Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 juin 2017

Le boulevard Raspail et ses écrivains (IV)

Le boulevard Raspail et ses écrivains (IV)

Nous poursuivons notre promenade afin d’évoquer les domiciles de personnalités littéraires qui ont fréquenté ce boulevard. Ainsi :Eugene Ionesco.jpg

Eugène Ionesco (1909-1994) – Plusieurs de ses pièces sont créées à l’Alliance Française au n° 101, dont »Le Roi se meurt » en 1962.Sartre,1967.jpg

Jean-Paul Sartre (1905-1980)- Au 222 et au 10ème étage, il y achève « Les Mots ». Dans les années 1937, il loge à l’hôtel Mistral, 24 rue Cels, avec Simone de Beauvoir, d’où l’évocation du carrefour Raspail-Edgar Quinet et des rues Emile Richard et Froidevaux.

Françoise Sagan.jpgFrançoise Sagan (1935-2004)-  Elle écrira en 1989 son roman « La Laisse » qui se situe en haut de l’avenue Denfert-Rochereau et du quartier avoisinant.

Philippe Sollers ( 1936)- Deux de ses livres parus en 2009 et 2012 Philippe Sollers 15juin2011_paris.jpg« Les Voyageurs du Temps » et » l’Eclaircie » évoquent la partie nord du boulevard Raspail. Dans sa jeunesse, il habita successivement au 90 où il rencontra Francis Ponge, puis au n° 13 du côté de la librairie Gallimard.

patrick Modiano.jpgPatrick Modiano (1945)- Au 243, l’ex-café de la Marine devenu le restaurant «  le Duc » est évoqué dans « Fleurs de ruines » (1991). Le haut du quartier Denfert-Rochereau et du boulevard sont évoqués dans  « Chiens de printemps » (1993). Le boulevard et le carrefour Edgar Quinet/rue Emile Richard  sont évoqués dans « le Café de la jeunesse perdue » publié en 2007.

Dan Franck et Jean Vautrin – Le héros de la saga « les aventures de Boro » loge au passageDan Franck.jpg d’Enfer où Dan Franck précise : c’est un lieu excentré, bizarre, vous pouvez vous imaginer être à l’autre bout du monde à Saint Pétersbourg ou ailleurs.

- Documentation extraite des numéros 54:55 de la S.H.A du 14e

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.