Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 novembre 2016

Une histoire du 14ème arrondissement (III)

 Le plan du nouveau 14ème constitué le 1er janvier 1860 comprenait outre le récent Petit Montrouge, la partie Montparnasse et l’ancien quartier Notre Dame des Champs, situé à l’intérieur du mur de la Ferme, ainsi que les terrains du cimetière Montparnasse, la portion Est du lotissement Plaisance et tout à fait à l’Est, les terrains du Petit Gentilly, futur quartier de la Santé. La surface de ce nouveau secteur de Paris s’établit à 500 hectares, pratiquement désert.

Paris, avec cette annexion de terrain du 14ème   augmente sa population de 40 000 habitants.

Les limites administratives du 14ème sont définies au nord par le boulevard du Montparnasse, continué par celui de Port Royal à l’origine d une nouvelle rocade d’ouest en est. Au sud, le 14ème est limité par le boulevard des Fortifications. A l’ouest, c’est la ligne de chemin de fer du même nom qui le délimite. La gare Montparnasse sera établie à la barrière du Maine.

A l’est, la limite du 14ème est la rue de la Santé se poursuivant par la rue de l’Amiral Mouchez.

L’arrondissement prend le nom de son monument le plus caractéristique : l’Observatoire. Il est divisé en quatre quartiers : au nord Montparnasse, les trois autres juxtaposés d’est en ouest sont la Santé, le Petit Montrouge et Plaisance. En 1935, les habitants du quartier de la Santé et après 70 ans de réclamation obtinrent que celui-ci prît le nom de Montsouris, car la population de ce quartier était gênée de dire qu’elle demeurait à la Santé, dont le nom évoque la célèbre prison construite de 1861 à 1867 , construite par Emile Vaudremer, architecte de l’église Saint-Pierre de Montrouge.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.