Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 juin 2017

L'Espace Norbert Mattera annonce

Exposition Jean Pierre Ravel & Yuta Strega : Photos & Sculptures

VERNISSAGE JEUDI 15 JUIN à partir de 18h

Exposition visible jusqu'au dimanche 25 juin de 15h à 19h sauf le lundi
Espace Norbert Mattera 48 rue Didot 75014 Paris
Métro Plaisance ou Pernety ligne 13 / Alésia ligne 4
Bus 62 ou 58 arrêt "Alésia-Didot"
Tram T3a : Arrêt "Didot"

Jean-Pierre RAVEL se consacre à la photographie pour exprimer et partager des choses qu’il ne pouvait pas faire passer par les mots. Faire passer, partager, peut-être même être en communion.exposition Jean-Pierre Ravel.jpg
Une recherche sur la photo cueillie en pleine nature, l'eau la végétation ou simplement des portraits de gens qu’il croise.
Les photos sont travaillées en noir et blanc et en couleurs souvent dans des très grands formats.
La métamorphose des clichés est obtenue en les saturant, dans les couleurs, les contrastes ou dans les gammes de gris pour le noir et blanc mais toujours sans montage. Et il a la chance d'avoir un très bon imprimeur qui "termine" le travail … 
"Que mes photos aient à faire avec l’indicible et touchent au mystère, à l'interrogation, c'est ma démarche. Mais quand le visiteur confond ma photo avec une peinture, j’ai atteint mon but".
mail:ravelphoto@sfr.fr
site:ravel.photography

"Le chant", sculptures de Yuta Strega
Les expositions de Yuta Strega qui se succèdent au fil des ans délivrent toujours des messages forts, en prise directe avec la violence du monde qui nous entoure. Fruits de sa méditation, ses œuvres sont le reflet de son ressenti face aux événements tragiques, "les artistes ont le devoir de transmettre avec leur art" insiste-t-elle. 
Les dix sculptures "Le Chant", en référence à La Marseillaise que la France entière a entonné à l’unisson après les attentats terroristes de 2015.

Yuta Strega nous fait entendre un chant silencieux, mais ses tableaux et ses sculptures crient sa douleur, sa révolte… Et ses encouragements à continuer à chanter, à inviter le monde à se lever pour dire Non ! 
Les yeux de ses personnages sont absents ou imperceptibles, une forme d’anonymat incitatrice à la méditation, à l’intériorisation de l’horreur de ces événements indicibles.
La technique:
Travaillées dans de la cellulose avec un mélange de poudre de marbre, les sculptures sont coulées en bronze à la fonderie Ilhat à Toulouse. La patine est souvent établie avec des nitrate d’argent mélangé avec du blanc de titane pour blanchir le bronze et du nitrate de cuivre pour le verdir.
mail: yutastrega@sfr.fr
site: yutastrega.fr

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.