Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 avril 2017

Bruits et clameurs au "city stade" de la rue de Châtillon

Des nuisances sonores sont apparues d'une manière chronique au "city stade" du jardin Lionel Assouad situé rue de Châtillon et troublent la paix des habitants d'une copropriété donnant sur ce jardin. Des cris, un raffut quotidien, obligent certains copropriétaires à quitter leur logement pendant que des jeunes se défoulent à moins de cinq mètres des logements concernés.

Une action collective d'une vingtaine d'habitants les a amené à signer une pétition contre l'aire multisports, composée d'un grosse cage à barreaux métalliques, haubans d'acier et poteaux de buts. Cet équipement est devenu une caisse de résonance aménagée à moins de neuf mètres de l'immeuble concerné.

Un habitant précise : "tous les jours pendant huit à dix heures, beaucoup plus encore dès les beaux jours, et pendant les congés scolaires, ce sont des cris, des frappes de ballon, des coups dans les grilles, des insultes et même des bagarres. Il y a parfois sur ce minuscule terrain plus de trente enfants à la fois."

Il faut signaler que la Ville a investi pour cet équipement 60 000 €. Pour permettre aux riverains de "souffler un peu", la "cage" sera fermée à 19 heures 30 au lieu de 22 heures. Espérons que cela suffira à réguler la fréquentation de ce lieu, ainsi que les nuisances s'y rattachant.

Le Parisien du 5 avril 2017.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.