Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mai 2018

Concert des Voix d'Île-de-France: "Lumière Eternelle" dimanche 6 mai 20h30 à Notre- Dame du Travail

Notre-       dame du Travil 6 mai 2018 concert-des-voix-d-ile-de-france-lumiere-eternelle-1_161807.jpgDimanche 6 mai 2018, 20h30, le chœur « les Voix d’Île-de-France propose le concert « Lumière Eternelle », une évocation de la musique religieuse contemporaine à travers deux œuvres empreintes de beauté et d’émotion : « Eternal Light » de H. Goodall, et « Sunrise Mass » de O. Gjeilo.
Les solistes Marie Planinsek (Soprane) et Benjamin Mayenobe (Baryton
) apporteront le concours de leur excellence pleine d’émotion dans l’œuvre de H. Goodall.
Le chœur sera accompagné par l’Orchestre du Rhin, un ensemble professionnel qui s’est donné pour vocation, outre l’excellence dans un répertoire instrumental éclectique, le dialogue avec des chanteurs professionnels ou amateurs.
L’ensemble sera placé sous la direction de Luciano Bibiloni, actuellement directeur artistique et musical de la Maîtrise de l’Opéra national du Rhin et de la Maîtrise de garçons de Colmar.

A l’église Notre Dame du Travail 59 rue Veringétorix (Paris 75014)

Métro Gaité ou Pernety

Libre participation


Eternal Light est un Requiem composé en 2008, écrit à la mémoire des millions de soldats qui firent le sacrifice de leur vie durant la Grande Guerre.
Traditionnellement une prière pour le repos des âmes des morts, ce Requiem s’adresse à ceux qui restent. Le compositeur souhaite que le pouvoir apaisant de la musique apporte un réconfort tout en reconnaissant la douleur et le vide qui accompagnent la perte d’un proche.
On découvre dans ce Requiem, écrit en latin et en anglais, un compositeur d'une grande inspiration et d'un lyrisme puissant, au langage empreint de modernité dont l'émotion reste le principe conducteur.

La Sunrise Mass (Messe du soleil levant)
est une messe symphonique pour choeur et orchestre composée entre 2007 et 2008. Tout en respectant la structure traditionnelle de la messe catholique et le texte latin, le compositeur entraîne l’auditeur d’aujourd’hui dans un voyage imaginaire, une métaphore de la vie humaine.
Ola Gjeilo dit de sa Messe : « J’ai conçu le développement musical de l’oeuvre pour évoluer du plus transparent et éthéré vers quelque chose de complètement, terre à terre et concret, du nébuleux et immaculé vers un état plus émotionnel et dramatique, et finalement chaud et solide, comme une métaphore du développement humain de l'enfance à l'âge adulte, ou comme un voyage spirituel ».

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.