Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juin 2018

Joan Baez sur scène à l’Olympia

Joan Baez en concert  a l'Olympia en juin 2018.jpgLa chanteuse folk américaine, Joan Baez, est sur scène à l'Olympia pour dix dates exceptionnelles (cinq supplémentaires sont prévues en février 2019 ).

« La messagère de la paix » durant la guerre du Vietnam, interprète des légendaires Blowin'in the Wind et Sacco and Vincetti, fait ses adieux au public. À 77 ans, Joan Baez réalise ce mois-ci sa dernière tournée en France.

Lors de son premier concert le 13 juin dernier, donné à guichet fermé, nombreux à l’entrée étaient à la recherche de places de dernière minute.

Dans un Olympia plein à craquer, ce fut pour Joan Baez un succès immédiat. Communion, fusion du public avec son idole,  beaucoup reprenant avec émotion ses chansons.

Fragile sous les feux des projecteurs, accompagnée de son fils aux percussions ou seule avec sa guitare, elle a assuré pendant deux heures, debout, sans jamais s’asseoir et sans interruption, une véritable performance.

Sa voix, sa merveilleuse voix est un peu voilée mais la femme, la combattante, était là, inchangée.

Interprétant une chanson dédiée à Obama, qu’elle appelle “ My President “, chanson qu’elle a intitulé  « The President sang Amazing Grace », elle a rappelé la tuerie dans une église de Charleston en 2015 où, le Président, venu réconforter la communauté noire religieuse, n’avait pu trouver de mots assez forts pour dire son émotion, sa compassion et avait alors entonné avec tous “ Amazing Grace “.

Elle n’a pas manqué de rappeler en chanson les difficultés des migrants.

N’ayant rien perdu de son ardeur militante pour la défense des droits de l’homme, elle se dit choquée par l’élection de Donald Trump. Nostalgique, elle regrette l'époque où ses compatriotes s'unissaient derrière elle pour chanter We Shall Overcome. « Il faut redoubler d'efforts, dit-elle, car on fait face à une absence totale d'empathie devant la souffrance humaine. »

 Donner des concerts lui inspire de l'espoir. Joan Baez pense qu'après l'avoir entendu chanter, son public discutera de la façon dont il pourrait faire bouger les choses, et non «rester sur le canapé devant la télé».

Bonne chance à vous Joan Baez , nous y croyons avec vous...

Elyane Boissière

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.