Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 mai 2017

« Le Gouffre aux chimères » au Ciné-Quartier Mouton-Duvernet mardi 9 mai 20h30 au Chaplin-Denfert

Le gouffre aux chimères film de Billy Wilder 2 .jpgLe conseil de quartier Mouton-Duvernet a le plaisir de vous convier à la prochaine séance du Ciné-Quartier du  mardi 9 mai à partir de 20h30 au cinéma Chaplin Denfert (24, Place Denfert Rochereau 75014) pour voir « Le Gouffre aux chimères » drame réalisé par Billy Wilder en 1952.

Le Gouffre aux chimères

Film réalisé en 1952 par Billy WILDER avec Kirk Douglas, Frances Dominguez, Harry Harvey

Charles Tatum, journaliste talentueux mais arriviste, arrogant et porté sur la bouteille, tombe un jour en panne près d'Albuquerque au Nouveau-Mexique. Là, il trouve un poste dans le petit journal local, lui qui a travaillé pour les plus grands magazines new-yorkais.

Au bout d'un an, et alors qu'il rêve du sujet qui le remettra en selle, une occasion inattendue se présente à lui. Dans la bourgade d'Escadero, un homme vient en effet d'être enseveli sous la Montagne des Sept Vautours.  Après avoir discuté avec lui au fond de la grotte qui le retient prisonnier, Tatum écrit un article retentissant et c'est bientôt toute une foule qui s'amasse près de l'entrée de la grotte...

Aveuglé par sa soif de réussite, Tatum met tout en oeuvre pour faire de cet accident dramatique un spectacle à rebondissements...

Venez voir ce chef d'oeuvre noir, très noir... qui stigmatise autant la presse que le public voyeur qui se repaît de nouvelles à sensations avec une passivité criminelle. Ce film datant de 1951-52 reste totalement actuel.

Venez donc avec vos amis cinéphiles, mardi 9 mai à 20h30, la séance est ouverte à tous et son prix d'entrée est modique : 5€!  Vous pourrez participer au débat qui suivra la projection et cela sera certainement passionnant.. ! 

M.G.V.

Au cinéma Chaplin Denfert, 24, Place Denfert Rochereau 75014 Métro- Rer  Denfert-Rochereau Bus 38,68, 88,


Critique de Pierre Murat dans Télérama

« Cent, deux cents, mille victimes, les gens s'en lassent vite. Une seule, en revanche, les bouleverse. L'effet humain joue à plein. » C'est la théorie de Charles Tatum, journaliste revenu de tout et, surtout, de plusieurs journaux dont il s'est fait renvoyer pour insolence et alcoolisme. Mais voilà que, pas loin d'Albuquerque où il végète, un fait divers attire son attention : dans une galerie de « la montagne des sept vautours » (quel titre, déjà, pour son reportage !), un pauvre type, à la recherche de poteries indiennes, est tombé dans une fosse d'où il ne peut s'extraire. Bingo ! Tatum écrit quelques pages et bientôt, sur les lieux, débarquent des centaines d'Américains en goguette. Avec un shérif sans scrupule et une épouse sans amour, il retarde tant qu'il peut le sauvetage pour en faire une tragédie nationale...

A la sortie du Gouffre aux chimères (1951), c'est ce personnage, interprété par Kirk Douglas avec une rage étrange (de quoi, de qui se venge-t-il aussi férocement ?), qui fit scandale : même si elle vivait alors en plein maccarthysme, l'Amérique se voulait pure, au moins autant que ses journalistes. Aujourd'hui, alors que la presse est aussi bas dans le coeur des gens que les politiques, c'est la représentation du « bon peuple » qui risque de heurter : ces gentils voyeurs, venus contempler une mort en direct, qui pique-niquent sur le lieu du crime et font la fête sur des grandes roues, mais qui s'évanouissent, en un instant, dès que tout est fini - leur disparition presque instantanée est la scène la plus impressionnante du film. Même dans ce règlement de comptes peu aimé, à l'époque, Billy Wilder ne ménage personne. Et c'est toute la future « société du spectacle » qu'il fait naître, soudain, sous nos yeux. —(Pierre Murat)

Séance suivante du Ciné-Quartier le mardi 13 juin : « Un Jour à New-York » de Stanley DONEN

Pour plus d’informations ou être informé(e) régulièrement des séances, vous pouvez écrire à l’adresse :

cmoutonduvernet@gmail.com  (nouveau courriel)

Vous pouvez également consulter : www.facebook.com/conseildequartiermoutonduvernet  

Ou twitter.com/cmoutonduvernet  (nouveau nom du compte Twitter)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.