Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 février 2018

Les moulins de Montparnasse et d'ailleurs (I)

Faisons un voyage dans le temps et parlons des moulins à vent qui s'élevaient nombreux au XVIIIème siècle sur les terrains de Montparnasse, de Montsouris et de Montrouge. On peut estimer qu'au XVIIIème siècle, leur nombre approchait la soixantaine.

paris_montparnasse.JPG

Rappelons que dès le 14ème siècle, s'étaient multipliés, le long de l'ancienne chaussée d'Orléans (rue Saint Jacques et du Faubourg Saint Jacques actuels), par où venait une grande partie du blé produit par la Beauce, de nombreux moulins qui s'élevaient sur la colline de Montsouris, le plateau de Montrouge, la butte du Montparnasse et le futur quartier Plaisance.

L'architecture de ces moulins à vent, (ici, celui de Montparnasse, situé dans le cimetière de Montparnasse) paraît faite de charpente à tour carrée comme ceux rencontrés en Flandres ou en Hollande. Cependant, en ce qui concerne notre territoire, il s'agissait de "moulins-tours", dont la toiture conique tournait pour permettre de mieux orienter les ailes. Monté sur un pivot de 0,80 mètre de diamètre, le moulin présente ainsi une cabine quadrangulaire dont le poids est d'environ 40 tonnes. Les meules faites de pierre meulière venaient de la Ferté sous Jouarre. On peut préciser que par bon vent, environ 15 quintaux de farine étaient produits par chaque moulin.

Les appellations des moulins rappelaient peu ou prou le lieu où ils étaient : ainsi : le moulin de Sans Soucy, le Moulin Vert, le Moulin de la Croix du Gord, le moulin du Fort- Festu, celui de la Marjolaine, les deux moulins du Pavé et le moulin d'Amour... 

Parlons du moulin d'Amour : il était situé entre l'actuelle rue Ernest Cresson et Mouton Duvernet. Construit en 1191, incendié par les anglais en 1360, par les impériaux en 1569 et en 1590 par Henri IV, il fut toujours reconstruit. Appelé un temps Saint Jacques, il perdit sa fonction pour devenir une guinguette en 1766. Seulement démoli en 1916, ses caves du 12ème le furent en 1926.

Nous poursuivrons notre promenade ultérieurement, à la recherche d'autres souvenirs concernant d'autres  moulins disparus...

- Documentation extraite du N° 32 de la S.H.A DU 14.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.