Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 janvier 2017

L’Ami : un film de Renaud Fely et d’Armand Louvé avec Jérémie Renier et Elio Germano

Le film retrace la vie itinérante de St François et des Frères qui l’ont suivi, à travers les champs et les villages, au service des pauvres et des exclus. Avec une grande intensité la joie de cette petite communauté libérée de tout attachement matériel, unie par sa foi fervente et l’amour des pauvres dont ils partagent la vie. De très belles images de champs, de forêts, de cours d’eau rendent sensible aussi cet amour de la nature sans vouloir l’asservir, qui est l’un des aspects de la spiritualité franciscaine.

485683.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg


Mais le film se focalise sur un aspect moins connu de la vie du Saint : le conflit entre sa volonté de suivre l’Évangile dans toute sa radicalité, traduite dans la première règle qu’il a rédigée et celle de l’Église de l’infléchir en en supprimant les dispositions les plus exigeantes. Le film ne respecte pas la vérité historique en attribuant à Frère Elie, l’un des premiers compagnons du saint et figure centrale du film, la responsabilité de cet adoucissement de la règle. Néanmoins le conflit qui l’opposa à François fut réel avec pour Frère Elie, le réalisme, lé désir de pérenniser l’ordre qui, dés les premiers temps, attira tant de vocations, et, de l’autre , pour François, la fidélité absolue à l’intuition reçue d’une vie fraternelle calquée sur l'Evangile.saint françois d' assise
Il est très difficile de savoir si les réalisateurs ont vraiment rendu justice à St François, qui a inspiré tant d’écrits et de films et dont chacun se fait une idée personnelle. Je trouve, pour ma part, que le personnage semble trop fragile, trop enfermé en lui-même pour restituer vraiment le charisme et aussi l’autorité de St François sur ses frères. En contre-partie le personnage de Frère Elie est d’une grande force avec ses rébellions, ses trahisons même qui s’effondrent dans sa douleur d’avoir fait du mal à celui qui est son maître spirituel. Leurs retrouvailles à la veille de la mort du saint, sont un des moments les plus émouvants du film.
Ce film, résolument personnel et moderne, peut être contesté ; néanmoins il rend un hommage vibrant et sincère à la figure de St François. (voir les salles)

Isabelle Constans

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.