Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 mai 2018

Philippe de Champaigne, peintre du silence et de la grâce : conférence Art Culture et Foi lundi 14 mai à Saint Pierre de Montrouge

art culture et foi 14 mai 2018 philippe de champaigne La Cène.jpg

Nous vous invitons à assister à la conférence organisée par l’équipe d'Art, Culture et Foi / Paris 14 lundi 14 mai à 20h30 ). L'intervention sera assurée par Sylvie Bethmont, enseignante à l’Ecole cathédrale, collège des Bernardins, et portera sur « Philippe de Champaigne, peintre du silence et de la grâce ». 

Pour Philippe de Champaigne (1602-1674), peintre d’origine bruxelloise qui a fait carrière en France, l’homme est à la fois tableau et peintre à l’imitation de Dieu. 

Peintre de cour auprès du cardinal de Richelieu et de Louis XIII, il devient, à la mort de son épouse, proche des jansénistes de Port-Royal-des-Champs. Cependant l’austérité et la rigueur, qui caractérisent son œuvre, ne sont pas « jansénistes » mais le reflet d’une production artistique de son époque. (On peut établir des comparaisons avec les peintres de « l’Ecole de Paris » comme Le Sueur, la Hyre…)

Il n’entra jamais dans les débats théologiques. Si le calme et la mesure qui irradient toute son œuvre, sont en profonde adéquation avec l’esprit de Port-Royal, il s’inscrit d’abord dans le mouvement de la Contre-réforme, à la suite des décrets du concile de Trente sur les Saintes-images.  

Ce peintre nous touche car il peint « vrai », avec un nombre de coloris restreints, des supports de méditation où la figure humaine occupe la première place. 

 « Un Chrétien est comme un peintre qui a toujours à ajouter quelque trait à son tableau, et comme un statuaire et un sculpteur, qui a toujours à diminuer » (Nicolas Fontaine, 1691). 

Au centre paroissial de Saint-Pierre-de-Montrouge 9 passage Rimbaut Paris 14ème

Métro Alésia - Bus : 28, 38, 62 et 68

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.