Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 décembre 2016

Une histoire du 14ème arrondissement (VI)

alexandre chauvelotNous continuons notre promenade à la découverte du quartier Plaisance. Un personnage hors norme intervient ici pour le développement de ce quartier.  Il s’agit d’Alexandre Chauvelot qui s’avisa vers 1840 que quelques petits spéculateurs commençaient à acheter des terrains quasiment incultes ou des lambeaux d’anciens parcs particuliers aux alentours de ce qui allait devenir l’embarcadère du chemin de fer de l’Ouest, celui-ci situé à la Barrière du Maine. Il acheta ces terrains pour les revendre par parcelles (il inventa ainsi le métier de lotisseur et de promoteur).

Chauvelot se déclara fondateur de ce nouveau lieu-dit qui s’étendait, en fait, à cheval sur les 15ème et 14ème arrondissements actuels. C’est pour cette raison que la porte de Plaisance aujourd’hui débouche sur le 15ème ainsi que la porte Brancion puisque le 14ème s’arrête à la porte de Vanves. Il créa des rues, bâtit des maisons et installa un éclairage public. L’engouement pour Plaisance fut immédiat et rapide. C’était l’idéal du boutiquier de Balzac. Le quartier comprenait des petites maisons à un étage dotées d’un bout de jardin derrière celles-ci. Lors de l’annexion de 1860, sur les terrains situés entre le mur des Fermiers Généraux et les fortifications de Louis Philippe, une nouvelle population s’installa, provenant du centre historique de Paris. Elle fut suivie par  sa descendance immédiate. -

Documentation extraite   du N° 29 de la S.H.A du 14e.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.