Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 février 2018

Les répliques qui tuent... (II)

- En 1796, Madame de Staël publie : "De l'influence des passions sur le bonheur des individus et des nations".

Elle sollicite l'avis de Rivarol : Que pensez-vous de mon livre ?

Réponse de Rivarol : je fais comme vous Madame, je ne pense pas.

- A la mort de Gide, au milieu du traditionnel flot de gentillesse sur le défunt, Claudel se démarqua avec cette perle de méchanceté : La moralité publique y gagne beaucoup et la littérature n'y perd pas grand chose.

  - Zola déclarait au sujet de Barbey d'Aurevilly : Quand il regarde son miroir, il croit voit l'océan. Barbey d'Aurevilly riposta : Quand Zola regarde une mare à purin, il croit voir son miroir

 -Dialogue savoureux entre Jules Renard et Lucien Guitry à propos de Henri Bataille : 

Renard : Bataille m'a donné à lire une de ses pièces.
Guitry : Il aurait mieux fait de vous la donner à écrire.

 Louis Ferdinand Céline reçoit de son éditeur les épreuves corrigées de son livre. Celles-ci surchargées de virgules par les typographes, Céline pousse un cri d'horreur : Ils veulent me faire écrire comme François Mauriac.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.