Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 septembre 2018

La prison de la Santé va de nouveau fermer ses portes

La prison de la Santé ouvrira (et refermera) ses portes dans les mois qui viennent. « Dans le courant du dernier trimestre » selon l’Administration pénitentiaire… si les dates de chantier sont respectées.

 La célèbre prison du 14e, seul établissement pénitentiaire de Paris intra-muros, était en rénovation depuis juillet 2014. Elle en avait besoin. Construite entre 1863 et 1868, sa vétusté avait fait scandale. Le livre du médecin-chef de la Santé, le Dr Véronique Vasseur, avait agi comme un électrochoc. Les rats couraient dans les couloirs, les cellules ne comportaient pour la plupart pas de douche, et l’isolement thermique était inexistant

5c9f7c26-7d3b-11e8-ae33-5f92013511ca_1.jpg

Quatre années et 180 millions d’euros dépensés plus tard, les personnels et les visiteurs auront du mal à reconnaître les lieux. L’extérieur, avec les hauts murs de pierre, ne bouge pas. A l’intérieur, tout a été changé. De deux cellules de 6m2, on en a fait une seule, de 9m2. Des cellules individuelles, équipées de douche et de sanitaire, d’une télévision, d’un frigo, d’un réchaud pour la cuisine et d’un téléphone fixe. En revanche, un système de brouillage des téléphones portables sera mis en place.

Une attention particulière a été apportée pour adoucir la vie des prisonniers. Les espaces de promenades sont végétalisés, L’établissement comportera des locaux permettant de garantir au moins 4 à 5 heures d’activité par jour, avec des ateliers tertiaires et industriels, des espaces de formation professionnelle et scolaire, un gymnase, des lieux culturels et de culte. La nouvelle prison disposera de parloirs familiaux, de salons fermés qui permettent à un détenu de rencontrer ses proches. La prison rénovée compte 739 places, et 100 places en semi-liberté (détenus ayant le droit de sortir en journée). A sa fermeture en 2014, elle recevait encore 920 détenus, pour une capacité théorique de 1000 places. Côté sécurité, outre le brouillage des téléphones mobiles, des caméras vidéo surveilleront l’ensemble des couloirs et des salles de la prison, avec un poste de commande garni de multiples écrans. Il remplace la rotonde où un gardien, avec ses seuls yeux, surveillait plusieurs couloirs.

Les 450 membres du personnel, dont 330 surveillants, feront leur rentrée les premiers, pour prendre possession des lieux. Puis arriveront les détenus. Un événement attendu avec impatience par l’Administration pénitentiaire. En région parisienne, la prison de Fresnes accuse une surpopulation de 200 %., celle de Fleury-Merogis de 143 %.

Gérard Desmedt

Des maquettes de la prison de la Santé sont exposées actuellement dans le hall de la Mairie du 14ème. Des panneaux expliquent les transformations qui ont été réalisées. C'est très intéressant et cela vous permettra de voir en relief ce que cet article vous a décrit.
Par contre, je n'ai pas pu savoir jusqu'à quelle date cette exposition sera maintenue.M.G.V.

Commentaires

Je vous signale que des maquettes de la prison de la Santé sont exposées actuellement dans le hall de la Mairie du 14ème. Des panneaux expliquent les transformations qui ont été réalisées. C'est très intéressant et cela vous permettra de voir en relief ce que cet article vous a décrit.
Par contre, je n'ai pas pu savoir jusqu'à quelle date cette exposition sera maintenue à la mairie.

Écrit par : Monique Garrigue-Viney | 13 septembre 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.