Brocantes. Couverts ou de plein air, plus animés que jamais, ils s’inscrivent dans la lignée d’un patrimoine vivant - 82 sur Paris - fréquenté, raconté, décrit, et peint. Une façon pour l’APST-14 de valoriser les divers métiers de bouche, du salé au sucré, les primeurs et fleuristes, les commerçants, ceux de la brocante et les organisateurs, assidus par tous les temps.

apst salon juin-juillet 2022 affiche corrigée.png

Quant aux fidèles clients, ou aux nouveaux convertis à la production en circuit court, ils se retrouvent aux marchés pour des moments hebdomadaires de convivialité. Boulevard Edgar Quinet le mercredi et samedi, au marché Bio place Brancusi le samedi, Boulevard. Jourdan mercredi et samedi, Porte de Vanves jeudi et dimanche, place Jacques Demy mardi et vendredi, et marché Villemain mercredi et dimanche. 

Tout aussi fréquentés mais quotidiens, celui de la rue Daguerre, et plus petit, au début de la rue Bezout.

Les rendez-vous ont repris leur rythme accompagné parfois de Françoise au piano mécanique, de la vente à la criée des journaux « La Page », « Monts 14 », ou autres. Discussions, échanges, puis on s’attable pour un verre, on lit, on est clients parfois de ces jours -là.

En marge des marchés, l’un des patrimoines vivants qu’il avait été bon de conserver, l’une des dernières marchandes parisiennes des quatre-saisons, notre Lisa qui nous a quittés en 2004. Toujours rue des Plantes, elle est remplacée, les samedis et dimanches par sa fille Séphora ; mêmes sourire et gentillesse, mêmes cheveux bruns, mêmes conseils floraux auprès du landau, ouvert tel un grand vase de fleurs. Deux femmes, deux personnages de roman. On ne touche pas aux personnages de roman.

Il y a tout autant d’animation dans les allées de brocantes, qui font revivre un autre type de patrimoine. C’est un jeu d’y choisir, discuter, comparer, et se décider. À côté des brocantes avenue Georges-Lafenestre et Marc Sangnier, les samedis et dimanches, il y a, entre autres, celle du Village Losserand. Elle perdure depuis 18 ans, en mai et septembre, sous la houlette du président de l’Association des Amis du Patrimoine du 14e, son fameux photographe, Philippe Fagot.


Mention spéciale, pour le Marché de la Création Edgar Quinet, le premier Marché de l’Art à Paris, hebdomadaire et de plein air, rassemblant chaque dimanche artistes et artisans d’art professionnels. Il fut implanté en 1996 par les élus du 14e face à la mairie, sur proposition du président des Marchés libres de Paris, André Felten ayant découvert le 1er en France, à Lyon.

Sous les toiles et parasols bigarrés, c’est cette ambiance haute en couleurs et saveurs devinées, d’étals et de stands « mini-greniers de famille », que les 18 exposants ont représentée au crayon, fusain, pinceau, butin, sur papier, toile, bois, céramique, métal. Habitués et curieux, collectionneurs, médias et professionnels de l’art, suivent le fil d’Ariane déroulé depuis l’allée Georges Besse, passant place Stéphane Hessel - il nous avait encouragés à travailler sur le patrimoine, un combat contre l’oubli - jusqu’au 55 rue du Montparnasse où la Galerie des Artistes permit à l’APST d’exposer plus d’une vingtaine de thèmes spécifiques à l’arrondissement, y compris ses personnages célèbres.

L’affiche composée par Aline du Beux avec l’huile sur bois de Mouky, Le marché Villemain, et le vase en faïence de Gallys, Ronds de parasols au marché, engage le visiteur à  une flânerie, rythmée le soir du vernissage par la chanson "Le marché de la place de la mairie". Elle est écrite et jouée à la guitare par Georges Kovarski, un habitué du Moulin à café, et du regretté Magique. Il succède au baryton de l’Opéra de Paris, Jean-Paul Vauquelin, toujours présent parmi nous, et qui offrait chaque année à l’association, un air d’Opéra illustrant le thème du salon. Une belle façon de créer des liens amicaux entre nos associations passionnées du 14e.

Si la seconde salle présente divers sujets, la première est toujours dédiée au thème.

hommage à Jean-Pierre Guillemot apst juin- juillet 2022.jpg

Cette année nous y rendons aussi hommage avec quatre de ses œuvres sur le 14e, à notre talentueux ami, Jean-Pierre Guillemot. Plusieurs fois hospitalisé, il vient de nous quitter. Il était un passionné de l’atmosphère des marchés et brocantes, et s’amusait aux côtés de Jacqueline Lescurier et Mouky, à préparer à sa façon, en jeux de couleurs, le buffet du vernissage ; il nous y invite à nouveau ce soir.

                                                                                                                 Marie-Lize Gall

 Présidente  

Exposition du 25 juin au 6 juillet 2022 

Galerie du Montparnasse

55 rue du  Montparnasse 

Commentaires

Cette exposition est très intéressante. Les peintures sculptures , collages... sont de très grande qualité. Les artistes nous font voir notre quartier sous des couleurs si chaleureuses !
Il reste un jour pour aller la voir : le mercredi 6 juillet, faites vite!
M.G.V.

Écrit par : M.G.V. | 05 juillet 2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.