Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 août 2017

Regards sur un jardin d'été

P1040407.JPGSur le chemin des vacances, le 15 août fait traditionnellement figure d’une pause, d’un arrêt sur la route. On se détend, on respire, on oublie le quotidien pour poser son regard sur un autre horizon.              

Et si cet horizon existait à deux pas de son domicile ? Ainsi, j’ai découvert le long du chemin de fer de ceinture, rue de Coulmiers, un jardin discret, animé et entretenu par l’association VERT-TIGE. Il résume bien l’atmosphère bucolique qui soudain peut surgir au plus près d’un trottoir. Magnifique, éblouissant, ce jardin possède même un « hôtel » pour insectes… J’y ai découvert une envolée de roses trémières et j’ai surpris des moineaux devenus si rares à Paris. Je ne vous parlerai pas des multiples légumes qui s’épanouissent dans ce terroir minuscule.  P1040409.JPG             

Ce jardin offre à la mi-août le visage rieur d’une oasis surgie dans le désert le plus minéral qui soit, celui des immeubles haussmanniens surchauffés, qui, au fil du temps, ne racontent que des histoires de poussière asphyxiantes.               

Auprès de ce jardin, j’ai redécouvert une amitié pure et sincère, celle de la nature.

R.R 

;Association VERT-TIGE : jardin partagé de la rue de Coulmiers , ouvert au public les samedi et dimanche de 15h à 18h.  jardin.vert-tige@gmail.com

Photos : M.G.V. août 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.