Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 mai 2017

Expressions contemporaines - Poésie au féminin : Lundi 22 Mai à 19h00, à l'Hôtel de Massa

Hôtel de Massa.jpgMathias Lair, poète et administrateur de la Société des Gens de Lettres, s’entretiendra avec trois poétesses performeuses, Murièle Camac,  Anne Kawala , Virginie Poitrasson qui donneront à entendre des extraits de leurs créations.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

SGDL, 38 rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris.

Réservation : communication@sgdl.org - tél : 01 53 10 12 07


Murièle Camac lit, écoute, regarde, et parfois écrit. Elle a été chargée de coopération linguistique à Palerme, traductrice pour la télé sur une île grecque, ou le plus souvent, prof (de Belfast à Florence en passant par Philadelphie). Agrégée de lettres et docteure en littérature comparée, elle vit et enseigne à présent en Seine-Saint-Denis. Elle collabore à la revue Poésie/première, et on la trouve aussi, entre autres, dans les revues Europe,  Décharge, PhœnixConférence ou Traction-Brabant. Elle tient également un blog poétique : http://murielecamac.blogspot.fr/,

Elle a publié :

Vitres ouvertes, Polder, éditions Décharge/Gros Textes, 2012
La mer devrait suffire, éditions Henry, 2014
Regarder vivre, N&B, 2016

Anne Kawala 

Anne Kawala est poète comme on est artiste, touchant à différents langages qu’elle associe, par multiplication des expériences. Issue du domaine des arts plastiques (formée aux Beaux-Arts de Lyon), elle progresse par montages : écrit, gestuel, art plastique, graphique, son, théâtre… L’ambition est ici de fabriquer une langue à partir de l’hétérogène. Elle pratique volontiers la lecture publique, et propose dans les festivals de performance et de poésie (où elle est régulièrement invitée) des dispositifs sonores à plusieurs voix et plusieurs micros et des environnements scénographiques. De nombreuses résidences (en France, mais également en Allemagne et au Liban). Elle a obtenu une bourse de création du CNL pour l’écriture du Déficit indispensable.

Elle a publié :

F.aire L.a F.eui//e , éditions Le Clou dans le Fer, 2008
Le cowboy et le poète (chevauchépris), éditions de L’Attente, 2011
Part & , Joca Seria, 2011
Le déficit indispensable (screwball), Al Dante, 2016
Au coeur du coeur de l'écrin, Lanskine, 2017

Virginie Poitrasson

Ecrivain, performeuse et traductrice, Virginie Poitrasson explore les frontières entre les genres et les modes d'expression langagiers et plastiques (sons, vidéos, sérigraphie). Performances à Midi-Minuit Poésie, à la Fondation Ricard, au festival Relectures, à la Kunsthalle de Mulhouse, au festival Poezia presente, à Expoésie, à la galerie Poggi & Bertoux, à la galerie Paul Frèches, à la galerie EOF, au Carré d’art de Nîmes et à la Scène poétique de l’ENS Lyon.

Ouvrages publiés : Il faut toujours garder en tête une formule magique (éditions de l’Attente, 2012), Journal d’une disparition (Ink #1, 2010), Nous sommes des dispositifs (français-italien, La camera verde, 2009), Tendre les liens (http://www.publie.net, 2009), Demi-valeurs, éditions de l’Attente, 2008; Série ombragée, Propos2 éditions, 2006 et Épisodes de la lueur, L'Atelier du Hanneton, 2004. Traductions : First figure de Michael Palmer, co-traduit avec Éric Suchère, José Corti, 2011; Slowly de Lyn Hejinian, Format Américain, 2006.

Pour en savoir plus, consultez son Blog : http://virginiepoitrasson.blogspot.com/

Une manifestation soutenue par la Région Île-de-France   

Entrée libre dans la limite des places disponibles

SGDL, 38 rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris.

Réservation : communication@sgdl.org - tél : 01 53 10 12 07

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.