Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 novembre 2017

Bach Cantus : 10 ans de partage et d’amitié autour de Bach

Voilà 10 ans, qu’au cours de deux dimanches par an, l’Église St Pierre de Montrouge propose au public de découvrir une des 300 cantates écrites par Jean Sébastien Bach et de chanter lui-même le choral final. Un peu avant le début du concert, le public apprend le choral qu’il chantera sous la baguette du chef. L’assistance est toujours nombreuse et beaucoup se lèvent pour chanter, visiblement heureux de prendre part à la célébration de cette musique avec l’ensemble des musiciens.

bach,florence bellonC’est Florence Bellon, artiste flûtiste et professeur titulaire au Conservatoire depuis de nombreuses années qui a créé le concept de « Bach Cantus » et qui l’a mis en œuvre. Rappelons que son projet a aussitôt reçu le soutien enthousiaste du Père Philippe Marsset, ancien curé de Saint Pierre de Montrouge et que le Père Marc Lambret, curé actuel de la paroisse, l’a encouragée à persévérer.

Pour Florence, qui y fut initiée dès l’enfance par son père organiste, le choix de la musique de Bach relève d’une évidence : « C’est la musique de l’âme. Ce qui est extraordinaire chez Bach, c’est que tous s’y retrouvent, croyants ou incroyants. Car cette musique fait appel à ce qu’il y a de plus profond en nous. Elle a une dimension spirituelle à laquelle personne n’est insensible. »

Quant aux cantates, ce choix a été dicté par le désir de faire découvrir au public des œuvres de Bach d’une grande beauté mais peu connues. Du temps du compositeur, elles étaient destinées à accompagner les lectures de l’office et à en favoriser la méditation.  Les récitatifs chantés par les solistes, sont des commentaires des textes, écrits parfois par Bach mais souvent empruntés à Luther. « C’est pourquoi, dit Florence, je voulais qu’elles soient jouées le dimanche et à l’église pour rester dans une tonalité religieuse. »

Organiser chaque année deux concerts représente un lourd travail que Florence entreprend   au printemps pour bach,florence bellonpréparer la saison suivante Même si elle peut compter sur un petit noyau d’amis fidèles, c’est chaque fois une expérience nouvelle de solliciter des professionnels ou des amateurs de très bon niveau pour le prochain concert. 

  Ayant toujours pratiqué la musique de chambre dans différents ensembles, elle connait de nombreux professionnels : « S’ils acceptent de donner bénévolement de leur temps et de leur talent, c’est par amitié mais aussi à cause de Bach. Sa musique, à la fois rigoureuse et généreuse, équilibrée entre rythme et mélodie, est d’un grand attrait. Pendant nos répétitions nous avons vécu des moments de partage intense et même de communion. »

Bach Cantus prendra fin en 2018 après 10 ans. C’est le challenge que s’était donné Florence Bellon qui souhaite que la dernière saison soit célébrée par tous comme une fête : « Venez chanter avec nous ! »

Isabelle Constans

Cliquez sur les photos pour les voir en grand

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.