Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 mars 2018

Cycle sur l’histoire de l’ Afrique subsaharienne à l’Université Populaire du 14ème à partir du samedi 17 mars

Université populaire du 14  mars-avril 2018 cycle sur l'Afrique.jpgLe prochain cycle  de l'Université Populaire du 14ème : "Au Sud du Sahara - Empires africains, colonisations, indépendances" aura lieu les samedis de 10H30 à 12H30 du 17 mars au 14 avril.

Au Centre socioculturel, Maurice Noguès, 5 avenue de la porte de Vanves, (métro- tramway porte de Vanves Bus 58-95)

Comme toujours, c'est gratuit, en entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Samedi 17 mars-10h30 "L'Afrique est entrée dans l'histoire avant Clovis" / Catherine Coquery-Vidrovitch, historienne, professeure émérite, Université Paris Diderot

Samedi 24 mars-10h30 " Ecole et colonisation" / Pierre Guidi, historien, chargé de recherches, Institut de recherches pour le développement

Samedi 31 mars-10h30 "Cameroun : la guerre oubliée" / Manuel Domergue, coauteur de La guerre du Cameroun -L’invention de la Françafrique- 1948-1971 et Yves Mintoogue, doctorant, Université Paris1

Le programme en cliquant sur lire la suite ou sur notre site www.up14.fr  (où vous pouvez revoir tous nos cycles précédents)

Le bureau

Les Amis de l'Université Populaire du 14ème
8 Avenue Villemain 75014 PARIS

http://www.up14.fr


Cycle : Au sud du Sahara, Empires africains, Colonisations, Indépendances

Centre socioculturel Maurice Noguès -5 avenue de la porte de Vanves (métro- tram : porte de Vanves Bus 95 et 58)

Les samedis, du 17 mars au 14 avril 2018 -  10H30-12H30

Entrée libre et gratuite dans la mesure des places disponibles

En 2007, Nicolas Sarkozy, Président de la République, déclarait dans son discours de Dakar « Le drame de l’Afrique c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire ». Or poser cette affirmation, c’est ignorer les travaux des chercheurs qui démontre que l’Afrique, au contraire, a une histoire très riche. Dès les années 1870, les grandes puissances européennes commencent à s’intéresser de près au continent africain et, par l’Acte de Berlin en 1885, se sont partagés le continent. Cependant, cette colonisation s’est heurtée, dès le début, à la résistance des autochtones avant même l’existence des modernes mouvements anti-coloniaux et indépendantistes ou d’un panafricanisme rêvant d’unité africaine. Pour l’Afrique subsaharienne francophone, les indépendances sont intervenues,  dans les années 1960, pour la plupart de façon pacifique à l'exception du Cameroun où, une guerre largement oubliée a précédé l’indépendance et s’est poursuivi une dizaine d’années après. Après ces indépendances, il s’est agi de construire les nouveaux États, qui ont conservé avec l’ancienne puissance coloniale des liens forts, connus sous le mot de Françafrique. Aujourd’hui, les situations des différents États africains restent encore complexes.

Programme

Samedi 17 mars- "L'Afrique est entrée dans l'histoire avant Clovis" / Catherine Coquery-Vidrovitch, historienne, professeure émérite, Université Paris Diderot

Samedi 24 mars- " Ecole et colonisation" / Pierre Guidi, historien, chargé de recherches, Institut de recherches pour le développement

Samedi 31mars- "Cameroun : la guerre oubliée" / Manuel Domergue, coauteur de La guerre du Cameroun -L’invention de la Françafrique- 1948-1971 et Yves Mintoogue, doctorant, Université Paris1

Samedi 7 avril- "Le panafricanisme" / Amzat Boukari-Yabara, docteur de l’EHESS, auteur de Africa – Unite – Une histoire du panafricanisme

Samedi 14 avril- "Les indépendances et après?" / Françoise Raison-Jourde, historienne, professeure émérite, Université Paris Diderot

Renseignements : universite.populaire14@laposte.net / 06 25 10 09 39 / site : www.up14 / siège : 8 avenue Villemain 75014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.